Livres
554 655
Membres
599 798

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Heraa : J'ai lu aussi

Fallen Crest, Tome 1 : High Fallen Crest, Tome 1 : High
Tijan   
http://www.lmedml.fr/2018/01/09/fallen-crest-1-tijan/

Déception quand tu nous tiens !

Comme vous pouvez le constater j’ai décidé de ne pas attribuer de note à ce roman, comment en attribuer une alors que je ressors profondément déçue pendant que d’autres lectrices vont totalement adhérer à l’univers de cette série.

Je vais essayer, dans la mesure du possible, d’être la plus objective possible dans mon avis. Le but n’est jamais de dissuader les lecteurs de découvrir un roman, mais bien de faire part de son ressenti. C’est d’autant plus difficile lorsque l’on ressort complètement mitigée à la fin de la lecture.

Avec [Fallen Crest], je m’attendais à une guerre ouverte entre deux établissements scolaires, je m’attendais à des personnages plein de charisme et a une intrigue punchy sans être pour autant totalement dans le dur… Mais hélas, rien ne me préparait à ce que j’ai découvert dans ce premier opus… La déception est d’autant plus grande car j’avais bien aimé [Toi + Moi + Lui], le précédent roman new adult de Tijan.

En terminant ce livre, j’étais légèrement déconnectée de la réalité me persuadant que ce genre d’histoire n’arrive jamais dans la « vraie » vie, tout au long j’ai essayé de me rappeler qu’il s’agissait là d’une fiction, d’un monde créé de toute pièce par l’auteure… Mais cela n’a pas suffit à me convaincre que je pouvais cautionner ce qui se jouait sous mes yeux. Je suis consciente que cette histoire ravira de nombreuses lectrices, l’univers est particulier et je pense qu’il faut absolument le prendre au second degré… Tromperie, mensonge, trahison et méchanceté au rendez-vous de cette new romance.

Revenons un peu sur l’histoire, du moins sur le commencement de celle-ci ! La vie de Samantha bascule le jour où elle rentre chez elle et trouve sa mère en train de faire ses cartons, en effet Ann-Lise quitte le père de Sam pour s’installer chez son nouveau compagnon, qui n’est autre que James Kade, le père de Logan et Mason Kade. Il n’y a pas plus populaires qu’eux et Samantha va devoir cohabiter dans leur manoir. Dès d’emménagement les incohérences sont survenues à mes yeux… Aucune présentation en bonne et due forme, réactions incompréhensibles de la part de tous les personnages concernés par ce renouveau. Qu’à cela ne tienne, je n’en est fait cas qu’après coup ! Nous voilà donc à suivre Sam dans sa nouvelle vie, une vie bien mouvementée, rythmée par les tromperies, les vacheries et autre joyeusetés.

J’ai commencé par bloquer avec la relation de Sam et sa mère, elles entretiennent des relations toxiques. J’ai halluciné à chaque fois qu’elles s’adressaient la parole. Sam voit son univers s’effondrer, et ne ménage pas son entourage, elle rend coup pour coup avec des joutes verbales assassines et des réactions parfois démesurées motivées par la colère, cet aspect n’était pas dénué d’intérêt.

« -Tu as raison, maman. Tu as tout vu. Les tricheurs savent toujours reconnaître un autre tricheur. Félicitations, tu fais partie de ce club. »

Dès le début, j’ai ressenti une sorte de malaise, vis à vis des personnages mais aussi de ce qui se passait dans l’histoire. Il faut savoir qu’il y a énormément de personnages qui interviennent dans ce premier opus, je ne vais pas faire étalage de mon avis sur chacun d’entre eux, car il est sensiblement le même pour tous, je ne les ai pas aimé. Je vais me contenter de vous parler de Sam dans un premier temps. Notre héroïne avait du potentiel, malgré son manque de charisme, j’ai espéré une rébellion cohérente de sa part, hélas ses choix m’ont paru absurdes, j’ai trouvé qu’elle s’enfonçait toujours un peu plus dans les ennuis… A croire que finalement elle était prédestinée à une vie jonchée de relations malsaines… Que ce soit amicales ou amoureuses. Je n’ai donc pas réussi à m’attacher à elle, ni à ressentir un quelconque intérêt pour son personnage. Je veux dire c’était sensé être une héroïne et à mes yeux elle n’a pas su tenir ce rôle. Logan et Mason Kade… Ils sont tellement populaires qu’à priori ça leur donne tous les droits et étant donné qu’ils n’ont personne pour leur serrer la vis (comme on dit), et bien ils sont no-limites ! L’enchaînement de fêtes, de coucheries et de manipulations a eu un peu raison de moi, à cause de ce qu’il s’y déroulait. Je veux dire faire la fête c’est plutôt classe et j’aime ça mais dans [Fallen Crest] cela n’a pas vraiment le même sens… J’ai néanmoins été intriguée par les deux frères, enfin surtout par Mason qui devient notre héros bien sûr, hélas mon intérêt pour lui a été gâché par sa relation douteuse avec son meilleur ami Nate ! Un personnage que j’ai détesté, rien n’est venu améliorer mon avis sur ces personnages. Ajoutez à cela une multitude de protagonistes tous plus détestables les uns que les autres et vous aurez votre casting parfait pour une télé-novelas tout ce qu’il y a de plus étrange. Comment ne pas douter de tout et de tout le monde, habituellement cela me plaît d’avoir ce genre de contradictions, mais dans ce roman s’est allé trop loin.

L’intrigue aurait pu me plaire car tout au long j’ai attendu que la lumière perce dans cet univers sombre et malveillant, en vain je n’ai jamais trouvé la lumière au bout du tunnel. J’ai trouvé que le récit était gangrené par trop de mauvaises intentions, je veux dire j’adore les histoires où il y a un peu de manipulation, il peut même y avoir de la compétition, de la haine et un coté un peu malsain du moment qu’il y a d’autres choses pour contrebalancer l’aspect négatif des actions des personnages. Ici, plus j’avançais dans le livre et plus mes yeux s’écarquillaient, j’avais du mal à garder le cap car j’ai envie de croire qu’à notre époque ce genre de choses ne devraient plus exister. Les thèmes abordés par Tijan sont intéressants, les relations familiales, amicales et amoureuses. La complexité des sentiments, les problématiques que rencontrent les jeunes adultes, mais dans cet univers où la jeunesse dorée de Fallen Crest est reine et bien il n’y avait plus rien de crédible et plus rien d’acceptable pour moi.

Avec [Fallen Crest] j’ai eu l’impression d’être dans une autre dimension, un monde où le harcèlement ne serait plus considéré comme un fléau de notre société, un monde où l’infidélité serait une vertus et qu’elle serait encouragée dès le plus jeune âge. J’ai essayé de comprendre cette jeunesse dorée avide de débauche, pro du mensonge et de la tromperie… en vain ! Il n’y avait rien à comprendre c’était surréaliste. J’ai aussi eu un regard plus mâture sur ce roman, je suis maman et j’ai été triste d’assister aux interactions entre enfants et parents, alors oui quand on est jeune il y a forcément un petit rapport de force, de l’opposition mais ici on dirait que les adultes ne savaient pas se positionner face à leurs progénitures… Avaient-ils seulement envie d’assumer leur rôle de parents ? J’en doute vraiment…

Le bon côté de ce livre c’est que je n’ai pas eu de mal à le lire, même si le style de Tijan ne correspond en rien à son précédent roman, l’addictivité était tout de même au rendez-vous, malgré une écriture trop simpliste et des dialogues à s’arracher les cheveux. Il règne une tension permanente dans ce roman, ce qui m’a plongé dans un profond malaise, il faut savoir que je suis une femme exclusive en amour, un brin jalouse et possessive (je sais ce n’est pas une qualité mais j’assume^^), alors le fait que les personnages aient le feu aux fesses m’a profondément dérangée, car j’avais envie de découvrir une autre facette d’eux, entrevoir leurs rêves au-delà de leur envie de coucher à droite à gauche. Et si je vous parle des rebondissements… j’ai assistée impuissante à ce qui s’est tramé dans ce premier opus, avec l’espoir infime d’adhérer au dénouement, j’ai été obligée de m’avouer vaincue. Il y a plein de choses que j’aimerais développer dans cet avis, mais il y a trop de risque de spoiler du coup, j’ai préféré rester vague sur les rebondissements qui m’ont dérangées et sur certaines situations que j’ai trouvé vraiment peu convaincantes.

Ce roman est une grosse déception, je suis déçue d’avoir fait ce choix de lecture car le pitch avait tout pour me plaire. Quand bien même je l’aurais voulu, je n’ai pas été capable de faire taire mes émotions, j’étais trop choquée et déroutée par la teneur de ce récit. Alors oui l’écriture n’est pas mauvaise, l’ensemble est moderne mais comment considère-t-on que l’on outrepasse les limites du supportable ? L’aventure Fallen Crest s’arrête là pour moi, j’ai essayé mais cette saga n’était pas faite pour moi, pas avec mon sens moral et mes aspirations de vie.
# Famous # Famous
Jilly Gagnon   
En résumé, nous sommes ici en présence d'un excellent roman traitant de divers sujets souvent sensibles. L'auteur cerne avec brio les problèmes que peuvent engendrer les réseaux sociaux ainsi que les choses que cela peut provoquer. Elle arrive à mettre sur papier des tas de petites morales plus saisissantes les unes que les autres, pour nous sensibiliser mais aussi nous faire réaliser certaines choses qui pourraient très bien nous arriver à nous un jour. C'est à travers deux personnages singuliers et attachants que Jilly Gagnon nous livre un récit d'une justesse bluffante mais également d'une vérité parfois étonnante. Une romance sur fond de harcèlement et de réseaux sociaux, #Famous est un livre que je vous recommande énormément, il peut changer les esprits et retourner les cœurs !
Fauche-moi doucement Fauche-moi doucement
Kate Evangelista   
Que dire de ce livre ? Je vais essayer de faire ça dans l’ordre sans partir dans tous les sens. J’ai adoré le sujet avec la mort et les faucheurs. Ca sort de l’ordinaire, du coup ça apport une véritable fraicheur et une intense curiosité de ma part. Et oui la mort est overbooké, je vous jure et en plus il serait beau lol. Mais ça on ne le sera jamais. Niko est un faucheur de longue date, qui n’a jamais demandé à avoir un amant ou amante durant ses nombreuses vies. La mort elle-même était inquiète. Mais finalement Niko va rencontrer Arianne. Qui voit des morts nus, ça m’a fait rire. J’aurais plutôt pensé qu’elle les verrait habiller, mais non lol. Ce qui intrigue Niko, mais pas tant que ça. Par contre tous le remue ménage que peu lui procure Arianne l’intrigue et le déboussole. Le personnage de Ben me fait rire, il prend les choses assez sereinement. Alors que ce que raconte Arianne pourrait la qualifié de folle pour beaucoup de personne. Mais Ben s’avère être un très bon pilier dans l’histoire. Il est d’ailleurs amoureux de la sœur à Arianne. L’action se situ surtout vers la fin parce que par amour Niko va défier la mort, son maître, du coup une autre faucheuse, qui voulait déjà l’éliminé, va se faire un plaisir d’aller lui faire appliquer son travaille. Mais les choses tournent d’une façon qu’on attend presque. Enfin pour une partie. Malgré ça, la fin me laisse limite sur le cul. Les sacrifices d’Arianne m'ont fait presque pleurer. Elle est prête à tous par amour.

En conclusion, un très gros, mais alors très gros coup de cœur pour ce livre. Il sort de l’ordinaire, malgré le côté romance. J’ai adoré surtout pour son originalité et l’amour de Niko et Arianne est simplement magnifique. Je me demande s’il va y avoir une suite d’ailleurs ?

par Lily01
Chroniques de Bonfire, Tome 1 : Faustine Chroniques de Bonfire, Tome 1 : Faustine
Imogen Rose   
Bof.

Je crois que je vais arrêter de me casser la tête avec cette auteure parce que je ne comprends pas où mène cette saga.

Les deux premiers tomes de l'Académy Bonfire était sympa mais je n'arrive pas à me faire à cette histoire. Je trouve l'ensemble bancal et tordu.

Ce tome est sensé être la suite des deux premiers tomes et pourtant l'histoire diffère complètement de l'intrigue de départ. Et surtout, la grande question ...
Où est passé Cordélia ?!
Elle était quand même le personnage central de l'histoire et pourtant elle est inexistante dans cette suite. Nous suivons maintenant le quotidien de Faustine en dehors de l'Académie. La moindre des choses, après trois ans passées avec sa meilleure amie et au moins de l'appeler, de prendre de ses nouvelles ou tout du moins de penser à elle ! Mais non. Pas une seule fois, dans ce roman, le prénom de Cordélia est prononcé. C'est aberrant. C'est comme si Faustine avait totalement oublié l'existence de sa soeur de coeur. Je suis frustrée et déçue.

Quant à Faustine, je ne l'ai pas reconnu dans ce tome. Fini la petite adolescente timide et fragile, et place à une "Gossip Girl" en herbe, qui ne pense qu'aux vêtements de luxe et à régner sur Manhattan. Du gros n'importe quoi. Mais à quoi à penser l'auteure en écrivant ce roman ?

Ce tome m'a tellement démoralisé ; que j'ai perdu tout mon enthousiasme concernant cette saga. Je ne lirai pas la suite.

par Avalon
Forbidden Forbidden
Tabitha Suzuma   
"Je veux rendre mon avis spécial par rapport aux autres, tout en restant dans la simplicité, comme ce roman."

Avant tout, j'aimerai vous dire que j'écris cet avis après avoir du respirer à fond pendant un quart d'heure. Mes mains tremblaient trop forts, mes yeux étaient trop embués de larmes, mon coeur battait trop vite pour que je puisse écrire une phrase cohérente, et que mes idées s'éclaircissent un peu. Savez-vous pourquoi tous ces sentiments cent fois plus intenses que tous ceux que j'ai jamais ressenti se bousculent alors que je viens de finir Forbidden ? Tout simplement parce que roman, cette perle, est un des plus merveilleux livres que j'ai jamais lu. Un coup de coeur énorme, mais pas un de l'année, un de mon existence.

--------> Avis ENTIER : http://wandering-world.skyrock.com/2990343479-Coup-De-Coeur-Forbidden.html

par Jordan
Geek moi ! Geek moi !
Céline Musmeaux   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/09/geek-moi-celine-musmeaux/

Je ne sais pas par quoi commencer, ni trop quoi vous dire sur ce roman. Même si les dernières pages devenaient attrayantes, je n’ai pas réussi à entrer complètement dans l’histoire. La plume de cette auteure ne m’a pas captivé.

Tout d’abord, j’ai vraiment eu du mal avec l’héroïne, Amandine, dont le personnage m’a été antipathique tout du long… Autant vous dire qu’elle a mis mes nerfs à rude épreuve ! Je n’ai discerné aucune personnalité chez elle, elle est naïve, rêveuse, et parfois joviale mais seulement pour jouer un rôle et alors qu’est-ce qu’elle est susceptible… je l’ai vu essuyer ses larmes pendant tout le récit. De plus, elle a un cercle d’amis malsain, tordu, nocif et humiliant .

Un jour, Amandine est sauvée par Jérémy alors qu’elle manque de se faire renverser. Leurs regards se croisent… et PAF coup de foudre, alors qu’elle ne l’avait jamais remarqué avant… Son attirance pour lui va la pousser à vouloir se rapprocher et attirer son attention, seulement de son côté il va l’ignorer. Jérémy porte encore les blessures de son passé et de ce fait est un personnage solitaire, peu sûr de lui, agressif, toujours en colère et se réfugie derrière son ordinateur.

Au début, Amandine est très contradictoire, elle veut absolument une relation avec Jérémy mais dès qu’elle retrouve ses amis, elle ne s’assume pas et n’essaie pas de les remettre à leur place. J’ai l’impression que l’auteure reproduit toujours le même schéma : ils font avancer leur histoire d’un pas et puis reculent de deux. Ils se disputent, elle pleure, elle s’enfuie, il la rattrape. Bref ça n’avance pas…

Le seul changement que j’ai apprécié c’est l’évolution de Jérémy. Il prend de l’assurance, s’adoucit, fait ressortir ses sentiments avec plus de légèreté. Tous ces petits changements vont le faire sortir de sa bulle. Cela va créer des conflits et lui faire commettre des erreurs de parcours mais cela va enfin apporter de l’intrigue au récit qui jusque-là pour moi était monotone.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas été convaincue par Geek moi ! de Céline Musmeaux. Le récit manque parfois de cohérence, les quelques rebondissements arrivent trop tard, l’auteure accorde tout de même un chapitre final digne d’une jolie romance. Cependant pour moi, on n’est pas du tout dans du New Adult mais plus dans du Young Adult.



#EM
Hantée Hantée
Christina Lauren   
Cette histoire se situe entre "la famille Adams" et "Mathilda" pour ceux qui connaissent cet univers glauque pour le premier et malsain pour le second et bien c'est un bon mélange des deux. J'ai aimé cette atmosphère sombre et malfaisante, j'ai eu l'impression de plonger dans un lac plein de vase qui m'entraînait vers le fond, ce livre est flippant !
Pourtant il manque un petit quelque chose, je dirais qu’un peu plus d'action vers la fin n'aurait pas fait de mal à l'histoire, pour ma part j'ai trouvé que tout allait trop vite, c'est vraiment dommage.

par ninegar
Hybrides, Tome 1 : Rage Hybrides, Tome 1 : Rage
Laurann Dohner   
http://www.my-bo0ks.com/2018/05/hybrides-tome-1-rage-laurann-dohner.html

Je me faisais une joie de découvrir cette nouvelle série. Plutôt bien friande de la collection Bit-lit de chez Milady, j'étais quasi sûre, d'adorer ma lecture. Je me suis donc lancée les yeux fermés dans le premier tome d'Hybrides, Rage.

Cette chronique sera relativement courte. Pour tout vous dire, je suis passée à des kilomètres de cette lecture. A tel point que j'ai mis plusieurs jours à mettre des mots dessus. Vous l'aurez sans doute compris, j'ai eu une grosse déception concernant Hybrides, tome 1 : Rage.

Avant de vous dire brièvement ce qui m'a déplu, un petit résumé de l'histoire. Nous suivons Ellie, une jeune femme assez mystérieuse qui travaille dans un centre pharmaceutique qui procède à des transformations génétiques. Ces individus ne sont ni humains ni totalement dépourvu d'humanité. On les appelle les Hybrides. Rage fait partit de l'un d'entre eux. Suite à une altercation assez mouvementé avec l'un des techniciens, Ellie va tout faire pour sauver Rage. Quitte à lui faire un peu de mal au passage. Quelques temps plus tard, leur destin les rassemble et Rage n'a qu'une idée en tête, se venger. Je ne vous en dirais pas plus sur l'histoire car je pense qu'il vaut mieux découvrir par soi-même le contenu de ce premier tome.

Honnêtement, dès le début, je me suis demandée dans quoi j'étais tombée. A tel point que j'ai demandé autour de moi si quelqu'un l'avait déjà lu. Il faut dire que l'entrée en matière d'Hybrides est assez violente et très particulière. J'ai limite pensé me trouver dans de la Dark Romance et non pas de la bit-lit. La frontière entre les deux est parfois assez fragile et vous vous en rendrez compte en lisant les premières pages.

Dans ces conditions, je pense que c'est soit on accroche dès le début aux personnages, soit c'est foutu. Et c'est là que ça coince car les personnages m'ont assez dégoûtée... Principalement le personnage masculin, Rage, qui pourtant, étant donné sa condition, se révélait assez intriguant mais son comportement et ses façons de penser ont fini de m'achever. Pire encore, sa vengeance du début m'a clairement fait lever les yeux au ciel. J'ai cru à une mauvaise blague et ça a malheureusement entaché ma lecture par la suite. Concernant Ellie, je reste dubitative. Elle s'est montrée courageuse et en même temps, je n'ai pas réussi à m'attacher à elle.

Du coup, en terminant ma lecture, j'ai eu l'impression d'être vidée. De ne pas savoir quoi en penser ni en dire. Je pense que je suis passée totalement à côté de cette lecture et cet univers assez original et c'est dommage. Elle plaira sans doute à d'autres.

par Carole94P
I still love you I still love you
Cristina Chiperi   
http://www.my-bo0ks.com/2018/05/i-still-love-you-cristina-chiperi.html

J'avais découvert la plume de Cristina Chiperi, l'année dernière à l'occasion de ma lecture de son premier roman (la Trilogie My dilemma is you). Un premier tome qui m'avait vraiment emballée, conquise et assez surprise. Même si globalement, la suite de la trilogie n'était pas à la hauteur du premier, j'étais plus qu'enthousiaste à l'idée de découvrir son nouveau roman, I still love you.

C'est donc les yeux fermés, sans prendre connaissance du résumé que je me suis jetée dessus. Grosse erreur de ma part, je ne m'y prendrais plus, c'est certain, j'ai eu l'amère surprise de constater d'un énorme et démesuré triangle amoureux prenait une place centrale dans I still love you.

Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, parlons de l'histoire en elle-même. Lucy a toujours été amoureuse de son meilleur ami, Dylan. Alors quand celui-ci lui demande de l'aide pour conquérir le coeur de Caroline, elle ne sait plus quoi faire. Et puis voilà que le nouveau venu, Daniel sème le doute dans son coeur.

Ok, ok, dit comme ça, ça sent le triangle amoureux à plein nez. Eh bien figurez-vous que c'est bien pire que ça. Puisqu'il s'agit en réalité d'un carré amoureux. Tout ce qu'il y a de plus horrible. Je pensais que l'histoire pourrait tourner à son avantage, comme pour Toi + Moi + lui de Tijan, dans le pitch de base me fait un peu penser à I still love you, mais non, en tournant les pages, je me suis rendue compte que ça allait en empirant.

Vous l'aurez compris, je n'ai pas réussi à aimer ce roman. Pire encore, j'ai frôlé l'overdose avec un carré amoureux plus qu'omniprésent, des clichés en veux-tu en voilà et beaucoup beaucoup de comportements qui m'ont fait lever les yeux au ciel. Je pense que I still love you n'était définitivement pas pour moi, j'ai sans doute passé l'âge pour les romances de ce style.

Côté personnages, il est difficile de s'y attacher. L’héroïne ne sait pas ce qu'elle veut, le meilleur ami représente tout ce que je déteste (égoïste, possessif, cliché), les deux autres amis sont là pour faire de la figuration et enfin Daniel et Caroline, eh bien écoutez, je les plains vraiment.

Autant je suis assez bon public en terme de romances mignonnes et légères autant là, les défauts s'accumulaient vraiment. Alors quand pendant tout le roman l’héroïne ne cesse de faire la girouette (tout comme cet imbécile de Dylan), les nerfs sont mis à rude épreuve croyez-moi. Je crois qu'en terminant ma lecture de I still love you, j'avais envie d'en prendre un pour taper sur l'autre.

Je ne me rappelle plus s'il s'agit d'un one shot, (je crois qu'il vaudrait mieux), ou s'il s'agit d'une trilogie... en tout cas, je passe mon tour pour une éventuelle suite. Un seul conseil, préférez My dilemma is you, nettement plus abouti, addictif et tout ce qui suit.

par Carole94P
Invisibilité Invisibilité
Andrea Cremer    David Levithan   
Je ressors plutôt mitigée et un peu déçue de ma lecture.

Globalement, j'ai été séduite dès le début par l'originalité de l'histoire mais mon intérêt est retombé pour de multiples raisons.

L'écriture et le style des auteurs ne sont ni particulièrement attrayants ni mauvais, ça se lit bien mais j'ai trouvé quelques longueurs qui m'ont freinée dans ma lecture.

L'histoire est plutôt originale : un jeune homme de 16 ans, Stephen, qui est invisible depuis sa naissance, vit dans son appartement au vu et au su de tous.
Son père est un grand absent et sa mère décédée depuis peu.
Un jour, de nouveaux voisins emménagent.
La jeune fille de la famille, Elisabeth, le voit, sans se rendre compte qu'elle est la seule.

Sans en dévoiler plus, c'est très intrigant, ça donne envie.
Malheureusement, la suite ne m'a pas du tout emballée.
J'ai retrouvé une trame qui m'a fait penser à 16 lunes et compagnie : une romance surnaturelle, une malédiction, de la sorcellerie, un combat... etc. C'est trop redondant.

C'est soit trop ado, soit mal exploité, ou les deux mais je n'ai pas été convaincue.
J'ai été gênée par des longueurs également, les personnages ont trop de réflexions intérieures et certaines conversations sont trop étirées pour ne rien dire.
Le tout est plutôt plat quand on voit la taille du livre et la fin n'apporte pas tous les happy ends attendus.

Les personnages sont plus ou moins bons.
Stephen est plutôt attendrissant.
Elisabeth tombe trop rapidement amoureuse et ce n'est pas très crédible.
Le frère, Laurie, est un personnage qui m'a beaucoup plu par ses initiatives, son amitié, sa loyauté et son humour.
Il est le vrai "plus" de l'histoire.
Le grand-père est un mystère pour moi, je n'ai pas bien compris ses raisons de maudire ainsi sa fille et son petit-fils.
Ca manque d'explications et de crédibilité là encore.

En conclusion, je dirais que c'est un bon roman pour les adolescents tout particulièrement.

Je remercie Camille et les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode