Livres
554 515
Membres
599 641

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Charlotte_livres : Mes envies

Toxic Love, Tome 1 Toxic Love, Tome 1
Coco Row   
Merci aux éditions pour l'envoi !! ❤

Ce résume intriguant donnait follement envie et je ne suis pas déçue !
C'est une histoire vraiment originale, qui sort totalement du lot. C'est drôle, c'est frais et ça se lit très facilement.
Les personnages sont vraiment attachants, Caméllia a une personnalité hyper forte et en même temps avec sa part d'ombre, elle en impose et ça fait plaisir à voir. De plus, ce livre est vraiment hilarant. Toutes les réactions ou les pensées de notre protagoniste m'ont au moins tiré un sourire, une vraie bombe ! xD Le protagoniste masculin était peut-être un peu plus en retrait mais attachant lui aussi, rien à redire dessus :)

Au niveau de l'action on est servi, même si il se passe peut-être un peu trop de péripéties d'un coupj'ai trouvé cela intéressant, surtout qu'on est vraiment en immersion au Népal avec nos personnages, et qu'on en apprend beaucoup mine de rien !

L'écriture est vraiment top, addictive, légère et très descriptive. C'était enrichissant et prenant, tout ce qu'il faut pour une lecture estivale !

Cependant je me dois d'en parler, mais j'ai été choquée par les propos sur l'autisme. On en parle que 4 pages à tout casser, mais l'auteur décrit cela comme une maladie infantile qu'il faut guérir, alors que c'en est absolument pas une et que surtout on n'a pas à en guérir !

Je pense sincèrement que même pour seulement 4 pages il aurait fallu se renseigner avec des spécialistes avant d'aborder ce sujet sensible, car beaucoup de stéréotypes sont véhiculés encore aujourd'hui et ce livre y contribue ! Je me doute que ce n'était pas dit méchamment, je suis moi-même neuroatypique et cela ne m'a pas blessée mais vraiment contrariée disons, car je ne veux pas que d'autres personnes pensent que l'autisme est une maladie mentale/infantile en lisant ce livre !

Enfin bref aparté mise à part, ce livre était réellement une bonne lecture. On a là tout ce qu'il faut pour passer un super moment : des chapitres courts et entraînants, des personnages du tonnerre, des connaissances enrichissantes sur le phénomène de l'amour et la culture népalaise.
Je recommande ce roman à ceux qui veulent passer un bon moment, c'est exactement ce qu'il faut !

J'ai hâte de découvrir la suite des aventures de Caméllia, cela promet d'être tout aussi explosif !

par Lou-30
Toxic Love, Tome 2 Toxic Love, Tome 2
Coco Row   
https://booksbookmarks.wordpress.com/2021/01/27/toxic-love-t2-coco-row/

7/10

« Alors, j’ai enfilé ce que j’avais de plus élégant : un combi-short en jersey sable, que j’ai agrémenté d’une ceinture nouée en papillon. Malgré ça, on est moins assortis qu’un charcutier avec une vegan. »

Tout d’abord, je souhaite remercier la collection Nisha pour l’envoi de cette suite de roman !

Et quelle surprise ! Moi qui pensais qu’on allait reprendre avec la même romance que j’avais moyennement aimée à la fin du tome 1, il n’en est rien et j’ai beaucoup aimé le changement de la plupart des personnages ainsi que du décor, puisqu’ici, on a rendez-vous en Amazonie.

Ce que j’ai adoré retrouver dans ce tome a été l’humour qui rythmait le tome 1. Ici, il revient en force et j’ai beaucoup rigolé. En effet, l’auteur a beaucoup d’humour et cela se ressent. Et j’insiste sur le mot « auteur » sans « e » car c’est un homme qui écrit et c’est très rare en romance. A part Nicholas Sparks, je n’ai lu aucun autre auteur masculin en romance et je dois avouer que c’est rafraichissant de connaître un autre « point de vue » sur l’écriture de romances. Cela ne se ressent même pas !

De même que le tome 1, dans ce second opus, on en apprend toujours autant sur l’amour, le sexe en général de façon historique et culturelle et c’était vraiment intéressant. Je vous laisse la citation ci-dessous d’une des choses que j’ai apprises entre autre :

« La taille compte-t-elle ? Non, sauf si l’on parle d’extrêmes. Le record du pénis le plus long est établi à un peu plus de trente-quatre centimètres en érection, tandis que le plus court jamais mesuré peinait à atteindre un centimètre.
La taille compte-t-elle ? Non, sauf si l’on fume. Le tabac peut en effet réduire la taille d’un pénis d’un centimètre. Il calcifie les vaisseaux sanguins, empêchant l’afflux de sang vers le pénis au cours de l’érection.
La taille compte-t-elle ? Non, sauf pendant l’Antiquité. A l’époque, un petit pénis était considéré comme idéal. Cela se retrouve d’ailleurs sur les statues de héros et de divinités. »

Le gros point positif aussi dans ce roman est qu’il se montre très ouvert d’esprit et touche à tout, tout est amené de façon décomplexée et on à l’impression de pouvoir lire une aventure sans tabou sans pour autant être lourd. En effet, nous sommes témoin par exemple, d’un plan à trois et c’était quelque chose d’inédit pour moi en lecture, j’ai trouvé cette expérience rigolote (je ne pense pas qu’on devait en rire mais je ne m’y attendais absolument pas) mais aussi enrichissante.

Bon, je n’ai pas davantage accroché à la romance dans ce tome, j’ai encore une fois trouvé qu’il manquait de profondeur, quoique j’ai vu une amélioration depuis le premier tome et c’était appréciable. Je me suis aussi ennuyée parfois dans le roman par manque d’intérêt même si l’histoire était très intéressante.

La fin m’a surprise et je suis vraiment curieuse de voir la suite et ce qu’elle nous réserve.

En bref, j’ai passé un super moment de lecture tout en dérision et sans prise de tête. Même si la romance ne m’aura pas fait rêver, c’est une saga que je vous conseille car trop peu connue mais pour moi une des meilleures de la maison d’édition.

par Marina009
Toxic Love, Tome 3 Toxic Love, Tome 3
Coco Row   
Un immense merci aux éditions Nisha pour l’envoi de ce roman.

Quel plaisir de retrouver Camélia, et de vivre à ses côtés de nouvelles aventures. Cette fois ci direction le Sahara pour trouver le prochain ingrédient pour son filtre d’amour parfait.

J’ai adoré ce tome, comme les deux précédents en fait. J’ai passé un excellent moment en compagnie de Camélia, j’ai voyagé et et j’ai vécu d’innombrables péripéties à ses côtés. Camélia a changé, tout se qu’elle a vécu au long de ses voyages l’a bouleversé.

Plus forte, plus motivée que jamais. Camélia est un personnage que j’affectionne tout particulièrement. J’aime sa volonté, son tempérament. Elle est prête à tout pour atteindre son objectif et ça je trouve cela génial.

Comme dans les précédents tomes, Camélia va faire des rencontres, de belles personnes vont l’aider dans sa quête et d’autres qui vont lui mettre des bâtons dans les roues.

J’ai beaucoup aimé les personnages secondaires, qui l’accompagne tout au long de ce tome. Et comme à chaque fois il est difficile de leur dire au revoir.

Ici encore elle nous dévoile quelques passages de son mémoires. Je les ai particulièrement aimé. Ses recherches sont poussées, complètes et ces brefs passages sont pour moi essentiels à l’histoire et surtout pour bien cerner la motivation de Camélia.

J’aime énormément la plume de Coco Row, fluide, parfois drôle et légère et à d’autre moment grave et intense. L’auteur me fait voyager, découvrir des cultures que je ne connaissais pas particulièrement, et surtout me transporte au fil des chapitres.

Vous l’aurez compris j’aime énormément cette saga, son histoire et ses personnages. Et je suis impatiente de découvrir le tome 4, qui va me faire découvrir la Malaisie et vivre grand nombre d’aventure !
Adopted Love, Tome 1 Adopted Love, Tome 1
Gaïa Alexia   
Grosse déception ! Vraiment. Je n'ai même pu terminer le livre.
A force de voir tous les commentaires positifs et les lecteurs le mettre dans leurs listes Diamant ou Or, j'ai commencé ma lecture... Pour ensuite larrêter à peine qu'un quart du livre ne soit lu !
L'histoire est plutôt captivante mais le vocabulaire et la plume de l'écrivaine gâchent tout. Sérieusement comment apprécier de lire de tels expressions; Garce, lionne, queue, trou du cul, connasse ! Les insultes pleuvent énormément. Les personnages principaux n'ont aucune profondeur et il y a un gros manque de réalisme dans leurs actes !
Bof, il y a des livres comme ça qui ménervent et me dégoûtent... Enfin, chacun ses goûts, hein.

par LahoLoui
Adopted Love, Tome 2 Adopted Love, Tome 2
Gaïa Alexia   
Autant le premier m'avait beaucoup plus, autant celui la a été long... très long à finir....
Ceux qui ont lu le premier tome savent déjà un peu tout ce qui se passe et les problèmes que Teagan rencontre. Mais il y a un moment j'ai décroché, et c'est de la faute de l'auteur pour n'avoir pas cherché mieux que de sortir un deuxième tome sans réel synopsis. (désolée pour ceux qui l'ont kiffé... [spoiler]On passe l'intégralité de ce deuxième tome à attendre que le procès de Teagan se fasse et surtout que Elena parle ! Oh elle m'a gonflé a ne rien dire pendant 300 pages ! On voyait bien ce qui se passait du coté de Rikers avec Teagan mais on fait du surplace pendant tout le bouquin[/spoiler] Je sais que les problèmes de Teagan ne peuvent pas se régler en 2 chapitres mais passer 300 pages sur Elena et son petit secret qu'elle ne veut pas avouer à Papa et Maman ça va 5 minutes. En dehors du fait qu'il y est la vérité qui éclate a la fin, ce livre tourne en rond et n'a rien de nouveau, d'entrainant ou de sensationnel. Je pense qu'elle a simplement voulu faire ça pour le buzz et c'est dommage car les personnages ne sont, pour une fois, pas des stéréotypes et ça fait du bien !

Déçue. Pour moi fallait sortir un tome 2 à la hauteur du premier mais pas un juste pour le fait d'en sortir un deuxième, c'est sans intérêts !

par Payton
Adopted Love, Tome 3 Adopted Love, Tome 3
Gaïa Alexia   
Je me pose une question pour quoi faire un tome 3

par lene25300
Hide Out Hide Out
Lily Arnould   
Merci aux éditions Nisha pour l’envoi de ce roman et pour m’avoir fait découvrir cette histoire.

Une histoire prenante, avec des rebondissements et beaucoup d’émotions.

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, même si au début j’avoue avoir eu du mal à entrer dans l’histoire. J’avais un peu peur qu’il y ait trop de clichés. Surtout par rapport à la romance, comme l’héroïne naïve qui tombe amoureuse du bad boy...Mais après quelques chapitres j’ai totalement été entraînée par l’histoire de April et Ezéchiel.

La romance entre les deux personnages s’installe rapidement, et si au début leurs rapports sont plutôt conflictuels, très vite je me suis rendue compte de l’attirance et des sentiments naissants qui les lient. Généralement, je préfère quand la romance prends le temps de s’installer, mais là, au vue de ce qui se passe dans l’histoire je ne peux que comprendre le choix de l’auteur.

J’ai bien aimé le personnage d’April. Au premier abord, elle semble mener une existence paisible, mais on se rend rapidement compte qu’elle fuit quelque chose, qu’elle a besoin de disparaître et qu’au final elle ne vit pas vraiment sa vie. Sa rencontre avec Ezéchiel va changer les choses. Et c’est un aspect que j’ai beaucoup aimé dans cette histoire.

J’ai adoré Ezéchiel, bon au début c’était plutôt voir très mal partie, parce qu’il faut dire que c’est un bel enfoiré. Mais en grattant un peu j’ai découvert ses fragilités, ce qu’il cache derrière toutes ses apparences. C’est comme si il luttait constamment contre ses démons intérieurs.

L’évolution des personnages au fil des pages donne de la puissance au récit, et m’a totalement conquise. L’intrigue bien que prévisible, est vraiment sympa, et les pages se sont tournées rapidement tant j’avais envie de connaître le dénouement.

J’ai beaucoup aimé la plume de Lily Arnoud, qui est pleine de douceur, d’émotion et surtout efficace. L’auteur rythme bien son histoire dosant les révélations avec parcimonie, ce qui a éveillé ma curiosité.

Pour conclure, j’ai vraiment passé un très bon moment lors de cette lecture. J’ai aimé la romance et l’intrigue était prenante. Une jolie découverte !
Styx Riders, Tome 3 : La Luxure d'Arès Styx Riders, Tome 3 : La Luxure d'Arès
Kalypso Caldin   
https://lesjolieslecturesdepapier.com/2021/04/la-luxure-d-ares-styx-riders-tome-3-kalypso-caldin.html

{Instagram : aur131}

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Bon, eh ben voilà, ce troisième et dernier tome sonne la fin d’une superbe trilogie. Je viens à l’instant de le finir et honnêtement, je ne sais toujours pas comment je vais faire pour m’en remettre. Les Styx Riders vont terriblement me manquer… Après avoir découvert le premier tome au mois de mars, j’ai attendu les deux autres avec une impatience non dissimulée. Je ne pensais pas m’attacher et aimer autant ces bikers au coeur tendre, pourtant Kalypso Caldin est parvenue à me réconcilier avec cet univers. Ce troisième tome ne fera pas exception; c’est encore un très beau coup de coeur.

Dans ce troisième tome, nous suivons le grand frère de Cassiopée, Gold, ainsi que la meilleure amie de cette dernière, Ruby. Un soir, les chemins de Gold et Ruby se croisent dans les couloirs d’un club de strip-tease, la Luxure. Si Ruby a toujours eu un faible pour Gold, ce dernier n’a jamais donné l’impression qu’il en était de même pour lui envers la jeune femme. Cependant, dès que Gold pose ses yeux sur Lux, il tombe rapidement sous le charme de la chanteuse sans se douter que cette envoûtante créature n’est autre que la meilleure amie de sa petite soeur. Sous le nom de Lux, Ruby se dit qu’elle pourrait profiter de cette opportunité pour se rapprocher de Gold. Alors, au fil des rencontres et des shows privés, une puissante attirance naît entre le biker et la chanteuse. Toutefois, hors de question pour Ruby de dévoiler sa véritable identité car aussi indéniable qu’est cette alchimie, la jeune femme n’est pas certaine que Gold restera à ses côtés quand il découvrira qui se cache sous le masque de Lux.

Après les personnages d’Ash et d’Alex, c’est donc au tour de Gold d’être au coeur du récit. J’ai vraiment adoré découvrir sa personnalité plus en détails. Il faut dire que son personnage n’a pas cessé de m’intriguer au fur et à mesure de l’avancée de la saga. Sous ses airs de dur à cuire, Gold se révèle être quelqu’un de très attachant et sensible. J’ai trouvé amusant le contraste entre le fait qu’il aime faire la cuisine et le fait qu’il soit un biker. Au premier abord, il est assez froid, très inaccessible, mais lorsqu’il finit par se dévoiler, on se rend compte que c’est en réalité un gros nounours. Que ce soit Ash, Alex ou Gold, chacun de ces personnages possède une personnalité forte. Honnêtement, je ne saurais dire quel est celui qui m’a le plus convaincue car ils possèdent tous quelque chose de spéciale, d’unique.

Pour ce qui est de Ruby, c’est un personnage que j’attendais au tournant. J’étais curieuse de voir ce qu’allait donner sa « double vie ». En effet, étudiante studieuse le jour et chanteuse dans un club de strip-tease la nuit, Ruby est une personne complexe. Dans un premier temps, on découvre une jeune femme timide et un peu maladroite, mais lorsqu’elle est dans la peau de son personnage, Lux, on découvre une femme sûre d’elle et séductrice. En débutant ce troisième tome, je ne m’attendais pas du tout à ce que Ruby se montre aussi timide, son attitude dans le second opus donnait l’impression d’être le contraire. Après, elle n’est pas non plus timide au point de bégayer ou de vouloir se cacher, mais elle perd facilement ses moyens face à Gold. Finalement, cette idée de double identité est plutôt originale, je trouve que ça permet à Ruby de prendre confiance en elle et de se dévoiler davantage sous le masque de Lux. Tout comme Heden et Cassiopée, Ruby est  également une jeune femme adorable et qui a un coeur énorme.

La romance, comme vous l’aurez peut-être deviné grâce au résumé, débute d’une drôle de façon. D’ailleurs, pour l’avoir vue venir dans le deuxième tome, c’est une romance que j’attendais beaucoup. Je sais, il y a énormément de choses que j’attendais avec ce dernier opus mais que voulez-vous, après les deux premiers il ne pouvait pas en être autrement. Donc… Cette romance est très différente des deux autres, mais tout aussi captivante. J’avais vraiment peur qu’elle ne soit pas à la hauteur des précédentes, de terminer sur une déception, cependant j’aurais dû me douter que Kalypso Caldin ferait tout pour nous en mettre plein les yeux une dernière fois. Encore une fois, je n’ai pas pu résister face au duo Gold/Ruby. Ce sont deux personnalités différentes, pourtant ils sont parfaits l’un pour l’autre. Là encore, c’était très doux, très tendre, vraiment très beau.

En plus de la romance, l’auteure a fait en sorte de me tenir en haleine avec une seconde intrigue. En fait, ce troisième tome se découpe en deux parties. La première est davantage centrée sur le mystère de la double identité de Ruby et la seconde est plutôt centrée sur les affaires du club. La romance est bien évidemment au coeur du récit, mais les Styx Riders doivent également faire face à de nombreuses difficultés. On a en permanence droit à des rebondissements, de l’action, des surprises… Bref, impossible de s’ennuyer. De plus, pour mon grand plaisir, tous les autres personnages sont présents pour le grand final. Même si l’histoire n’est pas centrée sur eux, j’ai été heureuse de les retrouver et surtout de voir ce que les précédents couples deviennent. J’aurais juste voulu avoir un petit dernier tome sur le couple Gun/Kris. Je pense qu’il y aurait eu pas mal de choses à dire sur le personnage de Gun et en plus, il est tellement drôle !

Pour finir, (je vais sûrement encore me répéter) c’est toujours un plaisir de retrouver la plume de Kalypso Caldin. Quand je pense que c’est grâce à cette trilogie que je l’ai découverte… J’étais tellement sceptique au départ et je suis finalement heureuse que ma curiosité m’ait poussée à vouloir plonger dans cet univers.

En conclusion, je ne le répéterai jamais assez, cette trilogie est tout simplement géniale ! Trois tomes, trois coups de coeur (chose qui m’arrive très rarement). Styx Riders est certainement l’une de mes plus belles découvertes de cette année, c’est très dur de se dire que cette trilogie est  désormais terminée… Si ce n’est pas encore fait, il ne me reste plus qu’à vous conseiller (encore une fois) de plonger dans l’univers des Styx Riders !

par Aur31
Kalliopée, Tome 1 : Le Sacrifice d'une princesse Kalliopée, Tome 1 : Le Sacrifice d'une princesse
Koko Nhan   
Oui j'ai ADORÉ cette histoire et je trépigne car je veux la suite tout de suite !
Alors d'abord c'est un regal de se laisser porter par les mots de l'auteur, c'est terrible de ne pas oser poursuivre la lecture car il n'y a pas encore de tome 2 et en même temps de ne pas pouvoir s'arrêter de lire parce que c'est TROP ADICTIF.
Ressentir autant d'émotions, une romance magnifique, des personnages attachants....
J'étais en apnée quasiment tout le livre car on est chamboulée, malmenée en même temps que kalie.
Aucune femme ne peut être indifférente.
Je l'aime cette histoire et en même temps j'ai peur de la suite, car tout est possible.
Mais pour moi ça matche, car j'aime que mes émotions soient malmenées dans mes lectures.
J'espère que la suite sera de même facture car c'est du Caviar ce tome 1
Merci à l'auteur
Kalliopée, Tome 2 : Le Tribut d'une épouse Kalliopée, Tome 2 : Le Tribut d'une épouse
Koko Nhan   
Un tome à la hauteur du premier !
Les dés sont jetés. Nos héros ont fait leur choix et plus aucun retour en arrière n’est possible. Ils sont mariés : pour le meilleur, mais parfois pour le pire !
C’est peu de dire que ce tome m’a bouleversée. Ils sont malmenés par tout et par tous....
Commençons par Kalliopée. Notre princesse n’a pas fini de se sacrifier. Les héroïnes qui se sacrifient constamment et qui se placent en martyrs ont toujours fini par m’agacer, mais pas elle. Parce qu’elle croit sincèrement en ses convictions et fait ce qui est juste. Elle se sacrifie pour les Viridiens, pour les lapisiens, pour son époux... Elle pourrait profiter du fait qu’elle soit la femme du « prince hargneux » qui est d’ailleurs prêt à mettre le monde à feu et à sang pour que nul ne lui fasse du mal. Mais elle a douloureusement conscience que Karel oublie vite d’être rationnel quand il s’agit d’elle, alors elle prend les décisions qui s’impose : telle la reine qu’elle devrait être. Parce qu’à mes yeux, Kalliopée a tout d’une reine. Elle n’a pas besoin d’en faire des tonnes pour obtenir le respect des autres, elle ne le cherche même plus. Pourtant, par ses actes, ses décisions, sa force de caractère, elle force le respect !
Karel, lui, est égal à lui même. La colère le ronge et il ne va pas s’adoucir dans ce tome. Sauf avec sa femme, bien sûr. On en apprend plus sur lui, sur ses sentiments, on le comprend un peu plus et on l’aime davantage. Le pauvre est malmené. Je crois que sa phrase « et moi dans tout ça » m’a achevée. Parce qu’il a raison. On en attend trop de lui. Tout le monde en attend trop de lui. Il est écartelé par les souhaits et les projets de chacun et à beau savoir quel camp il veut choisir, agir en conséquence est plus compliqué. Par crainte, par égoïste... alors il se laisse malmener. On attend de lui qu’il soit un futur roi, qu’il soit un prince, qu’il soit un soldat, qu’il soit un mari tyrannique, qu’il soit un mari aimant... on lui demande des choses contradictoires et il finit par se perdre dans ses mensonges. Il se perd dans les projets de son père, il se perd dans les attentes d’Amedee, il se perd en tant que soldats, il se perd souvent en tant qu’époux. Mais plus que tout, il se perd lui même. Et si dès le départ, il a ordonné à Kalliopée de ne rien laisser paraître et il s’emploi a en faire de même, on verra l’armure qu’il s’est construite se fissurer pages après pages
Concernant les relations entre nos personnages, l’amour de Kalliopée et Karel se renforce. Ils apprennent à mieux communiquer, à savoir quand le silence est la meilleure des solutions. J’ai beaucoup aimé la façon qu’a eu Kalliopée de le punir pour son comportement pendant leur voyage vers Aquaria, j’ai beaucoup rit. En mode « tu veux une épouse soumise, tu as être servis ». Kalliopée sait comment remettre Karel en place et j’adore ça.
On rencontre Kaïs, le cousin de Karel. Si au début je me méfiais, lui aussi m’a fait tomber sous son charme.
Enfin, [spoiler]la scène des dix plaies salée m’a fait vider toutes les larmes de mon corps !! Kalliopée se sacrifie pour son nouveau peuple : les lapisien. Elle a conscience que même si Karel serait prêt à partir en guerre pour la protéger, le peuple et le pays ne survivra pas à une nouvelle guerre. Elle assume donc son rôle d’épouse et c’est la qu’on voit toute l’injustice de cet univers. C’était aussi douloureux de voir notre princesse subir la vengeance d’un sadique que de vivre la trahison qu’a vécu Karel. Notre prince se fait doubler autant par ses hommes que par son épouse. J’ai senti toute la douleur qu’il a ressenti en en prenant conscience, toute son impuissance quand il a compris ce qui se tramait et toute sa culpabilité. Parce qu’on punit Kalliopée a sa place. Parce qu’elle se sacrifie pour un peuple qui n’est pas le sien. Parce qu’elle prend les décisions que Karel est incapable de prendre. [/spoiler]
Ce tome m’a fait vivre tellement d’émotion. Je suis juste déçue car lorsque j’ai commencé cette série la semaine dernière, je pensais qu’il n’y avait que deux tomes. Et je me retrouve au supplice, à devoir espérer voir sortir le 3e. Un de plus sur la liste après le dernier royaume et une braise sous la cendre. J’espère juste ne pas devoir attendre plusieurs années pour en découvrir la suite !

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode