Livres
568 933
Membres
624 257

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de BellaCullenSwan : Ma PAL(pile à lire)

Nos cœurs en désaccord Nos cœurs en désaccord
Krystal Sutherland   
Pour moi ce roman est vraiment le roman qui nous dit : Malgré tout ce qu'on peut penser de son "premier amour" ou même d'un amour tout court, il faut penser à soi avant tout, et ne jamais faire passer l'autre en premier. Penser à soi, s'entourer de bons amis qui seront toujours là, avoir de bons amis et une famille aimante, et ne jamais prendre ces choses pour acquises. Car on se remet de tout, avec du temps. J'ai beaucoup aimé ma (rapide) lecture, et elle m'a vraiment touchée. Je conseille ce livre à tous ceux qui souffrent, d'une manière ou d'une autre.

par Framb0ise
Trop beau pour être vrai Trop beau pour être vrai
Kristan Higgins   
J'aime beaucoup Kristan Higgins, je trouve qu'elle réussit toujours très bien à allier une romance toute mignonne avec un humour qui personnellement me fait m'éclater tout le long du livre ^^
Et ici, ça n'a pas manqué ^^ surtout avec Grace et ses gaffes à gogo ^^ Plus elle veut essayer de se racheter, de bien faire, pire c'est ^^
Et qui n'arrive pas à se mettre à sa place ? Entre ses soeurs (enfin surtout une), sa mère, sa grand-mère (l'horreur !), son ex et en fait plus largement à peu près toutes leurs familles élargies à eux deux, je comprends parfaitement comme l'idée d'un faux petit-ami peut paraître alléchante ! Oui, mais bon ... un mensonge te retombe toujours dessus ^^ pour notre plus grand plaisir d'ailleurs, avouons-le ^^

Par contre, gros bémol sur Natalie : qu'est-ce qu'elle m'a gonflé !! La petite princesse parfaite à qui on n'ose pas faire la moindre réflexion, qui vit sur son petit nuage d'arc-en-ciel avec les angelots et la musique en fond, non mais je l'ai trouvé insupportable ! J'avais envie de lui dire "non mais ouvre les yeux, il n'y a pas que toi sur Terre !"

Bref, donc oui, une soeur qui m'a empêché d'apprécier ce roman autant que d'autres et qui le rétrograde en "Argent" ...

par Moridiin
La Rencontre idéale (ou presque) La Rencontre idéale (ou presque)
Angéla Morelli   
Après "L'homme idéal (ou presque)" sur Emilie, nous poursuivons les aventures des quatre amies parisiennes.

Cette fois, c'est Louise, la juriste perfectionniste qui enchaîne les aventures sexuelles sans jamais aller plus loin.
Elle a décidé de se mettre au vert et d'introspecter un peu sur sa vie qui ne tourne quasiment qu'autour du boulot. Nous découvrons une femme qui, sous ses dehors assurés, est en fait bourrée de fêlures.

J'ai trouvé cette suite en-dessous du tome précédent pour plusieurs raisons.
D'abord, les fêlures de Louise ne sont pas assez explorées. D'ailleurs, tous les personnages ne sont pas assez creusés et approfondis.
Ensuite, l'histoire d'amour débarque de nulle part et la conclusion arrive abruptement, sans que rien ne soit expliqué [spoiler](comment le couple va-t-il vivre son histoire par exemple, alors qu'ils habitent aussi loin l'un de l'autre et qu'ils n'ont pas du tout le même genre de vie ?).[/spoiler]
Enfin, je trouve qu'Arnaud est quand même assez odieux avec Louise pendant une bonne partie du roman et j'ai du mal à comprendre pourquoi elle se sent attirée par lui alors qu'il la traite avec passablement de mépris et de goujaterie.

Au final, cette suite a été une déception même si je me suis divertie. Et ça fait plaisir que pour une fois les couples aient plus de 35 ans (là 40 et 45 ans).
Manifestement, l'autrice a prévu les histoires de Clara et Maria (voire de Gisèle ?) et je les lirai avec plaisir, car j'aime bien l'écriture d'Angela Morelli.

par Vitany
Passenger, Tome 2 : Les Voyageurs du temps Passenger, Tome 2 : Les Voyageurs du temps
Alexandra Bracken   
Pour Wayfarer, je n’ai que des bons commentaires sur le livre. Je trouve que c’est une très très bonne suite à Passenger. J’ai aimé avoir les points de vue d’Etta et de Nicholas, bien que j’ai plus apprécié celui d’Etta. J’ai vraiment aimé apprendre les autres personnages secondaires comme Sophia, Julian et bien d’autres que je ne peux pas nommés de peur de vous vendre des punchs. L’action n’a jamais arrêté. Elle commence du début à la fin et elle est remplie de plot twist que je n’ai pas vu venir. La seule chose que j’aurais changée c’est que j’aurais mis plus de moments où Etta et Nicholas sont seuls ensemble. Ces passages sont trop peu nombreux, à mon gout à moi. C’était rendu que j’étais désespérée pour les voir enfin réunis. Bref, je n’ai que des bons commentaires sur le deuxième tome de la série. Je n’ai aucunement été déçue!

par Jo1o
Les Amateurs Les Amateurs
Sara Shepard   
Le pitch est attractif : un site internet de Cold Cases, un meurtre non résolu et voilà une équipe de grands ados, jeunes adultes qui part enquêter.
J'ai eu beaucoup de mal à le terminer. Je ne connaissais pas du tout cette auteure, mais je pense que je ne retenterai pas d'autres livres de Sara Shepard. Il faut préciser que le livre s'adresse à des ados (dès 15 ans, est-il indiqué) et que je ne fais donc pas partie du public cible. Mais... est-ce une raison pour livrer une intrigue bâclée, truffée d'incohérences ? Sous prétexte que les ados n'y verront que du feu ? [spoiler]Par exemple, la fouille de la chambre, supposée avoir été ratissée par une police motivée (au vu du retentissement médiatique de l'affaire). En moins de 20 min, nos ados trouvent non pas un indice négligé, mais 3 !!! Que cette même police considère que H.I. (oui, avec les points) veut dire "hi" et ne correspond évidemment pas à des initiales ! Tout est du même acabit.[/spoiler]
Des erreurs à relever également. Un certain pendentif, dont on croise au moins 15 occurrences dans le livre, est tantôt en forme de B, tantôt en forme de P.
Et personnellement,
[spoiler]Je n'aime pas que l'auteur mente au lecteur, c'est un pacte de confiance qui est rompu. Lorsqu'un chapitre est raconté du point de vue interne et relate donc les pensées intimes, il ne peut y avoir de mensonge. Or quand le meurtrier participe à l'enquête sans penser une seule fois qu'il en est précisément l'auteur, et sans penser à ses motivations profondes pour se joindre à ladite enquête, il y a un problème.[/spoiler]
A mon sens, ce livre contribue à donner raison à tous ceux qui considèrent que la littérature jeunesse est une sous-littérature. Et pourtant, rien n'est moins vrai.

par pilue
L'Amour et tout ce qui va avec L'Amour et tout ce qui va avec
Kristan Higgins   
Je viens de finir ce livre et je ne suis pas déçue !

Une vrai pépite !!!!

L histoire est toujours riche en fous rires, en personnages drôles et attachants, en chien (et oui car dans tout ces livres on a la présence de nos amis les bêtes ! ) et un lot avec mension spéciale pour les énormes gaffes que Callie exécute à la perfection ( la pauvre :-S ) !!!

J ai vu que dans les commentaires précédents la remarque revenait assez souvent donc je vais me rajouter et éclaircir ce petit point : oui certains passages de ce roman sont prévisibles !
Mais franchement pour les personnes qui hésitent à l acheter il ne faut pas parce que je garantie un moment avec plein d émotions ou l on passe du rire, a la frustration et aux larmes ! Et la plume de l auteur surmonte vraiment toutes les erreurs ( pour ceux qui les voient ) !!!!

J ai été surprise par le rapprochement de la fin de ce tome et de celui de "Amis et rien de plus " mais heureusement l épilogue en était complètement changé ce qui a rendu ce livre unique !

P.S :[spoiler]Je déteste cette garce de Fleur j avais très envie d acheter une poupée vaudou moi même et de lui faire passer un mauvais quart d heure !!![/spoiler]

par Arthemiss
Je peux très bien me passer de toi Je peux très bien me passer de toi
Marie Vareille   
Excellent moment avec l histoire de Constance et Chloé.
Humour et remises en question, nos deux héroïnes vont changer leur vie de façon surprenante : un pacte aux objectifs opposés.
Marie Vareille met l accent sur l amitié et l amour familial mêlant émotion et situations cocasses.
J ai particulièrement apprécié l écriture fluide qui permet de ne plus sortir du roman.
Un grand amour peut en cacher un autre Un grand amour peut en cacher un autre
Kristan Higgins   
je suis très ennuyée par rapport à ce livre.
j aime beaucoup kristan higgins, je les ai tous lu. on retrouve tous ces codes, l humour, les descriptions,....mais pour celui là j avoue que je me suis ennuyée une grosse partie du livre. l action n est pas des plus palpitantes au début.
un autre reproche que je lui ferais aussi et surtt qd on la lit souvent c est qu on devine directement ce que sera la fin dans 90% de ces livres, dc il ns reste plus qu à se laisser surprendre par le reste.
il n en reste pas moins, qu il est agréable à lire

par sissou83
Tuto n°1 : embrasser comme une déesse Tuto n°1 : embrasser comme une déesse
Brianna R. Shrum   
Ce livre fait partie de ceux qui ont été présentés par la maison d'édition Lumen en décembre dernier en même temps que d'autres sorties phares de ce début d'année 2017. J'ai eu la chance de faire partie des quelques privilégiés ayant découvert les nouveaux titres et je me languissais de pouvoir mettre la main sur ce livre! Lumen comme vous le savez sûrement est orienté fantastique, fantasy, dystopie et suspens mais depuis 2016 le contemporain a fait son apparition dans leur catalogue avec la sortie du très bon Memory Book. Pour le moment, ils éditent un contemporain par an et celui de 2017 n'est autre que Tuto N°1!


Le club de maths de Renley organise un voyage à New York et la jeune fille a très envie d'y participer en compagnie de sa meilleure amie April. Les frais d'inscription étant élevés, elle décide de créer une chaine Youtube qu'elle va monétiser et sur laquelle elle va poster des vidéos ponctuées de tutoriels relatifs à la vie adolescente. Ces tutos vont la pousser à découvrir de nouvelles choses afin d'être une experte dans de nombreux domaines.


Tuto N°1 est une histoire légère et bourrée d'humour qui m'a parfois fait rire et très souvent fait sourire. C'est aussi une histoire dans l'air du temps qui plaira sûrement aux ados par son côté très actuel et "connecté" avec la présence d'Internet, de Youtube et des réseaux sociaux. J'ai d'ailleurs bien aimé la créativité de Renley qui se dirige vers une chaine Youtube afin de gagner un maximum d'argent en trois mois alors qu'elle aurait pu se diriger vers la facilité et se trouver un petit job de serveuse dans un quelconque fast-food.


Renley est une ado dynamique qui masque tristesse et amertume derrière une façade enjouée. En effet, sa vie n'est pas toute rose depuis que sa mère l'a littéralement abandonné le jour où son père l'a trompé. Elle vit de manière très autonome en compagnie d'une belle-mère qu'elle déteste et d'un père apathique et ennuyeux qui ne lui impose aucune limite.


Heureusement qu'elle peut compter sur ses deux meilleurs amis. D'un côté on a April, une ado extravertie et déjantée au grand coeur et de l'autre on a Drew, amoureux de Renley depuis toujours mais avec laquelle il entretient une relation platonique à la demande de la jeune fille. En compensation et beaucoup par frustration, il couche sans cesse à droite et à gauche.


Autant j'ai adoré la personnalité solaire d'April, autant j'ai eu du mal avec l'appétit sexuel démesuré de Drew qui ne m'aurait pas fait sourciller chez un adulte mais qui m'a un peu perturbée de la part d'un ado de 15 ans. Concernant Renley, je dirai que je l'ai adoré dans la première partie du roman lorsqu'elle ne se prenait pas au sérieux, faisait preuve d'humour et d'auto-dérision mais je l'ai franchement trouvé imbuvable dans la deuxième partie du récit. J'ai découvert une autre Renley, une espèce de pimbêche imbue d'elle-même et faisant des choses qui ne lui ressemble pas, par simple souci de se sentir exister aux yeux des autres. Attitude pitoyable mais en même temps assez réaliste de certains comportements adolescents.


Tuto N°1 c'est avant tout une histoire d'amour assez mignonne qui aurait pu m'emballer davantage si toutefois il n'y avait pas eu ce triangle amoureux: Drew/Renley/Seth (alias le garçon le plus populaire du lycée bien entendu). Dès le départ on se doute bien avec qui Renley va terminer mais elle semble mettre tellement d'ardeur à tenter de se mettre en couple avec Seth que malheureusement son quota sympathie s'est légèrement cassé la figure d'autant que l'auteure qui semblait au départ faire passer Seth pour le garçon idéal ne va avoir de cesse de revenir sur cette première impression.


En résumé j'ai trouvé l'idée de départ de cette histoire excellente mais finalement peu exploitée au profit d'une romance qui ne m'aura pas convaincue et de personnages qui n'ont eu de cesse de me décevoir avant de se rattraper dans les dernières pages. Quoi qu'il en soit je ne peux retirer à Brianna Shrum qu'elle possède un talent certain pour illustrer l'adolescence en évoquant les thèmes forts propres à cette période: le paraître, la popularité, le regard des autres, le premier amour, les relations parents/enfants mais pour moi ce sera un 2.5/5.

par elyza
Deux hommes de bien Deux hommes de bien
Arturo Pérez-Reverte   
Comme tout le monde, j’ai dévoré la série de cape et d’épée du capitaine Alatriste (Tiens, j’en ferais bien une chronique, c’est tellement formidable !), et lu plusieurs romans de cet écrivain navigateur, escrimeur, qui connaît bien l’aventure puisque ancien reporter de guerre.
Mais mon préféré, c’est celui-là.
On y retrouve tout ce qui fait la richesse de cet auteur : le sens de l’intrigue, l’érudition, l’humour et des personnages parfaitement campés. L’histoire elle-même est tellement extravagante que Pérez-Reverte prend bien soin de nous expliquer qu’il en a retrouvé les traces dans les archives de l’Académie Royale d’Espagne, noble institution à laquelle il appartient, l’équivalent de notre Académie Française.
En plein dix-huitième siècle, quelques années avant l’explosion révolutionnaire, les membres honorables de cette Académie se réunissent et décident d’envoyer deux des leurs en France afin d’acquérir l’intégralité de l’Encyclopédie, joyau des Lumières, phare de la connaissance de l’époque (un projet inédit et incroyablement audacieux !).
Ils réussissent à obtenir – par on ne sait quel miracle ! - l’autorisation royale mais doivent se débrouiller pour financer l’expédition sur leurs propres deniers. S’ensuit un récit picaresque, où l’esprit du grand Cervantes - dont Pérez est un fervent admirateur - plane à tous les coins de page. Notre auteur n’est pas plus tendre avec la France, qu’il décrit par le menu - en particulier la misère et les injustices flagrantes - qu’avec son pays dont il montre sans aménité l’esprit engoncé dans une morale religieuse stérilisante.
Pour pimenter le récit il y a bien sur les bons, nos deux académiciens et les méchants à la solde des anti progressistes. Pièges, traquenards, duels, tout est mis en œuvre pour faire échouer nos héros dans leur entreprise. Mais certains académiciens (à l’instar de Pérez) cachent un passé qui n’est nullement bureaucratique. Surnommé l’Amiral, l’un des académiciens est un ancien marin qui a fait les cent coups, et cette aventure est l’occasion pour lui de retrouver avec bonheur les fibres de sa jeunesse, sentiment que partage certainement notre auteur qui a soixante-sept ans. Cette histoire telle que je la résume suffirait à nous contenter amplement, si Pérez n’y avait en plus ajouté une idée risquée mais captivante : intercaler chaque chapitre historique avec le récit de ses pérégrinations contemporaines à la recherche des documents nécessaires pour étayer son roman. Quand je dis risqué, il n’y a en réalité guère de risque pour un auteur aussi reconnu ! Et c’est manifestement avec cette confiance que donne la célébrité que Pérez adopte cette formule qui - on le comprend - pourrait rompre le fil du récit et le rythme de la narration. Or, il n’en n’est rien !
Car nous avons droit à une deuxième histoire, parallèle, aussi passionnante que la première. Pérez - pour mieux les imaginer - parcourt en voiture les routes (chemins devenus parfois autoroutes !) suivis par ses protagonistes en calèches. Quelquefois il retrouve des lieux d’époque. Ses amis bouquinistes de Paris l’alimentent en traités anciens qu’il achète à prix d’or, peu importe : il est bibliophile ! Les relevés de Google Map sont même mis à contribution !
Six cents pages captivantes, particulièrement pour tous ceux qui aiment le siècle des Lumières, creuset des idées nouvelles. L’abbé Bringas, personnage réel, tient un rôle important dans cette histoire, car représentatif de ces révolutionnaires, intellectuels frustrés, qui, selon Reverte : ont su prendre leur tour quand la révolution est arrivée, avec, bien souvent, une soif de sang…

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode