Livres
398 958
Comms
1 403 043
Membres
297 901

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

28 jours



Description ajoutée par x-Key 2017-10-04T13:23:34+02:00

Résumé

Ghetto de Varsovie, 1942 : quand les jeunes prirent les armes.

Mira, seize ans, passe de la nourriture en fraude pour survivre dans le ghetto. Lorsqu'elle apprend que toute la population juive est condamnée, elle décide de rejoindre les combattants de la Résistance. Aux côtés de Daniel, Ben, Amos, et tous ces jeunes gens assoiffés de vivre, elle tiendra longtemps tête aux SS, bien plus longtemps que quiconque aurait pu l'imaginer. En tout, 28 jours. 28 jours pendant lesquels Mira connaîtra des moments de trahison, de détresse et de bonheur. 28 jours pendant lesquels elle devra décider à qui appartient son coeur. 28 jours pour vivre toute une vie. 28 jours pour écrire son histoire.

Fils de déportés juifs, David Safier revient sur la pire tragédie du xxe siècle en mêlant la petite à la grande histoire. Si l'auteur de comédies désopilantes a changé de registre, il n'a rien perdu de son ambition : confronter le lecteur aux grands questionnements de l'existence en l'arrachant au confort de son quotidien. Avec ce roman d'initiation bouleversant et humaniste, basé sur des événements authentiques, c'est chose faite.

(Source : Presses de la Cité)

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 lecteurs

Or
4 lecteurs
PAL
2 lecteurs

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Maks 2017-11-29T16:59:49+01:00
Or

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/11/28-jours-david-safier.html

28 jours est un roman historique sur la vie dans le ghetto de Varsovie pendant la Seconde Guerre Mondiale, nous y suivons Mira, une jeune fille de 16 ans qui va tout faire pour résister aux SS allemands et survivre à l'invivable, de l'arrivée dans le ghetto à l'insurrection des derniers occupants de ce lieu maudit.

Historiquement parlant, les événements et diverses situations du récit se sont vraiment déroulés pour la plupart, comme l'explique l'auteur en fin d'ouvrage.

Certains personnages secondaires ont également existés mais par contre, afin d'avoir une plus grande liberté narrative, le personnage de Mira est totalement fictif.

Mira est d'ailleurs l'atout de l'histoire, elle est toujours tiraillée entre divers sentiments selon les situations, essaie de distinguer le bien du mal, essaie de doser les risques à prendre pour survivre, mais surtout elle essaie de protéger et de faire survivre sa mère et sa petite sœur.

Mira a 16 ans et se sait condamnée, elle va apercevoir l'amour, ce qui est normal à cet âge mais qui est également un sentiment difficile à comprendre quand personne ne peut vous conseiller et quand vous êtes une cible permanente, dans un quotidien ou la mort peut frapper chaque seconde de chaque jour, et que vous n'avez aucun espoir ni avenir.

28 jours est une lecture vraiment bien écrite, on y trouve tout de même quelques petites longueurs par moment mais ce n'est pas non plus rédhibitoire, c'est simple à comprendre mais c'est aussi un roman très dur dans ses événements, malgré cela, il est porteur d'espoir et contribue au devoir de mémoire pour les générations à venir. À lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Missnefer 2017-11-24T13:18:50+01:00
Diamant

28 jours C'est le temps que les résistants du ghetto de Varsovie ont tenu tête aux Allemands avant que les derniers résidents ne soient exterminés et le ghetto détruit.

C'est le nombre de jours qu'il a fallu à Mira pour parvenir au terme de sa quête initiatique : Quel sorte d'humain voulait-elle être : combattante, vengeresse, celle qui veut simplement vivre ? Une jeune fille de 15 ans devrait-elle se poser de telles questions, en débattre

"_ et en nous défendant nous rendons la lignite à notre peuple

_ Il y a des choses plus importantes que la dignité

_ Ah oui ? Et quoi ?

_ la survie au lieu d'être juste une jeune fille de 15 ans ?

Nous aussi nous interrogeons ce que nous voudrions être sans conditions de vie extrêmes A 15 ans nos questions existentielles sont ou ont été bien différentes de celle de Mira, faites en toute liberté de choix. . Mais dans ce ghetto, les conditions de vie et la crainte de mourir ne faussent-elles pas la donne ? le libre arbitre existe-il vraiment ?

Dans cette ville fantôme tout s'achète et tout se vend même la vie d'un autre si celle-ci peut sauver la sienne ou simplement obtenir un bout de pain. C'est condamnable non ?

Mais peut-on être juge quand la barbarie et la cruauté de certains individus vous poussent à de telles extrémités ?

Chaque individu est différent et le seuil de tolérance propre à chacun. Peut-on condamner ou élever au rang de héros telle ou telle personne suivant nos valeurs, alors que nous n'avons rien vécu de toute cette souffrance ?

Peut-on comprendre que l'on attente à la vie d'un enfant que l'on suspecte de trahison ? Peut-on condamner une mère qui sacrifie son bébé persuadée qu'elle pourra en avoir d'autres, comme si un bébé pouvait remplacer l'enfant sacrifié ?

Doit-on accepter les dommages collatéraux au nom de la survie d'un groupe ?

Qu'est-ce qui est légitime : sacrifier les autres dans le combat ou dans celui de la survie personnelle ?

J'ai pleuré à chaque sacrifice de vie humaine au nom de la survie, j'ai pleuré pour Mira, Daniel, Amos, et tous les autres, les personnages réels de cette histoire, les anonymes auquel David Safier rend hommage avec vibrante et émouvante histoire.

Une histoire authentique romancée sombre mais pas que; Mira nous fait partager ses espoirs et ses rêves, elle nous fait rire car même si la mort rode elle vit des moments intenses de joie et d'amour. C'est Mira qui nous conte son histoire, le quotidien du ghetto, les humiliations, la faim, la peur..

L'amour, l'amitié, les valeurs n'ont pas disparues totalement dans cet univers ou chaque jour vécu de plus est un jour de gagné, chaque minute est importante et il ne faut pas gaspiller les précieuses secondes de bonheur grappillé. Hannah le comprend vite. La petite soeur s'invente des histoires pour embellir sa triste vie, un moyen de tolérer un quotidien insupportable, Hannah encore une enfant dans son corps mais une adulte dans sa tête qui cherche à être transparente, son mode de survie.

" Hannah préférait devenir invisible. Dans le ghetto les invisibles survivaient plus longtemps que les plus fors"

Un roman poignant et magnifique, qui nous pousse à nous interroger sur la valeur de la vie, sur la personne que nous sommes, sur celle que nous voulons être. Sur ce que je serais capable de faire dans une telle situation . Serais-je capable de tuer quelques en soient les raisons ? Sauverais-je des vies ? Mettrais-je la mienne en jeu pour en sauver d'autres ? Serais-je un Korczak ? Ou au contraire un Simon ?

Au terme de cette lecture je voudrais ressembler à Mira, Amos et Daniel. Je voudrais avoir en moi la force de caractère de chacun, parce que tout n'est pas simple ni tout noir ni tout blanc.

28 jours est un roman initiatique bouleversant et humaniste, qui nous bascule dans une des pire tragédie de l' histoire, nous confronte aux grands questionnements de l'existence, nous pousse dans nos retranchements en nous bousculant en cette période contemporaine où les ghettos et la ségrégation existent toujours

David Safier m'avait fait rire avec son roman loufoque et désopilant Maudit Karma, ici il nous prouve que son talent ne s'arrête pas à la comédie et qu'il peut nous toucher en plein coeur. l'auteur déconcerte avec ce roman basé sur des fait réels, à mille lieux de ses comédies hilarantes

Quel que soit le genre, sa plume frappe fort et vous accroche au point que une fois lus les premiers chapitres lus, le lecteur ne peut plus abandonner les héros jusqu'à l'issue finale, et nous tient haletants et tremblants pour les protagonistes, espérant un happy-end.

Une pépite à lire absolument.

Merci à Masse Critique Privilège, Babelio, les Editions Presse de la Cité pour m'avoir permis de faire cette magnifique lecture et à l'auteur Mr David Safier pour cet hommage aux anonymes du Ghetto, le Mira, Daniel,Amos et autres, ainsi qu'aux plus connus Janus Korczak, Mordechaj Anielewicz,deux personnes luttant à leur manière. Un livre à lire quel que soit l'âge.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evonya 2017-11-01T17:34:55+01:00
Or

28 jours est un roman mais il s’inspire de l’histoire du ghetto de Varsovie et de l’insurrection de ce ghetto entre le 19 avril et le 16 mai 1943. 28 jours durant lesquels de jeunes gens courageux et médiocrement armés surent s’opposer à des Allemands stupéfaits de s’apercevoir que des juifs puissent combattre et les repousser. Quand le roman commence, nous suivons le destin de Mira, jeune juive enfermée dans le ghetto avec sa famille ou ce qu’il en reste : son père s’est suicidé et son frère qui a rejoint la police juive ne donne plus signe de vie. Comme sa mère dépérit lentement et que sa sœur est trop jeune, c’est elle qui se démène, prend des risques pour les nourrir. Elle parvient même à passer de l’autre côté du mur du ghetto pour trouver à manger et en revendre une partie une fois revenue à l’intérieur. Pour seule consolation, elle a son ami Daniel, qui vit avec Janusz Korczack et les orphelins qu’il dirige. Mais ces rares moments de bonheur vont s’envoler quand, à partir de l’été 1942, les Allemands entreprennent de vider le ghetto. La mère et les deux sœurs vont se terrer dans leur appartement, cachées dans un espace étroit , n’en sortant que le soir, toujours sur le qui-vive jusqu’à ce que l’horreur s’abatte sur elles. Restée seule, Mira décide alors de rejoindre le mouvement de résistance et sera de tous les combats jusqu’ la fin. C’est un roman oppressant parce que les événements décrits ont eu lieu, parce que l’auteur a su rendre compte de la vie –si on peut parler de vie- à l’intérieur du ghetto. Sous sa plume, renaissent les habitants, ceux qui ont subi, ceux qui sont restés dignes, ceux qui se sont efforcés d’aider les autres, acceptant jusqu’à la fin leur sort – je pense à Janusz Korczack qui marcha vers la mort avec ses orphelins- ; ceux qui se sont compromis avec les allemands notamment tous ceux qui rejoignirent les rangs de la police juive, en espérant garder la vie sauve. Dans cet enfer, Mira tient le coup grâce aux histoires de sa sœur inventées pour repousser l’horreur. Ce conte pour enfant où une jeune Hannah accompagnée de son bien-aimé Ben-le-rouge part à la recherche de trois miroirs à travers sept-cent-soixante-dix-sept îles lui permet d’échapper, le temps d’une pause, à la réalité. Et le lecteur que nous sommes, apprécie lui aussi ces moments imaginaires, une respiration dans ce roman terrible. Pour conclure, je laisse la parole à Mordechai Anilewicz, un des chefs de l’insurrection qui écrivit le 23/04/1943 : « Le rêve de ma vie s’est réalisé. L’auto-défense du ghetto est une réalité. La résistance juive armée et la vengeance se matérialisent. Je suis témoin du merveilleux combat des héros juifs… ». 28 jours est à lire, absolument.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evangelyne 2017-07-20T00:04:19+02:00
Or

Un roman touchant qui décrit à la fois l'horreur et le courage. David Safier délaisse son humour désarmant et fait preuve à la fois de tendresse et de cruauté pour écrire le quotidien des Juifs lors de leur rébellion au ghetto de Varsovie.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"28 jours" est sorti 2017-10-12T00:00:00+02:00
background Layer 1 12 Octobre

Date de sortie

28 jours

  • France : 2017-10-12 (Français)

Activité récente

Maks le place en liste or
2017-11-29T06:55:31+01:00
Evonya le place en liste or
2017-11-01T17:33:49+01:00

Les chiffres

Lecteurs 7
Commentaires 4
Extraits 0
Evaluations 4
Note globale 8.75 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • 28 Tage lang - Allemand