Livres
349 653
Comms
1 205 537
Membres
221 258

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Je suis d'ailleurs


Note globale 7.89 / 10

Classement en biblio - 124 lecteurs

Or
36 lecteurs
PAL
22 lecteurs

Résumé

Entre le fantastique et la science-fiction, Lovecraft occupe une position unique, si radicalement originale que son oeuvre demeure sans postérité. il est à la fois le fondateur et l'illustrateur d'une inquiétante archéologie de l'Amérique et le chantre d'un XVIII° siècle utopique. Dans la cité sans nom et ses milliers de cercueils, dans la tour délabrée et le parc biseauté du solitaire sans mémoire, c'est toujours l'envers du décor que nous découvrons. Une dimension vertigineuse que Lovecraft, immense expert en littérature des paroxysmes, appelle l'indicible.

Sommaire :

1 - Je suis d'ailleurs (The outsider)

2 - La Musique d'Erich Zann (The Music of Erich Zann)

3 - L'Indicible (The unnamable)

4 - Air froid (Cool Air)

5 - Le Molosse (The hound)

6 - La Maison maudite (The shunned house)

7 - La Tourbière hantée (The moon-bog)

8 - Arthur Jermyn (Facts concerning the late Arthur Jermyn and his family / The white ape)

9 - Le Modèle de Pickman (Pickman's model)

10 - La Cité sans nom (The nameless city)

11 - La Peur qui rôde (The lurking fear)

Afficher en entier

Extrait

L'ironie participe, souvent même, aux pires horreurs. Elle entre parfois directement dans la texture des événements ; d'autres fois, elle n'intervient que dans leurs rapports fortuits avec les êtres et les lieux.

(La maison maudite)

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Argent

Lovecraft m'étonne de plus en plus. J'ai souvent l'impression de plonger dans la folie pure et la terreur même dans ses écrits (j'espère ne pas rêver des monstres de son imagination sinon, je suis mal-barrée...). Et après l'inoubliable l"Affaire Charles Dexter Ward", je m'attendais à retrouver la même qualité que dans celui-ci et dans le recueil "Dans l’abîme du temps". Hélas, les nouvelles de "Je suis d'ailleurs" sont inégales malheureusement...

Aucunes ne sont mauvaises mais certaine sont très bons tandis que d'autres sont moyens...

Je suis d'ailleurs est une nouvelle assez énigmatique, digne du style gothique. Tout est noir, sombre et dépressif dans celle-ci (je ne peux m'y empêcher de voir une touche autobiographique de Lovecraft, ayant vécu dans la solitude et étant très mélancolique...) et dont la chute est vraiment inimaginable et bien pensé !

La Musique d'Erich Zann est une nouvelle bien terrifiante, ou ici la musique est sinistre et révèle des choses effroyables...

L'Indicible est une des moins passionnantes hélas. Elle pose bien les questions liés au paranormal (Doit-on croire ou pas ?) et le rythme est fluide mais je n'ai vraiment pas été attaché...

Air froid est ma préférée du recueil. Le titre, anodin au premier bord, va vite nous faire "froid" dans le dos après la fin. Nerveuse et mystérieuse, elle aborde la vieillesse et la peur de la mort et est une belle réussite. Et la chute est formidable !

Le Molosse est une bonne nouvelle, nous rappelant que piller des tombes est très souvent une mauvaise idée, surtout si on tombe sur une amulette représentant un molosse... bien effrayante, glauque et horrible !

La Maison maudite qui est pas mal non plus, autour d'une maison hantée par un être proche du vampire psychique... on frémit devant son apparition et de l'apparence de la maison...

La Tourbière hantée est moyen. Le décor à beau changer et l'histoire a beau nous intriguer sur une tourbière réputé hantée, la sauce ne prends pas. Désolé Lovecraft.

Arthur Jermyn est encore une fois une nouvelle brillante, bien atroce ou l’hérédité et le prix qu'elle pose sont bien représentés...

Le modèle de Pickman est bien flippante aussi, avec cette histoire de peinture effroyables et d'un horrible modéle, qui pourrait vous hanter...

La Cité sans nom est légèrement en baisse mais est efficace pourtant. Cette découverte d'un bien curieuse cité est un plaisir et il ne faut pas oublier que dans cette nouvelle que pour la première fois, est évoqué le Necromicon (même si son nom n'est pas inscrit, on voit apparaître l'Arabe Fou et les célèbres vers "N'est pas mort...).

Et enfin, La peur qui rode, qui est génial, autour d'une hideuse créature. La terreur est toujours au sommet.

Afficher en entier
Argent

Une nouvelle que j'ai juste adoré avec une très bonne chute à la fin! Je la recommande vivement!!!

Afficher en entier
Lu aussi

je l'ai lu au collège et je l'ai bien aimé

Afficher en entier
Argent

Bon recueil de nouvelles Dark Fantasy, et pour cause, c'est le Maître qui les a écrites.

Afficher en entier
Or

Lovecraft avait décidément une imagination débordante. Celle-ci est présente tout au long de son œuvre et continuera encore longtemps à émerveiller autant que d'effrayer.

Afficher en entier
Diamant

Des nouvelles contenant des univers sombres et indiquant l'imagination débordante de son créateur.

Excellent...

Afficher en entier
Argent

Dans ces histoires, Howard Phillips Lovecraft, nous décrit une ambiance pesante et empreint de terreur. Ces héros nous narrant avec plus ou moins de réussite leurs témoignages d’événements terribles nous menant vers d'indicibles et innommables horreurs.

J'ai particulièrement apprécié "La musique d’Erich Zann", "Air froid", "La maison maudite", "La cité sans nom" ainsi que "La peur qui rode".

A noter que l'on vois apparaitre pour la première fois la référence du livre écrit par l'arabe fou Abdul Al-Hazred (sans le nommer) dans la nouvelle "La cité sans nom".

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 2001-12-31 - Poche (Français)

Activité récente

Malcian l'ajoute dans sa biblio or
2016-10-10T14:39:09+02:00
SlayD20 l'ajoute dans sa biblio or
2016-09-06T14:06:18+02:00
Jexo l'ajoute dans sa biblio or
2016-03-17T16:03:36+01:00
Romuuu l'ajoute dans sa biblio or
2016-02-26T16:49:36+01:00

Les chiffres

Lecteurs 124
Commentaires 7
Extraits 2
Evaluations 19
Note globale 7.89 / 10

Évaluations