Lire la suite...
Dans les listes de lecture des booknautes
Activité récente
  • 15:43 ajouté par Gourmandine (Ma PAL(pile à lire))
  • 24-08 ajouté par Aicilame (Ma PAL(pile à lire))
  • 05-08 ajouté par Woyalouve (Ma PAL(pile à lire))
  • 01-08 ajouté par IceQueen (Ma PAL(pile à lire))
  • 01-08 ajouté par Nan-Chan (Ma PAL(pile à lire))
  • 14-07 ajouté par Polskina59 (Ma PAL(pile à lire))
  • 13-07 ajouté par (Ma PAL(pile à lire))
  • 12-07 ajouté par laura_m (J'ai lu aussi)
  • 22-06 ajouté par littlebookowl (Liste d'argent)
  • 17-06 ajouté par Loladoinel (Mes envies)
Livres ayant des thèmes similaires
On en parle ici :
Evaluations
Critère Note Visuel
Globale 7.1
Scénario 6.3
Ecriture 8.2
Suspense 4.5
Originalité 7.4
Addictivité 5.9
Pédagogie 7.2
Créativité 6.7
Personnages 6.9
Humour 4

Vos favoris l'ont en bibliothèque
Actualité-Livres-eBooks-300x250

Rêveries du promeneur solitaire

Date de sortie

Editions

2006 français
Voir plus
Présent dans votre biblio :

Description

Ajouté par Davaud le 17-05-2010
Lorsqu'il commence à écrire les Rêveries à l'automne 1776, Rousseau est un vieil homme proche de la mort, presque pauvre, célèbre dans toute l'Europe et pourtant assuré que l'espèce humaine le rejette. Il continue cependant d'écrire et les Rêveries sont à ses yeux la suite des Confessions. Mais il ne s'agit plus désormais de raconter sa vie ni de s'expliquer aux autres pour dévoiler sa vraie nature.
Dans une solitude propice à l'introspection, si des souvenirs épars remontent maintenant à sa mémoire, c'est pour lui-même qu'il les consigne en même temps qu'il cherche à se mieux connaître et réfléchir plus largement sur les ressorts de notre esprit humain.
Mais ces méditations sont aussi des promenades où la rêverie devient expansion de l'être, où le contact avec la nature est source de bonheur dans la pure conscience d'exister. Une nouvelle manière d'écrire s'inaugure donc, un libre parcours sans effort que la ligne mélodieuse d'une prose souvent poétique rend admirablement sensible.
Ces Rêveries que Rousseau nous laisse lorsqu'il meurt à Ermenonville en juillet 1778, il se peut ainsi qu'elles ne nous soient pas adressées : elles nous sont en tout cas destinées.

Extraits

Ajouté par Lily67 le 15-11-2012
"Est il temps au moment de mourir d'apprendre comment on aurait du vivre ?"

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés

Les commentaires les mieux notés

Les derniers commentaires ajoutés

Par EtrangesHistoires le 2013-12-23 00:44:45 Editer
Les rêveries du promeneur solitaire - paru en 1782
Sa rédaction s'est établie tout au long des deux dernières années de la vie de J.J.Rousseau de 1776 à 1778.
La dixième promenade reste inachevée.
- Mort de Jean-Jacques Rousseau le 2 juillet 1778
Par Murmurelevent le 2012-12-12 00:32:04 Editer
Je trouve que ce livre est plutôt représentatif de Rousseau dans l'intégralité de ses œuvres en général. Peut-être que je me trompe. Ce n'est que ma vision de jeune lectrice.
Cependant, j'aime beaucoup son style d'écriture, cette façon d'aborder le monde tel un sage ermite. En pensée. A effleurer la Terre.
Par Altaalatispatent le 2012-11-27 08:42:03 Editer
Une histoire qui mène à un bel apprentissage, j'apprécie grandement Rousseau, et je ne regrette pas d'avoir lu cette oeuvre que je trouve super
Par Titoune21 le 2012-07-19 20:38:18 Editer
JJ Rousseau est un écrivain de très haut niveau, il nous offre ici une histoire touchante et instructive !
Par LesChroniquesdEmilie le 2011-09-06 20:38:51 Editer
Comme toujours !!! La philosophie c'est pas mon truc mais j'ai beaucoup aimé car je ne prenais pas la tête à le lire etça fait du bien de lire juste pour lire.
Par Nicdouille le 2011-08-01 18:27:48 Editer
Un peu trop philosophique pour mon petit cerveau... Je l'ai lu pour le lycée, mais je ne me vois pas le relire un jour... Je tiens trop à mes petits neurones...
Par Brit le 2011-02-06 11:35:03 Editer
Voici encore une œuvre de Rousseau qui comme toujours me pose le même problème : je l'apprécie énormément quand je me contente d'en lire et étudier des extraits mais la lecture de l'œuvre intégrale m'est impossible. L'histoire et les thèmes abordés sont sublimes (introspection, souvenirs, jardins imitant la nature, prose poétique...) mais je me butte toujours au style d'écriture de Rousseau que je n'arrive pas à dépasser. Déception donc, autant pour l'œuvre que pour mon incapacité à m'y adapter.
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.