Livres
546 797
Membres
583 384

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Aurore79 : Mes envies

Rebecca Kean, Tome 7 : Amberath Rebecca Kean, Tome 7 : Amberath
Cassandra O'Donnell   
Je suis désolée de dire ça mais toute cette attente pour ça ... Je suis vraiment déçue ...

Ce tome manque de la profondeur, ce n'est plus la Rebecca Kean que l'on connait, elle est moins mature et elle a moins d'humour ... Je ne sais pas comment l'expliquer il manque le petit truc qui fait dire que c'est Rebecca Kean.
Ensuite on ne voit quasiment pas les personnages principaux, du moins pour moi principaux, Raphaël, Maurane, Ali et Baetan.

Les sentiments entre les personnages paraissent superficielles, tout va trop vite et/ou ce n'est pas assez explorés. Par exemple, la confrontation entre Raphael et Rebecca, j'ai envie de dire "et ?". [spoiler] Je ne parle même pas de la relation entre Bruce et Rebecca, elle l'évitait pendant plus de deux tomes et là en quelques pages ils sont "ensemble". [/spoiler] Même sa relation avec Ali parait plus froide avant elle me faisait sourire mais là non. Il y a une certaine distance entre Rebecca et les autres personnages.

J'ai l'impression, comme d'autre, c'est un tome de transition. Cassandra O'Donnell a placé l'intrigue pour le tome suivant et c'est tout. Aucunes réponses aux questions du tome précédent.

Les tomes précédents, je les ai lu d'une traite mais là pas du tout, pour tout vous dire j'ai même sauté des pages.

Bref, tout ça pour dire que ce tome est loin d'être à la hauteur de mes attentes. C'est triste car c'était ma série préférée mais j'espère que le "dernier" tome sera mieux et qu'on n'attendra pas 3 ans.
Adrien English, Tome 1 : Ombres Funestes Adrien English, Tome 1 : Ombres Funestes
Josh Lanyon   
C’est toujours un plaisir de découvrir un auteur et de tomber sous le charme de son travail. Surtout quand l’histoire est bien (et bien écrite) et les personnages attachants.
J’ai beaucoup aimé Adrien, mais aussi Riordan, l’agent de police chargé de l’affaire.
La relation entre les deux personnages est assez épique et les répliques cinglantes et les vannes détournées ne dissimule pas l’attrait qu’il y a entre ces deux-là.

L’histoire quant à elle est bien écrire et l’intrigue très bien menée. Si le fin mot de l’enquête n’est pas vraiment une surprise, le meurtrier étant assez facile à démasquer, j’en ai pas moins passer un excellent moment.

par Fantasyae
Holmes & Moriarity, Tome 1 : Qui a tué son éditeur ? Holmes & Moriarity, Tome 1 : Qui a tué son éditeur ?
Josh Lanyon   
C'est du grand Josh Lanyon. Un polar en huis-clos dans un domaine pluvieux. Christopher 'Kit" Holmes, écrivain qui doit se renouveler, retrouve un ancien amant d'un weekend datant d'il y a dix ans, ancien flic et écrivain à succès, Julian Xavier "J.X" Moriarity. Deux meurtres. Une tempête. Un pont écroulé. Les deux hommes sont coincés dans un hôtel rempli d'autrices de chick-lit et un meurtrier qui veut faire porter le chapeau à Holmes mais J.X ne va pas le laisser facilement faire.

Je ne sais vraiment pas quoi dire d'autre à part que tout dans ce premier tome était génial. TOUT. Christopher est mordant et chou. On le suit dans cette galère et on sait donc que ce n'est pas lui le tueur. Sa relation avec J.X n'est pas facile mais les deux hommes qui ont eu énormément de tendresse envers l'autre il y a de cela une décennie se retrouvent (et PLUS d'UNE FOIS MAMIA) dans les bras de l'autre. Les scènes de sexe ne sont pas nombreuses mais elles étaient si bien écrite que ça a le mérite d'être soulevé.

La relation est concrète après avoir mis le point sur quelques questions qu'ils avaient l'un sur l'autre mais il est clair que le prochain tome va se pencher sur tout l'aspect technique. Ils sont loin d'être sur le point de former un nid douillet. Il y a cinq tomes en tout (pour l'instant) donc on a encore le temps de profiter de ces deux-là.

Ce qui fait cependant la force de ce livre, c'est son enquête. Je n'ai pas réussi à trouver l'identité du tueur et pourtant, à la fin, on comprend qu'on avait TOUS les éléments sous le nez pour le trouver. Je vous avoue que j'étais légèrement frustrée de ne pas avoir deviné au moment où Christopher décide de mettre en place la réunion des suspects et de balancer son monologue comme le fait Miss Butterwith, l'héroïne quinquagénaire de ces romans.

Nos personnages étant des écrivains de polar, on joue avec les codes du genre et c'est loin de faire amateur. L'enquête n'est pas secondaire et est au même plan que la romance.

Il ya tout de même une critique sous-jacente du monde editorial américain. L'auteur ne semble pas porter dans son coeur les chick-lit et toutes la littérature bit-lit, fantasy, fantasy-urbaine qui a émergé ces dernières décennies. C'est l'avis de Josh Lanyon, soit. Pour ma part, je préfère tout autant un polar homoérotique qu'un chick-lit à talons à l'époque de la régence avec un démon.

Tous comme les Adrien English, la fin du tome est brutale. Dès que l'identité du tueur est révélée, le shérif et son équipe arrivent en hélicoptère et à peine a-t-on eu le temps de voir J.X embrasser Christopher pour sa performance, que le tome prend fin.

Une bonne fin un peu abrupte. Un nouveau duo tendre qui explorera à nos côtés l'amour pendant encore plusieurs tomes. Une enquête haletante et passionnante. Coup de <3

par Yasmoon
Lectio Letalis Lectio Letalis
Laurent Philipparie   
Mon ressenti : Un cauchemar pour nous, lecteur : un livre qui tue… Quel est cet étrange manuscrit qui a déjà poussé 3 personnes à se donner la mort dans une maison d’édition parisienne ?
Dans le même temps à Bordeaux, un enquête étouffée en haut lieu sur un meurtre d’un psychiatre qui suit l’unique survivante d’une secte. Il a été tué par un rapace…
Voilà de quoi troubler et poser de bonnes bases pour une enquête dont on attend de connaitre le dénouement.
L’auteur prend plaisir à y ajouter de nombreux rebondissements qui donnent du rythme mais qui m’ont laissés aussi perplexe que le lieutenant Gabriel Barrias : un flic atypique.
En bref, une enquête bien rythmée, avec des personnages hors norme, qui doutent et m’ont font douter, et une intrigue qui n’a pas une impression de déjà vu… Les ingrédients sont réunis et savamment dosés ! Je me suis régalée !!
Gros coup de cœur pour cette couverture et ce titre qui donnent envie de l’ouvrir pour découvrir un contenu haletant.
Bravo Laurent !


Harper Jones, Tome 1 : Malédiction Harper Jones, Tome 1 : Malédiction
Blandine P. Martin   
Mon avis
Jones, Harper Jones ….Docteur en sciences occultes
Une couverture de folie qui donne le ton avec un titre qui ouvre les portes d’un monde qu’il faut vivre avec l’héroine !!
Elle arrive dans vos liseuses, qui ? La chasseuse de la nuit la plus badass de Londres !! Elle va devoir faire avec un inspecteur qui va devoir faire avec le caractère bien trempé d’Harper …..Sa langue la démange souvent pour dire ce qu’elle pense et c’est chaud patate !! Je l’adore !! Buffy en moins coincée ? Carrément !!
Son dada ? Elle veut se venger de quelque chose que l’on découvre au fur et à mesur de cette histoire qui nous emmène dans les affres du monde des « buveurs de Bloody mary frais » du producteur au consommateur ( Des Vampires quoi !!) . le tout dans un Londres que vous ne verrez plus pareil après votre lecture !!
Une autre personne sera de la partie , Lysandre , un vampire …..A vous faire mordre le cou sans broncher !! A tomber par terre !!
Mélangez le tout avec une bonne traque de tueur en série , vous aurez le tome 1 des aventures de ma copine Harper !! L’auteure m’a convaincue que le fantastique cachait bien des surprises, elle démontre aussi qu’elle sait passée d’un genre à l’autre « Fingers in the nose » avec une magie qui lui est propre.
Que dire de plus ?? Foncez !! J’ai adoré à fond la caisse !!
Blandine !! Tu déchires un max avec Harper !! Je veux la suite évidement !!
Allez à plus !! Et bonne lecture !!

par astonDB9
Les Contes de Verania, Tome 1 : Le Cœur de foudre Les Contes de Verania, Tome 1 : Le Cœur de foudre
T. J. Klune   
C'est TELLEMENT difficile de faire un commentaire post-lecture. Parce que ce roman (et les suivants, à n'en pas douter) est totalement fou. Et je parle bien de folie ah ah. L'histoire est épique, juste comme il faut. L'univers est une bonne héroïque fantasy mais avec une dose de dinguerie qui frôle l'indescence. C'est ce qui le rend si parfait à mes yeux. Parce que toute cette folie douce m'a fait rire aux éclats. Parce que les états d'âmes de Sam m'ont fait monter les larmes aux yeux (je suis une grosse sensible, le plaide coupable). Parce que Gary est la licorne gay la plus perverse de l'univers, et que Tiggy est adorable. Parce que Ryan m'a donné envie de lui botter le cul.
C'est une aventure dans laquelle tout le monde ne se plaira pas à voyager, mais moi, elle m'a séduite du début à la fin. Elle est extra.
Du très bon TJ Klune, comme on l'aime.
Si vous aimez les histoires complètement barrées, foncez !

par Donnola
Le Secret des damnés, Tome 1 : Possession Le Secret des damnés, Tome 1 : Possession
Audrey Burggraf   
Quel bonheur, bon ok c’est un grand mot, mais j’ai bien aimé ce livre, ce n’est pas un coup cœur, mais l’histoire vaut le détour, sans être dans l’univers d’ange ou de démon ou autre, on se retrouve dans l’univers paranormal, Cristalle (et oui très orignal le prénom) âgée de 19 ans quand on fait sa rencontre voit sa vie basculé en une soirée, après avoir fait la fête et couché avec un mec dont elle n’a pris aucune plaisir se voit attaqué puis « enlevé » disant qu’elle devait aller rejoindre son père dont elle n’a jamais connu qui n’est d’autre le « Tout Puissant » (vilain jeu de mot) donc comme j’ai dit pas d’ange ni de démon pourtant on dirait bien qu’il est une histoire de force du bien et force du mal, mais j’y arrive.

Elle fait la rencontre de son père, belle retrouvaille, mais Cristalle ne peut accepter quelque chose dont elle ne croit pas n’est-ce pas ? Et bien nous voilà trois ans plus tard avec une Cristalle qui est devenue une Damnés, elle a maintenant 22 ans, elle prend petit à petit possession de ses pouvoirs dont elle n’a aucune envie sûr qu’elle ne veut pas être la prochaine Toute Puissante, on aurait pu la prendre pour égoïste, mais ce voir projeté dans un monde dont on ne connait rien et du jour au lendemain il y a de quoi se lamenté sur son propre sort.

Rentre en jeu le héros du livre le très très très vilain Prince des Enfers, Dimitri (et oui encore un *gros soupire*) il veut la tuer pour avoir le trône, mais je me demande bien à quoi cela change, il a son royaume bien que ça soit plutôt des rebelles qu’autre chose, il a déjà des sujets, mais bref passons, et bien il fera des apparitions très flagrant pour essaie de tuer Cristalle, dans tout cela la jeune fille est « amoureuse » d’un de « ses » chevaliers mais celui-ci la voit comme une amie ou une sœur, au début j’ai eu des doutes, mais en lisant plus loin on découvre pourquoi il semblait si indifférent passons, la pauvre, elle se sent délaissé quand elle essaie de parler de son mal être elle trouve une seule personne pour lui tendre son épaule et oui vous avez deviné Dimitri celui qui veut sa mort, mais si on s’y penche bien, il n’a pas l’air être si mauvais (bon ok a dépend dans quel point de vue).

Petit à petit, ils se voient sans chercher à ce tuer, ils jouent à la dominance celui qui a plus de pouvoir et pourtant aucun ne porte de coup fatale et bien quand le père de Cristalle tombe malade que celle-ci découvre que celui dont elle aime, aime une autre, elle va faire une petite crise chez le beau Dimitri dont elle prenait l’habitude d’aller chez lui quand cela la chantait, elle se retrouve cloué au sol et je vous passe cette partie, voilà comment débute leur amour interdit (encore) bien sûr, Clarisse essaie partout les moyens de sortir la tête de l’eau, mais rien n’à faire, elle l’a dans la peau et pour se sermonné, elle dit que ce n’est que physique, de son côté Dimitri dont le cœur était un vrai tombeau froid se voit submergé de sentiment, (oh il ne connaissait pas ce mot lol) se voit navigué en eau trouble et fini ou non par y cédé.

Cristalle et Dimitri sont découvert par une des chevalières, bien qu’irrationnel je dirais la réaction, mais bon cela fait levé le voile d’une autre que je soupçonnais d’être un serpent, je ne sais pas quelque chose m’avait toujours chiffonné chez elle, bref elle doit les quitté et elle se réfugie encore chez Dimitri, qui disait que le mal ne pouvait pas aimer ? Et bien dans tout cela, bien qu’il est un cœur ou non en pierre, il dit qu’elle est à lui et qu’il la protégerait la fin nous montre qu’il a tenu parole, mais ce n’est que le début bien entendu, ils sont en cavale que va-t-il arrivé dans la suite ?


par Sexy'Lo
Féerélia, Tome 1 : Moïra Féerélia, Tome 1 : Moïra
Florina L'Irlandaise   
Malheureusement pas accroché. L'histoire est bien ficelée et certains éléments sont accrocheurs, mais ça manque de développements (sur les mondes, les lieux, les personnages, leurs relations). Tout va très vite, au point que ça manque de descriptions et d'explications. Dommage.

par Sophie-78
Wolves chronicles, tome 1 : Lost wolf Wolves chronicles, tome 1 : Lost wolf
Ven Yam   
Je suis amoureuse. Voilà, c'est dit ! Je suis amoureuse de Lost Wolf. C'est définitif.

J'adore les histoires de loups et avec du m/m en plus, quel bonheur. C'est différent, on est loin d'une jeune fille fragile etc... Là nous retrouvons Reagan qui certes est fragile, mais c'est tellement différent. Tellement meilleur. Je l'ai adoré dans la seconde et je n'avais qu'une envie le prendre dans mes bras. Pour le consoler, pour lui murmurer qu'il est beau de l'intérieur, mais aussi de l'extérieur. Pour lui tendre la main et l'aider. Lui montrer que tout n'est pas moche. Je me suis attachée si vite que je ne l'ai même pas réalisé. C'était plus que ça, c'était naturel. Juste naturel.

Mika est... fiouh. Comme toujours on craque toujours sur le beau mâle froid et distant. Il m'a fait l'effet d'une bombe. Autant par son physique que par sa personnalité mystérieuse et attirante. Kerry est adorable, c'est comme la mascotte de l'histoire. Le personnage qui à son rôle, sur lequel on peu s'appuyer sans avoir peur de s'effondrer. Il est craquant. Un vrai rayon de soleil.

L'histoire est fantastique. L'évolution entre Reagan et Mika est douce, violente, passionnée, électrique. Les moments où Mika le repousse sont émouvants et ok oui j'ai versé quelques larmes. C'est vrai ! Mais Ven Yam et sa plume sont de l'or à l'état pur. Un vrai bonheur. C'est naturel et fluide, juste ce qu'il faut de narration et de dialogues, les deux sont parfaits. C'est un gros, très gros coup de cœur pour cette histoire absolument parfaite à mon goût.

par Linkward
Kafka, Tome 1 : L'Éveil Kafka, Tome 1 : L'Éveil
Xavier Amet   
J’ai découvert ce livre au salon du fantastique où j’ai rencontré l’auteur qui m’a fait une magnifique dédicace et je le remercie.

Kafka est resté sur mon bureau une semaine, le temps de le ranger. Sa couverture me tentait tellement par son côté sombre et sanglant que je n’ai pas pu résister bien longtemps à l’envie de lire. Et je ne suis pas du tout mais pas du tout déçu. Au contraire, ce livre est un gros coup de cœur ! C’est le meilleur livre que j’ai lu depuis euh… toujours pour l’instant en tout cas !

Un jeune de 21 ans qui a quitté le domicile et arrêté ses études de commerces est un détective privé travaillant au noir. Il fait également des combats illégaux où il terrasse tout ses adversaires avec sa force et ses capacités hors-normes. Il a que des affaires adultères jusqu’au jour où il se prend un cadavre sur la tête et décide d’enquêter sur ce meurtre qui lui révélera bien des surprises.

Les personnages sont touchants. On s’y attache dès le début.
On suit Kafka et on découvre son caractère pas à pas. Kafka a un fort caractère et il est aussi grande gueule. Il peut se montrer arrogant mais au fond de lui, il ne l’est pas. Il a parfois des réflexions très ouvertes que l’on ne retrouve pas dans les livres ainsi qu’il ose dire tout ce qui lui passe par la tête même si des fois il devrait s’abstenir. Il a tendance à utiliser ses poings plutôt que sa cervelle mais il n’a pas un caractère vraiment violent puisqu’il s’en sert avant tout pour se défendre. Il m’a fait rire à plusieurs reprises à cause de son comportement et de ses pensées.[spoiler](Psycho-girl, voir le codex etc.…) [/spoiler]Néanmoins, il a un bon sens de l’analyse et n’hésite pas à se mettre en danger pour sauver des personnes. Je suis tombée sous le charme de ce personnage par son originalité et son caractère.
Je me suis également attaché à Raven. Elle est plus calme et posée mais elle peut aussi se montrer agressive et dangereuse en cas de besoin. Le geste qu’elle a fait envers Kafka est énorme. Elle est sûre d’elle et hésite pas à frapper pour avoir ce qu’elle veut. De plus, elle porte en lourd fardeau[spoiler] (l’héritage des Kùhergos, l’immortalité). [/spoiler]Elle en a souffert et cela se ressent. Elle apporte les réponses à toutes les questions que Kafka s’est toujours posé. Elle est maline et a un comportement enfantin parfois, mais cela reste rare comme le moment ou elle lui pique son morceau de fromage qu’il allait manger. Néanmoins, on ne sait pas ce qu’elle pense de Kafka même à la fin. Je trouve que c’est mieux comme cela car ça laisse plus de suspense, ce qui est préférable. Les sentiments de Kafka à son égard sont clairs comme de l’eau. Bien qu’il a joué avec des filles auparavant, on comprend qu’il veut celle-là pour toujours et qu’il l’aime vraiment et de façon sincère. Malheureusement, Raven ne le voit pas ou fend de ne pas l’avoir remarqué.
Quant à Vlad et Camille, je les trouve tout deux adorables. Le comportement de Vlad ressemble un peu à celui de Kafka et je pense qu’il sera plein de surprise pour la suite. J’ai l’impression qu’il pourrait être l’enfant de Kafka. Camille, lui est plus sage et discret. C’est le plus vieux de la bande [spoiler](si on oublie la particularité de Raven)[/spoiler]. Je pense que ces deux personnages auront un grand rôle à jouer par la suite.

Ce livre revisite plusieurs créatures fantastiques. En effet, le mythe du vampire est repris. Il lui est donné un aspect scientifique quant à son arrivé. Les vampires ont changé des noms ainsi que de certaines capacités. L’ail, le pieu ainsi que la capacité de voler ont disparu pour laisser place à d’autres. Ce parti pris me séduit totalement. C’est pourquoi ce livre se distingue des autres.

L’action est toujours présente. Le lecteur ne s’ennuie à aucun moment. Il est même des fois surpassé par la rapidité des événements qui le maintiennent en haleine. Il lui est alors impossible de lâcher ce livre. Les QR codes dispersé dans le livre permettent aux lecteurs de s’immerger encore plus dans ce monde. Les illustrations sont sublimes ! L’atmosphère présente est parfois angoissante mais elle n’est jamais poussée à son maximum. [spoiler](Cela est visible notamment avec Goule qui revient à la vie plusieurs fois quand Kafka cherche à échapper de chez Vanessa. Il y a aussi tout les passages où il discute avec un ombre, son côté Berserker).

La fin de l’histoire me touche beaucoup par la mort de Raven. Je me demande comment va être la suite. Je ne veux pas voir Kafka triste et Vlad semble complètement perdu sans elle. Comment vont-ils pouvoir lutter contre la menace sans son expérience, elle sait tellement de chose qui pourrait être utile.[/spoiler] J’ai hâte de lire la suite car tout cela m’intrigue énormément.

En résumé, je suis tombée amoureuse de ce livre tout entier par son originalité et sa liberté ! Des personnages hauts en couleur. Action et suspense à couper le souffle.

par Skyl

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode