Livres
564 525
Membres
616 828

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Chels907 : Mes envies

Sorceleur : La Saison des orages Sorceleur : La Saison des orages
Andrzej Sapkowski   
Comment exprimer ce que j'ai ressenti...
Pour commencer, ce tome se trouve être à part de la saga...
c'est vrai mais en même temps pas vraiment, car le récit se déroule un an après que notre héros est quitté sa belle magicienne... Mais là encore c'est une erreur, car l'histoire de la strige ( qui est, je le rappelle la fille du roi Foltest que Géralt désenvoute dans le premier tome " le dernier voeu") est toujours une strige à ce moment-là de l'histoire, elle se situe avant sa rencontre avec Yennefer, donc techniquement ça ne colle pas.
l'histoire en elle-même n'est pas vraiment intéressante, Géralt perd ses épées, part à leur recherche tout en travaillant pour d'obscurs magiciens qui entre nous, se fichent royalement de lui, pour de multiple raison, et dit comme ça, je suis polie.
j'ai vraiment eu l'impression que c'était le serpent qui se mordait la queue, et quand on sait qui lui retrouve ses lames et lui les restitue, c'est tellement cousus de fil blanc, que j'ai eu du mal à lire la suite, tellement j'ai cru qu'on me prenait pour une cruche.
Bref vous trouverez à la fin du livre une nouvelle, qui parle de sa chère maman, et là, je me suis dit, chouette nous allons savoir pourquoi elle a voulu faire de son fils un sorceleur... et bien que dalle, aucune info, juste une nouvelle sans vraiment d'intérêt.
Suis-je déçue ? oui, je reste dubitative et frustrée par ces deux derniers tomes qui auraient pu être bien mieux à mon sens

par ninegar
Sorceleur, Tome 7 : La Dame du lac Sorceleur, Tome 7 : La Dame du lac
Andrzej Sapkowski   
Ce tome est un véritable supplice.
D'un côté l'auteur nous fait miroiter une grande aventure, pleine de sous-entendu, sans pour autant développer l'histoire jusqu'au bout.
Il a fallu qu'il rajoute des personnages que n'était là que pour noyer le poisson ou pour meubler, sans parler des enjeux politiques qui m'ont carrément gâché mon plaisir, et des stratégies militaires qui, à mon sens, m'ont fait perdre mon temps !
j'ai tant espéré pour chacun de nos héros et pas seulement pour les principaux, parce qu'on s'attache forcément aux personnages secondaires....
Et là c'est le coût de grâce, rien ne va plus, tout par en vrille à quelques chapitres avant la toute fin...
Obligé de faire une pause, pour digérer ma tristesse, ma frustration et ma colère.
MAIS QU'EST-CE QU'IL LUI EST PASSE PAR LA TÊTE BON SANG !
Comment a-t-il pu faire autant de dégat dans un seul tome ?!
Franchement, je n'avais plus envie d'ouvrir le livre, mais bon comment cela pouvait-il finir ? Ma curiosité l'a emporté et j'ai fini par terminer l'histoire, et une fois de plus, un coût de barre derrière la tête, grosse déception, c'est du grand n'importe quoi !

par ninegar
Sorceleur, Tome 6 : La Tour de l'hirondelle Sorceleur, Tome 6 : La Tour de l'hirondelle
Andrzej Sapkowski   
Encore un livre excellent de cette magnifique saga! Sorceleur n'a pas fini d'epater, et laisse desirer le dernier tome, que je vais m'empresser d'entamer! A tout hasard, la critique qui suis concerne la version originale (polonaise donc), je me permettrai donc plusieurs eloges quant au style, dont je ne certifie pas l'exactitude dans la version francaise.

Bref. On se retrouve avec un schema tout a fait nouveau des aventures de Geralt, Ciri, Yen, Triss, Rience et de tous ces autres personnages originaux et attachants de l'univers "Jamais-jamais" de Sapkowski. En effet, les peripeties sont racontees par les personnages: n'y voyez rien de lourd! Au contraire! L'histoire gagne en piment, vous reconstruisez petit a petit le scenario. Les 100 dernieres pages, vos doigts saignent tellement vous essayez de les tourner vite!
Pour le langage, c'est toujours le meme compliment- dans la VO, on a une espece de melange de vieux polonais, d'argot et de familier: en somme, on ne lit pas un recit vulgaire, mais on note toutefois les "putain" qui peuvent tomber dans les pires moments, ou en parlant a des nains.
On se delecte aussi de toute la philosophie trainee dans les actions; les evolutions des morales, des pensees des personnages; les moments ou le bien et le mal ne sont plus si claires et faciles a distinguer; les phrases purement reflective (" Ne confond pas les etoiles avec leurs reflets sur le lac", en trad. approximative)

En somme, un bouquin excellent, une passerelle pour la "Mature dark fantasy", comme un ami aime le dire. N'y cherchez pas le reconfort d'une vie pas toujours facile: ce livre ne fera que vous convaincre de son horreur.

par Foxi1309
Sorceleur, Tome 5 : Le Baptême du feu Sorceleur, Tome 5 : Le Baptême du feu
Andrzej Sapkowski   
Un livre dans la même veine que les précédents, mais qui s'enlise parfois et perd de l'intérêt avant de reprendre sur les chapeaux de roue.
Un livre assez inégale dans l'ensemble, que j'ai bien du mal à terminer... Et pourtant je suis fan du personnage du sorceleur...

par Tom487
Sorceleur, Tome 4 : Le Temps du mépris Sorceleur, Tome 4 : Le Temps du mépris
Andrzej Sapkowski   
Franchement dubitative à l'issue de ce 4eme tome...
L'auteur a certes bien compris qu'un fil conducteur dans la narration, c'est pratique, mais pour le coup il tombe maintenant dans l'excès inverse, en laissant tomber le sorceleur (pas comme si c'était le titre de la série...) pour nous enliser dans des intrigues politiques très difficiles à suivre. Il aurait pu se fendre d'une chtite carte, voire même d'une récap des différents royaumes et souverains, mais en l'état j'avoue que je m'y suis perdue.
Quand à Ciri, elle s'avère en fait presque aussi fade que Geralt (déception...), et [spoiler]le passage avec la licorne[/spoiler] a fini de m'achever.
Je me suis accrochée pendant 4 tomes, mais cette fois la messe est dite, je jette l'éponge.

par Coriolis
Sorceleur, Tome 3 : Le Sang des elfes Sorceleur, Tome 3 : Le Sang des elfes
Andrzej Sapkowski   
Quel plaisir de lire ce volume! Je l'ai lu d'une traite. Les personnages sont vraiment attachants [spoiler](il y a juste Triss qui m'a tapé sur les nerfs pendant toute l'histoire!)[/spoiler] : Geralt de Riv est un personnage incroyable, le fait qu'il ne soit pas beau, qu'il ait des défauts, que ce soit un mutant le rend attachant (aussi bizarre que cela puisse être!) et puis il y a Ciri, toute l'intrigue tourne autour d'elle mais ce n'est pas non plus la fille parfaite, bien cliché! Certes, c'est l'élément clé de l'intrigue mais c'est une fille comme tout le monde, à qui on peut s'identifier bien qu'elle soit un mutant.
Il y a aussi Yen, qui est à la fois détestable, énervante, mais géniale! Elle, par contre, est une femme magnifique mais tout de même bourré de défauts!
Pour finir il y a le barde, Jaskier, est génial! Il ajoute un peu d'humour dans ce sombre livre.
A part ça il y a du suspense jusqu'au bout, on ne peut pas lâcher le livre une seconde, les pages se tournent toute seule et il y a tout ce dont on a besoin dans ce genre de livre : amour, combat, etc.
Bonne lecture

par Kyriaan
Sorceleur, Tome 2 : L'Épée de la providence Sorceleur, Tome 2 : L'Épée de la providence
Andrzej Sapkowski   
Pour l'instant j'accroche toujours autant à l'univers proposé par l'auteur.
On continue à en apprendre plus sur Geralt et sur son entourage grâce au format particulier du livre. Cela permet également à l'histoire de garder un rythme assez soutenu car on reste essentiellement dans l'action. Les personnages sont complexes mais ils ne nous délivrent pas encore tous leurs secrets. Je ne sais pas si toute la série est écrite sous forme de nouvelles mais j'apprécierais d'avoir un récit plus romancé justement pour approfondir les personnages.
Je pense que je vais vite me lancer dans le tome 3 histoire d'avoir terminé les livres avant que la série Netflix ne sorte.

par Fo0stine
King of Scars, Tome 2 : Le Règne des loups King of Scars, Tome 2 : Le Règne des loups
Leigh Bardugo   
Avant toute chose, j'aimerais remercier les éditions Milan et Booknode pour l'envoi de ce tome dans le cadre de l'opération Lire avant tout le monde.
Après la fin parfaite du premier tome, je n'ai pas pu m'empêcher d'enchaîner directement avec celui-ci.
Le règne des loups est encore meilleur que KOS ! Encore une fois, je n'ai pu m'arrêter de lire, j'ai enchaîné les chapitres avec additivité !
On retrouve nos personnages là où on les avait laissé à la fin du premier tome. Ils se posent beaucoup de questions, ils cherchent à savoir comment s'en sortir tout en restant humains. J'ai beaucoup aimé les thématiques abordées : à quel moment devient-on un monstre ? Ce tome, comme le premier, reste sombre. Tout s'enchaîne, il n'y a pas de temps mort ! On a des scènes dures et émouvantes. C'est la guerre et l'auteur le montre bien.
On continue de suivre le point de vue de Nikolai, Nina et Zoya, mais deux nouveaux points de vue apparaissent également. Ces différents points de vue ne m'ont encore une fois pas dérangée. Au contraire, cela donne un rythme à l'histoire, cela donne envie de continuer les chapitres pour savoir ce qui arrive aux différents protagonistes. J'ai adoré suivre l'évolution de tous ces personnages, et en particulier leurs relations.
À mon grand plaisir, dans ce tome on retrouve certains personnages des séries Grisha et Six of Crows.
La fin du roman est époustouflante, je ne l'avais pas du tout vu venir ! Mais j'adore comment elle se termine et surtout, ce qu'elle laisse présager pour la suite ...

par Melou78
King of Scars, Tome 1 King of Scars, Tome 1
Leigh Bardugo   
Lecture magnifique ! Leigh Bardugo ne m'a encore une fois pas déçue au contraire ! Elle a le don de créer des personnages géniaux et des dialogues piquants. Kaz Brekker était l'amour de ma vie et je viens d'en trouver un deuxième : Nikolai Lantsov.
Les ''romances'' dans Six of Crows (Inej et Kaz) et dans King of Scars (Nikolai et Zoya (si si s'en est une, j'y crois !), sont tout simplement les romances les plus parfaites de tous l'univers : lentes, distantes, piquantes, et saines !
La seule petite chose qui ne m'a pas trop trop plus ce sont les passages du point de vue de Nina qui ne m'ont pas beaucoup intéressé et qui, du coup, ont cassé un peu mon rythme de lecture (même si j'aime beaucoup Nina).

par JuSE
La Guerre du Lotus, Tome 1 : Stormdancer La Guerre du Lotus, Tome 1 : Stormdancer
Jay Kristoff   
Cela fait bien longtemps que je n'avais pas lu un roman de fantasy aussi addictif. Stormdancer n'est pas une œuvre sombre comme sortent de nombreux romans ces derniers temps. A dire vrai, ce dernier pourrait être facilement vu comme un roman de young adulte sans pour autant démériter. L’héroïne forte qui va se soulever contre la tyrannie en place n'est pas sans rappeler un certain Hunger Games. Pour autant, l’œuvre se démarque de par son univers et le lien qu'entretien l’héroïne avec son griffon.
Les premières pages demanderont un petit léger temps d'adaptation avec un auteur qui utilise pas mal de termes issus de la culture japonaise. Les gros lecteurs de mangas ou plus généralement de cultures japonaises seront sans doute plus à l’aise et ne seront pas dépaysés avec des termes comme Kitsune, Shogun, Seppuku... Pour les autres, un lexique est disponible en fin de roman et puis les termes spécifiques tendent à disparaitre avec l'avancée de l'histoire.
A noter qu'il s'agit d'un univers imaginaire de pure fantasy dans un style steampunk à l'époque des samouraïs. Steampunk désignant des avancées technologiques qui n'ont pas lieu d'être à l'époque dites en question (nous avons des navires volants par exemple).
L'autre grand atout du livre après son univers, c'est la relation que nous avons entre l’héroïne Yukiko et le griffon. Ces derniers partant tout deux du mauvais pieds pour finir par s'apprivoiser l'un l'autre et leurs échangent est un vrai régale à lire. Certains ont fait un rapprochement avec Eragon. Honnêtement, je n'ai pas lu ce dernier donc je ne peux pas dire mais je doute qu'Eragon soit dépositaire de ce genre de lien (la trilogie des Flèches de Mercedes Lackey est bien plus anciens par exemple).
Autre détail, si le livre peut s'apparenter à du young adult, il s'agit d'un auteur masculin et je dois dire que j'ai pris un plaisir fous à lire la nique que fait l'auteur à toutes ses romances lambda. Je n'en dis pas trop mais sachez juste que j'ai adoré le traitement de cette romance par l'auteure.
Au final, dire que c'est un roman original serait mentir puisque nous avons un cheminement des plus lambda. Pour autant, le rythme endiablé, les personnages hauts en couleurs et son univers original font de ce premier tome une lecture que je recommande vivement et espère vite avoir la suite (à noter que la fin du tome est des plus satisfaisante).

par Caly

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode