Lire la suite...
Dédicaces de René Philippe et autres évènements

Ajouter une dédicace ou un évènement pour René Philippe
Ses lecteurs apprécient aussi
Auteurs aux thèmes similaires
Evaluations moyenne de ses livres
Critère Note Visuel
Globale 7.5

René Philippe

Nom de naissance

Prix et distinctions

Naissance

  • Date : ( ans)
  • Lieu : Non disponible

Décès

  • Date : (à ans)
  • Lieu : Non disponible

Editeurs

Marabout : 86 livres
Editions Gérard & Co : 1 livres
Pocket marabout : 1 livres

Les chiffres

Présent dans : 38 biblio
Note moyenne : 7.54 / 10
Nombre d'évaluations : 1
Position top auteur : -

Dans les biblio des Booknautes

Liste

Dans le top auteur

Position
[]

Ajouts par semaine

Ajout
[["Sem 31",0],["Sem 32",0],["Sem 33",0],["Sem 34",0],["Sem 35",0],["Sem 36",0],["Sem 37",0],["Sem 38",0],["Sem 39",0],["Sem 40",0],["Sem 41",0]]

Evaluation moyenne

Note
[["nov",0],["d\u00e9c",0],["jan",0],["f\u00e9v",0],["mar",0],["avr",0],["mai",0],["jui",7],["jui",0],["ao\u00fb",0],["sep",0]]

Biographie de René Philippe

Ajouté par petitemadame le 15 Août 2010
Les lecteurs fanatiques de la série Sylvie Mademoiselle appuieront sans doute la notion que René Philippe, (nom de plume de l'écrivain René-Philippe Fouya), est complètement responsable pour la création et le succès de Sylvie, héroïne des éditions Marabout durant les années 1950, 1960 et 1970. De page en page, d’aventure en aventure, Sylvie, jeune femme, amie, épouse, mère et aventurière, aux idées bien déterminées, au caractère audacieux et au cœur d'or, semble toujours être bien protégée par la plume de son créateur. Parmi toutes les dangereuses expéditions dans lesquelles Sylvie s'implique innocemment, René Philippe réussi à tisser de parfaits voltefaces nous convaincant invariablement que la planète pivote vraiment autours de Sylvie et non le contraire.



De main assurée, d’édition en édition, et pour plus de vingt ans il créera l’environnement et l’évolution de son héroïne. Mais sa propre aventure ne commencera qu’après plusieurs années passées à perfectionner son talent inné. Né le 20 août 1925 à Verviers en Belgique, René Emile Guillaume Fouya devra forger patiemment son chemin vers sa destinée. Ses études, interrompues par la 2ème guerre mondiale, le projetteront premièrement vers des emplois administratifs. Durant les années éprouvantes des années 1940, il écrira sous son propre nom (René-Philippe Fouya) et utilisera également celui de sa mère (Warnier). Cette période verra également ses emplois se succéder (il fut inspecteur des tramways en 1950 et travaillera pour le Commissariat Général du Tourisme) et ses talents de rédacteur et d’éditeur se concrétiser.



Les années 1950 verront finalement son talent littéraire consacré. En 1952, après de nombreuses collaborations avec plusieurs journaux et revues belges, René-Philippe Fouya publie son premier roman, La faim des jours (Julliard 1952). Les critiques sont unanimes et déclarent M. Fouya gagnant du Prix des Jeunes Ecrivains Belges pour l’année 1952. Profitant des vents favorables, M. Fouya publie un deuxième et troisième roman, Adora (Julliard 1953) et Court-circuit (Broylant 1956), qui lui permet de récolter encore plus d’accolades littéraires. En 1953, les journaux belges La Meuse et La Lanterne font l’acquisition des droits du quatrième roman de M. Fouya, L’âge de raison, et le publie en feuilleton dans leur quotidien durant l’été 1954.



Ces réussites successives attirent l’attention d’André Gérard, un autre Verviétois, directeur des éditions Marabout à Verviers. En 1953, M. Gérard négocie favorablement avec la MGM (Studio Metro-Goldwyn-Mayer à Hollywood) concernant leur acquisition des droits du roman Les Chevaliers de la table ronde, écrit and adapté par M. Fouya et édité par Marabout. Le film sera un grand succès aux Etats-Unis. Mais l’intérêt de M. Gérard est incessant. Avec la popularité de la série Bob Morane en pleine essor à Marabout, la maison d’éditions belge offre l’auteur la mission de capturer la partie manquante à l’éventail des lecteurs de Morane, principalement les jeune lectrices aux goûts romantiques et aventuriers; les jeunes lectrices à la recherche de leur propre héroïne.

Finalement en 1955, RENE PHILIPPE, auteur, est né. En mai 1955, la série Sylvie prend son envol avec le lancement du premier numéro Sylvie Hôtesse de l’air (numéro 5). Dès cette instant et pour plus de vingt années consécutives, René Philippe publiera un total de 98 aventures et ce en succession de 3 ou 4 par année! Plutôt sédentaire, il choisi de donner des ailes à ses personnages et d'écrire inlassablement dans le comfort de sa demeure à Verviers, plus tard à Brusselles et finalement at Alsemberg. Même si la série Sylvie n'égalera jamais la réputation des livres Bob Morane (en 1959 ils sont traduits en plusieurs languages mondialement), quelques éditions de la série Sylvie se verront traduites en espagnol et en néerlandais. Mondialement, la série sera publiée principalement en Français avec des tirages mensuels de 30,000 volumes.



Malheureusement, durant les années 1970 plusieurs nouvelles maisons publicitaires voient le jour et la popularité des publications Marabout diminue considérablement. Conséquemment, la Maison se trouve dans l’obligation de vendre ses droits à Hachette et en 1975, la série Sylvie parmi plusieurs autres se voit annulée.



Pour une dizaine d’année après son départ de Marabout, René-Philippe Fouya continuera à exploiter son talent de rédacteur et sa passion d'écrivain. Rêvant de possiblement se retirer vers une retraite ensoleillée en Provence ou en Grèce, il continuera à pondre ses œuvres et dirigera ses efforts vers un genre littéraire consacré aux adultes. Quelques œuvres notables sont L'étoile d'améthyste (1983) sous le nom René Philippe et Les fêtes de Noëlle (1985) sous le nom de plume de Philippe Warn. Ce dernier roman sera publié sous trois différentes maisons d’éditions, premièrement en 1985, et après sont décès en 1987 et 1993.



La famille et les amis de M. Fouya peint une image charmante et bien chaleureuse de ce bon-vivant. Plein d'egards, sympatique et sensé, il aimait partagé sa table et son bar. Tristement, René-Philippe Fouya nous quitta subitement le 26 décembre 1985. Son décès dû à une tumeur au cerveau laissa dans le deuil, son épouse Monique, ses quatres enfants, Marie-Christine, Philippe, Françoise et Véronique ainsi que plusieurs petits-enfants. Philippe Fouya (fils), Concepteur et Rédacteur publicitaire, ainsi que Véronique Fouya, journaliste au réseau RTBF (télé nationale belge) continuent la lignée artistique prédominante de leur père. A ce jour, ils exploitent leur talent inné dans leur carrière individuelle.

En plus de sa famille, RENE PHILIPPE, l’auteur, laissa également derrière lui une légion d’admirateurs qui encore aujourd’hui lisent et explorent l’univers de cette jeune hôtesse de l’air. Grâce à son créateur, elle continue de projeter une vie excitante, pleine d’aventures, d’émotions, de tendresse, d’amitié, de compassion et d’amour, et ce dans un univers bien moins complexe qu'aujourd'hui, mais non-moins rempli d'ambitions semblables à notre époque. Y-a-t'il vraiment un meilleur message ou héritage à passer à une nouvelle génération de lecteurs?



Merci René Philippe !
Voir les biographies de René Philippe

Citations de René Philippe

Voir les citations de René Philippe

Informations diverses

Ajouter / Voir plus