Robinson Crusoé

Les livres sur le thème "Robinson Crusoé"

Robinson Crusoé - Classement

Les meilleurs livres sur le thème "Robinson Crusoé"

Robinson Crusoé - Extraits

Les extraits de livres ayant le thème "Robinson Crusoé"

Dernier extraits ajoutés

Ajouté par Soleil-du-Matin le 15 Octobre 2014 Editer
Robinson en voulait beaucoup à Vendredi de la cruauté qu'il avait montrée dans cette affaire de bouclier. Mais un peu plus tard, il eut l'occasion de voir à quel point Vendredi pouvait être gentil et dévoué envers une bête quand il l'avait adoptée.
Malheureusement il s'agissait cette fois d'un petit vautour que ses parents avaient abandonné. C'était une horrible petite bête, avec sa grosse tête aux yeux exorbités, ses lourdes pattes maladroites, et ce petit corps tout nu et tordu comme celui d'un infirme. Il ouvrait largement son énorme bec et le tendait en piaillant chaque fois qu'on s'approchait de lui.
Vendredi commença par lui donner des morceaux de viande fraîche qu'il avalait avec avidité. Mais bientôt le petit vautour donna des signes de maladie. Il dormait toute le journée, et sous son maigre duvet son gésier saillait comme une boule dure. En vérité, il ne pouvait pas digérer cette viande fraîche.
Il fallait trouver autre chose. Alors Vendredi laissa des boyaux de chèvre pourrir au soleil. Bientôt on vit des asticots blancs et gras qui grouillaient dans la viande nauséabonde. Vendredi les recueillit avec un coquillage. Puis il le mit dans sa bouche et les mâcha longtemps. Enfin il laissa couler dans le bec du petit vautour la bouillie blanche et épaisse qui résultait de cette mastication.
Ajouté par kaminari le 21 Octobre 2013 Editer
"Il n'y avait pas un bruit, et aucun animal ne se montrait. Aussi, Robinson fut-il bien étonné en apercevant à une centaine de pas la silhouette d'un bouc sauvage au poil très long qui se dressait, immobile, et qui paraissait l'observer. Lâchant sa canne trop légère, Robinson ramassa une grosse souche qui pourrait lui servir de massue. Quand il arriva à proximité du bouc, l'animal baissa la tête et grogna sourdement. Robinson crut qu'il allait foncer sur lui. Il leva sa massue et l'abattit de toutes ses forces entre les cornes du bouc. La bête tomba sur les genoux, puis bascula sur le flanc."
Ajouté par kaminari le 20 Octobre 2013 Editer
"À la fin de l'après-midi du 29 septembre 1759, le ciel noircit tout à coup dans la région de l'archipel Juan Fernandez, à six cents kilomètres environ au large des côtes du Chili. L'équipage de La Virginie se rassembla sur le pont pour voir les petites flammes qui s'allumaient à l'extrémité des mâts et des vergues du navire. C'était des feux de Saint-Elme, un phénomène dû à l'électricité atmosphérique, et qui annonce un violent orage."
Ajouté par paraty62 le 13 Août 2013 Editer
Parfois je me prenais à regarder ma mère assise tranquillement dans son fauteuil préféré et je me disais : "Est-ce possible que pendant toutes ces années passées à découvrir le monde elle soit restée assise là tous les soirs, apparemment heureuse ?"
Ajouté par libellules le 3 Mai 2013 Editer
Vendredi ou la vie sauvage: Résumé par chapitre :

CHAPITRE 1 :
Une terrible tempête précipite la galiote « Virginie » sur laquelle voyage Robinson. Le bateau se trouve dans la région de l’Archipel Juan Fernandez, au large des côtes du Chili. Le capitaine Van Deysel et Robinson sont en train de jouer aux cartes. Naufrage.
CHAPITRE 2 :
Robinson est le seul survivant et a mal à l’épaule. Il reprend connaissance et constate qu’il est sur une île déserte. Il rencontre un bouc qui semble étonné, le bouc baisse la tête et grogne.
Triste et fatigué, il s’endort après avoir mangé un ananas.
CHAPITRE 3 :
Robinson est réveillé par les premiers rayons du soleil et fait cuire le cadavre du bouc qu’ il a tué la veille.
CHAPITRE 4 :
Changement d’attitude, Robinson visite la Virginie et prend tout le matériel dont il aura besoin pour construire une embarcation assez importante pour rejoindre le Chili et la nomme par avance « L’Evasion ». Il trouve une bible dans la cabine du second en plus des outils.
CHAPITRE 5 :
Robinson se met au travail sans oublier de surveiller l’horizon en espérant la survenue d’un navire. Le bateau est terminé mais comme il est lourd, il ne peut le déplacer.
CHAPITRE 6 :
Découragé par l’échec de « L’Evasion », Robinson s’enfonce dans la boue comme les pécaris et les émanations lui troublent l’esprit. Il fait des hallucinations, il voit sa sœur morte depuis deux ans sur une galère imaginaire.
CHAPITRE 7 :
Robinson comprend qu’il doit s’habituer à vivre sur l’île, alors il décide de construire une petite maison et d’élever des animaux domestiques de la forêt et il est heureux de retrouver Tenn, le chien de la Virginie. Il se sert de l’encre contenue dans le ventre d’un poisson pour écrire son journal.
CHAPITRE 8 :
Le héros donne des lois à l’île qu’il baptise « Speranza » sur un livre récupéré à bord de la Virginie. Robinson reçoit ses premiers visiteurs, des Indiens redoutable qui sont venus pour tuer l’un d’eux qui est responsable d’un malheur qui a frappé la tribu. Après avoir terminé les Indiens quittent l’île.
CHAPITRE 9 :
Robinson se prépare contre les attaques qui pourraient être effectuées par des étrangers. En parallèle à ces opérations militaires, Robinson effectue des réparations et fait la récolte des céréales pour manger son premier pain sur l’île. Mais l’abondance des céréales l’oblige à lutter contre les rats qu’il arrive à vaincre.
CHAPITRE 10 :
Robinson se sent seul et triste, il ne parvient plus à sourire mais il peut compter que l’aide de Tenn qui le lui réapprend.
CHAPITRE 11 :
Robinson organise et civilise son île. Il a également de nombreuses tâches quotidiennes à remplir.
CHAPITRE 12 :
Robinson décide d’aller explorer le fond de la grotte où il met ce qu’il a de précieux. Suite à la disparition de la lumière il trouve un trou dans une cheminée où il s’était glissé après s’être frotté le corps avec du lait caillé. Il y perd la notion du temps car il imagine qu’il est près de sa famille et c’est là qu’il comprend qu’il doit sortir du trou.
CHAPITRE 13 :
Robinson entame la fabrication d’une clepsydre, horloge qui donne l’heure grâce à de l’eau et un contenant gradué. Il attaque également la mise en place dune rizière. Il voit également la fumée blanche dans le ciel, signe d’une nouvelle victime indienne et il comprend qu’il doit faire face à la deuxième visite des indiens. L’indien arrive à s’enfuir de ses bourreaux et se dirige vers Robinson. Tenn attire l’attention en aboyant et Robinson tire un coup de feu qui tue un indien et provoque la fuite de ses congénères. L’indien rescapé s’incline devant Robinson en signe de soumission.
CHAPITRE 14 :
Robinson et l’Indien se repose après une nuit fatigante. Le lendemain l’espoir revient et Robinson montre son bateau à l’indien. Mais là, déception : le radeau s’écroule, mangé par les termites.
CHAPITRE 15 :
Le héros nomme l’Indien Vendredi du nom du jour durant lequel il fut sauvé. Robinson lui apprend l’anglais et lui donne de diverses tâches à faire. En échange, Vendredi est payé avec les pièces de monnaie trouvées sur l’île.
Afin de visiter l’île, Vendredi construit une pirogue.
CHAPITRE 16 :
Vendredi entreprend d’élever et d’apprivoiser un couple de rats, cela ne convient pas à Robinson qui s’en débarrasse. L’indien fabrique également un bouclier avec la carapace d’une tortue et élève aussi un vautour abandonné en faisant tout son possible pour le nourrir et le sauver.
CHAPITRE 17 :
Robinson s’ennui même avec deux autres compagnons ce qui le pousse à se diriger vers la grotte pendant que Vendredi habille les cactus. Maintenant que l’indien est libre il s’amuse avec Tenn et fait toutes sortes de bêtises qu’il ne peut pas faire en présence de Robinson. Suite à ces jeux, le chien s’embourbe dans la rizière et Vendredi doit ouvrir la vanne afin de faire baisser le niveau d’eau.
CHAPITRE 18 :
A la sortie de la grotte où seul Tenn l’attend fidèlement devant le seuil, Robinson apprend ce qui s’est passé et devient furieux. Quant à Vendredi il a déjà construit une petite habitation à l’aide de l’herbe et de feuilles sèches avec un hamac, c’est son repère secret. Robinson le trouve dans son repère.
CHAPITRE 19 :
Vendredi trouve un nouveau loisir : la pipe. En fumant en cachette Vendredi jette la pipe de Robinson dans la grotte ce qui cause l’explosion de quarante tonneaux de poudre qu’avait stocké Robinson dans la grotte à l’abri de la pluie. Cela entraîne la mort de Tenn.
CHAPITRE 20 :
L’explosion a détruit toutes les constructions sur l’île et les bouleversements sont nombreux : les chèvres sont libérées et reviennent à l’état sauvage, la grotte est maintenant inaccessible. Ils retrouvent également le cadavre du chien.
CHAPITRE 21 :
Suite à ces changements, Robinson change de mentalité et c’est le début d’une nouvelle vie sans règles. Vendredi mène maintenant le jeu, il profite de sa liberté en s’amusant à confectionner des arcs et des flèches.
CHAPITRE 22 :
Vendredi montre la cuisine étrange de sa tribu à Robinson.
CHAPITRE 23 :
Les deux habitants de l’île se disputent à cause d’un plat de Vendredi que Robinson refuse de manger et Robinson en réaction donne un coup de pied dans l’assiette de Vendredi . L’indien, fou de rage, le quitte quelques instants puis revient accompagné d’une poupée qui représente Robinson. Robinson fait la même chose et dessine le corps de Vendredi sur le sable.
CHAPITRE 24 :
Vendredi trouve un autre jeu encore plus amusant, il se déguise en Robinson et se présente à lui. Alors ce dernier comprend qu’il doit faire la même chose. Ce jeu fait du bien à Vendredi et même à Robinson qui a un peu de remords d’avoir été un maître dur pour Vendredi.
CHAPITRE 25 :
Vendredi retrouve un des deux tonneaux de poudre que Robinson avait enterrés. Robinson est surpris de le voir si heureux. Comme il n’y a plus de fusil Vendredi invite Robinson à s’amuser en mettant un peu de poudre dans le feu ce qui donne des flammes vertes.
CHAPITRE 26 :
Après la catastrophe Vendredi connaît suffisamment l’anglais pour comprendre les ordres de Robinson. Un jour Vendredi montre à Robinson la ressemblance qu’il trouvait dans les choses comme le galet et la lune, les larmes et la pluie, et cela devient un jeu de mot amusant entre les deux amis.
CHAPITRE 27 :
Un matin Vendredi est réveillé par la voix de son ami qui l’appelle par son nom. L’appel retentit à nouveau, ce sont des perroquets qui sont venus prendre leurs œufs. Pour éviter le bruit des bêtes Robinson et Vendredi communiquent avec des gestes jusqu’à ce que les oiseaux quittent l’île.
CHAPITRE 28 :
L’indien trouve un nouveau jeu qui consiste à se battre avec les boucs et à nouer une liane autour du cou des vaincus. Il trouve une petite chèvre qui a une patte cassée et la soigne. Vendredi et Anda (la chèvre) deviennent inséparables, ce qui rend Robinson jaloux. Un jour Vendredi cherche le roi des chèvres Andoar, mais ce dernier le fait tomber du haut d’un rocher. Après être guéri Vendredi revient dans la forêt pour battre le bouc et retrouver Anda qui avait disparu. L’Indien ne met pas beaucoup de temps pour retrouver Andoar et le combat commence.
CHAPITRE 29 :
A l’aide de sa longue-vue Robinson a observé la chute des deux adversaires. Quand il vient les rejoindre il découvre le cadavre d’Andoar sous Vendredi, le bouc est mort en le sauvant.
CHAPITRE 30 :
Après quelques jours Vendredi revient à la dépouille du bouc et la tranche, conserve ses intestins et lui enlève la peau afin d’en faire un cerf-volant.
CHAPITRE 31 :
Comme Robinson est sujet aux vertiges depuis son enfance, il décide de s’en débarrasser en escaladant l’araucaria, l’un des plus grands arbres de l’île.
CHAPITRE 32 :
Vendredi voulant faire voler Andoar, il attache le cerf-volant (fabriqué avec la peau du bouc) à l’arrière de la pirogue.
CHAPITRE 33 :
Vendredi promet mystérieusement à Robinson qu’il va faire chanter Andoar, pour cela, il se saisit de sa tête pour en faire un instrument de musique. Une tempête fait jouer de l’instrument de musique.
CHAPITRE 34 :
Vendredi et Robinson reçoivent des visiteurs anglais avec l’arrivée d’un voilier, le « Whitebird », ces derniers apprennent à Robinson qu’ils sont en 1787, cela rendit Robinson ému, il a vécu 28 ans dans cette ile et il est maintenant âgé de 50 ans mais il se sent encore plus jeune. Les visiteurs et notamment le commandant William Hunter invitent les habitants de l’île pour déjeuner. L’équipage du bateau détruit et incendie l’île. En conséquence, Robinson ne veut pas quitter l’île car il retrouve sur le bateau la méchanceté des gens qui reflète ce qui se passe dans le monde civilisé. Robinson rencontre également Jean, le mousse. Le « Whitebird » repart sans Robinson, ni Vendredi.
CHAPITRE 35 :
Robinson, en se réveillant, va trouver Vendredi mais il n’est pas dans son hamac. Ses objets préférés ont disparu, ainsi que Anda, la chèvre.
Robinson fait le tour de l’île pour le retrouver mais ne le trouve pas. Il comprend que Vendredi l’a trahi, il est parti à bord du « Whitebird ». Il pleure toutes les larmes de son corps.
Finalement il s’aperçoit qu’il n’est pas tout seul, Jean est resté sur l’île pour l’accompagner. Robinson le nomme Dimanche.

Vendredi ou la vie sauvage : de Michel Tournier



Libellules



Les sorties récentes

Sorties de livres sur le thème Robinson Crusoé
  • Robinson Croissant
  • de Salva Rubio
  •  
  • Sortie le 6 Juin 2013
  • Top Auteur

    Les meilleurs auteurs parlant de Robinson Crusoé
    Lire la suite...