Livres
564 648
Membres
617 079

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Gnikhavod : Liste d'argent

Les Chroniques de Nicci, Tome 1 : La Maîtresse de la Mort Les Chroniques de Nicci, Tome 1 : La Maîtresse de la Mort
Terry Goodkind   
Ce livre est mon premier de Terry Goodking et je ne suis pas déçue ! Au départ ,j étais confuse parce que je ne connaissais pas cet univers,mais après quelques page tout allait bien.

Nicci est une grande magicienne. Son seul défaut est qu elle n aime personne sauf Richard. Je l ai trouvé méchante avec Bannon. Bannon est un jeune homme charmant et il m'a beaucoup plu. Nathan et lui forment un beau duo. Nathan ,malgré son âge élever , n'a pas perdu sa joie de vivre,mais il a perdu son don...

Ce roman est un chef d oeuvre ! Il y avait toujours de l actions à chaque chapitre et je ne me suis pas ennuyer !

Hâte au prochain!

par JessFab01
Les Chroniques de Nicci, Tome 2 : Le Linceul de l'éternité Les Chroniques de Nicci, Tome 2 : Le Linceul de l'éternité
Terry Goodkind   
Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=37844
J'ai mis la note de : 18.5/20

Mon avis : Ce tome 2 nous renvoie complètement dans les récits concernant Richard et Kahlan, les deux héros légendaires de la saga de l’épée de vérité où l’auteur a su mettre en scène un univers sombre et où chaque tome avait une âme toute particulière. Les chroniques de Nicci sont la suite et le tome 1 manquait d’identité tant il s’éparpillait. Le linceul de l’éternité se concentre sur un thème et celui-ci est bien développé.

On y retrouve moins d’actions brutes mais davantage de complots, de révoltes, de mystères, de manipulations et de trahisons. Les personnages rencontrés ont aussi un rôle bien plus important et on prend le temps de les connaître, ce qui est vraiment plaisant. Ce tome 2 est un huis clos incroyable dans lequel le lecteur est complètement absorbé. Une fois la lecture enclenchée, il est difficile de s’arrêter.

L’idéal central de ce livre, et en fait celui de la majorité des tomes de l’épée de vérité, est la liberté. Richard, le nouveau dirigeant de l’empire D’haran, tient plus que tout à la liberté des peuples et Nicci, amoureuse folle de Richard, veut que son rêve se réalise et que le monde entier soit en paix. La lutte de Nicci à Ildakar, une ville de l’Ancien monde où le groupe d’aventuriers va s’arrêter, est ainsi animée par ses sentiments et par ses nouveaux idéaux.

On apprécie de plus en plus la magicienne grâce à cette nouvelle série et le fait de l’avoir choisie en tant que personnage principal n’est pas étonnant. Le passé de la jeune femme est fort en leçons et souffrances et la personnalité complexe de Nicci est vraiment intéressante. Petit à petit, on retrouve en elle les traits qui ont fait de Richard un héros magique et incontesté. Cette saga n’est pas prête de s’arrêter et ce tome 2 en est la preuve.

Ildakar est une cité à deux faces. Ville légendaire, Nathan, le sorcier et ambassadeur d’haran, n’a de cesse de se rappeler les récits mythiques qui décrivaient cette cité comme une des plus rayonnantes à tous les niveaux. Mais la réalité est tout autre. Le linceul qui recouvre la ville l’a fait s’éterniser dans le temps, l’isolant complètement du reste du monde et permettant à Ildakar de ne pas souffrir des idées extérieures et de se concentrer sur son propre système politique qui laisse à désirer.

Rapidement, le lecteur comprend ce qui va se passer et cela ne gâche en rien la suite, au contraire. Effectivement, Ildakar se base sur l’esclavage et seuls ceux ayant le don sont considérés comme méritant une quelconque considération. Des choses plus terribles sont en cours dans cette cité, notamment lorsque l’on comprend ce dont sont capables les sorciers dits de chair. La cruauté et la vision des dirigeants de la cité atteignent des niveaux dignes des exactions commises par Jagang avec l’Ordre Impérial, un des plus grands ennemis que Richard a dû combattre.

Cette ville est un vrai cauchemar pour nos trois héros, Nicci, Nathan et Bannon. Chacun va y souffrir à sa manière et mener son propre combat. Bannon devra faire face à son passé et à sa lâcheté d’antan, Nathan va tenter de retrouver ses pouvoirs et Nicci sera le héraut des idéaux de Richard dans une ville où personne ne veut l’écouter. Ces trois intrigues sont menées tambour battant et s’associent à merveille. On en découvre davantage sur Bannon, ce jeune escrimeur qui ne cesse de nous impressionner et Nathan retrouve du poil de la bête. Nicci devient un personnage majeur et nécessaire.

Les souverains Thora et Maxime, soucieux de mettre en place à Ildakar une société parfaite, ont complètement oublié ce qu’était l’humanité. Des mouvements de protestation font leur apparition, tous menés par un mystérieux Masque-Miroir, qui rappellent les actions de rébellion des harpies dans la série Game of Thrones, étant donné que les révoltés portent un masque réfléchissant. Thora et Maxime sont deux personnages totalement différents : l’une veut gouverner sa cité d’une main de fer quand l’autre cherche surtout à s’amuser, au vu de l’ennui qu’il vit depuis des siècles, piégé par le linceul et ne pouvant quitter la ville. Leur fils est aussi une personne extravagante et violente que l’on apprend rapidement à détester, et à juste titre.

La ville d’Ildakar est liée à un conflit bien ancien, vieux de quinze siècles. L’Histoire de l’univers refait surface et reprend vie. Notre connaissance du monde se développe et s’enrichit. La magnifique couverture en dévoile une partie : des soldats étrangement de pierre sont présents devant la cité d’Ildakar. Qui sont-ils ? Que font-ils ici ? Ce sont de nombreux mystères qui donnent au récit une dimension bien plus vaste.

Tout au long du roman, les aventures de nos trois héros sont interrompues par des interludes qui n’ont rien à voir. Ils permettent d’installer du suspens et de nous replonger dans la saga précédente avec joie. En effet, ce sont des chapitres mettant en scène des personnages emblématiques de l’épée de vérité ainsi que des personnages du tome précédent. On retrouve Verna, la chef des Sœurs de la Lumière et le général Zimmer, chef d’armée très apprécié de Richard, qui partent aussi à la découverte de l’Ancien Monde. Le lecteur qui a lu la série précédente sera touché par l’évolution de ces deux personnages. De plus, les quelques péripéties d’un érudit et d’une mémoriste de Surplomb du Monde, ville déjà sauvée par Nicci et ses camarades, permet de donner au tome précédent une importance non négligeable dans la suite de ces aventures.

La fin du livre est une suite d’actions magistrales grâce auxquelles tout va se jouer. Ildakar deviendra-t-elle une cité prospère et libre ? Rien n’est moins sûr. Les dernières pages amènent un suspens terrible qui peut signifier que tout ce qui a été fait s’annule. On retrouve le talent de l’auteur qui sait très bien comment horrifier ses lecteurs. Tout est bon dans ce livre pour nous donner envie de lire la suite qui ne saurait tarder, espérons-le !

Le linceul de l’éternité donne à cette nouvelle série l’appui dont elle avait besoin pour se retrouver au même niveau que la saga dont elle est la suite. Un vrai concentré de terreur, de cruauté, de combats pour la justice et la liberté et de bons sentiments qui se heurtent violemment à des barrières immondes soutenues par des personnages atypiques et complètement fous furieux. Une lecture fascinante et éprouvante !

par Lildrille
Les Chroniques de Nicci, Tome 3 : Le Siège de pierre Les Chroniques de Nicci, Tome 3 : Le Siège de pierre
Terry Goodkind   
Décidément le Temps n'épargne rien... pas même les romanciers...
Cette nouvelle série, pourtant ancrée dans l'univers du mythique cycle de "L’Épée de Vérité", est terriblement décevante.
Nicci, personnage prometteur du célèbre cycle, ici la principale héroïne, ne parvient pas à nous faire vibrer.
Terry Goodkind qui n'avait pas son pareil pour faire vivre et donner corps à tous ses personnages, se révèle aujourd'hui incapable d'apporter une réelle profondeur à ses protagonistes, qui pourtant sont tellement "prégnants", attachants et avec une vraie personnalité dans "L’Épée de Vérité" !
Que s'est-il donc passé ? Moi, fan absolu, prêt à mettre de côté les excès d'écriture, moi qui ai dévoré les 17 tomes du fabuleux cycle de "L’Épée de Vérité", moi qui, encore récemment, ai vraiment aimé les écrits non "fantasy" ("La Loi des Neufs", "Les Sanctuaires du Mal") de Goodkind (preuve que ce n'est pas moi qui ne suis plus "réceptif")... moi l'inconditionnel fan... j'ai dû lutter pour "avaler" les 549 pages de ce 3ème tome que j’appréhendai avec une crainte fondée suite à la lecture des 2 premiers !!!
Pour la première fois, je n'attends plus avec impatience le prochain Goodkind ! (tout est relatif :) )
J'avais un peu retrouvé mon enthousiasme avec le premier tome des "Enfants de D'Hara" (suite de "L’Épée de Vérité" qui devrait comprendre 5 tomes)... mais bon, ce dernier est un texte si court que c'est plus la nostalgie qui semble avoir agit.
Terry Goodkind, à mes yeux, n'a jamais été aussi bon que lorsqu'il racontait les aventures de Kahlan et Richard... alors, diable ! pourquoi ne rajoute t-il pas des aventures au cycle "L’Épée de Vérité" ? Il semble s'être lassé, et franchement... cela se sent !
Mais enfin, il y a de quoi être objectivement déçu :
Nicci, qui durant la guerre contre Jagang, avait le pouvoir d'exterminer des bataillons entiers, de semer l'enfer sur terre, est ici presque tuée par... ses cheveux qui s'enroulent autour d'elle !
Elle est trop souvent épuisée. Dans le Tome 2, elle se fait battre à plate couture par une guerrière (certes protégée contre la magie) qui n'est pas plus magicienne que vous et moi ! Ne maîtrise pourtant-elle pas la magie soustractive qui fait des ravages ?
Ce n'est pas Nicci qui devait avoir sa série, mais Cara !
Cara luttant dans le royaume du Gardien avec Zedd à ses côtés... Là, cela aurait été excellent !
Et Nathan ! Lui le grand sorcier mystérieux... il lui faudra une greffe de cœur (tome 2) pour recouvrer sa magie !!! Alors finalement, est-ce uniquement là que le don réside ?
Dans "L’Épée de Vérité", à chaque fois qu'un nouveau personnage était introduit, cela ajoutait toujours une tension et une profondeur à l'histoire...
Ici, tous les héros sont... plats. Convenus. Sans surprise. Sans mystère.
Certes, on ne peux nier qu'il y a de l'action ! Et, à ce propos, heureusement l'histoire devient plus intéressante et acquiert un certain rythme dans les 200 dernières pages...
Mais, pour moi du moins, cela ne sauve pas la série !

par ETARCOS
Les Chroniques de Nicci, Tome 4 : Coeur de glace noire Les Chroniques de Nicci, Tome 4 : Coeur de glace noire
Terry Goodkind   
Le 17 septembre 2020 s’est éteint l’auteur de fantasy Terry Goodkind, à l’âge de 72 ans.

C'était vraiment un grand auteur.

par peyomane
Les Royaumes de Nashira, Tome 1 : Le Rêve de Talitha Les Royaumes de Nashira, Tome 1 : Le Rêve de Talitha
Licia Troisi   
Encore un livre de Licia Troisi qui ne m'a pas déplu, bien au contraire d'ailleurs ! :)
J'ai adoré et ne demande qu'à avoir la suite !

Très bonne histoire. Des personnages attachants. Un univers complètement nouveau et captivant.

par Nane..
Les Royaumes de Nashira, Tome 2 : L'Épée des rebelles Les Royaumes de Nashira, Tome 2 : L'Épée des rebelles
Licia Troisi   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2015/04/les-royaumes-de-nashira-tome-2-lepee.html

J'étais tellement pressée de lire cette suite, tant j'avais aimé le premier tome ! Bien différent de ce qu'elle a fait auparavant, cette série est plus noire, plus glauque et plus stressante. Et quel plaisir de retrouver les personnages, même si au début, j'étais un peu perdue, parce que ma mémoire de poisson rouge était de retour ^^

Talitha s'est enfuie du monastère où elle se trouvait, non sans y laisser son souvenir impérissable. En compagnie de son esclave, mais ami, Saiph, ils essayent d'échapper aux hommes de main de son père, qui veut à tout prix la récupérer pour la tuer. Mais une décision s'oppose à elle, et ses convictions vont vite changer. Soit elle part à la recherche de Verba, l'immortel qui pourrait les sauver, soit elle rejoint les rebelles et devient celle qui pourrait les sauver. Un dur choix, donc, qu'elle prendra non sans conséquence.

Ce second tome est encore meilleur que le premier et rempli d'action du début à la fin. On a pas le temps de souffler, et on craint le pire pour les personnages. Ces derniers arrivent à nous surprendre avec les choix qu'ils font, et les retournements de situation sont bel et bien présents, pour nous surprendre par bien des manières.

Talisha a changé. Elle est devenue plus forte, mais a quelque chose en plus qui peut soit plaire, soit déplaire. Je dois dire qu'à certains moments, j'étais déçue de ses choix, qu'elle prenait trop rapidement une décision, au détriment de son ami Saiph, qui ne perd pas de vue leur mission première. Au contact de certaines personnes, elle devient plus sombre, avec une nouvelle envie, et une quête principale bien loin dans sa mémoire. Elle veut que la paix revienne entre les Femtites et les Talarites, mais cette dernière est mise à rude épreuve. Elle combat pour quelque chose qu'elle croit noble, mais qui se transforme vite en massacre. La haine que ressentent les Femites est bel et bien présentes, et leur envie principale est de rendre la monnaie de leur pièce à ceux qui se sont servis d'eux et les ont rendu esclaves, au prix de leur vie.

Quant à Saiph, il est toujours pareil. Fidèle à lui-même et à Talisha, il fera tout pour lui faire comprendre les choses, quitte à recevoir des désillusions qui pourraient lui causer beaucoup de peine. Il est déterminé à ce que cette guerre inutile cesse, mais reste sur ses convictions, et, pour lui, trouver Verba est le plus important pour cesser tout ce sang.

Un personnage rencontré dans le premier tome que l'on a appris à détester réapparaît et m'a beaucoup surprise. Je ne vous en dirais pas plus, juste que... bah il est différent, quoi. Il est malgré tout attachant et humble et prêt à tout pour faire cesser ce qui se trame. Quant au père de Talisha et aussi Grelle, ces deux-là ce sont vraiment bien trouvés. Aucune pitié ne traverse leurs traits et leurs cœurs, et deviennent de plus en plus irritants et on apprend à les haïr, en même qu'apprécier leur présence. Oui, c'est bizarre, mais quand on les suit dans un chapitre, on ne peut s'empêcher d'en vouloir plus, ils donnent un sacré piquant à l'histoire, tout de même !

Quant à la fin... J'ai espéré qu'elle ne soit pas trop difficile, que l'auteure ne fasse pas un gros cliffhanger, mais... je me suis trompée. Pourtant, jusqu'à l'épilogue, j'avais bon espoir et là, tout s'effondre. Il est évident qu'à présent, je veux VRAIMENT la suite. J'espère qu'elle sortira vite, en tout cas, mais je serai à l'appel !

En résumé, un tome 2 hautement meilleur que le premier, qui était déjà très bien, avec des personnages attachants, des désillusions, de la tristesse, de la haine, de la colère, des remises en question. Une intrigue remplie d'action, de batailles, de sang. Une plume toujours autant incisive. Un tome 3 que je lirai avec grand plaisir, et dont j'ai hâte d'avoir la suite !!!

* Je remercie Marie et PKJ pour leur confiance ! *

Justine P.

par just2iine
Les Royaumes de Nashira, Tome 3 : Le Sacrifice Les Royaumes de Nashira, Tome 3 : Le Sacrifice
Licia Troisi   
[spoiler][/spoiler]Saiph est seul avec Verba pour continuer ses recherches pour sauver Nashira. Il rentre alors enfin en communication avec les Assytes, le peuple qui avait vécu sur cette même terre avant la même catastrophe qui risque de se reproduire aujourd’hui… Cet ancien peuple très savant lègue toute leur mémoire au jeune femtites. Talitha elle se cache pour survivre jusqu’au jour où elle se fait découvrir et de fuir mais c’est seulement grâce à l’aide d’un ancien ami qu’elle réussira à échapper aux rebelles. Avec l’aide de Melkise et de Grif, Talitha décide de retrouver Saiph pour pouvoir l’aider dans sa quête, mais celui-ci a appris énormément de mystères qui l’entoure et malgré sa promesse, il décide de suivre son destin même si celui-ci doit le mener à une mort certaine… A suivre…

J’ai dévoré ce 3ème tome et je l’ai tout simplement adoré ! Retrouvé la plume de l’auteur est vraiment génial, elle arrive toujours à me faire pleurer pour des petits détails et je n’arrive jamais à décrocher avec un de ses romans ! Talitha s’est assagit mais à toujours cette confiance en elle qui la met souvent dans de mauvaises postures. Saiph est plus confiant en lui mais de plus en plus lasse de cette différence qui le caractérise. Melkise est toujours autant attaché à Grif qu’il considère comme son propre enfant, il est toujours là pour soutenir Talitha qui en a bien besoin et on en apprend toujours plus sûr lui, tout comme Verba que nous commençons à connaître tout comme le mystérieux passé qui l’entoure. Entre magie, amitié, amour, mystère et mort l’auteur nous offre un tome magnifique même s’il peut paraître triste, heureusement que l’épilogue est là ! J’ai hâte de pouvoir découvrir la suite de cet univers prêt à disparaître !

Ma note : 19,8/20 Juste extraordinaire ! Venez découvrir cet univers mystérieux… A Suivre…

Ma page Facebook: https://www.facebook.com/leslecturesdefrimousse/
Mon Blog: http://lecturesdefrimousse.blogspot.fr/

par Isabelle1
Les Aventuriers de la mer - Intégrale, tome 1 : L'arche des ombres Les Aventuriers de la mer - Intégrale, tome 1 : L'arche des ombres
Robin Hobb   
Moi qui ai adoré les cycles de L’Assassin Royal, j’ai pris du temps avant de me lancer dans la lecture des Aventuriers de la Mer, trilogie prenant place dans le même univers que l’AR et au milieu des deux premières trilogies de l’AR. Et j’ai regretté de pas avoir lu avant ! Effectivement, il s’écoule 15 ans entre les deux trilogies de l’AR et les Aventuriers de la Mer les comblent en partie, mettant en scène des personnages que l’on retrouve ensuite dans l’AR (notamment dans Le Fou et l’Assassin, dernière trilogie de l’AR). Et je pense que j’aurais bien mieux apprécié et compris les personnages croisés dans le Fou et l’Assassin si j’avais lu les Aventuriers de la Mer avant… enfin, tant pis.
J’en ai pensé quoi, finalement ? Benkecétébi1kool. Quelques longueurs à la lecture, avec des dialogues redondants, des états de conscience des personnages qui se répètent, des scènes plus ou moins longuettes… mais, globalement, chaque discussion, chaque action, chaque scène a son impact sur la narration du livre (une idée de « destin » qui sied bien à l’univers de R. Hobb) et mène à ce final dingos du tome 1. Si j’ai pris mon temps pour lire les ¾ du livre (il est plutôt costaud faut dire), le dernier quart a été dévoré en une soirée tant les événements, les personnages, convergeaient dans une même direction pour se rencontrer en explosant.
Ce tome 1 a un goût d’introduction des personnages (R. Hobb ayant analysé et présenté ses personnages le plus finement possible, mettant aussi bien en scène une jeune femme égoïste, mais indépendante, un homme autant dévoré d’ambition que d’affres du passé, un père de famille persuadé qu’il faut éloigner les femmes de la gestion de la société pour les protéger des souffrances de celle-ci, une Vivenef (un bateau vivant quwé) déchirée entre ses peurs et ses espoirs, une enfant souhaitant devenir une adulte trop tôt au goût de sa mère, un jeune homme écartelé entre sa foi et ses devoirs… bref, des personnages aussi variés que hauts en couleur, avec jamais un personnage qui ne semble creux) mais promet pour les deux prochains tomes un concentré d’action, d’approfondissement des personnages et de convergences des événements.

par louji
Les Aventuriers de la mer - Intégrale, tome 2 : L'arche des ombres Les Aventuriers de la mer - Intégrale, tome 2 : L'arche des ombres
Robin Hobb   
La suite des aventures est toujours aussi haletante, époustouflante et épique.
L'histoire avance doucement mais sûrement et nous finissons sur une apothéose de difficultés en tout genre qui promet une suite et fin de saga tout aussi brillante.
Petit bémol pour ma part : Althéa a été moins présente dans ce tome. Mais d'autres personnages prennent la relève et le lecteur se régale avec Malta, Keffria et même Etta.
La suite s'annonce palpitante et confirmera à n'en pas douter mon énorme coup de cœur pour cette saga.

par Pulusuk
Les Aventuriers de la mer - Intégrale, tome 3 : L'arche des ombres Les Aventuriers de la mer - Intégrale, tome 3 : L'arche des ombres
Robin Hobb   
Un énorme coup de cœur pour cette saga avec une fin extraordinaire qui conclut cette histoire de la plus belle façon qui soit.
Que de batailles navales épiques, de troubles politiques et de conflits familiaux, que de personnages courageux et rusés et de magnifiques dragons.
Et surtout une palette de personnages féminins ici proposées par Robin Hobb, tellement bons qu'on en redemande. De Keffria à Althéa en passant par Ambre, Robin Hobb nous offre un bel hommage aux personnages féminins forts, déterminés, courageux et plein d'audace. Une oeuvre féministe pour ma part : les hommes sont défaillants mais les femmes tiennent la barre.
Encore une fois, je suis époustouflée par l'univers foisonnant de Robin Hobb, ce qu'elle nous propose avec les dragons et le désert des pluies donne une idée de son potentiel créatif incroyable et une folle envie de se jeter sur la Cité des Anciens.
Robin Hobb ne déçoit pas dans les dernières pages, elle vous emporte sur ses vivenefs avec ses personnages et vous êtes heureux d'avoir fait partie du voyage.

par Pulusuk

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode