Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de 3lectr0nik : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Chroniques des Arcanes, Tome 1 : Princesse Vénéneuse Chroniques des Arcanes, Tome 1 : Princesse Vénéneuse
Kresley Cole   
Le début est un peu lent, l'action n'étant pas présente.
Mais une fois que l'histoire est bien lancée, le récit devient très intéressant. L'apocalypse a tout ravagé, tout n'est que tristesse, désolation.
L'auteur nous imprègne de ces sentiments de pertes, de doutes, de peurs.
Les révélations des 150 dernières pages nous permettent de comprendre dans quel univers l'auteur nous a embarqué. Un monde où nos héros sont destinés à s'entre tuer jusqu'à qu'il n'en reste plus qu' UN.

par Adèle
Captive-Moi, Tome 1 Captive-Moi, Tome 1
Christina Ross   
Voici cendrillon et le prince charmant des temps modernes .
Donc nous avons une splendide jeune femme , qui ne le sait pas ... il est vrai qu'il n est pas évident de voir dans son miroir chaque matin que l'on a des courbes parfaites , et un visage magnifique
Elle n a plus d argent et postule dans une entreprise et là , grand suspens , elle tombe sur un homme superbe , avec même pas un bouton sur le nez .
Peut être un assistant de direction ou encore mieux le sous directeur ,
Que nenni , le directeur lui même , riche très riche .
Lui célibataire , elle vierge Décidément.
Un livre qui se lit facilement pour se décontracter mais l auteur manque d imagination
L'Exécutrice, Tome 1 : Le Baiser de l'Araignée L'Exécutrice, Tome 1 : Le Baiser de l'Araignée
Jennifer Estep   
Il trainait depuis un moment dans ma biliothèque, attirée que j'étais par le thème. Malheureusement de nombreuses (trop ?) autres lectures ont considérablement retardées la lecture.

J'ai fini par me lancer et je ne regrette pas.

Tout d'abord cette anti-héroïne est attachante : Ce qu'elle veut, elle fait tout pour l'obtenir, elle s'attache à peu de monde mais est vraiment fidèle, et enfin elle est douée dans son métier.

L'histoire commence par un contrat : elle se fait passer pour une patiente afin d'assassiner une des médecins qui aurait…disons abusée de sa position. De retour à son “QG”, elle se retrouve tout de suite avec un nouveau contrat…au montant astronomique : 5 millions de $US ! Comme l'affaire semble rapide et aisée (du moins pour ses talents), elle accepte. Mais Gin Blanco se retrouve bien vite en mauvaise posture. Son client l'a doublée et surtout en a profité pour assassiner son mentor.

Elle sauve in-extremis celui qu'elle considère comme son frère et est maintenant prête à tout pour venger celui qu'elle aime comme un père.

Le ton est courant, parfois un peu “creux” mais au final on est captivé par l'histoire et on veut en savoir plus. La partie émergée de l'iceberg est déjà moche, on n'ose imaginer ce qui est caché…

Et pour compliquer la tâche, Gin veut l'aide de l'inspecteur Caine, qui a la réputation d'être le seul flic honnête et intègre d'Ashland (ou tous, depuis les employés au maire sont corrompus). Malheureusement elle a assassiné son partenaire (une sorte de pédophile qui a parfaitement mérité son sort) et Caine veut l'attrapé. Alors quand elle lui propose une trève pour la durée de leur enquête, il hésite. Doit-il mettre sa vengeance de côté, ou l'attraper, la tuer, tout de suite ? Et le désir est bien présent entre eux, pour compliquer le dilemme de l'inspecteur. Va-t-il faire le bon choix, ou Gin va-t-elle devoir l'abattre et se débrouiller avec ses alliés ?

Mais Gin Blanco est l'Araignée, pétrie de patience et de savoir faire, elle sait attendre son heure.

L'enquête est plutôt bien menée, les méchants pas caricaturaux et l'héroïne est du côté des “bad guys”, une très bonne combinaison.

Bref une très bonne note pour moi, et maintenant reste plus qu'à acheter le tome 2 !

par Ceinwèn
Red Queen, Tome 1 Red Queen, Tome 1
Victoria Aveyard   
C'est peut-être étrange pour certains mais pour moi, il y a des romans qui passe en laissant une petite brise après leur passage, d'autres c'est un courant d'air glaçant et d'autres, enfin, qui enclenche une tempête. Et ce livre est l'un de ceux-là.
Après l'avoir fini, je voulais déjà une suite ou peut-être pas, de peur d'être déçue. Ce livre a eu un effet dévastateur comme peu de livres l'ont encore sur moi. Ce roman m'a transporté, la fin m'a surprise malgré mon esprit de déduction qui se doutait de quelque chose. J'ai été émue, j'ai surtout été triste car c'est un roman sombre, trop peut-être pour certains mais Mare ramenait le rire, le sourire quand il le fallait.
Et pour cela, parce que c'est d'abord l'auteur qui nous offre tout ça, je la remercie profondément. Je crois que c'est l'un de ses premiers livres et elle a tout d'une grande.
Ses personnages sont peut-être encore une ébauche et grandiront avec la suite mais cette ébauche m'a emballée. Cal, Maven, Lucas, Gisa, Farley, Kilorn et bien sûr Mare m'ont séduite avec ruse, avec honnêteté, avec humour, avec justice...avec amour. Cal qui voit son peuple souffrir mais croit ne pouvoir rien changer. Maven qui rêve de sortir de l'ombre de son frère. Lucas qui protège Mare et s'en fait une amie. Gisa, la petite sœur qui a un talent hors du commun. Farley qui résiste pour les autres. Kilorn qui veut sauver celle qui le sauve depuis toujours. Et Mare, celle qui n'est pas ce qu'elle est censé être. Ni Rouge, ni Argent. Elle est entre deux mondes mais n'appartient au final qu'à un seul.
Ce roman est aussi une histoire de pouvoir, de machinations, c'est la cour du roi. Il y a des subalternes, des esclaves, des gardes, des nobles, des princes, une reine, un roi et deux princesses... Il y a des vivants et il y a des morts.
C'est l'histoire de la survie, de la révolte, de la rébellion, c'est ce qui n'est pas encore fini et ce qui va devenir. Ce sont des morts mais pour la vie et aussi des morts pour l'exemple.
Je crois que ça se voit un peu que j'ai été bouleversée par ce livre vu le nombre de choses que je mets les unes à la suite des autres. Mais quand un livre me marque comme ça, il est comme tatouer dans mon esprit.
"Et notre armée se lèvera, aussi rouge que l'aube."
Kara Gillian, Tome 1 : La Marque du Démon Kara Gillian, Tome 1 : La Marque du Démon
Diana Rowland   
Après Le Sang du rock sorti un peu plus tôt cette année, la série Kara Gillian est la seconde de l'éditeur Milady à me donner l'impression de vouloir un peu bousculer les bases établies de la Bit-Lit. Dixit donc les "Anita Blake bis" et cie et place au renouveau...
On ne peut pas vraiment dire que le roman en lui même est aussi original que Wicked Game mais La Marque du Démon emprunte beaucoup à des récits d'enquêtes policières et saupoudre le tout d'un brun de fantasy. Point de coming out de vampires ou d'univers alternative ici, on se retrouve dans un monde en tout point similaire au notre et ou le bestiaire fantastique est relégué dans le domaine de l'imaginaire par la population. Point non plus de vampires, loup-garous ou autre dans ce premier tome (j'espère que cela ne changera pas par la suite) mais seulement des Démons qui existent dans un autre plan d'existence. Le traitement de ces derniers est assez proche de la vision qui est faite dans la série Morgane Kingsley ou les démons ne sont pas perçus comme des êtres démoniaques mais comme une civilisation aux mœurs bien différents de la nôtres (chez eux, c'est avant tout l'honneur et le pouvoir qui compte).
Kara Gillian est donc une inspectrice qui travaille aux homicides d'une petite ville de Louisiane. Cette dernière n'est guère sociable et si elle habite seule et loin de tout, c'est avant tout à cause de son passe-temps assez singulier: elle est invocatrice de démons. Aussi, quand les meurtres du Tueur au symbole reprennent après 3 ans, Kara est la seule à pouvoir repérer des résidus arcaniques sur les victimes et à comprendre que la reprise des meurtres rituels est dû à une bonne convergence stellaire pour les invocations.

Comme je l'ai fait comprendre un peu plus haut, ce premier tome emprunte beaucoup aux romans policiers avec une héroïne qui n'est ni super forte et n'a ni de super pouvoir hormis d'invoquer des démons via un rituel exigeant. Il s'agit d'ailleurs d'une jeune inspectrice dont il s'agit de sa première enquête puisqu'elle vient d'être muter aux homicides depuis seulement 3 semaines. Cet aspect débutant est plutôt sympa et fait gagner pas mal de sympathie à l'héroïne même si cet aspect est un peu trop vite relégué au second plan à mon gout. J'apprécie aussi beaucoup l'aspect assez humain avec lequel elle est décrit avec des défaut tout ce qui a de plus ordinaires : peu sociable, le néant niveau sentimental et possède même quelques bourrelets. Il s'agit clairement d'une personne qui ne vit que pour son travail et son passe-temps.
Pour les autres personnages, on retiendra seulement le Démon supérieur Rhyzkahl et l'agent du FBI Ryan. Pour le premier, j'ai eu un peu de crainte de par son traitement au début du bouquin (beau comme un Apollon, gentil...) mais au final, l'auteure lui donnera bien plus de dimension par la suite en le faisant bien moins serviable qu'on aurait pu le croire (on évite donc le gentil "Lugh bis" de Morgane Kingsley).
Quand à Ryan, je suis un peu déçu, notamment par l'évolution de leurs relations ou ce dernier passe bien trop vite de austère à amicale à mon gout et ou ce dernier semble finir en simple "faire valoir" de l'héroïne en étant guère utile dans l'enquête (même si son comportement est assez sympathique).
Niveau histoire, le tout s'enchaine sans temps mort et demeure plutôt bien structuré. Je n'ai pas deviné l'identité du coupable avant le climax final ce qui est plutôt un soulagement d'autant qu'on ce cesse de se demander si il s'agit de quelqu'un que l'on a rencontré ou non. Diana Rowland a aussi très bien décrit le coté invocatrice de l'héroïne en détaillant admirablement bien les conditions et exigences d'une telle entreprise. On n'est vraiment pas dans le flou avec des codes pré établies pour la suite des aventure de Kara.
Niveau romance, ce n'est pas aussi décevant que j'aurais pu le croire en commençant le roman. La relation de Rhyzkahl est bien plus ambigu qu'il n'y parait en premier lieu et celle de Ryan ce fait sans brûler les étapes. D'ailleurs, les rares scènes de "jambes en l'air" aux nombres de 2 (ou plutôt 2,5) sont très succincts et ne souffrent pas d'une description trop détaillé (en faite, c'est tout juste survolé) et ne sont donc pas trop dérangeante pour qui (comme moi) cherche autre chose dans ce genre de bouquin.

Au final, ce premier tome n'est pas dénoué de qualité, bien au contraire. Se déroulant dans une Louisiane après-Katrina, Diana Rowland créée un univers des plus crédibles avec une intrigue menée tambours battants. Le coté roman policier peut toutefois rebuté une partie du lectorat d'autant que cela prend facilement les deux tiers de l'ouvrage. Pour ma part, cela m'a permis de changer un peu de style même si cela n'atteint pas à mes yeux l'excellence d'un Kate Daniels ou MacKayla Lane. Cela n'en reste pas moins un bon bouquin que je recommande pour peu que vous cherchiez un peu de renouveau.

par Caly
Something Strange and Deadly, Tome 1 Something Strange and Deadly, Tome 1
Susan Dennard   
There’s something strange and deadly loose in Philadelphia…

Eleanor Fitt has a lot to worry about. Her brother has gone missing, her family has fallen on hard times, and her mother is determined to marry her off to any rich young man who walks by. But this is nothing compared to what she’s just read in the newspaper—

The Dead are rising in Philadelphia.

And then, in a frightening attack, a zombie delivers a letter to Eleanor…from her brother.

Whoever is controlling the Dead army has taken her brother as well. If Eleanor is going to find him, she’ll have to venture into the lab of the notorious Spirit-Hunters, who protect the city from supernatural forces. But as Eleanor spends more time with the Spirit-Hunters, including their maddeningly stubborn yet handsome inventor, Daniel, the situation becomes dire. And now, not only is her reputation on the line, but her very life may hang in the balance.

Traduction personnelle :

Il y a quelque chose d'étrange et mortel en vrac à Philadelphie ...

Eleanor Fitt a beaucoup à s'inquiéter. Son frère a disparu, sa famille a connu des temps difficiles, et sa mère est déterminée à la marier au premier jeune homme riche qui passera par là. Mais ce n'est rien comparé à ce qu'elle vient de lire dans le journal-

Les Morts se lèvent à Philadelphie.

Et puis, dans une attaque redoutable, un zombie délivre une lettre à Eleanor ... de son frère.

Celui qui dirige l'armée Morte a pris son frère ainsi. Si Eleanor va le trouver, il lui faudra s'aventurer dans le laboratoire de ces fameux Spirit-Hunters, qui protègent la ville contre les forces surnaturelles. Mais, comme Eleanor consacre plus de temps aux Spirit-Hunters, y compris à leur inventeur exaspérant et têtu mais beau, Daniel, la situation devient catastrophique. Et maintenant, non seulement sa réputation sur la ligne, mais sa vie même peut se bloquer dans la balance.



par rose22
The Blackstone Affair, Tome 1 : Ne résiste pas The Blackstone Affair, Tome 1 : Ne résiste pas
Raine Miller   
Ethan s'impose soudain dans la vie de Brynne, avec ou sans son consentement, il finira par la faire céder mais d'importants secrets ne nous sont pas dévoilés...
Ethan est un personnage intense, on est pendu aux dialogues entre Brynne et lui, c'est addictif avec l'humour qu'il faut.
Je n'étais pas très enthousiaste et finalement j'ai bien accroché à cette histoire et aux personnages qui vont avec. C'est assez court, plus une nouvelle qu'un roman, mais les choses se passent à toute vitesse et c'est satisfaisant. Bien sûr je vais me ruer sur la suite car la fin nous y oblige...

par maya18
Rachel Morgan, Tome 1 : Sorcière Pour l'Échafaud Rachel Morgan, Tome 1 : Sorcière Pour l'Échafaud
Kim Harrison   
C'est l'une de mes séries préférées, j'adore le trio que devient Rachel, Ivy et Jenks, un mélange de sorcière, vampire et pixie. Ce premier tome est un peu plus mou que les suivants, mais il met en place les personnages comme le mystérieux Trent Kalamack.
Une sorcière qui mâche pas ses mots, de l'humour, de l'action, du mystère, de la magie, un cocktail explosif qui donne envie de lire les prochains tomes !
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo
Diabolic, Tome 1 Diabolic, Tome 1
S. J. Kincaid   
Quand ta binôme te dis fonce, qu'elle a eu un coup de cœur pour un roman SF alors que ce n'est pas son genre de prédilection, eh bien tu ne peux que lui faire confiance. Et une fois de plus son sentiment sur ce roman est juste. Ce roman SF, dystopie, Jeunesse, car c'est un peut tout ça, est une Pépite du genre.
La couverture de ce roman me faisait de l'oeil depuis un moment déjà , comme mille autres romans qui me tentent tous les jours. je m'étais donc promis de le lire , un jour. C'est chose faite. Le plus, c'est que je peux lire désormais le tome 2 dans la foulée avec ma jumelle de lecture, mais il se dit qu'un troisième opus et prévu pour l'année prochaine, c'est moins top. Je n'aime pas trop attendre entre les tomes d'une saga.

Dans cette fiction concoctée par l'auteure tout est particulièrement réaliste. Que nous vivions sur terre aujourd’hui ou dans une lointaine ville spatiale aux confins de la galaxie, dans un futur peu clairement défini ( mais pour une fois l'on s'en fiche) les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on pense. L'humain reste ce qu'il est, un humain avec ses failles et ses valeurs et sa monstruosité.
Jeux de pouvoirs, manipulations, assassinats pour parvenir à ses fins, c'est dans cet univers impitoyable que Nemesis, la Diabolic, cet être génétiquement modifié, va devoir trouver sa place, apprendre, composer, jouer le rôle de celle qu'elle n'est pas : une humaine éprouvant des émotions des sentiments qu'elle ne peut en principe pas éprouver puisqu'ils ne servent en rien à sa mission première, celle pour laquelle elle a été conçue : protéger sa maîtresse Donia, à tuer si nécessaire, jusqu'à mourir pour elle si besoin. Le seul sentiment qu'éprouve Némesis, c'est de l'amour pour Sidonia, un sentiment jugé indispensable à la relation qui la lie a jamais à sa maîtresse.
Une fois cette graine implantée dans le cœur, peut-elle se développer chez un être sans âme ? Peut-il évoluer et être ressenti pour d'autres personnes ?
L'amour est le plus beau sentiment au monde, mais il n'y a pas d'amour sans blessures.
Et est-ce l'amour qui fait de nous des humains ou simplement nos gènes ? L'amitié n'est-elle pas aussi une forme d'amour et de ce fait jusqu'au est-on capable d'aller pour protéger ceux qu'on aime ? l'attachement de Sidonia et Némesis est réciproque, si cette dernière aime sa protégée parce qu'elle a été programmée pour ça, l'amour "amical " ( et j'avoue que je me suis interrogée sur cette forme d'amour qui lie les 2 jeunes femmes) que porte Sidonia à sa "créature" qu'elle est loin de considérer ainsi, est quant à lui spontané.
Au fil des chapitres Némesis développera des sentiments qui n'ont pas été programmés chez elle et de se demander si dans certains contextes, la plus belle part d'humain qui est en chacun d'entre nous peut triompher du mal, grandir sous une bonne influence ? C'est une belle note d'espoir en l'humanité que met en avant SJ Kindaid.
De ce fait, toutes ses pensées, réflexions, sur la place de l'amour dans nos vies, sur jusqu'au il peut nous pousser à aller, à faire des sacrifices, sur l'importance des vraies valeurs, sur les causes que l'on croit juste et pour lesquelles on est prêt à donner sa vie, portent cette histoire magnifique et donnent corps à cette romance SF et fait réfléchir sur le sens que l'on veut donner à notre propre existence.
L'auteure nous transporte dans une lointaine galaxie, et nous conte l'histoire d'une civilisation à l'agonie (la notre un jour peut-être ? ) sous le règne d'un empereur tyrannique et dangereux, sous la coupe d'une mère manipulatrice et redoutable. On ne peut s’empêcher de comparer certaines situations à celles de notre propre passé avec la chute de l'Empire Romain, une période de perversité et de crimes pour obtenir ou conserver le pouvoir. L'auteur glisse même une interprétation personnelle de ces phénomènes somme toute très sensée.

"- L'histoire de l’humanité, reprit Tyrus, est une répétition de schémas. Les empires gagnent en puissance, puis sombrent dans le déclin (...) et comme depuis la nuit des temps, un même phénomène s'est produit nous sommes devenus paresseux"
Mais aussi avoir le sentiment de suivre un film d'action avec ses similitudes qui nous rappelle Star Wars, pour ceux qui connaissent cette saga cinématographique, mais pourtant ce roman reste unique, ce n'est pas une parodie de la célèbre série car dans cette histoire , c'est tout un mélange de plusieurs autres films ou romans SF, et l'imagination de SJ Kindaid y est, sans contexte pour beaucoup.
Tout est savamment orchestré : rebondissements, émotions, humour, le tout, de part la plume magique et addictive de l'auteure qui nous tient en haleine, nous surprend, nous déconcerte, nous touche, nous attache à ses personnages au point qu’arrivé au terme de la lecture, l'on soit déçu de les abandonner.
Parce que Nemesis, Sodonia et Tyrus sont magnifiques, tellement humains que les jeunes lecteurs pourront d'identifier à eux les aimer et les détester par moments, selon certaines situations, éprouver des doutes, avoir envie de les réconforter, et surtout continuer l'aventure avec eux.
C'est donc avec une pointe de regrets que je ferme ce livre pour lequel j'ai eu un énorme coup de cœur.Et très bientôt je vais les retrouver pour la suite de leurs aventures avec le tome 2 en LC avec ma binôme.
Merci à ma jumelle Gaelle pour m'avoir incité à lire ce roman et fait découvrir la plume et l'univers magique de cette Diabolic auteure qu'est SJ Kindaid qui m'a torturée suscitant en moi milles émotions.
PS Je trouve la couverture très appropriée avec cette notion de transformation vers un magnifique papillon.

par Missnefer