Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de -Libellule- : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Bad, Tome 6 : You make me so bad Bad, Tome 6 : You make me so bad
Jay Crownover   
Prodigieux tome d'adieu à The Point.
Cette histoire entre Karsen et Booker c'est le feu d'artifice de la saga.
Certes on attendu mais ça valait le coup et le pire c'est qu'on s'attend à un spin off avec les enfants de nos héros maintenant.

par Sinner
Ombre et mystère, Tome 1 : Envoûtée Ombre et mystère, Tome 1 : Envoûtée
Jennifer L. Armentrout   
Sombre, sexy…et tellement addictive. Je partais avec quelques à priori sur cette série et finalement…j’ai craqué pour la famille De Vincent et leur malédiction (pour la Nouvelle Orléans aussi !).

La première chose qui m’a énormément plu dans cette histoire, c’est toute l’ambiance un peu « creepy » qui entoure la demeure des De Vincent, supposée hantée, construite sur un terrain maudit. J’ai aimé la façon dont JLA en joue. Et puis tous les fantômes/bruits qui peuplent ces murs…j’ai trouvé ça absolument génial et très bien rendu. J’étais tranquille chez moi, posée dans mon fauteuil, mais j’avais l’impression de ressentir les courants d’airs dont parlait Julia. Cette atmosphère est véritablement un élément à part entière de l’histoire.

Et puis n’oublions pas la ville où tout se passe, la bien connue Nouvelle Orléans. Je n’y suis jamais allée (et je compte bien changer ça un jour) mais on capte toutes les « ondes » de la ville dans ces pages. Ce roman, c’est tout un décor dont j’ai adhéré à chaque instant.

Notre héroïne, Julia, est une jeune femme fort sympathique. Elle a parfois tendance à se poser beaucoup de questions mais j’ai trouvé qu’elle tenait bien tête face aux trois frères. Loin de se laisser impressionner, elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense. Et face à certaine situation, elle ne manque pas de courage. Je l’ai trouvé très sympathique. Elle apporte un peu de couleur dans ce décor, dirons-nous ^^

Quant aux frères…ils dégagent quelque chose de fort. Je suis rapidement devenue friande des interactions entre les trois. Il y a une telle relation de confiance entre eux et tellement de mystères qui les entourent. Là encore, j’adore ce qu’a construit JLA. Pris séparément, je n’ai pas réellement de préféré, tant leurs personnalités divergent. Julian est celui qui flirt tout le temps, qui semble s’amuser de tout. Seulement, quand on creuse, on se rend compte qu’il a un regard très pointu sur ce qui l’entoure. Il est bien plus attentif et sérieux qu’il n’en a l’air. Gabe est rapidement apparu comme le plus chaleureux mais là aussi, il a des secrets et, à mon avis, ce n’est pas rien. Et enfin, Dev…lui ne laisse rien paraitre et fait très distant. Il est celui qui m’intrigue le plus. Hâte d’avoir son histoire.

Je me suis totalement laissée porter. L’atmosphère pleine de suspens, de danger, avec une touche de sexyness a fait mon bonheur. J’ai vraiment passé un excellent moment, à tel point que j’enchaîne de suite avec le tome 2. Je suis vraiment curieuse d’en apprendre plus sur Gabe.

par Mono9000
Une sirène à Paris Une sirène à Paris
Mathias Malzieu   
Ce livre n'est pas fait pour moi, je ne doute pas du potentiel, malgré ses défauts, mais la plume de l'auteur me dérange au plus haut point. Je ne suis pas quelqu'un de très littéraire, je ne m'intéresse pas à comment c'est dit, mais plus à ce qui est dit et c'est justement sûr ça que le livre pêche. Car l'auteur à un talent d'écriture indéniable, mais pour moi qui aime les lectures simples (langage de tous les jours) ça le fait pas. J'ai impression qu'il en fait trop dans le poétique, trop littéraire... je ne sais pas ça donne un effet de trop qui me donne l'impression de complexifier une histoire simple.

Une histoire beaucoup trop simple, c'est même banal. Alors, oui les histoires de sirènes c'est rare, mais malgré cela ce n'est pas innovent, car on a juste tous les clichés de ce qu'on s'attend à voir dans ce genre de récit, donc forcément il y a plein d'élément qui me rappelle la série télé siren (que je n'aime pas).

Pour ce qui est du surnaturel et de la place qu'il occupe dans le récit c'est comment dire : pas très claire. Tout semble banal et ça surprend personne, mais en même temps les sirènes ne sont pas censées exister dans cet univers. Je me sens un peu perdu.

Après les personnages je ne peux pas. Je ne sais pas si Gaspard est simplet ou naïf (c'est un rêveur, « surprisier » mais bon moi j'ai du mal à le voir comme ça). Il prend toujours les pires choix ceux qui conduisent inévitablement à une catastrophe. Lula, je n'accroche pas, elle manque de compassion. Milena (antagoniste même si pour moi c'est Luna) c'est juste une blague, c'est un personnage fonction. Donc c'est évident que je ne me suis pas attachée à eux.

La romance tombe comme un cheveu sur la soupe. Il ne veut pas me tuer : je l'aime. Elle est belle et chante bien : je l'aime. Euh non !

La fin est prévisible, mais surtout elle me déçoit, elle est douce amère, mais elle aurait eu beaucoup plus de poids si elle était amère, il y avait tout pour faire une fin marquante, digne d'une tragédie grecque. C'est dingue que j'écrive cela, car je suis une fan incontesté des happy end.

Je pense que ça peut être sympa en adaptation cinématographique par contre. Si on met plus de développement, malgré la plume qui me perturbe, je m'imagine de merveilleux décor (la magnifique couverture aide).

Pour moi, il y a une perte de sens en voulant faire quelque chose de trop poétique.
Une rose au paradis Une rose au paradis
René Barjavel   
Une rose au paradis est la genèse revisitée par Barjavel. L'arche, les animaux, les graines et même Adam et Eve, le tout présenté dans un futur pas si lointain. J'aime l'écriture de cet écrivain, c'est doux, plein d'amour, de belles phrases. Un très bon moment.

par mounzaza
LoveStar LoveStar
Andri Snaer Magnason   
Ma lecture n’a pas été si laborieuse que cela, mais je n’en ressors pas grand-chose.
Dans un monde futuriste, une société, LoveStar, a la mainmise sur les relations amoureuses, sur les publicités, sur la manière de s’occuper des morts… sur énormément d’aspects de la vie des gens, sous prétexte d’optimiser au mieux la vie de chacun et la société en général. « LoveStar et ses experts avaient le pouvoir de soustraire les hommes à ce fardeau qu’était la liberté »
Nous suivons deux histoires en parallèle : celle du créateur de cette entreprise toute-puissante, qui réalise que son œuvre est allée trop loin, et celle d’un couple fou amoureux, qui apprend qu’ils ne sont pourtant pas des âmes sœurs selon LoveStar…

Certains éléments du roman m’ont parlé ou m’ont touchée, car il nous montre une humanité ultra connectée, mais totalement déconnectée des principes les plus essentiels de dignité. La mort est réduite à un simple spectacle à sensation, l’amour à un algorithme, les humains sont des publicités ambulantes, la nature est détruite pour des intérêts financiers… Plus rien n’a de sens dans cette société. C’est la logique du monde actuelle, mais poussée à l’extrême.
C’est une réflexion passionnante, mais l’histoire est trop décousue, pas assez aboutie, pour être efficace. J’ai été souvent un peu perdue, me disant que je comprendrai plus tard… et au final, ce n’est pas vraiment le cas.

LoveStar est donc un roman à part, peut-être un peu trop exigeant, qui ne peut pas plaire à tout le monde. Pour ma part, j’ai eu un peu de mal à entrer dedans, puis j’ai commencé par être assez à l’aise, mais la fin n’a pas été à la hauteur de mes espérances. C’est donc un avis assez mitigé, mais s’il vous intrigue, n’hésitez pas à tenter l’expérience ;)
Les Arcanes du chaos Les Arcanes du chaos
Maxime Chattam   
Je trouve la vision de Chattam super réaliste et après la lecture de ce livre on s'interroge sur les gens qui nous gouvernent. Je le conseille pour son cotés instructif par contre il est different de ce qu'à pu faire Maxime Chattam précédement .

par picpic
Fahrenheit 451 Fahrenheit 451
Ray Bradbury   
Une oeuvre vraiment incroyable . On se retrouve face à des problèmes d'actualité . Bradbury a réussi à mettre le doigt sur le souci de notre société: les écrans, la télé et par extension internet ? On parvient à noyer les gens sous une tonne d'images, à les lobotomiser pour mettre de côté l'essence même du savoir: le livre. Quand les gens pensent, la population est moins facilement contrôlable alors que face à un écran, léthargique, on parvient à leur faire croire tout ce que l'on veut .
Un thème est quelque peu marquant pour l'époque et laisse planer une ombre assez mortifiante :
" La scolarité est écourtée, la discipline se relâche, la philosophie, l'histoire, les langues sont abandonnées, l'anglais et l'orthographe de plus en plus négligés, et finalement presque ignorés. On vit dans l'immédiat,[...] Pourquoi apprendre quoi que ce soit quand il suffit d'appuyer sur des boutons"
On est en droit de se demander si Bradbury n'avait pas déjà tout compris d'avance .

par Sadess
Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois
Maxime Chattam   
J’ai adoré ce livre, je l’ai dévoré en 2 jours. Tout est prenant, l’histoire, les personnages, l’intrigue. L’auteur par cette histoire, nous invite à prendre conscience du poison que nous sommes pour la planète. Il y a tous se que doit contenir un livre, pour moi : suspens, action, aventure, amitié, amour, morale.
Je connaissais déjà l’auteur et cette trilogie est dans le même genre que son 1er best-seller « Le5ème règne ».

David Creem, L'intégrale : Le territoire des âmes David Creem, L'intégrale : Le territoire des âmes
Olivier Descosse   
Univers original, personnages intéressants et vraiment diversifiés. Du plaisir à les suivre. Chacun à sa part d'ombre.
Dommage que cette intégrale attende une suite car si je prends des intégrales c'est pour avoir toute l'histoire..

par Maxel21
Les Mythics, tome 1 : Yuko Les Mythics, tome 1 : Yuko
Patrick Sobral    Patricia Lyfoung    Jenny    Philippe Ogaki   
Je n’ai franchement pas accroché à cette bande dessinée. Les planches ne me plaisent pas trop.
J’ai trouvé le thème sans intérêt. Je m’attendais à autre chose, plus liée à la mythologie. Le thème des esprits est littéralement survolé. J’aurais aimé en apprendre plus sur les anciens esprits.

par Gaby_book
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3