Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de -hopeless- : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Cœur de Brindille Cœur de Brindille
Yves-Marie Robin   
Lorsque les éditions Sarbacanes m'ont proposé de découvrir Cœur de Brindille, je n'étais pas hyper convaincue, mais je me suis dit : comme j'ai du mal à me tourner vers des livres qui sortent de ma zone de confiance de moi-même, là, je n'aurais pas d'autre choix que de le lire puisque je dois le chroniquer. Du coup, j'ai accepté et vraisemblablement, j'avais vu juste. Je suis très loin du coup de cœur pour Cœur de Brindille, mais j'ai tout de même eu quelques surprises.

Par conséquences, quand j'ai commencé ma lecture, j'étais un peu réticente. Pas au point d'y aller à reculons tout de même, car j'avais hâte de découvrir de quoi il en retournait, mais j'avais cette petite appréhension vis-à-vis, notamment, de l'époque. Autant j'arrive très bien à imaginer des scènes de Moyen-Age, autant il met très difficile, voire impossible d'imaginer les années entre 1960 et 1990, je sais, c'est bizarre, mais c'est comme ça hors, ce roman se déroule en 1975 du coup, cela coincé.

Cœur de Brindille, c'est l'histoire de Lolita aka Brindille pour les intimes. Jeune fille issue de la banlieue de Lille, sa mère est une alcoolique notoire, son père n'est plus là et son frère est en taule : joli tableau de famille n'est-ce pas ? Du coup, à la première occasion, Lolita prend la fuite en compagnie d'un cirque Tzigane. Seulement voilà, la seule personne qui se préoccupe un peu d'elle est son vieux professeur qui décide de partir à sa recherche.

Si malheureusement, je n'ai pas été embarqué par cette histoire, j'ai trouvé que la diversité des personnages était époustouflante ! En effet, Brindille est un personnage très intéressant par son esprit libre et sa farouche détermination à rejoindre Marseille pour rendre visite à son aîné.

Ensuite, nous avons Diego, le beau tzigane qui fait tourner la tête de Lolita et l'embarque dans cette folle vie d'artiste itinérant. Son univers est bien loin de celui de la jeune fille et c'est dommage qu'il n'ait pas été plus exploité.

Bien sûr, on découvre certain membre de la troupe qui forme une belle et grande famille et c'est touchant de faire le parallèle entre la vie de Lolita et celle de Diego. Ces gens qui ne sont pas forcément de la même famille au départ feraient n'importe quoi les uns pour les autres quand Lolita ne peut même pas compter sur sa mère.

On fait aussi la connaissance d'Angelo, le frère de Brindille à travers les lettres qu'ils s'envoient, mais aussi par quelques touches du récit de sa vie carcérale. Il n'a pas l'air d'être un mauvais bougre. Au contraire, sa sœur est toute sa vie et l'on sent bien que leurs liens sont forts et que si leur vie avait été différente, il ne se serait jamais retrouvé dans cette situation-là.

Bref, Cœur de Brindille est un mélange d'amour familial et adolescent, de milieu social, de liberté, de découverte de soi. Cœur de Brindille est un livre léger et facile, avec beaucoup de valeurs et de messages, qui ne m'a malheureusement pas plus touché de ça. Peut-être vous touchera-t-il plus que moi, je l'espère.

http://monjardinpresquesecret.blogspot.fr/2015/05/coeur-de-brindille-de-yves-marie-robin.html

par Orbianna
Le Porte-bonheur Le Porte-bonheur
Nicholas Sparks   
J'étais réticente, une histoire avec la guerre sa ne m'intéressait pas trop mais on m'a prêté le livre et je dois dire que je ne regrette pas de l'avoir lu. J'avoue que je sautais les parties avec la guerre mais je n'ai pas manqué grand chose du fil de l'histoire et j'ai été surprise par la fin. A vous de voir

par Solstice
Les Anges déchus, Tome 3 : Silence Les Anges déchus, Tome 3 : Silence
Becca Fitzpatrick   
Il est très dur de parler de ce livre sans spoiler puisque le résumé est délibérément très vague mais ce qui est certain c'est que si vous avez aimé Hush, Hush et Crescendo, Silence ne vous laissera pas indifférent. Et d'ailleurs si Crescendo s'arrête à un moment critique, l'intrigue de Silence commence à un moment tout aussi critique ;)
Le livre se lit très facilement et l'intrigue est assez bien ficelée pour retenir notre attention tout au long du roman et de l'évolution qu'a Nora dans ce tome. La fin est également délectable et promet un tome 4 des plus savoureux qui va sûrement détonner ! Vivement 2012 :)

par Althea
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
Le Pacte, Tome 3 : Trahisons Le Pacte, Tome 3 : Trahisons
Jenny Han    Siobhan Vivian   
Wahou quelle fin remarquable à cette formidable trilogie *-* Même si j'ai totalement adoré, j'ai tout de même quelques regrets:[spoiler]Qu'il n'y ait pas d'histoire finale entre Reeve et Lillia ... Et cet ÉPILOGUE ! Je ne comprends pas comment les auteurs ont pu autant magnifier cette série puis la "bâcler" avec un épilogue si court. On en apprend pas vraiment plus sur les personnages et tout ce que je m'étais imaginé s'est avéré vrai... Donc aucune surprise. J'ai été hyper déçue à ce moment, j'aurais carrément préféré que ça se termine sans...
Mais je reste néanmoins sur mon gros coup de cœur par rapport à la série : ) [/spoiler]
The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy
Amy Engel   
Tiré de l'article → http://alizeabooks.blogspot.fr/2015/11/the-book-of-ivy-tome-2-revolution-of.html
Tiré du blog → http://alizeabooks.blogspot.com

Je ne sais pas vous mais moi je suis complètement accro de ce livre ! Le premier tome avait été un gros coup de cœur pour moi et celui-ci l'est également. Certes, il y a eu quelques points négatifs mais ceux-ci n'étaient pas assez nombreux et importants pour que je juge le livre bien alors qu'il était génial.

Je savais d'avance que l'univers du livre serait complètement différent – la fin du premier tome nous mettait la puce à l'oreille – mais je ne pensais pas autant apprécier ce nouvel environnement ! Il y avait beaucoup plus d'action par rapport au premier tome ce qui nous stimulait davantage pour le lire. C'était un des plus gros points positifs du roman !

L'intrigue était également très présente : je ne savais jamais à quoi m'attendre et s'en était déroutant ! J'avais toujours peur qu'il se produise quelque chose d'horrible qui changerait alors toute l'histoire et qui nous laisserait sur notre faim. Bien heureusement ce moment n'est jamais arrivé et j'en suis bien contente !

Amy Engel a toujours une belle et délicate plume. Lorsqu'elle décrit des paysages, nous avons l'impression d'y être tellement les détails sont précis. J'ai énormément voyagé durant ma lecture !
Les moments émouvants étaient eux aussi très bien écrits. J'avoue avoir eu la larme à l'oeil plus d'une fois, ce qui ne m'était par arrivée pour le premier tome. Le fait qu'il y ait de l'émotion m'a vraiment plu... le livre paraissait encore plus vivant qu'il ne l'était déjà !

La couverture du roman est vraiment très jolie : on y retrouve quelques éléments du premier tome notamment le poignard que tient Ivy ainsi que sa robe de mariée désormais en mauvais état. J'ai trouvé qu'ils étaient vraiment – et je pèse mes mots – primordiaux. Simplement avec la posture d'Ivy nous pouvons comprendre qu'il y a un énorme changement vis-à-vis du premier tome.

Ivy m'a bien plu mis à part pendant quelques chapitres où je la trouvais assez agaçante ! Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre.
Elle est beaucoup plus courageuse qu'avant et son caractère bien trempé est toujours présent. C'est ce que j'avais bien aimé chez elle, son caractère. Je suis bien heureuse qu'il n'ait pas changé !
Au risque de vous spoiler sur l'histoire, je ne vais pas vous parler des autres personnages mais sachez que, comme dans tout bon livre, il y a des gentils et des méchants (vraiment méchants ! XD) mais je suppose que quand vous lirez le livre, car vous le lirez, vous saurez de qui je veux parler.

Je dois vous avouer que cela m'attriste beaucoup que la saga soit terminée... J'ai vécu tellement d'aventures avec Ivy et Bishop, devoir les quitter est vraiment dur. Mais je sais que l'histoire restera à jamais gravée dans ma mémoire. Et puis si j'en ai envie, qu'est-ce qui m'empêche de relire les bouquins ?

S'il y a quelque chose que j'aimerais par dessus-tout, c'est qu'un hors-série sur Bishop voit le jour. Savoir ses pensées et ses émotions me plairaient énormément ! Qui sait... un jour peut-être... ^^

Conclusion : un superbe volume qui conclut très bien la saga. Je n'en attendais pas moins d'Amy Engel ! Je vous le conseille vivement !

Indécent, Tome 2 : Incandescent Indécent, Tome 2 : Incandescent
Colleen Hoover   
OH MON DIEU ! Colleen Hoover a vraiment un don ! Ce qui me semble une éternité depuis que j'ai lu le premier tome d'Indédent, je n'avais qu'une envie, lire cette suite ! Avec en bonus le point de vue de Will.

Par où commencer pour vous expliquer à quel point j'ai adoré cette lecture ? Honnêtement, je ne sais pas. Cette lecture est vraiment à un millimètre du gros coup de coeur qu'avait été le premier tome. Au moment de tourner la dernière page, je n'avais pas envie que ça se termine, et pourtant j'avais tellement envie de savoir la fin...

Si vous aviez aimé Will dans le premier tome, préparez-vous, dans celui-ci, vous allez être totalement à ses pieds. En tout cas, c'est ce qui est arrivé pour moi. Ce personnage, Will, c'est un amour ! Véritablement. Il est parfait. Tant avec Lake, qu'avec les deux garçons.

Une fois de plus, Colleen Hoover a su me transporter avec elle, bien que ma lecture d'Indécent remonte à quelques temps. J'ai de suite retrouvé son écriture, son style, ses merveilleux personnages...

Tout au long de cette lecture, je suis passée par tous les stades. Les rires, les larmes, l'inquiétude, le soulagement. Bref, j'étais totalement dans ma lecture.

Le couple Lake/Will est vraiment parfait, tellement bien ensembles, tellement sincères, tellement tout en fait qu'on ne peut que les aimer.

J'ai aussi beaucoup aimé la signification de cette couverture que je trouve très jolie, et qui reflète tellement bien l'histoire. [spoiler]Ces petites étoiles portant chacune un message, une citation, et même une bague... <3 [/spoiler]

Vous l'aurez compris, je pourrais continuer pendant des heures à parler de ce second tome, à la hauteur du précédent & un coup de coeur !

par Carole94P
Menteuse à mi-temps Menteuse à mi-temps
Alyson Noël   
J'ai toujours aimé les histoires d'Alyson Noël, et j'ai à chaque fois suivie ses séries avec délice. Alors quand j'ai entendu parler de cette nouvelle publication, j'avais vraiment hâte de la découvrir à son tour, malgré une couverture plutôt kitch...

Et je dois dire que ça a très mal commencé. J'ai passé la moitié du roman à avoir tout simplement envie de claquer Alex, l'héroïne de 17 ans. Du jour au lendemain, la jeune fille devient blasée par l'école et ne vit que pour la mode. Elle laisse tomber ses devoirs, sèche les cours, et, summum de l'histoire, elle ne comprend rien de ce qui lui arrive. Envieuse, égoïste, elle s’apitoie sur son sort alors que c'est elle-même qui a fait en sorte que cela se produise. Et l'excuse "tout va mal depuis que mon père qui assurait notre train de vie est parti"... J'ai eu beaucoup, beaucoup de mal la comprendre. Bref, Alex est une ado pleurnicharde, pleine de jalousie, et j'hésitais entre deux choses lors de ma lecture : la secouer ou la claquer.. Si si, vraiment...

Les personnages secondaires ne relèvent pas vraiment le niveau. Certains arrivent comme un cheveu sur la soupe, et à plusieurs reprises j'ai eu envie de me dire : "Sérieusement ? On frôle le PWP là....". Et ne parlons pas de la meilleure amie qui, dans mon sens, ferait plutôt office de meilleure ennemie. Je l'ai immédiatement détestée, je ne sais pas trop pourquoi, mais le courant n'est absolument pas passé entre nous.

Malgré tout, petit à petit, l'histoire devient un peu plus accrocheuse. Elle se laisse lire agréablement et reste très fluide, ce que j'ai toujours apprécié chez Alyson Noël, sans pour autant devenir très marquante. Une lecture sans prise de tête, qui ne m'a pas forcément marquée, mais qui m'a tout de même fait passer un bon moment.

En conclusion, ce livre ne restera pas forcément dans les annales, et il y a de biens meilleurs titres d'Alyson Noël pour apprécier cette auteur. Sincèrement, si je l'avais découverte à travers celui-ci, je ne sais pas vraiment si j'aurais tenté l'aventure avec les autres. Je n'ai aucune idée de ce qu'il faut retenir de cette histoire, certes elle reste plutôt bien construire, assez enjouée, mais correspondra bien plus aux adolescentes qu'aux adulescentes comme moi. Peut être que je commence à me faire trop vieille pour ce genre de récits, qui sait...?

http://place-to-be.net/index.php/2-uncategorised/2803-menteuse-a-mi-temps-ecrit-par-alyson-noel

par Kesciana
La fille mirage La fille mirage
Elise Broach   
C'est un bon livre, sans plus. Les personnages sont profonds et bien travaillés même si j'aurais voulu mieux les connaître. en referment le livre, il y avait toujours autant de mystère autour de certain personnage comme Jamie et Beth. L'intrigue n'est pas assez travaillée, on arrive à comprendre beaucoup trop vite, il n'y a plus de surprise.
Les réflexions de Lucy sont très profonde, on s'en rend compte de suite et on comprend tous ses gestes.
Au passage, c'est une très belle couverture.

par Alanna2
Le Monde de Charlie Le Monde de Charlie
Stephen Chbosky   
Ce livre est la perfection sur papier. Tout simplement. Je viens de le finir et j'en suis nostalgique. Que de personnages attachants sont présents et je me sens comme si je les connaissais. On se sent dans la peau du personnage principal, qui est intriguant tout le long du roman. Toutes les aventures qui lui arrivent pourraient autant arriver à moi qu'à toi, et c'est ce qui rend le tout parfait.

Je l'ai lu en anglais (je suis bilingue), et je crois que toute personne ayant un niveau d'anglais correct, devrait le lire dans sa langue originale. En voyant le résumé français, je sais tout de suite que la version anglaise est mieux écrite.

C'est un roman qu'on ne peut pas ne pas lire. Et il y a une adaptation cinématographique très bientôt (nouveauté ; le film est excellent!) et j'espère qu'il fera honneur au livre et qu'il donnera envie à plusieurs de s'embarquer dans l'aventure d'une vie (ou plutôt, d'une soirée, dans mon cas!!!).

par nin-nin-