Livres
559 005
Membres
607 586

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Em2004 : Ma PAL(pile à lire)

Maybe, Tome 1 : Maybe Someday Maybe, Tome 1 : Maybe Someday
Colleen Hoover   
Je veux revivre ce récit, encore, encore et encore !

Battement, battement, pause.
Battement, battement, pause.
Battement, battement, pause.

Battement, battement, pause.
Contraction, détente. Inspiration, expiration.

Ce livre est PARFAIT !

par toutoun
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
Insaisissable, Tome 2 : Ne m'échappe pas Insaisissable, Tome 2 : Ne m'échappe pas
Tahereh Mafi   
Oui, bah non, j'ai pas tenu le coup, je l'ai lu, voilà, j'ai craqué. Et ça me fait ressentir des choses paradoxales, je suis heureuse, très heureuse, euphorique même. Mais je suis triste, triste de devoir attendre un an avant la sortie du prochain tome. Ce roman est ... je n'ai pas suffisamment de mots pour décrire combien j'ai attendu de lire quelque chose comme ça, combien j'ai espéré qu'un auteur m'offre cet extase, une fois dans ma vie (et j'en veux plus, plus, plus). Je ne reviendrais pas sur la plume irrévocablement et indéniablement sublissime de Tahereh Mafi, ceux qui ont lu le premier tome savent déjà à quel point c'est une auteure talentueuse.
Des livres excellents, j'en ai lu, et j'en lirai. Celui-ci est différent, pas le meilleur, un des meilleurs, oui. Mais il est différent. Si différent. On n'a pas tellement l'impression de lire un roman, on a juste l'impression qu'on est quelqu'un d'autre, on a juste l'impression de penser, inlassablement, sans réel fil rouge, sans transition, sans mensonges. Parce que les sentiments sont si authentiques, ils sont si véridiques que ça ne nous touche même pas, ça ne nous fait même pas ressentir de l'empathie, c'est plus fort que ça, plus puissant, plus poignant. Waw. Oh mon Dieu, Oh mon Dieu, Oh mon Dieu. C'est haletant, presque fatiguant. Je ne sais pas quoi dire, ni quoi penser, j'en reviens pas.
Les personnages sont...la raison principale qui me fait tant aimer ce livre, et je suis déçue de ne pas pouvoir leur attribuer un 100, un 1000 sur 10. Ils sont incroyablement attachants, incroyablement vrais. Juliette a évolué, oui, et on sent cette évolution. Si je l'aimais au tome un, j'en suis venue à l'adorer, j'ai ressenti tout ce qu'elle a ressenti, agonie, frustration, tiraillement. Warner a évolué, Warner est changé, Warner est...juste Warner. Il n'en faut pas plus pour l'aimer, aimer son imprévisibilité, la contrariété qu'il éveille parfois en nous, mais l'indubitable affection qu'on ne peut s'empêcher d'éprouver à son égard. Adam est toujours aussi magique, mais lui aussi est changé, lui aussi est différent. Kenji est la petite fraîcheur au milieu de ce monde chaotique, celui qui m'a fait sourire et rigoler, même dans les situations les plus dramatiques, ce personnage est vraiment indispensable au roman, vraiment.
Je ne vais pas plus m'étaler (même si je pense l'avoir déjà assez fait), mais Unravel me a définitivement quelque chose de plus que les autres romans YA. Définitivement.


par Dreamer
Lux, Tome 1 : Obsidienne Lux, Tome 1 : Obsidienne
Jennifer L. Armentrout   
Ok. Hum alors comment dire? (Respire Alexiane, respiiiiiiire). Ce livre est volcanique!! je ne trouve pas d'autre mots. Entre l'humour ravageur, les scènes d'actions énormissimes et l'histoire d'amour sauvage je ne vois pas comment on ne pourrait pas aimer ce livre. Le personnage masculin est une vraie enflure (une enflure digne de magazines Hugo Boss) mais on l'adore pour son humour noir et sarcastique. L'héroïne est trop drôle, une vraie geek accro à ses bouquins et à son ordinateur. Ça fait plaisir enfin une héroïne qui nous ressemble!
En bref, je suis totalement sous le charme.
Phobos, Tome 1 : Les Éphémères Phobos, Tome 1 : Les Éphémères
Victor Dixen   
PHOBOS fait parti de ces livres que vous commencez doucement en vous disant "ouais pas mal ...", et puis au fil des pages vous ne pouvez plus le poser, ça devient addictif, vous tournez les pages plus vite, votre impatience grandit pour arriver à la dernière ligne en vous disant "c'est déjà fini !".
Nous avons là une lecture qui vous renvoie dans l'univers de la télé-réalité et de la fiction. Mais pas que ! Ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait car derrière la recherche du grand amour et d'une nouvelle vie sur Mars, se cache des enjeux politiques et financiers.

En ce qui me concerne, avec PHOBOS je découvre la plume de Victor Dixen et c'est une belle découverte ! C'est clair, c'est précis, c'est riche, c'est détaillé mais sans être redondant, c'est recherché et c'est instructif.
C'est tellement juste et bien écrit que lorsque l'action se déroule dans le Cupido, on s'imagine parfaitement avec les candidats. Tout comme on se voit posé devant notre poste de télé en train de regarder la chaîne Genesis, comme on le ferait pour n'importe quelle émission de télé-réalité ! C'est totalement prenant et déroutant.
Très vite on découvre les dessous et le but de ce programme, mais notre impuissance à venir en aide aux douze candidats nous oppresse, nous stresse, et peu importe qu'on nous dévoile tout, on a quand même la curiosité de voir comment les candidats vont le découvrir et comment ils vont gérer cette nouvelle et cette situation.

La narration peut être déconcertante car nous suivons plusieurs personnages et/ où situations. Mais tout ceci est bien amené et à chaque fois on attend avec impatience de découvrir l'évolution de chacun. Que ce soit le point de vue de Léonor quand nous sommes dans Cupido, qui nous permet de suivre l'évolution des filles. Où que ce soit l'émission H24, qui nous permet de suivre les speed-dating et les aventures des candidats. Où encore Serena, la Directrice de production, et William, le fils de l'un des instructeurs. Tous ont de l'importance !
En résumé, ce Young Adult français fait parti des surprises et des belles découvertes. On peut dire sans risque qu'il n'a rien à envier à ses homologues étrangers.

par coco69
Promesse tenue, Tome 1 : En chemin Promesse tenue, Tome 1 : En chemin
Erika Boyer   
Tout d'abord, je souhaite remercier les éditions Hugo Roman pour l'envoi de ce roman à paraître le 13 février.

J'ai adoré ma lecture, tout simplement, je ne m'y attendais vraiment pas au départ même si c'est celui que j'attendais le plus de ce mois-ci de par sa couverture alléchante (celle du tome 2 est encore plus croustillante) mais aussi par son résumé, dont le lieu de l'action se passait tout près de chez moi.

En effet, l'action prenant place à Lège Cap Ferret, j'y connaissais la plupart des lieux environnants mentionnés ainsi que le paysage, ce qui m'a permis de m'imerger totalement dans le récit.

De plus, dans ce roman, vous y trouverez nombre de références à divers films et séries comme Grease, Les Frères Scott, Dr House, Teen Wolf mais aussi GOT pour les fans. J'ai vraiment adoré tout particulièrement la référence aux Frères Scott, qui est une série méconnue de nos jours ALORS QUE CETTE SERIE C'ETAIT LA VIE. Je me rappelle quand j'avais 10 ans et que ça passait tous les samedi aprem apres Sous le soleil... BREF on s'égare.

J'ai aussi adoré le fait que Sandy soit un personnage très respectueux envers les femmes mais aussi à la diversité autour de lui. En effet, on retrouve toute une palette de personnages homosexuels, asexuels et hétéro et c'était vraiment chouette de faire leur connaissance à tous et que Sandy soit très ouvert sur ce sujet.

J'ai bien évidemment adhéré à leur romance bien que rapide, j'ai vraiment été subjuguée par la tension qui régnait entre eux et je n'ai pas ressenti une rapidité entre eux mais c'était plutôt le cours logique des choses. Et puis la cigarette ici prend un aspect érotique auquel j'ai vraiment adhéré (au chapitre 5 , hum j'en dirai pas plus mais ça fait chaud mdr) même si c'est pas bien... Je n'ai pas beaucoup lu de livre traitant de drogues à l'intérieur et ce sujet m'intéressait beaucoup et a été très bien traité selon moi.

Le fait qu'il y ait un avant-propos au début du roman m'a beaucoup plue et m'a permise de passer outre certains détails qui auraient pu me déranger. Au moins, je savais que l'auteure n'adhérait pas non plus à ce qu'elle faisait faire à ses personnages et il ne m'en fallait pas plus pour me convaincre de lire cette histoire.

Le seul point qui aurait pu me déranger même si ça n'en est pas vraiment un est le trop plein de personnages, si bien que à la fin, quand on arrive aux révélations (et comme j'ai une mémoire de poisson rouge), il est arrivé un moment où je me suis dit « hein mais c'est qui, j'aurais dû plus me concentrer sur ce perso » mais ça n'empêche pas que ce fût une très bonne lecture que je recommande à tous ceux qui veulent une romance simple, respectueuse et sans tromperies surtout xD. Il y a un fond de thriller qui est non négligeable et que j'ai bien apprécié car on ne s'attend pas aux révélations finales.

par Marina009
Promesse tenue, Tome 2 : Sur la route Promesse tenue, Tome 2 : Sur la route
Erika Boyer   
https://lapommequirougit.com/2020/03/20/sur-la-route-promesse-tenue-2-%e2%80%a2-erika-boyer/

Je remercie les éditions Hugo & cie pour cette lecture. J’étais impatiente après avoir lu le premier tome, de découvrir cette suite. Je suis tombée amoureuse de Danny et Sandy, de leur caractère et de leur relation. J’avais besoin de savoir comment cette histoire allait se terminer.

Nous nous retrouvons un an après les évènements du premier tome. Cette fois-ci, l’histoire est du point de vu de Danny. Elle souhaite partir sur les traces de ses parents, plus exactement de sa mère. Elle veut les retrouver. Elle a besoin de connaître son histoire, les origines de son abandon pour pouvoir aller de l’avant et se reconstruire.

Sauf que cela fait un an qu’elle n’a aucune nouvelle de Sandy. Souhaite-t-il encore être avec elle ? Heureusement pour elle, il reviendra, pile un jour avant son départ sur la route. C’est ainsi que Sandy lui propose de partir en voyage avec sa bande. Ensemble, ils seront plus forts pour retrouver des traces et elle n’affrontera pas les épreuves seules.

J’ai adoré ce deuxième tome. J’ai apprécié le premier, mais ce deuxième est clairement un magnifique coup de cœur ! Comme toujours, j’adore le style d’Erika Boyer et cela ne change pas avec ce deuxième tome !

Mais ce que j’ai d’autant plus apprécié ici, c’est de voir l’évolution des personnages. Ils sont beaucoup plus matures et posé. L’histoire, est ici, beaucoup plus calme et douce. Je comparerais le premier tome à une violente bourrasque, alors que le deuxième est une douce brise qui nous caresse.

Pourtant, il y aura pas mal de problème. Des douleurs, des soucis, des souffrances. On apprendra de belles choses et on découvrira un peu plus les amis de Sandy. Chaque personnage qu’Erika Boyer, à créer sont attachants, on les aime tous d’une manière ou d’une autre.

En bref, c’est un deuxième et dernier tome magnifique. Il conclut bien l’histoire de Sandy et Danny. Leur amour est fort, leur amour est puissant, leur amour est contagieux. J’ai vraiment hâte de découvrir ce que la plume d’Erika Boyer nous écrira par la suite.
Promets-nous, Saison 1 Promets-nous, Saison 1
Julie Bradfer   
Mon avis sur les deux saisons.

Promets-nous. Où comment des promesses d'enfants, à priori innocentes, vont détruire les attentes et les espoirs qu'elles ont pu nourrir grâce à ces "Promets-le moi".
Des promesses d'enfants qui vont briser le coeur des adolescents qu'ils vont devenir, bouleversant leurs vies jusqu'au point de non retour.
Tess et Aaron se sont connus enfant.
Deux personnalités différentes : une petite fille pleine de vie et (trop) enthousiasme et un petit garçon renfermé et en colère, blessé par cette nouvelle séparation avec sa mère.
Deux enfants abandonnés, patientant dans un foyer, qu'une famille veuille bien les aimer.
Un regard, quelques M&M's et voici comment tout à commencé....

Passé et présent vont s'alterner dans cette histoire, afin que l'on suive chronologiquement ce qu'ont pu vivre nos deux héros qui ont déjà toute une histoire derrière eux : Aaron et Tess.
Deux personnages aux coeurs piétinés et ravagés.

Tess vit... dans la rue.
C'est une jeune femme qui survit, totalement démunie elle vit au jour le jour.
Personne ne peut l'approcher, personne ne peut la toucher sans que la panique ne l'envahisse. A seulement 22 ans, Tess est une âme en peine pour qui l'amour détruit plus qu'il ne construit, et pour ce qu'elle en sait personne ne l'a jamais aimé.
Les émotions sont très présentes dans ce roman, très douloureuses, et cela démarre dès la première page. Seulement il y a également beaucoup de beauté entre les lignes, grâce à la plume de l'auteure ainsi qu'aux sentiments qu'elle a fait naître entre les personnages.

Le passé va surgir sans que Tess ne s'y attende, le destin va se mêler à sa survie, la main tendue qu'elle va accepter va lui faire retrouver ce qu'elle pensait perdu à jamais.

Les émotions présentes dans ce texte prennent au coeur, les mots utilisés par l'auteure sont beaux mais percutants et j'ai eu de beaucoup d'empathie pour Tess et Aaron. Tellement d'empathie que lors du premier fou rire de Tess j'ai moi-même eu envie de rire, j'ai été heureuse pour elle.
Si je devais citer tous les points qui m'ont touchés dans ce roman la liste serait un peu longue, mais si je devais citer les plus importants je dirais cette peur de l'abandon qui s'accroche à nos héros, la générosité et l'amitié profonde qui sont amenées par les personnages secondaires ainsi et surtout le lien intemporel qui relie Aaron et Tess.

Tess est une héroïne douce et fragile qui continue d'avancer malgré tout, malgré son mal-être, sa mélancolie et sa situation. Méfiante, ses réactions ne sont pas toujours comprises, mais nous, lectrices, nous les comprendrons grâce à ses pensées. Aaron est un héros très charismatique. Lui aussi est emprunt à la douleur, seulement sa vie a pris un autre tournant que celle de Tess donc sa personnalité a quelque peu changé depuis son adolescence. Aaron va exprimer ses sentiments avec des phrases qui font beaucoup d'effet : "Tu me manques tellement que j'en crève". C'est ce genre de phrase que j'aime!

Promets-nous, nous raconte les pensées et les actes de deux âmes en peine qui, séparées sont comme éteintes mais ensemble elles se sentent comblées, entières.
Une belle histoire, vraiment très belle, dans le fond comme dans le développement.
La plume, une belle découverte ; de l'émotion mais pas seulement. Douce, harmonieuse avec une certaine force dans les phrases. Julie Bradfer a su faire vivre ses personnages, elle leur a fabriqué une vie qui n'est pas seulement douloureuse mais qui est synonyme de reconstruction, de pardon et d'espoir.
Cette histoire est vraiment focalisée sur le lien entre Aaron et Tessa, l'auteure ne s'éparpille pas ; les sentiments qui les lient sont toujours au coeur des chapitres et heureusement car, au fil du temps, on veut toujours en savoir un peu plus sur eux.
Deux orphelins qui n'ont eu aucun contrôle sur leurs vies et qui veulent seulement récupérer ce qu'on leur a enlevé. Vont-ils y parvenir?

Vers le dénouement je me suis fait une petite frayeur..... jusqu'au dernier moment l'auteure a continué le déroulement de son histoire au point que je me suis demandée : je me suis faite avoir ou quoi? il y a une suite?? Non non, le mot fin apparaît bien, seulement Julie Bradfer n'a pas fait de final à rallonge, jusqu'au dernier mot c'est l'histoire de Aaron et Tess qui va s'écrire.

Promets-nous : magnifique et bouleversant. Tess et Aaron nous raconte leur histoire depuis le début et, avec le temps, ils comptent bien s'en écrire une nouvelle.
Promets-nous, Saison 2 Promets-nous, Saison 2
Julie Bradfer   
☆Pour ce roman, au début il est vrai que j'ai eu un peu de mal à m'y plonger à cause du changement de temps des chapitres, un coup dans le présent et un coup dans le passé, mais malgré cela, je n'ai rien lâcher et je ne le regrette pas car après quelques chapitres, la plume de Julie m'a hypnotisée et j'ai compris que ces retours dans le passé etaient indispensables pour comprendre le lien indéfinissable qui unit nos deux héros.
☆ Leur histoire est bouleversante, elle vous prend aux tripes et je peux vous assurer que mon coeur s'est serré à plusieurs reprises car ce sont deux êtres qui vous touche en plein coeur.
☆Dans la romance, on a l'habitude de nous retrouver avec un ou deux heros torturés, mais cette fois, je les ai trouvé différents et uniques car cela m'a fait repenser à tous ces enfants qui ont ce genre de vie et je trouve vraiment cela injuste.
☆L'auteure a réussi à retransmettre les émotions à la perfection, car en lisant, j'ai eu l'impression de ressentir leur souffrance, leur joie, leur colère à travers les pages.
☆Je vais volontairement ne pas aller plus loin car je trouve que le résumé en dit déjà beaucoup et je voudrais vraiment que vous le découvriez par vous-même car sinon vous allez passer à côté d'une des plus belles histoires de romance !
☆Vous l'aurez bien compris, ce roman, je l'ai devoré et je l'ai vraiment adoré.
☆Je ne peux que vous le conseiller car il est tout simplement d'une beauté a couper le souffle sans parler de sa couverture magnifique comme toutes celles de cette maison d'édition qui sait attirer l'oeil du lecture.
⭐À travers ce livre, Julie Bradfer nous donne une belle leçon de vie : celle de toujours prendre conscience de la chance que nous avons d'avoir une famille malgré les difficultés. ⭐

par Gwengwenn
Red Queen, Tome 1 Red Queen, Tome 1
Victoria Aveyard   
C'est peut-être étrange pour certains mais pour moi, il y a des romans qui passe en laissant une petite brise après leur passage, d'autres c'est un courant d'air glaçant et d'autres, enfin, qui enclenche une tempête. Et ce livre est l'un de ceux-là.
Après l'avoir fini, je voulais déjà une suite ou peut-être pas, de peur d'être déçue. Ce livre a eu un effet dévastateur comme peu de livres l'ont encore sur moi. Ce roman m'a transporté, la fin m'a surprise malgré mon esprit de déduction qui se doutait de quelque chose. J'ai été émue, j'ai surtout été triste car c'est un roman sombre, trop peut-être pour certains mais Mare ramenait le rire, le sourire quand il le fallait.
Et pour cela, parce que c'est d'abord l'auteur qui nous offre tout ça, je la remercie profondément. Je crois que c'est l'un de ses premiers livres et elle a tout d'une grande.
Ses personnages sont peut-être encore une ébauche et grandiront avec la suite mais cette ébauche m'a emballée. Cal, Maven, Lucas, Gisa, Farley, Kilorn et bien sûr Mare m'ont séduite avec ruse, avec honnêteté, avec humour, avec justice...avec amour. Cal qui voit son peuple souffrir mais croit ne pouvoir rien changer. Maven qui rêve de sortir de l'ombre de son frère. Lucas qui protège Mare et s'en fait une amie. Gisa, la petite sœur qui a un talent hors du commun. Farley qui résiste pour les autres. Kilorn qui veut sauver celle qui le sauve depuis toujours. Et Mare, celle qui n'est pas ce qu'elle est censé être. Ni Rouge, ni Argent. Elle est entre deux mondes mais n'appartient au final qu'à un seul.
Ce roman est aussi une histoire de pouvoir, de machinations, c'est la cour du roi. Il y a des subalternes, des esclaves, des gardes, des nobles, des princes, une reine, un roi et deux princesses... Il y a des vivants et il y a des morts.
C'est l'histoire de la survie, de la révolte, de la rébellion, c'est ce qui n'est pas encore fini et ce qui va devenir. Ce sont des morts mais pour la vie et aussi des morts pour l'exemple.
Je crois que ça se voit un peu que j'ai été bouleversée par ce livre vu le nombre de choses que je mets les unes à la suite des autres. Mais quand un livre me marque comme ça, il est comme tatouer dans mon esprit.
"Et notre armée se lèvera, aussi rouge que l'aube."

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode