Livres
568 848
Membres
624 118

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Cannibal_Licornes : Ma PAL(pile à lire)

La Maison d'à côté La Maison d'à côté
Lisa Gardner   
Trente-huit ans, célibataire et travailleuse acharnée, D.D. Warren est commandant à la brigade criminelle. Un coup de téléphone du capitaine Miller la prévient qu'une jeune enseignante de vingt-trois ans a disparu en pleine nuit laissant sa fillette de quatre ans seule dans son lit. C'est son mari, Jason Jones, journaliste au Boston Daily, qui de retour au domicile, tard dans la nuit, constate et signale la disparition de sa femme. Aucun désordre dans la maison, aucune trace de lutte, seule une lampe cassée et un édredon disparu.
J'ai bien apprécié la façon dont l'auteur traite de sujets délicats, avec sobriété mais clairvoyance. J'ai bien aimé également que ses personnages soient mis à nu dans leurs sentiments, leur sensations, leur perception des événements. On pressent que des faits du passé vont rejaillir et causer quelques dégâts.
Coté enquête, l'auteur arrive à maintenir un intérêt et un suspense certains car, à tour de rôle, tous ses personnages peuvent être suspectés, tous ont de sérieux mobiles et jusqu'à la fin on se demande qui sont les coupables et si le principal suspect est bien celui qui est le plus mis sur la sellette. Lisa Gardner entretient tout au long du roman, une certaine ambiguïté, ce qui n'est pas pour déplaire. Toutefois, je ressors de cette lecture avec un sentiment assez mitigé car il m'aura fallu parvenir presque à la moitié du roman pour qu'enfin le rythme s'accélère. De plus, certains personnages sont parachutés au beau milieu de l'histoire, comme imposés pour les besoins de l'enquête, de même que la fin un peu expédiée. Mais globalement, l'histoire est intéressante.

par SuperNova
Les 7 Vies de Léo Belami Les 7 Vies de Léo Belami
Natael Trapp   
J'ai été très agréablement surprise par ce roman, je m'attendais à l'apprécié car il est question dans ce livre d'une enquête et surtout de "voyage dans le temps" mais je ne pensais pas l'aimer autant !
J'ai adoré plonger avec nostalgie au cœur des années 80, avec nostalgie car à cette époque certes je n'étais pas lycéenne comme les personnages de ce livre mais c'est tout de même une partie de mon enfance. J'ai adoré le regard que porte le personnage sur c'est année et toutes les référence culturelles, ça m'a rappelé pleins de souvenirs.
L'histoire est super originale, et même si c'est une enquête, elle est bourrée d'humour.
Les personnages surtout Léo, sont très attachants.
C'est tellement original et intéressant de voir la vie dans la peau d'un autre, de voir à quel point le regard que l'on porte sur les autres change selon qu'on soit populaire ou victime de harcèlement.
Et tout se questionnement sur la liberté qui apporte du sel dans ce roman <3
J'ai énormément apprécié le changement de sex du personnage, j'ai trouvé cela très original, d’ailleurs je ne savais pas que le centre de gravité différait d'un homme à une femme.
Bref, tout ça pour vous dire que je n'ai que peu de temps de lecture par jour et pourtant je l'ai lu en deux jours. Ce livre vaut vraiment le coup d'être plus connu c'est une petite pépite.
J'ai hâte de voir ce que cet auteur nous proposera d'autre dans l'avenir !!

par Utopie
Qui doit mourir ? Qui doit mourir ?
Diana Urban   
Lecture très mitigée. Le début est entrainant, mais très vite le manque de profondeur de tous les personnages, stéréotypés au possible ralenti la lecture. On tourne les pages sans entrer dans l'intrigue. Dommage car le livre aborde des sujets plus profond qu'il n'y parait au premier abord. Une fin prévisible et bancale. Déçue.

par Lilith86
La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir
Kerstin Gier   
Oh mon dieu!!! ce livre m'a couper le souffle, le suspens défile à grande vitesse ! la fin est vraiment très prenante à vous en faire saliver!! Oh la la c'est tellement dure d'attendre!! Je ne demande qu'une chose vite la SUITE!!!

par quartz
Inavouable Inavouable
Zygmunt Miłoszewski   
Depuis que les aventures du procureur Szacki, c'est fini, je ne croyais pas que je m'en remettrais un jour (si Hervé Vilard chante dans votre tête, c'est tout à fait normal).

Et pourtant, pourtant… (Aznavour aussi, tiens, chante dans votre tête) Je dois dire que Zygmunt Miłoszewski a réussi à me plaire avec un roman tout à fait différent des enquêtes de mon procureur Szacki chéri.

Ce que j'apprécie chez cet auteur, c'est qu'il me parle de son pays, la Pologne, sans concession, sans prendre des gants, c'est brut de décoffrage, sans prendre de gants et s'il faut critiquer le pouvoir ou les habitants, il ne s'en prive pas.

Malgré tout, je découvre des pans de son pays avec toujours le même plaisir renouvelé, surtout lorsqu'il va gratter dans les pages sombres de l'Histoire, celles qui se sont déroulées entre 39-45. Et tout le monde ne fut pas droit dans ses bottes…

Anybref, le sujet n'est pas là, il se trouve plutôt dans la spoliation des oeuvres d'art par les uniformes noirs à tête de morts – les nazis – qui ne se sont pas privés et ont vidés les musées et les maisons privées de tout ce qu'elles comportaient comme peintures ou autres objets d'art.

La Pologne ne fut pas épargnée et voilà que son gouvernement désigne 4 personnes pour aller récupérer un Raphaël dans une maison privée aux États-Unis… "Ocean Eleven" à quatre pour jouer aux "Monument Men"…

L'auteur, sous le couvert de l'Histoire et de faits réels, nous offre un thriller punchy, avec des personnages sympathiques, pas toujours très clean eux aussi, mais qui ont tous en comment l'Art, que ce soit un marchand, une spécialiste des oeuvres volées, une voleuse ou un espion.

On pourrait se croire dans une grosse production hollywoodienne et pourtant, l'auteur a soigné son histoire, faisant en sorte que si fiction il y a, elle se glisse adroitement dans la réalité et ne vire pas non plus à du non-sens, même si, les personnages sympathiques qui constitue ce quatuor a tout de même beaucoup de chance en survivant à tout ceux qui sont lancés sur les traces.

De plus, en lisant ce thriller qui pulse sans pour autant être trop rapide, on apprend des tas de choses sur les oeuvres d'art volées, sur les petites magouilles des États, et rien qu'en Art, on a de quoi briller durant les prochains repas en famille.

Les fêtes de fin d'années sont proches, pensez-y… Si la conversation s'enlise, plutôt que de raconter une blague cochonne, embrayez sur la disparition de toutes ces peintures de grands maîtres.

Au final, une brique qui se lit toute seule, au coin du feu, avec un sourire béat devant les répliques qui fusent, les pensées remplies d'humour cynique.

On se prend de sympathie pour les 4 personnages principaux, on tremble avec eux, on conduit pied au plancher, on tente de s'en sortir par tous les moyens, on transpire, on a froid, et on tente surtout de découvrir quel est l'horrible mystère qui se cache derrière tout ça, en toile (hahaha) de fond et qui pourrait faire des gros dégâts s'il venait à être révélé.

Pas de baisse de régime dans le cadre de ce nouveau roman, on a perdu un procureur cynique et on se retrouve avec deux baroudeurs et deux experts qui en possèdent autant que Theodore Szacki.

Un vrai plaisir de lecture grâce à un scénario excellent et des dialogues au top. Sans compter qu'il tape toujours sous la ceinture, là où ça fait le plus mal.

PS : j'ai pouffé de rire avec le prénom d'un personnage secondaire : "Jerzy Majewski". J'ai pensé directement au porc Jerzy de Gotlib dans un de ses calembours célèbre "Et père y colle au zoo ce porc Jerzy".
Ça, Tome 1 Ça, Tome 1
Stephen King   
Si Stephen King meurt, la Terre perd un génie.
Ça est probablement son meilleur roman, travaillé dans les moindres détails, d'un réalisme palpable. King a réussi à reproduire le contexte de l'enfance, que j'avais oublié, et à me faire peur au point de vouloir fermer le livre, et me coucher en priant pour ne pas faire de cauchemars. Mais ce n'est pas mon genre et j'ai dévoré les 800 pages avec la délectation toute particulière que je ressens quand je lis cet auteur. J'ai beaucoup aimé le traitement "tour à tour" des personnages, assez pratique. A ma grande surprise, j'ai ressenti de nombreuses émotions, dont la peur, et je me suis surprise à cauchemarder une ou deux nuits.
J'ai hâte de lire la suite, même si Derry me met de plus en plus mal à l'aise...

par Natiguane
Pars vite et reviens tard Pars vite et reviens tard
Fred Vargas   
Bon polar, très bien écrit. Adamsberg est un personne très attachant.
Je conseille tous les Vargas
J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir
Christine Arnothy   
L'histoire se déroule pendant la 2nde Guerre Mondiale. On suit l'auteure, narratrice et personnage du roman. On assiste à son combat, qui reflète en quelque sorte ce que des millions de Juifs ont mené durant la 2nde Guerre Mondiale, et qui exprime son incroyable volonté de vivre.
Ce livre est un véritable hymne à la liberté, à lire absolument.

par Ophie
Je me suis évadé d'Auschwitz Je me suis évadé d'Auschwitz
Rudolf Vrba   
J'admire le courage de cet homme qui a réussis à s'évader de la pire horreur mondiale, mais qui l'a revécu en écrivant son témoignage simplement pour nous et pour l'histoire. N'oublions jamais ce qui s'est passé au 20 ème siècle dans ces camps de concentration.

par Edith972
Les Sept Sœurs, Tome 1 : Maia Les Sept Sœurs, Tome 1 : Maia
Lucinda Riley   
Oh la la !!! Comme je me suis régalée avec ce premier tome de la série "Les sept soeurs" qui promet de bons moments encore à passer avec la suite si les tomes à venir consacrés à chacune des sœurs sont aussi sympas !
J'ai aimé ce roman parce qu'il est agréable à lire. Nous voyageons entre Paris et Rio dans deux époques différentes qui se rejoignent et s'entremêlent.
J'avais déjà lu "La rose de minuit" de Lucinda Riley qui m'avait beaucoup plu mais "Les sept sœurs" est encore différent, je dirais qu'il est plus exaltant et abouti.
J'ai vraiment apprécié la plume de l'auteure et le fait qu'elle aille jusqu'au bout des événements et des situations. Parfois, lors de mes lectures, je trouve qu'il y a comme un goût d'inachevé alors qu'ici, l'auteure mène toutes les situations de son intrigue jusqu'à la fin.
Cette série débute avec Maia, 33 ans, l'aînée de sept soeurs qui doivent chacune leur prénom donné par leur père adoptif aux noms de la Pléiade, sa constellation préférée. Il s'agit d'un homme assez énigmatique ayant eu une vie pour le moins extraordinaire pour avoir beaucoup voyagé et avoir adopté six filles, la septième adoption n'ayant pas abouti. Il leur offre une vie exceptionnelle dans un château aux abords du lac de Genève, une vie aisée mais construite, avec une éducation de sorte que ses filles acquièrent leur autonomie. Celui-ci décède de façon inattendue et est très rapidement enterré dans des circonstances assez mystérieuses. Il laisse à chacune de ses filles une énigmatique enveloppe afin qu'elles aient la possibilité d'éclaircir, si elles le souhaitent, l'origine de leur adoption et découvrir d'où elles viennent. Celle de Maia contient une lettre et une pierre avec une inscription illisible. Si au début, elle n'a aucune intention particulière à ce sujet, ce sont les circonstances qui vont l'amener à fuir son quotidien car elle vivait assez cloîtrée depuis plusieurs années s'occupant de son père, situation qui lui convenait bien pour se "protéger" de l'extérieur. C'est pour échapper à son ex-fiancé qui la contacte après plusieurs années pour se consoler ensemble de leur deuil respectif, car celui-ci vient également de perdre son père, qu'elle s'envole pour le Brésil. Elle trouve ainsi un prétexte pour partir réaliser des recherches sur ses origines. Et avec elle, nous plongeons dans la vie de ses ancêtres et en particulier celle de son arrière grand-mère à qui elle ressemble énormément.
J'aime beaucoup ces récits où les vies basculent du présent vers le passé et nous décrivent en fait ce que fut la vie de deux héroïnes d'une même lignée séparées par des générations. Il est très agréable en plus de voyager avec elles dans le Rio présent et passé, puis dans le Paris des années 20. Et je me suis sentie aussi bien dans l'histoire présente que dans celle du passé au point que quand j'étais dans l'une, je ne voulais pas la quitter et cela me faisait pareil dans l'autre. Je me trouvais tellement bien dans chacune ! Un régal !
Alors, tout n'est pas rose pour l'héroïne du passé, l'ancêtre de Maia, loin sans faut, parce qu'elle doit faire un mariage de convenance mais l'histoire est addictive et très agréable à suivre.
Le roman se termine avec l'évocation de la soeur de Maia avec qui elle s'entend le mieux, la seconde, Ally, qui devient l'héroïne du tome deux de cette série intitulée "La soeur tempête" que j'aurais grand plaisir à lire plus tard pour suivre la suite des aventures des 7 soeurs.
www.ladyromance.over-blog.com
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode