Livres
564 766
Membres
617 455

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Chipone : Mes envies

Le Premier Miracle Le Premier Miracle
Gilles Legardinier   
NON, voilà ce qu’a été ma première réaction lorsque j’ai eu terminé la lecture du nouveau roman de Gilles Legardinier.
NON, ce n’est pas le mot fin que je viens de lire.
J’en veux encore de ce miracle qu’est ce roman. Car il faut le dire, le nouveau Gilles Legardinier est « le premier miracle ». Ok, c’est le titre du livre mais un titre tellement bien porté, tellement mérité.

Avec ce nouveau roman, Gilles Legardinier nous emmène à travers l’histoire à la recherche d’objets ésotériques.
Au fil des pages, on se prend à voyager en Egypte, à découvrir le 3ème Reich et à suivre des agents des services secrets.
L’auteur a fait un remarquable travail de recherche pour écrire ce roman. Mais ne croyez pas que toutes ces informations historiques sont indigestes, bien au contraire , Gilles Legardinier les a triées et réécrites pour que le tout forme une intrigue impossible à lâcher.
Moi qui suis réfractaire à l’histoire, j’ai envie d’en apprendre plus sur toutes les périodes évoquées par l’auteur.

A côté de l’intrigue, il ne faut pas non plus oublier les personnages, ils sont un point fort du roman.
Ben et Karen forment un duo improbable mais on ne peut que s’y attacher tellement ils sont humains.

Et bien sûr, il reste un élément essentiel dans les romans de Gilles Legardinier, l’humour.
Les joutes verbales entre les personnages sont savoureuses, à tel point qu’on finit même par les attendre au fil des pages.

Bref, si vous cherchez un excellent thriller à lire ou offrir pour les fêtes (et oui cela approche), n’hésitez pas et foncez acheter ce premier miracle.


J'ai encore menti ! J'ai encore menti !
Gilles Legardinier   
Pourtant fan inconditionnelle de l'auteur, je dois avouer que je me suis vraiment ennuyée. Un peu mièvre à mon goût.
Comme une ombre Comme une ombre
Gilles Legardinier    Pascale Legardinier   
J'ai acheté ce livre dès sa sortie parce que j'adore cet auteur, mais ce n'est clairement pas le meilleur roman de Gilles Legardinier que j'ai lu. En même temps, c'est son premier dans le genre (il détaille en intro comment est né ce roman justement), donc ceci explique cela. La plume est fluide, ce qui permet une lecture agréable, les points qui m'ont dérangée sont tout autre.

Tout d'abord, l'héroïne. Jusqu'à la moitié du roman, j'ai eu énormément de mal avec Alexandra. Elle agit comme une gamine écervelée à peine majeure alors qu'elle a... 25 ans ! Autant vous avouer que ce manque de maturité m'a carrément empêché de la trouver sympathique. Et ne parlons pas de ses caprices et de sa façon de traiter son entourage... Bref, elle m'est sortie par les yeux de nombreuses fois, et si ça s'arrange dans la 2ème moitié du livre, ce n'est pas pour autant que je suis parvenue à l'apprécier réellement.
Ensuite, l'intrigue. En soi, ce qui arrive à Alexandra est tout à fait plausible, mais c'est tout ce qu'il y a autour qui m'a un peu dérangée. Puisqu'elle voyage sans arrêt, je n'ai pas saisi le choix du lieu (on nous prouve par certains éléments qu'il a fallu plusieurs années d'organisation au méchant ; or, Alexandra voyageant au gré de ses envies, rien de prédestinait à ce qu'elle se rende à cet endroit précis) ni celui de l'époque (pourquoi attendre si longtemps ?). Le méchant n'était pas hyper crédible à mes yeux à cause de ça, en fait. J'ai même parfois eu l'impression qu'on avait rajouté des épreuves à Alexandra juste pour lui en faire baver et ajouter des chapitres à l'histoire ; bref, qu'on tournait un peu en rond, quoi.
Et enfin, l'histoire d'amour. Autant je trouve qu'ils vont bien ensemble, autant j'ai trouvé que ça allait un peu vite, surtout vu leurs relations au départ. A mon sens, leurs sentiments naissants ne sont pas assez évoqués, ce qui fait que je n'ai pas cru à cette évolution entre eux.
Bref, ce livre marque les débuts de l'auteur dans le genre et ça se ressent. Mais heureusement, ça ne m'empêchera pas de continuer à le suivre et à le lire !

par KarolynD
Nous étions les hommes Nous étions les hommes
Gilles Legardinier   
Scott Kinross et Jenni Cooper, respectivement docteur et généticienne, travaillent ensemble plus déterminés que jamais, pour essayer d'éradiquer ce fléau qu'est la maladie d'Alzheimer, maladie qui touche de plus en plus de personnes. Ils font une découverte fondamentale et leurs efforts sont en passe d'être récompensés... mais la concurrence est rude et certains sont prêts à tout pour s'approprier cette découverte... Scott et Jenni rencontreront bien évidemment beaucoup d'embûches sur leur route...

C'est "L'Exil des Anges", que j'ai beaucoup apprécié, qui m'a fait connaître Gilles Legardinier. "Nous étions les hommes" est, selon moi, encore meilleur.
Ce thriller est avant tout une course contre la montre, une lutte acharnée des protagonistes, une enquête à cent à l'heure où l'on va de surprise en surprise et où le suspense est maintenu jusqu'à la fin. Je conseille vivement cette lecture qui mêle suspense, belle intrigue et rebondissements.

par SuperNova
Pour un instant d'éternité Pour un instant d'éternité
Gilles Legardinier   
https://fantasybooksaddict.blogspot.com/2020/11/pour-un-instant-deternite-gilles.html

S'il y a bien un auteur que je suis avec assiduité, c'est bien Gilles Legardinier. Que ce soit pour ses chick-lit ou ses thriller, il a le don de m'embarquer de manière différente à chaque fois.

Ce roman ne fait pas fait exception car on découvre le monde des passages secrets avec Vincent, notre héros, qui a monté sa propre entreprise en construisant ces fameux passages secrets chez les riches nobles et industriels français. On s'aperçoit qu'il s'agit d'un univers à part entière qui cumule de nombreux savoir-faire. C'est un thème que je n'avais jamais vu dans un roman et j'ai apprécié cette originalité, d'autant plus que l'intrigue se corse lorsque son équipe est prise pour cible par des assassins. De plus, les chapitres courts donnent un très bon rythme à l'intrigue et nous tiennent en haleine, autant que les mystères qui planent.
A contrario, parfois, je reconnais qu'il y avait des longueurs mais au final, j'ai réussi à y trouver mon compte avec l'aspect historique puisque l'intrigue se déroule en 1889 lors de l'exposition universelle, qui verra émerger de nouvelles inventions et créations, dont la Tour Eiffel.

Côté personnages, on rencontre donc Vincent, le chef de cette équipe. J'ai eu globalement du mal à m'attacher à lui car il dégage une certaine impassibilité. En effet, celle-ci lui sert de carapace pour se protéger. Résultat, ce manque de sentiments m'a un petit peu dérouté.
Les personnages secondaires dont son équipe, restent énormément en retrait, laissant toute la place à notre héros. C'est dommage car les interactions entre eux et leur présence supplémentaire auraient probablement permis de rééquilibrer le rapport de force entre les personnages, et auraient pu donner davantage d'humanité à Vincent. Attention, je ne dis pas qu'il est insensible mais même si on ne peut s'empêcher de se mettre à sa place, c'est plus difficile.

Pour conclure, malgré quelques longueurs qui sont contrastées avec des chapitres courts et une intrigue pleine de mystères, j'ai passé un bon moment. En effet, rien que le thème et le côté historique valent le coup qu'on s'attarde sur ce roman.
Une chance sur un milliard Une chance sur un milliard
Gilles Legardinier   
C’est toujours un plaisir de lire cet auteur.
Gilles Legardinier est un auteur que j’apprécie bien et que j’ai découvert il y a quelques années avec deux livres qui n’ont pas eu le succès qu’ont eu ceux de ces dix dernières années. Il est vrai que l’auteur a cartonné avec ses comédies légères, amusantes et pourtant pleines d’enseignement.
J’ai lu plusieurs de ses livres, j’en ai zappé deux ou trois et c’est avec plaisir que je reviens vers cet auteur sympathique avec « Une chance sur un milliard »… Avec un titre pareil, nous sommes en droit de nous demander quelle est cette chance sur un milliard.
Celle de gagner au loto ?
Celle de rencontrer l’homme ou la femme de sa vie ?
Celle encore d’évoluer dans un monde où la paix régnerait en maîtresse absolue ?

Gilles Legardinier a un style qui lui est propre, une façon de raconter et de mettre en scène ses histoires de façon bien vivante, imagée. On n’a aucun mal à chaque fois à se représenter les lieux, les personnages, l’ambiance. C’est comme si on regardait un film. Y a pas à dire, il est doué pour la description et sait faire passer les émotions.

L’histoire débute lorsque notre personnage principal a 11 ans et déjà le destin se présente à lui. Mais c’est son parcours d’adulte qui est raconté ici.
J’ai bien aimé me retrouver dans cette ambiance autour de ces personnages. Comme toujours Gilles Legardinier prend le temps de raconter la vraie vie. Chacun peut s’identifier aux différents personnages qui font vivre chacun de ses romans.
Avec « Une chance sur un milliard », il nous fait réaliser que la vie est précieuse. Il nous rappelle les vraies valeurs que trop souvent on oublie ou que l’on met provisoirement de côté parce que nous sommes happés par le travail, les contraintes, le superficiel. Il nous rappelle où est l’essentiel et quelles sont les vraies priorités.

Avec cet auteur, on passe souvent par la douche froide, l’espoir, la tendresse, l’amitié, l’amour et bien sûr un ingrédient nécessaire et indispensable : l’humour pour que la sauce prenne davantage…
C’est un plaisir pour moi de lire un auteur qui parvient à chaque fois à faire passer des émotions et proposer des récits métaphoriques écrits de façon vivante et d’une écriture à la fois sobre et fluide.
Je vous recommande ce tout dernier livre de Gilles Legardinier.

par SuperNova
Un sourire à tomber Un sourire à tomber
Gilles Legardinier   
C'est une nouvelle qui se lit très vite... On sent venir la fin, il n'y a pas de rebondissement mais l'auteur est droit dans ses bottes: le texte est bien écrit, les sentiments du héros bien décrits et finalement, l'histoire est plaisante sans être passionnante...

par juju189
Le Voleur de morts Le Voleur de morts
Tess Gerritsen   
Un livre magnifique, très prenant.
Une fois commencé, on ne peut plus le lâcher.
Cette histoire nous permet d'avoir une idée de la médecine des années 1830...c'est très instructif.
Une belle histoire d'amour, des péripéties, des meurtres, une description de Boston au 19e siècle...beaucoup d'infos et d'intrigues dans ce livre.
Je ne m'attendais pas à ce genre de littérature quand je l'ai ouvert. J'ai été très agréablement surprise. Un très bon moment de lecture pour moi.

par keridwenn
Donneur sain Donneur sain
Tess Gerritsen   
Je découvre l'auteur avec ce titre et je dois avouer que je me suis régalée !

L'écriture est belle, fluide elle nous entraine au cœur de l'histoire et, avec une intrigue aussi addictive, on ne peut pas lâcher ce livre avant la fin.

Le thème abordé est intéressant même si parfois le jargon médical est un peu lourd à digérer. Les personnages sont profonds, certains vont au fond des choses, d'autres cachent bien leur jeu.

Je terminerai ce commentaire par une petite réflexion : Je suis sûre que ce type de marché parallèle existe bel et bien et ça fait froid dans le dos !

par lilipuces
Fonctions vitales Fonctions vitales
Tess Gerritsen   
Livre obtenu pour juste 10 centimes, il paraissait vraiment étrange et intéressant. Je l'ai bien aimé, mais j'ai quand même beaucoup de reproches à lui faire.
Tout d'abord, je dois dire chapeau pour le début de ce livre, qui intrigue tout de suite et nous fait entrer dans le roman avec envie de savoir ce qui ce passe : "Un scalpel est un bel objet".
L'histoire est bien tournée, même si l'enquête est vraiment plus médicale que policière, vu que nous suivons Tobie Harper, médecin, qui découvre des choses étranges qui arrivent à des patients qui disparaissent sans laisser de trace, et qui se demande pourquoi ils réagissent ainsi. On apprend plus tard ce qui ce passe, et même si j'ai à peine compris vu que y avais trois tonnes de termes médicaux, j'ai tout de même suivi le principe.

L'écriture est sympathique, simple, pas trop prise de tête, et se suit facilement. Le seul inconvénient à tout cela, c'est très certainement le fait que Tess Gerritsen à choisi d'utiliser de nombreux termes médicaux qui pour des personnes qui n'ont pas fait médecine, ne veulent strictement rien dire. J'ai eut l'impression de faire réviser mon amie qui est en première année de médecine, vu que quand je lisais des fois, je ne comprenais rien à ce que je lisais. Exemple : "Une petite érosion de la selle turcique. Peut-être un début d'adénome pituitaire". Je suis désolé, mais si on connait pas les termes médicaux, cette phrase n'a aucun sens pour nous.
Donc c'est un peu dommage, vu que de fait, il y a pas mal de passages que je n'ai pas compris.

Ainsi, j'ai perdu le fil de la lecture, et parfois je me mettait même à lire en diagonale...
Autrement, les personnages n'ont rien à se reprocher, bien qu'ils soient parfois assez plats. On ne sent pas vraiment de sentiments particuliers chez eux. Sauf chez Tobie et sa mère qui est atteinte d'Alzheimer. D'ailleurs, j'ai détesté la soeur de Tobie tout le long du livre parce qu'elle s'occupe quasi-jamais de sa mère, et quand il arrive un truc et que Tobie fait une erreur, elle lui reproche, alors qu'elle, elle fait rien pour s'occuper de sa maman. Pff.

Enfin bref, tout ça pour dire que Fonctions Vitales aurait pu être un roman vraiment intéressant, si j'avais pu comprendre les termes médicaux.

  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode