Livres
567 512
Membres
622 120

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Eduam : Ma PAL(pile à lire)

Rendez-moi Noël ! Rendez-moi Noël !
Juliette Bonte   
Merci à #netgalleyfrance pour cette lecture #rendezmoinoel

Comment ça les Burns organisent les fêtes de noël cette année. Usurpateur !

Robyn fait partie du clan Ferguson. Depuis plus de 150 ans, les matriarches de la famille organisent les fêtes de noël dans leur petite ville des highlands.
Les Burns, derniers propriétaires en date du château Ackergill, décident d'organiser un repas d'ouverture de l'hiver avec les habitants de Wick. Surprenant, pour cette famille qui ne s'est jamais préoccupé de ses voisins depuis plus de vingt ans.
Les traditions de noël sont sacrées pour les femmes Ferguson, alors quand les Burns s'arrangent discrètement avec la mairie pour organiser les fêtes de cette année, c'est un scandale.
Lors de ce repas, des lettres historiques de grandes valeurs sont volées. Walter, fils ainé de la famille Burns accuse les Ferguson et en particulier Robyn.
La coupe est pleine. C'est la guerre.
Robyn décide que le meilleur moyen de prouver son innocence, c'est en trouvant le coupable. Et ce n'est pas Walter qui l'en empêchera.
Ce Burns froid, intransigeant, impoli, ...profonds, envoutant.

Une petite enquête cosy pendant noël. J'ai adoré. Robyn, douce gentille et qui voit le meilleur chez tout le monde. Walter, froid, distant et mystérieux.
Aucune surprise dans l'histoire d'amour mais je n'avais pas vu venir la révélation du coupable. Est-ce parce que j'étais trop occupé avec le développement des sentiments de Robyn et Walter ? J'aurais aimé que les pensées de Robyn soit plus développé parfois car on passe du "il est froid et impoli" à "je craque pour lui" un peu trop vite à mon goût. Cependant l'histoire est une bonne romance de noël. On ne s'en lasse pas.

par zanaka59
La romance presque parfaite d'une accro à Noël La romance presque parfaite d'une accro à Noël
Laura S. Wild   
https://www.my-bo0ks.com/2021/10/la-romance-presque-parfaite-d-une-accro-a-noel-laura-s.wild.html

S'il y a bien une saison que j'aime par dessus tout, c'est bien Noël. C'est simple, dès septembre, je compte les jours avant le moment de pouvoir décorer, écouter des musiques de Noël et regarder des films sans avoir à subir de regards désapprobateurs parce que, c'est "trop tôt". Alors autant vous dire que j'attends les romances de Noël comme... un matin de Noël quoi. Avec joie, excitation et euphorie ! Autant vous dire que je suis particulièrement exigeante (comment ça, c'était possible de l'être encore plus qu'en temps normal ?). Bref, vous l'aurez compris, quand je lis de la romance de Noël, je veux du sapin, des traditions, des chansons, de la neige et de la bonne humeur. A l'image des téléfilms bien mielleux dont je raffole.

Alors si je vous dis que cette année, ma première romance de Noël a coché toutes les cases et même plus encore. Si je vous dis que cette petite pépite est déjà disponible en librairie et qu'il faut ABSOLUMENT la lire, vous voulez être convaincu ? Pas de problème !

La romance presque parfait d'une accro à Noël, c'est l'histoire de Zoe. Zoe aime Noël par dessus tout et n'a pas perdu cette joie immense de l'approche de cette fête emblématique. Encore mieux même, elle en a fait son métier. Sa "petite" entreprise d'événementiel fait sensation. Et pour cause, à chaque nouvelle mission dans un hôtel, un lieu de réception ou autre, Zoe et son équipe propose une décoration de Noël qui émerveille. Travailleuse acharnée, elle a décidé de s'accorder trois semaines auprès de sa famille pour les fêtes et compte bien en profiter. Mais avant son départ, elle rencontre Ethan French, un journaliste du TIME, venu faire un portrait sur elle et son entreprise. Débordante d'enthousiasme, Zoe va vite se rendre compte qu'en face d'elle ce n'est pas un journaliste lambda mais un Scrooge buté et anti-Noël.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai de suite été totalement séduite. Je connaissais déjà la plume de l'autrice avec notamment son petit dernier (A tous les cœurs que j'ai brisés), mais ici, on est à un tout autre stade. Parce que dès les premières lignes j'étais déjà avec le sourire aux lèvres et les chansons de Noël en tête (les titres en début de chapitres y sont pour beaucoup). L'ambiance féérique, la bonne humeur, les décorations, les paillettes, bref, j'étais sur un petit nuage et déjà bien conquise par l'ambiance.

En toute honnêteté, j'avais très, très envie de l'aimer cette lecture, ce qui ajoutait encore un peu plus de pression à celle-ci parce que mes attentes étaient déjà démesurées, je l'avoue. Mais avec un début si prometteur, je n'avais qu'une envie, qu'on soit le lendemain soir pour n'en faire qu'une bouchée.

Les personnages sont, terriblement géniaux. Zoe est... bon clairement, je me suis beaucoup retrouvée en elle. Passion Noël bonjour ! J'aime son enthousiasme, sa folie, ses liens très forts avec sa famille et notamment Lily jolie! Ses pensées m'ont tellement faites rire et en même temps je me suis tellement de fois dit que dans les même circonstances je me serais faite les mêmes réflexions, c'est à la fois troublant et satisfaisant de se dire qu'on est pas seul à être accro à Noël (même si, Zoe est fictive!).

De son côté, Ethan est le parfait Scrooge. Vous savez, celui qui n'aime pas Noël et qui ose dire que c'est une fête c... (Non, je ne prononcerais pas ce mot!). Le choc - car on peut aisément parlé d'un choc - entre leurs deux façons de penser donne lieu à beaucoup de situations drôles et émouvantes à la fois. J'ai aimé découvrir Ethan au fil des chapitres, d'abord totalement blasé, puis dans l'incompréhension face à cette euphorie à l'idée de flâner dans les boutiques, acheter un sapin de Noël, le décoré, chanter, bref, tout ce qui fait du mois avant Noël, une période de partage, de bienveillance et d'amour. Le schéma des opposés qui s'attirent n'est pas mon préféré pour rien...

Avec deux personnages qui m'ont séduite, la romance avait de très bonne chance de me plaire également et comment vous dire à quel point j'ai adoré. Leur relation commence par une rencontre assez comique et mémorable. Loin de s'apprécier, nos deux personnages vont apprendre à se découvrir l'un et l'autre et devoir rester ouvert face aux idées reçues. Fort heureusement, la magie de Noël va opérer (et surtout Zoe) et pour notre plus grand bonheur va donner lieu à de nombreux passages drôles et émouvants (oui, j'ai versé quelques larmes), le tout dans une ambiance festive.

Les autres personnages ne sont pas en reste. Gros coup de cœur pour cette famille unie et tout autant accro à Noël que notre héroïne. J'ai adoré voir cette famille soudée, leurs traditions, leur volonté de faire plaisir et d'accueillir à bras ouverts même les plus récalcitrants. Mention spéciale pour les deux sœurs, qui m'ont faite mourir de rire lors de leur journée shopping (clairement, on ne peut pas résister à une offre comme celle-ci). Et enfin, petit coup de cœur pour l'adorable Lily !
La romance presque parfaite d'une accro à Noël se dévore littéralement. Je n'ai aucun reproche à faire à cette lecture car tout était MAGIQUE, féérique et dépassait grandement mes attentes. C'est tout ce dont j'avais besoin et j'en remercie l'autrice pour avoir fait une romance de Noël aussi géniale ! D'ailleurs, je tiens là mon deuxième coup de cœur de l'année 2021. Quand je vous parlais d'exigences extrêmes, je ne plaisantais pas ! Clairement, je plains les suivantes parce que la barre est mise tellement haute !

par Carole94P
Les MacCoy, Tome 3 : La Louve et le Glaive Les MacCoy, Tome 3 : La Louve et le Glaive
Alexiane Thill   
Je n'ai pas aimé le personnage d'Elizabeth et Duncan s'est avéré décevant. Après, l'histoire traine en longueur, ce qui est assez frustrant. On s'attache beaucoup à Phèdre et Caleb, résultat j'ai eu du mal à m'intéresser à d'autres personnages Le choix que fait l'auteur de continuer l'histoire en changeant de personnages me laisse dubitative. Je trouve l'exercice ratée.

par sameera
Les MacCoy, Tome 4 : La Biche et le Limier Les MacCoy, Tome 4 : La Biche et le Limier
Alexiane Thill   
Je remercie Hugo Roman pour m'avoir permis de lire ce 4ème tome via NetGalley (même si j'ai acheté aussi le livre au format papier pour aller avec ses frères).

Je l'attendais avec impatience. A la fin du 3ème tome on savait que l'ère du temps allait changer, que les guerres claniques allaient s'intensifier et que tous les coups même interdits allaient être de rigueur.

Je ne suis pas d'accord avec la comparaison Outlander et GOT car la série Les MacCoy est propre en son nom. Oui l'action se passe en Ecosse, oui l'action porte sur une guerre, mais ça s'arrête là.

Dans ce tome-ci nous faisons plus ample connaissance avec Annabelle MacKenzie, la famille ennemie des MacCoy. Son rôle dans la vie est soit belle et tait toi, fait ce qu'on te dit, ne pense pas, ne réfléchit pas, soit juste là en tant qu'objet, pour conclure une entente, un contrat entre deux clans. Nous sommes au XXIème siècle et cela existe encore. Annabelle a appris tôt qu'il ne fallait contredire personne. Les souffrances psychologique et physique rythment sa vie. Elle ne peut pas exprimer ce qu'elle ressent, mais lorsqu'elle découvre ce que sa famille a fait, en enlevant le petit Xander MacCoy, cela en est trop. Elle doit protéger ce petit de cette entente. Elle ne cautionne rien et pour une fois elle exige quelque chose, elle commence à s'émanciper. Ce n'est peut être rien, mais c'est un début pour elle, un grand pas.

Or, lorsque le limier, Dylcan la kydnappe le jour de ses fiançailles, elle voit que tout lui échappe. Elle, qui vivait dans le confort de son chateau, elle qui n'a jamais vu l'extérieur, elle qui ne s'occupait pas de cette guerre entre les clans, y prend part. C'est une monnaie d'échange.

Dyclan se sent coupable de beaucoup de choses. Et il ne sent plus en adéquation avec les valeurs claniques. Même s'il a un travail, une mission à faire, il l'execute. Or plus il passe du temps avec Annabelle, plus il lui montre qu'elle a la possibilité d'être libre, de faire ce qu'elle veut de sa vie, lui aussi ressent ce besoin. Il a l'impression que quoi qu'il fasse, il n'obtiendra jamais le pardon de son Laird. Annabelle et Dyclan sont dans un monde clanique qui ne leur correspond plus. Ils ont soif de liberté, ils veulent être acceptés pour ce qu'ils sont. Annabelle sait que son nom est détesté, malheureusement elle ne peut pas s'en défaire. Sa famille a fait trop de souffrances, trop de victimes. Il faut que cela cesse. Si les clans ne peuvent pas les arrêter, qui peut le faire?

Annabelle a une force en elle. Il faut qu'elle accepte qu'elle peut se rebeller, qu'elle peut vivre pour elle, qu'elle peut être libre. Dyclan est un soutien, oui, mais elle doit se trouver par elle même. D'ailleurs Dyclan aussi. Il doit se pardonner, il doit trouver les mots pour dire ce qu'il pense. Il a fallu d'une mission pour qu'il s'impose.

Des batailles sont menées, sont perdues, sont gagnées, mais grâce au soutien de clans, les MacCoy se battent toujours pour un idéal, mais aussi pour leur famille. Phèdre a vécu beaucoup de choses pour son âge, un kidnapping, des trahisons, mais on ne l'attaque pas en tant que chef de clan, on l'attaque en tant que mère. Elle se doit d'être forte pour son clan, au même titre que Caleb. Ce sont des parents, ils s'aiment, ils ont juré de protéger leur clan, mais ils ont été touchés dans leur âme, on leur a pris ce qui était le plus précieux au monde. Trop c'est trop. Le code Clanique est bafoué et non respecté. Il est temps de remettre de l'ordre dans ce système archaique, qui n'a plus sa place dans notre époque.

Alexiane nous le montre à plusieurs reprises, mettant en avant des femmes et des hommes qui tentent par dessus tout à vivre avec leur temps, à venir en aide aux gens qui en ont le plus besoin. Les femmes ne sont des contrats, on ne peut asseoir une supériorité en kidnappant des êtres innocents.

Oui tout se met en place doucement mais surement, dans l'ombre d'abord, puis au grand jour. Et qui sait, sans doute un nouveau monde clanique verra le jour.

par siss42
Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige
Juliette Bonte   
J'ai beaucoup aimé la dynamique de ce livre. On ne s'ennuie pas un instant et en un rien de temps je l'avais fini! Je le recommande!

par Rosedelin
Un grand amour peut en cacher un autre Un grand amour peut en cacher un autre
Kristan Higgins   
je suis très ennuyée par rapport à ce livre.
j aime beaucoup kristan higgins, je les ai tous lu. on retrouve tous ces codes, l humour, les descriptions,....mais pour celui là j avoue que je me suis ennuyée une grosse partie du livre. l action n est pas des plus palpitantes au début.
un autre reproche que je lui ferais aussi et surtt qd on la lit souvent c est qu on devine directement ce que sera la fin dans 90% de ces livres, dc il ns reste plus qu à se laisser surprendre par le reste.
il n en reste pas moins, qu il est agréable à lire

par sissou83
Trop beau pour être vrai Trop beau pour être vrai
Kristan Higgins   
J'aime beaucoup Kristan Higgins, je trouve qu'elle réussit toujours très bien à allier une romance toute mignonne avec un humour qui personnellement me fait m'éclater tout le long du livre ^^
Et ici, ça n'a pas manqué ^^ surtout avec Grace et ses gaffes à gogo ^^ Plus elle veut essayer de se racheter, de bien faire, pire c'est ^^
Et qui n'arrive pas à se mettre à sa place ? Entre ses soeurs (enfin surtout une), sa mère, sa grand-mère (l'horreur !), son ex et en fait plus largement à peu près toutes leurs familles élargies à eux deux, je comprends parfaitement comme l'idée d'un faux petit-ami peut paraître alléchante ! Oui, mais bon ... un mensonge te retombe toujours dessus ^^ pour notre plus grand plaisir d'ailleurs, avouons-le ^^

Par contre, gros bémol sur Natalie : qu'est-ce qu'elle m'a gonflé !! La petite princesse parfaite à qui on n'ose pas faire la moindre réflexion, qui vit sur son petit nuage d'arc-en-ciel avec les angelots et la musique en fond, non mais je l'ai trouvé insupportable ! J'avais envie de lui dire "non mais ouvre les yeux, il n'y a pas que toi sur Terre !"

Bref, donc oui, une soeur qui m'a empêché d'apprécier ce roman autant que d'autres et qui le rétrograde en "Argent" ...

par Moridiin
Amis et RIEN de plus Amis et RIEN de plus
Kristan Higgins   
Une héroïne différente de ce que l'on peut voir habituellement, avec une sacrée famille.J'ai adoré son caractère,sa relation avec ses frères et les personnages secondaires trouvent leur place.
Beaucoup d'humour dans ce livre pour cacher le désarroi de Chastity,sa vie n'est pas tout à fait celle qu'elle espérait mais elle croit au bonheur et met toutes les chances de son coté.
Quelques longueurs par-ci par-là ,un Trévor un peu mou parfois mais une histoire qui tient la route et qui m'a fait rager plusieurs fois.
Petite déception pour la fin,je m'attendais à ce que ça se passe autrement et le tout se déroule sur quelques pages à peine.Trop rapide et bâclée.

par melywen
La Vie et moi La Vie et moi
Cecelia Ahern   
c'est vrai que le résumé ne donne pas trop envie! Mais dès qu'on est dans l'histoire, c'est un peu difficile de quitter ! u_u Si seulement cela existait dans la réalité : imaginons une personnene prenant pas du tout soin de sa vie ( Lucy), étant dans la merde absolue: sa vie n'est qu'une succession de mensonges ( que si elle essaye de dire une vérité, ellese met dans de sal draps) bref ... et c'est la que la vie de cette personne, prend forme humaine, un homme laid avec une haleine répugnante ..., lui reflète ce qu'est devenu sa va à cause de ses mauvaises actions ... Et l'objectif principal est de rendre cette personne plus belle c'est à dire prendre soin de sa Vie u_u !!!!
Bref c'est un livre sympa qui met en avant les conséquences des mensonges, au sein de la famille, des amis, du travail, qu'on invente souvent pour des raisons ... personnelles ...[spoiler][/spoiler]
L'année où je t'ai rencontré L'année où je t'ai rencontré
Cecelia Ahern   
https://lapommequirougit.wordpress.com/2018/12/17/lannee-ou-je-tai-rencontre/

Merci à Netgalley et aux éditions Milady pour leur confiance

Je ne lis pas trop de livres contemporains en règle générale, car ces derniers ne m’accrochent pas toujours, mais j’ai été agréablement surprise par ce roman.

Jasmine est une jeune femme qui court partout, qui n’a jamais le temps pour rien, jusqu’au jour où elle se fait virer et qu’elle se retrouve à ne pas avoir le droit d’aller travailler pour la concurrence pendant un an. À partir de là, elle va se retrouver face à elle-même, ce qu’elle n’a pas fait depuis sa plus tendre enfance. Elle va vite se rendre compte qu’elle ne sait pas qui elle est et que depuis des années, elle ne cesse de courir pour essayer de fuir cette confrontation.

Elle va alors se retrouver à temps plein chez elle. C’est là qu’elle va commencer à faire plus attention à son voisinage et plus particulièrement celui d’en face. Matt, un homme connu, qui travaille pour une radio et qui a tendance à faire énormément polémique. Tous les soirs il rentre bourré et fait énormément de bruit dans la rue. Au début elle ne fera que le regarder de loin tout en le jugeant par rapport à ce qu’elle sait de lui. Rapidement elle va finir par créer un lien avec cet homme et se rendre compte qu’il y a autre chose sous cette carapace.

Ce qui est agréable dans cette histoire, c’est qu’on découvre deux personnages torturés à leur manière. Ils sont perdus dans leur vie et au contact l’un de l’autre, ils vont s’entraider sans même s’en rendre compte.

Le sujet des jugements est mis en avant. En effet, Jasmine à une sœur trisomique et depuis des années elle ne vit que pour cette dernière, même si elle est très autonome. Sans doute a-t-elle peur d’être confronté à sa propre personne ? Mais entre sa sœur qui vit ce handicap et son voisin sur qui elle a des préjugés à cause de ce qu’il montre de lui lors de son émission de radio, Cecelia Ahern nous montre beaucoup de tolérance dans ce livre.

En effet, elle nous montre que les gens ne sont pas forcément ce qu’on pense ce qu’ils sont. Leurs apparences, leurs façons d’être peuvent être des carapaces, mais une fois celle-ci percée on découvre une tout autre personne.

On parle de deux personnes qui se reconstruisent le temps d’une année. L’un grâce à l’autre. Deux personnes détruites et perdues qui ne savent plus où aller, ni même que faire.

En conclusion, j’ai aimé découvrir l’écriture de Cecelia Ahern ainsi que ce roman. Une histoire douce, qui aborde divers sujets. Celui de la reconstruction et des préjugés. Une belle histoire !

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode