Livres
564 717
Membres
617 360

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Edie-Darling : Mes envies

Les Âmes vagabondes Les Âmes vagabondes
Stephenie Meyer   
Les âmes vagabondes est vraiment un livre génial ; c'est l'un des seuls qui a autant joué avec mes émotions, au point de me faire pleurer. J'crois bien que c'est tout simplement LE meilleur de livres que j'ai lu. Bien plus émouvant et beau que l'autre saga à succès de Stephenie Meyer. Son vrai talent, c'est de faire vivre les émotions à ses lecteurs avec l'attachement qu'on porte aux personnages.
Dépassé les premières pages et un début assez difficile à prendre, je le concède, on peut plus lâcher l'histoire en cours de route. Ça serait comme abandonner les Humains aux mains des âmes ^^
On rentre vraiment dans l'histoire à ce moment là, quand Gaby rejoint les humains, et on vit vraiment cette incroyable histoire à travers elle. Alors impossible de s'arrêter, on veut toujours savoir ce qu'il se passe si on tourne la page d'après. Ce livre est vraiment addictif, je crois.
Sinon, toujours les longues descriptions de la part de l'auteur, ce qui nous permet vraiment de bien visualiser le décors, et imaginer les personnages à merveille. Ce livre vaut la peine d'être lu, malgré un début assez difficile. Parce que l'histoire qui suit et si juste, si belle, on se met si facilement à la place de Gaby, l'âme dans un corps humain, mais aussi on comprend tout à fait Mel, coincé dans la tête de son hôte.
Au fur et à mesure que l'histoire avance, Gaby est obligée de faire des choix, décisifs pour son avenir au sein de la petite communauté d'humains avec qui elle vit.
Et quand vient la fin... Ce sont ses amis qui prennent une bonne décision pour elle.
Une fin surprenante, et un second tome attendu avec impatiente... J'espère avec toujours autant d'émotions, et qu'il nous transportera comme le premier à pu le faire. J'espère aussi sincèrement que le film adapté de cette fabuleuse histoire ne sera pas raté, qu'il retranscrira les émotions du livre à merveille et qu'il transposera correctement l'histoire du roman.
Je peux dire que c'est un livre qui m'a vraiment marqué :)

De plus, j'ai acheté la version avec le chapitre bonus, et ça vallait le coup ! [spoiler]On apprend qu'est ce qui se passe dans la tête de Melanie quand elle se retrouve à nouveau seule dans son corps [/spoiler](j'crois que j'en ai trop dit pour ce qui n'avait pas lu le livre, là, non ? :P)

par Marie.
C'était Marie-Antoinette C'était Marie-Antoinette
Evelyne Lever   
Biographie Passionnante de Marie-Antoinette depuis sa naissance en 1755 jusqu'à sa mort en 1793. En tant que passionnée de l'époque ainsi que de Marie-Antoinette, je n'ai pas été déçue.

par RoseCreed
Marie-Antoinette : la dernière reine Marie-Antoinette : la dernière reine
Evelyne Lever   
Marie-Antoinette, ce nom symbolise, à lui seul, les fastes de Versailles, les grâces de Trianon, et l'incroyable destin d'une jeune femme précipitée des marches du trône sur celles de l'échafaud.
Fille de l'impératrice d'Autriche, elle épouse à quatorze ans l'héritier du trône de France qui devient roi en 1774 sous le nom de Louis XVI. Reine à vingt ans, elle adopte l'attitude d'une enfant gâtée. Sa légèreté, son mépris de l'opinion, la pression exercée par sa famille autrichienne la désignent très tôt à l'opprobre public. Epouse longtemps négligée par un mari " empêché ", mère affectueuse, elle joue un rôle politique important dès le début de la Révolution.
Incarcérée au Temple avec sa famille après l'effondrement du régime, puis enfermée à la Conciergerie après l'exécution de Louis XVI, elle est guillotinée le 16 octobre 1793 à l'issue d'un simulacre de procès. De la frivolité à la tragédie, de la réalité au mythe, Evelyne Lever retrace l'histoire de la dernière reine de France.

par maxiime
Marie-Antoinette Marie-Antoinette
Evelyne Lever   
Bonne biographie, bien écrite et pleine de détails. J'avoue que c'est la 1er que je lis sur Marie-Antoinette, je n'ai pas d'autre élément de comparaison. J'ai souvent vu l'auteur dans des émissions historiques et je trouve ce livre à la portée de tous. Bonne vulgarisation qui aide à comprendre la psychologie du personnage et son époque.

par Papaye
L'Héritage, Tome 3 : Brisingr L'Héritage, Tome 3 : Brisingr
Christopher Paolini   
Ce troisième tome est mon préféré des trois déjà sortis. J'aime la façon dont est fait l'apprentissage d'Eragon et la derniére scéne de bataille. On en apprend encore une fois beaucoup sur les personnages.

par x-Key
L'Héritage, Tome 2 : L'Aîné L'Héritage, Tome 2 : L'Aîné
Christopher Paolini   
J'ai beaucoup aimé celui-ci aussi. Par contre, vous devez savoir que le rythme est différent du premier tome. L'action se déroule plus lentements certain moments. Ce qui n'est pas une mauvaise chose non plus :P

J'ai vraiment aimé que Roran soit plus impliqué dans ce tome-ci. [spoiler]J'ai trouvé l'entrainement d'Eragon chez les elfes un peu lent, j'en avais hate de finir le chapitre pour retrouver un peu d'action avec l'histoire de Roran!^^[/spoiler] Encore une fois, Christopher Paolini, tu ne m'a pas déçu! ;)

par mymi
L'Héritage, Tome 4 : L'Héritage L'Héritage, Tome 4 : L'Héritage
Christopher Paolini   
Et voilà, c'est fini. C'est avec émotion que je viens de refermer cet ultime tome des aventures d'Eragon. Beaucoup de questions trouvent des réponses, les prophéties se réalisent enfin, et pourtant certains mystères restent entiers. L'auteur nous a menés au cœur de l'Alagaësia avec brio au travers de ces quatre tomes, et si le troisième avait déçu pas mal de gens, ce dernier livre les satisfera sans aucun doute.

En réalité, je n'ai pas tant de choses que ça à dire. Cette série a été l'une des meilleures que j'ai jamais lues, peut-être même la meilleure. Et maintenant que c'est fini, je me sens toute drôle, parce qu'on quitte tous ces personnages auxquels on avait appris à s'attacher au fil des pages. Eragon, Saphira, Arya, Nasuada, Murthag, et tous les autres, que nous voyions plus comme de vraies personnes plutôt que de simples personnages de romans tant ils étaient complexes, ce sont tous ceux-là que nous devons désormais quitter. Maintenant, on ne peut qu'imaginer le futur de l'Alagaësia avec son nouveau souverain, celui des Dragoniers, celui des Elfes, des Nains, des Urgals, jusqu'à ce que, peut-être, Christopher Paolini nous emmène à nouveau dans ce monde si fantastique qu'il a créé.
Toutes les théories que nous avions échafaudées, à plusieurs ou seuls dans notre lit, se sont écroulées, et elles nous semblent désormais bien pitoyables comparées à ce qui se passe réellement.

Voilà. Je ne vois rien d'autre à dire. Peut-être ferai-je un autre commentaire quand je serai moins pleine d'émotions, ou peut-être pas. Comme l'auteur le dit lui-même, il n'y a rien d'autre à ajouter à cette série. "Le reste est silence".
Les Chroniques de Gyeon - 1 Tempête De Feu Les Chroniques de Gyeon - 1 Tempête De Feu
Céline Mancellon   
En ce moment j'aime bien utiliser le proverbe anglais qui dit — Ne jugez pas le livre à sa couverture — mais avec ce premier tome des Chroniques de Gyeon, on peut totalement y aller les yeux fermés. La couverture est (une nouvelle fois) réalisée par Vay *coeur* et elle est non seulement jolie mais en adéquation totale avec le thème du roman (je ne vous raconte même pas celle du tome 2 *_*).

Les Chroniques de Gyeon c'est un monde aux influences asiatiques certes, mais pas besoin d'être fan du genre pour saisir et apprécier. Au-delà de l'intrigue simple : Une princesse. Un Royaume. 4 Prétendants. Tout cela n'est qu'une excuse en réalité pour nous embarquer dans un monde de fantasy aux allures de romance mais où le véritable enjeu reste le jeu des trônes avec ses complots et ses jeux d'alliances. Le suspens est énorme et vous aurez jusqu'à la fin pour spéculer sur ce qui va se passer. A aucun moment en commençant la lecture, vous ne pouvez imaginer la tournure que le roman prend. Vous irez de surprises en surprises.

Chaque tome sera l'occasion de découvrir un pays et par la même occasion différentes intrigues amoureuses. Tout y est savamment dosé : action, romantisme, humour, suspens... permis par le récit d'un narrateur qui nous met en position de "spectateur" des différentes scènes qui se déroulent sous nos yeux. Vous aller visiter du pays et ce qu'on peut dire, c'est que la plume de Céline Mancellon est d'une efficacité redoutable, toujours supra visuelle et fluide. Les 300 pages se dévorent sans modération (oui vous ne prendrez pas de poids avec), on arrive à la fin qu'on ne s'en rend même pas compte, surtout que quand on croit que c'est fini, il y en a encore. Je passerai notamment sous silence la fin qui provoquera moult émotions.

Oh oui, vous allez passer par différents états, je vous le garantie ! Vous allez sourire, rigoler, larmicher (oui ça se dit, ça vient de larmichette), pleurer (non ce n'est pas pareil que larmicher, là ça va être les grosses larmes où on doit se moucher, ouais ça ne va pas être beau à voir) ou avoir le souffle coupé... Certains personnages vous taperont sur les nerfs, d'autres vous feront douter ou bien vous aurez envie de les [insérer le verbe de votre choix]... ralala *soupire* La palette des persos est largement aux goûts de tous, il y a les gentils, il y a aussi le côté obscur de la force. En faite, il y a toute une palette de gris ;)

C'est un tome captivant pour celles et ceux qui aiment ce monde de fantasy mais pas seulement, car il n'y a pas tellement de termes spécifiques et le peu qu'il y en a, ils sont indiqués dès le début du roman avec en plus une jolie carte (faite par les mimines de Céline Mancellon, silvouplay !). N'importe qui y trouvera son compte quand on aime tout simplement les 'histoires de capes et d'épées'. (enfin façon de parler, là c'est plus de 'tuniques et de gounos').

J'ai adoré ce tome 1 (qui est même venu talonner comme il faut mon ouch-ouch d'Alice Royale chez la même auteure), parce qu'il a su provoquer chez moi plein d'émotions. C'est une lecture intense qu'on a du mal à lâcher mais aussi parce que tout y est beau, même la fin. (comment ça 'même' ?! :D c'est fini le teasing oui !)

par LLyza
Pomme d'Eden Pomme d'Eden
Céline Mancellon   
Quel merveilleux roman que voici ! La nouvelle pépite d’une jeune auteur qui monte, Céline Mancellon ! Après avoir déridé mes zygomatiques et gonflé mes abdos avec son premier roman Si je t’aime, prends garde à toi, avoir mis le feu à ma libido avec Temps de Lune, Alice Royale et ses Ombres Brumeuses, voici qu’elle s’attaque à mon pauvre cœur d’artichaut en bousculant les traditions et les idées reçues faisant un délicieux parallèle avec une actualité bien controversée.



Céline nous entraîne cette fois ci dans un très joli conte de fée des temps modernes ! Mais si les princesses de notre enfance représentaient le summum de la féminité, gloussant et minaudant comme de petites chattes effarouchées, que des princes, en preux chevaliers venaient à délivrer des griffes de terribles créatures. La princesse Alex et le prince Bruce sont à mille lieux des stéréotypes peuplant ces romans à l'eau de rose, dont on connaît pertinemment la fin avant même d'avoir commencé la lecture « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants... bla bla bla.....erff !» ! Ici, rien de tout cela, l’héroïne tient plus du prince que de la princesse, et le héros incarne à lui seul l’effrayante créature qui aurait jeter son dévolu sur l'objet de ses désirs et obsessions !



Céline réussi le tour de force de nous faire croire qu'il s'agit d'une banale mais ô combien délicieuse comédie romantique, jouant sur les mots avec le talent qu'on lui connaît, n'hésitant pas à mettre ses héros dans des situations des plus cocasses, nous arrachant rires et larmes dans un bel ensemble ! Mais bien vite, les rires viennent à s'espacer, les sourires à se crisper et les larmes à redoubler tant vous avez le cœur serré face au drame qui est en train de se jouer ! Nous rappelant avec évidence l'univers des dramas japonais dont l'auteur semble s'être inspirée !



Alexandra « Alex », dont le physique androgyne, façonné par des années de natation intensive, et sa gémellité avec son frère Alexandre, vont lui donner matière à postuler comme assistant de M Bruce Wales, PDG des Assurances Montgomery, répondant ainsi à l'offre d'emploi qui stipulait que le poste serait attribué à un homme et non une femme. Alex découvrira bien assez tôt pourquoi ce détail avait tant d'importance aux yeux du très charismatique Bruce Wales ! Se faisant donc passer pour son frère, elle intègre non sans appréhension cette société renommée pour un contrat de 6 mois, espérant gagner très vite l'argent nécessaire aux soins de son jumeau, ce dernier étant atteint d'une maladie rare et grave ! Surs de leur plan, le frère et la sœur n'avaient cependant pas songé à tous les paramètres qui pourraient venir enrayer une machination bien huilée. Dont l'un et non des moindres, n'est autre que Bruce Wales !



Bruce Wales (soupirs) ! Une sucrerie sur pattes, un chocolat fondant sur la langue ! Il n'est que désirs, fantasmes, passion et possession !Il est une délicieuse torture pour les sens vous mettant la tête à l'envers et le cœur aux aboies, langue pendante et souffle court à chacune de ses apparitions ! Il possède la grâce et le charisme d'un félin guettant sa proie ! Ronronnant de plaisir en attendant que sonne le glas de la pauvre souris prise au piège de ses charmes ! Arrogant, sur de lui, menteur et manipulateur ! Il est l'incarnation de la perfection, beau comme un ange, sexy en diable ! Mon cœur de midinette n'a pu résister bien longtemps à cette sculpture vivante ! Mais il y a un hic ! Bien qu'il avoue avoir user de ses charmes sans inhibition auprès de la gente féminine dans un cadre purement professionnel. Bien que cet éphèbe au corps chaud comme la braise, au sourire ravageur, au regard dés-habilleur et à l'arrogante assurance du mâle fier et sure de sa virilité affichée ! Bruce Wales est........................GAY !!!! WTF ????????





Ô Monde cruel ! Je veux mourir là, non, non, non ne me retenez pas..............euh un peu quand même;) !



IMPOSSIBLE !!! Mais si, Céline a osé ! Alors maintenant la question à 10 000$ ! Comment va faire l'auteur pour dénouer cet ENORME problème avant que la lectrice au cœur brisé que je suis jette le livre dans les flammes de l'enfer de sa cheminée, incinérant ainsi tous ses espoirs, ses désirs... ???



Bon en même temps vous me direz que c'était dit dans le résumé, mais bon, en toute innocence, ouais ok un soupçon de mauvaise fois, je m'étais imaginée, persuadée que c'était une blagounette de l'auteur, car avec Céline on peut s'attendre à tout ! Mais non ! La blagounette n'est pas arrivée, et c'est bien une cruelle réalité qui m'est apparue en lisant les premières pages du roman ! Alors maintenant, la question à 50 000$, comment rendre addict la lectrice tout en restant cohérent dans son récit ? Eh bien l'auteur et son talent ont réussi ce tour de force, si, si j'vous jure ! Et pour avoir côtoyer le monde de l'homosexualité, je peux vous dire sans mauvais jeux de mots que ça colle ! Waouh !



Eh voilà, comment en 176 pages Céline a réussi à me faire rire, pleurer, hurler, me retourner comme une crêpe, me presser la glotte comme un citron, me couper le souffle à coups de retournements de situations et conquérir mon cœur de midinette ! Un condensé de sensations ! Un vrai bonheur!!! Et j'espère, je prie pour qu'il y ait une suite, sait-on jamais *regard du chat potté* !



Ah ! Un point qui va encore faire grincer quelques dents ! ENCORE une crevette ! Bon on l'aura toutes compris c'est la marque de fabrique de l'auteur et franchement on ne boude pas notre plaisir, car sérieux 176 pages de délices, sans longueurs ni lourdeurs, de pur sensation, c'est amplement suffisant ! Nul besoin d'une pavasse de 400 pages dont je sais pertinemment qu'après avoir sauté les textes narratifs gonflants et inutiles, je n'aurai lu que 250 pages finalement ! Les crevettes de Céline sont rythmées, intensives, explosives ! A tel point que l'air vient à vous manquer lorsque vous atteignez la dernière page et que le seul son que vous arrivez encore à émettre est …........... Waouh !

Hybride, tome 1 : Origines Hybride, tome 1 : Origines
Tamara Durand   
Mouai, mouai. Il y a de très bonnes idées de bases qui bien exploitées et développées auraient pu me plaire, c'est franchement dommage ça aurait pu être très bon. La plume est pas mal non plus pour un premier tome, les dialogues ne sont pas mauvais, les passages de description sont un peu classiques mais pour un début ça passe très bien. J'ai bien aimé ces villes non humaines, le principe de 'royaumes', le job de l'héroïne (on sent la fan de séries américaines)…

Donc, si vous êtes fan de bitE-lit ce tome est bien pour vous c-a-d que le but que vous recherchez : Êtres surnaturels qui ne pensent qu'à vous sauter (dessus), ils sont tous extrêmement forts/sculptés/beaux et sentent bons (c'est important de sentir bon), on ajoute du seks, du seks, et du seks. Alors, ce n'est pas tant dans les scènes sensuelles mais plus une tension sexuelle permanente, tout le temps, partout, partout. Ah ! Vous adorez ça ? Bien, vous allez aimer le lire ;)

Bon, par contre si vous êtes amateurs d'urban fantasy comme moi et que vous aimez que l'action et la romance soient quasi égales. Ça va pas forcément être top-top ! Quand de base on n'aime pas les triangles amoureux ou autre figures géométriques compliquées, c'est aussi un peu loupé. J'aime quand on a le temps de connaître les personnages et qu'on s'attache à eux, ici c'est vraiment pas possible : tout va trop vite. En moins de 50 pages, on avait déjà la ligne directrice de tracée… aucune surprise. Et tout le monde était déjà in-love. Seriously, la nana n'a pas baisé depuis 8 mois, elle va sauter direct et être amoureuse ? LAULE !

Alors, oui, oui. Je sais, c'est dans sa 'nature' mais la cohérence dans les réactions 'humaines' sont essentielles qu'on soit dans un récit réaliste ou fictif. La fantasy n'empêche en rien d'attendre un développement des personnages. Il me manque une centaine de page pour clairement apprécier les relations des protagonistes et amener ainsi de manière plus harmonieuse ce fameux triangle amoureux… ou autre même. L'intrigue n'est pas très compliquée, elle aurait pu être un peu plus diluée mais franchement ce n'est pas un mauvais choix. Simple, ça passe tout aussi bien.

par LLyza

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode