Livres
565 520
Membres
618 806

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de AngieV : Liste d'Or

Apocalypsis, Tome 2 : Cavalier Rouge : Edo Apocalypsis, Tome 2 : Cavalier Rouge : Edo
Eli Esseriam   
Ah quel merveilleux roman !

Décidément, j’adore les Apocalypsis ! Cette saga est juste à coupée le souffle ! Ce tome 2 est tout aussi génial que le premier, tout aussi intense, c’est fou comme l’auteur joue avec ses personnages, c’est incroyable ! Mais attention : cette saga n’est pas faite pour les âmes sensibles. Eli Esseriam à une écriture crue et brute, elle n’essaie pas de ménager les adolescents comme la plupart des auteurs de YA, non elle écrit les choses tels qu’elles sont vraiment. Et c’est ça qui rend le livre si magique.

Edo à toujours une vie horrible. Un père alcoolique, une mère qui s’en fout, un taudis pour maison… La seule chose qui compte à ses yeux, c’est son jeune frère Anel. Tout le reste, il à en rien à foutre. Même de lui-même. Il à une haine et une soif de sang en lui totalement incontrôlable. Il aime tuer. Mais il ignore que cette rage ne vient pas de nul part. Edo Halilovic est un des quatre Cavaliers de l’Apocalypse, le Cavalier Rouge. Et la fin approche…

Ce qui m’étonne le plus dans la plume d’Eli Esseriam, c’est ces personnages. Ils sont totalement inhumains. Alice était déjà comme ça mais Edo, c’est encore pire. A part la colère et quelques rare fois, l’amour, il ne ressent aucun sentiment humain. Ni la culpabilité, ni la peine, ni la joie, ni rien. Un vrai robot. C’est dingue. Je ne peux pas dire que j’ai appréciée Edo… on ne peut pas apprécier quelqu’un comme lui. Si insensible. Si mort. Mais les quelques fois où il ressent de l’amour sont de très beaux passages.

Dans ce deuxième tome, on avance dans l’idée de l’Apocalypse. Alors qu’avec Alice, c’était plus une entrée en matière avec des petites attaques, ici c’est vraiment le chaos. La fin du monde commence vraiment. Et ça fait flipper. Ce livre est terrifiant, il vous fait trembler de peur à l’idée que des choses pareilles puissent êtres vrais. J’ai adorée ce deuxième tome, il est juste à coupée le souffle, encore plus cruelle et dure que le premier, un vrai régal ! Je crois néanmoins avoir préférée le tome 1 mais très légèrement seulement, je crois que j’ai surtout préférée le point de vue d’Alice à celui d’Edo, c’est pour ça que je mets un 5/5 au lieu d’un 6/5.

J’ai hâte de lire le 3 !

Apocalypsis, Tome 3 : Cavalier Noir, Maximilian Apocalypsis, Tome 3 : Cavalier Noir, Maximilian
Emilie Chazerand   

Maximilian Von Abbetz, le Cavalier Noir, est issu d’une famille autrichienne richissime, ayant su tirer profit du nazisme.

Orgueilleux, cynique et charismatique, il ne fréquente que l’élite. Il jouit d’une popularité inquiétante, d’un pouvoir de séduction surnaturel qui ne laisse personne insensible ; hormis sa jeune sœur qui, souffrant de cécité, restera la seule à l’aimer pour ce qu’il est réellement.

Son don réside dans son apparence, qui prend les traits de l’objet de désir de celui qui le regarde. Adulé, vénéré, il pousse les êtres qui l’entourent aux pires exactions. Personne ne semble connaître son véritable visage, si tant est qu’il en ait un.


par LIBRIO64
Apocalypsis, Tome 4 : Cavalier Pâle : Elias Apocalypsis, Tome 4 : Cavalier Pâle : Elias
Eli Esseriam   
Incroyablement addictif

Décidément je n'ai pas le moindre reproche à faire à cette saga je suis sous le charme depuis le premier.
Tout dans ce livre est agréable que ce sois le style d'écriture, l'histoire ou le lien entre les tomes.

Cette fois-ci nous vivons au rythme d'un journal ecris pour Élias par l'Élias du futur pour le prévenir des risques qu'il prendrait à refaire les mêmes erreurs.

J'ai eu beaucoup de peine pour Élias qui chaque fois qu'il essaye de faire le bien son don de cavalier de l'apocalypse lui fait faire le contraire, il prefere vivre comme un exclu plutôt que de faire du mal.

J'ai un petit coup de coeur pour ce quatrième tome premièrement parce que pour la première fois le héros a un bon coeur et souhaite par-dessus tout être gentil mais aussi parce que dans ce tome les liens avec les précédant se sont mis en place.

Le gros plus : absolument tout mais j'ai adoré en particulier [spoiler]( comprendre comment la soeur de max est devenue aveugle) [/spoiler]

le gros moins : si vous en trouver un c'est que vous etes très difficiles en lecture .

En résumé je ne tiens plus de savoir le denouement final
à lire !!!



par thavany
Apocalypsis, Tome 5 : Oméga Apocalypsis, Tome 5 : Oméga
Eli Esseriam   
Déçue. C'est le seul mot qui me vient à l'esprit, à chaud. Je n'arrive vraiment pas à m'en remettre. J'ai adoré cette série, depuis le début. Personnellement, j'étais totalement amoureuse de Max et je dois dire qu'il ne m'a pas du tout déçue dans ce livre, ni les autres d'ailleurs, leurs moments de doute, de faiblesse, tout est parfait. Le style est toujours magnifique et personnellement, les multiples références comme "Plus Belle la Vie" ou "Twilight" me font toujours rire. J'adore vraiment l'humour, c'est un excellent bouquin, ça c'est certain. Mais...
Je m'explique, [spoiler]j'adore le résumé qui dit "Ils n'épargneront que 144 000 âmes. En ferez-vous partie ?" On s'attend donc à quelque chose d'extraordinaire ! Quelle ne fut pas ma déception. Je ne parviens pas à comprendre comment on pourrait trouver cette fin splendide ? J'ai lu le début avec beaucoup de plaisir, toutes les surprises et tous ces points de vue différents, c'était plaisant à découvrir. Mais à partir du milieu, ça se corse. [spoiler]Tout va beaucoup trop vite, voilà mon avis. Tout va trop vite, nous n'avons même pas les réactions des garçons en voyant Alice, ou la réaction d'Alice en voyant les garçons. Gros spoil : [spoiler]Et puis franchement, juste après ça, ils se retrouvent avec Eve, on apprend que les 144 000 âmes sont déjà mortes, les clairvoyants aussi je suppose mais, attendez, ça va beaucoup trop vite là ! Comment ont-ils fait pour trouver ces 144 000 personnes ? Même pas une info ? Comment les clairvoyants se sont-ils retrouvés ? Héloïse était quand même pas bien pratique à dénicher ! Et Anel était tout petit... bref, j'ai rien compris.[/spoiler] Enfin, tout va trop vite. Ou peut-être était-ce moi qui lisais sans faire attention ? Je dois avouer qu'à partir des retrouvailles, je m'attendais à quelque chose de grandiose et d'explosif et que je me suis bien faite avoir. Je lisais donc peut-être rapidement pour voir les choses s'améliorer. Mais non. Je ne vais pas spoiler toute l'histoire, mais tout cela me parait... Trop gentil ? Je n'ai pas pu croire ce que j'ai lu à la fin... C'était... Inenvisageable. Peut-être en attendais-je vraiment trop ? Mais moi, je voulais... Eh bien, pas cela. Je sais qu'on ne peut pas satisfaire tout le monde mais, c'est trop... Enfin, j'ai lu l'impression de voir de merveilleux personnages bafoués dans leur identité. [spoiler]Alice en petite fille pleine de vie ?!! Mais c'est effrayant. Sans parler de Max, alors là mais, mes rêves s'écroulent. Et une dernière chose, la fin, cette fin, c'est le genre de truc qui m'énerve réellement. Elle aurait pu écrire "La suite au prochain épisode !" que cela n'aurait choqué personne ![/spoiler]
Alors voilà, je ne sais pas, peut-être qu'il me faut un peu de recul, que j'étais trop pressé mais... J'en en attendais beaucoup ! Tant pis...
Cela dit, la fin m'a déçue moi mais il semble qu'elle ait plu à d'autres. Je dois dire que je relirai avec énormément de plaisir les quatre premiers tomes. Alice, Edo, Max, peut-être un peu moins Elias -parce qu'il est trop gentil-, je les adorai tous. Et c'est difficile de les quitter, d'autant plus lorsque l'on est pas satisfait du dénouement. En espérant sincérement lire d'autres livres d'Eli et de ne jamais voir apparaître un tome 6 d'Apocalypsis "Le mal a été vaincu, mais pas complètement ! Le mal est de retour !" Tout cela me ferait trop mal au coeur. Le mal n'a pas été vaincu comme je le souhaitais mais[/spoiler], une fin est une fin, Ventre-saint-gris !
Inséparables Inséparables
Sarah Crossan   
https://littcentcinquante.wordpress.com/2020/08/30/inseparables/


Après Moon Brothers, je voulais découvrir cette autre histoire de Sarah Crossan, apparemment tout aussi touchante et importante dans les thèmes abordés. Ben je dois avouer qu’Inséparables est un coup de cœur. Un peu plus que Moon Brothers, car j’ai été encore plus touchée par Tippi et Grace, par leur résignation, leur amour, leur envie d’être comme les autres et leur conscience d’être différentes.

Je l’ai dévoré en une soirée, l’écriture en vers libres fluidifiant vachement la lecture. Je ne lui mets pas la note maximale, car il aurait pu se passer 2-3 événements de plus pour nous ancrer pleinement dans la vie des jumelles, mais c’était déjà tellement intense à lire. Il n’y a pas d’auto-apitoiement, Tippi et Grace sont déjà « grandes » (16 ans) et ont eu le temps de s’habituer à la vie qu’elles mènent, aux regards, aux questions, aux murmures… C’était à la fois si douloureux et si réaliste. Je m’attendais aussi à rentrer dans la tête des 2 jumelles, mais nous n’avons que le PDV de Grace, moins fanfaronne que Tippi, plus discrète, plus prudente. Cette nette démarcation entre les jumelles me semble importante, comme un rappel que leurs corps liés est loin de définir leur existence. Il n’y a pas beaucoup d’autres personnages présentés et, comme ils sont peu, j’aurais aimé aussi un peu plus d’approfondissement, notamment pour Yasmeen, Dragon/Nicole et Jon. Surtout Jon. On le voit s’esquisser à la fin seulement et c’est un peu frustrant.

Côté écriture, je me fais de plus en plus à l’écriture en vers libres. Pour le coup, S. Crossan maîtrise vraiment cette forme d’écriture, elle sait mettre du rythme dans les espèces, de l’émotion dans les points… Le choix de la mise en page compte presque autant que les mots, je trouve ça assez fascinant.

La fin est déchirante, comme pour Moon Brothers, et j’apprécie vraiment S. Crossan pour les décisions fortes (et pas incohérentes) qu’elle peut prendre pour ses personnages et leur devenir.

par louji
La Vérité sur l'affaire Harry Quebert La Vérité sur l'affaire Harry Quebert
Joël Dicker   
Une claque monumentale. Un coup de maître. Voilà ce qu'est ce livre. Comment peut-on écrire quelque chose d'aussi bien ? D'aussi abouti ? L'enquête est parfaitement menée, l'écriture est merveilleuse et on ne s'ennuie pas un seul instant ! Grâce aux flash-back on s'attache à la victime et aux personnages secondaires. On est triste que cette histoire d'amour n'ait pas pu durer, et on se surprend à espérer qu'elle s'en sorte quand même, même si nous savons pertinemment que c'est impossible. J'ai été extrêmement émue par cette fille qui a tout fait pour Harry. C'est si dur de commenter sans en dire trop ! J'ai dû faire des pauses pour reprendre mon souffle, je m'apercevais souvent que je ne respirais plus pendant ma lecture. Impossible de lâcher ce livre avant la fameuse révélation qui allait régler cette affaire. Et une fois le livre fini, on est pris de nostalgie, on en veut encore.
Ce livre est un petit bijou que je conseille vraiment à tous ceux qui hésitent encore.
Gardiens des cités perdues, Tome 8.5 : Le Livre des secrets Gardiens des cités perdues, Tome 8.5 : Le Livre des secrets
Shannon Messenger   
Waou! Le descriptif du livre est alléchant, dire que je vais devoir attendre quatre longs mois!
Mes sourcils se sont haussés quand j'ai lu dans le résumé que les points de vue de Keefe et Sophie seront alternés dans le récit... Quelque chose me dit que Sophie et Keefe vont finalement finir ensemble!
Le Royaume assassiné Le Royaume assassiné
Alexandra Christo   
J’ai adoré.

Avant de commencer, je tenais quand même à parler de l’objet livre qui est juste magnifique dans son format relié, surtout en prenant en compte l’intégration de très belles illustrations. Cependant, je ne vous cache pas que j’aurais préféré que la maison d’édition conserve le titre d’origine qui était beaucoup plus parlant à mon goût.

« Le Royaume Assassiné » a été une très bonne lecture.

Cela faisait des mois que ce livre me faisait de l’œil, principalement pour son résumé très prometteur, nous proposant une revisite beaucoup plus sombre du conte de la Petite Sirène. En effet, notre petite sirène est loin d’être une jeune femme innocente qui parcours l’océan en ramassant des coquillages. Au contraire, depuis des années, elle arrache les cœurs des princes qu’elle envoûte. Et notre prince est loin d’être un enfant de cœur non plus puisqu’il chasse les sirènes à bord de son bateau et avec l’aide de son équipage.

Dès le premier chapitre, j’ai su que l’histoire allait vraiment me plaire. Son résumé était déjà bien prometteur, donc je n’ai pas été surprise de tomber sous le charme. Mais je dois quand même avouer que je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus sombre par rapport au résumé et que la personnalité des personnages n’a pas toujours été cohérentes à ce que je m’imaginais d’eux ou même ce que laissait sous entendre au départ l’autrice.

[spoiler] A commencer par Lira. Dès le premier chapitre, nous découvrons une sirène qui n’a aucun scrupule a voler la vie d’un humain pour lui arracher son cœur. J’ai pas trouvé très cohérent de sa part de venir rejeter la faute uniquement sur sa mère. Bien qu’elle l’ait forcé à devenir un monstre, elle n’était pas obligée de prendre une vie en dehors du mois de son anniversaire et elle l’a pourtant fait. Alors oui, certainement pour accompagner sa cousine et lui rendre la tâche plus facile à accepter. Mais j’ai trouvé qu’elle n’éprouvait pas assez de remords à ce sujet. En ce qui concerne Élian, le personnage est censé être un prince pirate sans cœur qui chasse les sirènes. Au final, j’ai été assez surprise de constater qu’il avait parfois du mal à agir. [/spoiler]

J’ai été agréablement surprise par les personnages secondaires. Je m’attendais pas à m’attacher autant à ce petit groupe en commençant ma lecture, et pourtant il se dégage d’eux un petit cocon familiale très chaleureux. Malgré ce qui est arrivé à sa mère, j’ai beaucoup apprécié la loyauté sans faille de Kahlia pour sa cousine. J’ai beaucoup aimé aussi le soupçon de romance secondaire avec Kye et Madrid, qui reste de fidèle amis pour Élian.

Si ce livre n’est pas un coup de cœur, c’est parce que dans le fond, je pense que l’écriture aurait pu être davantage meilleure. De plus, j’ai parfois trouvé la traduction de la maison d’édition un peu brouillon avec des passages par très clairs. En ce qui concerne la romance, j’ai trouvé dommage qu’elle se développe un peu trop rapidement sur la fin. Nous avions une progression assez naturelle, et soudainement nous avons eu un rapprochement rapide entre nos deux protagonistes. Après, je suis bien consciente que ce n’est pas toujours évident quand nous avons affaire à un one shot.

En ce qui concerne la fin, j’ai trouvé qu’elle était très satisfaisante. Bien évidemment, j’aurais aimé en apprendre un peu plus sur l’avenir de Lira et Elian, mais cela ne m’a pas tellement dérangé de terminer l’intrigue sans avoir toutes les réponses à mes questions. Dans le fond, ils vécurent heureux était amplement suffisant pour la revisite d’un conte. En tout cas, je recommande sans hésiter ce livre.
L’Ickabog L’Ickabog
Joanne Kathleen Rowling   
L'Ickabog est un conte, destiné à des enfants entre 8 et 12 ans, et il est écrit en ce sens ; avec simplicité et des chapitres très courts.

C'est un plaisir de retrouver la plume de JK Rowling, qui transmet toujours aussi bien son histoire. En lui même, l'histoire est simple, mais pas simpliste, et elle brasse des thèmes matures sur le pouvoir notamment.
Les personnages ne sont pas très approfondis, et leurs motivations restent simples ; on a un manichéisme certain dans ce roman. Très peu de descriptions également, ce qui rend le monde parfois difficile à imaginer.

Mais encore une fois, c'est un conte, et destiné à un public très jeune. Dans cette optique, il remplit parfaitement son rôle.

par Albeyth
Les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle Les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle
Stuart Turton   
Un bon concept, une intrigue et un rythme maitrisés, ce livre est une belle réussite !

Les Hardcastle organisent une grande fête avec tout les notables de leur connaissance, pour fêter le retour au pays de leur fille, Evelyn, après 19 ans à Paris.
19 ans c'est aussi le nombre d'années qu'il c'est passé depuis la mort du fils aîné des Harcastle, violemment assassiné par un des gardes chasse du domaine, aidé par un complice qui n'a jamais été retrouvé.
Depuis les Hardcastle n'étaient pas revenus sur place, envoyant leurs enfants à l'étranger.

Un homme se réveille brutalement dans une foret. Il n'a aucun souvenir mais est témoin d'une agression quelques minutes après son "réveil". Paniqué il fini par rejoindre le château dans lequel il était apparemment invité pour le bal masqué d'Evelyn.
Ce n'est qu'au début de la seconde journée, après avoir été témoin du meurtre d'Evelyn la veille, qu'il se rend compte qu'il est bloqué sur place. En effet, dés qu'une journée est terminée, il se réveillé à nouveau le matin de cette même journée, mais dans un autre corps !
Il a désormais une mission : si il veut sortir de cette boucle temporelle, il lui faut découvrir qui va assassiner Evelyn Hardcastle le soir, à 23h.

Il a 8 essais pour y arriver, 8 hôtes, tous témoins d'une partie du puzzle.
Mais il n'est pas seul, 2 autres personnes ont été envoyé dans la même boucle, chacun avec des souvenirs différents. Et un seul, celui qui résoudra le crime, pourra s'en sortir et reprendre sa vie d'avant.

Mais il faut savoir que les 8 différents témoins habités par l'inconnu sont tous la en même temps sur place, même si l'inconnu "vit" ses différentes journées à la suite. Ils peuvent donc interagir les uns avec les autres, ce qui rend la chose encore plus complexe.

Ce qui est super avec ce livre c'est qu'il y a en fait 3 intrigues différentes en même temps : le crime d'Evelyn, qui est lui même lié au crime passé de son frère, ainsi que la compétition entre les différents "hôtes" qui doivent résoudre le crime ajouté au fait de découvrir pourquoi ils sont ici, qui les a envoyé, pourquoi.
Le tout donne un mélange vraiment très intriguant de type puzzle qui est totalement page-turner. Le rythme reste élevé dés qu'on a les premiers mystères qui se mettent en place. Vraiment très addictif.

L'intrigue se tient vraiment bien jusqu'au bout. En tant que lecteur on se pose des milliers de questions au fur et à mesure. La boucle temporelle est vraiment bien fichue car à chaque révolution on a de nouveaux éléments qui compliquent le tout et nous embrouillent encore plus tout en nous donnant encore plus envie d'en savoir plus.

Un point que j'ai aussi beaucoup apprécié est le fait que le narrateur est limité par l'esprit de la personne qu'il habite. Ses habitudes, son caractère, ses manies, ses obsessions, sa forme physique, tout compte au final. Il se fait "contaminer" par l'hôte qu'il possède en quelque sorte. C'est presque comme si c'était des protagonistes différents mais avec une mémoire commune. Du coup ça lui met aussi des bâtons dans les roues quand lui voudrait réaliser une action mais que l’hôte l'en empêche pour une raison ou une autre.

Le concept dévoilé dans le final (dont je ne parlerais pas ici pour ne pas spoiler) m'a aussi bien intéressé. L'ensemble marie bien le coté policier/thriller et science-fiction, donnant une nouvelle façon d'aborder la boucle temporelle.

Au final j'ai passé un excellent moment dans ce livre, il m'a tenu en haleine tout du long. Je le recommande chaudement.


17/20


https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/09/les-sept-morts-develyn-hardcastle-de.html

par lianne80

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode