Lire la suite...
Dans les listes de lecture des booknautes
Activité récente
Livres ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 10
Scénario 10
Ecriture 10
Suspense 0
Originalité 10
Addictivité 9
Pédagogie 0
Créativité 9
Personnages 0
Humour 0

Vos favoris l'ont en bibliothèque

Les champs d'Armor

Date de sortie

Apprécié pour

Editions

2011 français
Voir plus
Présent dans votre biblio :

Description

Ajouté par Percevoile le 23-01-2013
Ce recueil de 182 pages comprend quatre nouvelles.
Les textes sont remplis d'imaginaire, de science-fiction, de fantasy, de sensualité, de poésie aussi où bien souvent les idées servent de soubassement pour créer une histoire originale. Une nouvelle polar est aussi à l'honneur.

Extraits

Ajouté par Percevoile le 23-01-2013
Au loin se dresse le Mont sombre et fier,
Dans les profondeurs duquel les énergies de la terre errent.
Sur lui s'érige la Tour, vestige d'anciennes guerres.
Les oiseaux chantent les souvenirs et la misère.
Quels esprits hantent ces vieilles pierres ?
En ce lieu désolé se rejoignent le ciel et la mer.
Dans cet indifférencié, le regard se perd,
l'esprit s'ouvre à l'imaginaire et le possible enfer.
Les vagues roulent dans leur rythme binaire...
La porte s'ouvre sur les mystères.
Sur le fleuve de mon âme je prends la noire galère.




Par les chemins inconnus et invisibles, Seffour marchait. Les herbes s'écrasaient avant qu'il n'ait mis le pied dessus, les arbres écartaient leurs branches pour l'inviter à suivre le tracé d'une route qui se découvrait au fur et à mesure. La veille, il avait feuilleté au hasard le livre "Iliade et portes", pour s'arrêter sur l'illustration de la silhouette du mont perdu. Sur la page de gauche se dessinait l'impressionnant promontoire surmonté de l'ancienne forteresse gothique et sur la page de droite, le poème écrit en runes gravées.


La vision de ce lieu tourmenté évoquait immédiatement des associations d'idées funestes aux relents chargés de suie. Il savait qu'en ce lieu reculé et solitaire vivait un Elonirte qui possédait un savoir inconnu et terrifiant. On dit que tout se paye. Cette loi valait aussi dans le monde des Elonirtes. Le maître du Mont perdu, Eljhad, payait son immense savoir de lumière mais surtout d'obscurité d'un retrait éternel et d'un silence quasi permanent. Comment Eljahd aurait pu entretenir des relations communes même avec des Elonirtes, lui à qui le savoir et la connaissance noire des choses imposaient un mode d'existence qui pourrait faire frémir même les esprits les plus déterminés et ouverts. Oui, on disait des choses chez les Elonirtes...

Et le reflet d'Elhadj avait inspiré bien des images et personnages dans les différents univers. Parfois la nature porte un masque terrifiant fait de cruauté, de vices, de sauvagerie, on veut croire que c'est un autre, que c'est Lucifer, prince des ténèbres, on le rejette mais en fait c'est bel et bien en nous. Eljhad avait sondé les profondeurs et sa connaissance était comme un globe parfait.

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par abeilles le 2013-07-23 21:33:44 Editer
abeilles Or
C'est difficile de parler de ce livre sans dévoiler ce qu'il recèle...et vraiment ce serait dommage de ne pas le découvrir vierge de tout a priori. Je dirai simplement que cet ouvrage vaut vraiment la peine d'être lu. Jean-Baptiste Messier est un conteur habile...
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.