Livres
558 130
Membres
606 221

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Delex : Liste de diamant

L'homme qui savait la langue des serpents L'homme qui savait la langue des serpents
Andrus Kivirähk   
De son style élégant, Kivirähk nous conte la folle histoire d’un jeune estonien coincé entre le passé dépassé et la modernité irrationnelle. Entre sa mère qui le gave d’élan rôti et sa sœur qui veut se marier avec un ours. Entre les croyances dégénérées du Sage du Bois Sacré et le christianisme aveugle des gens du village. Je m’attendais à une lecture un peu laborieuse autours d’un folklore que je ne connaissais pas et même si l’aventure me tentait, je partais avec quelques appréhensions. Mais cette histoire est fluide et les pages se laissent tourner à la vitesse du vent. Avec son humour et une certaine subtilité, l’auteur nous entraîne facilement dans la vie de Leemet et on se met à croire à la Salamandre, aux poux géants, à la langue des serpents.

On sent tout de même que derrière ce conte, Kivirähk tient des propos engagés et virulents sur les traditions, la politique ou encore les mœurs de son pays. Le postface de Jean-Pierre Minaudier (qui est aussi le traducteur du livre) explique bien le contexte dans lequel cette œuvre et les idées que véhicule l’auteur s’inscrivent ; et, ne connaissant rien de l’Histoire ou de la politique estonienne, j’ai trouvé que cela venait bien compléter ma lecture. Il nous explique aussi qu’avec la traduction beaucoup de références, de subtilités et de jeux de mots sont passés à la trappe et cela me rappelle que à quel point j’aimerais savoir lire toutes les langues du monde !

Cela dit, je me suis aussi rendue compte que, auteur estonien ou pas, les questionnements soulevés dans ce livre ont un écho universel. C’est pour cela que je ne me suis pas sentie perdu face à ces traditions et à cette Histoire étrangères. S’adapter c’est survivre, certes, mais la modernité et le progrès doivent avoir un sens. On ne peut pas les suivre par mode ou par déférence pour des peuples que nous croyons plus avancés que le notre sans risquer de perdre notre identité. Mais on ne peut pas non plus fantasmer un passé meilleur que ce qu’il a été en réalité et faire fi des changements qui s’opèrent autours de nous. A une époque comme la notre, où la globalisation menace l’identité des petits pays mais aussi où nous commercialisons la nostalgie et l’authenticité du passé, ce livre gratte là où c’est absurde et dénonce l’ambivalence complètement inassumée de l’être l’humain.

Une belle lecture, drôle, surprenante et pleine de réflexions que je conseille, que l’on soit fan de littérature scandinave ou pas.

par Keikana
La dynastie du royaume de Floss, tome 1 : Kahena La dynastie du royaume de Floss, tome 1 : Kahena
Margot Aguerre   
Dans ce premier tome, nous suivons Kahena, une jeune fille qui rêve de pouvoir vivre dans la forêt avec son meilleur ami et fuir certaines personnes ainsi que son village. Si au départ l’adolescente semble totalement lambda et humaine, nous allons apprendre, en même temps qu’elle, qu’elle est en fait une Aulne – un être capable d’utiliser la magie et originaire du royaume de Floss. De là, une succession d’événements va bousculer davantage le quotidien de Kahena, mais aussi de son entourage.

Nous sommes dans un roman héroic fantasy qui reprend les codes du genre. On commence le récit dans un village isolé avec un protagoniste quelque peu têtu, avec du caractère, pour petit à petit découvrir un monde plus vaste et de nombreux personnages. Une aventure commence alors. L’autrice nous propose un univers très riche avec plusieurs civilisations. D’ailleurs, j’aime quand les personnages font face à d’autres peuples et se remettent en question en découvrant de nouvelles cultures. Cependant, dans ce roman, on a trop d’informations d’un coup et je n’ai pas spécialement l’impression que les personnages « principaux » évoluent au contact des peuples qu’ils rencontrent au fur et à mesure de l’aventure. Chaque personnage apporte quelque chose à l’histoire, mais ils sont si nombreux, que l’on s’y perd un peu. Je regrette l’absence d’un index, d’une liste de personnages en guise de mémo, au début ou à la fin du roman. Par contre, je suis heureuse de voir qu’il y a une carte ! Une très jolie carte, bien travaillée et qui est utile ! Plusieurs fois, je m’y suis référé pour situer l’action ou évaluer la distance que parcourent les personnages.

De base, nous suivons Kahena, mais le roman est écrit à la troisième personne et plusieurs -beaucoup- chapitres se concentrent sur l’entourage de la jeune fille. Je ne remets pas du tout ce choix en question, au contraire, j’apprécie de voir ce qu’il se passe ici et là avec d’autres protagonistes, mais par moments, je me suis demandée si Kahena était bien l’héroïne de l’histoire. En effet, nous passons pas mal de temps aux côtés de Robin, le meilleur ami de Kahena, à tel point que nous le voyons grandir, évoluer et accepter sa vraie nature ce qui n’est pas tout à fait le cas avec l’héroïne. Personnellement, je me suis plus attachée à Robin qu’aux autres personnages.

Dans l’ensemble, le roman est bien, l’univers est très riche, travaillé, mais l’histoire de Kahena mérite d’être racontée en deux tomes minimum. Comme je le dis, l’univers est très riche, il faut donc poser les bases puis approfondir quand l’héroïne ou un autre personnage principal se rend quelque part, étaler un peu les informations. Il faut aussi laisser le temps à Kahena de grandir, je ne sais pas vraiment l’âge qu’elle a, mais c’est clairement une adolescente au début du roman… Son destin est de devenir reine et malgré les épreuves qu’elle traverse pour arriver sur le trône, je n’ai pas la sensation de l’avoir vu grandir. Alors, oui, elle change et gagne un peu en maturité, même si parfois ses réactions m’ont laissé perplexes, mais son évolution est trop soudaine ? On a peu de remises en question, de réflexions sur l’identité ou sur la destiné. Kahena accepte rapidement son destin alors que son monde est complètement bouleversé. Enfin… Je pense qu’il me manque certains moments clefs pour la comprendre et me mettre à sa place. De plus, il manque un peu de romance à mon goût, mais la c’est mon côté romantique qui parle !

Je ne pense pas lire la suite de la trilogie, ou peut-être plus tard. Pour le moment, j’ai besoin d’autre chose. Je pense que je lis trop de livres du genre, surtout en Young Adult, et du coup, je n’arrive plus à être surprise, je devine facilement la fin du roman. Je remercie toutefois Margot pour la découverte de son roman et je vous invite à le lire ainsi que de vous faire votre propre avis sur ce roman !

https://lespagesquitournent.wordpress.com/2021/04/17/la-dynastie-du-royaume-de-floss-kahena-de-margot-aguerre/

par l_bookine
La dynastie du royaume de Floss, tome 2 : Sarina La dynastie du royaume de Floss, tome 2 : Sarina
Margot Aguerre   
Ahhhhhh ! Margot, que m’avez-vous fait là ?

Seulement vous avez envoûté mon fils de 6 ans (Monstre de ProseCafé #1) qui me tanne pour que je lui lise le tome 1, il a porté les badges pendant tout le weekend, mais en plus je ne sais que dire de ce tome 2.

Que vous est-il arrivé entre les deux tomes ? Vous avez grandi, muri…

J’avais fini la chronique du tome 1 par : « J’ai, maintenant, hâte de lire la suite. »

Que vais-je dire de celui-là?

Bon vous connaissez tous le ying et le yang, et bien là c’est pareil!

Autant Kahena est douce, posée, consensuelle, diplomate, autant Sarina est son contraire. Elle le veut, elle l’a. Ses conseillers sont, à la limite, consultatifs.

Côté écriture, style, j’adore toujours. Margot a un style moderne comme je les aime. J’ai eu l’impression de vivre en même temps que Sarina, ses aventures, ses émotions.

D’ailleurs, côté émotions, Sarina est bien mieux travaillée que Kahena.

Le rythme ? Pfff!!! Ça bouge, ça défile, il y a un vrai mouvement dans l’écriture. Pour exemple, vous avez 594 pages et 118 chapitres. Ils sont courts et vivants.
Malgré la multitude de personnages, nous nous y retrouvons grâce à ce rythme dans l’écriture.

Mais qu’en est-il du rythme de l’histoire ?
Comme je le disais, l’écriture de Margot Aguerre est moderne et c’est vraiment fluide, limite addictif.
Heureusement que les chapitres sont courts pour que nous puissions prendre des pauses, genre dormir ou manger, s’occuper des monstres.

Après toutes ces éloges, vous vous demandez certainement pourquoi je suis dans tous mes états au début de l’article ! Non ? Allez !!!

Le tome 1 est ouvert, plein d’espoir avec un personnage qui fédère, une ambiance douce et plein d’amour.
Et bien là c’est tout autre. Sarina est aux antipodes de Kahena, mais côté ambiance aussi. Nous sommes à la frontière de la Dark Fantasy. Du moins c’est mon impression. L’ambiance est lourde, mortelle.

Puis cette fin ! Zut quoi !!! J’espère ne pas attendre trop longtemps pour lire le tome 3, parce que oui il y aura une suite.

par ProseCafe
La dynastie du royaume de Floss, tome 3 : Brieg La dynastie du royaume de Floss, tome 3 : Brieg
Margot Aguerre   
Je viens tout juste de terminer ma lecture de cette trilogie et je dois dire que je n'ai pas été déçue. C'est sans aucun doute ma trilogie préférée aux côtés d'Eragon.

L'écriture, déjà très bonne dans le premier tome, évolue au fil de la série et devient extraordinaire. Il n'y aucun faux pas dans l'histoire [spoiler](mis à part peut-être que je n'ai pas compris pourquoi Brieg n'est pas un maloutas, mais cela est sûrement dû à une erreur de compréhension de ma part)[/spoiler]L'auteur a su à chaque fois se renouveler au fil des tomes pour finalement se retrouver bien loin du fantasy de base auquel on s'attend sans pour autant nous dépayser. J'ai aussi été très dubitative au début quant au fait de changer de héros à chacun de ses tomes car souvent je reste bloquée sur celui du début sans réussir à m'attacher à ceux qui suivent mais là j'ai éprouvé pour chacun un attachement fort bien que différent, de même que pour chacun des personnages finalement. Je pense tout de même que Kahena reste ma préférée avec Brieg en seconde place. Il y a une vraie morale dans son histoire qu'on ne peut que saluer.

Je ne sais que dire de plus. Cette histoire est magique et nous fait voyager au-delà de ce à quoi on s'attend. Cela rajouté à une auteur gentille et agréable, très à l'écoute de ceux venant lui parler.

Tout simplement parfait !

par Hurane
De fièvre et de sang De fièvre et de sang
Sire Cédric   
Encore un roman de Sire Cédric que j'ai lu avec un grand plaisir !
Je dois dire que les meurtres dans ce roman ont de quoi en dégouté plus d'un ! Mais c'est ça quand on écrit ce genre de romans. Et comme toujours, j'ai adoré !!!
Le personnage de Eva est vraiment très intéressant. J'espère qu'on la verra vite de nouveau dans un de ses prochains romans.
Horreur, folie, action...tout les ingrédients qui réussissent à Sire Cédric !

par Skoldasy
Dysfonctionnelle Dysfonctionnelle
Axl Cendres   
Sur les cinq livres que j'avais emprunté à la bibliothèque, c'est le premier dont j'ai commencé la lecture, et le premier mot qui me vient à l'esprit est : waouh...
Ce livre, dès la première page, la première ligne j'ai été conquise
Grâce à son humour noire, ses phrases sarcastiques et un style d'écriture incomparable.
L'écrivain nous présente la vie de Fidèle, en commençant par un joli portait de famille dysfonctionnelle comme elle le dit.
Elle nous présente :
• sa mère une polonaise qui a été déportée dans un camp et qui n'en n'est pas revenue indemne,
• son père un fier gangster,
• et ses frères et soeurs : en commençant par Dalida, sa grande soeur, une princesse perdue et une magnifique comédienne,
• Alyson, qui n'aime que les bad boys
• Marilyne, une manifestante pour tout et n'importe quoi
• JR, un petit dragueur pas très intelligent
• Et Grégo son petit frère chéri, trop bagarreur malheureusement
• Ah mince j'ai failli oublier de vous parler de Jésus, oui comme le petit Jésus de Marie...
• Bien sûr il y a aussi la grand mère Zaza avec un accent Kabyle
• Et l'oncle avec ses idées lumineuses
• les habitués du bar "Au bout du monde" aussi, en passant par Mamadou qui a toujours tout ce qui vous faut (ou presque) et le musicien....
• Puis ensuite elle nous parle de sa vie, de Sarah...
• Ce livre est un concentré d'émotions, en passant par la tristesse, le rire, les regrets...
• L'histoire en elle-même c'est juste la vie de Fidèle, rien d'"exceptionnelle" mais on est plongé littéralement dans sa vie, on la comprend et on la suit.
• On s'attache aux personnages, on les comprend, ils nous attristent pour certains, quand d'autres sont juste complètement loufoques.
• Une merveilleuse fin aussi, un peu happy-end peut être mais très bien quand même car je me suis attachée à ce personnage hors-norme et si bouleversant.
• Je ne vous en dis pas plus... Si vous ne l'avez pas lu, alors LISEZ le !!!
• 300 pages de pure magie !!!
• C'est avec joie que j'emprunterai à nouveau les livres de cet auteur.
http://carnet-de-bord-litteraire.over-blog.com/dysfonctionnelle-d-axl-cendres

par PlumeVive
Ceux des limbes Ceux des limbes
Camille Brissot   
https://revesurpapier.blog4ever.com/ceux-des-limbes-de-camille-brissot

Après l'épidémie limbe, des survivants ont trouvé refuge dans le Mont Survie. Plus d'un siècle plus tard, on découvre dans cette montagne une communauté isolée qui se protège des dangers de la forêt qui l'entoure, et en particulier des humains infectés qui y rôdent toujours. Otolan est né dans les cercles inférieurs du Mont. Suite à un drame, il obtient quelques privilèges, comme celui d'échapper à l'épreuve de la Sortie, épreuve de survie. Mais lorsqu'il découvre que sa petite amie Naha fait partie du prochain périple en forêt, Otolan ne peut se résoudre à la laisser partir seule. Il décide alors de la suivre pour la protéger, malgré l'interdiction...



La première partie du récit est centrée sur la découverte de ce monde dévasté par une terrible épidémie. L'auteure nous décrit alors une communauté qui s'est adaptée à la nature sauvage qui l'entoure et qui mène une vie simple, dans le seul but de survivre. Comme dans tous les romans d'anticipation, c'est une partie pour laquelle j'ai beaucoup d'intérêt. Peu à peu, on comprend comment cette société s'organise, comment elle s'est finalement adaptée au chaos, et aussi comment se présente la hiérarchie au sein du Mont.



C'est dans ces premiers chapitres que nous prenons le temps de découvrir l'histoire de notre héros, Otolan. Un jeune personnage qui n'a pas tardé à me convaincre. Son passé nous touche et on s'attache d'autant plus rapidement à lui. Mais ce sont ces choix qui ont fait pencher la balance. Dans le Mont Survie, il nous surprend par ses choix de vie. A l'extérieur, il nous surprend par son courage, lui qui n'a rien d'un guerrier. C'est un personnage juste, guidé par l'amour. Un personnage profondément humain, qui n'est pas invulnérable. Et j'ai également aimé que l'auteure nous présente des adolescents matures (je pense que le contexte y est pour beaucoup).



Tout comme Otolan, on se questionne sur ce qui nous attend et sur l'issue de ce voyage. Que va t-il se passer dehors? Quel genre de rencontre vont-ils être amenés à faire? Plus on s'éloigne du Mont Survie, plus on est prudent. Je me suis vraiment sentie proche des personnages, de leur aventure. Tout peut arriver et on s'accroche à la lecture. La nature a repris ses droits et on se laisse émerveiller par les descriptions. Mais la forêt n'est pas pour autant un lieu chaleureux et on continue de se méfier. Les personnages sont d'ailleurs confrontés à de nombreuses épreuves. Des épreuves qui apportent des réponses sur leur mode de vie, de survie, un peu d'espoir aussi.



Verdict : J'ai déjà lu quelques romans de l'auteure et je ne suis jamais déçue. Je suis même chaque fois agréablement surprise par sa façon d'aborder les choses. Ceux des Limbes est un roman d'aventures qui m'a transporté pendant quelques heures dans une forêt aussi belle qu'effrayante. C'est particulièrement bien écrit et on s'imprègne de l'ambiance en quelques pages seulement. On découvre un récit prenant, porté par des jeunes personnages courageux et persévérants. Si vous aimez le post-apocalypse et les zombies, foncez !
La Quête d'Ewilan, Intégrale La Quête d'Ewilan, Intégrale
Pierre Bottero   
Voilà, j'ai fini, et j'ai adoré ! Je découvre Pierre Bottero et son univers, et je ne suis absolument pas déçue. Cette version intégrale est très appréciable. La Quête est en elle-même géniale, mais j'ai également beaucoup apprécié le bonus "Avant..." et le "Making of" à la fin. On voudrait en savoir toujours plus, c'est pourquoi je recommande cette version à ceux qui hésiteraient encore. Personnellement, je vais attaquer l'intégrale des Mondes d'Ewilan !
NéaChronical, tome 1 : Memento Mori NéaChronical, tome 1 : Memento Mori
Jean Vigne   
La couverture est vraiment sublime mais le roman en lui-même est assez bancal. Beaucoup de questions mais quasiment pas de réponses voire pas du tout.
Et la transition entre les différents points de vue est très mauvaise.
Ce fut une lecture laborieuse et compliquée.

par Avalon
Néachronical, tome 2 : Post Mortem Néachronical, tome 2 : Post Mortem
Jean Vigne   
Cette nouvelle couverture est encore plus magnifique que la précédente. Gros coup de coeur.
En revanche je ne suis toujours pas convaincue par l'intrigue. Mais c'est surtout le style de l'auteur qui me dérange. Certains passages laissent à désirer et certaines transitions sont totalement inexistantes.

par Avalon

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode