Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de 15Lina15 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Tokyo Ghoul:re, tome 5 Tokyo Ghoul:re, tome 5
Sui Ishida   
Une fois de plus, la couverture est magnifique.

Cette suite de la première série me donne un peu l'impression de commencer l'histoire là où elle aurait pu (du ?) commencer. En effet, le propos est complet et savamment mené, avec une intrigue qui, sans être d'une brillante complexité, relève quand même d'une logique très appréciable et le mélange thriller/horreur marche du feu de Dieu.
On peut soupçonner (peut-être à tort) que Sui Ishida est lui même amateur de lecture quand on remarque le travail sur les mots et les références culturelles (je pense à certains éléments qui me semblent être des clins d’œil aux textes bibliques).
A ce sujet, suis-je la seule à avoir une envie folle de lire les romans de Sen Takatsuki à chaque fois qu'ils sont abordés dans le manga ?
Tokyo Ghoul:re, tome 6 Tokyo Ghoul:re, tome 6
Sui Ishida   
Alors, je perdure à penser que cette suite de "tokyo ghoul" n'a pas de réelle utilité. Mais, je dois avouer que ce tome était meilleur que les autres... Mais, je reste partagée. Vraiment, je ne sais pas si je lirais la suite. D'un côté, il y a Haise qui retrouve ses origines (ce qu'on attendait depuis le tome 1 !^^), le personnage d'Eto vraiment intéressant, et la fin plein de suspens...Ah oui, et j'oubliais les graphismes magnifiques, ces personnages si expressifs, ces mouvements merveilleux...
Mais, de l'autre, il y a ces passages barbants avec du texte partout, des milliers de personnages à la minute et la description de chacun d'entre eux (comme si on allait tout retenir, pfff...), ces batailles dépourvues de sens, ces éléments qu'on attend mais qui n'arrivent jamais (je pense à Touka). Bref, à certains moments, je nage dans l'incompréhension totale et je saute quelques passages (ce qui me fait nager encore plus dans l'incompréhension totale).
Bref, malgré un avis mitigé, je suis plutôt déçue.

par Shihiro
Tokyo Ghoul:re, tome 2 Tokyo Ghoul:re, tome 2
Sui Ishida   
Le mot de Cat :
Dans ce deuxième tome, nous faisons la connaissance de Saiko Yonebayashi, la 4è Quinckes du groupe Mado qui va devoir se mettre au boulot, elle qui préfère geeker…
Comme on nous l’annonçait dans le tome précédent, le groupe Mado va se pencher sur le cas « Nutcraker ». Pendant ce temps-là, Shirazu, le nouveau chef des Qunickes essaie de remplir son rôle au mieux, tandis qu’Urie manipule ses camarades afin de retrouver son poste de chef (qui a été attribué à Shirazu) et subit une opération dans le but de voir son pouvoir augmenter…
Comment le groupe Mado va-t-il s’en sortir alors que les combats font rage au Zeum Hall, lors du raid du CCG qui vise à mettre fin aux activités de plusieurs goules ?

Mon avis :
J’ai adoré ce tome 2, dans lequel on revoit certaine goules (personnages secondaires dans Tokyo Ghoul) et Juzo ! Des liens se tissent de plus en plus antre Tokyo Ghoul et Tokyo Ghoul :RE ; on retrouve le monde originel de Tokyo Ghoul, mais on le voit comme dans un miroir dans lequel les priorités sont inversées, mais pas les mentalités…
En outre plusieurs surprises sont à attendre dans ce manga !

‪#‎Cat‬

par Isabelle1
Tokyo Ghoul:re, tome 4 Tokyo Ghoul:re, tome 4
Sui Ishida   
Le mot de Cat :
Un mois après l’opération « Clôture des Enchères », le jour du réveillon, les Quinckes organisent une fête et y invitent plusieurs membres du CCCG pour passer un bon moment…
Plus tard, au mois d’avril, en raison de cette clôture d’affaire, les membres du CCG, y ayant participé, se voient monter en grade. Au même moment, Haise Sasaki lutte contre Ken, qui parasite son corps et ses souvenirs.
Quelques temps plus tard, un groupe d’inspecteurs est réuni (Les Quinckes en font partie), afin d’accomplir une mission visant à éliminer les « Roses », un groupe de goules kidnappant des personnes. C’est l’occasion pour nous, lecteurs, de rencontrer de nouveaux personnages…

(mon avis : )
L’histoire se poursuit avec fluidité, et on a le plaisir de revoir certaines goules de Tokyo Ghoul ! De plus, la lutte intérieure de Haise Sasaki est intéressante…

‪#‎Cat‬

par Isabelle1
Tokyo Ghoul:re, tome 3 Tokyo Ghoul:re, tome 3
Sui Ishida   
Takizawaaaaaa!! Nooooon!!! Un autre innocent à été sacrifié sur l’hôtel de la science! (Et d'un certain docteur dont nous connaissons tous le nom à présent!) J'ai parfois l'impression de retrouver des parties du Kaneki blanc aussi bien dans Takizawa (ce qui est assez logique sauf que Takizawa n'a pas du tout les mêmes objectifs) que dans Urie ([spoiler]sa folie passagère qui ne passe que quand il blesse un proche[/spoiler]). Au final, la morale à retenir grâce à Takizawa, c'est qu'il faut toujours écouter son professeur pendant les cours (LOL)

Après je suis un peu perplexe parce que l'objectif du CCG est simple (tuer toutes les goules) mais que celui des goules, notamment celles que nous connaissions de la précédente saison, reste inconnu. On savait qu'Ayato (qui est trop classe avec son super masque) était dans Aogiri, donc aucune surprise à ce qu'il agisse ici. Mais pour les autres... Pourquoi défendraient-ils cette vente aux enchères?? Et j'aimerais beaucoup connaître l'histoire d'Hinako (si je me souviens bien de son nom) parce que 1) on ne sait toujours pas pourquoi et dans quelles circonstances elle fut embauchée à l'Antique et 2) elle se montre ici sous un jour nouveau qui me rend encore plus perplexe à son sujet... (Dans le même genre il y a le membre mystère du groupe que Kaneki avait formé au tome 9 environ).

Bref un tome complet aussi bien au niveau scénaristique, qui développe beaucoup de personnages sans pour autant être brouillon (L'équipe Suzuya est la meilleure!!), qu'au niveau graphique, avec de très belles scènes d'actions et un trait capable de transmettre toute la folie des personnages.

par Swein
Tokyo Ghoul:re, tome 1 Tokyo Ghoul:re, tome 1
Sui Ishida   
C'est une très bonne suite, selon moi. Pour plusieurs raisons. D'abord, le ton a changé, ce qui permet de poursuivre l'histoire sans la répéter, et en changeant de point de vue (et même de camp, en fait...), même le pivot reste le même : [spoiler]Le héros, même s'il a perdu la mémoire, car on comprend rapidement que Haise est notre nouveau Ken. [/spoiler]Ensuite, je dirai que la fin de la première série était tellement haletante et laissait tant de questions en suspens, que cette suite promet de nouvelles réponses.
En quelques mots : j'ai beaucoup aimé, peut-être même un tout petit peu plus que la première série (que j'avais adorée).
Tokyo Ghoul:re, tome 7 Tokyo Ghoul:re, tome 7
Sui Ishida   
Haise ou Arima ?
Tel est la question...

par ladyred
Tokyo Ghoul:re, tome 8 Tokyo Ghoul:re, tome 8
Sui Ishida   
Alors, ce tome est dispo seulement en chapitres scannés je crois, enfin bref: LE PLUS GROS RETOURNEMENT DE SITUATION DE TOUTE LA VIE!!!

Tout ce qu'on pensait savoir sur ce monde est enfait un mensonge: [spoiler] la CGG est dirigé par une famille de ghouls visant sans aucun doute à mettre Kaneki, le "One-Eyed King", sur le trône, Arima ainsi que la pluspart des investigateur de classe spéciale sont des demi-humains (ont un parent humain et un ghoul), Arima se suicide pour Kaneki, Haise retrouve certains de ses souvenirs et redevient Kaneki (on ne sais pas ce qu'il sait exactement) et va sauver Hinami et les gens d'Anteiku). [/spoiler]

Bref, beaucoup de choses se passe et j'ai le cerveau en bouillie.
Tokyo Ghoul, Tome 3 Tokyo Ghoul, Tome 3
Sui Ishida   
Je trouve la complicité et le lien qui se tissent entre Ken et Hinami dans ce tome très touchant. Ken est vraiment un personnage adorable qui lutte de toute ses forces contre le mal qui le ronge et qui garde sa part d'humanité qu'il chérit aveuglement afin de ne pas devenir un "monstre" à part entière.
En comparaison avec l'animé, je suis bluffée par le fait que ça avance super vite dans le manga ! Ici dans ce tome on arrive très vite à la mort d'un perso qui pourtant est arrivé au tome précédent. Dans l'animé je n'ai pas souvenirs qu'il meurt aussi tôt...

par Amnesia-x
Tokyo Ghoul, Tome 1 Tokyo Ghoul, Tome 1
Sui Ishida   
Avant tout précisons qu'avant de me voir offrir le manga et de me mettre à le lire, j'avais déjà vu deux épisodes de l'animé. Suite à ce visionnage j'avais définitivement classé le manga dans la catégorie : "manga de kikou faussement horrifique et philosophique". L'ambiance était beaucoup trop légère et exagérée, les couleurs trop pétantes, le ton à côté de la plaque, et j'avais juste l'impression de regarder une tentative de kikouisation de concepts d'ero-guro qui me sont cher...

Mais, à la lecture, et à ma grande surprise, je suis forcé de revenir sur mon jugement. Le manga est noir, avec une touche graphique très accrocheuse, un rythme parfait, un bon sens du design, et surtout un ton beaucoup beaucoup plus juste. On est pas dans la parodie de sujets sérieux, non, on traitre vraiment de ces sujets. A aucun moment le manga n'essaye d'éviter les problématiques qu'il pourrait aborder, et il n'essaye jamais de les rendre cool : il présente les choses frontalement et essaye après coup de questionner, ce qui est une façon de faire qui marche très bien.
Le découpage, tout en horizontalité, aide beaucoup, et je pense qu'une grande partie de ce qui rend l'animé "kikou" ce sont les gros plans sur certains personnages : dans le manga ces plan rapprochés sont bien présents mais sont dans des petites cases lorsqu'ils doivent passer inaperçu et dans de grandes cases lorsqu'ils doivent marquer l'esprit. La composition des pages est très intelligente, et l'erreur de l'animé a sans doute d'essayer de coller à certaines scènes à la case près, sauf qu'un plan plein écran est beaucoup moins subtile qu'une petite case perdue dans une page, si bien que dès la première scène de l'animé j'ai pu deviner avec lassitude quel personnage était une ghoul, chose qui ne s'est absolument pas produite à ma lecture du manga.
Bref, il y a bien une petite tendance à négliger le charac design des personnages tertiaire qui fait qu'on comprend vite qui sera un personnage important et qui ne le sera pas, mais ce n'est pas grand chose. Au final, le manga arrive à instaurer son atmosphère propre là où l'animé échoue, et c'est véritable une familiarité avec l'horreur qui s'installe, ce qui est déstabilisant en premier abord mais terriblement accrocheur sentimentalement.

Bref, bref, bref, j'ai beaucoup aimé lire les deux premiers tomes de Tokyo Ghoul, et je lierais sans doute la suite. A vous qui me lisez : l’animé est mal foutu, lisez plutôt le manga qui, lui, est de très bonne qualité.