Livres
565 197
Membres
618 143

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Ary_potatoe : Mes envies

La Révolte de Maddie Freeman, Tome 1 La Révolte de Maddie Freeman, Tome 1
Katie Kacvinsky   
J'ai vraiment adoré ce livre. Ce que j'aime, et que l'on retrouve dans la plupart des livres dystopiques, c'est que l'on voit comment notre monde pourrait devenir.
J'aime beaucoup l'intrigue sur l'école numérique et le fait qu'un groupe de jeune s'y oppose. C'est un livre très facile à lire et très agréable. Pour moi, le seul bémol est peu être le manque d'action dans ce premier tome, j'espère qu'il y en aura plus dans le second. En revanche, il installe très bien la situation et le contexte et il y a une belle histoire d'amour :). J'ai hâte de lire le second tome que je viens d'acheter en V.O !! Bonne lecture à tous !!

par Chloe37
U4 : Koridwen U4 : Koridwen
Yves Grevet   
Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/07/u4-koridwen-de-yves-grevet.html

Dès le début, avant même de commencer ma lecture, j'ai été séduite par ce concept si original. Il me tardait de lire ce roman et franchement, je n'ai pas du tout été déçue.
Nous avons ici une histoire rondement bien menée, qui nous passionne dès les premières lignes. Alors même si l'action à proprement parler met un certain temps à venir, l'auteur retient notre attention par une intrigue captivante et saisissante.
Puis, vient le départ de Koridwen pour Paris et là, c'est un enchaînement de rebondissements.
J'ai été totalement happée par cette histoire, qui m'a paru d'autant plus réaliste qu'elle se passe près de chez moi ! Je n'ai jamais lu de dystopie qui se déroule en France et de surcroît en Bretagne (pour la première partie). Voir les villes telles que Morlaix, Ploumagoar, Yffiniac, St-Brieuc... dévastées et sa population décimée, bouh, ça fait un coup au cœur !
Rarement, je ne me suis sentie aussi proche d'un univers. Le fait que le récit se situe en France change tout, ça nous prend aux tripes.
L'héroïne, elle, loin d'être parfaite, avec un caractère breton bien trempé, (que je reconnais bien) a su m'émouvoir et m'attendrir.

Cette lecture rythmée et entraînante est un régal. Je n'ai qu'une envie, lire au plus vite les autres tomes, connaître l'histoire de Yannis, Jules et Stephane.
Mon seul bémol serait sur le dénouement qui, pourtant génial, est bien trop ouvert à mon goût et me laisse carrément sur ma faim. J'en veux plus !

Un véritable page-turner, palpitant, addictif et innovant, pour ce roman dystopique made in France. Une réussite totale qui en fera la série incontournable de la rentrée.

par toutoun
La Vie rêvée d'Ève, Tome 1 : La Fuite La Vie rêvée d'Ève, Tome 1 : La Fuite
Anna Carey   
http://wandering-world.skyrock.com/3055007211-Eve-Tome-1-Eve.html

J'attendais de lire Eve depuis très longtemps. Comme c'est un roman purement dystopique, j'avais déjà craqué rien qu'en lisant le résumé. Maintenant que j'ai lu le livre, je dois bien avouer que je suis complètement sous le charme de cette fabuleuse histoire. Dès le début, nous sommes entraînés dans l'univers impitoyable et saisissant de l'ouvrage. Pas de longueurs, pas de problèmes particuliers, Eve est vraiment très intéressant et prenant. Il y a quelques fausses notes, mais elles ne m'empêcheront en rien de m'empresser sur la suite !
Au début, nous rencontrons Eve, dix-huit ans, jeune femme modèle dans son École réservée exclusivement aux filles. Le premier chapitre nous fait pénétrer dans la dernière soirée qu'elle va passer dans son lieu de vie. En effet, le lendemain, Eve va devoir quitter l'École et pénétrer dans la Ville de Sable, un lieu merveilleux où elle aura un travail, un mari, des enfants, et une vie parfaite.
Vous voyez déjà l'aspect dystopique ? Attendez, ce n'est pas fini. Dans son École, seules des filles sont acceptées. Pourquoi ? Tout simplement car les hommes sont considérés comme horribles. Ceux en dehors de la Ville de Sable, bien sûr. Des centaines de filles âgées de trois à dix-huit ont appris à éviter les êtres masculins et à combattre leurs mensonges et leurs promesses. Eve et sa meilleure amie, Pip, ont toujours été les meilleures à tous les niveaux. Mais c'est en particulier Eve qui excelle dans toutes les matières. C'est pourquoi elle a été choisie pour donner un discours lors de la grande cérémonie avant son départ. Sauf que tout va être chamboulé par Arden, la rebelle de l'École.
En tant que meneuse et meilleure élève, Eve doit empêcher le moindre débordement. C'est pourquoi elle va suivre Arden lorsque celle-ci va tenter de s'enfuir de l'École. Arden va lui offrir la vérité sur ce qui l'attend. Et Eve ne s'en remettra pas. Au départ, même si elle ne croit pas aux révélations d'Arden, elle va la suivre. Arden va lui montrer l'atrocité de ce qui l'attend derrière les Murs de l'École et dans la Ville de Sable. Elles vont donc s'enfuir. Seules. A la merci des ténèbres qui se bousculent à l'extérieur de l'École.
Commence alors un long voyage pour trouver un lieu où se cacher, se nourrir, et se protéger. En chemin, Eve et Arden vont rencontrer Caleb, un jeune homme de leur âge qui vit avec d'autres garçons dans des tunnels. A partir de là, l'histoire prend un tournant passionnant. Le côté dystopique est très marqué, ce qui m'a vraiment plu. On nous dépeint un monde en pleine perdition, où la population a été décimée il y a seize ans par une maladie mortelle dont quatre-vingt dix-huit pour cent des humains sont morts.
Eve est une héroïne touchante et émouvante, qui est la fois innocente par son manque de savoir et totalement décidée à se battre pour sa liberté. J'ai adoré voyager à ses côtés. Elle est forte, aussi bien mentalement que physiquement, et tous les instants passés avec elle m'ont comblé. De même, Arden est vraiment une personne adorable. J'ai eu un peu de mal au départ, mais passées les quarante pages, j'ai commencé à bien accrocher avec elle.
Caleb et sa bande paraissent froids au premier abord, mais on découvre que cela n'est qu'une façade pour se défendre. D'ailleurs, c'est là un des éléments clés de l'histoire. Quand on doit se protéger, se battre constamment contre la mort, est-il réellement possible de laisser parler ses sentiments ? C'est ce que vont tenter de découvrir Eve et Caleb lorsqu'ils vont se rapprocher.
Comme je l'ai dit au début de ma chronique, il y a aussi quelques faux pas. J'ai trouvé que, parfois, l'auteure choisissait la facilité. Certains problèmes se règlent trop facilement, quelques personnages ne sont pas suffisamment utilisés, et je me demande vraiment ce qu'il va advenir pour quelques-uns d'entre eux. Mais bon, à côté de ça, Anna Carey nous offre un monde vraiment époustouflant et très très intriguant.
D'ailleurs, elle possède un style d'écriture vraiment plaisant ! Les pages nous glissent extrêmement facilement entre les mains tant on est ancré dans l'intrigue. Les mots forment autour de nous une atmosphère envoûtante, voilà ici un point fort du roman. L'univers dystopique est décrit à la perfection, vraiment. Pour les fans du genre, comme moi, vous ne serez pas déçus !
Le côté romance est présent, mais au second plan. La passion entre Eve et Caleb est légèrement moins impressionnante que celles dans les autres romans que j'ai lu. Ceci peut aussi être considéré comme un moins, bien que cela ne m'ait pas spécialement dérangé. Nous avons tout de même droit à des moments tendres et durant lesquels nous pouvons respirer et baisser notre garde avant d'être à nouveau aspirés dans la tornade d'action et de rebondissements qu'est Eve.
La deuxième moitié du roman se dévore à une vitesse phénoménale ! Le roman est ( trop ! ) court et aucun moment de répit ne nous est laissé. A la fin, mon coeur a fait des tas de bonds dans ma poitrine. Je me demande encore comment il a fait pour tenir le coup. Les dernières pages nous laissent totalement haletants et nous coupent le souffle. J'ai adoré le personnage d'Eve, son histoire, son monde, ses rencontres, sa force et sa détermination. Malgré les quelques bémols que possède le roman, je sais que je peux foncer tête baissée sur la suite qui, j'en suis sûr, sera aussi fascinante que ce premier opus.

par Jordan
Automne Automne
Jan Henrik Nielsen   
Un super livre, qui raconte la vie de Nanna et Fride qui cherchent de quoi sauver leur père de sa maladie. J'ai trouvé ça génial la complicité qu'il y a entre les deux soeurs. Je le conseille vivement!


par luuchat
Les Âmes Perdues, Tome 1 : Les Êtres Artificiels Les Âmes Perdues, Tome 1 : Les Êtres Artificiels
Tiffany Truitt   
Cette dystopie se démarquera sans doute des autres avec un aspect qu'on ne voit pas souvent. Pourtant, la société mise en place semble assez basique et ressemblant à pas mal d'autres dystopies : le principe même d'une société sur le point d'exploser avec des règles, plus ou moins absurdes, des interdictions assez étranges, et une bande de résistance attendant le bon moment pour passer à la rébellion.

Cependant les aspects phares du livre rénove en quelque sorte le genre, avec deux notions fondamentales : l'idée des Chosen ones d'abord, création de personnes artificelles, ce qui pourrait d'abord passer pour quelque chose de déjà vu mais rend, avec le contexte, quelque chose d'assez nouveau. Et surtout, le problème prédominant de cette époque, le fait que les femmes ne puissent plus avoir d'enfants. On est dans une perspective où l'humanité est fortement menacée. Le message est fort, et on a le droit à toute une vision de la condition des femmes qui, il faut le reconnaître, s'en prennent vraiment plein la gueule.

Alors oui, on a un contexte original qui change un peu, mais pourtant, je n'ai pas été emballée plus que ça, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, le début est assez flou, et faut vraiment s'accrocher pour comprendre de quoi la narratrice nous parle. Alors oui, d'un côté cette mise en scène est pas mal, on s'accroche, donc d'une certaine façon, ça devrait être un bon moyen pour rentrer dans l'histoire, et ça change des présentations classiques. Sauf que dans mon cas, mon attention a commencé à flancher à partir d'un moment.

Parce que bon, l'histoire pourrait être intéressante, peut-être que le sujet ne me plaisait plus plus que ça au fond, ou bien le fait que j'attendais plus d'action. C'est en général ce qu'on attend d'une dystopie : je n'en connais que très peu qui ne se basent pas sur ce point, et vu le contexte, celle-ci aurait pu (dû ?) faire partie d'une histoire plutôt tournée vers l'action. Mais non, on est plus du côté des sentiments, et une description pleinement dystopique, en laissant de côté un véritable retournement de situation dans le scénario.

Et pourtant, j'y ai cru à plusieurs reprises. Certains événements survenaient et je me disais que l'histoire allait enfin décoller. [spoiler]Je veux dire après la mort de Franck, ou celle de Julia, ça semblait logique, [/spoiler] seulement non, l'histoire a repris de sa platitude après certains de ces éléments qui auraient pu retourner les choses. Juste à la fin où les choses se sont un peu corsées [spoiler]avec le groupe de résistants qui s'est dévoilé, mais on a seulement eu le droit à une fuite et une séparation[/spoiler]

Quant à l'histoire d'amour, parce qu'il en faut toujours une, eh bien, je trouve qu'elle a une place beaucoup trop importante. Je ne suis jamais une vraie fan des histoires sentimentales, mais en plus celle-ci, elle était un peu facile. Je veux dire, à chaque fois, c'est plus ou moins prévisible, mais dans ce cas-là, les deux persos se sont mis "ensembles" bien trop vite. Sans être forcément en couple, ils passaient leur temps ensemble dès le début, et une bonne partie du bouquin est consacré à ça, à leur séance de lecture, de piano, leurs discussions, après ça vient sans doute de moi, mais je n'ai pas trouvé ça extrêmement palpitant.

S'il y a de bonnes idées et un style d'écriture plutôt pas mal, j'avoue avoir été fortement déçue par les personnages. Ils sont tous tellement creux, et pourtant assez nombreux. Tess n'a pas réellement de tempérament, et j'ai envie de dire que pour une héroïne de dystopie, ça craint. James est tellement.. ennuyeux, sensible et... Faible... Et dire qu'il est pas humain, j'ai vraiment du mal à le croire. Quant aux autres, ce sont en général des figurants, à part peut-être Henry qui en plus d'être plat, est vraiment dur à cerner. [spoiler]Je veux dire il a pas parlé à Tess depuis des années, ils ne sont que d'anciens amis d'enfance et encore, et un jour il se réveille, est prêt à se battre pour elle parce qu'il "ne l'a jamais oubliée" ? Heu, j'ai dû louper quelque chose alors...[/spoiler]

Malgré tout ce livre a du potentiel, ce n'est simplement pas mon genre.

par Jenna95
Endgame : Missions, tome 1 Endgame : Missions, tome 1
James Frey   
12 jeunes gens, 12 destins, 12 chances de sauver le monde! Ce serait en une phrase le résumé de cette histoire. J'avais peur de retomber dans une pâle copie de Hunger Games que j'ai adoré. Mais pour le peu que j'en ai lu, c'est-à-dire cette préquelle, l'histoire ne semble pas la même. Puisque ici, ces jeunes sont choisis aux quatre coins du monde pour sauver l'humanité en participant à un jeu.

Ils seront douze mais ici nous n'en voyons que quatre: Marcus, Chiyoko, Kala et Alice. On va les voir alors qu'ils seront sélectionnés parfois avant même leurs naissances. Ils vont être conditionnés, mais resteront maîtres de leurs idées, ce qui pourraient causer quelques fois des situations délicates. Tels des guerriers, ils vont tout apprendre: survive dans des situations difficiles, tuer même son plus proche ami, escalader les plus gigantesques montagnes, ... Ils vont parcourir le monde, affronter les dangers les plus improbables, être face à des choix terribles. Ils devront être prêts pour l'Appel sans être certains d'être un jour participants à Endgame puisqu'on ne sait pas quand l'Appel aura lieu... Nul ne le sait d'ailleurs. Depuis des millénaires, ces jeunes s'entraînent de générations en générations au cas-où!

Une très belle entrée en matière où je n'ai pas eu le temps de respirer tant l'action est présente. Un voyage à travers le monde, à travers ses contrées les plus lointaines. Mille et une questions sur cet Appel. Ces jeunes doivent être prêts à sauver le monde, à sauver son peuple au péril de sa vie et pour cela il lui faudra résoudre l'Enigme!

par cookies72
Iris empoisonnée - Tome 1 Iris empoisonnée - Tome 1
Cindy Mezni   
Ça faisait longtemps que je n'avais pas eu un tel coup de cœur pour un roman !
Ce livre est une pépite, et se classe directement dans mon top ten de mes livres préférés !

De la première à la dernière ligne, cette histoire nous transporte ! dans un monde certes, cruel, dur et impitoyable, mais surtout rempli d'espoir par la simple présence d'Irisya, notre héroïne.
"Tant qu'il y a Irysia, il y a de l'espoir" ...cette phrase est tellement vraie ! Elle est cette part d'humanité dans un monde qui n'en a plus... elle est cet espoir que tous ont perdu... elle est incroyable, époustouflante !
Et s'il n'y avait qu'elle ! Memphis, Gem, Cillian...que des personnages fabuleux !
Le nombre de fois que mon cœur a chaviré pour eux, le nombre de fois où ma gorge s'est serrée et les larmes me sont montées aux yeux,... je ne pourrais les compter, tant il y en a eu.

639 pages et pas une page de trop ! Chaque phrase a sa place, chaque mot sonne juste, chaque rebondissement nous submerge d'émotions.
C'est un tome complet avec de l'action, de l'aventure, des rebondissements à foison et inimaginables, de la romance, de l'amitié... rien ne manque ! Et le tout, évoluant dans un univers post-apocalyptique fascinant, riche, fouillé et admirablement travaillé et amené !
C'est entraînant, addictif, émouvant, attendrissant, bouleversant, renversant, etc... C'est GENIALISSIME !

Quant à la fin, les larmes que je contenais déjà difficilement tout du long du récit, ont fini par couler... j'ai l'impression d'avoir laissé un bout de mon cœur auprès de ces magnifiques personnages... maintenant, je veux juste la suite !!

A lire d'URGENCE !

par toutoun
Newsoul, Tome 1 : Incarnate Newsoul, Tome 1 : Incarnate
Jodi Meadows   
http://wandering-world.skyrock.com/3088013905-Newsoul-Tome-1-Incarnate.html

Haaaaa... Incarnate. Au premier regard, comment ne pas craquer pour la sublime couverture du roman ? Sans mentir, c'est sûrement une des plus belles images que j'ai jamais vu. Fascinante, colorée, affreusement tentante, et attrayante au possible. Autant vous le dire tout de suite : j'aurai aimé ressentir tous ces sentiments en regardant la couverture ET en lisant ce récit. Mais cela n'a pas été le cas. J'ai l'impression de les aligner en ce moment. Après ma déception à propos du roman Les Amants De Samaroux, Incarnate n'a, également, pas su me séduire. J'en attendais peut-être trop ? Mais, sincèrement, barre trop haute ou non, l'intrigue du livre n'a simplement pas su me convaincre. Dommage...
Tout d'abord, Ana, l'héroïne du livre, ne m'a pas touché. Même si, au départ, elle est parvenue à m'inspirer de la peine et de la compassion, ça n'a pas duré. Plus on avance dans l'histoire et plus elle m'est apparue comme égoïste, égocentrique, et incapable de prendre des décisions. Elle tourne en rond : un coup elle est prête à changer complètement de vie puis, au moindre obstacle, elle recule et se renferme sur elle-même... Bonjour l'horreur. Elle possède tout de même quelques caractéristiques intéressantes : elle sait être là pour ses amis, et, surtout, elle est la seule personne à n'avoir vécue qu'une seule existence dans un monde où chaque être humain est sans cesse réincarné.
L'univers d'Incarnate, parlons-en. En lisant le résumé du livre, j'étais énormément tenté. Un lieu où personne ne meure, où nous renaissons éternellement, et dans lequel nous gardons en mémoire toutes les expériences de nos vies passées. C'est hyper intrigant, n'est-ce pas ? Hé bien, en lisant Incarnate, ça le devient un peu moins. Nous n'avons pas de réelles explications sur ces réincarnations. De petits détails nous sont offerts, mais ils ne m'ont pas suffi. Jodi Meadows aurait certainement pu nous en dévoiler plus.
A contrario, j'ai beaucoup aimé voyager dans la ville de Coeur. Un certain sens de la dystopie ressort de cet endroit. Les murs sont comme vivants, les habitants sont effrayés de quitter la ville, et un temple géant se tient au milieu de celle-ci. Ça, c'est vraiment passionnant. Mais, malheureusement, nous survolons ce sujet. Coeur pourrait être un lieu gorgé de secrets et, pourtant, Jodi Meadows n'exploite pas assez cette idée. C'est franchement regrettable, car je suis persuadé qu'elle aurait pu faire énormément de choses avec la ville qu'elle a créé.
Côté romance je suis, là aussi, un peu mitigé. Ana va très rapidement faire la rencontre de Sam, âgé de plus de cinq mille ans et qui a pourtant l'air d'en avoir dix-sept. On sent bien que l'auteure a voulu nous donner une impression de réalité dans leur rapprochement. Leur idylle ne naît pas en un claquement de doigt. Ils nouent d'abord une amitié, puis leurs sentiments vont se transformer en quelque chose d'autre. Il faut savoir qu'Ana n'a absolument pas confiance en elle. Ainsi, j'ai beaucoup apprécié la manière dont Sam l'aide à s'accepter telle qu'elle est : une Nouvelle Âme et non pas une Sans Âme. Ana va donc réussir à briser peu à peu les murs qu'elle avait mis en place autour d'elle pour ne ressentir aucune émotion et parvenir à se laisser aller. Sauf ( et oui, il y a bien sûr un "sauf" ) qu'Ana... Reste Ana. A nouveau, elle va se laisser submerger par les doutes et vouloir faire machine arrière. Et on recommence. On tourne en rond comme dit plus haut. C'est regrettable, car j'ai trouvé l'histoire d'amour entre Sam et Ana vraiment mignonne et touchante. Elle aurait pu être parfaite si Ana était moins bornée.
Niveau intrigue, c'est la même chose. Au départ, les rebondissements mettent pas mal de temps à arriver. Puis, soudainement, c'est une tornade de surprises qui s'abat sur nous ! J'ai été très étonné à plusieurs reprises ! Les événements inattendus le sont complètement, et ils nous coupent le souffle ! Mais ils sont mal répartis. Tout ne s'accélère qu'à la fin de l'histoire. Haaaaaa, c'est vraiment frustrant quand même !
En résumé, Incarnate est une déception. Le problème avec ce roman, c'est qu'il possède énormément de bonnes idées, mais qui sont exploitées de la mauvaise manière. Pas assez d'explications, trop de sentiments confus, des détails qui manquent... Bref, on survole un peu l'histoire en nous servant seulement ses moins bons aspects. Je suis sincèrement déçu. La mythologie du livre est elle aussi mal exprimée ( dragons, sylphes, etc ). Les protagonistes du roman n'ont pas su m'émouvoir comme je l'espérais. Un ouvrage superficiel qui possède tout de même de bonnes bases, dont je lirai, malgré tout, la suite pour savoir où l'auteure a choisi de nous emmener et pour découvrir - ou non - si elle a réussi à nous offrir une meilleure trame que celle d'Incarnate.

par Jordan
REBELS, tome 1 : La Sélection REBELS, tome 1 : La Sélection
Aspi Deth   
Un livre que je viens de dévorer en quelques heures, j'ai juste adoré !
Un énorme coup de coeur pour cette histoire géniale et prenante et ses personnages extras. J'ai pas vraiment de mot pour dire à quel point je suis fan.
Un grand bravo à Aspi, en espérant un sucés phénoménal pour cette série à couper le souffle.

Juste un souci... je veux la suite maintenant tout de suite, là !
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode