Livres
559 005
Membres
607 584

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Eurylia : Mes envies

Les Cités des Anciens, Tome 2 : Les eaux acides Les Cités des Anciens, Tome 2 : Les eaux acides
Robin Hobb   
Les livres de Robin Hobb sont toujours aussi géniaux. Même si je trouve que cette série est moins captivante que celle de l'assassin royal ou des aventuriers de la mer, c'est toujours un grand plaisir de plonger dans les aventures des personnages imaginés par Robin Hobb.
J'espère qu'il y aura une suite !!

par kookies
Les Cités des Anciens, Tome 3 : La fureur du fleuve Les Cités des Anciens, Tome 3 : La fureur du fleuve
Robin Hobb   
Le titre en français est très révélateur du contenu de l'histoire : un fleuve en fureur, ça déménage ! Certaines scènes sont carrément époustouflantes et donneraient des images à couper le souffle si elles étaient adaptées au cinéma. D'autres moments sont plus axés sur le quotidien des personnages, mais ce qui m'épate vraiment, c'est qu'on ne s'ennuie jamais une seule seconde !

Combien de fois me suis-je dit "je lis juste dix minutes avant de dormir"... sans arriver à éteindre ma liseuse malgré les heures qui passaient...

Je l'ai lu une seconde fois, 5 ans après la première fois, en version audio cette fois. Je l'ai à nouveau dévoré, encore plus que le tome 2 !

par Dune_
Les Cités des Anciens, Tome 4 : La Décrue Les Cités des Anciens, Tome 4 : La Décrue
Robin Hobb   
Ce tome est une étape charnière du récit, déjà parce qu'à la fin les personnages atteignent le but qu'ils s'étaient fixé, et aussi parce qu'on voit une réelle évolution des dragons grâce à une découverte des gardiens. Ce que j'ai le plus aimé est le développement tant attendu de la relation entre Sédric et Carson ! Enfin ! J'aime beaucoup comment Sédric a évolué au cours de cette aventure, et la personne qu'il est devenu mérite de vivre une vraie histoire avec quelqu'un qui le considère comme une personne et non comme un jouet. Thymara est toujours tiraillée entre son attirance pour les deux garçons, et ça m'agace profondément que les deux lui mettent à ce point la pression et transforme leur relation en concours d'égo ! Et leur absence de réflexion quant aux conséquences d'un potentiel rapport sexuel est tellement typique d'un mâle qui ne s'est jamais posé la question, rhaaaa !
Bref, encore un très bon livre !

par mielou35
Les Cités des Anciens, Tome 5 : Les Gardiens des souvenirs Les Cités des Anciens, Tome 5 : Les Gardiens des souvenirs
Robin Hobb   
Ce tome marque le début du retour des seigneurs des trois règnes et nous introduit pour la première fois le plus grand ennemi des dragons : le duc de Chalcède.
Après Thymara, c'est au tour de Sintara de rencontrer des difficultés avec les mâles du groupe, visiblement les dragons et les hommes ne sont pas si différents. Quant à la première, le retour de Kanaï la pousse également à devoir faire un choix.
Très bon roman toujours aussi addictif !

par letty85
Les Cités des Anciens, Tome 6 : Les Pillards Les Cités des Anciens, Tome 6 : Les Pillards
Robin Hobb   
Comme d'habitude avec les livres de Robin Hobb, j'ai carrément dévoré ce tome 6 ! J'étais très impatiente de le lire car, à la fin du tome 5, Sintara était en train de se noyer. J'ai dû attendre un bon nombre de pages pour savoir ce qu'il en était mais ce tome commence avec tant d'action que je ne pensais même plus à la mésaventure de Sintara ! J'ai hâte de lire la suite.

par RazKiss
Les Cités des Anciens, Tome 7 : Le Vol des dragons Les Cités des Anciens, Tome 7 : Le Vol des dragons
Robin Hobb   
Ah mais c'est insupportable de devoir m'arrêter en fin de tome pour pouvoir mettre mon petit commentaire, sous peine de ne plus savoir quelles parties étaient à quel tome si j'enchaîne les deux, sachant que ça coupe en plein suspens !
Une première partie de tome, assez calme, on continue de suivre les petites histoires de tout le monde comme depuis deux tomes, puis à partir du moment où l'on commence à voir Tintaglia je n'ai d'yeux que pour elle ! (et Glasfeu dommage qu'on ne le voie plus, nimbé de mystère, il me fascine, et paraît beaucoup plus sage que tous les autres Dragons y compris Tintaglia, sûrement dû à son âge, et font passer les autres dragons pour des adolescents)
La seconde partie s'accélère, on sent le dénouement approcher et on prie pour Tintaglia ! Viiiiiite la suite !!

par Tarso
Les Cités des Anciens, Tome 8 : Le Puits d'argent Les Cités des Anciens, Tome 8 : Le Puits d'argent
Robin Hobb   
Une fin vraiment décevante pour cette série. Le tomes 6 et 7 avaient su relever le niveau, et j'attendais un final explosif et haletant. A la place, tout ce que j'ai trouvé était une conclusion plate, fade, sans aucun suspens ni rebondissement. L'aboutissement de chaque personnage est plutôt plaisant, mais on aurait pu le deviner dès le tome 1, tellement tout ce qui se déroule est évident. De plus, alors que l'action devrait battre son plein, le rythme se relâche, et on y observe des descriptions inutilement longues, qui finalement ne font qu'insister sur ce qui transparaît déjà dans les dialogues. Finalement, ce livre n'a une valeur qu'au sein d'un univers beaucoup plus vaste, mais il lui manque beaucoup pour exister par lui même, et je blâme entre autre le découpage des éditions françaises,qui nous servent un tome incomplet.

par Elundriel
Les Chroniques des Elfes, tome 2 : L'Elfe des Terres Noires Les Chroniques des Elfes, tome 2 : L'Elfe des Terres Noires
Jean-Louis Fetjaine   
Un livre qui s'enfonce de plus en plus dans les tenebres, un univers touchant, emouvant, mais qui represente vraiment bien le mal... Je suis pressé de lire la suite !
Les Chroniques des Elfes, tome 3 : Le Sang des Elfes Les Chroniques des Elfes, tome 3 : Le Sang des Elfes
Jean-Louis Fetjaine   
Cette trilogie fût un bon moment de lecture, sans ennui, ni désillusion.
Je me suis posée la question de l’utilité de ce découpage en trois tomes vu le petit nombre de pages de chacun, un seul volume pour tout le récit aurait amplement suffi, mais nous aurait aussi privé de trois jolies couvertures, n’est-ce pas ? ;)
En revanche, le petit rappel des personnages au début de chaque ouvrage est bien utile car honnêtement les noms de ces derniers ne sont pas toujours évidents à retenir et se ressemblent pour la plupart (Burcan, Doran, Dragan, Dulinn, Hamlin,…), d’autant qu’il y en a un certain nombre ^^
Toujours à propos des personnages ; j’ai été un peu étonnée de ne pas m’attacher davantage à eux.
Les elfes sont restés assez froids est énigmatiques, leurs émotions éthérées, même si j’ai aimé leur rapport à la nature, tout en respect et osmose.
Les hommes sont à peu près tous poussés par de sempiternels desseins ambitieux et calculateurs, et ne suscitent guère l'empathie.
Les nains quant à eux n’ont pas été assez présents à mon goût, même si dans le déroulement de l’histoire, cette absence du début est en définitive cohérente et avisée…. Ils sont l'antithèse des elfes, impétueux et excessifs à souhait.
Finalement les plus inoubliables de ces Chroniques sont les monstres des Terres Noires, terriblement marquants pour l’abomination qu’ils représentent, je garderai un souvenir glaçant des pages passées en leur compagnie, si de compagnie l'on peut parler ^^
Nul doute que j’ai été charmée par la plume de Jean-Louis Fetjaine, qui détient toutes les clés pour enrôler ses lecteurs, et les emmener là où il veut, y compris des endroits les plus verdoyants, aux plus effrayants ou inimaginables possibles.
La Compagnie noire, Tome 10 : L'eau dort (I) La Compagnie noire, Tome 10 : L'eau dort (I)
Glen Cook   
Ces défauts de traduction, ça commence à devenir vraiment insupportable, et ça dure depuis plusieurs tomes -_- Des phrases qui ne veulent rien dire, des mots en double, des oublis de lettres...

Bon, sinon, un tome intéressant. Après une ellipse de 14 ans, la Compagnie Noire se retrouve à Taglios avec dans l'idée d'aller sauver leurs frères prisonniers de la Plaine Scintillante.
Faites pas attention au résumé, surtout le passage : "Une terrible révélation les attend à leur arrivée : une conflagration magique d'envergure les laisse entrevoir la trame même du monde ainsi qu'une partie de l'histoire de la Compagnie".
Ça ne veut strictement rien dire, et ça ne se rapporte rien dans le livre. Je ne sais pas pourquoi le type a écrit ça.

La vision de Roupille amène encore un point de vue différent sur l'histoire. Sa condition de femme ne se fait pas ressentir, à part sur les taquineries des deux sorciers évidemment. L'action est très centrée, puisqu'elle se place exclusivement à Taglios (pour cette première partie, ce tome 10), et nous assistons à une Compagnie clandestine, pourchassée, cachée, qui sème la peur et se rappelle à ses oppresseurs, fait se souvenir de sa vengeance à venir.... l'eau dort, comme disait Murgen, mais l'ennemi ne dort jamais.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode