Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de 0tony0 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'humanité disparaîtra, bon débarras ! L'humanité disparaîtra, bon débarras !
Yves Paccalet   
Cet essai sur l'avenir de l'homme ou Homo Sapiens et l'avenir de notre chère planète Terre est sans conteste, pessimiste, alarmiste mais pas moins juste et les problèmes abordés, ou plutôt dépeint donnent à réfléchir, à se dire que l'on DOIT se prendre en main tout de suite pour faire une grande marche arrière face à l'attitude de consommation matérialiste propre à l'homme qui pour cela pompe la planète jusqu'à la moelle.

Le problème c'est que l'homme n'est pas enclin à faire cet effort, que ce soit les simple gens ou les dirigeants, les riche ou les pauvres, les pays développés ou ceux proche du gouffre (famine, surpopulation croissante qui devrait doubler d'ici quelques années etc), tous autant que nous sommes, ont ne fait et ne fera rien. Trop égoïstes, trop attentiste, on parle de grenelle de l'environnement ou de pacte de responsabilité écologique, des accords de Kyoto, mais c'est du vent, il est déjà trop tard, si ce n'est pour nous, ce seRa pour nos enfants, car d'après l'auteur on peut très bien voir la fin de l'espèce dans moins d'un siecle, avant la fin de ce 21 ème siècle, et plus d'une menace nous pend au nez sans possibilité de retour en arrière, pollution, défiguration de l'aspect physique de la planète (mines en tout genre, forages pour l'énergie fossile, bétonnage de plus en plus envahissant et on peut continuer à énumérer les problèmes à l'infini.

Une autre grosse partie du problème est justement et simplement la guerre, mais pas les guerres classiques non, celle qui (je reprend les mots de l'auteur) nous pend au nez, la dernière, la nucléaire, l'atomique, celle qui éliminera quasi toute la population et les êtres vivants autant les animaux que les végétaux. Cette guerre la est inévitable et proche, l'auteur se demande comment on a fait pour pas qu'elle soit déjà arrivée.

Tout cela est sans compter les diverses mégas catastrophes qui pourrait surgirent a n'importe quel moment, météorites géante, volcan et tsunami dévastateur, et dans quelques millions d'années le soleil qui nous jouera des tours inévitables.

La ou je n'ai pas aimé cet essai et où je ne suis pas d'accord avec l'auteur c'est quand il traite du sujet du nazisme, pour lui nous somme tous un peu nazis, je suis désolé mais non, il y a encore des gens gentil et qui ne veulent pas dominer les autres. Abusé cette partie du livre.

Et puis les répétitions à foison, le livre aurait facilement pu faire 100 pages seulement si l'on ôté toutes les parties répétées.
Le pessimisme également m'as fait rager, pas une seule fois l'auteur essaye de trouver des solutions si insignifiantes soit-elles, et il se délecte de ce cynisme, ce qui est tout de même bien triste, déjà que la dure réalité des sujets abordés dans l'essai sape le moral en profondeur, enfin bref.

Pour conclure je dirais que c'est un bon essai (mais pas plaisant) qui nous apprend pleins de choses, que malheureusement on ne sait pas que faire à nôtre échelle car de toute façon cela ne sert à rien, et du coup que je me suis tapé une tablette de chocolat aux noisette pour me consoler de broyer du noir à la sortie de lecture, que j'en veut à l'auteur de tout voir en mal mais avec le sourire et que je ne comprend pas que l'ont regrette d'avoir fait des enfants alors qu'on les aimes.
Dépressifs et âmes sensibles s'abstenir !

Voir la chronique sur mon blog :
http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/

par Maks
Indigo Court, Tome 1 : Night Myst Indigo Court, Tome 1 : Night Myst
Yasmine Galenorn   
Il y a de cela une éternité, les vampires essayèrent de transformer les Sombres Faes avec l'intention d'exploiter leurs pouvoirs. Au lieu de cela, ils créèrent un ennemi démoniaque bien plus puissant qu'ils n'avaient osé l'imaginer. Pendant des siècles, les Faes vampiriques ont discrètement concentré leurs forces afin d'asservir le monde. À présent, Myst, Reine de la Cour Indigo, s'élève de nouveau...et une guerre prophétique se prépare...

Étant née sorcière, Cicely Waters peut contrôler le vent. Quand son Élément l'avertit que sa tante et son cousin sont en danger, elle prend sa Pontiac GTO et retourne chez elle pour la première fois en vingt ans. Mais la ville magique de New Forest, dans l'état de Washington, a bien changée. La Cour Indigo maintient la ville dans la peur, les gens disparaissent et des morts étranges accablent la ville.

Emportée par des retrouvailles aussi inattendues que passionnées avec son ami d'enfance Grieve, le prince Fae qui lui a appris à maîtriser le vent, elle se retrouve avec un amant féroce et possessif. Mais Grieve est sous l'emprise de la cours de Myst. Dès lors les deux amants doivent faire preuve de prudence pour espérer survivre aux machinations de la Reine des Faes vampiriques. Prise entre deux feux, dans une lutte pour le pouvoir, Cicely doit se battre pour sa famille et son avenir. Alors qu'elle découvrira les secrets de son propre héritage, sera-t-elle capable de préserver son âme ?"

par cassi
Alex Ferguson - Mon autobiographie Alex Ferguson - Mon autobiographie
Alex Ferguson   
Sir Alex Ferguson, le plus grand entraîneur de l'histoire du football britannique, a pris sa retraite de manager de Manchester United après 27 ans à ce poste. En remportant le titre de champion d'Angleterre pour la treizième fois, il est parti en pleine gloire.

Sous son règne, Manchester United a connu de grands changements. Mais deux choses sont restées constantes : son charisme et sa réussite, son équipe remportant une deuxième Ligue des champions en 2008. Sir Alex Ferguson a créé les conditions de ce succès en donnant une âme aux « Red Devils » et en leur permettant de se maintenir au plus haut niveau. Tout le monde admire sa longévité et ses résultats.

Sir Alex Ferguson a contribué à transformer Manchester United, club de football conventionnel, en ce qu’il est aujourd'hui, une entreprise commerciale majeure. C'est un visionnaire qui a toujours su s’adapter, construire de grandes équipes sur le terrain et en dehors. Un manager exceptionnel qui a dirigé des stars comme David Beckham, Cristiano Ronaldo, Eric Cantona…

Dans ce livre, Sir Alex Ferguson relate les moments forts de sa carrière. Il livre de nombreuses confidences sur sa vie tumultueuse dans les couloirs du club le plus titré d’Angleterre.

par babaOM
Sexomonarchie Sexomonarchie
Henri De Romèges   
Ce n'est pas un roman dans lequel on plonge passionnément mais pour les amateurs d'histoires, on y trouve une tonne de renseignements. On n'y parle pas de sexe proprement dit mais plutôt des maitresses qu'on eu ses Rois de Frances, des fortune qu'ils dilapidaient en château et en bijoux pour une femme de passage. De leurs vies des vices de la cours et des mœurs de l'époque. Bref c'est à ce demander pourquoi les parisien on attendu à Louis XVI avant de se révoltés. Le pauvres à payer pour tout les autres !!

par labaronne
Les cinq objets divins, tome 1 : La nouvelle épopée Les cinq objets divins, tome 1 : La nouvelle épopée
Lucie Goudin   
J'ai bien aimé. Au début il y a quelques longueurs, mais en contrepartie, les univers sont très bien décrits, ce qui permet de bien se familiariser avec. Et tout cela dans un style d'écriture agréable.
Le scénario n'a certes rien de très original, mais il est efficace.
Au niveau des personnages, j'ai eu une nette préférence pour Azamoon, car très mystérieuse et ayant un caractère de meneuse. Par contre, les autres ont eu du mal à me convaincre. Non pas qu'ils soient mauvais, ils ont chacun leur caractère, mais je trouve qu'ils manquaient un peu de prestance. Cela dit, j'ai bien aimé la tournure que prenait la relation entre Deladia et Azamoon, notamment lorsqu'elles se confiaient l'une à l'autre.
Je dois dire aussi que certaines situations sont un peu répétitives. Mélé l'action à l'humour fût une bonne idée (certains passages m'ont fait rire), mais ce dernier trait intervenait parfois dans des moments inopportuns. Puis voir Azamoon et Dwirek se chamailler aussi souvent pour si peu, cela m'a un peu agâcé à la longue. Certains passages manquaient de matûrité je trouve.
Cela dit, j'ai adoré les phrases quelque peu philosophiques d'Azamoon, où elle nous met bien face à notre conditon d'humain. C'est un personnage que Lucie a particulièrement bien développé. Comme ses autres personnages en fait, ce qui permet de bien comprendre leur personnalité. J'ai en plus de cela beaucoup aimé les phrases de Lucie, quand elle évoque les travers de la vie auxquels nous sommes confrontés, aussi bien dans nos pensées que dans nos actes.
Je suis persuadé qu'au fil des livres qu'elle écrira, elle s'améliorera forcément (ce n'est que son 1er après tout). Je trouve déjà que Lucie est une auteure prometteuse. Au final, elle a réunie tout ce qui fait un bon livre de Fantasy.

par Sorcier
Horrible prophétie Horrible prophétie
Victoria Martin   
On m'aurait dit que cette nouvelle était une blague, une parodie de fanfiction ou le pastiche d'un premier roman d'ado qui ne lit pas trop, eh bien je l'aurais cru sincèrement.

Rien ne va dans cette histoire. Déjà, il n'y a aucune cohérence. Dès les premiers paragraphes, des gens effrayés et angoissés... retournent se coucher après avoir vu un bâteau fantôme sous une lune rousse (ou noire, ou grise, on ne sait point trop, cela change suivant la métaphore choisie mal à propos pour décrire le ciel). C'est vrai que c'est tellement classique comme évènement.

Ensuite le personnage principal qui décide, horrifié par un meurtre atroce dont on ne connait pas le coupable, de se mettre à trucider tout le monde, en espérant un jour tomber sur le tueur, ça aussi, c'est très cohérent. Tant pis si le tueur est un truc magique ou quoi car après tout, c'est pas comme si on était dans un monde avec de la magie, que l'héroïne était magicienne et qu'il y avait une académie de magie, plein de magiciens super avisés tout ça... oh wait! Mais non, ne cherchons pas et tuons tout le monde, pendant que l'autre meurtrier continue de tuer.

Et les habitants du village, eux aussi horrifiés par le meutre, sont ravis de voir Lenora tuer plein d'innocents au hasard. C'est même pas que cette idée de fond est si tordue que cela, encore que, mais on peut dire que c'est de la paranoïa, néanmoins c'est tellement mal expliqué ou justifié que c'est du grand n'importe quoi !
On est là à devoir gober des actions et décisions, toutes plus WTF les unes que les autres, le tout sous forme de résumé mal formulé comme si c'était un enfant qui parlait.

L'écriture est faite de phrases qui souvent n'ont pas de sens, pas de construction ou sont tout simplement maladroitement très formulées("Ces quelques minutes futures où, le roi et la reine seraient impuissants face au cadavre d’un habitant"), de mots employés à la place de leurs antonymes, de métaphores ridicules ("caravelle noire transparente comme les ténèbres"... les ténèbres sont à la fois noires, opaques, et transparentes. Très fortes) ou suranées, avec parfois des focus soudains et inutiles (au milieu d'un résumé d'une brève action, nous avons droit à la rapide description du poignard avec lequel machine tue truc... parce qu'il est joli ce poignard tout de même).

Si on rajoute le manque d'originalité (le bâteau fantôme digne du Black Pearl qui n'a aucun rapport avec le contenu de la prophétie, et qui vient et va on sait pas trop pourquoi, une académie de magie, un vampire en directeur...), je ne comprends pas. Sincèrement, je ne comprends pas.

J'aimerais bien citer des aspects positifs, le fait que 2-3 idées sont intéressantes, ou que c'est bien d'écrire du dark mais tout est tellement gratuit que ça ne suffit pas et surtout pas pour un roman ! Pour une histoire racontée vite-fait à un ami, je veux bien, mais pas pour un produit fini, un livre, rien ne va.

Non, là, je suis largué, je comprends pas.

par Zalexis
Les Vampires de Chicago, Tome 1 : Certaines mettent les dents Les Vampires de Chicago, Tome 1 : Certaines mettent les dents
Chloe Neill   
BON SANG !
Je suis littéralement séduite par cette nouvelle série. Les personnages sont hauts en couleurs et extrêmement attachants, l'histoire de la transformation de Merit en vampire et l'acceptation de sa nouvelle condition : intéressante et crédible.
L'interaction entre Merit et Ethan : désopilante, sexy et intense.
Bref, vous l'avez compris j'adhère complètement aux "Vamp de Chicago", le tout sur fond d'enquête sur de multiples meurtres.
Humour, action, réparties, sarcasmes, amitié, loyauté...
J'ai ADORE !

par ccmars
Faërie Faërie
Raymond E. Feist   
Pour faire cour magnifique...
Se livre est une perle...
Je manque des superlatifs pour décrire le plaisir que m'a procuré ce roman.
Je le recommande vivement...
La Belle et le Maudit, tome 1 : La Belle et le Maudit La Belle et le Maudit, tome 1 : La Belle et le Maudit
Page Morgan   
Livre lu dans le cadre de l'opération lire avec booknode.

Donc première chose ce livre vise un public plus jeune que moi, et si pour certains ouvrages cela ne pose pas de problème (la passe miroir, l'apprenti d'Araluen) généralement ils ont souvent des "défauts" communs qui me font grincer les dents.

Commençons par le commencement... l'entrée en matière passé un prologue correct, est assez maladroite. L'auteur joue ses cartes trop vite. Un peu plus de mystères au sujet du pourquoi Ingrid ne peux plus retourner à Londres ou sur le rôle de Luc en tant que gargouille auraient été bienvenue. Là à peine le suspense à le temps de naître que paf on a la réponse.

Ce n'est pas le cas pendant tout le livre heureusement et l'auteur arrive à créer quelques surprises [spoiler]dont notamment le fait que le traitre des gargouilles soit Renée, parce que vu le panneau "je suis suspect" qu'avait Marco autour du coup, si jamais ça avait vraiment été lui j’aurais assassiner le livre [/spoiler]

En fait le livre est très inégal: il y a des passages qui font sourire... suivit par d'autre d'une telle platitude que ça en est déprimant.

Il y a une intrigue qui pourrait être originale... mais qui retombe dans le connu. Un principe de gargouille original aussi... mais pas tant que ça au final.

Et je pourrais continuer ainsi à l'infini.
En bref le livre semble désirer un peu se distinguer de la masse, mais pas trop sans doute par peur de perdre du lectorat ou alors par manque d'idée.

Un autre point pas original du tout est l'histoire d'amour... mais bon sang de bon soir pourquoi y avait il besoin d'un triangle?
Et pareil les sentiments des héros sont terriblement plats. Ou alors du moins leur manière de les exprimer m'a laissée de marbre.

Par contre ce qui change, c'est le fait que l'on ne suive pas uniquement Ingrid, contrairement à ce que le résumé laisse à supposer, mais aussi sa sœur.


Et enfin dernier point NE PAS VOUS FIER A LA COUVERTURE. Parce que sincèrement, une couverture avec une fille tenue quasi motard et au cheveux brun quand l'héroïne est censé les avoir quasi blanc et vivre à la fin du 19ème... c'est pratiquement de la publicité mensongère. ;)

par Mondaye
La fierté des soeurs Cynster, Tome 1 : Audacieuse Heather La fierté des soeurs Cynster, Tome 1 : Audacieuse Heather
Stephanie Laurens   
Deuxième livre paru aux Editions Harlequin dans la toute nouvelle collection Victoria, si j'ai vraiment apprécié L'héritière de Bellecombe sans surprise car je connaissais la plume de Liz Carlyle, pour ce qui est de l'Audacieuse Heater de Stephanie Laurens rien n'était plus sûr. La couverture et la qualité du livre de poche m'ont fait craquer.

La lecture dans l'ensemble est vraiment agréable et le style de l'auteur est très bon. Elle alterne les moments d'actions, de dialogues, d'introspection pour rythmer tout ça. Malgré un début génialissime, j'ai tout de même regretté les longueurs, certains passages n'étaient pas nécessaires et la deuxième partie a mis autant de temps à venir. C'était agaçant de les voir tourner autour sans rien dire. Crotte à la fin !

C'est un vrai plaisir de ne pas savoir qui se trouve derrière cet enlèvement et d'apprendre au fur et à mesure à visualiser à quoi il pourrait ressembler, on se laisse à rêver qu'il y a une romance future possible. Pour ce qui est de Heather et de son pire ennemi, ce cher Breckenridge, on se pose la question du pourquoi de cet agacement. L'auteur aurait du mettre en situation cet animosité, j'ai eu de ce fait plus l'impression d'un faux "je te hais - je t'aime" sans réelle consistance. Néanmoins, Breckenridge est un personnage mâle excellent et Heather fait très bien l'affaire. Je dirais que pour une vierge sans expérience aucune, elle assure du steack.

Le background est plutôt réussit, j'ai eu quelques couacs... j'ai surtout buggué sur le bain de glace. On était au printemps ou en hiver pour qu'ils en aient ? Maintenant qu'on se le dise, je veux la suite car ça risque d'être une petite bombe vu l'extrait dispo tout à la fin !

par LLyza