Livres
467 071
Membres
431 891

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

15/30/45



Description ajoutée par Lylibeth 2018-08-24T15:14:20+02:00

Résumé

Jules a toujours aimé la maison de vacances de ses parents. La Provence y a un goût d’enfance avec sa cabane dans les arbres, le chant des cigales le soir au bord du lac et les souvenirs qu’on y dépoussière avec des sourires attendris.

Mais cette année-là, tout est différent. Jules a trente ans et, dans deux semaines, il se mariera avec Marc, son compagnon. Il descend donc en Provence pour y préparer la cérémonie et retaper le vieux kiosque du jardin.

Ses parents sont là, ainsi que les Delestre, des amis de la famille accompagnés de leur fils, Eric. Eric que Jules avait presque oublié, même si le revoir lui donne l’impression de retrouver l’insouciance de leur première rencontre. Entre souvenirs d’adolescence et bricolage, la vie leur offre quinze jours pour tenter de rattraper quinze années de silence. Un arrêt sur image avant le grand saut.

Deux amis d’enfance, l’été en Provence, une famille, le cap de la trentaine, la vie qui s’écoule au rythme des ratés de deux cœurs qui se croisent et s’entrecroisent, se cherchent sans vraiment savoir quel sera le bon moment pour se trouver.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Freyja13 2018-10-24T20:16:35+02:00

"Celui-ci est cadencé par des cigales à un tel point nombreuses qu’elles ont fini par se coordonner pour ne frémir qu’en un seul chant. Parfois, Jules ne les entend plus, comme le son de son propre cœur qui bat ; une espèce de chanson qui est une partie de lui et qui fait tout en paraissant n’être rien. C’est comme ça qu’il trouve que la vie est belle, quand les petits bonheurs qui rythment les années ont fini par se coller à sa peau et se sont inscrits dans sa chair, sans que personne ne s’en rende compte."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Izzie-1 2018-11-18T12:10:32+01:00
Argent

N'étant pas particulièrement fan de la narration au présent, j'avoue avoir eu un peu de mal au départ à entrer dans le récit. Les phrases me semblaient trop longues, ponctuées de répétitions de "et" quasi-systématiques, et je n'étais pas convaincue par les incises de dialogue dans lesquelles les descriptions de gestes et d'action me paraissaient lourdes.

Il m'a donc fallu quelques pages pour m'habituer au style et apprécier le petit bijou que j'avais dans les mains.

Car oui, il s'agit bien d'un bijou, d'une rare pépite dont l'éclat se révèle à mesure des mots qui défilent et vous impriment autant d'images que de sensations dans votre petite caboche butée. C'est ainsi qu'on se retrouve avec des passages comme celui-là : « Cet amour pour la région n'est pas de sang, il est fait de la chair de ses souvenirs. C'est plus beau, du moins Jules le voit comme ça. C'est plus pur. » et qu'on se dit qu'il va être difficile de ne pas succomber à ce qui se passe entre les lignes.

Jules est un jeune trentenaire sur le point de se marier. Dans l'optique de l'aider dans les derniers préparatifs, notamment retaper le vieux kiosque sous lequel il compte échanger ses vœux – officieusement – avec Marc, ses parents et lui sont rejoints dans leur maison des Alpilles par les Delestre, amis de la famille, et par leur fils, Eric, que Jules n'a pas vu depuis l'âge de quinze ans. L'alchimie est immédiate entre les deux hommes qui replongent très vite dans cette amitié au goût d'insouciance et d'immaturité. Le kiosque devient progressivement une charge à laquelle tout prétexte est bon pour s'en échapper. Ils se feront d'ailleurs remonter les bretelles par les parents, comme des enfants, qui les jugent beaucoup trop négligents pour de grands gaillards comme eux.

Mais c'est ainsi, Jules a besoin de cette nonchalance. Le temps s'y prête. Le vent amène l'odeur des pins, leurs aiguilles craquent sous les pas, et le rire d'Eric crève les silences et couvre d'un baume inespéré le cœur de Jules qui vit ces moments comme les derniers avant la vie d'adulte.

C'est que Jules n'aime vivre que ce qu'il a déjà vécu. Ça le rassure. Et tout ce qu'il ne planifie pas l'angoisse plus qu'il ne le voudrait. Pour cette raison, la spontanéité d'Eric souffle sur les braises endormies de ses émotions. Et c'est certainement pour cela aussi que sa présence lui semble presque irréelle. Elle ravive à la fois des souvenirs et lui ouvre les yeux sur l'avenir qu'il se construit.

Ici, il ne s'agit pas de parler ou de justifier l'adultère, mais bien de se plonger dans une atmosphère de vacances, d'une ancienne extase de deux cœurs qui se sont ratés et ne se trouveront peut-être jamais. Et les jours défilent comme un compte à rebours qui tient en haleine le lecteur. On doute, on hoche de la tête, on la secoue parfois, en espérant que les non-dits finiront par être exposés.

Tout ça est retranscrit avec beaucoup de délicatesse et de subtilité. On n'attend pas de baisers ou de sexe torride sur les roches calcaires du massif des Alpilles. Quand on a trente ans, on s'y reconnaît. Quand on en a plus, on se souvient. Quand on en a moins, on imagine. Et c'est probablement la force de ce récit : la justesse. On a donc affaire à une une romance mature, loin des clichés du genre et surtout rondement menée par la plume de Claire Some.

Un coup de cœur, je peux le dire à la fin de ma lecture. Et un seul conseil, vous précipiter dessus dès que l'occasion se présentera à vous !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SullyHolt 2018-09-10T18:34:47+02:00
Diamant

Ce livre, je l'ai beaucoup, beaucoup aimé. Je l'ai commencé hier et fini aujourd'hui donc ça veut tout dire. Mais comme ça risque de ne pas suffire à vous faire envie, je vais développer un peu... 15/30/45, c'est l'histoire de Jules et d'Eric qui se retrouvent 15 ans après leur première rencontre, mais pas que. C'est une histoire d'amitié, de complicité, bourrée de petites touches d'humour irrésistible, c'est une bulle de tendresse et de douceur, et une belle réflexion sur le passage du temps, la famille, l'amour et les illusions de la jeunesse. Bref, c'est tout cela à la fois et bien plus encore. Et c'est servi par un style très agréable, une narration au présent qui alterne entre dialogues de la vie quotidienne et scènes bucoliques. Jules, le personnage principal, est attendrissant. On le sent tiraillé par ses doutes sur la vie en générale et sur son mariage à venir en particulier. Il se confronte au passage à l'âge adulte tout en souhaitant garder un pied dans le passé. Eric est tout aussi attachant avec son passé et ses inquiétudes concernant les membres de sa famille. Tout est finement dosé, tout se joue dans les détails, les attitudes, les non-dits. Le récit est sublimé par des descriptions magnifiques qui ont l'avantage de propulser le lecteur dans une atmosphère méditerranéenne lumineuse. Les jours s'écoulent entre fous rire, travaux de réfection et révélations, le tout rythmé par le chant des cigales et la chaleur écrasante du Sud qui pousse à la paresse et à l'introspection. Claire Some nous offre une très très belle oeuvre avec 15/30/45, de beau personnages et un récit tout en douceur dont le déroulement surprend en sortant des sentiers battus de la romance traditionnelle. Une réussite.

Afficher en entier

Date de sortie

15/30/45

  • France : 2018-08-23 (Français)

Activité récente

Izzie-1 l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-16T14:02:53+01:00

Les chiffres

Lecteurs 4
Commentaires 2
Extraits 2
Evaluations 4
Note globale 7.75 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode