Livres
349 492
Comms
1 204 951
Membres
221 014

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les clefs de Babel


Note globale 8.16 / 10

Classement en biblio - 314 lecteurs

Or
86 lecteurs
PAL
9 lecteurs

Résumé

Liram vit chez les Aériens, dans les plus hauts étages de la tour de Babel où se sont réfugiés les hommes depuis que le Grand Nuage a empoisonné la Terre, il y a mille ans. Suite à un drame - ses parents sont assassinés -, Liram doit abandonner son univers douillet pour fuir dans les étages inférieurs, peuplés par ceux que les Aériens ont repoussés vers le bas dix siècles plus tôt, avant de condamner toutes les issues... Lors de sa descente dans ce monde sordide, hanté par des mutants et ravagé par la misère, il rencontrera quatre adolescents marqués d'un mystérieux tatouage et dotés de pouvoirs étranges. Liram comprendra alors qu'il est lui-même porteur d'un destin exceptionnel, très lourd pour ses jeunes épaules. Heureusement, il n'est pas seul... Une quête haletante à l'écriture rythmée et aux multiples rebondissements, dans un angoissant univers post-apocalyptique. Mais aussi un précieux message d'espoir et de tolérance.

Afficher en entier

Extrait

Liram prit la main de sa mère et la serra pour lui apporter un peu de réconfort. Il observa les autres spectateurs pour deviner s'ils étaient incommodés eux aussi.

Soudain un légère fumée s'échappa d'une des bouches d'aération situées en haut des murs, masquées par des grilles dorées. La foule, occupée à discuter et à rire, ne sembla pas la remarquer. Liram regarda le nuage gris se répandre dan le hall. Il hésitait à alerter ses parents. Peut-être cela faisait-il partie du spectacle, car personne ne bronchait. Le phénomène ne dura que quelque secondes.

Le groupe qui se situait juste en dessous de la bouche d'aération se mit à tousser, puis d'autres personnes à côté, et d'autres encore... Liram sentit ses yeux le piquer, sa gorge s'irriter. Un accès de toux le secoua. En quelque minutes, tous les spectateurs qui attendaient dans le hall du théâtre se trouvèrent dans le même état.

La musique de fond disparut sous une cacophonie de quintes de toux. Un mouvement de reflux vers la sortie s'amorça. Mais les portes avaient été condamnées. Des voix d'hommes, enrouées, s'élevèrent pour protester. Des poings tapaient contre le bois sculpté des battants qui restèrent clos.

Liram, qui tenait toujours sa mère par la main, regarda son père s'avancer vers la sortie.

C'est alors qu'ils jaillirent de la foule. Liram ne put deviner qui les avait lâchés, car il y avait trop de monde agglutiné, mais il vit distinctement trois insectes métalliques s'élever et bourdonner en tournoyant au-dessus des têtes des spectateurs énervés.

Les mini-drones s'arrêtaient, semblaient réfléchir, puis repartaient en zigzaguant entre les hommes et les femmes qui continuaient à tousser. Liram les vit s'approcher de son père. L'un d'entre eux se mit à vibrer puis, dans un claquement, fit jaillir plusieurs dards de sa carapace et fonça sur la poitrine de Guibor. Ce dernier sursauta, regarda avec surprise le petit engin collé sur son torse et l'auréole de sang qui s'élargissait sur sa chemise Il se tourna vers sa femme et son fils, le visage figé de stupéfaction, mais n'eut pas le temps de prononcer le moindre mot. Il s'effondra sur le sol, pris de violentes convulsions.

Un cri de femme jaillit de la foule.

Pétrifiés d'horreur, Liram et sa mère ne virent pas les deux autres insectes se diriger vers eux. Le second engin fonça sur Sara qui s'effondra à son tour. Liram sentit la main de sa mère glissait de la sienne. Quant au troisième drone-tueur, il tourna au-dessus de lui, apparemment désorienté, puis s'éloigna, à la recherche de sa victime.

Autour de Liram régnait le chaos, pourtant il avait l'impression d'être dans du coton. Les hurlements de la foule semblaient lui parvenir de très loin. Comme à travers un brouillard, il voyait ses parents allongés sur le sol, secoués de tremblements. Il s'accroupit près de sa mère, dont le corps se soulevait sous la violence des spasmes.

- Maman... qu'est-ce...

Elle leva un regard vitreux vers lui.

- Liram, cours... va-t'en... Ils vont essayer de... t'attraper, toi aussi...

- Mais... maman, je veux pas te laisser... Je vais t'emmener à l'hôpital!

La voix de Liram montait dans les aigus alors que la panique l'envahissait.

- C'est... trop tard, mon chéri. Je t'aime... Tu es mon fils... N'en doute jamais... Maintenant, va-t'en... Tu es plus important que...

Elle ne finit pas sa phrases. Ses tremblement cessèrent. Ses yeux, toujours ouverts sur le plafond, ne reflétaient plus que les lumières des lustres.

- Maman! hurla Liram

Il se précipita vers son père. Lui pourrait arranger les choses, il était si fort... Mais Guibor ne bougeait plus. Son corps était piétiné par la foule agitée qui ne prêtait aucune attention au drame qui se déroulait.

Un sentiment de terreur inconnu jusqu'ici s'empara de Liram. En quelques secondes, tous ses repères avaient disparu. Toute son existence, sa vie douce, confortable, s'était éteinte avec le dernier souffle de ses parents étendus sur cette moquette rouge sang. Liram resta là, agenouillé près du corps de son père, vide de toute sensation, des larmes chaudes coulant sur ses joues. Il n'avait qu'une envie, s'allonger et attendre la mort, afin de ne plus ressentir ce gouffre béant qui s'ouvrait en lui.

Une solide poigne la saisit par le bras et le sortit de sa torpeur. Il sursauta et aperçut, à travers ses larmes, une haute silhouette penchée sur lui.

- Liram, il faut que tu files d'ici. C'est trop dangereux pour toi...

- Mais...?

Le garçon reconnut l'homme qui lui parlait. Il était souvent venu à la maison pour apporter des vieux plans de la tour à son père.

- Je veux pas les quitter! Je veux rester avec eux!

Il se débattit, mais l'homme le tenait fermement et le força à se relever.

- C'est trop tard, tu ne peux plus rien pour eux.

Liram, qui était jusque-là tout entier englouti dans sa douleur, eut l'impression que les bruits, les mouvements reprenaient autour de lui, le ramenant à la réalité. Les portes avaient été débloquées et le hall se vidait; les spectateurs, affolés, couraient en désordre vers le couloir-rue. Il ne restait que ses parents, allongés, d'une immobilité effrayante.

- Noooon! se mit à hurler Liram en se débattant à nouveau. Je veux pas les laisser! Lâchez-moi, lâchez-moi!

L'homme le secoua violemment, le forçant à se calmer.

- Ecoute-moi, tes parents viennent de se faire tuer. Il y avait un troisième drone et il est probable que tu étais visé toi aussi. Va te cacher!

Le vide emplit à nouveau le coeur de Liram.

- Tu m'as entendu? insista l'homme

Liram hocha mécaniquement la tête, sans être vraiment sûr d'avoir compris ce qu'on lui demandait.

- Alors, file!

Ne le voyant toujours pas réagir, l'homme le tira par le bras et le poussa dehors.

- FILE!

D'une bourrade dans le dos, il le propulsa en avant. Sans réfléchir, Liram se mit à courir droit devant lui...

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Diamant

Au début, j'ai vu la page de couverture, puis j'ai lu le résumé : ça me tentait pas trop mais ma petite sœur l'a lu et elle a dit qu'elle avait adorée donc je me suis dis je vais le lire et je verrais bien... Finalement j'ai ADORE !!!

Spoiler(cliquez pour révéler)
Par contre, je suis dégouté de ne pas savoir la suite, c'est-à-dire : comment tous les étages sont au courant que la porte est ouverte et qu'ils peuvent enfin sortir (quelque chose s'est illuminé dans chaque étage? Ali, Loris, Kali et Klara ont reçu un message? Les Clefs ont-elles prévenues leur étage respectif ?) ? Comment se sont passées les retrouvailles entre Ali et Liram, Loris et Maïan, Klara/Kali et Myel/Lyel ? Comment ont-ils réussi tous réussi à passer ? Comment se passe la vie à l'extérieur ? ...

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai découvert Les Clefs de Babel il y a quelques années maintenant, et j'en garde un assez bon souvenir. L'histoire est originale, surtout le cadre choisi (eh, la Tour de Babel !), l'univers est bien mis en place et les personnages sont attachants. Non, vraiment, c'est un roman qui se lit facilement, je le conseille !

Afficher en entier
Argent

Belle histoire, livre que je recommandé et qui est à la portée de tous. Par contre, je pense que l'auteur à voulu nous faire passer un message. La catastrophe du Grand Nuage montre que la folie des hommes détruira le monde dans un futur plus ou moins proches, à nous de faire en sorte que ça n'arrive pas...

Afficher en entier
Or

Un bon livre, très bon livre. La science-fiction n'est d'habitude pas mon rayon mais ce livre est superbe. Loin de la brutalité qui accompagne souvent ce genre de roman.

Afficher en entier
Diamant

Un livre fabuleux ! Que dire de cette histoire ? Elle est originale, habilement mené, intelligente... En un mot ce livre est pour moi inoubliable. Les personnages sont bien construits, leurs apparitions successives sont faite avec brio. Le décor intérieur de la tour est bien retranscrit. Chaque étage a son atmosphère particulier, qu'on ressent très bien. Ce livre m'a tout simplement transporté ! Il restera comme un livre marquant de ma jeunesse.

Est-ce que je le conseille ? Bien évidemment je le conseille ! Néanmoins, je le conseille plutôt aux jeunes lecteurs (ce livre vous donnera gout à la lecture).

Afficher en entier
Or

L'humanité s'est cloîtrée dans une tour nommée Babel (où, étrangement, ne se pose pas le problème de la communication, habituellement rattachée à ce nom) pour échapper à un nuage toxique, conséquence de la folie des hommes. Un millénaire s'est passé, et désormais l'air extérieur est respirable.

Les clefs qui ouvriront la porte de Babel sont cinq adolescents qui vont devoir affronter de multiples dangers dans leur quête et leur progression vers le bas de la tour. J'ai lu leurs aventures d'une traite, tellement elles sont prenantes et haletantes. En relativement peu de pages, Carina Rozenfeld bâtit un univers et une histoire auxquels on croit, basé sur l'éternelle tendance des hommes à ne pas s'entendre, à établir des "castes" pour séparer les individus considérés inférieurs des autres.

Qui plus est, l'écriture est fluide, et j'ai un faible pour Tischa.

Afficher en entier
Diamant

Je l'ai lu dans le cadre du concours des incorruptible et j'ai adoré ! On voit chaque étape et chaque étage qui lentement se transforme vers la misère.

Afficher en entier
Or

Un livre facile à lire et qui pourtant est très poignant.

Afficher en entier
Argent

L'histoire est superbe.

Les personnages sont géniaux.

Liram est celui auquel je me suis le plus attachée. Je l'ai trouvé touchant, et même si son don n'est pas aussi spectaculaire que celui des autres clefs, j'ai trouvé qu'il était un des personnages les plus important.

Je n'ai eu aucun mal à m'attacher à Tischa et à sa frimousse.

Quant aux autres clefs, ils sont tous aussi bien les uns que les autres.

Malgré tout, j'ai trouvé l'histoire trop courte pour que je donne un avis plus approfondi sur ce livre.

Il se lit trop vite, j'ai regretté de savoir lire aussi rapidement...

Sinon, ce livre restera comme étant un bon souvenir de lecture parmi tant d'autres.

Afficher en entier
Or

Encore un livre que j'ai lu plus jeune. J'ai trouvé Liram, le principal très sympathique et la lecture est facile et fluide!

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 2009-05-28 - Poche (Français)

Activité récente

misty36 l'ajoute dans sa biblio or
2016-06-12T13:07:19+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 314
Commentaires 57
Extraits 2
Evaluations 74
Note globale 8.16 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode