Livres
567 514
Membres
622 124

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Antanasia-Crosszeria : Ma PAL(pile à lire)

Visions, Tome 1 : Les Ombres Visions, Tome 1 : Les Ombres
Vincent Morrone   
Je remercie la maison d'éditions Juno Publishing pour la lecture de ce premier tome. J'ai craqué pour la couverture, même si la demoiselle fait un peu plus que 17 ans, comme l'héroïne. Quant au résumé, le petit côté "Ghost Whisperer" était trop tentant pour découvrir ce récit. Vous savez, Melinda qui est capable de communiquer avec les âmes des personnes défuntes et les aide à aller dans l'au-delà. Ici, c'est un peu différent, dans le sens où Bristol parle avec les défunts depuis sa plus tendre enfance, mais ne les aide pas à passer de l'autre côté, d'ailleurs elle ne saurait pas le faire.

Le début du livre est surprenant, mais au final lorsque nous prenons en compte les capacités de Bristol, il est clair que rien ne peut être véritablement normal. Confidences après confidences auprès d'une psy, Bristol parle de sa vie, depuis le jour où elle a su que son maître d'école allait mourir en pleine classe. Depuis ce jour, ses parents l'ont misent de côté. Elle a toujours eu à manger, un toit sur la tête, mais le manque d'affection est bien présent. Ses parents penseraient-ils que c'est un monstre ? Nous ne le savons pas, par contre c'est ce que pense Bristol, jusqu'au jour où elle est invité à aller manger avec eux. Fausse bonne idée, ils vont lui dire qu'ils se séparent. Vraiment très mauvaise idée ce repas, car c'est ce fameux jour qu'ils vont avoir un accident de voiture devant les yeux de leur fille et mourir. Ils ne lui apparaitront pas, même en fantômes. Bristol doit continuer sa vie et à 17 ans, il est impossible de rester seule, surtout lorsqu'il existe une famille qui vous attend à Spirit.

Une idée de départ où se mêle un peu de tout, dans le sens où Roméo et Juliette version fantômes et ombres sont de la partie. Les McKnight et les Blackburn sont deux familles puissantes qui vivent depuis... toujours ? à Spirit. Ils ne peuvent pas s'entendre et même lorsque les deux familles ont failli se réunir sous un mariage, il a fallu que la jeune femme disparaisse pour que les rancœurs reviennent de plus belle. Bien des années après, Bristol fait la connaissance de Payne. Si la jeune femme ne connait pas du tout cette histoire de malédiction, de haine et tout ce qui va avec entre leur deux famille, lui le sait, mais il passe outre. Les erreurs du passé ne devraient pas entrer en ligne de compte, sauf quand un fantôme semble vouloir la pagaille à tout prix. Une histoire de familles où le passé se traine derrière eux et ne laisse pas l'avenir en paix. Un récit où chacun des personnages ont un point commun : ils ont un lien avec le surnaturel d'une manière ou d'une autre.

Bristol est plutôt renfermée, pour ne pas dire une solitaire. Avant la mort de ses parents, elle n'a pas d'amis, ne sort pas, parle uniquement à son hamster et les âmes qui lui tournent autour. La peur ? Non, elle ne connait pas, elle a l'habitude de leur parler, de les entendre et qu'ils disparaissent un jour pour toujours. Lorsqu'elle est obligée de déménager, sa vie va prendre un tournant radical. Une amie qui prend de la place, mais qui d'un jour au lendemain nous ne voyons plus. Dommage elle avait du pep's Maggie. Bristol récupère une famille, avec Mark le shériff et ses deux fils et le grand-père. La femme de Mark, Eve est morte depuis quelques années, quant à celle du grand-père cela fait déjà plus de temps qu'il n'en faut. Bien entendu, il y a toujours un fantôme qui traîne dans les parages et pour l'histoire, il s'appelle Jay, un homme qui adore draguer Bristol et la regarder dormir la nuit. (ça fait flipper, non?) Une nouvelle vie qui est de plus en plus agitée et cela dérange par moment la jeune femme. Elle n'a pas le temps d'avoir de la peine pour ses parents décédés qu'elle est déjà aux prises avec quelque chose de vraiment pas net.

Payne est un véritable chevalier des temps modernes, il aurait été sur un cheval à une époque que cela ne m'aurait pas étonné. Il s'accroche vite à Bristol, tandis qu'elle le trouve sympa, très beau, très sexy, mais pas pour elle, car elle se trouve insignifiante. Le danger guette la jeune femme et tous ses proches, autant dire que Payne est en lice pour faire partie des futurs morts, ainsi que son oncle Mark, ses cousins et autres de sa famille. Payne a une particularité qu'il faudra découvrir au fil du texte. Lorsque Bristol rêve de lui, ce n'est pas que dans du rose, le rouge est aussi une couleur de fond et la mort semble inéluctable. La vie de Payne vu par Bri est assez léger, nous apprenons qu'il a des ennuis avec son père régulièrement. Certaines questions restent en suspend, mais comme il ne s'agit que d'un tome 1, je me doute que l'auteur nous garde plein de choses pour la suite.

Les deux familles sont en danger et lorsque nous lisons d'où cela vient, c'est impensable. Et puis le déclic se fait, jusqu'à ce qu'une autre surprise nous tombe dessus. Ces ombres ne sont pas encore dévoilées, mais elles sont bien là et prêtent à tout pour en finir avec Bristol. Pourquoi ? Les personnages cherchent et en arrivent à la même conclusion que le lecteur : elle sait quelque chose et risque d'en apprendre encore plus, ce qui pourrait leur créer des problèmes. Il y a un point qui m'a gêné dans tout cela, ce sont les réactions de Bristol lorsqu'elle parle de Payne. Par moment elle donne l'impression d'avoir 12 ans et pas 17. Les jeunes femmes de cet âge ne parlent pas de cette manière et j'en sais quelque chose, je travaille dans un collège où les conversations vont bon train. En fait c'est le décalage entre sa manière de se comporter comme une adulte avec les fantômes et l'enfant pour ce qui est des relations entre les hommes et les femmes.

Nous découvrons de nombreux personnages avec leurs caractéristiques, le passé commun des familles, des fantômes gentils et d'autres qui ont aussi les moyens de créer de sacrés ennuis aux vivants. On ne peut pas nier qu'il y a beaucoup d'émotions, cela explose comme une voiture qui se retrouve piégée. Bristol qui n'avait jamais connu, l'amour, l'amitié, la famille, l'espoir de rester en vie jusqu'à la fin du récit, cela va la faire s'ouvrir un peu plus et surtout comprendre que les choix qu'elle fait ne sont pas toujours les bons, même si elle pense pouvoir les sauver tous. La manière dont l'auteur nous emmène dans les pensées et la vie de Bristol est très instructive. Nous voyons l'évolution d'une jeune femme qui s'épanouit peu à peu au contact des autres. Même si les rancœurs entre les deux familles sont encore présents, Bristol semble avoir réussi à amadouer quelques uns.

En conclusion, un premier tome qui a su me séduire, surtout lorsqu'il s'agit de fantômes. Une histoire qui n'est pas simple lorsque les morts se mêlent aux vivants. Des surprises, des émotions vives, la vie de notre héroïne n'est pas de tout repos. J'ai hâte de découvrir la suite !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/visions-1-les-ombres-vincent-morrone-a204228140
Visions, Tome 2 : Les Serpents Visions, Tome 2 : Les Serpents
Vincent Morrone   
Je remercie Maïween ainsi que la maison d'éditions Juno Publishing pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

J'avais apprécié le premier tome et c'est tout naturellement que j'ai demandé la suite des aventures de Bristol et Payne. Après avoir perdu ses parents dans le premier tome et qu'elle est venu vivre chez son oncle avec ses cousins à Spirit (Aucun spoil car il s'agit des premières pages du premier tome), sa vie a complètement changé. Non pas que ses dons se sont réveillés à la mort de ses parents, mais ils étaient déjà là depuis toute petite. Cela fait ans qu'elle voit des morts, parlent avec eux et les aident plus ou moins à traverser le voile qui sépare les vivants des morts. Sa rencontre avec Payne, l'un des garçons de la famille McKnight (qui est la famille ennemie des Blackburn depuis des générations et toujours pas de spoil, mdr) déclenche un sacré cataclysme dans la petite ville de Spirit et encore plus dans les deux familles qui vivent depuis toujours sur ses mêmes lieux. Oh il y a bien eu des Blackburn et des McKnight qui ont tenté de fuir la ville, essayant de vivre en dehors, mais soit ils revenaient, soit ils finissaient comme les parents de Bristol. Tout un programme donc !

L'amour de Payne est fort et puissant. Celui de Bristol ? Eh bien, comme dire, elle n'arrive pas à dire les mots. Il y a tellement de choses qui lui est arrivée qu'elle ne sait pas les dire. Entre des parents qui n'ont pas su lui montrer leur amour, le fait qu'elle voit des morts et a des visions plutôt sympa sur un potentiel avenir, la jeune femme se demande si elle aime vraiment Payne comme lui le lui prouve chaque jour. Il lui a tout de même sauvé la vie à plusieurs reprises et peut-être que l'entendre lui dire régulièrement l'a conditionné, mais est-ce qu'elle l'aime vraiment ? Surtout qu'elle ne veut pas mettre d'étiquette sur leur relation, qui en est une aux yeux de Payne, mais qui n'est rien à ses yeux. Enfin rien dans le sens où elle ne veut pas mettre de nom dessus. Elle est compliquée la demoiselle, mais au final, tout ce qui se passe en elle, est-ce que c'est vraiment elle qui le veut ? Ou tout simplement une machination de plus de ces spectres qui rôdent autour d'elle ? Et si finalement tout n'était pas si lié et que cela venait d'ailleurs ?

Ce second tome démarre fort, avec Bristol qui discute avec un de ses amis, Eric, qui subit un harcèlement au lycée. Depuis qu'elle et Payne l'ont pris sous leurs ailes, il se sent mieux, mais ce n'est pas vraiment cela encore. Il faudrait du temps pour qu'il puisse remonter la pente, sauf qu'il n'en a plus. Il s'est donné la mort la veille au soir, ne supportant plus sa vie, qui pourtant s'améliorait, malheureusement pas assez vite. Payne et Bristol sont choqués et vont devoir admettre que malgré tout ce qu'ils ont pu faire, Eric a fait un choix, qu'il n'aurait pas dû certes, mais il reste à leurs côtés, pour le moment. Il doit faire quelque chose, mais ne sait pas encore quoi. Cette mort tragique va mettre les pieds dans le plat et les querelles entre les deux familles qui s'étaient atténuées reviennent en force. Eric était harcelé par une poignée de lycéens dont certains membres de la famille de Payne et ça, les deux ont du mal à l'accepter. Les déchirures deviennent des gouffres sans nom et les sentiments prennent un coup.

Pourtant l'arrivée de deux nouveaux semblent atténuer quelque peu la souffrance ressentit. Scarlett et son demi-frère Dante débarquent dans la petite ville de Spirit avec leurs propres bagages. Les deux sont extrêmement tactiles et seraient parfait si Bristol n'avait pas vu son avenir changer en tombant sur leurs visages. Les visions ne sont jamais parfaites et leurs sens ont souvent du mal à être trouvé à temps. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir une puissance supérieure qui peut vous refiler un sacré coup de main en vous balançant des morceaux d'avenir. Brrr, des serpents dans les visions, je m'en serais bien passée. Bristol voit ces rampants traîner autour d'elle et de ses amis sans comprendre qui se cache. Est-il invisible cet animal de malheur ? Comment arrive-t-il à tromper son monde de cette façon ? Et si tout cela n'était qu'une métaphore ? La jeune femme doit comprendre et vite, car un malheur n'arrive jamais seul et lorsque les morts commencent à pleuvoir, c'est un carnage. Pas de gore ni de sang partout, mais il ne fait pas bon être un Blackburn ou un McKnight en ce moment.

L'intrigue est prenante et le livre se dévore en quelques petites heures. Il est difficile à lâcher et je reprocherais juste une petite chose : le fait de répéter régulièrement certains points, à force nous avons compris les différences entre les deux familles et le pourquoi la ville entière se fout royalement de ce qui peut leur arriver, en quelque sorte. Ce détail mis de côté, la lecture est plus que plaisante et nous avons envie de savoir ce qui se trame derrière ses ombres malfaisantes. Ce que j'ai apprécié par dessus tout, c'est également le fait que l'on s'attarde sur d'autres personnages. Je pense à Ian qui est un fervent connaisseur de ces deux familles, ayant jusqu'à faire des graphismes sur leur passé. Cela a dû lui prendre un temps fou et nous sentons qu'il est passionné par ce qu'il fait, il pourrait être historien au vu de ses capacités. Ce qu'il découvre, ce qu'il fait est crucial pour Bristol qui commence à deviner ce qu'il y a derrière tous les événements néfastes. Et puis il y a Hunter que nous voyons moins, mais qui a son rôle tout aussi important.

Les liens entre les personnages sont forts, aussi bien en amitié, en amour, qu'en haine. Il faut laisser du temps pour que tout puisse prendre un meilleur chemin et Bristol arrive à avancer, sans compter son intuition. Je pense avoir trouvé la solution en même temps qu'elle. Avoir des doutes c'est bien, des certitudes c'est mieux et lorsque nous savons qui est derrière ce début d'apocalypse, waouh, cela montre toute l'ampleur du désastre à venir. L'auteur doit avoir un problème avec ses personnages parce qu'il faut bien l'avouer, Eric n'est que le premier mort d'une longue liste, sans compter qu'il aime les torturer : suicide, tentative de suicide, coups et blessures, les serpents sont super vicieux ; cela donne froid dans le dos. Si Bristol a des dons, elle n'est pas la seule et depuis le premier tome nous en apprenons de plus en plus sur les autres personnages. C'est grâce à cela, ou à cause de ça que le chemin de Bristol dévie. Son cœur bat pour un personnage, mais ses visions lui montrent tellement d'éléments qu'elle a du mal à dénouer le vrai du faux.

Les rapprochements de certains personnages ne sont pas au gout de tout le monde et lorsque le père fouettard de Balthazar montre le bout de son nez sans avoir bu une goutte d'alcool, là nous pouvons nous dire que les ennuis ne font que commencer. Vous l'avez compris l'intrigue ne cesse d'évoluer et de faire monter le stress. Les sentiments sont sens dessus dessous et rien n'est encore fait tant que le point final n'est pas posé. Nous pouvons nous attendre à tout, au pire comme au meilleur. Toutes les visions ont un sens une fois le livre refermé et je suis heureuse d'avoir une fin quasi fermée pour ce tome. Il est clair que d'autres événements sont à venir, mais grâce à ce récit, nous pouvons conclure qu'ils sont dorénavant plus forts, tout du moins les personnages qui restent encore en vie. Il est certain qu'il y a encore de nombreuses tragédies à venir, mais il faut croiser les doigts pour que la lumière du jour se lève tous les matins. L'envie de frapper est tenace et de se ronger les ongles aussi. Chaque chapitre terminé, nous nous demandons bien ce qui va arriver. Ce tome entraîne bon nombre de personnages et de péripéties. Le style est rapide, fluide, entraînant.

En conclusion, un second tome que j'ai aimé plus que le premier. Les bases étant déjà posées, l'intrigue est plus directe, les monstres ne sont pas tous cachés dans un placard ou sous le lit, parfois ils sont dehors, guettant le moindre faux pas. Bristol a beaucoup de courage et sait parler. Ceux qui gravitent autour d'elle sont prêts à tout pour qu'elle reste en vie. J'ai hâte de découvrir ce qui va se passer dans le prochain tome !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/visions-2-les-serpents-vincent-morrone-a207008106
La Horde des lycans, Tome 1 : Le Guerrier ardent La Horde des lycans, Tome 1 : Le Guerrier ardent
S.G. Horizons   
J'ai beaucoup aimé ce premier Tome. L'histoire est prenante, et on découvre différents types de méchants, les personnages on chacun leur histoire qu'on découvre juste un petit peu histoire de nous mettre en bouche pour les prochains tomes. J'ai hâte de découvrir la suite.

par Marjo312
L'Empire des illusions, Tome 2 : L'Envol de l'héritière L'Empire des illusions, Tome 2 : L'Envol de l'héritière
Marie Kneib   
Quinze ans se sont écoulés depuis la dernière rencontre entre Noarleen et Jarell. Désormais adulte et une guerrière accomplie, Xailia ne rêve que d’une chose : se venger. Sa détermination à prendre sa revanche ainsi qu’à trouver un remède pour sauver sa famille la mène jusqu’à Iremshar, la capitale de l’empire de Saénéaria. Malheureusement, une fois arrivée sur place, tout ne s’avère pas aussi facile qu’elle l’avait escompté. Elle peine à trouver ses marques dans cette société qu’elle ne comprend pas, bien différente de celle dans laquelle elle a vécu ces dernières années et des souvenirs qu’elle en avait. Pourtant, sa mission est d’ordre vital. Elle ne peut pas échouer. Et ce, même si elle doit à tout prix dissimuler sa véritable identité, y compris à ses potentiels alliés...

Entre rencontres inattendues, révélations surprenantes, alliés non désirés, sentiments exacerbés, déceptions et évènements qui échappent à son contrôle, Xailia parviendra-t-elle à ses fins ?


par Gkone
L'Ordre de la lame brisée, Tome 1 : Le Forgeron L'Ordre de la lame brisée, Tome 1 : Le Forgeron
Cecelia Mecca   
[SERVICE PRESSE]


⚔️ L’ordre de la Lame Brisée #1 - Le forgeron de Cecelia Mecca


Je remercie chaleureusement l’auteure et Laure pour ce service presse.


Mon résumé :

1214. Angleterre. Idalia, fille de comte, seconde son père avec sérieux et maturité, pour diriger le canton de Stanton. Sa mère, gravement malade et sa jeune sœur Tilly, compose le reste de la famille. L’arrivée du nouveau forgeron, Lance, attise le désir chez la jeune femme. L’attirance est réciproque, même si cela vient compliquer les projets de Lance. Car le jeune homme est là dans un but bien précis.


Idalia a vingt-deux ans. Fille et sœur aimante, elle remplit le rôle de sa mère, malade, dans la gérance du canton. Solaire, la jeune femme est ravie d’échapper à un mariage forcé, son père étant plus préoccupé par l’état de santé de sa femme. Lorsque Lance fait son apparition, il vole le cœur d’Idalia. Leurs rendez-vous secrets dans la Petite Tour, puis leur rapprochement, permette à la jeune femme de découvrir l’amour. Puis, plus tard, la trahison.

Lancelin Wayland de Marwood dit ‘’Lance’’ est un chevalier. Il fait partit de l’Ordre de la Lame Brisée, qu’il a créé avec trois amis à la suite d’un drame. Vent debout contre le Roi Jean et ses méthodes honteuses pour voler l’argent des habitants à travers des impôts toujours plus élevés et décidés à le renverser, ils doivent rallier le plus de personnes possibles. En se faisant embaucher comme forgeron à Stanton, il espère s’entretenir avec le comte et obtenir son soutien. Sauf que tomber amoureux de sa fille n’était pas vraiment prévu au programme.


Mon ressenti final :

C’était carrément génial !

J’ai adoré ce roman. Je découvre l’auteure et j’ai vraiment apprécié son univers. Je lis peu de romances historiques ou médiévales et je me suis lancée dans ce roman à corps perdu. Je l’ai dévoré en une journée !

La période est sombre. 1200 et ses chevaliers, ses bandits, ses complots, tout est réuni pour une immersion totale et j’ai été happée par l’histoire. Ce que j’ai grandement apprécié, c’est que l’auteure m’a fait ressentir la pesanteur de l’époque mais sans les actes barbares. Nous assistons aux prémices d’un Ordre qui se dresse petit à petit, mais sans la barbarie ambiante. Tout va tourner autour de cette romance pudique et touchante, sur le côté psychologique qui torture Lance alors qu’il s’évertue à éviter d’utiliser Idalia à ses seules fins personnelles.

Lance est juste parfait. La force, le charisme, la douceur sous les muscles, j’ai adoré cet homme et sa façon de faire avec Idalia mais aussi avec Miles et Daryon, ses apprentis. Il rassure le plus jeune et agit avec eux comme un père.

Idalia est forte, fière et attentive. Elle gère l’intendance du canton avec maturité et sérieux. J’ai apprécié que l’auteure n’en fasse pas une jouvencelle effrayée lorsque Lance devient entreprenant avec elle. Elle lui fait confiance, et tombe rapidement amoureuse.

La fin est totalement parfaite pour moi, et j’ai hâte de découvrir le tome 2, qui concerne Guy.


Si vous voulez croiser le fer avec Lance, c’est ici : https://amzn.to/3s4PxFu

par Helene-66
Les Échos du temps, Tome 1 : Automne Les Échos du temps, Tome 1 : Automne
Juliette Pierce   
J’ai découvert il y a peu de temps la plume de Juliette Pierce, et c’est avec beaucoup d’intérêt que j’avais envie de découvrir sa plume fantastique.
Automne, le premier tome de la série Les Échos du temps a su susciter ma curiosité de part son résumé et son sujet peu commun. Merci aux éditions Bookmarks pour ce service presse.
Paris 2035, Shade vit pour détruire les sorcières, lors de sa première mission en solo, il en pourchasse une. Rune est en expédition avec son amie Cali, peu habituée elle se fait poursuivre par un chasseur, pour survivre elle fait se qu’elle ne pensait jamais faire, elle en fait un « attaché ».
Comment coexister avec un homme qui veut la détruire, mais qui ne peut plus vivre sans elle, dans un monde de jeu de dupe et de pouvoir?
En commençant ce livre je ne m’attendais pas du tout au monde qu’a créé l’auteure, quelle agréable surprise.
Les descriptions et le rythme du livre m’ont vraiment permis de me projeter avec Rune et Shade.
J’ai, au départ, eu quelques doutes sur ma capacité à retenir qui est qui, les histoires de clan, d’attaché, de protecteurs, mais c’était sans compter sur la capacité de Juliette Pierce de me prendre dans son histoire.
L’intrigue est palpitante, et les jeux de dupe sont un réel plaisir, j’ai aimé tenté de démêler le vrai du faux, et je reste un peu frustré à la fin de ma lecture car j’ai encore de nombreuses questions sans réponses. C’est une romance très douce, et la mise en place, de par l’histoire, mais aussi l’âge des personnages se met doucement en place.
Rune est une jeune sorcière de la terre, son clan a été décimé lors de la guerre qui a opposé les clans de l’eau, du feu, de l’air et de la terre.
Elle vit loin de la cité avec sa mère et sa soeur que j’ai trouvé détestable. Par contre dès le départ j’ai beaucoup aimé Rune, elle a une éthique qui me plait, et une douce naïveté sans pour autant être une godiche.
Shade est chasseur, c’est l'histoire familiale et cela lui convient bien. Il a un fort esprit de compétition et attraper une sorcière lui permettrait d’avoir enfin la reconnaissance de sa famille. Se retrouver dans le monde des sorciers, entourer de ceux qu’il exècre est un véritable exercice, mais ce jeune homme se découvre plein de ressources. J’ai apprécié sa capacité à prendre sur lui, analyser la situation, et ses élans de protection envers Rune.
L’ auteure met en place le monde de son histoire, il y a beaucoup de personnages qui se révèlent avoir une importance, j’ai vraiment été intriguée et touchée par Sia, pour moi elle est la toile de fond de cette histoire, et j’ai hâte de la découvrir plus en détails. Et j’espère Juliette Pierce que Kaden se fera châtier dans le tome 2.
Ici nous avons un très bon premier tome qui nous permet de découvrir le monde que nous propose l’auteure, il y a beaucoup de détails, les interactions des uns et des autres, les pouvoirs, une intrigue assez prenante et un début de romance qui laisse présager de belles aventures.
J’ai fini ce livre avec beaucoup de questions, puisque l’auteure nous laisse sur notre faim dans une ambiance assez angoissante pour nos personnages. Vivement cet été pour connaître la suite de leurs aventures.
Sur la corde raide, Tome 1 : Combattre le silence Sur la corde raide, Tome 1 : Combattre le silence
Aly Martinez   
J’ai passé globalement un bon moment de lecture, mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit un New Adult avec du drama pour du drama, ce n’est pas vraiment mon style. Je pense que ça plaira à tous les fans de Brittainy C. Cherry ou les Collen Hoover.

Le plot de départ est génial, j’adore voir les amours de jeunesse… voir une amitié se développer et se transformer en quelque chose de plus grand, et Eliza et Till sont absolument adorable ensemble. Et on ne sait comment mais ça devient plus.

Ce qui m’a moins plu, c’est un peu cette barrière que s’est mis Till. C’était un peu des problèmes en plus des problèmes déjà bien existants. Pourquoi tout compliqué, pourquoi toutes cette surenchères alors que la base est bien assez compliquée. L’état d’handicap est présent mais est plus dans un esprit d’épée de Damoclès que de réel contrainte qu’on ne vit avec lui.

J’ai passé pour autant un bon moment de lecture, je m’attendais à plus de ring, de salle de sport et cette esprit compétitif et sportif mais on s’attache plus aux humeurs et état d’âme compliqué de deux jeunes paumés.

par LLyza
Ballsy Boys, Tome 1 : Rebel Ballsy Boys, Tome 1 : Rebel
K. M. Neuhold    Nora Phoenix   
Je ne sais pas à quoi je m'attendais mais certainement pas à ça.
Je pensais y trouver du sexe à toutes les sauces et pas franchement de romance mais ce fût tout l'inverse !
Bon il y a pas mal de scènes de sexe évidement mais ça reste correcte (et je ne suis pas une fan de ce genre de scène) et surtout on a une magnifique romance avec un homme brisé qui se reconstruit et un autre qui a une âme tellement magnifique.

J'ai vraiment adoré cette lecture, j'ai vraiment hâte de lire le T2
Black Wings, Tome 2 : Black Night Black Wings, Tome 2 : Black Night
Christina Henry   
Un mois a passé depuis que la vie de Madeline Black a été totalement bouleversée. La jeune agente tente de reprendre le cours normal de son existence, et elle y arrive à peu près sauf que maintenant quoiqu'elle fasse, elle a un garde du corps collée à ses basques... Bon elle ne s'en plaint pas trop parce qu'il faut avouer que Gabriel est super craquant, mais leur relation est disons, plutôt compliquée... De plus, la révélation de sa lignée ne s'est pas faite attendre et elle faut qu'elle s'attende à devoir gérer les jalousies ainsi que les ennemis de son père ET ceux de son grand père... Mais pour le moment ce n'est pas cela qui intrigue le plus Maddy. Suite à une macabre découverte, Gabriel a disparu. Est ce lié ? Puis c'est au tour de Beezle, sa gargouille, de disparaître... Et au même moment, elle se voit confier une mission diplomatique par son grand père, de la plus haute importance...Pourquoi faut il que tout arrive toujours en même temps ! Maddy va devoir créer des alliances pour, d'une part éviter de faire trop de bourdes, et surtout sauver ceux qu'elle aime... et elle par la même occasion !

J'ai beaucoup aimé Black Wings, le premier tome de cette série. Grace à lui, j'ai pu découvrir un univers original et la plume énergique et drôle de Christina Henry. Mais quelques petits points m'avaient chiffonné au cours de ma lecture et j'avais hâte d'avoir la suite entre les mains pour voir quelles directions allaient prendre l'histoire. Nous retrouvons donc Maddy un mois environ après la fin de l'opus précédent. Elle n'est plus vraiment la même femme depuis son combat qui a failli lui être fatal, mais elle essaie de reprendre le cours normal de son existence... Enfin normal... Certaines choses ont changé depuis qu'elle a fait connaissance de la partie cachée de sa famille... Déjà, elle ne peut plus rester seule. Beezle sa gargouille n'est plus son unique compagnie. Gabriel, son charmant locataire a été désigné comme garde du corps personnel, et ce n'est pas chose aisé d'avoir cet homme si attirant sous la main et de ne pas pouvoir le toucher. Ensuite, elle s'est retrouvée fiancée à Nathaniel, un ange... qu'elle déteste. Et cerise sur la gâteau, sa vie est sans cesse en danger (d'où l'importance du garde du corps ?) Mais Maddy campe sur ses positions et veut continuer à endosser son rôle d'Agente de la Mort... C'est d'ailleurs en effectuant une mission qu'elle va découvrir un corps, atrocement mutilé, qui n'était pas sur sa liste donc un décès qui n'était pas prévu... étrange ! De plus après avoir examiner la scène de crime et fait des rencontres surprenantes, elle constate la disparition de Gabriel ...Et ça ce n'est pas normal ! Quand tard c'est Beezle qui disparaît, Maddy doit se rendre à l'évidence, quelque chose ne tourne vraiment pas rond ! Et les ennuis n'arrivant jamais seuls, elle se voit confier une mission par son grand père en personne : elle doit le représenter à la cours des Faes, et elle doit être accompagnée de son odieux fiancé ! Elle va devoir établir ses priorités : retrouver Beezle et Gabriel, éviter l'incident diplomatique et surtout rester vivante ! J'étais pressée de commencer ma lecture car j'avais vraiment apprécié l'univers ébauché dans le premier tome de la série. Même si je l'ai lu il n'y a pas très longtemps, je dois avouer que j'ai été perdue pendant les premiers chapitres. Effectivement j'avais oublié certains faits qui se sont déroulés à la fin du tome précédent et même si l'autrice fait un rappel général pour nous rafraîchir la mémoire, certaines choses sont passées sous silence et malheureusement je n'ai pas réussi à me les remémorer, mais bon ce n'est pas vraiment gênant car nous comprenons les grandes lignes. Dans la première partie du roman, j'ai retrouvé les petits points qui m'avaient contrariés dans le volet précédent : beaucoup d'informations un peu fouillies qui alourdissent le texte ...et puis d'un coup, l'histoire s'envole ! Et à partir de là je n'ai pas réussit à lâcher ma lecture ! J'ai aimé que Christina Henry agrandisse son univers, qu'elle fasse sortir Madeline de Chicago, et qu'elle fasse entrer dans l'entourage de la jeune femme d'autres créatures surnaturelles. L'autrice tisse une toile complexe mais très intéressante entre ses personnages, les événements s’enchaînent, parfois un peu trop vite, mais l'action est au rendez vous, nous entraîne dans le tourbillon de la vie de Maddy et nous incite à tourner les pages sans discontinuer.

Madeline est un phénomène ! Il faut dire qu'elle a de qui tenir ! Elle a un caractère fort, elle est indépendante car elle se gère seule depuis longtemps... Elle n'apprécie pas l’ingérence de son père dans sa vie et elle le fait savoir ! Mais son impétuosité peut être gênante car régulièrement on a l'impression qu'elle ne réfléchit pas avant de parler. Alors certes elle est franche et directe mais à l'age qu'elle a, elle devrait être capable d'analyser les situations au lieu de mettre les pieds dans le plats et de tenter de sen sortir après... Mais j'avoue que souvent ses réflexions me font bien rire ? J'ai aimé qu'elle commence à découvrir ses nouveaux pouvoirs et qu'elle prenne un peu confiance en elle.

Nous retrouvons une partie des personnages que nous avions rencontré dans le tome précédent. Il y a bien entendu Beezle, la gargouille gloutonne, ronchonne et drôle; Gabriel qui n'est pas très présent physiquement mais qui a une place importante dans la vie de la jeune femme, son comportement est bizarre ; Nathaniel, lui est bien plus présent et je n'arrive pas vraiment à me faire un avis sur lui, je suis mitigée entre la peine et l'exaspération .... j'attend de voir la suite ; J.B le patron Agent de Maddy va être très impliqué dans ce tome et j'aurais aimé en savoir un peu plus sur lui, son attitude ambiguë a titillé ma curiosité... Nous rencontrons de nouveaux personnages qui, je l’espère, vont revenir car ils ont rajouté un petit quelque chose à l'intrigue...

Ce second tome est pour moi, un cran au dessus du premier. L'action est présente et nous captive, les personnages se dévoilent ... On passe un excellent moment... Les révélations de la fin ont réveillé la bête curieuse qui sommeille en moi... J'ai hâte la suite ?

par BeaMars
Black Wings, Tome 3 : Black Howl Black Wings, Tome 3 : Black Howl
Christina Henry   
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/07/black-wings-3-black-howl-christina-henry/

Troisième opus de la saga Black Wings, « Black Howl » est le tome qui me réconcilie enfin avec Madeline Black et qui me permet de m’attacher à cette héroïne au caractère volcanique.

De par mes deux précédentes expériences de la série, j’avais un peu peur de voir les choses se répéter et de ne pas éprouver de plaisir à suivre les aventures de l’agente de la mort. C’est donc un vrai soulagement pour moi que de n’avoir pas vu passer le temps et de me réjouir autant de ma lecture. Je ne savais pas ce qui m’attendait, je redoutais même un peu ce roman, mais c’était sans compter sur la plume captivante de Christina Henry qui a su attiser ma curiosité et m’immerger au cœur des événements.

Nous retrouvons donc Maddy, entourée de ses amis proches, en proie à divers démons et autres créatures obscures. Jusque-là rien de bien nouveau sous le soleil – ou les flammes de l’enfer cela va sans dire. Toutefois, je trouve que cette part de l’histoire est bien plus personnelle, car elle s’appuie sur l’héritage familial de la jeune femme. Ajoutez à tout cela, une puissance qu’elle n’avait jamais égalée jusqu’à présent et c’est un récit explosif que l’on parcourt sans s’en rendre compte vraiment, rythmé par la multitude de combats et de rencontres néfastes.

De plus, j’ai trouvé que le gros point fort de ce texte résidait dans le lien qui unit Madeline à ses proches. Avec les siens elle m’a fait un peu l’effet d’une agence tous risques surnaturelle prête à tout décimer pour la bonne cause. J’ai aimé leurs chamailleries et leur force, j’ai apprécié leurs échanges et leurs moments de doute, mais je crois que ce qui m’a le plus séduite ce sont les valeurs qu’ils mettent en avant, cette façon dont on ressent leur profond attachement. De ce fait, mon cœur s’est déchiré durant les derniers instants malgré l’ultime révélation de l’Étoile du Matin lui-même. J’ai beaucoup de mal à envisager les choses à présent qu’un chapitre se tourne.

En parlant du malin, aussi bizarre que cela puisse paraître je me suis énormément attachée à Lucifer. Lui l’ange du mal, le Prince des Enfers, m’a semblé vulnérable à certains instants malgré sa puissance et sa malice. C’est un personnage que j’ai appris à aimer et il me tarde de savoir s’il libérera lui aussi toute sa puissance prochainement ou s’il prend simplement plaisir à utiliser des pions sur son échiquier machiavélique.

En tout cas, je trouve que Madeline a muri. Certes elle est toujours à la merci de ses émotions, mais elle contrôle de mieux en mieux sa magie. Elle possède de nouvelles aptitudes et compose aujourd’hui avec des alliés réticents et peu coopératifs sans se laisser submerger par son tempérament colérique à toutes les pages ce qui est très appréciable.

« Black Howl » est un livre vivant dans lequel on visualise aisément les combats et les contours de chaque monstre auxquels Maddy et ses acolytes font face. Néanmoins, ils devront tirer avantage de chaque situation en faisant fi des conséquences s’ils veulent démasquer qui se cache derrière la rébellion. Il me tarde le 23 octobre pour savoir ce qu’il advient de toute l’équipe !

À lire si vous aimez les combats sans répit et la magie à tous les niveaux.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode