Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
728 999
Membres
1 069 165

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

22/11/63



Description ajoutée par x-Key 2013-04-25T21:20:21+02:00

Résumé

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l’Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas.

À moins que...

Jake Epping, professeur d’anglais à Lisbon Falls, n’a pu refuser d’accéder à la requête d’un ami mourant : empêcher l’assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l’entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l’époque d’Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d’un taré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d’une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake, un amour qui transgresse toutes les lois du temps.

Avec une extraordinaire énergie créatrice, King revisite au travers d’un suspense vertigineux l’Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock and roll.

« L’œuvre d’un génie ! »

Time Magazine

« Un véritable magicien du roman... Une des plus formidables histoires de voyage dans le temps depuis H.G. Wells. »

New York Times

« Colossal, généreux, passionnant... La quintessence du talent de King. »

Miami Herald

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 785 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par C4lypso 2016-05-24T13:14:05+02:00

"J'ai essayé de me dire que tout ça n'a aucune importance, que l'-l'-l'amour surmonte tout, sauf que ça ne marche pas. L'amour ne surmonte pas les mensonges." P.535

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Ne jamais dire "jamais" ! la preuve...

Je viens de finir mon premier Stephen King et j'ai ADORE !!!

En effet, l'auteur de "Simetierre", "Carrie", "Salem" et autres joyeusetés horrifiques me paraissaient too much par rapport à mes petits nerfs fragiles et délicats ! Mais c'était sans compter sur un commentaire dithyrambique d'un internaute (grand merci à "il" ou "elle" d'ailleurs !) et la certitude absolue que ce roman était largement moins "tensionneux" que ces autres œuvres...et j'ai sauté le pas ! et bien m'en a pris !

Cette description fouillée et passionnante de l'Amérique des années 60 autant sur la façon de vivre que sur la politique de l'époque ; ce soucis du détail, cette description des personnages et de leur sentiment , et ce questionnement lancinant qui trotte dans la tête durant toute la lecture (que ferais-je en pareil situation ? Oserais-je changer le cours de l'histoire ? modifier le cours du destin ?...), le tout saupoudré d'un peu de fantastique ...

C'était comme si j'y étais ! J'ai vécu avec Jake Epping/Georges Amberson pendant presque 1000 pages et j'en redemande...oui enfin bon, ne nous emballons pas, je ne lirai pas pour autant "Simetierre", "Carie", "Salem" !!!

Afficher en entier
Diamant

Plus de doute, SK est vraiment un maître en matière de suspense et de scénario !

Pour l'anecdote j'ai terminé les 300 dernières pages de ce livre assise par terre dans une gare miteuse au fin fond de la Thailande mais pourtant j'avais oublié ou j'étais, j'étais moi aussi à Dallas !

Passionnant !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Loloduf 2024-07-20T20:37:56+02:00
Diamant

Ce livre me faisait peur pour plusieurs raisons plus de 1000 pages et un auteur réputé pour ses romans fantastiques terrifiants (je n’aime pas avoir trop peur quand je lis !) mais je l’ai tout de même commencé pour compléter deux challenges de lecture. Le talent de conteur de Stephen King m’a emportée dès le départ et n’a pas faibli jusqu’au bout. Un vrai coup de cœur pour cette histoire prenante à la fois roman historique, grande histoire d’amour, roman fantastique et réflexion philosophique sur la question du « et si ?... ». J’ai adoré et j’ai maintenant hâte de regarder la série qui a été adaptée du livre sur Amazon Prime.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elle-lit 2024-07-17T19:43:54+02:00
Lu aussi

L'histoire étais très prenante et addictive. On rentre pleinement dans la vie de Jake. La fin m'a boulversé mais je crois que c'était nécessaire que ça termine de cette manière. Il rentre dans ma liste de mes Stephen King préféré

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moineaunain 2024-06-28T14:41:45+02:00
Lu aussi

Une déception. Le thème me plaisait bien sur l'Amérique des années 50-60, l'idée était bonne mais j'ai trouvé trop de longueurs. Je n'ai pas su m'immerger dans le roman et j'ai eu bien du mal à arriver au bout

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Biloue62 2024-05-17T15:46:17+02:00
Diamant

Voilà que je viens de tourner la dernière page de cette histoire merveilleuse.

J'apparenterais ce roman au fléau ou au talisman des territoires : à mi chemin entre un récit fantastique et un conte fabuleux, avec une pointe d'horreur inhérente à la nature humaine.

22/11/63, c'est l'histoire de Jack Epping, professeur d'anglais, se laissant embarquer par son ami restaurateur, Al Templeton dans une histoire digne de retour vers le futur.

Le but de la vie d'Al Templeton était, en ayant découvert une faille temporelle le ramenant en 1959, de rester sur place jusqu'en 1963, afin d'empêcher l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy.

Atteint d'un cancer en phase terminale, il décide de tout raconter à Jack dans le but de lui confier la mission qu'il n'a pu accomplir.

Ainsi, Jack se retrouve en 1959, renommé Georges Amberson pour l'époque, avec un peu de liquidités de l'époque et un plan pour se loger, trouver une voiture et aller jusqu'à Dallas.

Seulement Georges ne va pas seulement aller jusque Dallas : il va faire un détour par Derry (les fans de çà apprécieront les 200 pages qui y sont consacrées et l'énorme clin d'oeil de ce passage), afin de sauver un de ses anciens élèves d'une tare intellectuelle liée à l'enfance (son père l'a frappé à coup de masse et a massacré toute sa famille).

Il va également tenter de sauver une connaissance d'Al, Carolyn Poulin, d'un handicap à vie, en empêchant un chasseur d'envoyer une balle perdue sur elle.

Puis, il s'installe à Jodie ou il enseigne et rencontre une jeune femme qui deviendra sa fiancée, et, là aussi, il essaiera de changer le destin. Spoiler(cliquez pour révéler)Ici, il essaiera d'arrêter l'ex mari de Sadie de la tuer, mais elle restera défigurée à vie.

Enfin, Georges s'installe à Dallas ou il essaie de savoir si Lee Oswald est vraiment le tueur de Kennedy et s'il faut réellement le tuer.

Quelles seront les conséquences de toutes ces modifications du passé? On pensera forcément aux "modifications du continuum espace temps" de retour vers le futur en voyant ce que tous ces changements vont provoquer en 2011.

Ce roman est vraiment époustouflant. Dès les premières pages, on se retrouve dans un autre monde. Pour moi, c'est ce que doit susciter la lecture : se faire projeter dans un imaginaire tellement intéressant qu'on en oublie tout ce qui est autour de nous. Le monde des années 60 est vraiment très intéressant à découvrir; De l'horreur à l'émerveillement, c'est ce que sait le plus faire Stephen King : visiter les tréfonds de l'âme humaine dans ce qu'elle a de pire et de meilleur à la fois.

La fin ci dessous :

Spoiler(cliquez pour révéler)Finalement, Georges arrive à tuer Lee Oswald et à sauver JFK, mais Sadie en meurt et les changements provoqués dans le futur sont vraiment horribles. Le monde n'est plus que l'ombre de lui même car la survie de JFK a eu pour conséquences des désaccords avec la Chine qui ont provoqué une guerre nucléaire en 2005 et un tremblement de terre fin 1963 qui a fait 7000 morts. Le monde est décimé par les cancers, la tristesse, le manque d'empathie.

Jack repart en tant que Georges pour remettre les compteurs à zéro. Il ne modifie plus rien, et renonce à Sadie.

Il la rencontre néanmoins dans le vrai monde. Elle a alors 80 ans et lui 39 ans. Elle ne se souviens pas vraiment de lui mais sait qu'elle le connait. Un joli clin d'oeil de fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pheezbd 2024-04-27T10:39:52+02:00
Or

Wouah - c'était long mais ça en valait le coup (commencé en aout 2023 pour aller aux Etats-Unis, fini en avril 2024) alors même qu'il était bien, c'est juste qu'il faut se plonger dedans.

J'avoue que le concept de base me paraissait risuqé : c'est évident que modifier le passé aura des répercussions. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Sadie.

Spoiler(cliquez pour révéler)Les seuls coupables dans ce livre sont les hommes

Afficher en entier
Commentaire ajouté par julienraynaud 2024-02-11T11:58:29+01:00
Lu aussi

Selon mes a priori, Stephen King avait eu des idées brillantes (Carrie, Shining), mais pour le reste, son écriture était préfabriquée, stéréotypée, sans panache. Je me suis pourtant lancé dans 22/11/63, et je ne le regrette pas. Ce roman est une immersion extrêmement réussie, très visuelle. Certes, tous les détails n'ont pas leur utilité, et finalement le gros de l'action débute vers la page 700, mais enfin, libre à l'auteur de nous avoir concocté cette très longue mise en bouche, qui n'a rien d'ennuyeuse. On ne se perd pas dans les personnages, ce qui était ma crainte. Je suppose qu'il existe un téléfilm d'adaptation, comme le fléau qui était diffusé sur M6 dans les années 90-2000. Je m'en vais le chercher !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par KaroHR 2024-02-05T04:23:53+01:00
Bronze

22/11/63 est mon premier roman de Stephen King. J'avais de grande attente pour ce livre et elles ont presque toutes été comblées. L'histoire est bonne, les personnages sont attachants, l'intrigue est captivante et pleine de rebondissement. Le seul bémol à mon avis: il y définitivement trop de détails dans le livre qui ajoute de la lourdeur inutile à l'histoire créant ainsi des longueurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HundredDreams 2024-02-02T06:05:22+01:00
Or

« Ne jamais regarder en arrière. Combien de fois se donne-t-on ce genre d'injonction après avoir vécu une expérience exceptionnellement bonne (ou exceptionnellement mauvaise) ? Souvent, j'imagine. Et l'injonction reste généralement lettre morte. Les êtres humains sont ainsi faits qu'ils regardent en arrière, c'est même pour cela que nous avons cette articulation pivotante dans le cou. »

***

« 22/11/63 » est ma première incursion dans l'oeuvre de Stephen King.

J'ai profité d'une lecture commune de l'auteur pour découvrir son univers, et parmi les titres retenus par le groupe, mon choix s'est porté sur ce roman-ci en raison de mon attrait pour la science-fiction, le thème du voyage dans le temps et surtout pour son ancrage dans le tourbillon social et politique des années 60, avec un événement majeur dans l'histoire des Etats-Unis, l'assassinat de John F. Kennedy, le 22 novembre 1963.

Je me représentais Stephen King comme un auteur de romans d'horreur et de fantastique, notamment en raison de nombreuses adaptations cinématographiques, je pense aux films cultes « Shining », « Ça », « Carrie », « Misery » ou encore « La ligne verte ».

Je dois avouer que la lecture de ce roman m'aura permis de changer mon regard sur cet auteur : il explore avec aisance et efficacité d'autres genres littéraires, comme ici où il propose un récit inclassable mélangeant la science-fiction, l'uchronie, la fiction historique, le thriller et une très belle histoire d'amour.

Spoiler(cliquez pour révéler)Alors si vous êtes prêt à voyager dans le passé, fermez les yeux. Imaginez un escalier devant vous. Avec votre pied, tâtonnez à la recherche de la première marche. Lorsque vous butez dessus, avancez à la rencontre de la marche suivante. Continuez ainsi jusqu'à ce que vous sentiez votre monde disparaître pour en révéler un autre.

Vous avez remonté le temps jusqu'en 1958, et vous découvrez alors un monde plein de souffle, de vitalité et d'audace, celui des Beatles, du rock'n'roll et du twist, des voitures américaines de légende, mais aussi un monde incertain qui bascule dans la violence, l'insécurité et les inégalités, un monde où les minorités opprimées, les femmes, les homosexuels revendiquent plus de droits.

A chaque fois que j'ai repris le roman où je l'avais laissé précédemment, j'ai eu cette impression plutôt inhabituelle que les mots de l'auteur étaient comme ces marches invisibles : je les sentais m'envelopper, m'aspirer.

Le monde d'aujourd'hui s'effaçait et me ramenait dans le passé.

*

Jake Epping, le narrateur, nous emmène dans un récit aux multiples rebondissements.

L'histoire commence lorsque l'un de ses amis, al Templeton, propriétaire d'un restaurant, lui révèle un secret qui va changer son destin :

Spoiler(cliquez pour révéler)il remonte le temps jusqu'en 1958 grâce à l'existence d'une distorsion temporelle à l'arrière de son fast-food.

Il souhaite que Jake poursuive le projet incroyable qu'il ne peut mener jusqu'au bout pour des raisons de santé : voyager dans le passé, déterminer si Lee Harvey Oswald était le seul tireur ce jour-là et changer le cours du temps en empêchant l'assassinat de JFK.

Quel est l'impact réel de l'assassinat de John F. Kennedy ? Comment aurait évolué L Histoire s'il avait survécu à son assassinat ? L'avenir aurait-il été meilleur ou pire ?

Si Lee Harvey Oswald n'était pas arrivé au bout de son projet, le monde se serait-il tout de même embrasé avec la guerre froide, la crise de Cuba et la terreur nucléaire ? La vie de milliers d'innocents aurait-elle pu être épargnée sans la guerre du Viêt Nam ? Les années suivantes auraient-elles été marquées par cette grande vague de mouvements contestataires, d'émeutes raciales et la mort de Martin Luther King ?

« Nous ne savons jamais quelles vies nous influençons ou non, ni quand ni pourquoi. du moins, pas avant que l'avenir n'ait submergé le présent. Nous l'apprenons quand il est trop tard. »

Ainsi commence l'histoire de Jake Epping dans un pays en lutte pour mettre fin aux discriminations raciales et aux inégalités sociales.

Mais est-il si facile de changer le passé ? Peut-on changer le cours de l'Histoire sans s'interroger sur ses conséquences et le fameux effet papillon ? Et s'il y avait un prix à payer pour tout cela ?

« le passé est tenace pour la même raison qu'une carapace de tortue est tenace : car la chair vivante qui se trouve à l'intérieur est tendre et sans défense. »

*

Stephen King est un formidable conteur. Son écriture est simple, fluide, agréable, graphique.

Là où Stephen King excelle, c'est dans sa façon de retranscrire l'atmosphère de l'époque et nous faire vivre les événements qui ont changé L Histoire. On sent que l'auteur s'est fortement documenté pour brosser un portrait complexe et réaliste de l'Amérique durant ces années d'après-guerre.

L'auteur est captivant et maîtrise parfaitement son récit du début à la fin. Il prend son temps pour planter le décor des sixties, décrire le quotidien dans les petites villes américaines et l'esprit étriqué de l'époque, mettre en scène ses personnages afin de plonger le lecteur dans une ambiance chargée de tension. L'horreur s'invite parfois, sous la forme d'une violence sociale et de drames familiaux qui peuvent donner quelques frissons.

Cette lente montée en puissance du suspense rend la lecture prenante, addictive dans un contexte social détestable marqué par le racisme, la xénophobie, la ségrégation, le sexisme et l'homophobie. Avec cette date du 22 novembre 1963 qui pèse comme une épée de Damoclès, le récit se tend encore davantage. le suspense psychologique est tel qu'il empoigne le lecteur pour ne plus le lâcher.

La lecture aurait pu être fastidieuse sur les 900 pages que compte ce livre, mais je ne me suis jamais ennuyée. La narration particulièrement détaillée est sans doute parsemée de quelques longueurs, mais incorporés dans l'intrigue, ils prennent tout leur sens à des moments clés du récit et participent à nous faire voyager dans le temps et l'espace, à nous préparer à ce jour fatidique de Novembre 63.

La fin est magistrale, je l'ai tout simplement adorée. J'avais imaginé un autre scénario, mais celle proposée par l'auteur est d'une beauté émouvante.

*

Si l'auteur n'a pas son pareil pour installer un décor et une ambiance façon sixties, la force du récit réside également dans des personnages justes et réalistes.

Sous la plume de l'auteur, on les sent prendre vie, devenir de plus en plus consistant, évoluer, tisser des liens entre eux. On ressent de plein fouet les émotions et les sentiments de Jake à chaque étape de son voyage. Même les personnages secondaires laissent une marque dans le récit et Lee Harvey Oswald apparaît dans toute sa complexité.

Entre ces pages, l'auteur développe un côté plus sentimental en superposant une romance d'une beauté et d'une tendresse incroyable. Je ne m'y attendais pas et je trouve que cette histoire d'amour apporte une douceur et des émotions bienvenues, de sorte que Jake et Sadie deviennent des personnages inoubliables.

« Elle prend ma main comme une femme en plein rêve. Elle est dans un rêve, et moi aussi. Comme tous les rêves délicieux, celui-ci sera bref… mais c'est de la brièveté que provient le délice, pas vrai ? Oui, je le pense. Parce que le temps une fois écoulé, on ne peut plus le rattraper. »

J'ai adoré la façon dont Jake décrit son amour pour Sadie Dunhill.

« … je crois en l'amour, vous savez : l'amour, c'est de la magie de poche unique en son genre. Je ne crois pas qu'il soit régi par les étoiles, mais ce que je crois, c'est que le sang appelle le sang, que l'esprit appelle l'esprit et le coeur un autre coeur. »

*

Pour conclure, Stephen King a une façon unique d'entremêler réalité et fiction, roman historique et voyage dans le temps, romance et surnaturel. Au final, il nous propose une intrigue addictive et surprenante sur une des plus grandes énigmes de l'histoire du XXe siècle, couplée d'une magnifique histoire d'amour.

L'écriture de l'auteur ne surjoue pas : sincère, naturelle, capable de provoquer de belles émotions, elle se met entièrement au service de l'histoire pour nous plonger dans un temps passé, décrire les lieux, concevoir des personnages attachants que l'on a envie de suivre, et nous donner l'impression d'être au coeur de l'action.

Je ne peux que vous conseiller d'explorer l'univers de cet auteur et de découvrir ses nombreuses facettes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plassans 2024-01-28T07:39:18+01:00
Or

C'est très bien écrit, parfois triste, mais aussi très drôle et rempli d'émotion.

Nous sommes loin des "livres d'horreur" de Stephen King même si l'auteur se permet d'inclure quelques personnages de "Ca" ("It") dans son roman.

Celui-ci parle de l'assassinat de Kennedy et de la vie de son assassin Lee Harvey Oswald, mais tout le livre parle bien d'autre chose. Des dizaines de thèmes sous-jacent sont traité avec justesse : le racisme, le mariage, l'adolescence, le métier d'écrivain, le métier de prof, etc

On pourrait craindre que l'énorme pavé soit difficile à intégrer mais pas du tout, les pages défilent et on se plait à s'imaginer aux côtés des héros de ce livre au suspense haletant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2024-01-26T18:03:18+01:00
Diamant

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec cette lecture, mais clairement pas à ça. Alors oui, bien sûr, le titre et la couverture sont plutôt explicites. L'assassinat de Kennedy et le voyage dans le temps sont les deux thématiques que j'avais retenues. J'avais donc un peu peur d'y trouver un livre orienté exclusivement sur ces deux sujets, avec la politique en toile de fond, et je vous avoue que vu le beau bébé de plus de 1000 pages, je redoutais l'ennui. Ces sujets sont bien présents et l'histoire tourne autour, mais ce livre, c'est tellement plus.

J'y ai trouvé plusieurs histoires dans l'histoire, des personnages ultra-attachants, des clins d'oeil à d'autres oeuvres, une belle histoire d'amour, une uchronie, un magnifique roman d'ambiance qui nous raconte à merveille les années 1950-1960 aux USA et surtout une multitude d'émotions.

Catalogué à tort comme un maître de l'horreur, Stephen King nous démontre avec ce roman qu'il est à l'aise dans n'importe quel genre. Il nous offre ici un savoureux mélange de science-fiction, roman historique, romance et un petit zeste de thriller. Vous trouvez cela curieux ? Vous n'êtes pas au bout de vos surprises.

Honnêtement, j'ai trouvé le début un peu poussif et puis je me suis laissé prendre par l'ambiance: plus j'avançais dans ma lecture, plus j'avais du mal à m'arrêter. Le rythme est posé avec quelques petites accélérations. Bien entendu, il y a de nombreuses descriptions, bien entendu, il y a des digressions, mais sinon, ce ne serait pas un roman de King. L'excellent conteur qu'il est vous transporte dans la petite ville de Jodie, entre autres, en vous ne lisez plus une histoire, vous la vivez.

Ce que j'ai préféré, c'est l'ambiance et le côté historique très bien documenté. C'est prenant et passionnant.

"Le passé est tenace et il ne veut pas être changé."

L'auteur joue avec l'effet papillon et nous propose une vision de l'avenir plutôt pessimiste. Mais j'ai trouvé cela très intéressant malgré tout.

Et cette fin... ! Je ne m'attendais pas à être aussi émue en lisant du King. Certains préjugés ont la vie dure. Ce livre changera définitivement mon approche des livres de l'auteur.

Je ne suis encore qu'une débutante en ce qui concerne Stephen King, mais je sais déjà que ce roman figurera parmi mes préférés. Et il y aura encore du King cette année. Tu as vu B., j'ai relu le King. Tu n'es plus là pour qu'on en parle, mais j'ai suivi tes conseils.

Lisez ce livre parce qu'il est passionnant, émouvant, brillant. Un petit bijou ! Bon ok, c'est un gros pavé, mais un bijou quand même !

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches

Afficher en entier

Dates de sortie

22/11/63

  • France : 2013-03-01 (Français)
  • France : 2014-10-01 - Poche (Français)
  • USA : 2011-11-08 (English)

Activité récente

Ote-Oy l'ajoute dans sa biblio or
2024-05-30T17:39:25+02:00

Titres alternatifs

  • 11/22/63 - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1785
Commentaires 261
extraits 80
Evaluations 450
Note globale 8.46 / 10