Livres
553 617
Membres
597 906

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Emmustv : Liste de diamant

Kate Daniels, Tome 1 : Morsure magique Kate Daniels, Tome 1 : Morsure magique
Ilona Andrews   
Alors la, un livre comme je les aime, humour décapant, un zeste de violence, de magie, de vampire, de loup garou, une fille à la anita blake, et une relation chien-chat entre l'héroine et un beau male bien virile et dangereux!
vivement la suite!!!

par anne7777
Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique
Ilona Andrews   
Je me suis REGALEE!
Une excellente suite où les personnages prennent plus de profondeur, la relation entre Curran et Kate est de plus en plus plaisante ( le jeu du chat et de la souris ). On découvre une Kate plus humaine et protectrice et de nouveaux personnages entrent en scène.
A LIRE!

par ccmars
Kate Daniels, Tome 3 : Attaque Magique Kate Daniels, Tome 3 : Attaque Magique
Ilona Andrews   
Super Mega Génial
Dans ce tome 3 , on en apprend plus sur les personnages, Curran est de plus en plus séducteur, jaloux, possessif envers Kate. Dommage qu'il n'y est pas plus de passages concernant leur relation. Ce tome 3 nous laisse présager un Tome 4 explosif.


par Adèle
Kate Daniels, Tome 4 : Blessure magique Kate Daniels, Tome 4 : Blessure magique
Ilona Andrews   
470 pages de pur bonheur à lire.
Je l'avoue, je suis totalement accro à cette saga.
Depuis 2 ans, j'attendais ce tome 4, j'avais nourri beaucoup d'espoirs pour l'évolution de l'histoire et j'ai été largement comblée. Aucune déception.
Kate est égale à elle-même, talentueuse, courageuse et aussi caractérielle qu'avant. Le bonus dans ce tome, c'est qu'elle révèle ses sentiments, elle montre sa peur de perdre les êtres qui lui sont chers.
Beaucoup de révélations sur sa famille sont faites, qui ils sont, ceux qu'ils ont fait par le passé.
Kate ne peut plus reculer, elle doit faire face à ses origines en affrontant sa tante qui n'est autre que Erra, déesse de la maldie, du désastre et des ténèbres.

Comment ne pas parler également de Curran. AHHHHHHHH....
Toujours aussi possessif, calculateur, diaboliquement intelligent et puissant. C'est Curran...
Comme le dit Kate: " c'est mon psychopate à moi"
Bref, c'est un livre qui se dévore de la première à la dernière page.
J'espère seulement que le tome 5 ne se fera pas trop attendre.

par Adèle
Kate Daniels, Tome 5 : Meurtre magique Kate Daniels, Tome 5 : Meurtre magique
Ilona Andrews   
Je voue une totale admiration pour cette saga et ce tome 5 ne déroge pas à la règle.
Kate et les différentes communautés doivent faire face à une secte humaine qui veut détruire tous ceux qui détiennent de la magie. Autant vous dire que ça va faire un paquet de morts.
Kate en apprends un peu plus sur sa famille et notamment sur sa mère.
Bien-sûr, il faut compter également sur son psychopathe personnel.
Et oui, vous pouvez compter sur Curran pour vous faire rire et surtout encore voler votre coeur.
"Ta Majesté des fourrures" est toujours là avec son côté super dominateur et jaloux.
On finit ce tome en ressentant déjà un manque, comme un drogué attendant sa prochaine dose.
Je tiens à dire à Milady qu'ils feraient mieux d'arrêter de regarder leurs taux de ventes et de respecter les lecteurs qui ont envie de connaitre la suite des aventures de Kate Daniels. Il n'y a pas que l'argent qui compte.

par Adèle
Kate Daniels, Tome 6 : Montée magique Kate Daniels, Tome 6 : Montée magique
Ilona Andrews   
Très intense...
Déjà un grand merci à la personne qui a traduit ce tome et qui a rendu heureux des centaines de lecteurs.
Ce tome 6 est excellant, c'est une lecture intense et éreintante.
On retrouve notre mercenaire et son psychopathe.
Et wahou...
Beaucoup de combats et de violence
Beaucoup de surprises également.
De l'urban fantasy pure et dure.
Kate est magistrale, guerrière et sensible à la fois.
Bref, aucun essoufflement dans cette saga.

par Adèle
Kate Daniels, Tome 7 : Rupture magique Kate Daniels, Tome 7 : Rupture magique
Ilona Andrews   
Je commencerai en disant ceci, Kate Daniels est une série où les auteurs ont su garder la même excellence à tous les niveaux depuis le premier tome. C’est vraiment dommage que la publication se soit arrêtée en France, et en plus, juste au moment où la relation Kate/Curran commençait enfin à se développer. Avis à tous ceux qui veulent poursuivre la série, lire en anglais prend du temps au début, mais on s’y fait rapidement, et de toute manière, quand on veut, on peut ! ^-^

Concernant ce tome en particulier, l’histoire est comme d’habitude bien construite et cohérente. Seul point un peu décevant, la trahison à l’intérieur du Pack est extrêmement prévisible, pour ne pas dire qu’on la voit arriver depuis plusieurs tomes. On retrouve l’humour des auteurs et les personnages attachants de la série (les échanges entre Derek et Ascanio valent particulièrement le détour). Pour ma part, étant une grande romantique, les petits moments entre Kate et Curran sont aussi un atout majeur !
Je ne m’étendrai pas sur l’originalité de l’univers qui a fait ses preuves depuis le premier tome et qui reste l’un des plus originaux, je trouve, des livres que j’ai pu lire dans le domaine. Enfin, pour ce qui est de l’écriture, en tout cas en anglais, elle est très claire et plutôt élégante, ce qui n’a rien d’inhabituel avec ce couple d’auteurs.

Ce tome se concentre principalement sur Kate, Curran étant absent pendant une bonne moitié du livre. Laissée seule à gérer le Pack face à Hugh d’Ambray qui vient jouer dans ce tome le rôle de grand méchant, elle doit protéger tout le monde (ou en tout cas le plus de monde possible). Si l’on se souvient des premiers tomes qui se concentrent principalement sur Kate, on remarque bien l’évolution du personnage qui s’est attaché à beaucoup de monde.
On apprend à mieux connaitre certains personnages qui jusque-là étaient restés en arrière-plan, comme le couple d’Alphas du clan des rats ou Ghastek. Et on assiste au retour de personnages qui n‘étaient apparus que brièvement dans certains tomes. On rencontre enfin le père de Kate, qui est jusque-là resté en arrière-plan, un peu comme un boss final. Pour ma part, je n’ai absolument pas été déçue par ce personnage dont on parle depuis le premier tome. La dernière page m’a d’ailleurs bien fait rire !

Il est vrai que la fin peut prêter à confusion, et l’on pourrait croire que la série touche à son terme, mais les auteurs ont confirmé que ce n’était pas la fin des aventures de Kate et Curran!

Kate Daniels, Tome 8 : Changement magique Kate Daniels, Tome 8 : Changement magique
Ilona Andrews   
J'ai lu Kate Daniels 8 il y a un mois et je me décide seulement maintenant à poster un commentaire.
Je doute qui y est beaucoup de chose à ajouter par rapport à ce qu'on dit les autres lecteurs.
Et je doute que je réussisse à exprimer verbalement ce que Kate Daniels est vraiment.

La place que tiennent Kate et Curran dans ma vie et fondamentale, et les livres n'en sont plus pour moi tant ils me bouleversent à chaque fois que je plonge dans l'un d'eux.
J'ai connu très peu de bouquins qui m'aspirent à ce point là, et je suis infiniment reconnaissante à I. Andrews de me rendre aussi heureuse.

Alors que le 7 m'avait très très légèrement déçue, le 8 est bien partie pour être mon troisième préféré (après le 3 et le 4. Quoique le 6 était scandaleusement bien aussi.)

On retrouve tous les personnages qu'on a appris à aimer (et à détester !) dans les tomes précédents.

À mon grand plaisir, Curran est très présent. [spoiler]maintenant qu'il n'a plus à gérer la meute, il se voit proposer une offre intéressante de la part de Jim... Reprendre la Guilde, qui part en miettes. Un challenge qu'il saura relever, j'en suis certaine. Et qui va lui permettre de s'épanouir dans se qu'il aime le plus faire: commander ! ;)[/spoiler]

Kate va connaître pas mal de problèmes, et certains passages m'ont fait trembler de peur et d'appréhension [spoiler]jai vraiment cru qu'elle n'allait pas s'en sortir après son espèce d'hémorragie cérébrale. Pendant 50 pages, je n'ai plus respirer[/spoiler]

Toujours autant d'humour malgré les obstacles, et c'est ce qui fait la richesse de la série. Curran et Kate sont toujours autant passionnants et leurs échanges sont le point culminant de ce livre.

Une seule chose: vivement le prochain tome.


par Ariane98
Criminal Intentions: Season One, Tome 1 :  The Cardigans Criminal Intentions: Season One, Tome 1 : The Cardigans
Cole McCade   
Sur plusieurs autres sites (Amazon, Goodreads…), ce livre a reçu des critiques vraiment bonnes et je comprends maintenant pourquoi. La profusion de détails de certaines scènes ressort comme des tâches de couleurs dans un monde en noir et blanc. De petites choses auxquelles on n’avait jamais prêté attention auparavant et sur lesquelles l’auteur fait un focus, rendant l’image d’ensemble d’une extrême complexité et d’une intense netteté. Tout est rendu plus intense, même les moments macabres comme la première scène qui commence avec un meurtre. Cela rappel un peu la manière d’écrire de Rhys Ford, cette façon crue, à vif, de livrer l’histoire, les personnages, leurs sensations et sentiments.
Ce premier tome est l’annonce d’une série de longue haleine. Les personnages ne se tombent pas dans les bras l’un de l’autre dès le premier regard, ils ne sont pas le miroir de l’autre et ne s’entendent pas à la perfection. Il faudra, semble-t-il, du temps et de l’investissement pour que ce partenariat fonctionne. En attendant, ils sont renfermés sur eux-mêmes, aux antipodes côté professionnel et ne partages pas vraiment d’intérêts qui pourraient nourrir une conversation. C’est d’ailleurs un véritable challenge d’en maintenir une la plupart du temps, surtout sans qu’elle se termine avec un mort ou presque. Malgré tout, on entrevoit de fugaces étincelles, la reconnaissance d’une partie de soi dans l’autre, promettant un avenir aux possibilités infiniment plus intimes et intéressantes.
L’enquête est bien dirigée, ce n’est pas l’une de ces histoires où on connait le personnage depuis le début et “Oh, surprise, c’était lui”. Non, vous ne saurez rien jusqu’au dénouement qui vous fera vraiment avoir la nausée tellement il est macabre et révulsant. Là encore, la technique d’écriture est autant envoûtante que dérangeante selon au service de quoi elle est. Selon qu’elle décrit la ressemblance confondante de Khalaji avec un loup sans meute, restant sur la brèche et pourtant protecteur et attentif aux autres, ou la manière dont le corps d’un adolescent a été démembré puis replacé dans une allée glauque en pleine nuit.
Il est assez impressionnant d’être capable d’exposer ainsi les deux côtés du monde, sa beauté et sa laideur, avec la même intensité. En n’ayant qu’à peine effleuré la surface des personnages, le désir de continuer à les suivre dans leurs enquêtes et leur vie privée est pourtant fort. Car si l’auteur parvient à faire ressentir la perte, la culpabilité, la détermination et l’accomplissement comme il le fait, alors qu’est-ce que ce sera lorsqu’il sera question de loyauté, de désir ou d’amour.
Criminal Intentions: Season One, Tome 2 : Junk Shop Blues Criminal Intentions: Season One, Tome 2 : Junk Shop Blues
Cole McCade   
A murdered night club mogul unlocks a web of infidelity and deceit. The most likely suspect? The daughter of the richest family in Baltimore, if only Detectives Malcolm Khalaji and Seong-Jae Yoon can piece the evidence together. The clues just aren't lining up—but Malcolm can't tell if he's missing a piece of the puzzle or completely missing the mark. The McAllister case still haunts him. So many dead. So many he couldn't save. It's throwing him off his game.

And the only one who really understands is his strange, coldly aloof partner.

A partner he can never see the same way, after a moment of intimacy that haunts him as much as the voices of the dead.

Seong-Jae Yoon is struggling in his own way. He can't solve the case when he can't trust Malcolm, and he can't trust Malcolm when the grizzled old wolf is growing increasingly erratic, increasingly dangerous. What disturbs Seong-Jae is how much he needs to trust Malcolm. He doesn't get that close. He doesn't get that involved.

But he may have no choice, if they want to stop a powerful killer from slipping away.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode