Livres
535 541
Membres
561 749

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Antanasia-Crosszeria : Mes envies

Morte, Tome 1 : Morte Morte, Tome 1 : Morte
Emmanuelle Aublanc   
Une l'histoire originale, et prenante beaucoup d’émotion ...
J'ai vraiment aimé , une auteure que je ne connaissais pas ...
Et découvrir bien sur ...

Mindjack, Tome 1 : Esprits Libres Mindjack, Tome 1 : Esprits Libres
Susan Kaye Quinn   
Avant de me lancer dans cette chronique à coeur perdu, je tiens à remercier chaleureusement les éditions MxM Bookmark pour cet envoi qui me correspond à merveille.

En laissant de côté le résumé (que je ne souhaite pratiquement jamais lire avant de me lancer dans la lecture d'un ouvrage), le livre objet est tout simplement magnifique. Je n'ai pas eu la chance de le tenir en version papier entre mes mains, cependant, rien qu'en version ebook il en jette. Très beau travail éditorial : les couleurs vives attirent l'oeil et l'attention du lecteur. Même s'il ne faut pas juger un roman de par sa couverture : je savais qu'il risquait de me plaire bien avant que je ne l'entame.

Par envie de découvrir d'autres choses, d'autres univers, je me suis un peu éloignée du monde fantastique que j'ai beaucoup apprécié étant jeune. En mêlant mes lectures personnelles à celles de cours, le constat à été le même : je ne souhaitais plus ni lire ni découvrir de romans fantastiques. Pour une raison simple : à trop en voir, nous finissons par en être lassés. C'est ce qu'il m'est arrivé, à bout de souffle de ce genre en particulier, j'avais l'impression de découvrir encore et toujours la même trame, sans jamais vraiment parvenir à être étonnée…

Avec ce premier tome de Mindjack, ça a été différent. Certainement que cette coupure a été bénéfique pour me permettre de mieux savourer cet ouvrage dans toute sa somptuosité. Vraiment, et sincèrement, c'est grâce à Susan Kaye Quinn que mon intérêt pour ce genre de roman s'est réellement avéré. Oui, je n'ai pas honte de le dire : le fantastique me transcende. C'est une sorte de retour aux sources très nourrissant cette lecture.

J'ai pris un malin plaisir à retrouver ce goût de la lecture, cette attraction irrésistible d'engloutir le roman en un rien de temps, d'être complètement happée par les mots, totalement perdue dans l'histoire à tel point que l'on se couche très tard alors que l'on à partiel le lendemain, que l'on se met à rêver du livre en question, et de lire en classe car nous voulons le fin mot de l'histoire. Je n'ai pas vu passer le temps en la compagnie de Kira, Simon, Raf et les autres. J'ai réellement passé un moment féerique, la plume de l'auteure me projetant très loin dans ce monde fictif et imaginaire.

Dans Mindjack, nous sommes dans un univers assez futuriste où, à cause d'une bactérie contenue dans l'eau, l'être humain s'est vu doté de pouvoirs surnaturels : lire dans les pensées. Nous suivons alors une jeune fille (Kira) qui est rejetée par les élèves de son lycée à cause de son statut de zéro : elle ne possède pas encore le don. de fil en aiguille, nous apprenons que Kira n'est pas si nulle que cela…

Alors, j'admets qu'il y a quelques « bancalités » qui auraient pu nuire au récit : le personnage de Kira apparaît de prime abord comme enfantin, les premiers chapitres ne contiennent pas énormément d'action, les évènements s'enchaînent assez vite d'où un manque évident de descriptions. Cependant, malgré tout, l'auteure a su me surprendre et attirer mon attention par cette trame originale que je n'avais jusqu'alors jamais rencontré au sein d'un fantastique : le contrôle de l'esprit. C'est un thème finalement qui s'avère assez difficile à mettre en place au sein d'une narration puisqu'il n'implique pas directement des échanges banales entre les personnages. Les pensées des personnages doivent être brutes,pures, sans filtre… Nous sommes directement happés dans le fil conducteur de leur pensées, il ne doit pas y avoir de portes closes entre le lecteur et le personnage, ni même entre la narration et le personnage. L'auteur a su manier cet exercice à la perfection : en parvenant du point de vue de la réception du lecteur à distinguer la narration et les réelles pensées du personnage (du point de vue de la perception du personnage) sans perdre en cours de route le lecteur… L'auteur à évité l'écueil de la facilité transposant les pensées intimes des personnages ainsi « Simon pensa « mon dieu qu'elle était belle »,
j'en étais ravie et lui répondit à voix haute : merci », non la narration est extrêmement bien ficelée et les rouages d'une bonne écriture ce sont mis en place d'une manière à tisser une toile autour du lecteur pour le happer toujours plus loin dans l'antre du de la muse de la littérature. Alors certes, il n'y a pas énormément de descriptions, alors que vous le savez : j'adore les tonnes de descriptions. Mais finalement, quand un récit est bon, qu'il se suffit à lui même, que la base/la trame de l'histoire est très bien ficelée, que les caractères des personnages sont bien affirmés, il n'y a pas besoin de noyer le poisson dans un démêlé de descriptions inutiles qui auraient alourdi le récit. C'est justement cette absence de description qui donne foi au récit, qui met en branle la machine du suspens et de l'action.

Autre point qui aurait pu être très vite rédhibitoire à mon sens : l'histoire d'amour. Je suis parvenue à faire de nombreux efforts concernant le romantisme en littérature, cependant, je garde toujours mes distances avec la romance adolescente: toujours ennuyeuse et nunuche à souhait « oh je l'aime, il est tellement beau ». Voilà, pour moi, une histoire d'amour dans un livre doit faire vivre des passions. Et chez les ados, bah, ce sont les premières fois,les premières découvertes et généralement, ce n'est pas bien folichon. J'ai eu beaucoup peur en voyant donc arriver avec de gros sabots la possibilité d'un triangle amoureux… Avec présence d'un meilleur ami protecteur, d'un petit ami mystérieux jaloux… bref, le trio d'enfer quoi.Mais, une fois encore, l'auteure m'a bien étonnée.Positivement d'ailleurs,puisque, l'histoire a pris un tout autre tournant auquel je ne m'y attendais absolument pas…


D'ailleurs, c'est cet ingrédient qui m'a le plus marqué : la surprise. D'ordre général, arrivé à un moment donné, j'arrive à voir les grandes lignes que risque de prendre une histoire : toi tu vas mourir, lui il va déclarer sa flamme, elle c'est une traître… Bref, généralement, le suspens n'est jamais manié du début jusqu'à la fin d'une belle main de maître. Ici, c'est une nouvelle fois différent. J'ai réalisé une lecture totalement crédule et innocente, sans chercher à comprendre le comment du pourquoi, je me suis laissée entraîner dans les péripéties de l'héroïne,j'étais d'ailleurs totalement dans sa peau, et j'ai été étonnée par les rebondissements du début à la fin.Pas une seule fois, je n'ai connu durant ma lecture de creux ou de temps mort quelconque.

Pour finir cette chronique, je vais survoler la question des personnages. Aimer ou non un personnage c'est propre à chacun même si l'auteur distille des éléments de caractères pour nous dresser un portrait flatteur ou non d'un héros (présence de la peste, présente de l'héroïne badass…). J'avais l'impression au début de ma lecture que Kira,le personnage principal, allait me taper sur les nerfs. Cependant, nous constatons au fil des pages sa prise de maturité. de l'enfant des premières pages, elle est déjà devenue une jeune femme aux dernières. Les caractères des personnages ne sont pas trop caricaturés. Certes, nous retrouvons des points de caractères essentiels comme celui de la petite fille frêle qui se hisse au rang de dangereuse héroïne, du faux gentil qui devient méchant puis finalement s'avère être un vrai gentil… Mais, les caractères sont nuancés. l'héroïne n'est pas téméraire, elle n'est pas badass, elle lutte simplement pour sa survie du mieux qu'elle le peux en essayant de conserver ses valeurs…

Je pense que je vais m'arrêter là, inutile de plus pour vous convaincre de vous lancer dans cette lecture qui a été un vrai coup de coeur. Chose qui ne m'arrive pas souvent d'ailleurs!
Lien : HTTPS://LIBREADDICTION.WORDPRESS.COM

par Chrissy
Le Dernier Magicien, Tome 1 : L'ars Arcana Le Dernier Magicien, Tome 1 : L'ars Arcana
Lisa Maxwell   
http://www.my-bo0ks.com/2018/09/le-dernier-magicien-tome-1-l-ars-arcana-lisa-maxwell.html

Le Dernier Magicien est sans doute le livre de la rentrée qui fait le plus parler de lui. Il faut dire que les éditions Casterman ont mis le paquet pour cette sortie tant attendue. Pour ma part, il ne m'a pas fallu plus de quelques secondes pour savoir que je voulais découvrir cette histoire. Pourtant une fois dans ma PAL, j'ai attendu le bon moment pour me plonger enfin dedans.

Le Dernier Magicien est un roman fantasy young adult, pourtant, celui-ci est vraiment dense et à l'univers riche. J'ai étalé ma lecture sur plusieurs soirée pour pouvoir pleinement l'apprécier.

Pour la petite histoire, nous suivons une petite bande de magiciens qui se cachent du monde qui les entoure. La magie est considérée comme mauvaise et l'Ordre en place est bien décidé à ce que cela le reste avec notamment sa Barrière. Esta, notre héroïne a une affinité assez particulière qui lui permet de ralentir le temps et même d'aller dans le passé. Elle a été élevé par le professeur afin de récupérer un livre du passé qui permettrait de libérer la magie. Mais lorsque l'on joue avec le passé, l'avenir peut en être totalement perturbé. Une mission a haut risque qui ne laissera personne au hasard.

Dès le début de ma lecture, j'ai su que j'allais apprécier ma lecture. Il faut dire que le style de l'auteure, Lisa Maxwell est efficace et très addictif. Je me suis de suite attachée à Esta, qui n'a pas sa langue dans sa poche et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Une héroïne à l'image de ses aînées bad-ass et un peu tête brûlée.

Côté personnage secondaire, je préfère ne pas en dire trop pour que vous gardiez le mystère intacte, mais sachez que les apparences sont trompeuses et qu'il faut se méfier de l'eau qui dort. J'ai particulièrement apprécier Harte, dont le mystère reste complet pendant de nombreux chapitres. J'ai notamment aimé la relation Esta/Harte qui n'est que piques et réparties à mourir de rire. Un duo surprenant et attachant.

L'univers du Dernier Magicien est vraiment bien construit. J'ai adoré les multiples affinités de nos personnages et leur particularité. Chaque chose à un intérêt bien précis dans l'histoire et rien n'est laissé au hasard. L'auteure nous plonge avec beaucoup d'imagination dans ces époques et les descriptions sont vraiment parfaites pour s'immerger dans le passé. D'ailleurs, ces petits bonds dans le temps peuvent dérouter au début, mais croyez-moi, après, vous allez vous y faire sans problème.

Je me suis vraiment laissée emporté par l'histoire et la mission d'Esta. A tel point que lorsque je suis arrivée à la dernière partie je n'avais plus envie de quitter les personnages. C'est assez marrant car après plus de 630 pages, on pourrait s'attendre à ce que quelques longueurs nous aient ternies ce premier tome, mais pas du tout. On ne s'ennuie pas une seconde et le suspense est à son comble.

Pour tout vous dire, la fin de ce premier tome du Dernier Magicien m'a tenu en haleine comme jamais. Je tournais les pages en ayant peur que ce soit la dernière. Et bien sur, le moment fatidique de la dernière phrase est arrivé. Je n'ai qu'une chose à dire, mais où est le second tome, que je puisse me jeter dessus !

En conclusion, vous l'aurez compris, j'ai adoré Le Dernier Magicien. Un premier tome qui mêle à la perfection magie, amour, suspense, amitié et complot. Je me suis laissée happée par l'histoire et les personnages. Si vous aimez les romans de magie, foncez, vous ne le regretterez pas !

par Carole94P
Wild Soul Wild Soul
Lily Haime   
Je ne savais pas en commençant Wild Soul qu'il s'agissait d'un spin off de Wild Heart… pourtant quelque chose aurait du me mettre la puce à l'oreille ? Bref, j'ai retrouvé avec plaisir Gabriel et Vicky. Un Gabriel étonnamment apaisé, calme et sur de lui. Un Vicky moins présent mais non moins lumineux.

Mais ce n'est pas ce que je retiens de cette histoire d'amour intense et passionnée, de ces moments de vie sombres et troublés.
C'était une lecture palpitante, déchirante comme tout ce qui déchire et tue à petit feu Jade. Jade, si polaire et torturé rencontre Mel si violent et enflammé. Des étincelles surgissent dès qu'ils s'approchent trop l'un de l'autre mais Jade maintient tout hors de portée. Hors de portée de ce qui le noie et il refuse d'emporter quiconque dans les abysses. Alors il repousse tout le monde, loin, et pourtant certains vont se risquer à l'approcher. Mel bien sur, qu'on a du mal à comprendre tant il est silencieux et arrogant ; Sue, cette maman des rues ; Deagan, cet ami improbable ; Fi, ce petit frère dont il n'a pas voulu ; et quelques autres. Qui vont s’infiltrer en lui, doucement, pour ne plus le quitter.

C’était une lecture envoûtante, triste et lumineuse malgré le poids des mensonges, des drames et de cette terreur envers l'avenir.

La fin est belle, juste, abrupte parce qu'on ne veut pas les quitter sans savoir plus, sans savoir mieux.

par Cissou33
Différents ? Différents ?
Cathy Fossé   
Je vous donne aujourd’hui mon avis pour cette jolie romance pleine de sensibilités,
et je remercie les éditions Ethen ainsi que Cathy fossé pour ce service presse.
Julien est un jeune garçon de seize ans, un drame lui vaut aujourd'hui d'être différent. Cocooné par sa famille, il souhaite reprendre une vie sociale et réintégrer les bans de l'école. Nous savons tous que la différence fait peur et les ados sont souvent cruels entre eux, son retour ne va pas se passer aussi bien qu'il l'espérait.
Sa différence va engendrer moqueries, brimades, mais Julien est bien décidé à se faire sa place, impossible de retourner à ses cours à domicile, il a besoin de respirer.
Il va trouver heureusement un allié avec Milo, une amitié va naître et de nouvelles interrogations vont se poser. L'adolescence étant souvent l'âge où notre caractère se forge.
Malheureusement un nouveau drame va se produire et Julien devra faire face de nouveau à tout un tas d'émotions qui se bousculent dans sa tête.
Sera t-il gérer la situation ?
Cette histoire est dans l'émotion d'un bout à l'autre du récit, nous découvrons les sentiments naissants d'un adolescent, ses doutes , ses peines et même sa colère.
Les incertitudes de julien reflètent tout à fait l'état d'esprit d'un adolescent en pleine épanouissement , je trouve que l'auteur a bien su développer cet aspect.
C'est aussi une romance qui met en avant plusieurs sujets, la différence et le jugement.
L'auteur a choisi des protagonistes jeunes et c'est d'autant plus touchant, mais le sujet reste d'actualité à tout âge.
J'ai beaucoup aimé que plusieurs thèmes soient développés et nous amènent tous au jugement hâtif et déplacé de personnes étroites d'esprit .
La plume est agréable et délicate, il est très facile de rentrer dans l'histoire et de la vivre avec nos protagonistes, on s'attache aux personnages dès le début.
J'ai apprécié ma lecture douce et piquante à la fois, un roman accrocheur et touchant que je vous conseille.

par Lydie37
Une étincelle dans la nuit, Tome 1 Une étincelle dans la nuit, Tome 1
Alexis Hall   
Ce roman est un ovni. Une lecture étrange, qui ne laissera pas indifférent.

Parce que le personnage principal est un personnage comme on en voit peu : un homme malade, qui n'attend rien de la vie et qui fout la sienne en l'air, parfois consciemment, parfois inconsciemment.
Un homme amer, intelligent, cultivé et froid. Un homme incompris qui fait du mal aux gens qui l'entourent.
C'est donc l'histoire de la rencontre de Ash et de Darian, un personnage solaire, joyeux, naïf et... un peu idiot.
Ces deux là sont opposés en tout et pourtant une flamme brille entre eux.

Il faut s'accrocher. Le rythme est décousu. Les chapitres ne sont pas séquencés de manière habituelles. Au final, c'est comme si on était dans la tête de Ash. Donc le lecteur est embrouillé et confus au début.
Et puis Ash rencontre Darian, et on à l'impression que tout s'éclaire, que l'on peut respirer à nouveau. Mais rien n'est simple dans la vie de Ash.

Difficile de mettre les bons mots sur cette lecture, mais c'est beau. Triste. Inspirant. Émouvant. Drôle parfois. J'ai eu les larmes aux yeux et des sourires. J'ai eu des frissons et le ventre noué.

A vif m'avait déjà incroyablement marqué, avec Une étincelle dans la nuit, Alexis Hall m'a encore bouleversé.

par Cissou33
Prison, Tome 1 : Putsch Prison, Tome 1 : Putsch
Ophélie Hervet   
Une très belle lecture. Étonnante et addictive.

Pas du tout une Dark Romance comme cela est annoncé dans les thèmes. Alors oui il y a des passages durs parce que c'est le milieu carcéral et qu'il s'y passe des trucs pas jolis jolis et c'est un euphémisme. Mais l'auteur n'est pas tombé ni dans le glauque, ni dans la surenchère. C'est très bien dosé, il n'y pas de de scènes pour "choquer". Franchement je vois pas du tout ou y a de la Dark Romance la dedans.

La romance est belle et crédible. Presque douce. PA et Alessio avancent doucement dans leur relation, empreinte de non dits, de vulnérabilité et de tendresse.

L'intrigue se partage entre la romance et les jeux de pouvoir qui ont lieu dans la prison.

Une très belle découverte de cet auteur ! J'ai hâte de lire le tome 2, sera-t-il sur les mêmes personnages, sur d'autre peut-être ? J'avoue que j'aimerai en savoir plus sur le mystérieux Gâchette que l'on aime autant pour sa malice qu'on le déteste pour son indifférence.

par Cissou33
À chacun de nos souffles À chacun de nos souffles
Lily Haime   
Sans surprise!
C'est un Lily Haime donc, sans surprise, c'est excellemment bien écrit, poétique et prenant.
C'est un Lily Haime, donc, sans surprise, c'est une l'histoire d'un amour puissant entre deux écorchés vifs, qui va vous prendre aux tripes.
C'est un Lily Haime, donc, sans surprise, c'est un récit bien documenté, engagé et passionné.
Malheureusement, c'est un Lily Haime donc c'est aussi une histoire... sans surprise.

je n'ai pas lu les derniers livres qu'elle a écrit parce que je ressentais une petite lassitude. J'avais perdu l'exaltation de ses premiers romans. Une petite pause s'imposait donc. Mais force est de constater que, malgré cette pause, j'ai été en mesure de prédire les réactions de chaque personnage de ce nouveau roman et surtout celles de Kalli. Il est en tout point identique aux autres héros imaginés par Lily Haime. Julien, Mathias, Eden, Alexandre, Swann... Ils sont tous interchangeables, pour moi.
Alors, je ne sais pas si il vaut mieux rester dans sa zone de confort et rester dans une recette gagnante au risque de lasser les lecteurs ou s'essayer à de nouvelles choses au risque de déplaire, mais quoiqu'il en soit, je trouve personnellement qu'il est vraiment dommage que cette auteur de talent, qui a de l'or au bout de sa plume se repose sur ses lauriers.

Si A chacun de nos souffles a été une lecture intense, riche en émotions, abordant des sujets durs (Nine eleven, les SSPT) je reste avec un léger goût de déception dans la bouche...
Dreams on earth Dreams on earth
Amélie C. Astier   
Eh bien, je suis triste et en même temps, je m'en doutais. Je vais finir par me faire vacciner de chaque souffrance que peut m'offrir cette auteur xD au passage, il y a aussi plusieurs petits clins d’œil qui font sourire !
Sinon, c'est la première fois que je me lance dans un livre sur l’écologie et j'ai été agréablement surpris, j'ai beaucoup aimé découvrir ce sujet sous cet angle et j'en ai beaucoup appris ! Et l'amour des parents de North est vraiment quelque chose je trouve, j'admire tellement !

Un premier amour, c'est toujours quelque chose, c'est magique, c'est doux, c'est merveilleux... mais c'est aussi très douloureux... Rare sont les premiers amours qui finissent en conte de fée.

C'est pourquoi... même si j'étais triste pour North à la fin, je ne vois pas pourquoi il dit qu'il ne s'en doutait pas [spoiler]Que Sofiane partirait en Angleterre, qu'il y avait un épilogue déjà prévu à l'histoire[/spoiler]... est-ce que ce n'est pas ce qui est dit depuis le début du bouquin ? Du coup, son comportement, eh bien je n'arrive pas à prendre son parti même si je pense que c'est surtout sa douleur qui s'exprimait mais sur le coup, j'espère vraiment que dans la suite il aura repris contact avec Sofiane car moi je souffrais plus ce dernier, ses messages vocaux m'ont détruit. Je vais me faire son avocat mais... [spoiler]dès le départ il a dit ses limites, ses peur, ses craintes et ce qu'il ne peut pas assumer pour l'instant. North dit que leur fin à une chute atroce sauf que même si admettons qu'il ait eu jusqu'à septembre... est-ce que ça n'aurait pas été pareil ? Sofiane aurait dû partir et je pense même que cela aurait pire s'il avait parler de Manchester avant... malheureusement le couple aurait toujours eu cette épée de Damoclès au-dessus d'eux[/spoiler] du coup, je suis du partie de Sofiane, je souffre pour lui car il est seul là-bas avec juste sa passion qui l'a fait tant sacrifier...

Je vois aussi au passage qu'il y a le nom d'un des personnages de la série Hors-jeu, je ne l'ai pas encore lu mais je crois que ça va me lancer du coup. [spoiler]D'ailleurs Sofiane se retrouve dans l'équipe de Wade, il pourra surement l'aider à accepter sa bisexualité. peut-être trouvera-t-il aussi du bonheur[/spoiler]
J'ai hâte de lire le tome qui suit du coup, est-ce que la bande se réunira au grand complet ? North avec Verdan [spoiler]pour soigner son premier chagrin d'amour[/spoiler] ? Ou bien un autre couple avec Verdan [spoiler]et le retour de Sofiane ? J'aimerai vraiment qu'on revoit Sofiane, pas forcement dans la suite de cela, peut-être son spin-off à lui mais qu'il ne reste pas lui-non plus malheureux ou même qu'on sache sa conclusion à lui...[/spoiler]

par Renhika
Fragment de rêve, Intégrale Fragment de rêve, Intégrale
Rohan Lockhart   
Hiroki vit sa vie en pensant que le meilleur est déjà passé. Que plus jamais, les sourires de l'homme qu'il aimait n'illumineront ses journées. À 23 ans, il est résigné et se laisse porter par un quotidien désenchanté. Mais c'est sans compter ses amis et son groupe de musique de lycée qui tentent de lui insuffler qu'il existe toujours dans ce monde et pour chacun, une part de beauté. Il ne tient qu'à Hiroki de s'en emparer et d'accepter le droit d'être en paix.

par Nirycia

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode