Livres
568 622
Membres
623 678

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Elyas : Mes envies

L'Obsession du fae, Tome 4 : Liberté L'Obsession du fae, Tome 4 : Liberté
Lily Archer   
Un final tout à fait à la hauteur de la série et dont on désespère avoir une suite très prochainement.
J'ai beaucoup aimé cette deuxième partie sur le couple de Gareth et Beth, même si par moment j'ai trouvé que Beth profiter un peu trop de Gareth, c'est le seul point qui m'aura un peu dérangé.
Par contre mon couple préféré restera Léandre et Taylor car j'ai grandement plus apprécié leur histoire et le lien qui les unient.
J'ai tellement hâte de découvrir le troisième volet est sur quel couple il sera, je verrai bien le couple Phinelas et Raywen se mettre en place ou pourquoi pas l'histoire de Brannon .
Les Salauds Gentilshommes, Tome 4 : L'épine d'Emberline Les Salauds Gentilshommes, Tome 4 : L'épine d'Emberline
Scott Lynch   
Je l'ai trouver meilleur que les précédents.
Plus d'action, normale, c'est la guerre.
En plus, il y a une quête de soi.
Une bonne fin.

par Luc35
Les seigneurs des runes, Tome 9 : A Tale of Tales Les seigneurs des runes, Tome 9 : A Tale of Tales
Dave Wolverton   
La grande Guerre contre les armée du Wyrmling est finie, et l'humanité a perdu. Le Seigneur du désespoir a réuni une armée de créatures déchues et il planifie de les lâcher comme un incendie à travers les étoiles. Ceux qui s'oppose à lui savent que le combat est tout sauf perdu. Bien qu'ils se dressent face à l'obscurité, ils savent que ce n'est pas par les armes qu'ils triompheront. En effet, ils se dressent face à lui armés avec un peu plus que leurs seuls principes. Fallion and Tuul Ra, accompagnés d'une poignée d'alliées doivent espérer que leur ruse et leur résolution leur permettront de gagner avant que l'obscurité ne les recouvrent à tout jamais...

par Meuhbacca
Les royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, Tome 13 : la mer des épées Les royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, Tome 13 : la mer des épées
Robert Anthony Salvatore   
on pense que c'est la fin de l’épopée de Drizzt et non c'est le commencement d'une nouvelle ère et de nouvelles aventures de notre ami drow

par Jarlaxes
La Symphonie des siècles, Tome 5 : Elegy for a Lost Star La Symphonie des siècles, Tome 5 : Elegy for a Lost Star
Elizabeth Haydon   
The dragon Anwyn--who has lain for three years in deathlike sleep in a grave of rock and black coal is freed by the cataclysm that concluded Requiem for the Sun. Disoriented and confused, she remembers only two things: the person who trapped her in dragon form and locked her in a rocky grave--Rhapsody; and an all-encompassing desire to wreak vengeance.

Meanwhile, Achmed, the Firbolg king, resumes rebuilding the his shattered home, while a guild of merciless assassins set about taking revenge on him for the killing of their leader.

A horribly deformed but magical being finds its way through a carnival of freaks to the palace of an evil despot, who sees in it the potential to be the instrument by which his plans of conquest and brutal domination of a continent will be realized.

With the rise of new leaders, good and evil, the long-awaited birth of the Child of Time, the dark plans of assassins and rulers, a confrontation that shakes the relationship of the Three, and a battle to the death between two dragons of unimaginable elemental power, the seeds of chaos are planted for a war that will, by its end, consume half of the world.

par Mondaye
La Symphonie des siècles, Tome 6 : The Assassin King La Symphonie des siècles, Tome 6 : The Assassin King
Elizabeth Haydon   
Chapter One

Western seacoast, Avonderre

On a morning of unsurpassed fineness, the sun rose over an incandescent sea, rippling with light so bright as to be painful in its radiance. The winter wind dancing over the gleaming waves, fresh with the sweet hint of a spring coming far away in the southlands, carried with it the scent of blood.

Rath cursed and lowered his head to his chest, pulling his brown hood farther down over his stinging eyes. He waited for the water beneath his translucent eyelids to clear, then blinked several times and looked up again at the shoreline. The sea was so calm that the edge of the land barely wavered in the distance. Rath clutched the oar in his sinewy hands and put his back into rowing for the beach.

With each stroke, each pull, each screech of wood against the oarlock of his small boat, he canted his list of targets, every one of their names engraved permanently on his memory. Hrarfa, Fraax, Sistha, Hnaf, Ficken, he whispered in the odd, buzzlike language of his ancient race, the one form of speech that was inaudible to the wind. Rath was always careful not to put information on the wind, especially the sea wind, where it would blow recklessly about the wide world, to be heard by any ear that knew how to listen. Rath was well aware of the loose tongue of the wind; he had been born of that ephemeral element.

He gritted his teeth as he rowed, mentally cursing the waves over which he traveled. Water had long blocked his Seeking vibration and kept him from his quarry. Each stroke moved him closer to being free of it, but that did little to calm his growing ire. Until he was away from the sea and the cacophony of thick vibrations that it generated, he would be unable to hunt. So he concentrated, as always, on his list.

par Mondaye
La Symphonie des siècles, Tome 4 : Requiem for the Sun La Symphonie des siècles, Tome 4 : Requiem for the Sun
Elizabeth Haydon   
Je ne pouvais vraisemblablement pas attendre une (hypothétique, et encore, avec une grande dose d'optimisme) sortie française. Je me suis donc lancé le défi de m'attaquer à la suite de ma saga préférée en Anglais, et puisqu'on parle ici de fantasy, de tout le langage qui s'y rapporte... ma foi, ce fut assez compliqué.
Ce que j'en retiens ? Comme avec les tomes précédents, ce fut une bonne lecture. Agréable, enrichissante, et plus que plaisante. Les personnages sont toujours aussi attachants et étoffés ; quant à l'univers, il ne dénote pas avec le reste de la saga.
Tout est intact, préservé...
Peut-être un peu trop, en fait ?
Voilà le seul bémol de cette histoire : tout est bien trop familier, et bien trop prévisible. Le scénario manque d'originalité et peine à surprendre.
Toutefois, ce côté négatif ne parvient tout de même pas à entacher l'histoire dans sa globalité.
Car comme je l'ai dit plus haut, cela reste une lecture très agréable et j'apprécie toujours autant le style de l'auteure. Un vrai régal littéraire !

par Mimori
Nightrunner, Tome 5 : La Route blanche Nightrunner, Tome 5 : La Route blanche
Lynn Flewelling   
Et oui, j'ai fini par céder. Devant l'abandon de Bragelonne, j'aipris la seule option possible, le lire en anglais.
Après une relecture du tome 4 dans cette langue, afin de me mettre en route, je dois dire que ce tome a disparu à une vitesse folle...

L'intrigue reprend la ou elle c'était arrêtée à la fin du tome précédent, et si le calme s'installe pour un temps, ce n'est que la brêve acalmie avant la tempête.

Nos héros sont menacé de tout côté, et leur meilleur plan pour tirer les choses au clair est de retourner dans ces lieux ou ils ont failli laissé leur vie, poursuivi par divers adversaires dont le peuple d'Alec.

Un point interessant est le fait d'en découvrir plus sur celui-ci, et les surprises sont assez nombreuses.
Par contre j'aurais aimé en apprendre plus sur sa famille...

De même, même si on apprend diverses chose sur la nature des semblable de Sebrahn, j'aurais aimé plus d'information avant [spoiler]que celuic-i ne parte de manière définitive.[/spoiler]
Je me suis attaché à ce petit bout, et surtout à la citation de sa conversation à propos [spoiler]d'une trahison éventuelle d'Alec et Sérégil.
Avec relativement peu de vocabulaire, il fait bien passer le message. ^^
[/spoiler]

Mais dans l'ensemble malgré des moments un peu "lents" on passe un excellent moment et on apprend pas mal de choses vraiment utile.


par Mondaye
Nightrunner, Tome 6 : Le Coffre des âmes Nightrunner, Tome 6 : Le Coffre des âmes
Lynn Flewelling   
Ce tome est un véritable retour aux sources des Nightrunners. Autant le dire tout de suite, "le" Chat de Rhiminee est de retour et il n'a pas le temps de s'ennuyer !
Vous aurez donc compris, espionnage et complot royal sont de mise.

Nous avons donc deux (trois ?) histoires en parallèle : un (des ?) complot royal d'un côté et une mystérieuse épidémie qui touche d'abord les quartiers pauvres de l'autre (et qui provoquera une véritable hécatombe, préparez vos mouchoirs si vous êtes sensibles).

Concernant le (les) complot, qui concerne surtout la première partie du roman, c'est là une intrigue classique. Ce qui est plus flou, ce sont les véritables intentions des parties. Certains complotent contre la reine, d'autres contre la princesse, sans trop savoir qui a lancé les hostilités le premier et ni le pourquoi.
Point négatif, j'ai l'impression que cette partie a été rapidement expédiée. J'aurais aimé plus de développement.

Au niveau de l'épidémie, j'ai été un peu déçue qu'elle soit si rapidement expliquée. D'un autre côté, c'est tout aussi exaltant de voir Alec, Seregil et Thero chercher encore et encore une explication à ce mal si troublant. Car si nous on sait ce qu'il se passe, eux sont dans le flou artistique tout du long !


Du côté des personnages, maintenant.

Alec a vraiment grandi depuis le jeune ado perdu enfermé dans un cachot du premier tome. Bien plus adulte et indépendant, c'est un véritable plaisir de le voir évoluer. Il est bien loin, l'apprenti de Seregil.

Seregil est toujours égal à lui-même. J'ai beaucoup aimé qu'il exprime enfin le contre-coup du malheur qui a frappé Alec dans le tome 4, il est vrai qu'il n'a pas trop eu le temps d'y penser pendant le tome 5, mais maintenant qu'ils sont enfin à la maison, on sent que ça le travaille dur.
Il est donc plus protecteur que jamais, ce qui clashe un peu avec le caractère indépendant d'Alec.

Thero est toujours Thero. C'est un personnage que je ne pensais pas vraiment apprécier quand j'ai commencé la saga, et maintenant j'adore quand on passe à son point de vue. Quant à sa relation avec Klia, il est vraiment "mignon" comme tout.
Je reste persuadé qu'il n'est plus si stérile que ça depuis qu'il s'est fait mordre dans le tome 2, mais pas de preuve jusqu'ici. J'en parle parce qu'il est dit à plusieurs reprise qu'il ne peut avoir d'enfant vu qu'il est magicien.

Concernant maintenant Beka, Klia et Micum, je vais juste faire un passage rapide sur eux car ils sont toujours les mêmes et il n'y a pas grand chose à dire de plus. Ce sont des personnages que j'apprécie beaucoup, et qui sont peut-être un peu trop sous-exploités, c'est dommage, mais c'est toujours un réel plaisir de les lire.

Elani (parce qu'il faut bien en parler) ne m'avait pas fait grand effet auparavant, mais maintenant qu'on a la chance de pouvoir la voir un peu plus, j'ai le sentiment qu'elle fera une reine excellente.

Et pour finir, "le" grand méchant de l'histoire... on voit à quel point Flewelling s'est amusée avec "ce" grand méchant, tellement qu'il nous "amuse" nous aussi ! *rires*

Conclusion...
Il va falloir attendre, quoi, 2 ans pour le dernier tome ? Heureusement, pas de cliff pour nous, sinon je ne tiendrai pas le coup, déjà que ça va être dur ! *rires*

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode