Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de 97Elodie : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Baiser de l'Ange, Tome 3 : Âmes Soeurs Le Baiser de l'Ange, Tome 3 : Âmes Soeurs
Elizabeth Chandler   
ce dernier tome est mon preferée des troix il et tout simplement captivant.je trouve juste d'ommage que l'on ne c'est pas ce que devien LACEY et comment ce passe la relation de IVY et WILL mais bon sa ne retire rien au charme de c'est troix tomes.

par moumouthe
Across The Universe Tome 3 : Shades of Earth Across The Universe Tome 3 : Shades of Earth
Beth Revis   
http://wandering-world.skyrock.com/3140696752-Across-The-Universe-Tome-3-Shades-Of-Earth.html

Bon ok, 4,75/5, c'est vraiment une note à la mords-moi-le-nœud. J'essaie le moins possible de noter les romans avec des 0.25 ou des 0.75, mais Shades Of Earth est tellement parfait tout en possédant de minuscules ( mais vraiment minuscules ) points de noir que je ne voyais pas comment ne pas lui attribuer cette note. Bref, à part mon explication ennuyante, j'ai, genre, un milliard de trucs à vous dire. Shades Of Earth m'a brisé. Je ressors de ma lecture avec des millions d'étoiles dans les yeux, les muscles bandés, le cerveau comateux et le corps en état de choc. Ce livre, c'est une bombe. C'est le genre de romans qui vous poussent à lire jusqu'à une heure du matin alors que vous avez cours quelques heures plus tard. Une histoire comme celle-là, elle arrive très rarement entre vos mains. La conclusion de la trilogie Across The Universe est excitante, vibrante, puissante et sensationnelle.
Ce n'est plus un secret pour personne : j'attendais de connaître la fin de cette saga depuis des semaines. Across The Universe est véritablement une trilogie coup de cœur qui, je l'espère, paraîtra très prochainement en France. Avant toute chose, j'aimerais vous parler des personnages principaux, Elder et Amy. OH. MY. GOD. J'avais oublié à quel point nos deux héros étaient touchants, émouvants, adorables, fascinants et le pouvoir qu'ils avaient de nous consumer. L'alternance de leurs points de vue est bien évidemment présente dans ce troisième opus et il m'a semblé, ici, qu'elle était plus justifiée que jamais. Amy et Elder prennent un peu plus leurs distances dans ce tome, et on voit alors apparaître deux intrigues différentes mais toutes aussi renversantes. Les sentiments que ressentent alors Amy et Elder m'ont juste tué. On vit complètement l'histoire au travers de leurs émotions. Tout est justifié et logique. On ne peine pas une seule seconde à croire à leurs doutes, leurs peines, leurs élans de passion et leurs ressentis. Bien évidemment, Amy et Elder n'oublient pas de passer de nombreux instants ensemble, et de nous en faire voir de toutes les couleurs.
En effet, la romance qui bourgeonnait entre eux ne fait qu'exploser et s'enflammer dans ce récit. Purée, qu'ils m'ont fait rêver !!! On fond dans chaque parole prononcée, on brûle dans chaque caresse, et on se laisse submerger par un torrent dévastateur à chaque baiser. Sincèrement, leur histoire est une des plus douces, des plus touchantes, des plus romantiques et des plus poétiques qu'il m'ait jamais été donné de lire. On sent qu'ils s'aiment, et qu'une passion invisible et pourtant tellement palpable les unit. Juste ouaw ♥.
D'ailleurs, en parlant de poésie, je pense soudainement à l'écriture de Beth Revis. Et là, juste ouaw ♥ ( bis ). Je ne me souvenais pas que son style était à la fois si enchanteur et si enivrant. Les analogies et les comparaisons qu'elle fait dans son récit m'ont carrément mis les larmes aux yeux. C'est magique, c'est attendrissant, c'est aussi beau que c'est déchirant. L'auteure ne se gêne absolument pas pour nous tuer de l'intérieur, et pour nous couper le souffle à de multiples reprises.
En effet, avec Shades Of Earth, IMPOSSIBLE de lâcher le roman. Après tous les évènements horribles et violents qu'ont vécus Amy et Elder, ils parviennent enfin à atteindre la planète qu'ils convoitent depuis toujours. Sauf que cette nouvelles contrées, nommée Centauri, est un lieu peuplé d'étranges monstres et dans lequel d'étranges phénomènes voient le jour. Comment ne pas décéder avec une telle atmosphère ? De la première à la dernière page, on se pose sans cesse des questions. Quelle horreur va arriver ensuite ? Qui va devenir fou ? Qui va mourir ? Car, oui, Beth Revis joue la carte ( que j'aime énormément ) de l'insensibilité en tuant un nombre incalculable de personnages ! Et, bien évidemment, en sadique reconnu que je suis, j'ai adoré ça. Ça, et le fait d'avoir le cœur en mille morceaux pendant toute ma lecture. Il y a tellement de choses à dire sur les rebondissements que comporte ce récit... Tout, ABSOLUMENT TOUT, niveau action, est PARFAIT. Le climat inquiétant, les coups de théâtre totalement imprévus, les indices qui nous mènent sur des fausses pistes, et les révélations juste ahurissantes qui nous sont offertes dans les ultimes chapitres. Tout est vraiment extrêmement bien mené. A de très nombreuses reprises, j'ai dû lâcher le roman et reprendre mon souffle. Il y a tant de choses aussi bouleversantes que palpitantes qui nous arrivent en même temps en pleine tête qu'il est véritablement nécessaire d'avoir le cœur bien accroché, et d'être bien préparé psychologiquement à entamer cette lecture. Ouaw. Ouaw, ouaw, ouaw.
Pour revenir à ce que je disais dans mon introduction, Shades Of Earth possède tout de même de minuscules défauts, qui ne m'ont absolument pas gêné en eux-mêmes mais qui, ajouté les uns aux autres, causent du tort au récit. Tout d'abord, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux nombreux personnages secondaires qui nous sont présentés ici. Par exemple, j'ai détesté le père d'Amy, alors qu'il est présent de manière récurrente dans l'histoire. Par ailleurs, je n'ai absolument pas compris pourquoi l'auteure avait essayé de mettre en place une sorte de triangle amoureux dans le dernier tome de sa trilogie. Ce n'est pas les sentiments du troisième héros qui me gênent, mais plutôt le fait que Beth Revis ait pu songer à intégrer une telle relation maintenant, à ce moment fatidique de l'histoire. Finalement, la fin, pourtant parfaite, ne nous livre pas toutes les réponses à nos questions. Mais comme ce sont des interrogations minimes et sans aucune importance, ce n'est si grave que ça. Malgré tout, Shades Of Earth possède tellement d'excellents points que ces quelques bémols ne changent rien à mon sentiment sur cette série. Même si elle aurait pu être encore plus parfaite, elle n'en reste pas moins affreusement poignante et magnifique.
En résumé, Shades Of Earth est une lecture envoûtante et fascinante, qui nous livre un tout nouvel univers en dehors des murs du Godspeed, tout en nous permettant quand même de garder la tête dans les étoiles. Amy et Elder sont des créateurs de rêves et de frissons, c'est aussi simple que ça. Leurs personnalités, leurs caractères, leurs émotions, toutes les épreuves qu'ils ont traversé et leur merveilleuse histoire d'amour m'ont permis de m'attacher à eux de manière intense et puissante. Je les adore, et ils me manquent déjà terriblement. Ce roman nous met également le cœur en miettes, de par ses rebondissements impressionnants et son climat hautement oppressant. Les ultimes chapitres m'ont vraiment laissé sur les fesses, et j'ai vécu plusieurs morts intérieures à répétition. En les lisant, le monde pourtant bien réel qui m'entourait m'a semblé devenir flou, avant de partir en fumée. La conclusion de cette brillante trilogie est explosive. C'est une baffe, une bombe, une perle. Croisons les doigts pour que ce chef-d'œuvre soit rapidement publié chez nous, car il serait véritablement regrettable que les lecteurs français ne puissent pas embarquer à bord du Godspeed. Une lecture éblouissante et étincelante, telle une étoile dans un ciel de nuit, qui me hantera encore longtemps.

par Jordan
La splendeur de Cavendon Hall La splendeur de Cavendon Hall
Barbara Taylor Bradford   
Barbara Taylor Bradford est une habitué des saga romanesque. Celui ci ne dérange pas à la règle.
Le livre est vraiment agréable mais je trouve les ellipse de temps trop rapproché. L' intrique est un peu bâclé par contre les personnages sont tous attachants.

par Vanessa-6
Les Illusions de Sav-Loar Les Illusions de Sav-Loar
Manon Fargetton   
Et bien... Quelle lecture !
J'avais aimé, beaucoup, L'héritage des rois passeurs (qu'il est indispensable de lire en premier pour ne pas gacher) mais Les illusions de Sav Laor est une vraie merveille.
Le seul point négatif, s'il en faut un, serait la sensation de répétition qui arrive lorsque les faits relatés dans ce tome sont ceux aussi relatés dans le premier. Mais rien de gênant car cela arrive peu et que les faits en question sont vus par d'autres personnages.

J'ai adoré les nombreux membres de cette nouvelle aventure et ai trouvé l'évolution de certains (que je ne citerai pas pour ne rien divulguer) absolument extraordinaire. L'histoire évolue à un rythme soutenu, sans pause, nous amenant impitoyablement vers un dénouement riche en émotions.
Le style est toujours ausso agréable à lire.
D'autre part, cette histoire permet aussi de réfléchir sur les injustices et sur les idées reçues, les peurs ancrées sans fondement et tout un tas d'autres sujets toujours d'actualité.
Mme l'auteur, merci.

par Jiro-Reru
La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel
Christelle Dabos   
Que d’émotions en refermant ce troisième tome.

Quand je claironne que La Passe-Miroir est mon nouveau Harry Potter, je n’exagère pas. C’est une histoire doudou, dans laquelle je me plongerai au même titre que dans HP en cas de coup de blues.

Le principal défaut de ce tome ? Le même que les autres : PAS ASSEZ ! Comment fait Christelle Dabos pour pondre des pavés de 500 pages trépidantes d’action dont on sort avec une impression de trop peu ?!
Ici, c’est particulièrement accentué par le fait qu’Ophélie est loin d’autres personnages importants : [spoiler]Bérénilde, Victoire, Archibald, Renard, Gaëlle et bien entendu la superbe Victoire qui m’a totalement charmée. Personnages qu’on ne voit que le temps de quelques chapitres beaucoup trop courts à mon goût…[/spoiler] De ce côté-là, c’est une petite déception.
Le personnage de Victoire est très prometteur ! C’était intéressant de voir le monde par ses yeux, j’ai hâte de la revoir !
Ca aurait pu être sympa également que le grand-oncle joue un rôle plus large, un peu comme Roseline.

Concernant l’intrigue, j’ai été ravie de constater quelques précisions bienvenues, accompagnées d’éclaircissements qui épaississent encore un peu plus le mystère comme Madame Dabos sait si bien les distiller. [spoiler]Un monde bien réel imaginé par une romancière, Eulalie Dilleux… une jolie mise en abîme ![/spoiler]
J’ai été un peu déçue de la méthode employée par Ophélie pour en savoir plus : adopter une nouvelle identité (procédé déjà utilisé avec Mime) et attendre de gravir les échelons. Pour un troisième tome, je trouve ça dommage de devoir recourir à de tels artifices.
Les nouveaux personnages rencontrés sur Babel ne m’ont pas plus charmée que cela, excepté Ambroise, Blasius et le Sans-Peur. Au passage, bravo à Christelle d’avoir intégré à l’histoire une personne handicapée et une personne homosexuelle, c’est assez rare (notamment en littérature jeunesse !) pour le souligner.

On pourrait croire que je trouve plus de défauts que de qualités à ce tome. Ce n’est pas le cas ! C’est simplement plus facile de mettre le doigt sur quelques défauts objectifs que sur les raisons qui font de ce roman un véritable page-turner avec une intrigue qui gagne en profondeur de tome en tome.

Le couple Ophélie/Thorn fonctionne sur les mêmes rouages qui en font un duo hors clichés ; ils évoluent peu à peu au plus grand plaisir de la fleur bleue qui sommeille au fond du lecteur. Une question demeure : quel est le problème de Thorn dans ce tome avec le désinfectant ?? Je suis tout ouïe si quelqu’un a compris ^^’

C’est une saga intelligente qui n’a de cesse de surprendre son lecteur et de lui faire se poser des questions à chaque nouvel indice, chaque révélation.

Dans ce tome précisément, Christelle Dabos dépeint sans équivoque une société dystopique où la censure et le contrôle de soi pour la cité est la règle. Pour une fois, on voit clairement comment une telle société se met en place et on sait que nos héros vont tout faire pour empêcher que ce modèle s’étende à d’autres arches. C’est un aspect que j’apprécie énormément dans cette série.

Maintenant il n’y a plus qu’à attendre le dernier tome. Je l’attendrai patiemment, mais avec de grandes expectatives !!
La Reine du Tearling, Tome 2 : L'invasion du Tearling La Reine du Tearling, Tome 2 : L'invasion du Tearling
Erika Johansen   
C’est avec impatience que j’attendais ce deuxième tome, à la hauteur de mes espérances !

Kelsea est devenue reine et a affirmé son pouvoir. Mais en arrêtant d’envoyer son peuple en esclavage comme tribu à la Reine rouge, elle a déclenché sa colère, et l’invasion est imminente. Son beau geste semble se retourner contre elle, le Tearling ne possédant quasiment pas de métal, une armée faible et peu de remparts pour protéger le peuple et soutenir un siège. Mais ce n’est pas tout, ses nouveaux pouvoirs semblent la changer, autant physiquement que mentalement.

J’ai beaucoup aimé ce deuxième tome. Il est riche en rebondissement, complet, étoffé, il fait une belle part avec l’Histoire avant Traversée où on suit la vie de Lily. Le personnage de Kelsea se complexifie, se noircit, sans jamais perdre la sympathie et l’empathie du lecteur.

J’ai apprécié le travail fait sur les personnages. Je suis rave d’avoir pu explorer et mieux comprendre le monde avant Traversée. Je le suis également de voir qu’il y a encore bon nombre de mystères irrésolu, que la fin ne s’arrête que sur une pause qui nous donne envie de continuer l’aventure avec les personnages.

Paradoxalement, j’ai mis beaucoup de temps à lire ce roman par rapport à ma cadence habituelle, peut-être parce que je ne voulais pas quitter ce monde.

Bref, je reste séduite par ce roman, cet univers et cette héroïne et je vous encourage vivement à découvrir le Tearling si ce n’est pas encore déjà fait !

par heleniah
Winner, tome 2 : The Crime Winner, tome 2 : The Crime
Marie Rutkoski   
4/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/books/332/chronique-the-curse-tome-2-the-winner-s-crime-de-marie-rutkoski

“If you won’t be my friend, you’ll regret being my enemy.”

Un seconde tome à la hauteur de mes attentes ! Beaucoup plus sombre et plus complexe que le premier, The Winner's Crime a su mettre la barre très haute. J'ai nettement préféré ce tome au premier alors que The Curse était déjà un très bon début !

Marie Rutkoski nous propose une fois de plus un livre rempli de personnages manipulateurs, de secrets, de complots et de plot twist impossible à prévoir. Et j'aime les livres imprévisibles ! Dans The Winner's Crime, aucun des personnages n'est épargné. Ils doivent tous faire face à des choix déchirants.

Kestrel est toujours aussi rusée mais, l'est-elle suffisamment face à l'empereur ? L'histoire se déroule effectivement au sein de la cours et l'intrigue tourne donc principalement autour des enjeux politiques. Contrairement au premier tome, celui-ci propose très peu de romance car Kestrel et Arin son séparés pendant la majorité du bouquin. Une fois réunis, leurs conversations sont brèves et retenues, bien que chargées d'émotions et de tension !

J'ai beaucoup aimé la tournure des événements même si c'est vrai que tous ces non-dits entre Kestrel et Arin ont un peu attisé ma frustration ! Ils sont clairement amoureux l'un de l'autre mais ils n'osent pas se l'avouer afin de protéger l'autre. Ahlala. Néanmoins, je comprends leurs motivations donc ce n'était pas si agaçant que ça, c'était même plutôt logique, MAIS QUAND MÊME.

“Sometimes you think you want something,” Arin told him, “when in reality you need to let it go.”

Comme je le disais plus haut, les personnages en voient de toutes les couleurs ! Alors que Kestrel se rend compte de ce que signifie réellement une vie à la tête d'un empire, Arin, quant à lui, est prêt à tout pour mener son peuple vers la liberté. Il n'hésite pas à partir à la rencontre d'un autre peuple pour les rallier à sa cause, malgré le fait que cela ne s'avère pas être aussi facile que cela !

Dans ce tome, Kestrel n'a pas beaucoup d'alliés : l'empereur est un expert en manipulation ; ses anciens amis, Ronan et Jess, ne veulent plus la voir ; Arin est ailleurs… J'ai été agréablement surprise par le personnage de Verox (le fils de l'empereur qui va devenir le mari de Kestrel), je l'ai trouvé assez intéressant. Je pensais qu'il y aurait un triangle amoureux avec lui, Kestrel et Arin, mais non. (ouf !) Au début, je l'ai trouvé un peu fade mais, au final, c'était un bon ami pour Kestrel (elle avait vraiment besoin d'amis, haha !) Du côté de Arin, j'ai bien aimé le personnage de Roshan (du peuple de Dacran) : un personnage singulier mais qui a réussi à me captiver et à m'intriguer.

J'ai trouvé que The Winner's Crime était plus sanglant que The Curse, ce qui est un bon point pour moi ! Il y a même l'un des personnages principal qui se retrouve défiguré de façon permanente, ce que l'on ne trouve pas souvent dans les livres. J'ai aimé le fait que l'auteure n'ait pas eu peur de malmener ses précieux personnages, mwuahahah.

par wilkymay
Témoins en Danger, Tome 2 Témoins en Danger, Tome 2
Roland Smith   
Personnellement, le deuxieme tome est assez réussi.
[spoiler]J'aime beaucoup le fait que Jack revoit sa copine qu'il avait été obligé de quitter à la fin du 1er tome (si je me souviens bien). Je ss une grande romantique dans l'ame et j'adore les histoires d'amour qui se finissent bien haha.[/spoiler]
New Victoria, Tome 2 : Rébellion New Victoria, Tome 2 : Rébellion
Lia Habel   
Je suis déçue... J'ai aimé l'histoire, alors nous laisser avec cette fin... Qui est très belle mais il y a tellement de choses qui restent en suspense, tellement de questions sans réponses... Un tome 3 serait plus que le bienvenu avec toutes les révélations qui sont faites et qui méritent d'être creusées... J'espère vraiment que l'auteure le prévoit parce que j'ai vraiment une impression d'inachevé qui me gâche tout.

par Nounou567
Lunerr Morgan Lunerr Morgan
Frédéric Faragorn   
Keraël a été rayée de la carte. Après la disparition de la cité, avalée par la terre, Lunerr s’est retrouvé à la tête d’une troupe de rescapés, une centaines d’enfants qui ont aussitôt vu en lui un sauveur, un guide, un chef. Lunerr, un chef ? Malgré l’aide et les conseils de son amie Morgan, l’ancien banni de Keraël s’est vite senti perdu, en proie à d’insupportables cauchemars et surtout incapable de contrer les ambitions de certains membres de la troupe. Ceux-là ont convaincu les plus jeunes de bâtir une petite Keraël au milieu du désert et d’obéir aux mêmes règles et contraintes que par le passé.
Reprendre la vie d’avant comme si de rien n’était ? Lunerr et Morgan s’y opposent farouchement. La découverte d’un cube mystérieux va leur rappeler qu’il existe un Ailleurs, un monde encore inexploré qui n’attend qu’eux !

par sennyo