Livres
462 307
Membres
419 538

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

Matteo est un flic de la criminelle voulant profiter d’une quinzaine de vacances dans sa Corse natale avec sa campagne Jordan pour se ressourcer, quand d’étranges incidents viennent troubler la quiétude de ce repos bien mérité ! Jordan lui a cachée des aspects sur sa vie familiale. Même s’il comprenait son point de vue, découvrir qu’il côtoyait une écossaise de très ancienne lignée et riche à millions lui a fait un choc ! Mais ce ne fut rien face au fait de traverser air et mer où rien ne lui a été épargné, turbulences et tempête apocalyptique, pour répondre à l’invite sans appel de la matriarche du clan de sa fiancée. Le capitaine a répandu tripes et boyaux avant d’arriver à la fin de son calvaire en espérant que ce voyage affreux en valait la peine !

Dès leurs arrivés dans cet île isolée, patrimoine du clan MacDonald, notre couple n’a pas eu un moment de répit et le ton est vite donné dans cette famille pour le moins atypique dont le comportement singulier intrigue notre enquêteur et titille la fibre du flic en lui !

Seuls visages sympathiques dans ce comité d’accueil, la grand-mère et chef de famille Marie – Elisabeth MacDonald, qui est loin d’être la bourgeoise guindée qu’il attendait, et son homme à tout faire Fingal ! La matriarche avec sa franchise habituelle met cartes sur table et demande son aide pour élucider le mystère de la mort du patriarche survenue il y a des années de là !

En fouinant à travers les dédales de l’antique château, Matteo était loin d’imaginer qu’il déterrerait des squelettes dans les placards de cette famille de noble lignée. Entre mensonges, secrets inavouables, manipulations et trahisons, il a l’embarras du choix !

Coupés du reste du monde, après un sabotage des lignes téléphoniques et de la logistique, Matteo n’a que les moyens du bord, son instinct de fin limier et son intelligence pour amasser les pièces de ce puzzle quand soudain la grand-mère de Jordan disparaît et qu’un autre meurtre est commis !

Décidément, le cauchemar continue et Matteo brasse du vent, pendant qu’un psychopathe est prêt à tout pour enterrer les membres du clan l’un après l’autre !

Les question qui se posent sont belles et bien : qui est-il ? Et quel est son mobile ? L’argent et son pouvoir destructif ? La vengeance ? …

Dans cette enquête, notre capitaine de la Crim risque de perdre gros. Alors hors de question pour lui de baisser les bras, s’ensuit un rude combat entre l’intelligence de la force tranquille et le délire bouillonnant d’un assassin, un duel entre deux forces de la nature aussi physiquement que d’esprit !

Matteo aura t-il le dessus et confirmer sa maestria dans la résolution des crimes ? Ou aura t-il à déplorer un premier échec pour rendre justice et sauver son aimée ?

Il y a beaucoup de choses à raconter dans cet excellent roman très riche en rebondissements mais je vais m’abstenir et vous laisser découvrir par vous même le brio de Gilles à nous tenir en haleine du début jusqu’à la fin. De vous à moi, ce dernier m’a malmenée !! A chaque fois que je pensais élucider le mystère grâce aux indices semés ici et là, un autre rebondissement venait réfuter mes théories au point que je ne savais plus où donner la tête. Je me suis improvisée détective, mise à décortiquer chaque signe, à soupçonner tout le monde pour ensuite me focaliser sur l’un d’eux mais sans preuves tangibles ni arguments valables ; juste l’instinct d’une lectrice rodée à ne pas se fier aux apparences.

Mais notre auteur ne déroge pas à ses habitudes de sadique, il a inventé une trame ingénieuse avec multiples énigmes qui s’enchaînent les unes après les autres au point d’être obligé de s’impliquer. Et n’oubliez pas : rien ne sera acquis dans ce suspense captivant ! Gilles vous fera douter plus que de raison, vous frustrera, jouera avec vos nerfs jusqu’au bout, vous lâchera un os à ronger de temps en temps et n’hésitera pas à vous le retirer sans aucune pitié… alors soyez attentifs !

L’auteur a planté le décor de sa trame dans un château de la vieille Écosse, où croyances et légendes sont légions, chose qui m’évoquait un classique de Hitchcock, où temps exécrable, anxiété et suspense sont orchestrés intelligemment et de main maître !

Le tout est savamment mené avec des protagonistes hauts en couleurs qui vous feront vibrer au fil des pages : une matriarche inflexible mais débordante de générosité, un frère handicapé et odieux, un autre faiblard et malhonnête, une épouse volage, une nièce séductrice, une autre secrète et réservée, un héros qui incarne force, pugnacité, intelligence, et un sens inné de la justice, une héroïne la droiture même, et un majordome loyal et fidèle aux traditions ancestrales, de leurs différences, Gilles a concocté un mélange explosif !

Action, tension électrique et nerfs à vif sont les mots clé de ce roman que je recommande absolument aux fans de romans à suspense !

Mya

Afficher en entier
Diamant

http://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2017/04/123-nous-irons-aux-bois-gilles-milo.html

Cette histoire m'a attiré de part son pitch mais aussi par les lieux qu'elle met en avant. Tout d'abord la Corse, une île magique et magnifique qui encore aujourd'hui est un merveilleux souvenir de vacances (merci papa et maman !). Puis, il y a l'Écosse et son côté mystique et mythique. Ce pays m'a toujours attiré avec ses légendes, son histoire (merci monstre du Loch Ness ou Nessie !). Les légendes sont également une part de cette histoire.

Nous voici donc à découvrir Mattéo et Jordan en Corse. Leurs vacances ont l'air géniales mais il faut se méfier de l'eau qui dort... Tout va basculer à cause d'un accident et d'une réunion de famille. Les vacances paradisiaques laissent peu à peu place à des vacances qu'on pourrait appeler cauchemardesques...

J'ai adoré découvrir les premiers pas de Mattéo en Écosse et le bizutage dont il est "victime" par sa belle-famille. Cependant, les secrets de famille ne tardent pas à sortir et nous tiennent en haleine. Qui a tué le grand-père de Jordan ? Et puis on se demande s'il n'y a pas un lien entre tous les malheurs de la famille.

Le personnage de Mattéo est très attractif et nous embarque dans son enquête avec grand plaisir. Je voulais absolument savoir qui était le "méchant" de l'histoire et surtout savoir si toutes mes théories étaient bonnes. En effet, il reste très secret sur son travail sur l'île pendant tout le livre. On est un peu comme Jordan et sa famille : on est impatient de savoir ce qu'il a découvert et qu'il ne dise rien est une torture. Alors mon cerveau faisait ces propres théories. Je ne peux pas vous dire si j'avais raison ou tort car cela m'amènera à vous spoiler.

J'ai également beaucoup apprécié la légende de la famille MacDonald car du coup, on voit bien que cette famille est réellement ancrée dans l'histoire de son pays. Gilles Milo-Vacéri nous présente chaque membre de la famille (d'hier et d'aujourd'hui) avec leur caractère, leurs bons et mauvais côtés. On s'attache à certains et on en déteste d'autres. On découvre aussi les traditions écossaises (par exemple les kilts familiaux).

Dès que Mattéo laisse les MacDonald pour poursuivre son enquête, je me demandais ce qui allait leur arriver. J'avais peur pour eux mais aussi pour lui car le meurtrier avait l'air très malin (oui j'utilise le passé car je connais la fin ;) ). Lorsque Mattéo rentrait sain et sauf et qu'il retrouvait toute la famille, c'était un "OUF" de soulagement.

Dans ce livre, Gilles Milo-Vacéri est fidèle à lui-même. En effet, il est précis et vrai dans ses descriptions. On sait que derrière, il y a toujours autant de recherches et donc un gros travail pour que l'histoire soit la plus réaliste et la plus vraie. Et c'est réussi (enfin pour moi) !

Ce livre est assez addictif et cette enquête vaut le détour. J'avoue que j'en voulais plus mais à un moment il faut bien connaître les tenants et les aboutissants; alors si vous aimez le suspense, les enquêtes, les caractères bien trempés rejoignez l'aventure de Mattéo Costa et de la famille MacDonald.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goewin 2017-04-13T23:12:46+02:00
Diamant

Coup de cœur ! Un huis clos mortellement addictif !

Tout commence avec un énigmatique prologue dont l’action se déroule en Écosse, lors d’une tempête s’acharnant sur un mystérieux château sur l’île de Righ Eilean. Or qui dit Écosse dit… magnifiques paysages ! Ben oui, vous vous attendiez à quoi ? Puis l’auteur nous transporte sur l’île de Beauté et plus précisément sur la plage sublime de Bodri. Matteo Falco, capitaine à la Brigade Criminelle de Paris, Corse de naissance, et Jordan MacDonald, 100% Écossaise, très amoureux l’un de l’autre se réjouissent de pouvoir enfin profiter de 15 jours de vacances bien méritées. Matteo prévoit de la présenter à sa famille. Hélas tous leurs beaux projets vont tomber à l’eau avec l’arrivée du digne Fingal Darnish, majordome de Marie-Élisabeth MacDonald, grand-mère de Jordan. Celle-ci convoque toute la famille à une réunion urgente pour la fin de la semaine et Fingal, accompagné de Calum, oncle de Jordan, est chargé de rapatrier le couple par jet privé. Calum MacDonald a perdu l’usage de ses jambes dans un accident de voiture en 1988 et ne se déplace qu’en fauteuil roulant électrique. Aigri depuis son accident et furieux d’être obligé de revenir en Écosse alors qu’il réside en Australie, il se montre particulièrement désagréable avec un Matteo qui ne se laisse pas faire. Ce dernier est tout aussi furieux de découvrir qu’il ignore pratiquement tout de la femme qu’il aime et de voir ses vacances corses tomber à l’eau.

Un grand merci aux Éditions du 38 pour m’avoir permis de lire ce thriller en avant-première grâce au Service Presse. C’est toujours un bonheur de découvrir une nouvelle œuvre de Gilles Milo-Vacéri et je sais que je ne serai pas déçue. Amour, dépaysement, aventures, suspense, humour, fausses pistes et rebondissements, tout y est sans oublier des personnages auxquels on s’attache immédiatement, avec des caractères bien trempés pour ne pas dire explosifs. Et là nous sommes gâtés. Quelle famille les MacDonald ! Et Matteo n’est pas en reste, un vrai teigneux. Ses échanges d’amabilité avec l’oncle Calum m’ont bien fait rire. Et je ris toujours autant au souvenir de Matteo confronté au pur whisky MacDonald ou à son premier repas typiquement écossais.

Quant à la famille, quels déjantés : entre Kylie l’allumeuse nymphomane, Calum plus hargneux qu’un bouledogue, Dave et Sarah les beau-frère et belle-sœur immoraux, sans oublier Marie la grand-mère de 75 ans d’une vitalité de jeune fille qui lui annonce que son mari mort depuis 21 ans ne s’est pas suicidé mais a été assassiné par un membre de sa famille, Matteo ne peut faire confiance qu’à Jordan. D’autant plus qu’il est coincé dans l’île par une tempête monstrueuse qui empêche aussi bien les arrivées que les départs.

Quant à l’intrigue c’est un véritable casse-tête, on a beau être dans un huis-clos et donc avec un nombre de suspects relativement faible, on va de fausses pistes en impasses et les rebondissements, les surprises ne cessent de s’enchaîner ainsi que les accidents, disparition et morts. Le rythme est haletant, le suspense intense et alors que je m’enorgueillissais d’avoir quand même fait quelques trouvailles, paf ! la claque : alors là je ne l’avais pas vu venir celle-là…

Gilles Milo-Vacéri est sans pitié pour Matteo : sans rire, un Corse, donc natif d’une île, qui ne supporte ni l’avion, ni le bateau, qui souffre du mal de l’air, du mal de mer et du vertige… Certes cela ne le rend que plus héroïque quand par amour il domine ses phobies mais quand même… Et quelle tempête ! Elle ne souffle pas que dehors et elle malmène tout autant les cœurs des MacDonald.

Et que dire de la fin ? Quel final, j’en ai oublié de respirer tellement j’étais prise par l’action et je confirme, l’auteur est un véritable tortionnaire avec Matteo. Le pauvre, qu’est-ce qu’il prend ! Mais il est aussi un auteur très généreux qui nous offre des surprises et des rebondissements jusqu’à la fin.

Et que de situations cocasses, l’humour est partout présent. J’ai adoré la dernière scène de réveil brutal dans la nuit… Sadique l’auteur ? Mais nooonnn…

Pour finir je vous laisse sur cette interrogation : à votre avis, qui est le plus têtu des deux, un Corse ou une Écossaise ? Qui a le caractère le plus volcanique des deux ? Pour le savoir, en admettant que vous parveniez à trancher, il vous faudra vous plonger dans « Un, deux, trois, Nous irons au bois ». Bonne lecture !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode