Livres
553 625
Membres
597 972

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Fanny-135 : Mes envies

Les Chevaliers d'Antarès, Tome 3 : Manticores Les Chevaliers d'Antarès, Tome 3 : Manticores
Anne Robillard   
Que de révélations dans ce tome ! Cela annonce de superbes rebondissements et des combats très intéressants.

par Myline
Les Chevaliers d'Antarès, Tome 4 : Chimères Les Chevaliers d'Antarès, Tome 4 : Chimères
Anne Robillard   
Je ne sais même pas pourquoi je m'acharne à continuer de lire les chevaliers d'Antarès parce que décidément, cette série est très ennuyante. Je ne comprends pas le but de l'auteure. Je trouve que cette histoire ne mène à rien. Les personnages sont ennuyants, il n'y a pas d'ennemis concrets et il n'y a tout simplement pas de fil conducteur à l'histoire. On s'y ennuie terriblement. Je suis très déçue de l'auteure.

Sa première série, les chevaliers d'émeraude était super ! J'étais très attaché aux personnages et à l'idée de la sauveuse et du méchant empereur noir. Quand aux héritiers d'enkidev, l'histoire était passable, même si elle était déroutante avec toutes ses noms de dieux, mais elle suivait bien l'atmosphère des chevaliers d'émeraude.

Par contre, pour les chevaliers d'antarès, je trouve que cette série est inutile. Elle ne ressemble pas du tout à ses deux premières séries. Je considère que l'auteure aurait dû arrêter aux héritiers d'Enkidiev et je suis persuadé que je ne suis pas la seule à avoir cette opinion !

par Enrika
Ce qui se dit la nuit Ce qui se dit la nuit
Elsa Roch   
J’ai eu la chance de rencontrer Elsa Roch à l’occasion d’un dîner organisé pour les libraires par Calmann-Lévy et Kero pour les quais du polar. J’étais donc bien décidée à lire ce roman qu’elle m’a en plus dédicacé.

Amaury Marsac est flic à Paris. Lassé des cadavres, il décide de prendre du repos dans sa région natale, prenant pour excuse une lettre envoyée par Manon qui lui parle d’une malédiction et de son envie de le revoir. Il retrouve alors sa région, et Elsa, son ancien amour qui s’occupe depuis toujours de sa sœur Manon déficiente mentalement. Mais son retour coïncide également avec le meurtre (et l’horrible mise en scène du corps) de Marianne, une vieille herboriste qui l’avait beaucoup aidé autrefois. Marsac décide donc de mettre son nez dans l’enquête, bien décidé de rendre justice à cette femme qu’il appréciait beaucoup.

L’enquête en elle-même est sans grande originalité, mais elle tient la route et on ne devine le nom du tueur qu’à la toute fin, ce qui est bien (et d’autant plus appréciable qu’il s’agit là d’un premier roman). Les sujets abordés sont intéressants, mais peut-être pas tout à fait creusés à mon goût qu’il s’agisse de la seconde guerre mondiale (le roman commence par cet élément un peu délaissé par la suite), les plantes ou même les troubles de Manon (souvent évoqués, mais de manière plus répétitive que réellement approfondie). Par rapport à ce que j’avais compris du livre, Elsa n’a pas une grande importance et j’aurais aimé que son personnage s’affirme plus afin de plus m’attacher à elle. De même, si Marsac est attachant grâce à tout ce qu’on sait de son passé ou de ces faiblesses, je ne suis pas du tout tombée amoureuse du personnage comme l’éditrice m’avait dit l’avoir été, il m’a laissé indifférente et ce n’est peut-être pas un personnage dont je me souviendrais longtemps.

Alors, certes, vu comme ça, je parais très négative. Mais premièrement, je ne l’ai peut-être pas lu dans la meilleure période (fatigue, alternance avec un autre roman policier…), ensuite il se lit bien et j’ai passé un bon moment. Mais c’est vrai que j’ai (et beaucoup d’autres je pense) tendance à être plus exigeante avec les polars puisqu’ils peuvent facilement se ressembler, néanmoins celui-ci remplit tous les critères, se passe en France (ce qui est peut-être bien sympa lorsqu’on connaît la région) et nous tient en haleine jusqu’à la fin. Alors, tentés par ce premier roman ?

par heleniah
Le Trône de fer, Intégrale 6 Le Trône de fer, Intégrale 6
George R. R. Martin   
Est-ce que quelqu'un à une info sur la date de sortie ?

par kisa
Le Trône de fer, Intégrale 7 Le Trône de fer, Intégrale 7
George R. R. Martin   
La fin de l'aventure est là. Dommage car l'univers est toujours aussi bien. Les complots ont-ils fonctionné ? A vous de voir !
Six of Crows, Tome 1 Six of Crows, Tome 1
Leigh Bardugo   
«No mourners. No funerals.»

Six of Crows commence par une lecture addictive et se termine par un coup de cœur violent. :)

Leigh Bardugo nous fait plonger dans un monde fascinant et complet qui promet une aventure passionnante dès le départ.

On se retrouve aux côtés de Kaz, Inje, Matthias, Wylan, Jesper et Nina qui sont des personnages que j'ai trouvé tout bonnement supers.

Je les ai trouvé complets. Chacun a son histoire et sa personnalité. Ils sont tous différents et attachants d'une manière qui leur est propre. L'auteure a vraiment bien travaillé tout ce qu'ils sont et représentent, les rendant plus profonds si je puis dire, d'autant plus vrais et surtout crédibles.

Ainsi les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir, quelles qu'elles soient.

J'ai bien apprécié la plume de Leigh Bardugo qui écrit de manière simple mais captivante.

Alors que dans The Grisha trilogy elle avait choisi d'écrire à la première personne, dans Six of Crows elle écrit à la troisième personne et j'ai trouvé ça très agréable de suivre l'histoire de cette manière sans que, honnêtement, je sois capable de vous expliquer pourquoi.

On suit donc l'histoire de plusieurs points de vue (Jesper, Kaz, Inje, Matthias, Nina, Joost, Pekka). J'aurais bien aimé qu'on ait au moins un chapitre sous le point de vue de Wylan... peut-être dans le second tome !

L'histoire m'a énormément plu.

On suit les aventures de six jeunes criminels à qui on confie une mission qui paraît complètement impossible. Ils doivent se rendre dans un endroit nommé The Ice Court, un endroit où ils vont risquer leur peau, et sont chargés de retrouver un homme car la société est menacée par une drogue pour le moins désastreuse. Et bien-sûr, ensuite, ils doivent ressortir de cet endroit. Vivants, de préférence.

Six of Crows est composé d'un tas d'éléments qui nous permettent de passer un moment de lecture très agréable et qui efface le monde autour, nous pousse dans l'univers de l'auteure sans qu'on s’ennuie à aucun moment et sans qu'on puisse voir le temps qui s'écoule et les pages qui défilent.

Au rendez-vous action, rivalités entre gangs, imprévus, trahisons, flash-backs, révélations surprenantes et même un peu de romance avec une petite touche d'humour. Si ce n'est pas un beau mélange tout ça !

Petite parenthèse : Six of Crows se déroule deux ans après Ruin and Rising (dernier tome de The Grisha trilogy) et si vous n'avez pas lu The Grisha trilogy, rien ne vous empêchera de découvrir Six of Crows malgré tout.

Pour parler un peu plus en détails des personnages...

Kaz Brekker [spoiler](de son véritable nom, Rietveld)[/spoiler] est un voleur et bien plus encore, âgé de dix-sept ans, surnommé 'Dirtyhands' et qui appartient au gang 'The Dregs'. Il est intelligent et plein de ressources. Il n'accorde pas facilement sa confiance et cache bien son jeu. Je l'ai tout simplement adoré.

Inje Ghafa est une Suli qui s'est retrouvée après plusieurs évènements être l'espionne du gang auquel appartient Kaz et la meilleure de tout Ketterdam. Elle a dix-sept ans aussi. C'est une voleuse de secrets surnommée 'The wraith', qui rêve, un jour, de retrouver sa famille. Je l'ai trouvé vraiment attachante et je ne saurais vous dire pourquoi. Elle semble à la fois forte et fragile... En tout cas, je l'ai vraiment bien aimé.

Nina Zenik vient tout droit de Ravka et la jeune femme de dix-sept ans est une Grisha. Ancien soldat de la seconde armée, Heartrender talentueuse et à présent membre des Dregs elle n'a qu'un rêve : rentrer chez elle. Et pour cela, elle décide d'aider Kaz dans sa quête. J'ai beaucoup aimé sa façon d'être, sa personnalité. C'est un personnage très intéressant, que j'ai beaucoup apprécié découvrir.

Matthias Helvar est quant à lui un ancien Drüskelle, chasseur de Grisha, âgé de dix-huit ans. Il passe près d'un an en prison suite à une erreur qu'il prend sérieusement pour une trahison et ne ressort de cet enfer que pour aider Kaz et ses compagnons dans leur mission suicide : entrer dans un tout autre enfer et en ressortir vivants qui plus est ! Matthias est le personnage auquel je me suis le moins attachée et pourtant, je l'ai adoré !

Jesper Fahey est le meilleur tireur d'élite des Dregs. À dix-sept ans, il ne tient pas en place et ne manque aucune occasion d'avoir un peu d'action. [spoiler]C'est aussi un Grisha qui ne crie pas sur tous les toits qu'il est Fabrikator ! Surprise, surprise ![/spoiler] À mes yeux, Jesper est tout simplement passionnant. C'est un personnage que j'ai adoré et pour lequel j'ai d'ailleurs une petite préférence.

Wylan Van Eck a seize ans, c'est le plus jeune du groupe. Enfant d'un riche homme, il a quitté la maison de son père quelques mois plus tôt pour des raisons qu'on ignore [spoiler]jusqu'à la fin du livre. En vérité, Wylan n'est capable ni de lire ni d'écrire et pour ces raisons son père l'a renié déclarant qu'il est une insulte à sa maison.[/spoiler] Wylan est un garçon intelligent et talentueux. Un enfant rebelle qui se lance dans un mission suicide et dont le rôle est de poser des bombes -et de les faire exploser, bien entendu-.

De plus, les passés des personnages sont tout simplement "géniaux", si je puis me permettre. J'entends par là qu'ils sont recherchés, complets, et ils leur ont laissé, à tous, une marque qu'ils n'oublieront jamais et que parfois ils essaient même de cacher.

Les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir comme j'ai pu le dire plus haut. On sent un véritable lien qui se créait entre eux au fil du livre. [spoiler]La romance entre Nina et Matthias est un peu plus présente que celle entre les deux autres duos. Mais on sent malgré tout qu'il pourrait bien se passer quelque chose entre Jesper et Wylan -doigts croisés- et qu'entre Inje et Kaz, il y a bel et bien une petite étincelle qui ne demande qu'à se changer en véritable feu -surtout à la fin- (rien de destructeur, espérons). [/spoiler]

Un petit mot sur la fin...

Surprenante et tout aussi entraînante que le reste du bouquin, la fin de Six of Crows m'a épatée et à présent je me sens impatiente de connaître la suite. [spoiler]La bande de Kaz a réussi sa mission suicide haut-la-main mais alors qu'ils s'apprêtent à toucher leur récompense (récompense qui les rendra plus riches qu'ils n'auraient jamais osé l'espérer), la situation change du tout au tout. Leur groupe se retrouve divisé.[/spoiler] Les aventures (ou mésaventures) de Kaz et de son crew sont donc loin d'être terminées !

Six of Crows est un premier tome que j'ai adoré découvrir. C'est 462 pages passionnantes après lesquelles on ne peut demander que la suite ! D'ailleurs, l'attente va être rude !

Leigh Bardugo a remporté mon cœur littéraire haut-la-main.

Ce roman a été pour moi une excellente surprise, je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il finisse dans ma liste de diamant en étant un gros coup de cœur.

L'un de mes plus gros coup de cœur de l'année 2015.

«We are all someone's monster.»

par Sheo
Six of Crows, Tome 2 : La Cité corrompue Six of Crows, Tome 2 : La Cité corrompue
Leigh Bardugo   
«Crows remember human faces. They remember the people who feed them, who are kind to them. And the people who wrong them too.»

Je ne sais pas par quoi commencer sauf par avouer que je pleure comme un bébé. J'aurais jamais cru que ça serait aussi difficile de dire au-revoir à une bande criminels.

Aussi pathétique que ça soit, je bénis le jour où Leigh Bardugo a commencé à écrire cette histoire. Et je bénis le fait qu'elle n'ait pas abandonné son aventure à la première panne de mots.

Par tous les saints, j'adore les fins et en même temps je ne peux pas m'empêcher de les détester. C'est dans ce genre de moments que la phrase toute faite la plus stupide mais la plus vraie du monde me revient en pleine figure comme une gifle : "toutes les bonnes choses ont une fin."

Crooked Kingdom a été un second et dernier tome fabuleux, à la hauteur de Six of Crows. En Novembre dernier, quand je me suis lancée dans Six of Crows, jamais j'aurais pensé que je serais là aujourd'hui, presque un an plus tard, encore folle amoureuse de cette histoire. Et plus même.

C'est un genre de coup de cœur violent. Comme si après avoir marché dans le noir pendant trop longtemps la lumière vous aveuglait soudainement.

Leigh Bardugo a écrit une histoire épique, ingénieuse et badass avec une plume qui vous pousse à toujours aller plus loin comme si vous aussi vous apparteniez à l'histoire. Comme si vous étiez le fantôme qui suit Kaz et son équipe.
C'est le genre de sentiment, d'impression que j'aime ressentir quand je lis un livre. Parce que c'est à ce moment-là que je me dis que j'aurais sérieusement raté quelque chose si je ne m'étais pas lancée.
Je remercie le jour où j'ai décidé de lire comme si c'était le seul air que je pouvais respirer et que chaque nouveau livre lu était un nouveau souffle.
La meilleure idée de ma vie.

Je devrais parler des personnages. Et je vais parler d'eux. Je voudrais parler d'eux pour l'éternité à venir et encore, une éternité toute entière ne sera jamais assez longue pour tout ce que je voudrais dire!
Je me suis attachée aux personnages, ça il n'y a pas de doutes. Ils sont tous uniques et je n'ai pas pu leur résister. Pour être honnête, je n'ai même pas cherché à essayer de leur résister.
On ne résiste pas à Kaz Brekker. On ne résiste pas plus à Inej Ghafa, à Jesper Fahey, Wylan Van Eck et Nina Zenik. On ne résiste pas non plus à Matthias Helvar.
Ce n'est pas humainement possible. C'est un fait scientifique. Demandez à Wylan, il vous dira que j'ai raison. ^^

Ils vont me manquer. D'un point de vue extérieur au monde de la lecture et du fangirlisme (si je vous dis que ce mot existe!) le fait d'être attachée à des personnages comme ça peut sembler très pathétique. Et c'est limite si on ne va pas me forcer à aller me faire soigner.
Mais c'est comme ça. Je les aime et ils vont me manquer même si je sais que j'ai juste à recommencer l'histoire du début pour qu'ils soient de retour.

Et mine de rien, je serais toujours totalement amoureuse des relations que Leigh Bardugo a mis en place entre les personnages. Que ça soit une relation amicale ou amoureuse, je suis fan.
Je m'incline.

Crooked Kingdom a été une conclusion totalement dingue où les évènements se sont enchaînés à la perfection. La suite/la fin des aventures de mon crew préféré m'a souvent laissée à bout de souffle, émerveillée. J'ai eu les larmes aux yeux et un énorme sourire accroché aux lèvres.
Et j'en passe.
Ça vaut clairement le détour.

Quant à la fin. Je ne trouve pas de mots. Ils sont tous si petits par rapport à la grandeur de ce que Leigh Bardugo nous a offert.
[spoiler]Wylan et Jesper s'installent dans la maison du père de Wylan avec sa mère qui n'est en fait pas morte. Nina s'en va mais elle reviendra un jour. Matthias... il va me manquer. J'ai pleuré quand il est mort. Et j'ai espéré jusqu'au dernier mot que n'importe quoi se passe et qu'il soit à nouveau bel et bien vivant.
Quant à Kaz, il reste Kaz avec son royaume qu'est Ketterdam. Et Inej n'en a pas fini avec Ketterdam. Avec Kaz. Elle a un navire pour mener à bien ses projets et grâce à Brekker elle a retrouvé ses parents.
Si c'est pas beau ça?
Même si je regrette la mort de Matthias parce que je l'adorais, c'est une excellente fin.[/spoiler]

Alors, je dois m'arrêter là? C'est comme officialiser la fin pour moi. C'est horrible et en même temps c'est super! Et clairement horrible.
Mais je recommande cette duologie de tout mon cœur. Par tous les saints, je recommence à pleurer. Merde.
Je suis sûre que Leigh Bardugo continuera de nous offrir de superbes histoires. Mais Six of Crows aura toujours une place bien grande et bien spéciale dans mon cœur de lectrice.

«He doesn't say goodbye. He just lets go.»

par Sheo
Les Chevaliers d'Antarès, Tome 5 : Salamandres Les Chevaliers d'Antarès, Tome 5 : Salamandres
Anne Robillard   
Il est vrai que l'action évolue lentement depuis les 3 derniers tomes. Toutefois, Wellan a fini de découvrir les quatre garnisons avec ces interminables dialogues avec des personnages non importants pour l'intrigue. Je pense que les prochains livres vont être bien meilleur. Les ficelles qui ont fait le succès des écrits d'Anne Robillard se mettent lentement en place : intrigue, complot, guerre des dieux, romance et découverte sur l'origine de certains personnages... À voir le tome 6 avec l'intrigue autour des sorciers. Sinon, je pense que les 4 derniers tomes auraient pu être condensés en deux livres largement.
Les Chevaliers d'Antarès, Tome 6 : Les Sorciers Les Chevaliers d'Antarès, Tome 6 : Les Sorciers
Anne Robillard   
Encore un tome que je n'aurais pas dû lire. L'action est lente, si on peut dire qu'il y a de l'action, et il y a trop de personnages. On n'a pas le temps de s'attacher à un qu'on en entend déjà plus parler et qu'un autre est entré en scène. Je trouve que l'auteure donne trop de détails sans intérêt, comme si elle voulait à tout prix allonger sa série. Est-ce vraiment nécessaire ? Pas selon moi. Tout est expliqué, j'ai l'impression qu'elle nous prend pour des incultes, parfois. Je comprends que Wellan doit apprendre à connaitre ce nouveau monde, mais ce ne sont pas des détails obligatoires aux lecteurs. Et les personnages ont parfois des réactions tout à fait irréalistes. Je vais terminer cette série, car je veux connaître la fin, mais s'il y en a une autre après, je ne la commencerai pas. Ça fait trop.

par elo2000
Les Chevaliers d'Antarès, Tome 7 : Vent de trahison Les Chevaliers d'Antarès, Tome 7 : Vent de trahison
Anne Robillard   
Bien que ce ne soit plus de mon âge, je ne peux m'empêcher de lire avec avidité les créations d'Anne Robillard! Ce tome est à la hauteur du reste de la série et il s'y passe maintes aventures! Les personnages (bien que si nombreux qu'on ne peut tous les retenir) sont attachants, notamment Wellan qu'on a adoré également dans la série des chevaliers d'Émeraude et les héritiers d'enkidievs. Entre la guerre qui fait rage entre les chevaliers et les aculéos, la guerre qui se prépare entre les dieux et les deusalas et les plans funestes de Tramail pour anéantir la planète, on ne s'ennuie définitivement pas en lisant ce tome! J'attends déjà la suite avec impatience!

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode