Livres
565 400
Membres
618 659

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de CaleH : Ma PAL(pile à lire)

La Confrérie de la dague noire, Tome 2 : L'Amant éternel La Confrérie de la dague noire, Tome 2 : L'Amant éternel
J.R. Ward   
Le seul reproche que je faisais au premier était le langage et la grammaire qui était employé. Rien de cela dans celui-ci. Ce qui me fait penser que c'est une volonté de l'auteur pour montrer les différences entre les frères. J'ai bien aimé ce tome. J'étais contente qe l'auteur commence à introduire le tome 3 e faisant se rencontrer Zsadist et Bella de celui-ci. Vivement le 20 aout!

par Liriel83
Scrap Metal, Tome 1 : Mis à la casse Scrap Metal, Tome 1 : Mis à la casse
Jana Rouze   
http://www.lmedml.fr/2020/03/10/scrap-metal-1-mis-a-la-casse-jana-rouze/

2 ans… 2 ans que j’attendais le grand retour de Jana Rouze sur la scène littéraire. Après le phénomène Effet de vague, l’autrice nous revient avec une nouvelle trilogie coup de poing. Vous n’êtes pas prêts pour Scrap metal. Je n’étais pas prête, personne ne peut l’être ! Avec Scrap metal, Jana Rouze renouvelle l’exploit de nous offrir du divertissement et du sensationnel. Cette trilogie est bien une fiction, mais elle est basée sur des faits réels. Pensez-y quand vous jugerez l’oeuvre que vous allez lire !

Ecrire cette chronique est un exercice difficile, mon avis est personnel, c’est un fait mais je souhaite rendre hommage à l’excellence de ce premier opus. Des mois de recherches, d’écriture et de dévotion pour les causes défendues dans le récit. Jana Rouze ne se satisfait que du travail bien fait, ici le mélange de fiction et de réalité est ahurissant. L’histoire se dévoile page après page, on encaisse, on ressent, on se laisse sombrer dans cet univers troublant et dérangeant par moment. Il n’y a pas une seule page de trop ! A celles et ceux qui appréhendent les 720 pages, rassurez-vous, chaque page apporte son lot de surprise avec des rebondissements intelligents et inattendus.

En débutant ce roman, j’étais dans un état d’esprit serein parce que je connais Jana Rouze. Je sais qu’elle se donne corps et âme pour les histoires qu’elle transmet à ses lecteurs. Avec ce nouveau romantic suspense, ce thriller de haut vol, elle va loin, le vice est poussé à son paroxysme, le scénario est implacable, les personnages indéfinissables. Nous pauvres wogs, on se retrouve aux prises avec nos propres certitudes, avec nos croyances mises à mal. On ne se rend pas compte de ce qu’il se passe dans le monde, gardant nos œillères bien en place.

Elle met en lumière l’univers des sectateurs, elle ne nous lâche pas dans le vide sans filet de sécurité, Jana Rouze nous tient la main tout au long du récit, nous expliquant en profondeur les tenants et les aboutissants de son histoire. C’est une histoire très riche qui vous apprendra une foule de choses. Le côté faits réels est saisissant, je n’ai que très rarement ressenti autant d’émotions en lisant un roman. Les personnages sont singuliers, ils ont tous leur importance et un rôle déterminant pour faire avancer l’histoire et pour illustrer un thème particulier.

Ce premier opus n’est que les prémices d’une machiavélique. N’essayez pas de deviner, Jana Rouze est implacable. Vous pensez savoir où vous mettez les pieds ? Détrompez-vous, vous n’avez jamais rien lu de comparable ! Vous avez lu des romans qui abordent le thème des sectateurs ? Scrap metal n’a rien à voir ! Cette histoire est un ovni, elle propulse le lecteur dans l’univers de la F1. Le décor est planté et il n’est pas là pour faire beau. L’autrice a exploité le monde de la F1 avec intelligence, rendant l’ensemble divertissant et addictif. C’est une immersion totale.

L’écriture de Jana Rouze s’est affûtée, son intrigue est une toile d’araignée qui se referme pour emprisonner le lecteur. J’ai lu chaque mot avec une lenteur démesurée, contenant mon excitation et mon envie d’arriver à la fin pour mieux savourer Sauvage et Hope. La double narration est un réel plaisir même si les chapitres du point de vue de Sauvage sont moins nombreux. Jana a fait en sorte d’alléger cette frustration qui naît en nous par moment. La construction de l’histoire ne laisse rien au hasard, tout est calculé, calibré à la perfection.

Il serait temps que je vous parle d’eux, non ? De Hope et de Sauvage. Et bien je n’ai pas spécialement envie de m’arrêter sur les personnages. Pas par désintérêt, mon Dieu, non ! Mais surtout parce qu’il est primordial que vous les découvriez à travers les pages de ce premier tome. Tout ce que je peux vous dire, c’est que vous n’avez jamais eu affaire à un héros comme Sauvage. JAMAIS ! Sauvage est un héros inclassable. Un concentré de complexité et d’ascendant psychologique qui vous donnera la tête qui tourne. Tout en lui est perturbant, le moins aspect de sa personnalité s’appuie sur son histoire familiale et sa captivité dans sa secte. Sur ce qu’il a dû vivre, la façon dont il a été conditionné. Hope est cette nana qui a cette force suffisante pour tenir tête à la bête. C’est une héroïne accessible, humaine et naturelle. Les personnages secondaires sont déroutants, hyper intéressants et indispensables au cheminement de l’histoire. Vous allez avoir envie d’analyser chaque interactions entre nos protagonistes, pour ne louper aucun indices quant à l’intrigue. Les personnages sont insondables, difficile à cerner. Vous aurez l’impression d’avoir saisi les motivations de chacun, mais… il n’en est rien. Jana est vicieuse et sème le trouble à chaque page.

Cette lecture est électrisante, la plume de Jana Rouze est riche, elle su conserver cette fluidité tout en nous offrant un contenu complexe et poussé à l’extrême. Elle est allé très loin psychologiquement. Vous allez forcément vous sentir désorientés, pour mieux retrouver votre chemin. Mais si tout ce que vous pensiez n’était qu’une leurre ? Hum, Jana est douée pour brouiller les pistes, pour faire naître des émotions violentes et troublantes. Ce récit a un contexte historique captivant, j’ai été vraiment subjuguée par la façon dont sont traités les sujets. La fiction est excellente, rien n’est laissé au hasard, la romance est une véritable éruption volcanique. Vous n’êtes pas prêts, je ne cesse de le répéter. L’histoire a un côté érotique singulier, grisant et sensuel. JAMAIS. Jamais vous n’avez lu une telle audace ! Jana est diabolique ! Ici on parle de qualité plutôt que de quantité. La plume de l’autrice se veut poétique, elle excite et agace les sens. Elle fait monter la pression jusqu’à l’explosion.

Les sentiments sont à vif. Nos héros s’affrontent dans une danse hypnotique. On peine à garder le contrôle sur nos émotions. La romance s’intègre à cette intrigue à suspense. Il ne s’agit évidemment pas d’une histoire d’amour lambda, rien n’est conventionnel. On s’adapte à l’intégration des sectateurs, à leur coutume et leur manière de vivre. Avec cette romance, Jana Rouze met en avant la condition des femmes, le fait que les enfants n’aient pas d’acte de naissance. Qu’aux yeux du monde, ils n’existent pas ! J’ai frissonné du début à la fin, les pages recèlent une richesse insoupçonnée. Les descriptions sont à couper le souffle, de Miami à Vancouver en passant par Abu Dhabi, vous allez voyager avec nos héros. Vibrer sur les circuits de F1. Découvrir l’envers du décor !

J’ai trouvé ce premier opus enivrant, j’aime être stimulé psychologiquement et apprendre des choses. Ce roman est concentré d’action, de suspense, de sensations fortes et tout repose sur des faits réels. L’ensemble forme un tout, on se laisse porter par la plume efficace de l’autrice, par sa capacité à nous émouvoir, à nous transporter dans un univers singulier et percutant.

En bref, avec Scrap metal, Jana Rouze nous offre une histoire forte, addictive et indéfinissable. Ce premier opus est intense, le récit est percutant et audacieux, les personnages sont singuliers et charismatiques. Les thématiques abordées sont exploitées en profondeur et se fondent dans une intrigue à suspense intelligente au cheminement imprévisible. Il n’y a pas une page de trop dans cet opus. 720 pages d’adrénaline pure ! Un rythme et une écriture implacable. Jana Rouze ne laisse rien au hasard et défend des causes réelles et inédites. Scrap metal va faire couler de l’encre, achetez-le ! Lisez-le ! Parlez-en autour de vous ! Sauvage et Hope n’attendent que vous !
Échec et Mat, Tome 1 : C'est la guerre Échec et Mat, Tome 1 : C'est la guerre
Kennedy Fox   
un jeu du chat et de la souris en peu fatiguant à force
Briar Université, Tome 1 : The Chase Briar Université, Tome 1 : The Chase
Elle Kennedy   
Sortie en France prévue en juin 2019!!

par Mailys20
Lycée Wolf Ridge, Tome 1 : Brute Alpha Lycée Wolf Ridge, Tome 1 : Brute Alpha
Renee Rose   
Pas du tout réaliste du point de vue de la psychologie des personnages, l’évolution de la relation entre Bailey et Cole est incohérente avec ce que serait la réalité... mais dans le fond un livre qui se laisse lire quand même
Le Marchand de sable, Saison 1 Le Marchand de sable, Saison 1
Gaïa Alexia   
Le marchand de sable, conte de notre enfance qui permettait à nos parents de nous berner pour aller se coucher et bien dormir. Ici dans ce roman, nous serons bien loin de la douceur de cette histoire, Nicolas et Pimprenelle n’ont qu’à bien se tenir !

Depuis quelque temps, Nola voit un homme étrange dans ses rêves, celui-ci la terrifie si bien qu’elle s’empêche de dormir pour ne plus le voir. Devenue insomniaque, elle fera des recherches pour savoir qui il est, allant même jusqu’à se faire suivre par un psy pour être sur de ne pas devenir folle. Seulement quand l’homme aussi sexy que terrifiant devient réel, Nola ne sera plus quoi penser, ni quoi faire pour le fuir et ne plus le voir apparaitre. C’est déboussolée, à la fois attirée et apeurée que Nola va finir par rencontrer Le marchand de sable, ne sachant pas pourquoi sa présence l’angoisse autant qu’il la soulage, lui fait du bien sans qu’elle ne comprenne pourquoi. C’est face à un homme séduisant, le Bad boy tatoué, rebelle jusqu’au bout des ongles que Nola devra faire face à des découvertes qu’elle n’attendait pas. Elle va se retrouver souvent confronter à Mane de son vrai nom, à son caractère explosif et destructeur mais aussi à ce regard envoutant et rempli de tristesse.

C’est face à une héroïne au premier abord banale que nous allons suivre cette histoire. Nola est étudiante, elle suit des cours à la fac, peinant dans quelques matières et plus précisément celle sur les Dieux Nordiques. Elle trouvera un allier pour l’aider à remonter ses notes, un professeur en total décalage avec le corps professoral qui sera lui redonner espoir en cette matière sans pour autant la lui rendre plus simple. Nola va dans ce premier tome faire face à beaucoup de chamboulements, faire la connaissance de nouvelles personnes, de nouveaux décors, elle va devoir gérer des émotions inconnues pour elle et qui la bousculeront.

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, c’est un texte assez prenant, surtout sur la seconde partie de roman, la première partie m’ayant fait sentir quelques passages un peu longs. C’est à la fois un roman fantastique, romancé mais aussi pédagogique car on apprend beaucoup de choses en le lisant sur les dieux Nordiques. Une fois bien ancrée dans l’histoire et une fois avoir fait la découverte de points importants, il est difficile de s’en détacher. C’est dans le doute et l’euphorie que nous avançons, perdant la notion du temps et du monde qui nous entoure tellement on est happé par l’histoire de Nola et Mane. Les personnages qui nous sont présentés sont intrigants. Nola est tout en simplicité, elle va se dévoiler et s’ouvrir au fil des pages, nous offrant une héroïne attachante et touchante. Mane lui est beaucoup plus difficile à cerner, surtout au départ, on ne sait pas qui il est vraiment, dans le sens où on ne devine pas ses intentions envers Nola : est-il bon ou mauvais ? quel est son but ? tant de question dont les réponses vont petit à petit nous être révélées. Les personnages secondaires vont aussi jouer un rôle important dans cette histoire, certain m’ont surpris, d’autres me font douter sur leur motivation et leur manière d’être.

Gaia Alexia a encore une fois donner à son livre une fin à se taper la tête contre un mur, c’est frustrée que j’ai refermé mon livre, attendant maintenant avec impatience la sortie du second tome.

https://www.livresavie.com/le-marchand-de-sable-saison-1-de-gaia-alexia/

par Natoche
Campus Drivers, Tome 1 : Supermad Campus Drivers, Tome 1 : Supermad
C. S. Quill   
Je ne sais plus comment j'en suis venu à commencer ce livre, je voyais régulièrement les titres de CS Quill, mais je n'avais encore jamais tenté. J'ai commencé l'extrait... et vous savez comment c'est, on se retrouve jusqu'à pas d'heure à ne pas lâcher son livre et à rugir de frustration pour avoir la suite alors qu'on ne l'avait pas prévu. C'est exactement ce genre de bonne lecture.

Je ne suis pas vraiment la lectrice de new adult j'en prends à petite dose car on ne va pas se mentir j'ai beau avoir 25 ans *tousse*, ok 28 *tousse* bref peu importe, je ne me sens plus vraiment concernée par tous ces émois. Mais de temps en temps, j'essaye quand même, sur un malentendu ça peut marcher, et là ? Ça a marché, car il a une base qui me plait à tous les coups : une ambiance de camaraderie (mais vraiment entre mecs), l'humour (un peu potache oui, à peine) et des dialogues qui sonnent vrais.

L'histoire d'A est originale, elle a évolué de façon crédible et a su prendre le temps de développer un tas d'émotions. On est dans un friends-to-lovers avec un pitch assez simple : Lane ne veut pas d'attache et à du mal à laisser les autres entrer dans sa bulle, il aime sa solitude mais ça ne l'empêche pas d'avoir des potes. Ce n'est pas le genre de type qui accueillerait n'importe qui chez lui... On s'attache très vite à cette bande de potes.

Lane est touchant dans cet aspect non-chaland. Lois quant à elle va nous saouler au début, parce qu'elle n'a que son ex en-tête mais quand on est amoureux, notre fierté est parfois bien égratignée... on ne sait pas à quel point on peut tout tenter tellement on est désespéré. Alors sans qu'ils ne s'en rendent compte, au fil du temps ces deux parfaits inconnus apprennent à se connaitre et développent une belle amitié...

La fin n'est que frustration alors tout dépend quand on le commence, soit on enchaîne direct avec le T2, soit on prend son mal en patience en lisant les 7 premiers chapitres du tome suivant qui sera sur Donny.. et franchement, ça s'annonce top ! Je recommande cette série si vous avez un faible pour Elle Kennedy ou Vi Keeland.

par LLyza
Plonge avec moi, Tome 1 : Souffle contre souffle Plonge avec moi, Tome 1 : Souffle contre souffle
Oly TL   
✒ *MON AVIS*
???

Je dois vous avouer que lorsque j'ai débuté ma lecture, je n'avais aucun souvenir de son résumé. Honte à moi ? Non, parce que je pense que ça n'a que plus joué dans mon plaisir de découvrir les personnages, le récit et tous les défis qui les ont accompagnés. D'ailleurs, qu'en dire de cette lecture ? Honnêtement, j'ai du mal à mettre des mots sur ce roman tant il m'a bouleversé.

Je peux vous le dire pour moi, c'était un réel coup de foudre, et même bien au-delà de ça. Je pense bien qu'il a détrôné mes plus beaux coups de cœur. En tout cas, tenez-vous prêts. Moi, je ne l'étais pas. Je ne m'attendais pas à ressentir autant d'émotions, de sentiments au cours de cette lecture. Je ne pensais pas plonger avec les personnages et pourtant c'est bien ce que j'ai fait.
Alors prenez une grande inspiration et plongez avec moi.

"J'inspire péniblement. Que m'a dit Morgan, déjà ?
Prends la plus longue inspiration de ta vie.
Et plonge avec moi."

Vous me suivez ? Moi, je l'ai fait et que vous dire de plus que : vous allez succomber. Bon, si je vous parlais un peu des personnages. Marjorie et Morgan ? Que dire d'eux, l'une est curieuse, féminine et elle a une forte tendance à essayer de briser les règles. Alors que le second est dans la retenue, enfermé dans des tourments qu'on ne comprend pas tout de suite. Pourtant, il attise notre curiosité, nous amenant à nous poser des tonnes de questions sur lui.

"Capuche sur la tête, piercing métallique à la lèvre et yeux pers, froid et impoli : voilà l'aperçu que j'ai eu du fameux Morgan avant qu'il ne détale.
"Tu verras, il est cool", m'affirmait Jimmy.
Tu parles ! Il y a tromperie sur la marchandise."

Qui est Morgan ? Pourquoi a-t-il besoin de s'exposer autant au danger ? Pourquoi squatte-t-il l'appartement de Marjorie ? Pourquoi se cache-t-il derrière un masque noir ? Trop de questions avec lesquelles l'autrice a su jouer. Elle nous amène d'un bout à l'autre, ne nous tenant pas par la main. Au contraire, elle nous bouscule dans notre quotidien, notre vision des choses et surtout dans les limites de ce qu'on trouve raisonnable. Je me suis même demandée si j'aurais été prête à me lancer dans le même défi que Marjorie. Est-ce que je serais capable d'entre dans ce genre de secret ? Et si oui, à quelle hauteur ? Jusqu'où je serais prête à aller pour trouver une logique à tout ça.

Et bizarrement, je peux répondre à toutes ces interrogations. C'est surement pour cette raison que je me suis autant attachée aux personnages. Peut-être parce que je me retrouve dans Marjorie. Dans sa force, mais également dans les épreuves qu'elle doit affronter durant le récit. Et d'ailleurs, il y a une petite citation que je me suis permise de relever au début de ma lecture. Une citation qui maintenant, à la fin de ce tome 1 a encore plus de force.

"En même temps, elles reboostent les autres femmes en leur affirmant : "Ce sexe dit faible est ton atout ! Toi seule en as le contrôle et toi seule peut en faire une force." Madonna l'avait compris dans les années 1980."
???

D'ailleurs, j'avoue avoir été agréablement surprise de voir que pour une fois c'est une femme qui étudie la criminologie et la sexologie. Cela n'a attisé que plus mon envie d'en savoir davantage. Et si comme moi, vous vous doutez que les choses vont être bien plus complexes que ce que Marjorie pensait alors je vous invite à plonger à ses côtés dans l'une des confréries les plus controversées.
Quitte à se brûler autant sauter dans le feu à pieds joints.
Et si je vous disais qu'on ne saute jamais seule dans un piège ? On entraîne toujours quelqu'un avec nous sans forcément le vouloir. La question est de savoir qui entraîne le plus l'autre au fond d'un gouffre dont il ne pourra pas se sortir. Parce qu'on le sait tous. Si le trou est trop profond, on ne pourra pas s'en sortir SEUL. Et nos émotions feront les montagnes russes, tout comme les miennes l'ont fait pour Morgan et Marjorie. Parce qu'honnêtement, je ne sais toujours pas lequel des deux pousse le plus l'autre vers le précipice.

"Je respire longuement et abdique :
— Je vois. Ton jeu, tes règles. Mon corps, mon consentement. Ça me va.
L'espace d'un instant, j'ai l'impression que mon aval le cloue sur place. Je le scrute, fascinée, paumée en lui."

Bien sûr, le récit ne se cantonne pas à Marjorie et Morgan, mais si je vous parle des autres, j'ai peur de vous donner trop d'indices qui gâcherait le plaisir de les découvrir au fil de la lecture. Parce que vous allez voir, certains d'entre-eux savent bien cacher leur jeu. Ou nous tromper. Parce que dans une confrérie secrète, qu'est-ce qui importe le plus ? Le secret, la manipulation, le plaisir ? Non ? Avec "Plonge avec moi", c'est un doux mélange de vis et de travers qui vous attendent.

Le tout fixait sur des rails ascensionnels qui nous font passer d'un sentiment à un autre en quelles lignes. Et si vous avez l'habitude des univers ficelés, réfléchis alors vous êtes au bon endroit. Ce récit est pour moi une vraie révélation. Et je ne sais pas quoi vous dire de plus pour vous donner envie de plonger au cœur de l'histoire.
Plongez au cœur de cet univers troublant.

"On se regarde. Longuement. Sans un mot, sans un geste, juste l'univers de l'un suspendu dans les prunelles de l'autre.
Je suis paumée, Morgan. Je ne sais pas dans quoi tu m'as fait plonger, mais j'en perds le souffle."

???

✒ *CONCLUSION*
Pour moi ce livre est une pure merveille, une découverte coup de foudre doublé d'un coup de cœur. Pourquoi ? Pour qui ? Pour l'autrice d'abord, pour les mots qu'elle a su choisir, le thème qu'elle abordé mais aussi et surtout les messages forts qui sont cachés derrière les lignes de son récit. Mais aussi pour ses deux personnages principaux, et également pour les secondaires qui ont tous une histoire plus une forte. Et surtout ils ont tous leur rôle à jouer. Poussant Morgan et Marjorie à aller plus loin dans leur découverte, leur penchant et surtout à plonger dans l'univers l'un de l'autre.
Croyez-moi si je vous dis que je pourrais en parler des heures.

Et que dire également de ce tourbillon d'émotions dans lequel on est propulsé ? Force, Fierté, Curiosité, Désir, Impuissance, Déchirure, Cicatrice, Reconstruction, Secret et Surprise sont au rendez-vous. Le tout nous amenant au plus près de nos retranchements, nous faisant souvent douter du vrai et du faux, des personnages mais aussi et surtout de leurs intentions. Pour conclure, l'autrice nous a donné là une magnifique Dark romance. Une histoire qui nous pousse à nous poser des tonnes de questions sur la réalité. Sur qui nous sommes. Et je terminerai sur ces questions : Quand le feu vous a brûlé tout entier réussiriez-vous à vous relever ? A faire confiance de nouveau ? A vous reconstruire ? A croire à nouveau en lui ? Pensez-vous qu'il soit possible de sauver une personne si elle n'a pas conscience de le vouloir ?
En tout cas, moi, je refuse de croire à l'impossible quitte à me brûler un peu plus.

"En tout cas, pour ma part, je le refuse.
— Si je... cède, promets-moi d'arrêter dès que l'un de nous aura atteint ses limites, souffle-t-il.
Dieu, que tes yeux clair-obscur m'envoûtent.
Je ne tourne pas rond.
— Promets-le, putain ! grogne Morgan face à mon silence.
— Promis.
— Mot d'alerte ?
— Quoi ?
— Notre mot pour dire stop.
— Euh... "feu"."

????

Ps : Un aveu de dernière minute. C'est la première fois que j'ai envie de RELIRE un livre. Autant vous dire que c'est une preuve de plus pour mon coup de foudre pour cette histoire. Parce que d'habitude la relecture et moi, ça fait deux.
Le Collectionneur de voeux Le Collectionneur de voeux
Mia Sheridan   
http://lesjolieslecturesdepapier.com/2021/04/le-collectionneur-de-voeux-mia-sheridan.html

{Instagram : aur131}

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Si vous ne le savez pas encore, Mia Sheridan fait partie de mes auteurs préférés. Elle possède à chaque fois le don de m’hypnotiser, de me transporter à chaque nouveau roman dans une histoire bouleversante. C’est pourquoi, lorsque j’ai appris que Le Collectionneur de Voeux allait sortir en France, je n’ai pas pu m’empêcher de sautiller de joie à l’idée de pouvoir enfin lire cette magnifique histoire. De plus, on en parle de cette couverture qui est absolument canon ?

Dans Le Collectionneur de Voeux, nous suivons Clara, une jeune ballerine fraîchement arrivée à la Nouvelle-Orléans. Loin de chez elle et surtout loin de son père qui est malade, Clara se sent rapidement désemparée dans cette ville.Voulant en apprendre davantage sur cette dernière, Clara découvre par le biais d’une charmante voisine la plantation Windisle; une ancienne plantation qui regorge de secrets et d’histoires. La jeune femme est rapidement attirée par ce domaine et l’est encore plus face à la légende qui y est associée. Mais ce qui rend également ce domaine aussi fascinant aux yeux de Clara, c’est Jonah, le propriétaire des lieux. Défiguré après un tragique accident et vivant comme un reclus depuis huit ans, Jonah est terrifié à l’idée que Clara découvre la laideur de son visage. Cependant, la jeune femme n’aura de cesse d’essayer d’établir une amitié avec lui et de s’évertuer par la même occasion à défaire la malédiction qui plane au-dessus de ces lieux…

Encore une fois et sans surprise, j’ai complètement été emballée par l’histoire, les lieux et les personnages. Comme toujours, la plume de Mia Sheridan est sublime. C’est poétique, doux, fluide et terriblement addictif. Contrairement à ses autres écrits que j’ai pu lire jusqu’à présent, ici l’auteure ne s’est pas seulement contentée d’écrire qu'une simple romance. Mia Sheridan est également parvenue à développer une intrigue autour de Jonah et de la plantation.

Par conséquent, en plus de la romance, il y a beaucoup de suspens et j’ai trouvé cela très agréable. Ça pousse le lecteur à vouloir découvrir le terrible sort qui a frappé autrefois la propriété, on ne peut s’empêcher d’être happé par le mystère ambiant qui se dégage des pages. En plus de ça, les thématiques abordées sont aussi très chouettes. L’auteure y aborde l’acception de soi, le pardon, le deuil, mais elle met également en avant la beauté intérieure, l’altruisme et la générosité.

La particularité de ce roman, c’est qu’il regroupe deux romances. Certes, l’une d’elles prend davantage le dessus sur l’autre, cependant deux idylles et quatre destins viennent s’entrelacer pour former une seule et même histoire. D’un côté, il y a celle de Clara et Jonah qui se déroule à notre époque et de l’autre côté il y a celle d’Angelina et John qui se déroule peu de temps avant la guerre de Sécession. Ainsi, les chapitres s’alternent entre les points de vue de Clara et Jonah, mais aussi de façon à nous montrer des bribes de l’histoire d’Angelina et John.

Du côté de Clara et Jonah, c’est une romance très émouvante que nous offre Mia Sheridan. Dès leur première rencontre, il y a rapidement un lien qui se crée entre eux. Aucun des deux n’est capable de mettre des mots sur ce qui se passe, mais cela ressemble énormément à un coup de foudre. On pourrait penser alors que leur relation va vite évoluer, que la romance va être trop rapide, et pourtant il n’en est rien. Du fait que Jonah se sent laid, incapable d’être aimé à cause de son visage défiguré, il met du temps avant de succomber au charme de Clara. Et même après ça, leur histoire reste très subtile. Je veux dire par là que leur relation ne repose pas seulement sur une simple alchimie. Oui, il y a de la passion et une certaine tension sexuelle entre eux, mais en réalité c’est beaucoup plus que ça. Ils sont tombés amoureux l’un de l’autre avant même de se voir, ils sont tombés amoureux avant tout de leurs personnalités respectives. C’est justement ça qui est beau dans cette histoire, il faut parfois aller au-delà de l’apparence physique.

Pour ce qui est d’Angelina et John, bien qu’elle soit importante au bon déroulement de l’intrigue, leur romance est un peu moins présente que la précédente. D’ailleurs, si je devais relever un seul petit point négatif sur ce roman ça serait le léger manque de chapitre concernant leur histoire. Les chapitres sont assez courts, rapides à lire et j’aurais aimé en avoir davantage. Malgré tout, j’ai adoré découvrir leur histoire, leurs personnalités. À l’instar du couple Clara/Jonah, la romance entre Angelina et John est également bouleversante. Ils ont dû, eux aussi, passer par de nombreuses épreuves pour pouvoir être ensemble. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise, mais sachez que leur histoire vous tirera peut-être quelques larmes…

Pour finir, les personnages. J’ai eu un gros coup de coeur pour celui de Clara. Honnêtement, cette fille est une perle. Elle est bienveillante, altruiste, forte, généreuse… Bref, on peut dire que c’est la fille parfaite. Clara est aussi belle de l’intérieur que de l’extérieur. J’ai adoré sa détermination à vouloir lever la malédiction. Ce n’est pourtant pas sa maison, sa famille et son histoire, mais elle a tellement été touchée par la légende qui entoure Windisle que Clara en fait une affaire personnelle. Mia Sheridan a toujours le don de créer des personnalités féminines attachantes et Clara ne fait pas exception à la règle.

Jonah, quand à lui, est également fort intéressant. Il y a eu une magnifique évolution autour de son personnage. D’abord renfermé et refusant de sortir de chez lui, Jonah va  finir par s’ouvrir et s’épanouir au côté de Clara. Cette histoire c’est aussi pour lui un moyen de faire sa rédemption, un moyen d’en finir avec les démons du passé. Pour tout vous dire, après avoir lu le résumé, je pensais découvrir quelqu’un de rustre, maussade, très désagréable. N’étant pas sorti de chez lui depuis huit ans, ça ne m’aurait pas surprise s’il s’était montré comme ça dès le début. Finalement, c’est plutôt un homme tendre et sympathique que l’on découvre. Bien sûr, après ce qu’il a vécu, Jonah est aussi brisé et blessé, mais il essaye tout de même de s’en sortir. Sa propre histoire, en plus de la malédiction de Windisle, ajoute un intérêt supplémentaire au récit et j’ai vraiment pris plaisir à la suivre.

En conclusion, Le Collectionneur de Voeux est un superbe roman, une magnifique lecture qui n’a fait que me rendre encore plus admirative face au talent de Mia Sheridan. Avec ce roman, l’auteur nous propose une jolie réadaption de La Belle et la Bête au coeur de la célèbre Nouvelle-Orléans. Ajoutez à cela du mystère, des fantômes, un amour maudit, un peu de magie et beaucoup d’amour, vous obtiendrez à coup sûr une histoire qui vous sera impossible de lâcher !

par Aur31
Loup, Tome 1 : Le Loup, le protecteur, le mari Loup, Tome 1 : Le Loup, le protecteur, le mari
Penelope Sky   
Charmée par le résumé de ce premier tome, j'attendais impatiemment la sortie des 2 autres pour me faire la totale (oui, je déteste vraiment attendre entre 2 tomes ^^).
J'ai bien aimé ce tome 1. Les personnages me plaisent. J'aime que leur relation change doucement, que ce mariage "forcé" ne les empêche pas de vivre comme ils l'entendent et qu'ils s'apprivoisent petit à petit. J'aime qu'Arwen ne soit pas une petite chose fragile tout de suite sous le charme et que Maverick ne devienne pas comme par magie un homme fidèle et gentil quasi dans l'instant.
Bon, un petit couac sur l'écriture... Enfin pas sur tout mais j'ai vite compris que monsieur était grand, magnifique, hyper musclé, aux veines saillantes, aux abdos en béton... Je ne sais combien de fois c'est répété mais j'avoue que ça m'a fait lever les yeux au ciel à force...

par Xisca14

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode