Livres
564 744
Membres
617 413

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Coraline-38 : Ma PAL(pile à lire)

Phobos, Tome 1 : Les Éphémères Phobos, Tome 1 : Les Éphémères
Victor Dixen   
PHOBOS fait parti de ces livres que vous commencez doucement en vous disant "ouais pas mal ...", et puis au fil des pages vous ne pouvez plus le poser, ça devient addictif, vous tournez les pages plus vite, votre impatience grandit pour arriver à la dernière ligne en vous disant "c'est déjà fini !".
Nous avons là une lecture qui vous renvoie dans l'univers de la télé-réalité et de la fiction. Mais pas que ! Ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait car derrière la recherche du grand amour et d'une nouvelle vie sur Mars, se cache des enjeux politiques et financiers.

En ce qui me concerne, avec PHOBOS je découvre la plume de Victor Dixen et c'est une belle découverte ! C'est clair, c'est précis, c'est riche, c'est détaillé mais sans être redondant, c'est recherché et c'est instructif.
C'est tellement juste et bien écrit que lorsque l'action se déroule dans le Cupido, on s'imagine parfaitement avec les candidats. Tout comme on se voit posé devant notre poste de télé en train de regarder la chaîne Genesis, comme on le ferait pour n'importe quelle émission de télé-réalité ! C'est totalement prenant et déroutant.
Très vite on découvre les dessous et le but de ce programme, mais notre impuissance à venir en aide aux douze candidats nous oppresse, nous stresse, et peu importe qu'on nous dévoile tout, on a quand même la curiosité de voir comment les candidats vont le découvrir et comment ils vont gérer cette nouvelle et cette situation.

La narration peut être déconcertante car nous suivons plusieurs personnages et/ où situations. Mais tout ceci est bien amené et à chaque fois on attend avec impatience de découvrir l'évolution de chacun. Que ce soit le point de vue de Léonor quand nous sommes dans Cupido, qui nous permet de suivre l'évolution des filles. Où que ce soit l'émission H24, qui nous permet de suivre les speed-dating et les aventures des candidats. Où encore Serena, la Directrice de production, et William, le fils de l'un des instructeurs. Tous ont de l'importance !
En résumé, ce Young Adult français fait parti des surprises et des belles découvertes. On peut dire sans risque qu'il n'a rien à envier à ses homologues étrangers.

par coco69
Personal Demons, Tome 1 : Personal Demons Personal Demons, Tome 1 : Personal Demons
Lisa Desrochers   
Alors là, je suis vraiment déçue. Je m'attendais à une histoire beaucoup plus palpitante avec des personnages attachants, mais en fait pas du tout. Après, on ne peut pas tous avoir le même avis et je comprends parfaitement que l'histoire puisse plaire, mais ça n'a pas été le cas pour moi. Ce n’est pas le pire livre que j’ai pu lire dans vie, mais je pense que c’est un peu le livre qui m’a fait craquer. J’en ai marre de ces livres où les histoires d’amour sont complétement niaises, où les triangles amoureux n’ont aucune raison d’exister, si ce n’est pour introduire une tension romantique/sexuelle entre les personnages. J’en ai marre de ces personnages féminins qui ne semblent penser qu’à leur histoire d’amour et à qui il n’arrive que des catastrophes qui n’ont pour but que nous émouvoir. Et pour finir j’en ai marre que ces livres où seulement la fille principale est considérée comme « gentille ». Toutes les autres sont considérées comme des garces. Non mais c’est quoi cette haine irrationnelle entre filles ?
A part ça, j’ai trouvé l’histoire plate et inintéressante. Les dialogues sont très peu recherchés, l'écriture de l'auteure est simpliste, ce qui rend l'histoire d'autant plus ennuyeuse. Et même si je savais dès le début que l'intrigue n'allait pas être très originale, j'en espérais tout de même plus. En fait, elle est bourrée de clichés. Un démon nommé Lucifer et un ange Gabriel (seriously ??), ennemis jurés depuis des siècles, qui par hasard tombent amoureux de la même fille. Cliché. La meilleure amie, jalouse à mort qui se révèle être une vraie garce. Cliché. Frannie qui est une jeune fille discrète et qui ne fait rien pour plaire mais qui se retrouve avec une horde de prétendants. Cliché, cliché, cliché. Et encore j'en passe. Mais ce qui m'a fait détester le livre ce sont les personnages, j'en ai jamais vu d'aussi exaspérants. On pourrait croire qu'un démon vieux de millions d'années serais plutôt quelqu'un de sage ou au moins, avec une personnalité plus profonde, mais non Luc se comporte, parle et pense comme un gamin. Il ne s’exprime que par des phrases toutes faites et il a des expressions plutôt surprenantes pour quelqu’un qui est censé avoir vécu des millions d’années. Pareil pour Gabriel. Quant à Frannie, eh bien, elle est sans doute la plus exaspérante. Elle est irresponsable, et ses réactions ne sont vraiment pas cohérentes. Elle change constamment d'idée et pourtant, quand on lui annonce l'existence des anges et des démons et prends la nouvelle avec un clame déroutant. À bien y réfléchir, je pense que je n'ai jamais autant levé les yeux au ciel en lisant un livre. En fait, quasiment toute l'intrigue du livre est consacrée au triangle amoureux, ce que j'ai trouvé vraiment dommage. Le triangle amoureux... Si on peut appeler ça comme ça. J'avais juste l'impression que Frannie se contentait du garçon le plus proche. Sérieux, ce n’est pas normal.
C’est vraiment dommage, il y a quelques bonnes idées mais elles ont été gâchées par tout ce manque d’imagination. Je n'ai pas du tout aimé ce livre, et j'en suis la première déçue. Mais comme je disais plus haut, c'est mon avis personnel.
Library jumpers, Tome 3 : La briseuse d'illusions Library jumpers, Tome 3 : La briseuse d'illusions
Brenda Drake   
Personnellement j'ai adorer le premier et deuxième tome aussi même si à mon gout il y a trop de personnages. Mais ce troisièmes tome, surtout vers la fin, certaines action étaient trop prévisible. [spoiler]le petit ami qui se fait enlever, le meilleur ami qui se fait manipuler par son père et donc devient méchant, il tombe de la falaise mais oh miracle il est accrocher à une branche etc... [/spoiler] Même si la fin est explosive ça ne m'as pas emballé comme le premier tome. J'ai aimé mais j'ai eu du mal à le lire. Un petit peu déçu de cette fin de trilogie.

par Kailin
La Sélection, Tome 4 : L'Héritière La Sélection, Tome 4 : L'Héritière
Kiera Cass   
Je sais pas du tout par où commencer...
Peut-être par l'héroïne ? Oui allez !

Eadlyn est un personnage attachant malgré son caractère de princesse pourrie gâtée ! Elle est complexe, touchante, elle est la digne héritière du trône !
C'est très réaliste de la part de Kiera Cass d'avoir créer une princesse se sentant supérieure aux autres. Elle est née avec une cuillère en argent dans la bouche, c'est donc pas étonnant ! Elle s'autorise des remarques blessantes assez déstabilisantes. Courage aux sélectionnés <3

Bah tient ! Parlons-en de ces sélectionnés (ceux qui m'ont le plus marqué) !
Mon chouchou ? Kile, le fils de Carter et Marlee sans hésiter ! Dès qu'il a été tiré au sort sans le vouloir, j'ai su que c'était lui ! Il est drôle, mignon, craquant... Mais très absent du roman... POURQUOI ?!
Passons maintenant au tour d'Henri. Autant le dire maintenant, je le vois plutôt comme un ami que comme un époux ! Il est adorable avec Eadlyn mais sa ne marchera surement pas car il n'y a rien de vraiment passionnel entre eux et il ne parle pas anglais.
Pour Ean Cable... Je le déteste ! Il a surement un plan en tête !
En bref, vous avez comprit que c'est TEAM KILE en ce qui me concerne ! <3

Mon dieu... Comme Maxon et America m'ont manqué ! Que c'est bon de revoir d'anciens amis avec 20 ans de plus et parents de plusieurs enfants <3 Après toutes ces années, ils s'aiment comme à la fin du troisième tome. Ils sont toujours fidèles à eux-même !
Mais mon dieu comme j'ai été dévasté à la chute du livre !
[spoiler]America ! Un infarctus ? Pas impossible... Elle est plus forte que ça ! [/spoiler]

Pour moi, il n'y a aucun point négatifs. C'est un livre parfait, un sans faute. <3 Merci à Kiera Cass d'avoir su renouveler le concept de la sélection de l'autre côté du miroir ! Cette lecture m'a vraiment ravie ! MERCI <3

5/5 <3

Ps: [spoiler]Une histoire d'amour entre Erik et Eadlyn ? (Même si je reste TEAM Kile !)[/spoiler]
La Sélection, Tome 5 : La Couronne La Sélection, Tome 5 : La Couronne
Kiera Cass   
Voilà, c'est la fin d'une de mes sagas préférées... Je sais pas trop comment je dois réagir enfaite. Pleurer ou Sourire ?
En tout cas, la seule chose que je retiens, c'est MERCI Kiera Cass pour tout ce travail que vous partagez avec nous...

MAIS comment dire au revoir à Maxon et America une nouvelle fois ? Et comment dire au revoir à notre merveilleuse Eadlyn ?

Tout ce que je peux dire, c'est que je suis tombée amoureuse de "La Sélection" en 7 minutes.

Alors Merci Kiera Cass.
Rule, Tome 1 Rule, Tome 1
Ellen Goodlett   
Le livre m'a attiré directement avec sa superbe couverture. J'ai énormément aimé, pour beaucoup de raisons, ce livre vaut le détour. Malheureusement, j'ai l'impression qu'il m'a manqué une toute petite étincelle pour que je l'adore.

C'est inexplicable, mais je n'ai pas eu cet investissement maximal dans ma lecture, le suspense incroyable qui m'obligerait attacher mes mains et mes yeux sur le volume. Pourtant, le suspense est présent dans le roman. Peut-être pas là où on l'attendait à la base (c'est peut être ça, le problème), mais là quand même.

Pas de petite étincelle, mais un excellent roman, la conclusion est sans appel. L'invention du cadre-spatiotemporel est parfaite, maitrisée, tout coïncide et, même avec des termes techniques propres au livre, tout est compréhensible sans trop de prise de tête. L'intrigue politique, je l'ai adorée. On n'en voit pas souvent, et encore moins des divertissantes !

Les personnages sont biens eux aussi. L'alternance des points de vue est superbement gérée : dès le début, on sent laquelle des trois narratrices est aux commandes. Pourtant, le narrateur est externe, mais la focalisation est exécutée subtilement. Zofi, Akeylah et Ren sont on-ne-peut-plus différentes, ça se sent, leurs caractères sont tous affirmés à leur manière.

La romance, je pense sincèrement que ce n'était pas nécessaire d'en faire avec tous les personnages. Néanmoins (truc que je ne dis pas souvent), je les ai trouvées passables, voire même assez mignonnes parfois. Ça m'étonne de moi-même, mais ça ne m'a donc pas dérangée le moins du monde dans ma lecture.

Pour clôturer, la fin est tout en beauté ! Étonnante, elle a ses qualités.

En bref, très bon roman, que de positif, il m'a juste manqué l'accroche totale

par Chloe7
La Fiancée, Tome 1 : La Fiancée La Fiancée, Tome 1 : La Fiancée
Kiera Cass   
Miss Kiera Cass nous revient après quelques années avec un nouvelle série de livres ! La couverture est magnifique, le résumé accrocheur… je ne pouvais plus attendre, il FALLAIT que je me lance dans la lecture de ce premier tome !

Alors, ce livre est rapide à lire, pas prise de tête, et franchement pas désagréable du tout. Est-ce qu’il peut rivaliser avec La Sélection ? Malheureusement, non. Mais honnêtement ce qui ressort le plus de ma lecture, c’est une espèce de sentiment de confusion que je ne saurais tout à fait expliquer. Ce livre manque cruellement d’un je ne sais quoi pour qu’il devienne purement addictif. J’ai déjà pu identifier quelques petits détails m’ayant désarçonnée : un manque important de description surtout au niveau des personnages, des personnages qui manquent d’ailleurs de profondeur et auxquels ont du mal à s’identifier, une intrigue parfois beaucoup trop rapide…

Bref, tous ces petits détails m’ont laissé avec un arrière-gout amer alors que le livre est lui-même très prometteur et n’est absolument pas irrécupérable. Cependant, il est vrai que je ressors de ma lecture complètement dans le flou.

Au niveau des personnages, comme je l’ai déjà dit, ils manquent cruellement de profondeur. On nous les décrit d’une certaine manière, mais leurs actions ne font pas forcément dans ce sens. On se retrouve donc avec des personnages peu appréciables pour certain (Delia Grace) ou complètement plats (Jameson, Silas et bien d’autres). Même notre principale protagoniste Hollis ne m’apparait pas clairement, je ne la cerne absolument pas et j’ai du mal à m’impliquer avec elle tout au long de l’histoire. Je n’arrive pas à la suivre, ces avis sont trop changeants pour moi.
L’intrigue, quant à elle, est prometteuse mais parfois un peu trop rapide que ça en devient complétement irréaliste. Tout s’accélère à la fin et honnêtement, malgré tous ces défauts le livre reste extrêmement facile à lire et d‘une certaine manière il parvient à en devenir addictif, allez comprendre !

Finalement, je ressors de cette lecture confuse, certes, mais conquise malgré tout (oui je sais je suis incompréhensible). J’attends le tome 2 avec impatience, espérant une nette amélioration en ce qui concerne les personnages. Je pense qu’il va prendre une tournure bien plus politique et sombre que le premier et j’ai hâte de voir ça. Bref, je conseille quand même, mais ne vous attendez pas à quelque chose du même acabit que La Sélection !

par helo1908
POD POD
Stephen Wallenfels   
Ouaw. Comment décrire ce que je ressens pour ce roman... J'en ai encore les mains qui tremblent. Je ressors tout juste d'une histoire extraordinaire, qui aura réussie à me faire pleurer et à me toucher, énormément. POD, c'est un roman de science-fiction capable de vous faire vibrer et de vous émerveiller. Ça faisait un petit moment que j'attendais qu'un livre me mette les larmes aux yeux. Maintenant, c'est chose faite.
Dans ce roman, nous sommes embarquer aux côtés de Josh et de Megs. Chacun d'entre eux vivent l'intrigue différemment, si bien que voyager derrière leurs deux points de vue est fantastique. Dès le début du livre, nous sommes ancrés dans l'histoire. Ensuite, impossible de lâcher POD. Je ne pouvais littéralement pas le garder loin de moi !
Josh a seize ans. Il vit dans la petite ville de Prosser avec son père. Ce dernier souffre d'un trouble maniaco-dépressif et rend l'existence de Josh invivable. Meghan ( surnommée Megs ) a douze ans. Lorsque l'histoire commence, elle est avec sa mère dans une voiture à Los Angeles. Elles sont garées dans un parking souterrain. A cinq heures du matin, leurs existences, ainsi que celle de l'humanité, vont être bouleversées. Alors que la mère de Megs a quitté le véhicule pour se rendre à un entretien d'embauche et que sa fille reste donc seule, un atroce son retentit. Il semble tout faire exploser à l'intérieur de Josh et Megs. Alors, tout s'arrête. Sauf qu'il reste une trace de cet horrible bruit : des centaines d'énormes vaisseaux sont postés dans le ciel.
C'est alors que face à ce danger mortel, nos protagonistes vont commencer à se battre. Pour se nourrir, boire, aimer, rester en vie, survivre. Très vite, Josh va surnommer ces engins des "POD". Pourquoi ? Je vous laisse découvrir la réponse par vous même. Ils ressemblent à de gigantesques sphères qui tournent sur elles-même. Enfin, d'après ce qu'en aperçoit Josh. Pour Megs, ce sont des "boulettes de l'espace". Megs... Haaa, qu'est-ce qu'elle m'a ému. A douze ans, elle a vécu tellement de choses atroces qu'elle est plus débrouillarde que beaucoup d'entre nous. A la fois attachante et forte, Meghan est une héroïne en or, qui m'a souvent tiré des larmes.
Tout comme Josh, d'ailleurs. Vivre avec son père alors que la Terre n'était pas asservie par les POD n'était déjà pas chose facile, mais vivre enfermé avec lui est impossible. Même chose chez Megs : comment faire pour manger et trouver de l'eau lorsqu'on est seule et entourée de voiture, de débris de verre et de gouttes d'essence ? Josh et Megs n'auront pas d'autres choix : ils vont devoir lutter, espérer, et continuer de respirer.
Je préfère m'arrêter là au sujet de l'histoire. Je ne voudrais surtout pas trop en dévoiler. Alors passons à mon ressenti... Et là, il y en a des choses à dire. POD est un roman fascinant. Je dois bien avouer que je ne savais pas du tout à quoi m'attendre lorsque je l'ai commencé. J'ai directement été emporté par l'intrigue et par un flot d'émotions intenses, vivantes et prenantes. Josh et Megs sont deux héros qui vous poussent à ne pas juste lire le livre, mais à le vivre à quatre mille pour cent. Le style de Stephen Wallenfels frôle même la perfection. Tout est si bien décrit, si claire, que j'avais l'impression de visionner un excellent film !
Mais ce n'est pas tout, oh ça non. L'intrigue nous oblige à nous remettre en question, et à nous faire du mal. On sait pertinemment que quelque chose de tragique se prépare, mais on fonce droit dans le mur tout de même. L'atmosphère de POD est unique et inédite. C'est un univers encore inexploré qui s'offre à nous. C'est la première fois que j'avais peur d'atteindre la dernière page. Aussi bien parce que je ne savais pas ce qu'elle me réservait que parce que je savais que j'allais m'effondrer, à l'instar de l'univers du roman. En effet, on assiste à une sorte de fin du monde. Plus personne ne peut sortir de chez lui sans être happé par un éclair lumineux provenant des vaisseaux dans le ciel.
De plus, cela faisait des mois que je n'avais pas rencontré de protagonistes aussi poignants. Josh et Megs sont si jeunes, si innocents, qu'ils ne méritent nullement de vivre d'aussi terribles épreuves. Leurs vies ont été modifiées à jamais, qu'ils veuillent l'accepter ou non. Ils sont tellement humains, tellement doux et tellement aimants qu'ils réussissaient à me faire pleurer pour un rien.
Il y a également un aspect de POD qui nous prend aux tripes et qui rend notre souffle court. C'est celui de la mort. Car oui, c'est bien la fin qu'il faut affronter. Le livre nous décrit des actions simples, que tout le monde exécute tous les jours. Mais sans elles, que sommes-nous ? Il ne nous reste rien, sauf l'espoir. On assiste en direct à la perdition de Josh, son père et Megs. Et la douleur que tout cela nous inflige est vraiment exaltante. C'est une souffrance à laquelle il faut faire face, juste pour trouver la force de continuer à lire et à atteindre la fin.
La fin... A la fois surprenante et inattendue, je suis sûr qu'elle laissera certaines personnes insatisfaites. Personnellement, elle m'a conquis. Chaque lecteur va pouvoir se faire une idée sur la présence des POD et leur effet sur l'humanité. C'est une fin qui nous force à réfléchir et à prendre du recul sur nos existences et au seul petit fil sur lequel elles reposent. Rien que d'y repenser, j'en frissonne... Quel roman !
Je crois qu'on ne peut pas être plus clair : précipitez-vous sur POD. Il recèle une aventure humaine extraordinaire, ainsi qu'un trésor que chaque personne devrait pouvoir posséder. Il ne pourra pas vous laisser indifférent(e)s. C'est un de ces livres qui vous hantent et qui restent gravés en vous longtemps après les avoir refermés. Une expérience bouleversante et frappante, voilà ce qui décrit à merveille le magnifique ouvrage qu'est POD.

http://wandering-world.skyrock.com/3031807134-POD.html

par Jordan
Damnés, Tome 1 Damnés, Tome 1
Lauren Kate   
J'ai, comme Lilwen été surprise de la texture de la couverture.
Très agréable au toucher et matière assez inédite.
La couverture en elle-même est superbe, quand on ouvre le livre, la mise en page attire le regard de par son esthétisme.
Maintenant, parlons de l'histoire.
Le prologue nous met tout de l'eau à la bouche. (Ah là là incorrigible romantique que tu es Ysandir !)
J'ai été entrainée tout de suite dans l'univers sombre du centre de réinsertion "Sword & Cross".
L'attitude des personnages est très étrange, ils ont tous une personnalité sombre, même quand ils sont joyeux !
Les interventions de Cam arrivent toujours à point nommé.
L'ambiance qui règne est mystérieuse, troublante et surnaturelle.
Maintenant,la relation entre Daniel et Luce... Je dirai qu'elle n'est pas assez développée et manque un peu de profondeur, même si je l'ai beaucoup aimée. (De toute façon je suis preneuse de toutes histoires portant sur les anges !)
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre que je recommande surtout pour son ambiance, et j'ai hâte de voir la suite en Juin 2011.
Mais je me demande si j'attendrai jusque là ! Vais-je le lire en anglais avant ? Bref, dès que vos le voyez en vitrine, précipitez vous dessus !!

par Ysandir
Damnés, Tome 2 : Vertige Damnés, Tome 2 : Vertige
Lauren Kate   
J'ai fini Torment hier soir et j'avais vraiment très hâte de venir faire mon évaluation car il est EXCELLENT! Je vous dis, pour ceux qui ont aimé Fallen (Damnés), vous n'avez rien vue. Torment en met vraiment plein les yeux, on entre dans l'histoire dès la première page, les aventures de Luce sont encore plus palpitante et même si je n'ai pas vraiment aimé le développement de sa relation avec Daniel, je crois que c'est nécessaire vue l'endroit où l'auteur veux nous amené. Je dois dire que j'en suis déjà à compter les dodos avant la sortie de Passion étant donnée la fin de Torment qui laisse présager une suite encore plus palpitante. Bravo!

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode