Livres
565 397
Membres
618 651

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Emmapote : Ma PAL(pile à lire)

Rebelle du désert, Tome 1 Rebelle du désert, Tome 1
Alwyn Hamilton   
«Hundreds of prayer cloths were tied around rocks and stakes all the way up the mountain, but God had failed here.»

J'ai aimé ce livre dès la première page et une fois lancée dans ma lecture, il m'a été impossible de m'arrêter tellement cette lecture fut addictive. Quelques heures de pur délice.

Rebel of the Sands est une surprise pour moi. J'étais intéressée par ce roman mais je savais à peine de quoi il parlait et je n'étais même pas sûre que l'histoire me plairait.
Pourtant rapidement ça a été comme une évidence. Et je me suis retrouvée complètement en admiration face à tout ce que représente ce roman. Il n'y a pas un seul aspect de tout ça que je n'ai pas aimé.

Déjà, la plume de Alwyn Hamilton est très agréable à lire. Elle est fluide et l'auteure nous a offert un récit assez visuel, bien détaillé... Elle a une plume qui nous pousse à toujours aller plus loin.

J'ai adoré l'univers de Rebel of the Sands. Je ne saurais pas l'expliquer mais il est vraiment complet et je l'ai tout bêtement adoré.
En plus de cela, les légendes, les croyances et même les histoires sur le Prince Rebelle m'ont énormément plu !

Quant à l'histoire, c'est celle d'Amani une fille du désert qui désire depuis toujours de quitter Dustwalk la ville dans laquelle elle a grandi. Quand elle trouve enfin l'occasion de fuir Dustwalk, elle le fait en compagnie de Jin qui est un fugitif recherché pour trahison.

J'ai beaucoup aimé l'histoire en elle-même. Alwyn Hamilton a très bien su la mener et la développer. Elle n'a rien fait trop vite et elle nous a même réservé quelques bonnes surprises ! [spoiler]Comme le fait que Jin soit un prince, le frère du Prince Rebelle Ahmed ou que Amani soit une demdji - la fille d'une mortelle et d'un djinn.[/spoiler]

J'ai beaucoup aimé les personnages. Et comme pour tout le reste de Rebel of the Sands, je les ai aimé dès le début. Par la suite, très rapidement, je me suis retrouvée à m'attacher à eux alors que parfois il me faut plus qu'une cinquantaine de pages pour m'attacher à un seul personnage.

Déjà, j'ai beaucoup aimé Amani. Elle est très talentueuse avec un pistolet entre les mains. Et puis, elle a un petit côté badass que j'aime beaucoup.

Jin est super. Il a du charme et il est très attachant.

Les personnages secondaires sont supers, eux aussi. Je les aime beaucoup et je n'ai eu aucun mal à m'attacher à Ahmed, Shazad, Maz, Izz, Hala, Delila... [spoiler]La mort de Bahi était tellement surprenante et rapide que je suis restée sur le cul pendant quelques secondes. Et ça m'a rendue triste parce que mine de rien je l'adorais déjà ![/spoiler]

Côté romance, je suis très satisfaite de ce que j'ai pu découvrir dans ce premier tome. Même si c'est clair dès le départ, la romance n’empiète pas non plus sur le reste de l'histoire, l'auteure garde son objectif.
En plus, j'ai trouvé que Alwyn Hamilton y mettait de l'émotion et qu'il y avait vraiment quelque chose entre Jin et Amani, ce n'était pas plat et juste une romance pour dire en coller une dans le récit. :)

J'ai toujours un peu peur que les fins des livres soient bâclées pour dire mettre un point final à ce tome et passer à autre chose. Mais bien heureusement, l'auteure n'a pas précipiter sa fin et l'a fait dans les règles de l'art.
C'est pour quoi elle m'a énormément plu. Elle nous fait clairement comprendre que ce n'est que le début et elle promet une suite vraiment intéressante.

En conclusion, c'est un travail complet qu'a rendu Alwyn Hamilton avec Rebel of the Sands. Avec un univers, une intrigue et des personnages extraordinaires dont je suis fan depuis la première page.
Je lirais le second tome avec grand plaisir et maintenant, je l'attends avec impatience.
[spoiler]Une nouvelle aube! Un nouveau désert![/spoiler]

«I believe money and guns get you a lot further in a war than magic these days.»

par Sheo
Sands of Arawiya, Tome 1 : We Hunt the Flame Sands of Arawiya, Tome 1 : We Hunt the Flame
Hafsah Faizal   
J'ai tellement hâte qu'il sorte en français !! Mon niveau d'anglais étant bien trop insuffisant pour m'y atteler. J'espérais grandement que le livre soit traduit en septembre. Mais face à l'absence de communication sur sa traduction, je pense qu'il ne faut plus espérer une sortie le 9 septembre... Affaire à suivre.
The Cursebreakers, Tome 1 : Un sort si noir et éternel The Cursebreakers, Tome 1 : Un sort si noir et éternel
Brigid Kemmerer   
J’ai juste adoré !
J’ai savouré chaque dialogue. Il faut dire que je trouvais les relations entre les personnages si drôles. Pour être honnête, je suis sous le charme de Rhen, Harper et Grey même si celui-ci m’avait laissé septique au début.
Je trouve la romance juste parfaite. Elle est très progressive.
J’ai adoré détester Lilith. Elle est si cruelle...
Je trouve le niveau d’anglais plutôt abordable. Je n’ai eu aucun soucis de compréhension.

par Piluuue
My dear f***ing prince My dear f***ing prince
Casey McQuiston   
Ce livre est magnifique, l’auteure nous offre une romance touchante et mignonne à souhait. L’univers de la politique est original et très bien exploité, même si un peu lourd pour moi puisque je ne suis pas fan de ce milieu. L’auteure s’est servie de la politique pour évoquer l’enfer que peut devenir la presse dans cet univers et la vision des LGBT en politique, un aspect très intéressant.
L’intrigue est géniale, très drôle et elle sort des sentiers battus, l’humour est présent tout au long du roman et rend notre lecture plus légère.
Ce roman est aussi totalement addictif, je n’ai pas pu décrocher jusqu’à la dernière page.
Quant aux personnages, ils sont adorables, l’utilisation de la troisième personne du singulier m’a au départ un peu déstabilisée, mais finalement on se plonge très vite dans les péripéties d’Alex, il est rare de ressentir autant les états d’âme d’un personnage.
Et Henry...je l'adore! Sa personnalité typiquement anglaise nous conquis immédiatement, comme la manière dont il se révèle au fur et à mesure.
La romance entre les deux protagonistes est aussi mignonne que ce à quoi je m’attendais, sans être à l’eau de rose vu les épreuves qu’ils traversent, tout se fait naturellement, sans être tiré par les cheveux, tout est parfait.
Bref, Red, White And Royal Blue est une superbe lecture qui m’a séduite en tous points, elle ravira les adeptes de romance avec son humour omniprésent, ses adorables personnages et son intrigue pour le moins originale, je suis fan!


par Penny5
Archer's Voice Archer's Voice
Mia Sheridan   
A toutes les âmes oubliées, perdues, dont les voix ne comptent pas parce qu'elles ne sont pas assez fortes pour atteindre le cœur du monde, ce livre est pour vous. Parce que comme pour Archer, il suffit parfois d'une personne, une seule personne qui accepte de vous entendre, et votre vie est changée, à jamais. L'histoire de Bree et d'Archer a touché une partie de mon être et l'a rempli de douceur.

Cette histoire fait de l'ombre aux étoiles et je garderai toujours un morceau de leur éternité avec moi. Ce roman est magnifique à tellement de niveau qu'aucune critique ne pourra jamais lui rendre justice.

Il se lit.
Il se pleure.
Il se vit.

Alors n'hésitez pas, car comme le dit Archer, " les mots les plus bruyants sont ceux que l'on vit ".

par Schweppy
Stay With Me Stay With Me
Audrey Alba   
Mona et sa meilleure amie Anaïs, assistent à un congrès. Arrivé à leur hôtel, après une soirée entre filles, elles discutent de sexe, c'est alors quand entrant dans l'ascenseur, Mona bouscule, un homme sexy, qui la trouble plus que de raison et qui lui fait une proposition bien alléchante. Accepte-t-elle la proposition ? Qui est vraiment cet homme mystérieux ? Mona le reverra-t-elle ?
J'ai littéralement fondu comme neige au soleil pour ses deux personnages ainsi que pour les personnages secondaires. J'ai été séduite par Mona, notre héroïne, qui a vécu une relation assez difficile et qui aspire à ne plus tomber dans le panneau concernant la gente masculine et y arrive jusqu'à maintenant, bien que sa meilleure amie, Anaïs, la pousse à entrevoir une autre possibilité et l'encourage dans ce sens, bien que notre héroïne reste sur ses positions, et ça, je l'ai trouvé têtu, et en même temps la comprendre vu ce qu'elle a vécu. Je n'ai pu qu'entrevoir aussi un changement concernant Mona, lorsqu'elle rencontre Mickaël, qui la trouble et la fait réfléchir. J'ai été séduite par ce héros, qui se montre, cache et fait tous pour obtenir ce qu'il veut et ce qu'il va s'avérer bien plus compliqué qu'il n'avait prévu et autant vous dire, Mickaël est un héros qui m'a tout de suite séduite, surprise et fait affolé mes sens, car oui oui, il dégage ce petit quelque chose qui fait que je n'ai pu que succomber à son charme. Quant à Anaïs, bien que très différente de Mona, c'est une jeune femme qui vit sa vie comme elle l'entend, et qui est une amie loyale et sincère et toujours là pour Mona, il en est de même pour Lily, la sœur de Mona, dont j'ai aimé le lien entre elle et sa capacité à être là pour notre héroïne.
Un roman qui pour moi est un coup de coup, tellement l'histoire m'a embarqué, ému, captivé et littéralement prise dans ses filets que je n'ai pu détacher les yeux de ma lecture avant de savoir le dénouement et l'auteur a su très bien me tenir en haleine et donner envie de connaître la fin des aventures de Mickaël et Mona et puis j'espère qu'il y aura un tome deux car vu la fin, ça nous laisse présager un second tome qui me semble va être tout aussi explosive que le tome 1.
Vampire Academy, Tome 1 : Sœurs de sang Vampire Academy, Tome 1 : Sœurs de sang
Richelle Mead   
Sincèrement, j'ai beau avoir lu et aimé les deux premiers tomes de La Maison de la Nuit, Vampire Academy est quand même bien meilleur, et de loin. Alors certes, il y a une école dans les deux séries, mais la comparaison s'arrête là. VA est bien plus prenant, bien plus sombre je trouve. Et puis Rose est une héroïne comme il en faudrait plus souvent: une fille forte, qui ne mâche pas ses mots et qui sait prendre des décisions, mais qui a ses défauts et ses faiblesses comme tout le monde. J'ajouterai sinon que ce tome n'est peut-être qu'une mise en bouche, mais je peux vous assurer qu'une fois le deuxième tome lu, il est difficile de lâcher les livres. Ce n'est pas pour rien que j'ai dévoré les cinq premiers tomes en un peu plus d'une semaine... ^^

(Cela dit, je peux comprendre que la série ne plaise pas à tout le monde. Comme on dit souvent: chacun ses goûts.)

par Jandh
Le Chant d'Achille Le Chant d'Achille
Madeline Miller   
Une superbe, magnifique réécriture de l'Iliade par une professeure de grec ancien et de latin. Elle maitrise son sujet et aime ces personnages, cet univers et cela se sent! Elle a vraiment su donner une nouvelle vie à cette épopée. Il s'agit de l'histoire d'Achille vue par le personnage de Patrocle. L'auteure a su rendre ses personnages humains et incroyablement attachants. L'histoire d'amour entre eux est quant à elle vraiment poignante et belle. L'écriture est simple et élégante.

par lilliana
Fable Fable
Adrienne Young   
Si j'ai réussi à m'attacher rapidement à Fable, le personnage principal, j'ai mis du temps à rentrer dans l'histoire. J'avais l'impression de suivre ses aventures sans vraiment qu'elles aient un but. Une grande partie du livre m'a donné le sentiment de la suivre à travers les Narrows (la mer autour de laquelle se passe l'histoire), et peut-être était-ce le but, mais ça donnait vraiment la sensation d'absence d'intrigue.
Ça, c'était vrai jusqu'aux dernières pages.
C'est rare que j'aime les livres qui finissent sur un cliffhanger comme une façon de te faire acheter le tome d'après, mais c'est un peu différent ici. Je pense que le cliffhanger est au service de l'histoire, dans la mesure où il éclaircit certaines zones obscures de l'intrigue et crée des nouveaux mystères là où l'on pensait connaître une vérité.
J'aimerais aborder la romance du livre. Dans Fable, la romance (à mon sens) donne l'impression d'être inexistante pour 180 pages et c'est soudainement qu'on mentionne (en très gros) la façon dont les yeux du love interest se baissent parfois pour regarder la bouche du personnage principal. Cela sort de nulle part, et j'admets ne pas avoir été convaincue en premier lieu par la connection supposée entre les personnages (parce qu'il n'y en avait eu aucune mention avant et on ne sentait aucune tension). Je suis toujours de cet avis, mais je pense que dans le fond, même si c'était de l"insta-love" sorti de nulle part, ça marche plutôt bien parce que les personnages vont bien ensemble.
J'ai lu un commentaire sur GOODREADS qui disait que les personnages secondaires se mélangeaient un peu et je suis d'accord. Même après avoir fini, il y a encore deux personnages que je distingue seulement par leurs prénoms et pas du tout par une caractéristique spéciale.
Je pense que cette histoire avait une marque un peu différente, en étant moins portée sur l'intrigue et beaucoup plus lente que mes lectures habituelles, parce qu'il n'y a pas vraiment de "méchant" contre lequel les héros s'allient pour battre. Ce sont juste des gens, et pas montrés sous leur meilleur ou leur pire angle, mais dans leur demi-mesure: pour être une mauvaise personne, tu n'as pas à vouloir conquérir le monde, et pour être une bonne personne, tu n'as pas à le sauver.
C'était étrange de ne pas avoir de méchant, mais il y a définitivement un antagoniste qui nous promet un second tome explosif. J'ai le sentiment, au final, que ce livre est plus à propos de l'emprise de l'avarice et à propos des interactions humaines (bonnes ou mauvaises) que sur un combat contre un grand mal qui taraude l'humanité.

J'ai apprécié ma lecture et je suis très contente d'avoir lu ce livre.
Fake It 'Til You Break It Fake It 'Til You Break It
Meagan Brandy   
Fake.
That’s what we are.
That’s what we agreed to be.


I thought it would be harder, convincing everyone our school’s star receiver was mine and mine alone, but we played our parts well.

So well, the lines between us began to blur until they disappeared completely.


The thing about pretending, though, someone’s always better at it, and by the time I realized my mistake, there was no going back.


I fell for our lie.
And then everything fell apart.

It turned out, he and I were never playing the same game.

He didn’t have to break me to win.
But he did it anyway
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode