Livres
547 752
Membres
585 112

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de EllaNl : Ma PAL(pile à lire)

Hades Hangmen, Tome 1 : Hors-la-loi Hades Hangmen, Tome 1 : Hors-la-loi
Tillie Cole   
ADDICTIF - pour résumer cette lecture en un mot -.

Après avoir lu les dernières lignes de ce livre particulièrement prenant je viens ci-joint pondre un avis des plus biaisée qu'il puisse exister. Croyez-moi, lorsque je parle d'une additivité, il s'agit bel et bien d'une addictivité, vous savez ce sentiment qui fait que même si vous mordez d'envie de lire la suite et voulez finir au plus vite, vous espérez au fond de vous que des milliers de pages de cette histoire continuent encore. Chaque pause passée à avancer un tant soit peu dans la lecture montre l'engouement que j'ai réussi à ressentir pour ce livre, les trente minutes de trajet quotidien me paraissaient bien courte et au final, j'ai mis deux jours à le finir et je me dis que j'aurais pus le terminer en une journée si je n'avais pas mis un tant fou avant de réellement me lancer dans la lecture.

Conseiller par une amie, je me suis lancée dans cette lecture aléatoire après que celle-ci m'ait vantée ses bons mérites et je ne regrette absolument pas. La beauté du livre réside bien évidemment en premier lieu dans ses personnages. Aussi intriguant qu'intrigués, chaque personnage ayant son moment "de gloire" nous touche au plus profond de notre âme. Le contexte qui sort quelque peu du commun rend le livre intéressant et l'auteure a parfaitement sût s'approprier ce contexte là, les recherches derrières ont dues être conséquentes ce qui fait que l'impression de "n'importe quoi" que l'on pourrait avoir en lisant certains livres n'est pas présente. L'auteure sait de quoi elle parle, et elle réussit parfaitement à nous prodiguer les émotions qu'une telle lecture pourrait être amenés à nous procurer.

Néanmoins, même s'il sort du commun je ne le conseillerais pas à tous. En effet, une réel violence est présente, on est réellement projeté à travers un livre, un vrai livre qui nous fait voyager dans un cadre pas des plus idylliques. J'ai aimé pouvoir ressentir toutes ces émotions en lisant ce texte bien que j'avoue avoir été plus d'une fois retournée par les événements. [spoiler]Notamment certaines scènes de viol, et de violence très crûes et très explicites que les petites âmes comme moi auront du mal à supporter sans vomir leurs tripes.[/spoiler] Malgré tout, c'est ce qui rend l'écrit unique, et hors norme. L'évolution des personnages est conséquente et je parle là bien de TOUS LES PERSONNAGES auxquels on s'attache ( et on s'empoisonne ) sans réellement s'en rendre compte. A vrai dire, en lisant les premières lignes je pensais tomber sur une histoire prévisible, je devinais l'intrigue et pourtant... si je m'attendais à tout ça.

Une perle. Mais je me répète, il faut être conscient qu'il s'agit de tourments et de démons intérieurs, d'histoires douloureuses entremêlées et des événements pas des plus joyeux, à lire en étant conscient de ces facteurs.

par Noonie
Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder
Marissa Meyer   
J'en entendais vaguement parler depuis quelques semaines (et merci la couv' du catalogue PKJ !), sans vraiment m'y intéresser de plus près. Et puis finalement, je me suis laissée tenter. Avec vampires, loup-garous, sorciers, démons ou je ne sais quoi d'autre à la pelle, pourquoi pas un cyborg ? Histoire d'avoir un brin d'originalité...

Eh beh franchement, pour quelqu'un qui n'avait pas d'attente particulière, j'ai été comblée. Sérieux mais... WOUAH ! Je n'ai pas pu me coucher avant de l'avoir fini, malgré mes paupières qui n'avaient qu'une envie : se fermer.

Et pourtant, quand j'ai eu le livre entre les mains et que j'ai aperçu la mention "entre Cendrillon et Star Wars" au dos, j'étais très sceptique. C'est quand même vachement large comme fossé, quoi XD imaginez, une Cendrillon avec un sabre laser. Ou même un Jedi qui fait les poussières. Flippant, non ? Enfin bon, rien de tout ça, mais une fois fini, je peux dire que ce livre peut mériter ces deux "thèmes".
* Star Wars à cause de tous ces androïdes-cyborgs, et par les jeux de complots et alliances, voire menace de guerre inter-planétaire.
* Et Cendrillon parce que... l'ambiance, quoi ! Il y a pas mal d'éléments qui rapellent ce fameux conte de Perrault (en trèèèès remasterisé, certes, mais c'est qui est bon). Belle-mère, soeurs, bal, prince... et comme quand on voit (ou lit) le Cendrillon original, cette irrésistible envie de lui hurler "mais bouge-toi, bon sang, cogne-les !!!" (... bon, ok, il n'y a peut-être que moi qui ait ce besoin de la voir se rebeller ^^)
Donc, s'il y a des gens qui apprécient Cendrillon ET Star Wars, franchement, ne pas hésiter (même s'il n'y a pas de sabre laser ou de souris qui parlent !)

Et puis même Cinder vaut le coup. Sarcastique, attachante, on la prend facilement en pitié... [avec une [spoiler]mère adoptive et tante[/spoiler] pareilles, ce n'est pas dur. Sans oublier ses problèmes de pied (a)].

Bref, on entre très vite dans le contexte, dans l'histoire, on s'attache vite aux personnages, il n'y a pas vraiment d'action pure et dure, mais c'est tellement addictif qu'on n'y prête même pas attention, tout s'enchaîne à la perfection pour maintenir l'intérêt. Surtout que, eh ! pour une série Young Adult, tout n'est pas rose et mignon, tout ne se passe pas à merveille (bien au contraire, j'ai envie de dire), et c'est justement ça, qui fait qu'on a toujours envie d'en savoir plus, savoir comment va finir Cinder et son entourage.

Conclusion : Un très bon début de série Young Adult, et mon premier gros coup de coeur pour cette année 2013 !
(Faites que le tome 2 ne tarde pas. Please.)

par Zinthia
Winner, Tome 1 : The Curse Winner, Tome 1 : The Curse
Marie Rutkoski   
Ce livre est sublime! On y trouve des sujets forts comme l'esclavage, la guerre entre deux peuples, et bien sûr un amour impossible au milieu de tout cela. Des personnages très complexes, avec des personnalités bien recherchées, un scénario haletant, The Curse est un roman très complet qui m'a énormément plu.

par LucyYy
Une braise sous la cendre Une braise sous la cendre
Sabaa Tahir   
CE LIVRE EST ABSOLUMENT A LIRE. Trop souvent dans ce type de roman la violence est aseptiser et ne laisse aucune trace mais la c'est l'une des rare fois ou on a l'impression d'être dans un vraie monde.
Bon pour les personnages : J'ai tous simplement adoré Laia. [spoiler]Elle a beaucoup d’insécurité mais contrairement à ce qu'elle croit est très endurante. J'ai trouvé ses passages plus intéressants et j'ai préférée son personnage.[/spoiler]

Elias est un personnage que j'ai aussi appréciée mais [spoiler]des fois j'avais vraiment envie de lui mettre mon poing dans la figure. BIEN SUR QUE EL EST AMOUREUSE DE TOI IDIOT. Mais c'est rafraîchissant que pour une fois ce soit le garçons qui se torture sur l'amour. Même si des fois c'est agaçant. Mais ça rend la chose plus vraie. Par compte je le plaint sa mère est une vraie psychopathe et j'ai envie de savoir qui est son père. Je pense qu'il va finir avec Laia. Ils sont mignon ensemble même si je préfère Kennan. Après au delà des histoires de cœur j’apprécie vraiment ce personnage et son envie de rester intègre. Mais je le voie mal finir empereur. J'ai l'impression que ce qu'il veut c'est une vie simple au final. Et après tout ce qu'il a vécue c'est normal. Mais je dois avoué que la scène ou il se compare a Kennan est hilarante. Je l'ai beaucoup appréciée même si j'ai préférée Laia[/spoiler]

[spoiler]Je reste mitigée sur Hel, d'un coté elle subis aussi ce qui ce passe. Après j’espère qu'elle va briser sa promesse. J'ai un peu de mal avec les personnages qui mettent l'honneur devant tout. Et parfois je dirais même qu'il y a plus d'honneur a ne pas respecter sont serment justement.[/spoiler]

[spoiler]Kennan j'ai tellement envie de le voir plus. J’espère qu'il ne va pas mourir. Je sent que c'est le personnage qui a le plus de chance d'y rester. Quand a Cook c'est définitivement un personnage intriguant et j'ai hâte d'en savoir plus sur elle et son passé. [/spoiler]

Attendre le prochain tome va être une torture !

par Bellarke
On Dublin Street, Tome 1 : Dublin street On Dublin Street, Tome 1 : Dublin street
Samantha Young   
Envoutant : Ado, Jocelyn a perdu ses parents et sa soeur. 8 ans après, elle n'a toujours pas fait le deuil et refuse de s'attacher à quelqu'un pour ne pas avoir à le perdre. En prenant un appart en coloc à Dublin Street, elle ne pensait pas que sa vie allait être chamboulée et mettre ses principes à rude épreuve face aux sentiments qu'elle éprouve pour Ellie sa colloc et surtout pour son frère Braden qui l'attire comme un aimant...Une histoire fluide, sensuelle et captivante avec des personnages profonds et attachants ainsi qu'une multitude d'émotions à ressentir.

par Folize
Les Ailes d'émeraude, Tome 1 Les Ailes d'émeraude, Tome 1
Alexiane De Lys   
Je voudrais vous remercier à vous tous pour vos gentils commentaires, vos félicitations et vos encouragements! Sachez qu'ils me vont droit au cœur!
Et merci à vous d'avoir partagé les aventures de Cassiopée. Grâce à vous, elle est désormais vivante, elle et ses amis! Bisous à tous :)
Un palais de colère et de brume Un palais de colère et de brume
Sarah J. Maas   
*Ce commentaire peut contenir des spoilers du tome précédent.*

RHYSAND. OMG.

A Court of Mist and Fury reprend peu après les évènements du premier tome. Tamlin et Feyre s'en sont sortis vivants mais pas indemnes. Et ils se préparent à se marier.
Sauf que maintenant Feyre n'est plus humaine et plus vraiment sûre de ses sentiments pour Tamlin. Effectivement, le grand jour alors qu'elle se dirige vers son futur mari dans l'optique de lui dire oui, elle a soudainement envie de s'enfuir.

Dans le premier tome, Feyre a passé un marché avec Rhysand et le prix de ce marché était qu'elle devait passé une semaine par mois avec lui, le High Lord de la Court de la Nuit.
(Donc forcément, ça promettait d'avantage de Rhysand. YES! Quel bonheur!)
Le mystérieux lien qui relie Feyre et Rhysand permet au High Lord de se rendre compte de la détresse de la jeune femme et c'est ainsi qu'il décide qu'il est temps qu'elle honore sa part du marché.
Et puis c'était l'occasion pour lui de faire une entrée théâtrale et de sortir son "Hello, Feyre Darling" donc pourquoi manquer l'occasion?

J'ai une préférence pour ce second tome. Déjà parce qu'il est plus long que le premier et ensuite parce qu'il y a plus de Rhys et ça, ça n'a pas de prix.
Qui dit plus de Rhysand dit plus de Feysand et la fangirl en moi en était ravie.
J'avais peur d'un triangle amoureux mais à ma grande joie il n'en est rien! Tamlin est rapidement évincé du cœur de Feyre pour des raisons bien précises -et impardonnables-. Et ensuite se met en place la relation entre Rhys et Feyre.

Malgré le fait que le tome précédent Feyre était folle amoureuse de Tamlin, le retournement de situation est tellement bien en place par SJM que tout le monde est ravie de dire byebye à Tamlin the tool et de fondre aux pieds de Rhysand.
[spoiler]Surtout que Rhys et Feyre sont des âmes sœurs!!![/spoiler]

Avec cela, des moments intenses pour nos pauvres cœurs, romantisme et sensualité au rendez-vous.

Au-delà du fait que Rhysand est d'avantage présent dans ACOMAF, il y a une nouvelle intrigue puisqu'Amarantha est morte. Faut bien passer à autre chose.
Feyre découvre ses pouvoirs de High Fae, se tient éloignée de Tamlin et une nouvelle menace se profile au loin. Effectivement, le roi de Hybern a décidé qu'il en avait marre d'attendre pour chercher des noises aux faes. Mais en plus de menacer Prythian, il menace le monde des mortels et là-bas il y a les deux sœurs de Feyre donc personne n'a envie que ça arrive.
Alors il est temps de trouver une solution pour arrêter le roi d'hybern. Et pour ça, le légendaire Cauldron. Je ne le dirais jamais en français tellement ça semble ridicule en VF.

J'en dis pas plus sur ce point et nous passons aux nouveaux personnages! Ah, les proches de Rhysand sont aussi irrésistibles que lui. Nous avons Cassian *___*, Azriel *___*, Mor *___* et Amren *___*. Et sincèrement, je suis toujours surprise que j'ai encore de la place pour aimer un personnage de plus dans n'importe quel roman tellement les personnages de Sarah J. Maas colonisent des grandes parties de mon cœur.
[spoiler]PS: je veux que Mor et Azriel finissent ensemble!
Et je veux que Cassian finisse avec Nesta, la sœur de Feyre. Voilà, merci de bien écrire cela dans ACOWAR Sarah.[/spoiler]

Et parce qu'il se trouve que mon commentaire est finalement un vrai bordel, j'ai adoré découvrir la Court de la Nuit, la Court des Cauchemars et la Court des Rêves. J'ai adoré découvrir l'envers du décors et Velaris. C'est le paradis... Je vais aller m'installer là-bas.

Sarah J. Maas me retourne le cerveau. Et moi, j'en redemande. Parce que ce roman est merveilleux et que la fin est insoutenable. J'ai besoin du troisième tome TOUT DE SUITE. OMG. Pourquoi une telle torture? [spoiler]Les ailes de Cassian sont ruinées, les sœurs de Feyre sont transformées en fae et d'ailleurs Elain est l'âme sœur de Lucien. Tamlin the tool est persuadé que Feyre est toujours amoureuse de lui et il la ramène à la Court du Printemps. *Margaux pleure comme un bébé* Oh et, Feyre est la High Lady de la Court de la Nuit. C'est merveilleux![/spoiler]

En conclusion, Sarah est ma reine. La seule chose de ACOTAR qui m'a manqué dans ACOMAF, c'est Lucien. Parce que Lucien, c'est mon bébé. ;)

par IronQueen
Outlander, Tome 1 : Le Chardon et le Tartan Outlander, Tome 1 : Le Chardon et le Tartan
Diana Gabaldon   
Avouons le, j'ai pris ce livre à la médiathèque parce que "si il est bien, y en a pleins d'autres".
Assez idiot comme réflexion mais je n'ai pas été déçue du voyage !
Moi, je veux épouser Jamie x).
L'histoire bateau, Claire voyage dans le temps à travers des pierres, c'est un peu stupide parce que c'est un livre qui est plus historique.
Mais justement, vu les croyances de l'époque, on finit par y croire (la prochaine fois que j'en vois un, je tente !).
Si on devait étudier en cours cette période, moi, je serais incollable. Je n'ai pas appris, je l'ai vécu.

J'ai horreur des cours d'histoire (avouons le !) et pourtant, je me suis retrouvée à faire des recherches sur Culloden et Cie parce que .... je voulais savoir ! Savoir si c'était vrai (oui ça l'était) et si Jamie allait survivre (c'était pas précisé x)).

Je l'ai lu en terminale (on me l'a confisqué à la fin avec pour excuse "passe ton bac" ><) et depuis, je le met tout en haut ! Un diamant !

par Gomette
Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse
Sarah J. Maas   
Bon allez, je me lance.

Que dire? Commençons par ce qui est simple: j'ai lu ce livre en anglais, pas parce que j'en avais forcément envie mais surtout parce qu'on avait pas encore de renseignements sur une éventuelle date française. Pas de grosses difficultés malgré mon petit niveau dans la langue de Shakespeare. On fait plutôt vite le tour du vocabulaire spécifique à l'auteur et à l'histoire et finalement, on comprend très bien sans avoir besoin de passer son temps dans le dico. Bref, je ferme cette petite parenthèse quant à la VO et je m'intéresse un peu à l'histoire.

L'action commence dès le premier chapitre, ce qui est très appréciable, on entre directement dans le vif du sujet avec l'arrivée de Dorian à Endovier. Malheureusement, on ne garde pas longtemps ce rythme. Ce que je reproche le plus c'est sans doute le côté "évident" du déroulement. Aucune vraie surprise, le méchant est ciblé dès le départ, aucun gros retournement de situation. J'aurais sans doute aimé une histoire plus axée heroic-fantasy, sans histoire de magie au milieu, je trouve que ça enlève son charme à cette histoire d'assassin rondement bien menée au début. Mais c'est un avis partial, j'ai fait une overdose de magie depuis quelques années et je suis cruellement en manque de fantasy médiévale donc ne vous arrêtez pas à ça.

En revanche, l'évolution des personnages est très réussie je trouve, elle est plutôt lente et même si elle n'est pas forcément surprenante, on prend beaucoup de plaisir à suivre les changements de Celeana et de tous les autres.

Au niveau des personnages:
Mention spéciale pour Chaol qui est, de loin, mon personnage préféré. J'aime bien Dorian et son père aussi. Celeana est assez réaliste ce qui la rend assez attachante mais les autres m'ont paru très fade et sans intérêt. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur le duc et Kaltain. Nehemia, quant à elle, me tape prodigieusement sur les nerfs mais on sent qu'elle a son rôle à jouer.
Voila, j'ai dit le principal de ce que m'avez laissé la lecture.

Maintenant, je pense que ce premier tome était plus une longue introduction pour la suite, on sent que Sarah Mass prépare le terrain pour Crown of Midnight et c'est tout à son honneur de ne pas se précipiter mais du coup, ce tome-ci, on s'ennuie un peu au bout d'un moment.


J'achèterai sans doute le deuxième en anglais aussi mais quand même, il faut que je m'indigne: pourquoi changer Celeana en Keleana et honnêtement "l'assassineuse" ça ressemble à rien comme mot (et ça n'est pas dans le dictionnaire), pourquoi ne pas garder le titre ou alors faire comme les italiens qui ont traduit 'Throne of Glass' par Le Trône de Cristal, ça sonne quand même mieux, non?
Bref je pense que "Throne of glass" est bien plus accrocheur que "L'assassineuse", il manquerait plus qu'ils changent la couverture et pour moi, ils auraient perdu tout ce qui fait que j'ai voulu lire ce livre.

Encore une fois, ce n'est que MON avis.


En conclusion, je dirais que c'est une lecture agréable qui demande à être approfondie dans le prochain tome mais qui peut faire passer un agréable moment à tous les amateurs de fantasy.

par Eleann
La Sirène La Sirène
Kiera Cass   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2016/03/17/the-siren-kiera-cass/

J’étais vraiment très emballée par ce nouveau roman de Kiera Cass après avoir beaucoup aimé la série La Sélection. Ce livre est un one shot, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas d’autre tome. Il ne constitue pas une série. Kiera Cass explique que ce récit avait été repoussé à l’époque par les maisons d’édition qui lui ont proposé un contrat uniquement après leur avoir présenté La Sélection. (je me demande bien pourquoi !)

Ce roman m’a tout de suite donné envie de par son résumé promettant une histoire originale avec la plume de Kiera Cass mais aussi de par sa couverture absolument magnifique et j’avoue ne pas avoir pu attendre novembre 2016 pour me jeter dessus.

Pour ceux qui hésiteraient à se le procurer en anglais, sachez que sa lecture est fluide et relativement facile. Je n’ai eu aucun difficulté à suivre l’histoire dans les moindres détails.

Nous suivons donc Kahlen, jeune fille transformée dès les premières pages en sirène. Avec ses sœurs sirènes Elizabeth et Miaka, elles ont une seule et horrible mission : nourrir l’Océan pour lui permettre de continuer à exister, sauvant alors le Monde entier.

Kahlen est une jeune fille très obéissante, prudente, j’irais même jusqu’à dire résignée au début du récit. Un tantinet rêveuse, ça n’est pas parce qu’elle se plie aux règles de l’Océan qu’elle n’ose pas rêver sa vie d’après ses cent ans au service de celle-ci. (l’Océan est ici présentée comme étant une entité féminine)
Alors qu’elle endure le rôle de sirène depuis environ 80 ans, elle rencontre Akinli, un jeune homme intelligent et attachant. J’ai beaucoup aimé Akinli qui est une personne très réfléchie et aux nombreuses facettes. (un genre de prince charmant ultra compréhensif)
Elizabeth et Miaka sont les soeurs sirènes de Kahlen. La première est la rebelle du groupe alors que la deuxième a une âme d’artiste extraordinaire. J’ai globalement apprécié ces deux personnages qui se montrent très solidaires avec Kahlen. Toutes les 3 sont attentionnées, compréhensives et attentives. Je trouve que le mot « sororité » est parfaitement adapté au groupe des sirènes qui se comportent effectivement comme de véritables sœurs entre elles.

De plus, fait important à souligner, Kahlen aime les livres !

Kiera Cass réinvente totalement le mythe des sirènes. Ne vous attendez pas à des queues de poissons ou des désirs de sortir de l’Océan comme dans le dessin animé La petite sirène. Ici, les sirènes vivent parmi les humains, marchant sur leurs deux jambes. Cependant, leur voix étant mortelle pour ceux-ci, elles se doivent de rester muettes pour garder le secret de leur existence. Pour communiquer avec les autres, elles sont donc parfois amenées à devoir écrire et j’ai trouvé cela très bien que ces passages écrits par Kahlen dans l’histoire soient également d’une police autre, simulant une écriture manuscrite, dans le livre.
J’ai aussi beaucoup aimé la personnification de l’Océan qui est désignée par » She » (« Elle ») et donc comme entité féminine et qui est décrite comme ayant une relation très intime, surtout avec Kahlen, comme s’il s’agissait de sa propre mère. D’ailleurs, l’Océan prend toujours une majuscule dans le récit tout comme les prénoms « La » désignant. J’ai trouvé que ça marquait le respect éprouvé devant cette entité décrite comme soutenant le monde à bout de bras.

Le résumé met beaucoup l’accent sur une certaine romance entre Kahlen et Akinli et pourtant, celle-ci est très loin d’être au premier plan. Vous ne tomberez pas dans la niaiserie avec The Siren. J’ai trouvé la romance bien amenée, pas trop rapide et surtout pas irréaliste. Kiera Cass met surtout l’accent sur le monde des sirènes, sur le fonctionnement de celles-ci et de l’Océan; et non pas sur la romance en elle-même qui passe totalement au second plan.

J’ai trouvé l’évolution de Kahlen au fil du récit vraiment très intéressante. Je la sentais plutôt éteinte au début du roman, comme en pilote automatique, comme si elle ne vivait pas réellement et ne faisait que suivre les règles. Sa rencontre avec Akinli la fait devenir une entité singulière, fait émerger une personnalité qui lui est propre et la fait vivre à nouveau. J’ai eu l’impression qu’elle se réveillait d’un long sommeil, qu’elle s’était mise en veille pendant 80 ans. Elle évolue cependant par la suite plutôt brutalement, comme si elle se rendait enfin compte du cauchemar que constitue sa situation actuelle. Son caractère change beaucoup.

Plusieurs formes d’amour sont développées dans ce roman. On a au premier plan l’amour fraternel, entre les soeurs sirènes mais aussi l’amour filial, entre l’Océan et les sirènes. La romance est vraiment au dernier plan.
L’attachement de Kahlen à sa famille formée par ses sœurs sirènes et sa mère Océan est très fort.

Comme je l’ai dit précédemment, l’intrigue se déroule vraiment en dehors de la romance, au sein même du mythe revisité des sirènes. J’ai adoré m’immiscer dans cet univers et mieux comprendre le fonctionnement et la vie de ces créatures. The Siren met en avant le thème de la différence et de l’envie de vivre comme les humains, tout comme on pouvait déjà le voir dans La petite sirène de Disney.
D’abord présentées comme extraordinaires et sans réelle faille, j’ai apprécié en découvrir finalement certaines avec Kahlen.

J’ai été personnellement très émue par le dénouement et la fin du livre, quitte à verser ma petite larme. J’ai trouvé que c’était une très belle fin et que les réflexions et actes de chaque protagoniste étaient très touchants.
Il y a un bon suspense, je n’avais pas tout deviné avant la fin.

En conclusion, The Siren est évidemment un livre que je vous conseille car malgré le fait qu’il était en anglais, je n’ai clairement pas pu le lâcher et l’ai dévoré en quelques jours. J’ai vraiment eu l’impression de lire un conte de fées très atypique qui m’a tenu en haleine et m’a beaucoup touché. J’ai aimé le fait que la romance ne soit pas au premier plan et que les différents types d’amour soient tous bien mis en avant avec des liens très forts entre les personnages.
J’ai clairement adoré et j’en redemande ! Il s’agit là d’un vrai coup de coeur pour moi !
Je vais vraiment continuer à suivre Kiera Cass de très près !

par Mayumi

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode