Livres
567 514
Membres
622 124

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Bergelmir : Liste d'Or

Tyrann Tyrann
Isaac Asimov   
J’aime bien Isaac Asimov. Les rares livres que j’ai lus étaient du genre ardu, de la hard-science-fiction comme l’on dit, c’est pourquoi je n’en lis pas souvent. J’ai encore en mémoire « La fin de l’éternité » qui demande de la concentration, mais qui, au final, est terrible.

Il aura fallu 22 ans pour qu’une maison d’édition française se penche sur sa traduction – en l’occurrence “J’ai lu”, ces livres au vieux format carré. J’ai trouvé ce livre par pur hasard à un bon prix, sans avoir pu constater qu’il faisait de la période SF que j’affectionne. Je le rabâche encore une fois, mais les années ‘50 ont été les meilleurs pour ce genre, une littérature très accessible où les auteurs avaient de l’imagination et de la création

Isaac Asimov fut biochimiste et auteur hétérogène. J’ai découvert depuis peu, grâce à mon amie Foxfire, que cet écrivain a excellé dans l’écriture jeunesse. Il a par ailleurs coécrit avec sa femme Janet. J’étais resté sur sa patte très scientifique.

« Tyrann » nous narre l’odyssée de Biron Farrill à travers un space-opéra qui décoiffe. J’imagine la mèche jaunâtre volant à quatre vents de Donald s’il avait lu ce roman. Dès les premières pages j’ai été très surpris du style dynamique de l’auteur, puisque de mes autres lectures de l’auteur était dans le genre réflexion. J’ai été happé et impossible de lâcher le livre. Après un premier séjour sur Terre, notre héros va s’envoler dans l’immensité de l’espace.

En plus d’un récit dynamique, l’ensemble est enrichi par des thèses scientifiques très bien développées et très faciles de compréhension. Ainsi les inventions futuristes sont très réelles. Les personnages sont intéressants, bien que le personnage principal est, à mon sens, un peu tête à claques. En gros, j’ai eu l’impression, sur la moitié du roman, d’être dans Star Wars, puisqu’il est question de rebelles, d’un Empire dominateur, d’une princesse…
Les explications sur l’espace et son immensité donnent une réelle sensation de vertige, ce que j’ai pu ressentir durant cette lecture, tout comme un sentiment de solitude.

J’ai beaucoup aimé ce roman très peu connu, injustement. Il est souvent considéré comme une œuvre mineure de l’auteur. Je lis très rarement la quatrième de couverture, mais là, je viens de voir qu’il fait partie du cycle de Trantor, ce qu ni est pas mentionné sur nosSfere, la Bible. Une recherche sur le web et je découvre que c’est en réalité le cycle de l’Empire. Alors, à partir de maintenant, faut s’accrocher puisque ça devient compliqué. En gros, les cycles « Les robots », « Fondation » et « Empire » – un tricycle – sont liés et dans cet ordre, sauf que pour les deux derniers, ça se chevauche, tant est si bien compliqué que je n’ai pas lu « Fondation foudroyée » qui se passe en même temps que « Trann ». Rien que d’en parler j’ai des vertiges.
Donc, j’en reviens à ce cycle, « Tyrann » est le premier – au moins j’ai commencé dans le bon ordre, un gros ouf de soulagement –, s’ensuit « Les courants de l’espace » et « Cailloux dans le ciel ».
Sur la fin en elle-même, je comprends mieux qu’il s’agit d’un premier tome, car j’ai été frustré de ne pas en savoir davantage. Comme je quelque peu perfectionniste, je vais d’abord chercher activement tous les tomes du cycle « Les robots », puis enchaîner sur « Fondation foudroyée » et poursuivre sur les deux autres tomes de l’Empire et terminer sur « Terre et fondation ».

par Masa50
Les courants de l'espace Les courants de l'espace
Isaac Asimov   
Une petite ecrite sans doute tres tot, pas maturée à temps et publiée apres les grandes saga.
Hors elle peut prendre parfaitement sa place, au tout debut du commencement !

par barzoi
Cailloux dans le ciel Cailloux dans le ciel
Isaac Asimov   
C'est l'histoire touchante d'un homme projeté bien malgré lui, quelques milliards d'années plus tard dans un monde où la puissance nucléaire est domptée, l’expansion vers de nouvelles planètes déjà bien ancrés et... Les terriens assignés au rang de parias. Va t-il réussir à changer le destin de ces milliards de milliards d'être vivants du futur en plein déclin ?

Un très bon roman d'anticipation, dont j'ai notamment beaucoup apprécié les explications scientifiques nous amenant à l'inévitable question pour ce genre de roman : "et si c'était vrai ? ". L'avantage, c'est que vu l'année où l'histoire se déroule, on est pas prêt de se retrouver au delà de la dead line, ce qui gardera ce livre comme une référence pour quelques longues années encore.

par Djulaie
Blueberry, tome 1 : Fort Navajo Blueberry, tome 1 : Fort Navajo
Jean-Michel Charlier    Jean Giraud   
Un bon petit western en BD ! Tout y est, Une bagarre dans un saloon, les indiens, des colons, des charges de cavalerie, des fourberies...
J'ai bien accroché à la densité de ce premier scénario et aux personnages quelque peu caricaturaux. Blueberry est un héros vraiment attachant. Au contraire d'un Lucky Luke ou des tuniques bleues, il n'est pas gentil et plus complexe ; c'est plutôt un rebelle, un dur qui aime l'alcool, tricher au poker en même temps qu'il n'accepte pas l'injustice et la hiérarchie...
Je n'ai lu que le premier tome de cette série phare, je n'ai donc qu'une vision très partielle de l’œuvre globale. Alors même si selon moi les dessins, les couleurs, le rythme de l'histoire ne sont pas encore aboutis, j'avoue que j'accroche bien. En plus, ce premier tome se termine d'une façon qui m'a donné clairement envie de connaître la suite.

par RMarMat
Blueberry, tome 2 : Tonnerre à l'ouest Blueberry, tome 2 : Tonnerre à l'ouest
Jean Giraud    Jean-Michel Charlier   
Mais que ferait l'armée des États-Unis sans le lieutenant Mike Blueberry ?? Rien !

Le major Bascom pense toujours qu'un bon indien est un indien mort et ses intentions sont toujours de les exterminer tous autant qu'ils sont, à n'importe quel prix.

Le côté buté du major est toujours aussi flagrant, préférant que tout le fort, femmes et enfants compris, se fasse massacrer plutôt que de négocier avec Cochise ou d'échanger ses prisonniers indiens contre les civils détenus par les Apaches.

L'histoire de cet album n'est pas différente de la réalité, de nombreuses guerres sanglantes sont nées suite à des malentendus ou des fausses accusations, lancées par l'un ou l'autre. Si je veux mettre le pays à feu et à sang, rien de tel que de faire accuser d'un massacre les Apaches.

Du côté des Apaches, les esprits s'échauffent aussi, les guerriers n'étant pas des squaws, ils veulent tous se lancer sur le sentier de la guerre, sans même écouter les plus vieux guerriers, ceux qui sont des Sages.

Niveau couleur, c'est pas top, mais il est à noter que dans les rééditions de la collection en Intégrales, ils ont retravaillés les couleurs, pour le plus grand plaisir des yeux du lecteur. Moi, j'ai les éditions quasi d'origine !

Effectivement, les premiers Blueberry avaient été remis en couleurs en 1994, afin de donner une uniformité de ton à la série. Mais comme Giraud ne bénéficiait pas encore de tout son talent dans ses premières années, ces nouvelles couleurs plus sobres soulignaient parfois le manque de perspective, de volume et de profondeur de certaines images.

Dans cette intégrale, le lecteur profite de couleurs plus contrastées, parfois même criardes, qui renforcent l'aspect coloré du western. Par rapport aux couleurs originelles, l'éditeur s'est tout de même permis de les éclaircir, pour éviter qu'elles ne choquent pas trop le lecteur contemporain.

Le dessin s'affine, Blueberry est plus posé et moins "jeune chien fou" dans ce tome qu'il ne l'était dans les premières pages du numéro 1.

Il fait aussi preuve de beaucoup de courage et de ruse lorsqu'il devra traverser les lignes Apaches pour rejoindre la ville de Tucson afin de ramener du renfort et des médocs pour le colonel dans le coma suite à la morsure d'un serpent à sonnette.

De la trahison, de l'injustice, une folle chevauchée, le sac d'une ville, une amitié retrouvée, sans compter une véritable enquête afin de retrouver le jeune Stanton, enlevé par les Mescaleros, le seul qui pourra dire que les Apaches sont innocents et mettre fin à cette guerre stupide et stérile.
Blueberry, tome 3 : L'aigle solitaire Blueberry, tome 3 : L'aigle solitaire
Jean Giraud    Jean-Michel Charlier   
Je commence à vraiment prendre goût aux aventures du lieutenant Mike Blueberry. Ce troisième tome est un réel plaisir. Un classique du genre, avec en toile de font une trahison, des embuscades, un sauvetage in extrémiste… Bref, une histoire sans temps mort ou si peu ; juste le temps de faire souffler mon cheval fourbu et de recharger mon colt entre deux attaques indiennes.
Ce que j’aime également chez Blueberry après avoir jouer le rebelle, on découvre ici son côté rusé mais aussi pacifique. Il essaie encore de faire cesser cette guerre injuste contre les Apaches ; comme un devoir ; et c’est très noble !


par RMarMat
Blueberry, tome 4 : Le cavalier perdu Blueberry, tome 4 : Le cavalier perdu
Jean Giraud    Jean-Michel Charlier   
Bien sur, j’avais hâte de connaître la suite… Je n’ai pas été du tout déçu. Blueberry s’engage encore plus pour la cause indienne même si ça ne lui apporte pas que des amis. Il tente vraiment le tout pour le tout pour éviter cette guerre atroce entre Cochise et l’armée américaine qui ravage déjà une partie de l’Ouest.
Il est intelligent. Il a du charisme. Il a surtout beaucoup de chance. C’est donc en bon héros de BD qu’il se sort des embûches nombreuses tendues par Aigle-solitaire toujours en quête de sa vengeance et du piège mexicain et de ceux qui complotent en sous-main.
J’ai trouvé ce quatrième tome vraiment très additif. Le scénario rebondit avec brio et le suspense est piquant. Bref, la légende de Blueberry se met en place et j’y prend goût !


par RMarMat
Blueberry, tome 5 : La piste des Navajos Blueberry, tome 5 : La piste des Navajos
Jean Giraud    Jean-Michel Charlier   
Un bon petit western que je finis de lire et relire cette après-midi. Ça détend et ça fait du bien de jouer au cow-boy et aux indiens sans les risques de finir scalper…
Ce nouvel épisode est encore une foi riche en rebondissement, en action, à tel point que le héros et ses acolytes (alcooliques aussi) ne savent plus où donner de la gâchette et n'ont même plus le temps de reprendre leur souffle !
Alors même si j'ai trouvé quelques approximations dans le feu de l'action, elles passent essaiment inaperçu. L'épisode de la mine avec cache-cache, varappe, course poursuite, et même voyage en wagonnet de mine qui abouti à la destruction des armes destinées aux Apaches est très bien mené. Du coup, le dénouement et le retour à la paix semble un peu galvaudé. Dommage à mon avis, même si le méchant Quanah est enfin tué, le bon Crowe vengé. Cochises et les siens peuvent regagner leurs terres en paix.
Je devine déjà le prochain combat de Bueberry : la réhabilitation de Finlay, Kimbal et ses hommes .

par RMarMat
Blueberry, tome 6 : L'Homme à l'étoile d'argent Blueberry, tome 6 : L'Homme à l'étoile d'argent
Jean-Michel Charlier    Jean Giraud   
Silver Creek, une petite ville isolée à la frontière est tombée sous le joue despote des frères Bass, propriétaires terrains qui font régner leur loi par l’intermédiaire de gros bras, terrorisant les honnêtes gens, corrompant les autres et tuant successivement les shérifs qui cherchent à faire respecter quelque peu la justice.
Bref, un classique du western américain mainte et mainte foi exploité mais dont je me suis une nouvelle foi délecter ! Cette aventure de Blueberry m’a particulièrement plu et distrait. Les dialogues et les détails sont riches et la lecture nécessite une certaine attention pour en apprécier toutes les subtilités et le travail méticuleux du dessinateur. On retrouve Mac Clure dans son éternel rôle d’ivrogne mais sa fidélité, son amitié et une dose de remords lui feront faire l’acte héroïque qui fera triompher les bons sur les méchants. A noté que pour la première foi de cette saga, une femme, la belle Miss Marsh prend une part active à l’aventure. Je devine qu’elle est sous le charme de notre héros Blueberry. Tous deux ont le même caractère, entier, tempétueux, la gâchette facile et une soif d’action juste ; sur que nous retrouverons ses deux là en d’autres circonstances. C’est ce que j’espère et imagine !


par RMarMat
Blueberry, tome 7 : Le cheval de fer Blueberry, tome 7 : Le cheval de fer
Jean Giraud    Jean-Michel Charlier   
Une aventure de Blueberry qui reprend une idée indispensable dans une série se passant au Far West ! Un bon scénario comme toujours...

par Ericdu75

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode