Zombies

Les livres sur le thème "Zombies"

Zombies - Classement

Les meilleurs livres sur le thème "Zombies"

Zombies - Extraits

Les extraits de livres ayant le thème "Zombies"

Dernier extraits ajoutés

Ajouté par Nounou02 le 18 Avril 2014 Editer
A l'instant où nos yeux se sont rencontrés ma bouche s'est asséchee d'un coup et tout est devenu flou.Je ne voyais plus que lui,incapable de détacher mon regard du sien.Et, en l'espace d'une seconde,nous n'étions plus chacun de notre côté du hall mais...
enlacés,ses bras autour de moi,sa poitrine contre la mienne,et nous nous embrassions.
Ajouté par CupcakesEtAlice le 16 Avril 2014 Editer
Tout change.Le monde. Les saisons.Le temps. Les gens.Rien ni personne ne reste identique.
Ajouté par DreamandShine le 15 Avril 2014 Editer

- Je crois qu'on va avoir un zéro pour ça, a grogné Reeve.
- Tu plaisantes? On aura la note maximale et les félicitations du prof, lui a rétorqué Kat.
A ce moment, mon téléphone a bipé. Je me suis raidie en regardant l'écran.
- Un problème ? a demandé Kat.
- Cole veut me voir, ai-je répondu sans laisser transparaître la moindre émotion.
Mais intérieurement, je brûlais d'angoisse.
J'ai relu le SMS.
"Chez moi. 5 heures. Viens."
Et zut. J'avais prévu de dîner avec mamie avant de me rendre à la grange.
- Quand? Où? m'a demandé Kat.
Je lui ai donné les détails.
- Et tu vas y aller? s'est-elle exclamée.
Les mains tremblantes, j'ai composé un SMS pour mamie.
" Ok si chgt de programme ? Super dslée mais je dois voir Cole. "
J'ai attendu un moment, mais elle n'a pas répondu.
J'ai envoyé un autre SMS à Cole:
" Prkoi ? "
Cole (j'avais supprimé "Le Canon" de son nom sur mon répertoire) :
" Vraiment bsoin q j donne 1 raison ? "
Moi:
" Pr parler? Oui. Ns avons dit tt ce q ns avions à nous dire. "
D'accord, ce n'était peut-être pas tout à fait vrai. Je n'avais pas encore trouvé le courage de lui poser des questions sur son étrange comportement comme je me l'étais promis.
Cole:
" Qui est le patron,ici ? Viens, C tt. "
Moi:
" Ok. "
Cole:
" Ton enthousiasme m fait chaud o coeur. "
Moi:
" Va te faire. "
Cole:
" Ok si C par toi. "
Ajouté par DreamandShine le 15 Avril 2014 Editer
Vers 17 heures, un front froid s'était abattu sur Birmingham; vers 20 heures, en dépit de ma tenue d'hiver, j'avais l'impression d'être transformée en Eskimo. J'étais blottie entre Kat et Reeve dans les gradins du stade. Mais aucune de mes deux amies ne semblait remarquer la température quasi-polaire: elles étaient bien trop occupées à bondir et crier de joie, car les Tigres venaient de marquer leur premier essai de la partie.
Au début du deuxième quart-temps, Kat m'a annoncé:
- Au fait, je ne t'ai pas dit, mais je suis genre super folle de rage contre Frosty! Je crois que je ne lui pardonnerai jamais.
- Pardonner quoi ? lui ai-je demandé. Qu'a-t-il fait, encore ?
Elle était encore plus pâle que le matin au lycée, et malgré son enthousiasme de supportrice son regard était un peu perdu dans le vague.
- La nuit dernière, il a roulé des pelles à une trainée - juste devant moi!
- Oh! Kat, je suis vraiment désolée...
- Ce rat! s'est exclamée Reeve. Il mérite de mourir cent fois à petit feu!
Kat a hoché la tête avant de continuer:
- Et ce n'est même pas le pire. Tu sais ce qu'il a fait ensuite ? Il l'a fait monter sur sa licorne et il l'a emportée sur l'arc-en-ciel. Il ne m'a jamais emmenée sur un arc-en-ciel!
Minute
- Kat... de quoi parles-tu ?
- Ben, de mon rêve de cette nuit, évidemment, a-t-elle achevé tout tranquillement en sirotant son chocolat chaud.
Ajouté par DreamandShine le 15 Avril 2014 Editer
- M.Ankh sait-il que tu es ici ?
Depuis la mort de mon grand-père et la destruction de la maison de mes grands-parents, mamie et moi avions emménagé au domicile de M.Ankh et sa fille, Reeve. M.Ankh - le "docteur Ankh" pour tout le monde à part pour ses intimes - connaissait l'existence des zombies. C'était lui qui soignait les tueurs. (...)
- Il a installé un système de sécurité, mais je suis trop fort pour lui, a répondu Cole avec un petit mouvement de fierté. Il ne m'a pas repéré. Il aurait ressenti le besoin d'en parler à ta grand-mère, et je n'ai aucune envie de me faire chasser à coups de pied aux fesses et de devoir revenir en cachette. Tout ce que je veux, c'est être avec toi.
- Donc, tu as l'intention de passer la nuit ici, à me tenir dans tes bras, mon petit Cole-ibri ?
Beurk ! J'aurais mieux fait de m'abstenir. Ce surnom-là craignait vraiment.
Il s'est mis à rire.
- Je préférais Cole-onel.
- Ca ne me surprend pas vraiment.
- Le surnom me va tellement bien...
- Je suis certaine que tu le crois, oui.
J'ai tiré doucement sur son piercing.
- Et moi, je ne crois pas être le seul, a-t-il complété. Pour répondre à ta question: oui, je reste.
Il a pris ma main dans la sienne, m'a obligée à lâcher ma prise et a posé un baiser sur mes doigts. L'instant d'après, j'ai vu passer dans ses yeux une vague de panique - sur le coup, je n'ai pas compris pourquoi. Mais j'avais dû me tromper, car il a aussitôt ajouté:
- Tu peux m'appeler comme tu veux- tant que tu m'appelles.
Lire la suite...