Livres
461 574
Membres
418 051

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

7 secondes pour devenir un aigle



Description ajoutée par MisterMistake 2018-07-03T21:13:52+02:00

Résumé

D’une île du Pacifique à l’Australie, du Cambodge à la Californie, du Grand Nord canadien au Japon ; de la violence radicale à la fuite vers un monde virtuel, de la débrouillardise tranquille au sacerdoce, du combat pour la survie d’une espèce en danger à la lutte pour celle de l’humanité elle-même, embarquez pour six voyages vertigineux, six manières pour l’homme de se confronter à la nature, quand ce n’est pas à sa nature.

Avec Sept secondes pour devenir un aigle recueil de six textes centrés sur les problématiques écologiques et les enjeux auxquels doivent faire face les hommes d’hier, d’aujourd’hui et de demain, Thomas Day prouve que son talent a atteint la pleine maturité. Sept secondes pour devenir un aigle a d’ailleurs reçu le prix du Lundi et le Grand Prix de l’Imaginaire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 17 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par PataloChou 2018-06-12T08:55:08+02:00

Nous prenons la route un peu avant huit heures du matin. Je suis conscient que quelque chose d’étrange s’est passé entre So Peanh et moi. Je me demande si elle s’en est rendue compte. Forcément, puisque c’est elle qui a fait le premier pas en tendant ses doigts vers mon visage. Geste de femme enfant, geste de partenaire sexuel en devenir, ou un peu des deux ? Difficile de se faire une opinion.

Jusqu’à quatre heures de l’après-midi, sous un soleil particulièrement clément, nous explorons les alentours du chantier et la partie la plus orientale du plateau du Bokor, sans trouver la moindre trace de grand fauve. Puis, après avoir discuté une nouvelle fois avec les architectes français et certains ouvriers, nous reprenons la piste. À mi-descente, So Peanh prend tout droit dans un lacet, manœuvrant son 4x4 sur un chemin étroit, mal élagué, que je n’avais pas remarqué à la montée. Au bout de deux ou trois cents mètres d’un trajet ponctué par le fracas de branches rayant ou frappant la carrosserie, nous nous arrêtons devant un tout petit village de cinq maisons sur pilotis. L’ensemble, dressé au milieu des arbres, traversé par un cours d’eau pour le moment à sec, dénué de fils électriques, d’antennes de télévision, de paraboles, semble surgi de l’âge du fer ou presque.

Des enfants de tous âges, une bonne dizaine, nous entourent en riant dès que nous sortons du 4x4 – ils veulent des bonbons ou juste dire bonjour. So Peanh me conduit d’abord jusqu’à la pompe du village où nous nous lavons les pieds et chaussons des tongs en plastique blanc, puis jusqu’à une haute maison sur pilotis dans laquelle nous montons pieds nus après nous les être essuyés.

Un vieil homme maigre aux yeux blanchis par la cataracte nous accueille d’un grand sourire et d’un salut respectueux. Il adresse trois mots secs à sa femme, aussi âgée et fripée que lui, et nous invite à nous asseoir dans son humble demeure, à même la natte disposée sur le plancher.

Confortablement assis l’un en face de l’autre, So Peanh et le vieil homme se lancent dans une longue conversation amicale qui dure peut-être vingt minutes et dont je suis, par la force des choses, totalement exclu. Au sein de ce torrent de mots et de sourires, je reconnais à plusieurs reprises le vocable « klor » qui signifie « tigre » en khmer. Alors que le tête à tête semble prendre fin, la maîtresse de maison me tend une chope à bière contenant une décoction d’écorces très odorante, brûlante, dans laquelle je me contente de tremper mes lèvres.

Quand le silence revient enfin, je demande à So Peanh de quoi elle et le vieil homme viennent de discuter.

« De la tigresse… Il a vu la tigresse quand il était enfant, et il l’a vue de nouveau, il y a une lune, la même tigresse. Il dit que la vraie tigresse, celle de son enfance, a été tuée par les Khmers Rouges au tout début de leur règne. Celle qu’il a vue cette année est un fantôme.

— Un fantôme ? N’importe quoi…

— Chut, il comprend un peu l’anglais… Il m’a dit aussi que si vous cherchez la tigresse, vous devez d’abord la chercher en vous. Ce qui ne devrait pas être difficile car vous êtes connecté avec les tigres. » Elle me montre discrètement mon visage. « Connecté, vous comprenez ?

— C’est tout ? Vous avez parlé au moins vingt minutes… »

D’un seul coup, So Peanh semble à la fois embarrassée et amusée. Si sa peau n’avait pas été aussi sombre, je crois qu’elle aurait rougi.

« Non, ce n’est pas tout, je lui ai demandé pour vous et moi.

— Pour nous deux, qu’est-ce que ça veut dire ?

— Il a dit que du tourment pouvaient naître de bonnes choses, mais que je devais être sûre de moi, car il n’est pas aisé de partager l’ombre de trois fantômes…

— Je ne comprends pas.

— Mais si, me dit So Peanh en souriant. Trois fantômes dans votre vie d’aujourd’hui… Le soleil se couche, je vais vous laisser. Quand vous aurez fini, je serai avec les femmes, ou dans le 4x4. N’oubliez pas, pou Shepard, personne n’est parfait.

— Vous êtes parfaite, So Peanh. »

Elle éclate de rire et, sans doute pour me contredire, se lève en se grattant ostensiblement la fesse.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Do 2017-12-10T23:42:10+01:00
Argent

En six nouvelles et 300 pages, Thomas Day, auteur de textes de SF et de Fantasy (alias Gilles Dumas en tant qu’éditeur), partage ici sa vision (plutôt pessimiste) de l’état de notre monde et du sombre futur des hommes. Il prend résolument position pour le respect écologique de la planète Terre et « milite » même, dans certains de ses récits (dont le titre éponyme du recueil) pour le « deep ecology » (pensée radicale).

Dans la plupart de ses histoires, un élément ou aspect fantastique traverse -presque mine de rien- l’intrigue, sauf dans la dernière et plus longue nouvelle « Lumière Noire » qui est un texte de pure SF dans laquelle L’Intelligence Artificielle a supplanté l’homme... et dieu.

Je vais vous épargner l’habituel bla-bla sur le fait que dans un recueil on apprécie certains récits plus que d’autres ;-)

Peut-être parce que la cause pour les animaux en voie d’extinction me touche plus particulièrement, c’est « Éthologie du tigre » qui a trouvé ma préférence. Ce n’est pas seulement un voyage instructif à travers le Cambodge, mais aussi (surtout ?) un beau texte qui explique avec sensibilité comment un homme, pourtant défiguré par une tigresse, défendra cette espèce jusqu’au bout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mayartemis 2017-01-01T22:17:21+01:00
Bronze

Je lis rarement des nouvelles, mais Thomas Day étant un auteur que j'apprécie beaucoup, j'ai eu envie de découvrir ce recueil dont les thèmes, principalement l'anticipation écologique, me parlent beaucoup. Merci à Livraddict et à Folio pour le partenariat.

Chaque nouvelle (au nombre de six) a en effet à coeur de poser un problème de société. C'est un recueil qui fait indéniablement réfléchir, le lecteur se remet sans cesse en question et se demande quel rôle il a pu jouer dans chaque catastrophe décrite. Cependant, les nouvelles de Thomas Day ne sont pas toutes noires. Il y a parfois de l'espoir, des changements possibles, et c'est ce que j'ai aimé durant ma lecture.

Mariposa, première histoire du recueil, et certainement la plus mystérieuse. J'ai adoré l'ambiance, empruntant beaucoup aux croyances japonaises. On nous dévoile l'histoire d'une île découverte par Magellan au travers de témoignages de soldats de la seconde guerre mondiale. Une île étrange qui cache un secret. Secret qui va réussir à unir les soldats des deux pays pourtant ennemis : le Japon et les Etats-Unis.

Sept secondes pour devenir un aigle, la nouvelle éponyme que j'ai pourtant le moins aimé. J'ai eu du mal avec le style assez vulgaire de l'histoire (qui tranche un peu trop avec l'ambiance de la première nouvelle). Je n'ai donc pas vraiment réussi à m'attacher aux personnages et le sacrifice final a donc eu peu d'effet sur moi. D'un autre côté il montre bien ce que sont devenus les indiens d'Amérique : des gens perdus et bourrés de haine à force de ressasser les horreurs qu'on leur a fait dans le passé.

Ethologie du tigre, la nouvelle que j'ai certainement le moins comprise. J'ai aimé la première légende, celle de la tigresse Burma, mais j'ai trouvé toute l'histoire autour un peu floue, abstraite.

Shikata ga nai, où Thomas Day nous fait découvrir Fukushima après la catastrophe. Une nouvelle qui m'a particulièrement touché car le Japon est un pays que j'affectionne beaucoup. Lorsque j'ai appris la nouvelle de la catastrophe en 2011 j'avais vraiment été chamboulée, et cette nouvelle a fait ressurgir toutes ces émotions. Il faut se souvenir et je remercie Thomas Day d'écrire des histoires comme celle-ci pour que les gens n'oublient pas.

Tjukurpa, encore un style très cru pour cette nouvelle qui nous emmène en Australie. Une histoire encore une fois un peu trop abstraite selon moi, même si elle véhicule bien cette idée que le continent était bien mieux avant l'arrivée des blancs, comme dans la nouvelle éponyme.

Lumière noire, la nouvelle la plus longue et celle que j'ai préféré. Son côté Mad Max polaire m'a tout de suite plu. C'est une apocalypse technologique vraiment intéressante que nous offre Thomas Day. J'aurais aimé en découvrir plus, surtout que cette nouvelle finit étrangement positivement et que le lecteur peut penser à plein de suites.

J'ai parfois du mal avec les nouvelles car je n'ai souvent pas le temps de vraiment m'immerger dans les histoires. Avec les nouvelles de Thomas Day, certaines m'ont transportées, d'autres non. Mais ce qui est sur, c'est qu'elles font toutes réfléchir et que, comme nous le montre l'essai écrit par Yannick Rumpala que l'on peut découvrir à la fin, elles sont parfois nécessaires pour nous aider à construire un futur meilleur. Et oui, la science-fiction dépasse parfois l'imaginaire !

http://bookshowl.blogspot.fr/2016/10/sept-secondes-pour-devenir-un-aigle.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par drosan 2016-08-22T13:15:24+02:00

Nouvelle addictive et très bien écrite. On suit le parcours initiatique de Leo qui va vivre très rapidement d'énormes chamboulements en compagnie de Johnny son mentor.

Afficher en entier

Activité récente

Do le place en liste argent
2017-12-10T23:40:19+01:00
Coling le place en liste or
2016-10-27T13:26:51+02:00

Les chiffres

Lecteurs 17
Commentaires 3
Extraits 1
Evaluations 7
Note globale 7.86 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode