Livres
439 133
Membres
368 321

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par America 2018-11-02T20:34:12+01:00
Or

Cette lecture a été hyper rapide car totalement addictive.

Vous avez sans doute du en parler un nombre incalculable de fois, mais je répète que ce livre est poignant. C'est une sorte de témoignage totalement réaliste d'une scène d'attentat et j'ai eu les larmes aux yeux bien plus d'une fois. Par contre, je vais faire les mêmes reproches que les autres : trop de personnes et donc pas assez d'attachements à eux...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nikkijenkins 2018-10-26T12:14:12+02:00
Argent

54minutes représente une histoire ancrée dans notre réalité. Bien que les faits soient inventés, on y retrouve des éléments qui sont malheureusement devenu répétitif dans les journaux. Le nombre de #fusillades dans des lycées américains ne cessent d'augmenter et 54 minutes a comme un goût amer.

L'auteur nous plonge dans cette brusque réalité à travers la vision de plusieurs personnages. Certains sont présents dans le lycée, d'autres sont à l'extérieur. On y découvre le courage de certains, la peur des autres. Quelques pages par-ci par-là, représente des post sur les réseaux sociaux, l'attente des familles, les réactions d'anonymes... Je trouve que dans cet exercice, l'auteur a parfaitement réussi. Le fait d'avoir plusieurs points de vue permet de s'attacher à plus de personnes tout en ayant une vision plus large de la fusillade et des actions autour.

Je n'ai que deux bémols. La mise en page qui m'a posé des problèmes de compréhensions sur les dialogues. Ceux-ci sont parfois présenté avec des guillemets et parfois avec des tirets cadratins qui se suivent sur le même ligne. Ce qui fait qu'on se demande parfois qui parle.

L'autre point négatif c'est le manque de point de vue de Tyler, le responsable. En lisant la quatrième de couverture, c'est une des choses que j'attendais. Bien qu'il partage ses raisons avec les autres élèves, on en sait finalement peu sur lui. Et j'aurai vraiment aimé entrer dans sa tête.

Un livre qui frôle le coup de cœur et qui aborde un thème d'actualité de manière hyper réaliste.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par silencejelis 2018-10-23T14:01:05+02:00
Or

Une couverture sublime pour un contenu terrible. Ce roman nous plonge au cœur d'une prise d'otage dans un lycée. Une situation terrifiante gérée sous la plume de Marieke Nijkamp.

J'ai beaucoup aimé la lecture de "54 minutes" qui nous emmène dans un scénario que l'on a malheureusement déjà pu découvrir beaucoup trop de fois au infos.

Ce livre ne fait pas que nous conter cette histoire, il nous montre également ce que ressentent les personnes minute par minute et toutes les questions, regrets ou réflexions qu'elles peuvent se faire durant la prise d'otage. Aurait t'on pu l'empêcher? comment ne nous sommes nous pas rendu compte? Est-ce de ma faute? sans compter sur la détresse, la folie du tueur que rien n'arrête. Comment une personne peut t'elle en arriver à tirer sur d'autres personnes sans aucune pitié, au hasard.

En conclusion, un roman percutant, facile d'accès qui restera dans ma mémoire très longtemps pour ces 54 minutes passées à trembler avec les personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MoonlightReads 2018-10-22T22:45:52+02:00
Argent

Vous l’aurez peut-être compris en voyant la couverture du roman qui est plutôt explicite : ce livre nous plonge en pleine fusillade dans un lycée des États-Unis.

Et le verbe « plonger » n’est pas choisi au hasard ; on est en apnée durant certains passages tant la tension et le suspens sont énormes ! Et comme on ne connaît pas les pensées de (ce CONNARD de) Tyler, on ne sait jamais qui va vivre et qui va mourir, au niveau des personnages secondaires comme des principaux.

Et d’ailleurs, parlons-en des personnages : « 54 minutes » est un roman choral et, durant les 54 terribles minutes que vont durer la tuerie, on connaît les moindres pensées, faits et gestes des quatre protagonistes Claire, Tomàs, Autumn et Sylvia. Si le roman choral peut en dérouter ou décourager certains, pour moi c’est totalement l’inverse, d’autant plus que les personnages sont le gros point fort de ce roman.

Ils sont tous variés et très attachants, de par leur histoire difficile, leur courage, et surtout l’amour qu’ils se portent les uns aux autres.

Et je ne parle pas que des personnages principaux ! La même remarque est valable pour certains personnages secondaires comme Fareed, le meilleur ami de Tomàs donc, ou Matt, le jeune frère de Claire.

Les quatre voix principales ne sont d’ailleurs pas les seules à nous raconter la tuerie puisque entre chaque chapitre, quelques pages nous montrent les messages envoyés sur les réseaux sociaux : des tweets, des SMS, ou encore des articles de blogs permettent de poser un autre regard – souvent plus extérieur – sur la situation.

Il y a les tweets d’avant la fusillade, banals, où les élèves s’ennuient. Puis, les premiers coups de feu retentissent, certains demandent de l’aide au monde extérieur, pendant que le monde extérieur pense tout d’abord à un canular. Ensuite, certains veulent savoir ce qu’il se passe dans le lycée, d’autres implorent des nouvelles de leurs proches, puis arrive la presse, à l’affût du moindre scoop, toujours plus insistante…

La situation dégénère, et le lecteur est témoin, impuissant, de tous ces proches dont la tristesse et l’inquiétude augmentent peu à peu jusqu’à devenir insoutenable.

Arrive enfin l’épilogue, il y a beaucoup moins de voix, certaines se sont définitivement tues.

C’est le moment du bilan, c’est émouvant, mais c’est aussi le moment où les survivants se rassemblent, c’est la vie qui continue… C’est beau putain. Mais qu’est-ce que c’est triste.

Parce que oui, au cas ou vous en douteriez, l’histoire de gosses qui se font fusiller un à un par un malade, c’est vraiment triste.

Et, même si, honnêtement, j’ai vu les ficelles de l’auteure, je sais évidemment que les personnages, les témoignages, le moindre mot est choisi – entre autre – pour faire vibrer la corde sensible chez le lecteur… Bah oui bon, j’ai versé une larme (et même DES larmeS) à la fin. Voilà, c’est dit. (Ne me jugez pas.)

Bref, vous l’aurez compris, pour moi, « 54 minutes » est un énorme coup de cœur, c’est un très bon premier roman de Marieke Nikjamp, qui est une auteure que je vais suivre de plus près.

Alors si le roman à plusieurs voix ne vous fait pas peur, si vous êtes prêts à plonger en enfer durant 54 minutes, je vous conseille énormément ce livre qui traite d’un sujet tragique mais qui sera malheureusement TOUJOURS d’actualité. (Mais munissez-vous d’un mouchoir. Ou pas, bande d’insensibles.)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaGuerta 2018-09-18T13:40:47+02:00
Or

Mon commentaire complet : http://leslecturesdetiph.blogspot.com/2018/09/54-minutes-marieke-nijkamp.html

Dans ce livre, qui met en scène une prise d'otages, nous suivons plusieurs personnages, certains sont retenus dans l'auditorium comme Autumn la sœur de Tyler et Sylvia la copine d'Autumn. Nous avons également le point de vue de personnages qui ne sont pas dans l'auditorium : Tomas le frère de Sylvia qui va tout faire pour la sortir de là et Claire dont le frère, Matt, est retenu en otage avec les autres.

Tout au long du livre, l'auteure oscille entre le point de vue des différents personnages. On en apprend plus sur eux au fur et à mesure et nous découvrons que chacun est lié à Tyler.

Les actions de Tyler vont avoir un impact sur tous les personnages que nous suivons et aucun ne sera épargné.

Marieke Nidjkamp traite à travers son livre des thèmes très difficiles tels que le viol, la violence physique, le harcèlement scolaire, l'homosexualité, l'alcoolisme, la pression sociale.... Elle maîtrise le suspense à la perfection et joue beaucoup avec les nerfs de ses lecteurs. L'alternance des personnages et leur nombre assez conséquent font que l'on a du mal à tout assimiler dans un premier temps mais on prend vite l'habitude et on arrive au final à faire le lien entre tout le monde.

En bref : Un livre coup de poing, qui reflète la violence d'un attentat. L'auteure n'hésite pas à aller dans le sanglant. Un livre qui ne vous laissera pas indifférent et qu'il est impératif de lire au moins une fois dans sa vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EvaAlyssia 2018-08-27T21:17:14+02:00
Lu aussi

Je suis en train de lire. Je ne sais pas pourquoi je trouve le style d'écriture difficile à lire. Pour moi qui lis vite, je dois souvent relire deux ou trois fois chaque phrase et je mélange tous les personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2018-08-22T09:50:47+02:00
Bronze

Un bon livre ! Les thèmes abordés sont intéressants et commémore ce qui s'est passé le 14 février dans un lycée américain. Dans ce livre, on est au coeur de l'action ! On suit différents points de vues : ceux d'élèves qui sont dans l'auditorium, ceux qui vont essayer de libérer les autres. Malgré tout ces points positifs, je ne trouve pas le style d'écriture transcendant ! C'est fluide certes mais assez banal. Puis j'aurais aimé que l'auteure s'attarde encore plus sur les relations entre les personnages !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par brokebackjoker 2018-08-18T10:34:19+02:00
Diamant

Ici, nous rencontrons Claire, jeune fille qui est dans le “club” d’athlétisme, qui est plutôt douée et qui a une certaine pression sur elle. Elle a aussi comme but de s’engager (dans l’armée) mais ce sera sans doute pour plus tard. Dans tous les cas, son surnom lui convient bien, puisque c’est “sergent”. Son meilleur ami, Chris, l’appelle comme ça. On ne sait pas grand chose de lui, mis à part le fait que c’est une bonne personne, sur qui Claire peut compter. On sait aussi qu’il a peut-être des petits sentiments amoureux pour sa meilleure amie. Claire est bien entourée, en effet, elle a aussi une soeur, Trace, qui s’est engagée puisque plus vieille, ainsi qu’un frère, Matt, qui a une maladie qui l’oblige à avoir des béquilles. Il est plus jeune, il a un an de moins que Claire je crois. Cette famille est vraiment extraordinaire, tous très attachant, même si on ne connaît pas vraiment Trace. Ils sont soudés, prêts à tout l’un pour l’autre. J’ai eu un immense coup de coeur pour Matt, qui m’a vraiment beaucoup touché. Je peux pas en dire trop, mais ouais, il m’a fait pleurer.

Il y a Tomas, le clown du lycée, toujours sûr de lui mais surtout de ses blagues. Il fait vivre de sacrés choses aux professeurs, et dès le début d’année, il se retrouve dans le bureau de la principal. Mais quand on regarde bien, quand on apprends à le découvrir, le connaître, on voit un jeune homme prêt à tout pour sa soeur. Un jeune homme aimant et courageux. Un jeune homme proche de sa famille, qui supporte pas si bien le fait que sa mère perde un peu les pédales, la mémoire, mais qui ne le montre pas. Sa soeur, c’est Sylvia, une jeune fille amoureuse et tellement touchante. Et elle aussi, si courageuse.Et puis, il y a Fareed, le meilleur ami de Tomas. C’est les deux clowns de l’établissement, mais dès lors que les coups de feu se font entendre, ce dernier prends les choses en main, devient sérieux. Si j’ai bien compris, il vient d'Afghanistan et connaît malheureusement la guerre. D’ailleurs, je n’ai pas bien compris si Tomas et Sylv sont Mexicains ou Argentins? Ou Brésiliens?

Eux aussi sont extraordinaires. Un beau trio qui s’entraide, une belle famille soudée. J’ai eu un coup de coeur pour Tomas, j’ai aussi beaucoup pleuré pour lui.

Et puis, il y a la petite amie de Sylv, Autumn. C’est une artiste, une danseuse plus particulièrement. Elle a perdu sa mère dans un accident, cette dernière venait la rechercher quand elle a eu l’accident. Elle se sent donc coupable et a du mal à supporter la vie en général. Ce qui l’aide, c’est la danse, qu’elle n’arrête pas malgré les cris, les ordres, et les coups de son père devenu alcoolique suite à la mort de sa femme, qui elle aussi était une grande danseuse. Ce qui la maintient en vie, c’est aussi Sylvia, qui est une petite amie exceptionnelle, et leur relation est beaucoup trop belle et tellement pure, même si Sylv cache des choses à Autumn. Cette dernière a un frère, Tyler, qui est un jeune homme torturé, qui a radicalement changé depuis la mort de sa mère. Lui qui était toujours présent pour sa soeur la regarde désormais se faire frapper par leur père sans même bouger. Il l’incite même, en lui avouant qu’elle continue la danse malgré tout. Un personnage que j’ai detesté, mais qui est vraiment bien travaillé.

Il y a d’autres personnages bien évidemment. Des professeurs, la principale, le gardien, celui qui surveille le lycée, qu’on peut sans doute considérer comme “le policier”. Des camarades de classe, des jeunes gens qui ont la vie devant eux…

Il y a les chapitres, qui sont divisés en plusieurs parties, on suit le point de vue de plusieurs personnages. Mais il y a aussi les échanges sur Internet, et les post sur un blog. On y suit la fille d’un des professeur, on y suit les tweets des personnes présentes dans l’auditorium lors de la fusillade, mais aussi ceux qui ont décidé de secher les cours. Les messages privés de Jay à Kevin m’ont particulièrement fait pleurer (toutes les larmes de mon corps. Et ce n’était que quelques petites phrases…) et m’ont touché. Mei aussi est touchante.

C’est une histoire importante, vraiment. C’est triste, mais malheureusement réaliste. Moins en France, mais aux US, c’est très fréquent. C’est important de lire ça, de prendre conscience des choses terribles qui peuvent arriver. C’est important de se prendre une grosse claque et de se dire que le monde n’est pas tout rose, que le pétage de plomb d’une seule personne peut tuer une quarantaine de personnes. C’est important parce que même si c’est fictif, il y a quelques mois, quelque chose de ce genre s’est passé dans un établissement scolaire, et des adolescents qui n’ont rien demandé à personne, qui avaient de l’espoir, qui espéraient un futur ont été tués. Et ce n’était pas fictif.

Par contre, je ne pense pas que c’est à mettre entre toutes les mains. Il y a des passages sanglants, violents, juste horribles qui m’ont donné envie de vomir. L’évocation d’un viol, aussi. Des paroles homophobes. Je dirais qu’à partir de 16, ou 17 ans, puisque c’est l’âge des personnages. Voir un peu plus âgé. Tout dépends de la sensibilité de la personne, quoi, mais ne pas lire ce bouquin à 10/12 ans.

Je ne sais que dire de plus. La plume de l’auteur est vraiment fluide, ça se lit rapidement, on veut savoir comment ce carnage se finit. On a de l’espoir, jusqu’au bout. Mais l’auteur n’hésite pas à tuer des personnages, il faut le savoir. Ca peut être un frein pour certains lecteurs, je le précise donc.

En bref, une énorme claque. Un gros coup de coeur. Un livre très important, assez cru, qui est malheureusement très réaliste. Une histoire qui prends au tripes, qui me perturbe encore alors que je l’ai terminé. Je ne pense pas oublier cette histoire, jamais. Si vous vous sentez prêt à lire ce livre, foncez, vraiment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Auchama 2018-08-13T08:33:07+02:00
Bronze

Ce livre m'a touchée. Le fait d'avoir le point de vue alterné des différents "proches" du tueur rend la lecture intéressante et haletante. On veut savoir. Le livre est aussi réaliste car Spoiler(cliquez pour révéler)on s'attache à des personnages qui finissent quand même par mourir, ce qui rend vraiment l'histoire prenante et touchante. Elle m'a fait verser ma petite larme à plusieurs reprises.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-232 2018-08-12T09:35:45+02:00
Or

C'est un excellent roman sur une tuerie dans un lycée racontée par quatre proches du tueur ( sa soeur , son ex-petite amie, la copine de sa soeur et le frère jumeau de cette dernière)

Le rythme est effréné, haletant. La tension est plus que présente.On angoisse pour tous les personnages .

Le seul petit bémol est l'épilogue qui est beau et bien raconté mais je pense qu'il aurait été préférable de le situer un mois par exemple après la fusillade que le soir même. Cela aurait été plus réaliste !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode