Livres
550 901
Membres
592 058

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Celia-48 : Ma PAL(pile à lire)

High school bad boy High school bad boy
Julie Perry   
J'ai passé un bon moment en lisant ce livre. La lecture est fluide. Tout est bien ficelé et l'auteur a une belle plume. L'histoire de Hope et Jace est top. Leur passé est intrigant et prenant. J'aurai juste aimé un épilogue plus long et plus détaillé sur la suite de leur vie.

par emy5966
Alys et Tyron : Si tout était possible Alys et Tyron : Si tout était possible
Thaïs L.   
Alys est une jeune jeune femme très réservée et solitaire ! Sa maladie l’a privée de sa joie de vivre et de toutes ces belles choses dont jouissent les jeunes de son âge .
Sa vie est fade et sans aucun intérêt. Jusqu’au jour où l’amour frappe à sa porte d’une façon des plus insolites en la personne de Tyron .
Jamais Alys ne s’est sentie aussi en vie ni aussi belle que dans ses yeux ténébreux . Même son pauvre coeur n’a jamais battu à cette cadence infernal, ce son est devenu sa dose d’adrénaline quotidienne depuis qu’elle a rencontrée ce mec tatoué mais beau à tomber .
Alys qui a oublié ses rêves commence enfin à espérer autre chose que vivre assez longtemps . Mais hélas la vie ne lui fera pas de cadeaux, son destin est bouclé car Tyron n’est pas homme à s’arrêter devant une pauvre recluse comme elle, et même si c’était le cas, leur mode de vie est aux antipodes ! Tyron flirte avec le danger, les affaires louches sont son quotidien, très loin de la souris grise qu’elle est ! Il faut dire qu’Alys ne va pas loin qu’à son supermarché à quelques arrêts du car .
Que réserve la vie à ces deux âmes errantes ? Pourront-ils espérer une vie à deux ? Une relation stable où le danger n’a pas sa place ? Ou la fatalité a tranché peur eux deux, et qu’arrêter de rêver à l’impossible n’est pas juste une option .
Thaïs, je te félicite pour cette belle romance très addictive . Il lui manquait juste un petit chouïa de travail de fond et elle aurait fait une jolie dark-romance .
Les personnages ont bien joué leurs rôles . Au fil des pages, leurs personnalités se développent pour laisser place à un tempérament de feu inattendu de la part d’Alys et une grande douceur et tendresse de notre Bad man sensé être dangereux et violent. Des protagonistes qui se sont avérés émouvants et attachants .
En faisant abstraction sur quelques fautes d’orthographe et quelques maladresses de débutante, Thaïs a réussi à me captiver, et lire cette histoire d’une seule traite sans m’ennuyer une seconde !
N’hésitez pas à lire « Si tout était possible », non seulement pour encourager une plume qui promet mais aussi pour passer un très bon moment lecture !
Mya
Callie & Kayden, Tome 1 : Coïncidence Callie & Kayden, Tome 1 : Coïncidence
Jessica Sorensen   
Ce livre m'a bouleversée... Il m'a émue et remuée. Kayden est frappait par son père, et Callie a vécu la pire horreur qu'une fille peut vivre [spoiler]elle s'est faite violée, à douze ans, lors de sa petite fête d'anniversaire avec tous ses camarades. Dans l'obscurité de sa chambre, sans que personne ne remarque quelque chose. [/spoiler] On connait dès le début l'histoire de Kayden, mais celle de Callie est décrite très subtilement. On comprend ce qu'il lui est arrivé très vite sans savoir si c'est bien cela. En effet, seule les gestes, les émotions et les sensations de Callie nous permettent de comprendre. Et c'est ainsi qu'une douloureuse histoire d'amour naît entre les deux personnages écorchés. [spoiler]J'étais touchée, et je ne sais pas pourquoi par la façon que Callie avait de se protéger. J'étais touchée par ses tremblements, par ses gestes et sentiments. Par ses yeux qui ne quittaient pas la main qui la touchait, par ses lèvres tremblotantes lors d'un baiser. J'ai été touchée par chacun de ses gestes même le plus désespéré lorsqu'elle se fait vomir pour évacuer le mal en elle jusqu'à saigner. Chacun de ses choix et de ses actes m'a émue. Et lorsque enfin elle révèle son secret je n'ai pas pu m'arrêter de pleurer.
La passage que j'ai certainement le plus apprécié, est la façon dont Kayden a consolé Callie après qu'elle ait vu Caleb, l'auteur de tout ce mal encré en elle. J'ai bien cru qu'il n'allait rien faire, pourtant, ce qu'il a fait été bien plus touchant. Après avoir consolé Callie, il a fait ce qu'il avait a faire avec toute la froideur qu'il fallait. Malheureusement son passé la rattrapé lorsque son père l'a ramené de prison et lui a planté un couteau dans le ventre. [/spoiler]
A la fin, je ne pouvais plus m’arrêter de pleurer et j'avais l'impression que l'on avait arraché des pages mais cela ne m'a pas dérangé car j'ai directement commencé le tome 2. Cette histoire a été bouleversante pour moi, et je me suis énormément attachée aux personnages.

par Kiiwako
One Week Girlfriend, Tome 1 : Une semaine avec lui One Week Girlfriend, Tome 1 : Une semaine avec lui
Monica Murphy   
C'est super prévisible comme histoire, mais ça n'en reste pas moins intense et addictif puisqu'on veut à tout prix savoir ce qu'ils cachent tous les deux...

par Lusylila
Jeux dangereux, Tome 1 : Le Défi Jeux dangereux, Tome 1 : Le Défi
Emma Hart   
Une lecture franchement moyenne qui ressemble à d'innombrables autres bouquins de genre New Adult.
Pour commencer, il faut reconnaître que ce n'est pas de la grande littérature hein. Bourré de grossièretés, comme dans tous les livres de ce type. Les auteurs cherchent sans arrêt à faire passer les étudiants pour des fêtards qui couchent avec n'importe qui, boivent à longueur de temps et ne sont pas foutus de faire une longue phrase correcte sans gros mots. Bref, ça m'horripile. Ici, on ne déroge pas à la règle. De la vulgarité en veux-tu, en voilà. "Bite", "la baiser", "nichons", "putain" et j'en passe sont de rigueur. Tout ne tourne qu'autour des coucheries des uns et des autres.
Ensuite, on a le droit à tous les autres clichés habituels. Le beau gosse qui saute sur tout ce qui bouge se transforme au bout de 2 semaines en prince charmant fou amoureux qui sort des phrases mièvres et se montre aussi tendre qu'un fiancé. Je n'ai même jamais réussi à trouver quand et comment Maddie et Braden tombaient amoureux. C'est tellement... rapide et surréaliste. Ils ne se supportent pas et se moquent tous les deux de l'autre vu que c'est un défi. Et paf, après 2 brefs rendez-vous ridicules et quelques autres moments ensemble, ils s'aiment. Braden qui jurait que l'on ne pouvait pas trouver la femme de sa vie à 19 ans se met ensuite à y croire dur comme fer. Plutôt radical comme changement chez un homme qui accumule les conquêtes sans se souvenir de leurs prénoms.
Les amis se mêlent de tout ce qui ne les regarde pas et poussent les protagonistes dans ce défi que je trouve stupide. Et ce qui est encore plus débile, c'est que Maddie accepte d'y participer. Sur ce coup-là, je ne la comprends pas. Surtout que ça ne correspond pas à sa personnalité.
Et puis j'ai eu énormément de mal à m'habituer à l'écriture. Le temps employé est le présent mais avec inversion du sujet et du verbe, et je trouve que ça rend l'ensemble trop simple et bâclé. Ça m'a beaucoup perturbé. Je n'aime pas les phrases écrites ainsi : " — Je dirais qu’il y a de grandes chances, elle murmure en réponse." Et malheureusement, le livre en est truffé.
Bref, un livre très superficiel où la romance ne m'a absolument pas convaincue et où j'ai retrouvé tous les clichés que je ne supporte plus. Je ne lirais pas les autres tomes, surtout que le tome 2 est sur Aston et que lui aussi ne pense qu'avec ce qu'il a entre les jambes.
Losing It, Tome 1 : Ce si joli trouble Losing It, Tome 1 : Ce si joli trouble
Cora Carmack   
Alors je sens déjà qu'on va surement se moquer de moi...Mais j'ai vraiment adorée ce roman alors non ce n'est pas Victor Hugo (ou autres)mais je pense que des fois ce genre de lecture fraîche et pleine d'humour peut (largement) se placer au niveau de Victor Hugo.Enfin non pour être plus claire je pense qu'on ne peut pas comparer deux styles de romans aussi différents car après tout ce n'est pas forcément la "grandeur" de l'écriture mais ce qu'elle nous fait ressentir au fond de nous et ce livre m'a fait rire,désirer d'être à la place de Bliss...Enfin bon après cette petite parenthèse qui ne servait (surement)à rien :) Je vais parler du roman (enfin!),quand je l'ai lue je souriais et rigolais environ euh....Tout le temps?.Ha Ha je dois paraître complétement niaise mais c'est juste que le côté romance interdite c'est tellement séduisant et désoler est un système qui marchera encore pas mal de temps (pour ne pas dire toujours...). Beaucoup se plaigne que les auteurs ramènent toujours les mêmes sujets (ex:Romance interdite,triangle amoureux...) et je suis d'accord avec vous complètement !! Mais je pense le problème ce n'est pas les sujets mais comment c'est écrit je veux dire il y a des auteurs qui arrivent à bien les mettre en place et d'autres non...Bon je crois que je me suis un peut emballée dans ce commentaire^^mais en tout cas un roman parfait pour l'été ;)

par kiwiixx
No Rules No Rules
Anita Rigins   
En voyant cette couverture et ce titre, je me suis laissée tenter. Hélas, cela ne l'a pas fait ! Du tout...
C'est bourré de clichés, comme dans beaucoup de RC maintenant.
Un jeu malsain, au coeur de l'action, que j'ai trouvé débile, sans fantaisie, du déjà vu ... C'est tellement facile comme approche mais l'accroche, elle, n'est guère subtile. Une meute qui ne m'a absolument pas convaincu. Et surtout, je me suis lassée de la surenchère concernant le passé des protagonistes dans les livres et celui-ci n'y déroge pas. On peut construire une histoire intéressante sans pour autant que les héros aient vécu mille souffrances abjects et épouvantables. Cela ne rajoute pas forcément de force au roman, à mon sens. Bref, pas adhéré du tout en ce qui me concerne, ni dans l'histoire, ni dans l'écriture de l'autrice que j'ai trouvé ni recherchée, ni travaillée. C'est basique.
The Boy Next Door The Boy Next Door
Penelope Ward   
Je me sens en totale dépression livresque, trois des grosses sorties attendu depuis des mois m'ont totalement laissé insensible. J'étais tellement excité après Room Hate que ça ne m’est pas venu à l'idée que je serais déçue du récit. Il y a quelques points qui ont fait que ce récit, n'était pas très convaincant, des scènes pas toujours connectées et des dialogues dérangeants. Pour tout vous dire, c'est l'impression dominante qui avait animé ma lecture de Step Brother, le fond de l'histoire est plaisant, mais sans jamais vraiment décoller.

Pour ceux qui n'auraient pas lu Step Brother, il faut savoir que Chelsea est connectée à l'histoire puisqu'il s'agissait de la petite amie de Elec et bien évidemment si ce tome compagnon existe, c'est qu'ils ne vivent pas d'amour et d'eau fraîche. A vrai dire, leur rupture a été assez brutale et la jeune femme se remet difficilement de la perte de cette relation. Le changement semble être la clé d'un nouveau départ, alors un déménagement c'est la solution rêvée, si seulement son mystérieux voisin ne la rendait pas dingue avec ses deux chiens bruyants. On dit souvent que le premier contact est déterminant et on peut dire que ces deux-là vont partir sur une relation explosive.

On est tous passé par une rupture difficile et ce tome aborde un angle intéressant de l'amour. On se questionne notamment sur les degrés d'amour que peuvent éprouver les personnes et bien que cette histoire ait parfois raisonné comme un boomrang sur ma vie personnelle, j'ai apprécié cette manière d'évoquer les sentiments amoureux et on réalise qu'il n'y a pas de recette miracle pour se remettre d'une rupture. Seul le temps guérit les blessures et la tristesse de Chelsea va progressivement se transformer en autre chose au contact de Damien. La jeune femme va passer par une palette d'émotions, oubliant ses tracas à force d'être poussé à bout par son voisin, mais c'est bel et bien le trouble qui va définitivement l'aider à passer à autre chose, il faut dire qu'une relation amicale va rapidement naître entre eux et elle va réapprendre à aimer d'une manière totalement différente. La limite entre l'amitié et l'amour est fragile et Chelsea et Damien vont en faire l'expérience.

Mon gros problème à la lecture de cette histoire, c'est que le sujet est fort et j'ai l'impression d'être resté de marbre, le récit manque parfois de naturel et ça enlève une part de crédibilité. Damien est un personnage haut en couleur et son caractère est le parfait reflet du bad-boy, mais en creusant un peu son histoire va s'avérer surprenante. Beaucoup de mystère demeure et on comprend difficilement ses réactions, il est parfois très contradictoire dans ses actions et il est évident qu'on n'a pas toutes les cartes en mains, mais ce côté passif ça ne m'a pas séduite. Il y a un contraste entre son caractère désinvolte et sa manière de se comporter avec Chelsea.

On retrouve l'humour de Penelope Ward et c'est l'une des choses que je préfère dans ses romans, ce sentiment de liberté et cette part de légèreté, alors qu'on aborde plusieurs thèmes difficiles. La romance se construit d'une belle manière et l'amour/amitié qui naît montre une connexion d'abord physique, puis sentimentale. Je ne nie pas que le couple ait de beaux moments ensemble, mais ça n'aura pas suffi à faire éclater un millier de papillons dans mon cœur. Peut-être est-ce les prémices d'une panne, ou est-ce lié à la traduction, toujours est-il que je suis passé complètement à côté de cette histoire. J'ai tendance à monter mes exigences quand j'apprécie une auteure et c'est peut-être ce qui n'a contribué à rendre cette lecture agréable, mais pas inoubliable.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-3Wu

par Luxnbooks
VE.RI.TAS, Personne n'est parfait VE.RI.TAS, Personne n'est parfait
Isabelle Fourié   
En premier lieu, j'ai craqué pour la couverture de ce roman qui est très attirante et le résumé m'a tout de suite donné envie de découvrir cette histoire.
Je tiens aussi à souligner que l'auteure à gagné avec celle-ci le concours « Black Ink University ». Et je dois dire que c'est amplement mérité, car cette histoire est vraiment prenante et rentre parfaitement dans le thème.
Même si au début, j'ai eu un peu de mal à accrocher au monde dans lequel font partis les deux personnages, j'ai pu par la suite comprendre et avoir une autre vision des choses. Malgré que c'était nécessaire et que l'auteure l'a très bien fait, il y avait beaucoup d'explications et d'informations sur leurs rangs, leurs situations. C'était un peu complexe.
Cependant, j'ai accroché tout de suite à la plume de l'auteure.
Puis, j'ai aimé la rencontre des deux personnages principaux. J'avais vraiment envie de découvrir leur histoire, apprendre à les connaître davantage et ne pas m'arrêter à l'apparence.
Qui sont réellement Astrid et Léo ?
Ici, nous faisons la connaissance avec Astrid, 18 ans et sa sœur aînée Amaraah 25 ans. On peut dire que la vie ne les a pas épargnées et que malgré leurs jeunes âges, elles sont très fortes.
L'auteure a très bien décrit la psychologie des personnages que ça soit pour Astrid et Amaraah ou pour Léo. On ressent bien leurs émotions, leurs doutes, l'impact de leurs familles sur leur vie.
Astrid est une jeune femme difficile à cerner, complexe, différente des autres, mais ça en fait quelqu'un d'unique. Malgré ses peurs, ses angoisses, nous apprenons à l'aimer telle qu'elle est vraiment. Je dirai qu'au fur et à mesure des chapitres, elle évolue, elle change tout en restant elle-même. De chrysalide, elle se transforme en papillon. Astrid est aussi frêle que forte, surprenante qu'impressionnante, mais surtout, elle est épatante.
Extrait : Ma vie toute entière est dictée par mon nom, mon rang et l'argent de ma famille.
Astrid s'apprête à faire son entrée à Harvard et ça va être pour elle son « billet vers la liberté ».
Extrait : Je compte y trouver ma vérité, celle qui me fera grandir et briser le carcan qui enserre mon âme.
Avant de rentrer dans ce nouveau monde, la route d'Astrid va croiser celle du beau Léo.
Léo Montgomery a comme Astrid, une famille qui n'est pas commode, et même si au premier abord tout à l'air de les opposer, la vérité pourrait bien être tout autre.
Léo est un jeune homme de 23 ans qui malgré son côté mauvais garçon, sa réputation auprès de la gente féminine plus que sulfureuse, est attendrissant. Je ne sais pas comment l'expliquer, mais il est tout de suite attachant. Il a ce petit truc qui m'a touché.
La rencontre de Léo avec la belle Astrid pourrait bien venir ébranler notre héros si sûr de lui et changer son destin.
Extrait : Au milieu du ciel, face à cette inconnue, je n'ai jamais été si vrai.
Entre les réparties d'Astrid et le franc-parler de Léo, ça va faire des étincelles !
Astrid et Léo sont attachants. On sent tout de suite ce lien si particulier qui les unit. Entre eux, rien n'est simple. Leur passé et leurs familles respectives ont une grosse main mise sur leur vie. Ce n'est pas facile de se livrer complètement lorsqu'il y a tant de secrets qui mettent des freins et quand en plus des doutes s'ajoutent à l'équation. Cela devient encore plus tendu. La tension est palpable et fait aussi monter en nous la tension et grimper la température. C'est un coup froid, un coup chaud et ça nous rend complètement dingue. On ne sait plus sur quel pied danser.
Au-delà d'Astrid et Léo, j'ai pu aussi apprécier certains personnages secondaires. Ils apportent vraiment un plus à l'histoire.
L'auteure véhicule à travers certains passages : la reconstruction, l'espoir, l'avenir.
C'est une histoire difficile, prenante, avec de l'amitié sincère et de l'amour véritable.
J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman.
Je vous le recommande !
Arrogant & Tattooed Arrogant & Tattooed
Ludivine Hart   
Ca partait bien, bien écrit et là on découvre que la fille est vierge à 22ans et j'ai arrêté ma lecture marre des romances sexistes entre le bad boy quetard et la petite cruche vierge par ce qu'elle a "peur, pas confiance" c'est bon on en XXIème siècle pas au XIXème siècle faudrait que certaines auteures de romance se mettent en phase avec la société

par Aurelia-3

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode