Livres
541 675
Membres
573 161

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Celine-579 : J'ai lu aussi

Le Bureau du mariage idéal Le Bureau du mariage idéal
Allison Montclair   
lecture agréable et distrayante. On s'attache aux personnages très facilement.
Promenons-nous dans ce bois Promenons-nous dans ce bois
Nele Neuhaus   
Voici mon premier livre de Nele Neuhaus, bien que ce soit le huitième de sa série, elle réussit à offrir quelque chose de frais qui ne manque pas de dynamisme et reste inspirant. J’ai adoré rencontré le couple que forme les inspecteurs Bodenstein et Sander anciennement Kirchhoff.
Tout commence par un incendie et son corps carbonisé encore fumant brûlé vif de quoi faire des cauchemars dès le premier chapitre et ce n’est que le début, la liste des crimes et des victimes ne va faire que prendre de l’ampleur sans que l’on sache à qui l’on a affaire. L’enquête que vont mener Oliver et Pia va obliger celui-ci à un retour dans le temps, en 1972, il a onze ans et c’est l’année où a disparut son meilleur ami ainsi que son renard apprivoisé maxi qu’il aimait tant. Toute l’intrigue tourne autour du village dans lequel il a grandit, aujourd’hui il ne peut s’empêcher de penser que certains des villageois en savent plus et que la vérité ne sera pas facile a être révélée quarante ans plus tard.
Les allers et retours dans le temps sont bien équilibrés tout en collant au présent dans une belle fluidité et apparemment sans effort. Cela donne un puzzle complexe, facile à défaire et dont les pièces sont parfois difficiles. Le nombre de personnages mis en scène et leurs noms à caractère germanique ne m’ont pas facilité la tâche, heureusement que l’auteur à penser à nous car on trouve au début du livre, une liste de personnages ainsi que leur lien et croyez moi cela m’a bien aidé, de même que la carte géographique qui permet de visualiser les lieux de l’action.
Force est de reconnaître que ce livre est superbement bien écrit, on y trouve tous les éléments d’un polar/thriller, suspicion, angoisse, disparition, deuil, déni qui ont su garder mon intérêt éveillé du début à la fin. Bonne lecture.
Hématome Hématome
Maud Mayeras   
Attention, ce livre est addictif! Donc prévoyez votre repas, débranchez votre téléphone et coupez la sonnette! Car dès que vous commencerez cette lecture, vous n'aurez qu'une seule envie ... la terminer au plus vite. C'est simple, vous n'allez même pas vous rendre compte que vous avez "avalé" ces 312 pages!

Emma se réveille à l'hôpital, qui est-elle? Que lui est-il arrivé? Pourquoi a-t-elle perdu la mémoire? Qui est Karter, cet homme qui se dit être son compagnon? Tout comme Emma, j'étais avide du moindre renseignement pouvant me mettre sur la piste. Tout comme Emma, l'angoisse et le doute vont s'installer peu à peu dans ma tête.

Les flashs s'entrechoquent dans le cerveau d'Emma, elle commence à recouvrer la mémoire. Elle est effrayée, angoissée. Comme un puzzle, sa vie a éclaté en morceaux et elle va devoir trouver les pièces au plus profond de sa mémoire. Mais, lorsque le puzzle sera pratiquement terminé, c'est le coup de massue! Un choc effroyable! Et la vie qui bascule.

Une histoire captivante et prenante. Un thriller terriblement bien dosé et la plume de Maud Mayeras que j'avais déjà découvert avec son roman Reflex (ma chronique ICI) est addictive! Il me tarde de la relire prochainement.

par cookies72
Sång Sång
Johana Gustawsson   
J'attendais ce troisième tome de la saga Emiliy Roy et Alexis Castells avec grande impatience. J'ai adoré les deux premiers et sachant qu'une partie de celui-ci se déroulerait en Espagne, je trépignais.

Comme dans les deux précédents volets, le récit oscille entre passé et présent et nous fait voyager de Londres à la Suède. Ici une partie de l'histoire se déroule en Espagne, durant le franquisme. L'après-guerre, une période sombre, cruelle et à bien des égards bien plus dure que la guerre ele-même.

J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver les personnages en particulier les féminins auquels ont ne peut que s'attacher. Elles vont être confrontées au massacre d'une famille en Suède. Il va être question de PMA (procréation médicalement assistée), des souffrances, des espoirs mais aussi des dérives et abus que cela peut engendrer.

J'ai aimé suivre l''histoire du présent avec l'enquête, intéressante, bien menée, mais je n'avais qu'une hâte, en même temps que je le craignais, retrouver celle du passé.
L'histoire de femmes et d'enfants d'opposants au régime de Franco dans les prisons et les orphelinats de la peur racontée avec beaucoup de pudeur. Malgré tout c'est dur, violent, abject, inhumain. Ca m'a prise aux tripes, remuée, bouleversée.
Parce que c'est un peu l'histoire de ma famille, de mes parents mais surtout de mes grands-parents. Bien sûr ils n'ont pas vécu la même chose, mais la guerre a laissé des absences et des traces indélébiles sur chacun d'eux. Les histoires durant cette période me touchent particulièrement, m'intéressent et résonnent de manière très spéciale en moi. Je suis toujours avide d'en savoir plus, il y a encore trop de secrets et tabous. La lecture de certains passages a parfois été difficile, je suis passée par toute une palette d'émotions mais je suis contente d'en avoir appris plus.
Je n'oublierai pas de sitôt Teresa, Dulce, Reme, Launa, Lados et en particulier Gordi, le personnage qui m'a le plus émue.

Nous savons que les deux histoires, passé et présent, ont un point commun, mais lequel ? J'avoue que trop prise par ma lecture, je n'ai pas chercher à deviner ni savoir comment elles allaient s'imbriquer. Je me suis laissée porter et me suis prise de plein fouet les révélations de la fin. Si j'ai un seul petit bémol au sujet de ce livre c'est les trop nombreuses coïncidences en fin de roman. Mais honnêtement ça ne m'a pas gênée plus que ça, après tout savons-nous ce que le destin nous réserve ?

Johana Gustawsson est une auteure que j'ai toujours plaisir à lire, une sensibilté et un talent incontestable. Sång est un thriller poignant, bouleversant que je vous recommande fortement, ainsi que les deux premiers tomes, Block 46 et Mör, si vous ne les avez pas encore lus.

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

par Armony22
Les Sept Sœurs, Tome 4 : La Sœur à la perle Les Sept Sœurs, Tome 4 : La Sœur à la perle
Lucinda Riley   
Dur dur de lâcher ce tome 4 tellement il est prenant.
En route pour l'Australie et suivant Cee dans ses recherches.
Les Sept Sœurs, Tome 2 : La Sœur de la tempête Les Sept Sœurs, Tome 2 : La Sœur de la tempête
Lucinda Riley   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/05/19/les-sept-soeurs-tome-2-la-soeur-de-la-tempete-lucinda-riley/

[...] Dans ce tome, l’accent est mis sur Ally, la seconde « sœur » d’Aplièse, qui part elle aussi à la recherche de ses origines suite à la disparition de son père adoptif. En effet, ce dernier a laissé une lettre à chacune de ses filles adoptives dans laquelle il révèle les conditions de leur adoption et le contexte de cette dernière. Si, avec Maïa, nous étions partis au Brésil, cette fois c’est en Europe du Nord, plus précisément en Norvège, que l’histoire d’Ally va se dévoiler à elle.

Une nouvelle fois, Lucinda Riley va jouer avec les époques. En effet, entre passé et présent, on va découvrir tout doucement les origines d’Ally. Sur le même modèle que pour Maïa, Lucinda Riley va tisser tout doucement sa toile et relier les histoires d’Anna et d’Ally malgré les nombreuses années qui les séparent.

Une chose est sûre, c’est que l’auteur maitrise parfaitement son monde et ses histoires, et nous livre une nouvelle fois une narration mélancolique, enchanteresse et poétique. C’était un vrai régal de me replonger dans la douceur de son écriture, comme si je m’entourais d’un cocon. Je me suis vraiment passionnée pour le vécu d’Anna, à l’instar d’Ally, et j’avais moi-même l’impression de découvrir l’histoire de cette personne. C’est vraiment remarquable la façon dont Lucinda Riley passe de l’une à l’autre sans à-coup, de façon très naturelle, comme si cela coulait de source. Ce qui, au final, est le cas.

Par contre, je ne vous cache pas que j’avais réussi à deviner bien des éléments quant aux rebondissements dont bénéficie l’intrigue. A ce niveau, Lucinda Riley reste très prévisible, et heureusement que sa plume parvient à combler ce fait. De plus, à l’instar du premier tome, je reste ici aussi quelque peu sur ma faim concernant Pa Salt, le fameux père adoptif des filles dont on ne sait, encore une fois, presque rien. Je m’interroge toujours autant à son propos, et j’ai l’impression qu’il va encore en falloir des pages pour en découvrir plus sur ce fil rouge qui relie les filles entre elles.

Pour conclure : je suis complètement retombée sous le charme de la plume de Lucinda Riley. Elle a une nouvelle fois su me séduire grâce à cette histoire se déroulant dans les fjords norvégiens. J’espère par contre que l’auteur saura se renouveler, car même si la construction de ses livres est prenante et magnifique, j’ai peur qu’elle réussisse à lasser son lecteur si elle continue sur le même schéma pour les prochains tomes. Pour l’instant, je reste conquise, et j’ai vraiment hâte de découvrir le prochain opus sur Star !

par Kesciana
La Faiseuse d'anges La Faiseuse d'anges
Sandrine Destombes   
En tant qu’auteur de polars, il est rare que je me fende d’une chronique du roman d’un autre. Je trouve que les auteurs sont souvent de piètres lecteurs. Je vais pourtant faire une exception aujourd’hui pour vous parler de « Faiseuse d’Anges » de Sandrine Destombes. C’est un premier roman, on devrait donc y trouver essentiellement du perfectible, de l’à peu près. Eh bien, devant tant de qualité initiale, je peux vous assurer que je n’entrevois qu’une marge de progression réduite ! Je vous laisse rechercher le synopsis, le quatrième de couverture etc. L’écriture m’intéresse ici. Et quelle écriture !
La trame du roman tresse trois lignes d’enquêtes. Un tissage serré qui vous laisse tous les brins bien en vue. L’histoire principale est dense, étayée avec ce qu’il faut d’analyses et de rebondissements, la série d’enquêtes parallèles (deux ou trois) vient construire professionnellement le personnage principal, enfin la trame de fond fragilise l’ensemble pour lui éviter de tomber dans le travers du super-flic. Ici aucun personnage n’est entier, mais aucun n’est bancal. Ils ont tous trouvé un équilibre précaire qui les rend vivants et attachants. Max, la commissaire obtient la palme. On l’aime sans l’adorer. On a de la tendresse pour elle en voulant la secouer. Certains personnages pourraient lui donner des leçons de savoir vivre, littéralement parlant. C’est là qu’on se rend compte que Sandrine Destombes a une véritable force d’écriture. On pense à ses créations en termes de personnes, non plus de personnages. J’ai eu le même coup de foudre il y a quelques années avec l’œuvre de Dominique Sylvain. Le style est d’une fluidité sans égal. Ici on n’alambique pas, on laisse l’histoire se dérouler parce qu’elle est primordiale. Le tape-à-l’œil est proscrit, les phrases sont justes, le talent est indéniable. Sandrine Destombes est déjà une grande romancière, il lui reste juste à être reconnue comme telle.
Les Sept Sœurs, Tome 1 : Maia Les Sept Sœurs, Tome 1 : Maia
Lucinda Riley   
Oh la la !!! Comme je me suis régalée avec ce premier tome de la série "Les sept soeurs" qui promet de bons moments encore à passer avec la suite si les tomes à venir consacrés à chacune des sœurs sont aussi sympas !
J'ai aimé ce roman parce qu'il est agréable à lire. Nous voyageons entre Paris et Rio dans deux époques différentes qui se rejoignent et s'entremêlent.
J'avais déjà lu "La rose de minuit" de Lucinda Riley qui m'avait beaucoup plu mais "Les sept sœurs" est encore différent, je dirais qu'il est plus exaltant et abouti.
J'ai vraiment apprécié la plume de l'auteure et le fait qu'elle aille jusqu'au bout des événements et des situations. Parfois, lors de mes lectures, je trouve qu'il y a comme un goût d'inachevé alors qu'ici, l'auteure mène toutes les situations de son intrigue jusqu'à la fin.
Cette série débute avec Maia, 33 ans, l'aînée de sept soeurs qui doivent chacune leur prénom donné par leur père adoptif aux noms de la Pléiade, sa constellation préférée. Il s'agit d'un homme assez énigmatique ayant eu une vie pour le moins extraordinaire pour avoir beaucoup voyagé et avoir adopté six filles, la septième adoption n'ayant pas abouti. Il leur offre une vie exceptionnelle dans un château aux abords du lac de Genève, une vie aisée mais construite, avec une éducation de sorte que ses filles acquièrent leur autonomie. Celui-ci décède de façon inattendue et est très rapidement enterré dans des circonstances assez mystérieuses. Il laisse à chacune de ses filles une énigmatique enveloppe afin qu'elles aient la possibilité d'éclaircir, si elles le souhaitent, l'origine de leur adoption et découvrir d'où elles viennent. Celle de Maia contient une lettre et une pierre avec une inscription illisible. Si au début, elle n'a aucune intention particulière à ce sujet, ce sont les circonstances qui vont l'amener à fuir son quotidien car elle vivait assez cloîtrée depuis plusieurs années s'occupant de son père, situation qui lui convenait bien pour se "protéger" de l'extérieur. C'est pour échapper à son ex-fiancé qui la contacte après plusieurs années pour se consoler ensemble de leur deuil respectif, car celui-ci vient également de perdre son père, qu'elle s'envole pour le Brésil. Elle trouve ainsi un prétexte pour partir réaliser des recherches sur ses origines. Et avec elle, nous plongeons dans la vie de ses ancêtres et en particulier celle de son arrière grand-mère à qui elle ressemble énormément.
J'aime beaucoup ces récits où les vies basculent du présent vers le passé et nous décrivent en fait ce que fut la vie de deux héroïnes d'une même lignée séparées par des générations. Il est très agréable en plus de voyager avec elles dans le Rio présent et passé, puis dans le Paris des années 20. Et je me suis sentie aussi bien dans l'histoire présente que dans celle du passé au point que quand j'étais dans l'une, je ne voulais pas la quitter et cela me faisait pareil dans l'autre. Je me trouvais tellement bien dans chacune ! Un régal !
Alors, tout n'est pas rose pour l'héroïne du passé, l'ancêtre de Maia, loin sans faut, parce qu'elle doit faire un mariage de convenance mais l'histoire est addictive et très agréable à suivre.
Le roman se termine avec l'évocation de la soeur de Maia avec qui elle s'entend le mieux, la seconde, Ally, qui devient l'héroïne du tome deux de cette série intitulée "La soeur tempête" que j'aurais grand plaisir à lire plus tard pour suivre la suite des aventures des 7 soeurs.
www.ladyromance.over-blog.com
Les Sept Sœurs, Tome 3 : La Sœur de l'ombre Les Sept Sœurs, Tome 3 : La Sœur de l'ombre
Lucinda Riley   
Dans ce troisième tome des « Sept soeurs », « La soeur de l’ombre », l’histoire se focalise sur la troisième fille de Pa Salt : Star.
Femme timide, parlant peu et vivant dans l’ombre de sa soeur Cece, elle a toujours le coeur brisé suite au décès de son père adoptif.
Parcourant le monde avec sa soeur, elles finissent par s’installer à Londres. Cependant, Star n’est pas heureuse et elle sait qu’elle ne vivra pas éternellement aux côtés de Cece, qu’un jour il faudra qu’elle s’émancipe.
Et quoi de mieux que d’écrire un nouveau chapitre de sa vie en ouvrant la lettre que Pa Salt lui a laissée et enfin découvrir ses origines ?
Les indices sur ses parents d’origines la mèneront dans une vieille librairie, lui faisant découvrir des personnes extravagantes, mais aussi son ancêtre, Flora, qui a eu un destin très particulier.

J’avoue ne pas avoir lu les deux premiers tomes de cette saga. Même si les histoires sont liées entre elles, on n’est pas obligé d’avoir lu les deux premiers tomes pour comprendre le sens de cette histoire de soeurs.
Cela ne m’a pas empêché d’avoir complètement adoré cette histoire, d’avoir succomber au charme des personnages et de dire haut et fort que c’est un gros coup de coeur.

Nous suivons l’évolution de Star, le personnage principal, à travers son enquête sur ses parents biologiques. C’est en lisant les journaux intimes d’une lointaine parente à elle, Flora, qui a vécu au début des années 1900 en Angleterre, que tous les secrets concernant sa famille vont se révéler.
Star va peu à peu s’ouvrir au monde, aux autres, et son émancipation est touchante à suivre. Son caractère a tout pour plaire et attendrir le lecteur : elle est altruiste, gentille, douce et pense toujours au bonheur des autres avant le sien.

Le récit se divise entre deux parties qui s’alternent, avec d’un côté le ‘moment présent’ avec Star et de l’autre les ‘instants passés’ lorsqu’elle lit les journaux de Flora. Nous avons alors des chapitres du point de vue de Flora et découvrons son quotidien et les péripéties qu’elle a vécues.
J’ai autant aimé le présent que le passé, les personnages étant tous intéressants et les problématiques très prenantes.
Il faut dire que Lucinda RILEY sait parfaitement jongler entre ces deux époques, installant à chaque fois du suspens, changeant de période lorsque l’on s’y attend le moins. De plus, elle adapte son style d’écriture et surtout son vocabulaire selon si l’on se trouve dans l’époque de Star ou de Flora et ce soucis du détail fait que l’on est vraiment immergé dans cette histoire.

Le style d’écriture de l’auteur est de ce fait particulièrement plaisant. Simple, mais riche et recherché, elle sait trouver les mots justes pour nous toucher. Cela est certainement dû au fait que les personnages sont vraiment faits pour transmettre des émotions et nous les faire ressentir.
De plus, le travail de recherche que Lucinda RILEY a fait sur l’époque de Flora est vraiment abouti car on s’y croirait presque. Sans compter tout ce qui touche l’univers de la mythologie grecque que j’affectionne particulièrement.

La grande force de « La soeur de l’ombre » réside dans les nombreux personnages, tous différents, mais chacun plaisants à sa manière.
En plus de Star qui est très attendrissante et Flora, cette femme forte et pleine de convictions pour son époque, nous avons Orlando, le libraire excentrique et perdu dans le passé. Il y a aussi Mouse, d’apparence antipathique mais au coeur tendre, et Rory qui ne parle pas mais exprime plus ses sentiments que la plupart des personnages. Sans compter les nombreux protagonistes du passé, connus ou non, comme Beatrix Potter ou Violet.
Mis à part Cece, la soeur de Star, que j’ai trouvé vraiment agaçante, chaque personnage a su m’émouvoir à sa façon.

Tout au long de l’histoire, l’auteur aborde des thématiques qui sont universelles.
Le deuil et la mort ont une place importante, avec le décès de Pa Salt. Même s’il était le père adoptif de Star, il était un véritable pilier pour cette femme.
Il y a aussi l’émancipation qui est abordée, mais également essayer de plonger dans l’inconnu, grandir. Sans compter l’amour et l’amitié, savoir suivre son coeur, mais aussi continuer à croire en ses convictions et ne pas se laisser faire.

La fin est particulièrement touchante. J’avoue en avoir eu les larmes aux yeux.
Star passe par toutes les émotions et nous avec. Le dénouement m’a complètement satisfaite et je n’ai qu’une hâte : connaître les aventures de ses autres soeurs.


En conclusion, « La soeur de l’ombre » est un énorme coup de coeur. Lucinda RILEY a su me transporter avec facilité dans son univers, me faisait accepter toutes les situations dans lesquelles se trouvent les personnages, me faisant aimer leurs décisions et parfois les détester. J’ai ressenti une palette d’émotions, j’ai souri et même pleuré.
Avec son histoire, elle a su toucher mon coeur de lectrice, de soeur et de femme.

Un livre à lire si vous aimez les histoires de soeurs, de deuil et de renaissance, mais surtout de recherche du bonheur.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/04/les-sept-soeurs-tome-3-la-soeur-de.html )
Les Sept Sœurs, Tome 5 : La Sœur de la Lune Les Sept Sœurs, Tome 5 : La Sœur de la Lune
Lucinda Riley   
Comme toujours un livre passionnant avec une nouvelle découverte de culture. Vraiment j'apprécie ces livres parce que au final ça nous pousse à s'intéresser à d'autres pays, d'autres cultures et l'histoire de certains personnages du passé.

par keisha50

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode