Livres
553 622
Membres
597 929

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Alliya : Mes envies

L'Homme du Président, Tome 1 : Nom de code Condor L'Homme du Président, Tome 1 : Nom de code Condor
John Simpson   
Curieux livre que ce thriller politique. Dès l'entame, j'ai ressenti un fort contraste entre le récit à la première personne du singulier, qui en principe permet une plus forte immersion dans l'histoire et une empathie avec le personnage, et le style très descriptif, et plutôt froid de l'auteur. Et puis, au fil des pages, je me suis laissée prendre par cette histoire menée tambour battant. Comme un journal de campagne, on suit le candidat démocrate David Windsor dans la course à la présidence, son investiture et le très mauvais gré du gouvernement précédent pour lui transmettre les clés de la maison blanche. Le travail au quotidien d'un nouveau Président qui doit faire le ménage après le carnage de l'administration Bush (le roman a été écrit en 2008) , des tensions au Moyen-orient, des complots et des intrigues, des terroristes et des traitres. Bref, les coulisses de la Maison Blanche comme si vous y étiez. C'est passionnant, bien documenté, par un auteur qui apparemment sait de quoi il parle. A ce feuilleton politique se mêle une histoire d'amour entre le Président et son garde du corps. Ils se rapprochent doucement, se plaisent, sautent le pas, et peu à peu tombent amoureux. Cette relation qui prend de l'ampleur nous donne les seuls moments de calme, de tendresse ou d'érotisme dans les premières semaines trépidantes et explosives du mandat de David Windsor. Elle n'est toutefois pas au centre du roman, en tout cas pas dans ce tome 1, même si l'on soupçonne que la relation amoureuse entre les deux hommes, et l'homosexualité du Président constituera sans doute un élément important pour la suite de son mandat. Si vous cherchez une grande passion brûlante, ou une liaison romanesque, du romantisme et des mots doux, vous risquez donc d'être déçus, ce n'est pas le style de l'auteur. Mais c'est une histoire originale (j'apprécie que les romans traduits par DSP se suivent et ne se ressemblent pas) que j'ai suivi avec intérêt. Ce livre ne finira pas dans mon top 50, mais je lirais néanmoins la suite avec plaisir.

par Lena06
Under Cover Under Cover
Céline Mancellon   
Cela fait un moment que je voulais tester la romance gay ou érotisme gay, appelé ça comme vous voulez. J'avoue que j'avais un peu peur de me lancer dans l'affaire. Donc je me suis dit autant le faire avec un auteur que j'affectionne. Et qui de mieux que Céline Mancellon pour débuter ? Personne lol. Donc c'est avec grande appréhension que j'ai commencé ce livre. Ça va, il est court donc du coup pour une première expérience ça passerait mieux dans ma tête. J'ai vite été absorbé dans l'histoire. Ces histoires de démons avec des pierres de rêve porno, j'en ai bien rigolé dans ma tête, puis Patch rencontre le lord. Et là, ça change, ça devient sérieux. Patch se voit offrir un marché plutôt sympa, même s’il appréhende certaines choses. Au début, c'est juste des trucs chastes puis on entre dans le sujet comme n'importe quel livre érotique, du coup le fait de savoir que c'est deux hommes bah, on l'oublie totalement. Enfin pour ma part. Du coup, je n'ai pas été gêné plus que ça. Puis finalement l'histoire est superbe, j'ai été un peu triste sur la fin d'ailleurs. J'ai quand même retrouvé l'humour de Céline dans ce livre et la magie qu'elle a de nous emporter avec elle dans son livre.

En conclusion, Hoy, Hoy j'ai eu mon dépucelage des histoires gays érotiques lol, désolé pour les personne mineurs, mais ce livre n'est pas du tout pour vous, c'est trop bien décrit. J'adore l'univers de Céline donc forcement, je savais que le livre me plairait, j'ai hâte de tester avec d'autres auteurs du coup. Et hâte que Céline nous sorte la version plus longue de cette nouvelle !!!

par Lily01
L’Ours, la Loutre et le Moustique L’Ours, la Loutre et le Moustique
T. J. Klune   
Une petite perle d'émotion tout en douceur, une pure merveille

Lorsque la mère de Bear, 17 ans, quitte le domicile familial, abandonnant la garde de son plus jeune fils, Tyson, 6 ans (dit Le Moustique), à son ainé, le monde de Bear s'effondre. Entouré d'Anna sa petite amie et de Creed son meilleur ami depuis toujours, le jeune homme met de côté ses rêves et ses ambitions pour se consacrer corps et âme au Moustique, afin de préserver la seule famille qu'il lui reste. 3 années s'écoulent à travers le regard de Bear qui raconte sa vie comme dans un journal intime. Jusqu'au jour où lors d'une visite chez Creed, Bear retrouve Otter, le grand frère de Creed... Commence alors une longue, très longue et irrésistible leçon de vie bien plus profonde et bouleversante qu'une banale histoire d'amour. Tout d'abord j'ai flashé sur le titre, original et percutant comme le reste. Ensuite l'écriture est juste merveilleuse, d'une beauté et d'une pureté rare, les images, les mots nous touchent en plein coeur. Bear est un personnage si fascinant de force et de faiblesses, déchiré entre le coeur et la raison, et ses interrogations perpétuelles jusqu'en s'en oublier lui-même. Le Moustique nous fait fondre de plaisir par ses répliques hilarantes et son intelligence foudroyante. Otter... Et bien Otter se révèle juste être le compagnon que chaque personne rêverait d'avoir. Les autres personnages ne sont pas en reste. Impossible de rester insensible à cette histoire qui vous fera passer des éclats de rire (je dis bien "éclats", la scène de la mouette je ne m'en suis pas remise) aux larmes, re-éclats de rire, re-larmes, en un rien de temps, sans jamais sombrer dans le pathos, les clichés ou la vulgarité.
Une véritable pépite à ne pas manquer.

Diamant : 9,5/10

Wolves chronicles, tome 1 : Lost wolf Wolves chronicles, tome 1 : Lost wolf
Ven Yam   
Je suis amoureuse. Voilà, c'est dit ! Je suis amoureuse de Lost Wolf. C'est définitif.

J'adore les histoires de loups et avec du m/m en plus, quel bonheur. C'est différent, on est loin d'une jeune fille fragile etc... Là nous retrouvons Reagan qui certes est fragile, mais c'est tellement différent. Tellement meilleur. Je l'ai adoré dans la seconde et je n'avais qu'une envie le prendre dans mes bras. Pour le consoler, pour lui murmurer qu'il est beau de l'intérieur, mais aussi de l'extérieur. Pour lui tendre la main et l'aider. Lui montrer que tout n'est pas moche. Je me suis attachée si vite que je ne l'ai même pas réalisé. C'était plus que ça, c'était naturel. Juste naturel.

Mika est... fiouh. Comme toujours on craque toujours sur le beau mâle froid et distant. Il m'a fait l'effet d'une bombe. Autant par son physique que par sa personnalité mystérieuse et attirante. Kerry est adorable, c'est comme la mascotte de l'histoire. Le personnage qui à son rôle, sur lequel on peu s'appuyer sans avoir peur de s'effondrer. Il est craquant. Un vrai rayon de soleil.

L'histoire est fantastique. L'évolution entre Reagan et Mika est douce, violente, passionnée, électrique. Les moments où Mika le repousse sont émouvants et ok oui j'ai versé quelques larmes. C'est vrai ! Mais Ven Yam et sa plume sont de l'or à l'état pur. Un vrai bonheur. C'est naturel et fluide, juste ce qu'il faut de narration et de dialogues, les deux sont parfaits. C'est un gros, très gros coup de cœur pour cette histoire absolument parfaite à mon goût.

par Linkward
Chroniques d'un Saint Exorciste, Tome 1 : La Marque des Cinq Chroniques d'un Saint Exorciste, Tome 1 : La Marque des Cinq
Dana B. Chalys   
Avec les rues de la Ville Rose pour décor, voici un roman fantastique haletant et addictif. Le récit est à deux voix, celle de Nathan, le Saint Exorciste, et de Donna, une étudiante. Dès les premières lignes, le lecteur est dans le vif du sujet, le récit s’ouvrant sur un exorcisme. Si, à travers Donna, Nathan nous apparaît sombre, ténébreux, manipulateur, violent et solitaire, on se rend compte grâce au point de vue de l’exorciste que ce n’est qu’une carapace, une protection, une armure qu’il revêt pour protéger les autres et pour se protéger lui-même. C’est un homme qui souffre de la solitude qu’il s’impose, mais ses activités, et un événement particulièrement douloureux de son passé ne lui laissent pas vraiment d’autres choix. Il tente de tromper sa solitude avec Tit, un domovoï, un esprit du foyer, pour lui tenir un peu compagnie.

Les exorcismes successifs auront un impact sur la santé de Nathan, que Donna tente d’aider du mieux qu’elle le peut, et surtout quand il lui en laisse l’opportunité. Mais autour de Donna gravitent des personnages qui pourraient bien avoir une certaine influence sur le Saint Exorciste. Baissera-t-il sa garde ou s’isolera-t-il davantage?

J’ai découvert la plume de Dana B. Chalys grâce à Il pleuvra sur la lande, et ici encore, elle a su, dans un style direct, sans temps mort, me plonger dans son univers très rapidement. C’est super agréable à lire et on se laisse emporter dans ces aventures sans aucune résistance, tant cela paraît normal. Le lecteur n’est pas noyé sous des explications, Dana B. Chalys nous impose sa vision des choses le plus naturellement du monde et on y adhère sans problème. C’est sombre, parfois violent, avec une touche d’humour et une pincée de romance, c’est prenant dès les premières lignes. Malgré son air renfrogné et peu amical, on s’attache à Nathan et on ne peut que vouloir l’aider, comme le fait Donna.

Une série qui promet d’être palpitante!

par Virginy
 Fuir ou se battre Fuir ou se battre
Dirk Greyson   
Un livre sympathique avec juste ce qu'il faut d'intrigue policière, de romance, d'action. Petit bémol : la romance va trop vite car tout se passe sur une semaine mais je me suis laissée porter par l'histoire.

par Floreen
 Fermier malgré lui Fermier malgré lui
Andrew Grey   
Une histoire très sympa de Cowboy, même si ce n’est pas ma préféré d’Andrew Grey, essentiellement car les sentiments apparaissent ultra vites (et j’ai l’impression que c’est de plus en plus souvent le cas avec ces livres).

Néanmoins, j’ai vraiment aimé nos héros. Pour une fois, nos Cowboys ne sont pas « parfaits », entre Brighton et sa patte folle et Tanner et son complexe de bégaiement. Ils m’ont tous les deux très touchées, tout comme la famille de Tanner, son soutien et sa compréhension. Par contre la famille de Brighton est un peu caricaturale, que ce soit la méchante tante ou la sœur si protectrice qu’elle en devient agressive.

L’histoire nous réserve quelques péripéties, du côté de Tanner comme celui de Brighton, et même si l’ensemble reste prévisible (et un peu trop révélé par le résumé), j’ai passé un très bon moment. Et J’ai adoré le projets des deux hommes.

par Oxanes
Crépuscule éternel Crépuscule éternel
Lisa Worrall   
« Crépuscule Eternel », un titre et une couverture pleins de promesses … peut-être un peu trop … Voici un récit, que j’ai lu sans en connaitre le résumé, et j’avoue avoir bien fait, sinon je n’aurais vraiment eu aucune surprise pendant ma lecture, puisque ce dernier raconte l’essentiel du roman ! Sacrilège tout de même ! Surtout sur un si court écrit. Comme vous l’aurez deviné, ce récit se lit vite, beaucoup trop vite … Bon normal, vous me direz : "C’est une nouvelle !!" Ben oui, je le sais, mais au vu du contexte, du thème, il y avait la possibilité de beaucoup plus exploiter le sujet … j’en voulais tellement plus ! Si j’ai passé un bon moment en compagnie de ces héros, malgré tout, j’avoue que je ressors de cette lecture avec une petite déception …
Certes, « Crépuscule Eternel », nous sert une très belle histoire d’amour. C’est la rencontre tant attendue d’un homme qui ne pensait pas trouver de ses semblables, et certainement pas l’élu de son cœur … le côté romance est très bien exploité, c’est une histoire d’amour passionnelle, charnelle… Mais, pour ma part quand on me parle de vampire, je m’attends à beaucoup, beaucoup plus que cela … J’ai eu la sensation que les « Vampires » étaient juste là pour nous montrer le côté sensoriel ou appartenance qui leur sont propre … Dès que j’ai vu la couverture de ce livre, je me suis imaginé un côté sanguinolent, des rapprochements charnels torrides, sexy... Je voulais des êtres arrogants, méprisants, imbus d’eux-mêmes. Là, j’ai trouvé le tout un peu trop lisse, trop parfait … Pas de véritables maux, de douleurs, non tout va trop bien ! Beaucoup trop bien ! Zut !!
L’auteure avec plein de douceur, de charme, dans la fluidité des mots mais sans grands maux, nous offre une romance sexy, avec quelques touches d’humour, au cœur d’un club très sélect le « Crépuscule Eternel ». Si vous aimez les romances, les héros sexys, les vampires romantiques, voici le récit parfait pour un agréable moment de lecture … Pour ma part, c’est une histoire distrayante, mais qui ne restera pas dans les anales.

Ma note : 2,5/5
http://wp.me/p7hZdc-Ul
Histoires de survivants, Tome 1 : Aaron Histoires de survivants, Tome 1 : Aaron
J. P. Barnaby   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2016/02/histoires-de-survivants-tome-1-aaron-jp.html

Lorsque la maison d'édition a présenté cette couverture, j'ai tout de suite apprécié le visuel et ensuite le résumé m'a fait comprendre que cette histoire risquait d'être dure émotionnellement à accepter. Et c'est exactement ce qu'il s'est passé. Bien que la psychologie des personnages et la douleur qu'ils ont en eux est difficile à encaisser, on ne peut pas s'empêcher de faire défiler les pages et de lire ce livre d'une traite, tant il prend aux tripes.

Aaron est un jeune homme blessé par la vie et détruit depuis son « attaque » d'il y a deux ans. Depuis ces événements, il n'arrive pas à sortir la tête de l'eau, même si sa famille essaye du mieux qu'elle peut de le réintroduire dans la société. Malheureusement, le traumatisme qu'il a vécu brise peu à peu sa confiance et il reste terré chez lui. Alors que ses parents ont dans l'idée de l'envoyer dans une institution pour qu'il se fasse soigner par des professionnels, il décide de reprendre un peu sa vie en main et le chemin des cours. Lors de son premier cours à l'université, lorsque son professeur lui apprend qu'il devra former un binôme avec Spencer Thomas, ses inquiétudes et ses peurs reviennent au galop. Finalement, il ne se sent pas près à revenir dans la vie active.

Cependant, aidé de sa mère, il parvient petit à petit à surmonter son trouble et dès lors, une amitié naît entre les deux garçons. Mais alors qu'il pensait être le seul à avoir un passé assez douloureux, il se rend compte que finalement, il n'est pas le seul à souffrir. Certes, pas à cause du même problème, mais ce point commun va les aider à se faire confiance, se découvrir et s'apprécier.

Autant vous dire que l'auteure donne le ton dès le premier chapitre. Dès les premières lignes, on sait que l'on plonge dans une histoire très difficile à accepter. On est en colère, outrés, et on a juste envie de prendre Aaron dans nos bras et de lui dire que tout va s'arranger. Évidemment, ce sont des paroles faciles à exprimer, mais difficiles à mettre en œuvre. Ce qui magnifique avec ce roman, c'est que l'auteure prend son temps pour mettre son univers en place, et surtout la relation qui peu à peu grandit entre Aaron et Spencer. Rien n'est rapide, tout est fait en douceur et lenteur. Et on apprécie, on attend, on patiente, et on prend vraiment plaisir. Dans certains opus, on pourrait trouver que tout est trop lent, alors qu'ici, c'est tout à fait ce qu'il fallait.

En plus de cela, la plume de l'auteure est à la fois douce et incisive. C'est peut-être contradictoire, mais dans des moments de complicité, elle réussit à mettre de côté les difficultés pour nous offrir des moments de douceur et un peu de joie. J'ai souri souvent, j'ai été touchée par la gentillesse de certains des personnages, qui ne voient pas Aaron comme lui se voit. Alors que dans les moments de douleur et de remise en question, elle appuie là où ça fait mal, sans pour autant trop en abuser.

En résumé, que dire de plus à part que l'histoire prend vraiment aux tripes, et que j'ai été touchée par l'histoire d'Aaron, mais aussi celle de Spencer. Elles sont toutes les deux belles, à deux degrés différents, mais leur relation et l'apprivoisement de l'un est et de l'autre est encore plus magnifique à suivre. Je vous conseille sincèrement cette lecture, qui vous remuera, je l'espère, autant que moi !

* Je remercie Eric et Sidh Press pour leur confiance ! *

Justine P.

par just2iine
Confiance Aveugle, Tome 1 Confiance Aveugle, Tome 1
N. R. Walker   
Tendre : Carter vient de s’installer à Boston, recruté comme vétérinaire. Dans la cadre de ses visites à domicile, il fait la connaissance d’Isaac, un jeune homme aveugle, maitre d’un chien guide Brady. Tout les oppose, Carter est sympa et patient alors qu’Isaac est arrogant et impulsif, et pourtant ils vont se rapprocher et s’aimer mais Isaac va devoir combattre ses démons pour pouvoir vivre sereinement cette relation... Une courte romance M/M toute mimi sans prise de tête. Un bon moment.

par Folize

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode