Livres
565 300
Membres
618 413

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Blandibreizh : Ma PAL(pile à lire)

Mon midi, mon minuit Mon midi, mon minuit
Anna McPartlin   
Je vais essayer tant bien que mal de vous retranscrire de la façon la plus fidèle possible toutes les émotions que ce livre m’a fait ressentir, parce que ça en vaut la peine.

Mon midi, mon minuit, a été pour moi une grande leçon de vie et de reconstruction. Emma a perdu son amour ; Anne, Richard, Seàn et Clo ont perdu leur fidèle ami. Comment se remettre d’une telle perte ?
Ce roman est plein d’espoir, de vie, d’humanité, de simplicité. Il est bien loin de tous les clichés qu’on a vus/lus des millions de fois : Emma n’en veut pas au chauffeur qui n’y est pour rien, Emma n’en veut pas à ses amis, ne les rejette pas, n’en veut pas au monde entier. Elle s’en veut à elle-même, puis à plus personne. Elle accepte petit à petit ce vide dans sa vie et la bande d’amis se soutient avec autant de force que de tristesse. Emma va progressivement accepter que ce n’est pas sa faute, qu’elle n’y est pour rien, qu’elle a le droit d’aimer, de vivre à nouveau, qu’un rire oublié ne veut pas dire que John ne sera plus jamais en elle.

J’ai adoré chacun des personnages, pour leur force et leur humanité. On les voit reprendre vie peu à peu, se soutenir, ne jamais se lâcher. On ne peut que s’attacher à chacun d’eux.
Mon midi, mon minuit, n’est pas seulement l’histoire d’Emma, de son deuil, c’est aussi l’histoire de sa reconstruction, l’histoire de Clo et de ses péripéties avec les hommes, l’histoire de Seàn et de son amour caché, l’histoire de Nigel et de ses croyances, l’histoire d’Anne et de Richard. Des amis qui puisent leurs forces dans leurs liens, malgré la distance, malgré leurs problèmes.

Combien de fois j’ai pleuré, combien de fois j’ai ri, combien de fois j’ai admiré les personnages pour leur intelligence, leur façon de s’accrocher à la vie, de ne pas s’apitoyer sur leur sort ?

C’est un roman simple, poignant, addictif, et humain. L’auteur m’a totalement immergée dans son univers, grâce à sa magnifique écriture. Ce roman est une véritable leçon de vie. Anna McPartlin nous fait passer du deuil, au déni, à l’acceptation, en douceur, avec amour, sans même s’apercevoir de la route qu’on a déjà accomplie.

Vous l’aurez compris : Mon midi, mon minuit est un véritable coup de cœur, un véritable hymne à la vie, un roman à lire de toute urgence. Je remercie encore une fois les éditions Cherche midi pour l’envoi de ce roman !

par Maelis31
Toubib or not toubib Toubib or not toubib
Agnès Abécassis   
Un bon livre pour se détendre, mais sans plus. Pas de grand scénario, mais une écriture fluide qui se lit sans forcer, et des personnages sympathiques. Je trouve ça dommage que l'auteur n'ait pas poussé plus loin son histoire.
[spoiler]Déjà, si on oublie le côté extraterrestre, il y avait un côté très humain au début de l'histoire, mais seulement des petites anecdotes. Pourquoi ne pas aller jusqu'au bout ? Ensuite, avec les extraterrestres, c'est la même chose... On comprend ce qu'il se passe, mais c'est tout de suite fini et on reste sur notre faim.[/spoiler]
Mémé dans les orties Mémé dans les orties
Aurélie Valognes   
Je ressors de cette lecture avec le sourire.
Ce Ferdinand nous fait passer par tellement d’émotions qu’on s’y attache complètement ainsi qu’aux autres personnages tout aussi attachants les uns que les autres.
On passe presque du rire aux larmes j’ai envie de dire.
Ca se lit vite et ca donne du baume au cœur !
Une jolie petite lecture !

par Nymphae
Au petit bonheur la chance ! Au petit bonheur la chance !
Aurélie Valognes   
Ce livre nous chante une petite mélodie plaisante, celle de l'enfance ... Avec ces joies et ces peines
Très plaisant et très facile à lire.... trop facile peut être ? En fait on n'adhère pas vraiment ! Petite histoire peu captivante et ayant des lacunes historiques quant à certaines informations notamment sur les chanteurs écoutés considérés comme nouveaux yéyés en 1972 Bref, NUL... On entend parler d'Aurélie Valognes partout avec "Mémé dans les orties" et je me suis dit que cela valait le coup d'essayer.
Malheureusement cela ne l'a pas fait avec moi. J'ai trouvé Lucette et Jean caricaturaux, les situations n'étaient pas crédibles et l'écriture fade. Je pense que j'attendais trop de ce livre alors que c'est juste un joli concept marketing.

par JAndrieu
Si j'avais un perroquet je l'appellerais Jean-Guy Si j'avais un perroquet je l'appellerais Jean-Guy
Blandine Chabot   
C’est un peu par hasard, attirée par la couverture et le résumé, que j’ai souhaité lire ce livre. Il m’aura suffi d’un dimanche froid et pluvieux pour que je vienne à bout de ce roman. Une histoire somme toute banale mais divertissante et décalée.

Célibataire depuis deux ans, Catherine n’a toujours pas surmonté sa dernière peine de cœur. Il faut dire que découvrir son fiancé et sa propre sœur dans une position embarrassante en traumatiserait plus d’une. Depuis ce jour, elle a fait une croix sur le bonheur et les relations amoureuses.
Pourtant, quand au hasard d’un livre emprunté à la bibliothèque, elle découvre un petit mot manuscrit disant « Appelle quand tu veux ! Jean-Philippe » accompagné d’un numéro de téléphone, Catherine est intriguée. Ce simple mot qui ne lui est de toute évidence pas adressé la chamboule. Que doit-elle faire ? Appeler ou pas ?! Ne pas prêter attention à ce message ?! Ce Jean-Philippe est-il aussi désespéré qu’elle pour laisser un tel message dans un livre ?! Peut-être que le plus simple serait de lui téléphoner pour en avoir le cœur net, non ?!

Ce roman m’a avant tout permis de découvrir une nouvelle auteure francophone et c’est avec plaisir que je me suis lancée dans cette lecture. Le style de Blandine Chabot est à la fois tendre, décalé, divertissant et élégant. Malgré quelques passages où le langage est un peu plus cru, il est dans l’ensemble raffiné. Pour être tout à fait honnête, j’ai eu du mal à accrocher dans les premiers chapitres et puis progressivement, je me suis laissé emporter par ce style particulier et drôle. Et finalement j’ai enchainé les chapitres sans m’en rendre compte et suis arrivée au dernier chapitre après quelques heures à peine.
De manière générale, l’histoire m’a plu. Mais il m’a tout de même manqué un petit quelque chose. Outre certains passages qui m’ont semblé décousus ou superflus, d’autres m’ont laissé un petit goût d’inachevé. J’aurais aimé que la rencontre entre Jean-Philippe et Catherine arrive plus tôt et qu’elle prenne plus de place dans l’histoire. J’attendais aussi un peu plus de révélations, notamment sur la raison qui a poussé Catherine à se renfermer sur elle-même. Bien sûr, je comprends que le traumatisme de son dernier échec amoureux soit difficile à surmonter mais je pensais qu’autre chose se cachait derrière qui rendait cette rupture plus douloureuse que les autres. Dommage ça aurait apporté un peu plus de profondeur au texte.
Sinon j’ai aimé découvrir la personnalité un peu fantasque de Catherine, cette prof de français qui ne mâche pas ses mots, ose la confrontation, affirme ses opinions et voue un culte au thé et aux miroirs.
Niveau émotions, ce livre ne m’a pas laissée insensible : il m’a fait souvent rire et m’a parfois ému au point da voir la vue trouble. Il ne me laissera pas un souvenir impérissable mais il a le mérite de m’avoir diverti le temps de ma lecture.
En bref, je reste un peu sur ma faim avec justement une fin trop rapide et des passages pas suffisamment développés à mon goût. Mais tout étant une affaire de goût, il se peut que si vous lisez ce roman il remporte tous les suffrages auprès de vous. Donc n’hésitez pas à vous lancer dans cette lecture détente, simple et rapide.
Poste restante à Locmaria Poste restante à Locmaria
Lorraine Fouchet   
Je ne sais même pas comment vous écrire cette chronique, tellement j’ai aimé ce livre.

Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre en ouvrant ce livre, et je dois dire que je suis tombée amoureuse de la plume de l’auteure.

J’ai aimé tellement de choses dans ce livre.

Déjà les personnages, ils sont vraiment tous attachants.

Chiara m’a fait beaucoup de peine, elle l’Italienne, pour qui, normalement la famille est primordiale. Ne sait pas ce que c’est l’amour maternel, elle a toujours cohabité avec sa mère, Livia, n’a jamais eu aucun geste pour sa fille. Heureusement Chiara va trouver une famille en débarquant sur Groix, elle va vite s’intégrer à la famille d’Urielle et attirer la sympathie des Groisillons.

Gabin aussi m’a fait de la peine, comme Chiara sa vie n’a pas été toujours simple.
Ce sont deux personnes brisées qui vont débarquer sur l’île et trouver une stabilité, lier des amitiés et avoir de l’espoir.

Les personnages secondaires sont tout autant attachants et ils ont tous leurs rôles dans cette histoire.

Bien sûr, j’ai aimé toutes les références à la Bretagne. Groix n’est pas si loin de chez moi, pourtant je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller. Les magnifiques paysages décrits par l’auteure, l’ambiance et la bienveillance des Groisillons m’ont vraiment donné envie de découvrir cette île.

J’ai adoré retrouver des expressions bretonnes disséminées un peu partout dans l’histoire, ses habitudes, coutumes et croyances que nous avons en Bretagne.
L’auteure nous offre plus ou moins un point de vue extérieur sur les personnages, que ce soit les principaux ou secondaires. J’ai été agréablement surprise que l’auteure donne aussi une âme et des pensées aux objets, comme un vélo ou boîte aux lettres. J’ai trouvé ça vraiment original et surtout très bien écrit.

D’ailleurs, la plume de l’auteure, wahou, vraiment, je suis en admiration devant l’écriture de ce livre. C’est beau, c’est poétique, c’est tellement bien décrit, les émotions humaines, mais aussi la nature. Lorraine Fouchet utilise beaucoup de métaphores ce qui accentue encore un peu plus ce côté poétique. J’ai vraiment été plus que conquise, d’ailleurs je pense que ce livre, figurera dans mon top lecture 2021.

L’auteure aborde beaucoup les liens entre les gens, la famille avec douceur et d’émotions.

Je pourrais vous parler de ce livre pendant des heures, mais je vais m’arrêter là sans trop en dire, en espérant vous avoir donné envie de prendre le bateau direction Groix.

Une quête qui débute en Italie pour se finir à Groix. Une lecture tout en douceur, avec de la bienveillance, de la gentillesse et de l’amour. Avec un décor paradisiaque (oui la Bretagne c’est le paradis). Qu’attendez-vous pour le lire ?
Complètement cramé ! Complètement cramé !
Gilles Legardinier   
Ça va paraître étrange, mais j'ai préféré "Complètement cramé" à "demain j'arrête!"
J'ai de suite ressenti quelque chose de spécial envers le personnage principal, ce sexagénaire triste et en même temps si drôle et vivant!
Ce roman se lit aussi facilement qu'il est émouvant et à mourir de rire (certains dialogues m'ont complètement ridiculisé dans le train, je ressemblais à une tomate en phase d'étouffement terminal...)
MAis c'est aussi une leçon de vie, une belle histoire d'amour (belle, ça veut dire HUMAINE) avec des sentiment vrais, réels, que tout un chacun peut ressentir chaque jour. Ce sont des personnages touchants (français pour la plupart ;) ) et qu'on apprend à aimer au fur et à mesure de notre lecture. Alors merci à Andrew, à Manon, à Philippe, à Odile, à Richard et à Yannis et Nathalie (sans oublier Youpla et Méphisto!!) qui m'ont fait rire, pleurer, et m'ont fait comprendre que les plus belles histoires ne sont pas toujours les plus extraordinaires!
Miss pain d’épices Miss pain d’épices
Cathy Cassidy   
Un ton léger, une lecture rafraîchissante et en même temps une vraie leçon de vie. C'est ce que j'appelle un livre intelligent.

Miss Pain d'épices est le premier livre que je lis de cette auteure et je suis complètement sous le charme de sa plume.

par toutoun
Changer l'eau des fleurs Changer l'eau des fleurs
Valérie Perrin   
Ce livre est un livre sur la mort et sur le deuil. Mais ce n'est pas un livre triste au contraire. Il est rempli d'espoir.
Il nous raconte l'histoire de Violette, la gardienne du cimetière, mais aussi celle de de ses amis, collègues et de quelques uns de ses voisins du temps où ils étaient en vie.
C'est un livre léger qui se lit très facilement.
La plume de l'auteure est agréable et pleine de bon sens.
J'ai adoré passer un moment en compagnie de ces personnages tous plus attachants les uns que les autres.
Certains sont plus durs et mystérieux mais cela les rends intéressants.
Les personnages sont clairement ce que j'ai préféré dans ce roman.
L'histoire est elle aussi intéressante. Très bien construite, ce qui ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer une seule seconde.
Un mystère sur une mort nous laisse en haleine jusqu'à la fin.

par michelO
La Mort des neiges La Mort des neiges
Brigitte Aubert   
hello,
Élise Andrioli est de retour.venant de subir une opération tendant à améliorer sa vie quotidienne - rappelez-vous ? elle débutait l'épisode précédent tétraplégique, muette et aveugle , elle doit partir pour un séjour de convalescence à la montagne où son oncle a mis à sa disposition un chalet.
Mais dès avant son départ, un message mystérieux où il est question d'ange, vient troubler sa quiétude retrouvée. Ça ne sera pas mieux à l'arrivée où un inconnu lui remet un paquet contenant une espèce de steak... Et les choses vont continuer ainsi, les cadavres s'accumuler!! Brigitte Aubert prend un malin plaisir à se jouer de son lecteur, et elle n'hésite pas, dans ce roman, à se mettre elle-même en scène, pratiquent un mélange réalité/fiction qui lui vient sans doute de ses premières amours cinématographiques. Déroutant...
excellent livre je le recommande pour les personnes qui aime son style. moi ba je les dévoré!!!
Auteur pas assez connue pour ma part!
marquise66



Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode