Livres
554 906
Membres
600 168

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Heraa : J'ai lu aussi

À contre-sens, Tome 1 : Noah À contre-sens, Tome 1 : Noah
Mercedes Ron   
Ce roman c’est une combinaison des bonnes choses des romans « Pas sans toi » de Katie McGarry, « Step Brother » de Pénélope Ward et « La princesse de papier » de Erin Watt.

À l'image de « Step Brother », c’est une histoire de demi-frère/ soeur par le mariage de leurs parents, qui a force de se tourmenter, développent une alchimie particulière et s'attirent irrémédiablement, et cela quelle que soit leur résolution de distance à maintenir.
À l'image de « La princesse de papier », lui est issu d'un milieu très aisé quant à elle, sans avoir vécu dans le besoin elle se retrouve désemparée par ce nouveau milieu et les codes qui le régissent. Il la soupçonne de tout et rien et de son côté elle tente de garder les pieds sur terre et pour ça, elle préserve farouchement son indépendance. Toutefois le milieu du héros n'est pas hermétique, bien au contraire il s'acoquine volontiers d’activités délinquantes. Des activités qui rejoignent notamment celle du roman « Pas sans toi ».

En commençant j'ai trouvé que c'était très convenu, déjà vu et revu. Pourtant au fur et à mesure que j'avançais dans l'histoire, j'étais de plus en plus impatiente d'en savoir plus, de savoir comment la situation allait évoluer et surtout quels étaient les secrets de nos deux héros. Résultat, il me tarde de lire la suite !

par Biibette
A Kiss in the Dark A Kiss in the Dark
Cat Clarke   
Avec A KISS IN THE DARK, Cat Clarke revient en force et nous offre une histoire à la fois poignante, émouvante et pleine d’intensité. Ce n’est plus un secret pour personne : l’année dernière, UNDONE/REVANCHE m’a complètement dévasté et m’a permis d’appréhender la lecture sous un nouvel angle. C’est donc sans grande surprise que vous apprendrez que oui, effectivement, mes attentes concernant ce roman étaient plutôt élevées. Malgré tout, j’ai essayé de ne pas trop repenser à toutes les émotions que j’ai ressenties en lisant UNDONE, histoire de pouvoir laisser à A KISS IN THE DARK toutes ses chances de me séduire. Si j’ai vraiment beaucoup aimé la première partie du récit et que j’ai retrouvé avec bonheur le style de Cat Clarke, je dois bien avouer que la seconde moitié du roman m’a un peu plus déconcerté. Disons juste qu’en fait l’un des principaux renversements de situation ne m’a pas semblé légitime du tout et que, à cause de cela, je n’ai pas pu être pris par ma lecture autant que j’aurais souhaité l’être. Je pense que si je devais classer les romans de Cat Clarke par ordre de préférence, A KISS IN THE DARK finirait dernier. Je vous assure que ça me brise le cœur de le reconnaître, mais je ne peux pas nier ce que je ressens. Néanmoins, j’ai sincèrement passé un excellent moment en compagnie de ce livre, puis pouvoir lire un nouveau Cat Clarke est tellement extraordinaire que je ne peux que ressortir satisfait de ma lecture.

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3213203737-A-KISS-IN-THE-DARK.html?connect=1&kiff=3213203737&k=QgUvE5dQudwZv7g6kd5U9lhWyUg%3A

par Jordan
À moi À moi
Sara Agnès L.   
Ce livre a été lu dans le cadre du partenariat avec NetGalley que je remercie, ainsi que la maison d'édition Harlequin pour la lecture de ce livre.La couverture ressemble à d'autres du même style. Ne connaissant pas le style de l'auteur, n'ayant jamais lu de livre d'elle, je me suis dit pourquoi pas !

Concernant les personnages :

Claire est amoureuse d'Adam depuis qu'elle a 15 ans. Il est le meilleur ami de son frère. Lorsqu'ils se retrouvent à l'université, le cœur de la miss bat si fort que cela en est assourdissant. Sauf qu'elle ne semble pas lui plaire, n'ayant pas les atouts majeurs - comprenez bien les seins en avant - de sa colocataire ou d'une autre fille à forte poitrine. Elle se fait passer pour une expérimentée alors qu'elle est prude. Ce qui lui fait jouer à un jeu dangereux.

Adam est un bel homme, aimant les filles surtout lorsqu'elles se collent à lui avec très peu de fringues. Il voit Claire que d'une seule manière : la petite sœur de son meilleur pote. Mais lorsqu'elle le chauffe il la voit comme une femme désirable, mais pas d'engagement. Il veut juste passer un bon moment dans son lit, quitte à le répéter une fois ou deux, mais voila : la jalousie s'en mêle. Et le mauvais caractère de la jeune femme ne va pas aider. Un véritable macho dans toute sa splendeur. Entre les deux c'est un jeu de "j'ai envie, moi aussi mais sans attaches" et surtout sans prévenir le frangin.

Malheureusement comme indiqué plus haut, je ne l'ai pas apprécié pour plusieurs raisons.

Déjà l'intrigue est quasi inexistante. A part le fait que Claire veut Adam comme petit ami afin de former un couple, il n'y a malheureusement rien de plus. tout tourne autour de ce désir. Et une fois attrapé, cela devient plus de la possession maladive.

Ensuite il y a une scène de sexe à presque tous les chapitres. D'accord c'est un livre érotique, mais les scènes se suivent et se ressemblent d'une part et d'autre part ils couchent ensemble du départ et ont une relation de sexfriend avortée en quelque sorte. (Difficile d'expliquer sans donner les détails) Mais disons que j'ai compris qu'il adore les fellations et qu'elle adore lui en faire au bout de la troisième...

De plus l'histoire est très rapide et si on retire toutes les scènes de sexe il ne reste plus grand chose. Je m'attendais à plus de développement, à une histoire plus étoffée pas juste à un tourne-en-rond sur leur relation. On voit quelques personnages à leurs côtés mais pas assez pour m'attirer.

Enfin la fin, qui est plus que prévisible, est tout à fait ce que je pensais. Nous passons d'un état de pas de sentiments amoureux à Adam et d'un amour inconsidéré pour Claire à... d'accord je spoile mais à un amour commun.

J'avoue que j'ai du mal avec ce style d'histoire qui ne comporte que des scènes érotiques répétitives. Les chapitres sont tellement courts qu'il est impossible de vraiment entrer dans l'histoire.

Point positif : l'écriture de l'auteur. Elle est souple, fluide agréable à suivre.

En conclusion, ce livre n'a pas pris avec moi. Trop prévisible, pas assez d'intrigues, trop de sexe. J'avais pensé à autre chose en lisant le résumé, mais je trouve - ce n'est que mon avis - que le résumé ne correspond pas vraiment à l'histoire, mais juste aux tous premiers chapitres. L'auteur a une belle écriture, ce qui me fait dire que je retenterais bien l'expérience sur un autre de ces livres juste histoire de ne pas rester sur une mauvaise impression.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/a-moi-sara-agnes-l-a126562598

A tout hasard, partie 1 A tout hasard, partie 1
Jamie McGuire   
J'ai lu la première partie et je dois avouer que c'est une histoire simple sans prise de tête. Je n'ai pas vraiment apprécié sans trop savoir pourquoi, la lecture ne m'a pas autant satisfaite que ce à quoi je m'attendais.

par Miss29
Abandon, Tome 1 : Abandon Abandon, Tome 1 : Abandon
Meg Cabot   
Je pense que je peux officialiser la chose : les romans de Meg Cabot ne sont définitivement pas pour moi. Déjà avec Insatiable j'avais eu du mal, mais j'avais tout de même pu lui attribuer une note de 3/5. Mais là, je me dois de vous prévenir par le biais de ma note : ce livre est moyen, très moyen. C'est d'ailleurs pour cela que je lui ai donné la note la plus basse du blog. Je déteste "casser" un roman ou une auteure dont je respecte le travail et l'écriture. Abandon ne m'a tout simplement pas convaincu. Je pense ( ou plutôt j'espère ) qu'il plaira aux fans d'Insatiable et de Meg Cabot en général.
L'histoire est vraiment étrange. On suit Pierce, une jeune femme qui a déjà vécu l'expérience de la mort. Mais lors de son voyage dans l'au-delà, elle a rencontré un homme, John. Ce dernier ( dont on ne comprend pas vraiment la nature dans ce livre... ) va lui permettre de revenir à la vie. Lors de cet accident, Pierce avait quinze ans. Aujourd'hui, elle en a dix-sept. Depuis ces deux dernières années, Pierce se méfie de tout, tout le temps. Elle vit avec la peur de revoir John, car elle sait au plus profond d'elle-même que son retour serait un très présage. Mais il n'y a pas que son intuition qui l'aide. Il y a aussi son collier... Accessoire qui proviendrait de l'Enfer et que John lui a offert.
Bon ok, au début, je comprends que Pierce doute, qu'elle ait peur et qu'elle se pose des questions... Mais au bout de 200 pages sans que rien - ou presque - ne bouge, ça devient très long. Elle représente le genre de personnes auxquelles je pourrai m'attacher, mais qui se mettent à me taper sur le système. Pierce, tu te prends trop la tête ! Trop d'hésitations, trop de questions, trop de doutes. Tout cela coupe le rythme, on peine à rester dans l'histoire.
Ensuite, il y a cette fameuse histoire d'Enfer... En fait, Meg Cabot a voulu réécrire le mythe de Perséphone, cette femme qui s'est faite enlever par Hades, le dieu des Enfers en question, dans la mythologie grecque. Elle aborde le sujet des Furies, des dieux et des légendes plutôt bien, mais je n'ai pu m'empêcher de faire des comparaisons avec le roman Starcrossed qui, même s'il ne traite pas du tout de la mythologie de la même façon, m'a beaucoup plus séduit.
Après, il y a les personnages secondaires qui n'ont servi à rien, ou presque. Ce n'est pas compliqué, c'est Pierce, Pierce, Pierce, ses questions, Pierce, John, ses "amis". J'exagère peut-être un peu, mais c'est comme ça que j'ai ressenti les choses. Les autres protagonistes auraient pu ne pas être là, ça aurait fait la même chose. Ils auraient pu être des piliers de l'histoire, il y avait des milliers de possibilités, mais l'auteure a choisi la mauvaise.
Derrière tout ça, il y a également... Une histoire d'amour. Enfin, c'est un très très très grand mot. Pierce, bien qu'elle déteste John, se sent attirée par lui. Et vous savez ce que cette amourette va entraîner ? Des questions, des questions et... des questions. C'était déprimant. Vraiment. Je rigole même en écrivant ça tellement j'ai trouvé cette idée de mêler passion et haine de cette manière vraiment décevante. Pour à nouveau faire une comparaison, cette idée avait été abordée dans Starcrossed, d'une tout autre façon, mais ce fut vraiment génial. Là j'ai eu l'impression de tomber dans le niais et le stupide...Enfin.
L'histoire ne devient intéressante qu'à la 250ème page. Sur 304, c'est décevant. La fin est un peu mieux que le reste, mais je me pose de sérieuses questions sur le fait de savoir si je vais continuer ou non cette trilogie. Je lirai la suite si je n'ai vraiment rien d'autre à lire, ce qui ne m'est encore jamais arrivé...
Je pense qu'il n'y a pas grand chose à dire. Ce roman n'était pas pour moi, c'est tout. Je regrette d'avoir eu à écrire un tel avis. Je pense que mon amour pour les livres n'est plus à prouver, mais il y a des cas comme celui-là où un ouvrage vous déçoit. J'aurai aimé aimer. Meg Cabot est une auteure très connue et réputée. Mais maintenant je suis fixé, ses livres ne sont pas pour moi. Donc je ne saurai vous donner de conseils. Tentez, on ne sait jamais. Ce n'est que mon sentiment. Le livre pourra vous plaire, c'est tout ce que je vous souhaite. Personnellement, je n'ai pu trouver ce que je recherche habituellement chez un livre : une intrigue prenante qui me permettre de voyager, des héros attachants et un univers captivant.

http://wandering-world.skyrock.com/3024415512-Abandon-Trilogy-Tome-1-Abandon.html

par Jordan
Addicted to You Addicted to You
Mary Matthews    Amélie C. Astier   
Car ce duo d’auteurs (drôles de dames de choc) a encore une fois relevé un défi de taille : parler d’un sujet d’addiction pas drôle en arrivant à le transformer en toile de fond d’une magnifique histoire d’amour.

Seth est un des piliers de la fraternité Sigma Alpha Psi, communauté de sportifs.
Champion de basket et joueur émérite, il collectionne autant les titres que les jolies filles dans son lit.
Ce “Don Juan” accumule les coups d’un soir et semble vivre sa vie d’étudiant de 20 ans en la croquant à pleines dents.

Malgré les mises en garde de ses copains et de son coach sportif sur son comportement, il n’en tient pas compte et continue à mener sa “petite vie tranquille”.

Et un jour, il fait la rencontre de Memphis : petite jeune femme frêle (en apparences), toute habillée de noir des pieds à la tête, elle fait partie de la sororité des Crows, les gothiques du campus.

Alors qu’elle est à l’exact opposé de ses goûts en matière de femmes habituellement, elle va lui taper dans l’oeil et l’intéresser car elle semble lui résister.

Mais sous des dehors bien froids, Memphis est irrémédiablement attirée par ce beau sportif qui la surplombe et qui la charme.

Sauf que Seth cache de biens lourds secrets et problèmes, qu’il est le seul à pouvoir résoudre.

Ils ont bien plus de points en commun qu’ils ne le pensent, de par leur passé ou leurs familles.

Est ce qu’une attirance et des sentiments peuvent suffire à faire remonter à la surface quelqu’un qui se noie dans une vase de dépravation et d’addiction ?

Est ce que des sentiments peuvent suffire à soutenir une personne aimée et l’aider à s’en sortir ?

Vous le saurez en lisant l’histoire de Seth et Memphis.

⇒ Personnellement j’ai juste ADORE cette histoire, qui sort des sentiers battus.

Il fallait oser le pari de parler de l’addiction et du parcours du combattant que c’est d’en sortir, sans tomber dans le “patho” ou en faire des caisses dans le larmoyant.

C’est un pari réussi haut la main !

Seth et Memphis sont un couple magnifique, qui démarre mal dans leur relation mais rapidement on se rend compte de la force de leurs sentiments et on s’attache à ces deux là.

Seth en particulier est un personnage déstabilisant et original : ce coureur de jupons cache bien des facettes sous ses dehors de “queutard” et c’est un homme intelligent, sensible, romantique … que nous découvrons au fil des pages.

Un homme dont on ne peut que tomber “amoureuse” et qui nous charme irrémédiablement.
Sa force de caractère force le respect !

Memphis aussi est un personnage haute en couleurs (malgré son amour inconditionnel du noir) : malgré une enfance pas toujours évidente, elle a réussi à surmonter ses démons et représente un vrai soutien, un vrai pilier pour Seth.

Ce livre est une pépite, un message d’espoir et d’amour, une ode à la seconde chance et au pardon.
C’est aussi une belle leçon de courage : quand on veut … on peut !

Vraiment une belle lecture, qui nous donne à réfléchir et à nous questionner un peu plus loin qu’une simple belle fin.
Adopted Love, Tome 1 Adopted Love, Tome 1
Gaïa Alexia   
Grosse déception ! Vraiment. Je n'ai même pu terminer le livre.
A force de voir tous les commentaires positifs et les lecteurs le mettre dans leurs listes Diamant ou Or, j'ai commencé ma lecture... Pour ensuite larrêter à peine qu'un quart du livre ne soit lu !
L'histoire est plutôt captivante mais le vocabulaire et la plume de l'écrivaine gâchent tout. Sérieusement comment apprécier de lire de tels expressions; Garce, lionne, queue, trou du cul, connasse ! Les insultes pleuvent énormément. Les personnages principaux n'ont aucune profondeur et il y a un gros manque de réalisme dans leurs actes !
Bof, il y a des livres comme ça qui ménervent et me dégoûtent... Enfin, chacun ses goûts, hein.

par LahoLoui
Alienated, Tome 1 : Alienated Alienated, Tome 1 : Alienated
Melissa Landers   
Ce livre!! Mon dieu ce livre! Un véritable coup de cœur!! Premièrement ce livre contient tout ce qu'il faut pour être incroyable : une romance avec un (magnifique) alien ;), de la science fiction et une histoire originale qui tient la route! J'ai adoré les personnages et l'humour. En plus, la couverture est juste ma-gni-fique!!! Bref, je crois que je suis amoureuse de ce livre ^^
J'ai l'impression de ne pas rendre honneur à ce que je pense de ce livre dans mon commentaire mais voilà! ;)


par Spaco
Angel, Tome 1 : Burn Angel, Tome 1 : Burn
L.A Weatherly   
Angel Burn est un excellent roman. Je dois bien avouer que je suis tombé amoureux de l'histoire et du style de l'auteure... Raaa, puis Alex et Willow sont deux personnages touchants et puissants, qui nous font vivre une expérience intense ! Ce livre est une vraie bombe ! J'adore !
Mais vous savez ce qui m'a conquis du début ? Le simple fait que, comme indiqué dans le résumé, les anges ne soient pas bons, mais mauvais. Hé oui ! Là, c'est sous un nouveau jour que nous retrouvons nos amis angéliques ! Ils sont beaux, séduisants, charismatiques et... Mortels. En effet, L.A. Weatherly nous entraine dans un monde où les anges ne survivent qu'en se nourrissant de vies humaines. Ils aspirent cette dernière à n'importe quel homme ou n'importe quelle femme. Selon la durée de leur "repas", l'humain recevra une brûlure : la Brûlure De L'ange. Celle-ci vous apporte un cancer, une grave maladie ou bien la mort. Malheureusement pour eux, les Hommes ne comprennent pas l'effet que les anges ont sur eux. Ils pensent qu'ils sont descendus des cieux pour leur venir en aide, et que leur présence est une bénédiction.
Face à cette arrivée d'anges, une organisation s'est formée pour les supprimer. En effet, une poignée de personnes sont au courant de la douleur qu'infligent ces démons aux êtres humains. Ce groupe, lié secrètement à la CIA, a très bien fonctionné à ses débuts. Malheureusement, les anges ont réussi à en prendre le contrôle. Depuis, seuls quelques-uns de ses "employés" y travaillent encore, sans savoir que leurs dirigeants ne sont autres que leurs pires ennemis. C'est le cas d'Alex. C'est un Angel Killer ( Tueur d'Anges ). Il chasse sans cesse ces créatures surnaturelles qui sont devenues au fur et à mesure du temps de vraies horreurs pour lui, ainsi que ses plus grands adversaires.
Le roman s'ouvre d'ailleurs sur un excellent prologue, qui nous plonge directement dans le contexte de l'histoire. Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'intrigue ! Nous suivons Alex lors d'une traque. Mais ce n'est pas tout... Lors de ce "travail", il va recevoir un message sur son téléphone. Ce dernier semble très bénin, car il lui indique le lieu où un ange aurait été localisé, et qu'on lui ordonne de tuer. Ce qu'Alex ne sait pas, c'est que cet ordre lui est donné par la CIA, prise d'assaut par les anges, comme indiqué plus haut.
En se rendant à l'endroit donné, il va faire la rencontre de Willow. Immédiatement, il va comprendre que quelque chose ne va pas. Elle ressemble à un ange, scintille comme un ange, mais ne possède pas de halo, chose impossible. Commence alors une histoire d'amour magnifique, qui est construire et menée à merveille.
Willow et Alex vont rapidement comprendre que Willow n'est pas un ange, mais qu'elle n'est pas non plus humaine. Il semblerait qu'elle soit mi-ange, mi-humaine. Un mélange entre deux êtres normalement inconcevable. Pire encore, elle serait apparemment la seule personne à pouvoir empêcher les anges d'étendre leur pouvoir et leurs forces grandissantes. Très vite, Willow comprend qu'elle va devoir tout abandonner, amis, famille ainsi que sa vie d'avant, pour fuir et traverser le pays avec Alex. Ils doivent à tous prix trouver un moyen de s'échapper et de mettre au point un plan pour annihiler les pouvoirs destructeurs de ces êtres maléfiques.
A partir de là, bonjour le stress, les frissons et la respiration saccadée ! De plus, le fait que l'histoire possède une alternance de points de vue très intéressante ( une fois Willow, une fois Alex, puis deux autres personnages ), rend l'intrigue encore plus passionnante ! On voit l'histoire à travers des regards différents, qui s'entremêlent tous lorsqu'on avance dans notre lecture.
La relation entre Alex et Willow est comme je les aime. Au départ, Willow haït Alex et sa nouvelle vie. Elle le déteste et ne veut pas entendre parler de lui. Alex, lui, craque dès le départ. Bien qu'elle représente un danger et qu'il s'empêche de lui faire confiance, il ne peut s'empêcher d'admirer son humanité et sa beauté. Durant les premières pages de leur périple, j'ai cru apercevoir un lien étrange entre nos deux héros. En effet, Alex est en quelques sortes un kidnappeur, et Willow sa victime. J'ai eu l'impression de reconnaître, suite à leur rapprochement, le syndrome de Stockholm. Après, j'ai peut-être un peu divagué, mais j'ai ressenti ça... Une espèce de connexion entre la personne enlevée et son ravisseur.
Pendant leur voyage, Alex et Willow m'ont fait rêver. Le cadre est splendide, et leur histoire devient de plus en plus fascinante. Ils se détestent mais ne peuvent pas arrêter de se voir. On retrouve ici un aspect de l'histoire d'amour entre eux qui m'a énormément plu : le fait que leur romance soit perdue entre répulsion et passion.
Leur relation est donc vraiment exaltante à suivre, surtout lorsqu'on découvre les dernières pages... Et ouaw, quelle fin ! Elle est explosive, pleine d'action, enivrante ! Je l'ai adoré ! En plus, le roman ne s'achève pas sur un cliffhanger, de quoi me donner le sourire encore un peu plus.
Vous l'aurez compris, Angel Burn est un excellent livre qui casse le mythe des anges parfaits, et qui nous oblige à redessiner la limite entre le Bien et le Mal. Nous rencontrons deux protagonistes fort sympathiques et charmants. Bref, une intrigue parfaite, un voyage peuplé de surprises et de bouleversements et une romance à faire fondre les plus romantiques... Tout est dit, jetez-vous sur Angel Burn !

http://wandering-world.skyrock.com/3030130900-Angel-Tome-1-Angel-Burn.html

par Jordan
Au-delà des étoiles, Tome 1 Au-delà des étoiles, Tome 1
Beth Revis   
Ouaw ! Moi qui attendais beaucoup de ce roman, je ne suis pas, mais alors pas du tout, déçu de lui. Across The Universe est touchant, angoissant, à mi-chemin entre le thriller, la dystopie et la science-fiction. Un cocktail explosif, qui ne pourra que vous plaire.
En effet, ce roman regroupe trois styles, tous aussi bien exploités les uns que les autres. Laissez moi vous expliquer pourquoi. Au départ, on suit l'histoire à travers les yeux d'Amy. Adolescente de dix-sept ans, elle va devoir embarquer à bord d'un vaisseau spatial. Son but ? L'emmener elle et les 2312 autres passagers sur une nouvelle planète. C'est le début d'un très long voyage, qui devrait durer exactement trois cents une années. Mais comment tenir trois siècles en restant en vie ? La réponse est simple : Amy va devoir se faire cryogénisée. On suit avec elle le procédé de cette manœuvre, et c'est atroce. J'ai eu beaucoup de mal à lire les passages où Amy devait se faire congeler. Elle souffre, énormément, mais pas seulement physiquement, moralement aussi. Elle doit abandonner la Terre, quitter son petit-ami, ses amis, son ancienne vie. Elle doit lâcher prise. J'ai été très touché par ce personnage. Amy une héroïne émouvante et attachante. Je regrette de l'avoir déjà quitté.
Une fois la douleur passée et que le froid s'est emparé d'elle, elle s'endort, et le voyage commence. A partir de là... Ouaw. On découvre cette fois l'histoire du point de vue d'Elder, un jeune homme de seize ans. Il sera le prochain leader du vaisseau, une fois que l'homme au-dessus de lui sera décédé. Cet homme, c'est Eldest. En anglais, Eldest signifie "le plus vieux", et il y a une raison à cela. Comme vous l'aurez compris, c'est la personne la plus vieille du vaisseaux. Il a alors toute l'autorité dans un monde vraiment troublant. En effet, plus on avance dans le roman, plus on se rend compte que l'univers du vaisseau est oppressant !
Pas de ciel, celui-ci est remplacé par une sorte de voûte géante en métal. Pas de soleil, une lampe géante le remplace. Et donc... Pas vraiment d'échappatoire. Mais à quoi bon en chercher une ? Tout semble aller pour le mieux. Mais il ne faut jamais se fier aux apparences. Le vaisseau Godspeed possède une foultitude de secrets qu'il préférerait bien garder enfouis.
C'est donc dans ce monde inédit et angoissant qu'on découvre l'histoire. A la fois sous le regard d'Amy et celui d'Elder. Les chapitres sont alternés, et c'est vraiment une très bonne idée. J'ai adoré pouvoir voyager à travers deux regards. Mais passons, d'autres choses plus importantes sont à venir ! En effet, dans ce monde en apparence parfait, un énorme problème va survenir... La cabine de cryogénisation d'Amy va dégeler, livrant alors celle-ci à elle-même. Son réveil est une nouvelle fois très difficile à lire. Ca fait mal de la voir subir autant de peines. Mais grâce à Elder, elle va réussir à s'en sortir.
Haaaa, ces deux là, qu'est-ce qu'ils m'ont fait rêver ! Elder, au moment où il voit Amy pour la première fois, tombe raide dingue d'elle. Mais attention, on ne nage pas dans le "elle est à moi pour toujours, je sais que c'est elle..." ici. Non. Là, ce coup de foudre est juste magnifique. Dans un vaisseau où tout le monde se ressemble, où la civilisation est mono-ethnique, où les humains ont tous la peau mâte, les yeux marrons et sont tous bruns, Amy est une chose fascinante. Ses cheveux rouges, sa peau blanche comme de la neige et son regard vert émeraude ont ébranler toutes les certitudes d'Elder. Et si l'idée de congeler tout le monde n'était pas la bonne ? Et si Amy avait un rôle des plus importants à jouer dans cet univers étouffant ?
Mais pas le temps de se poser plus de questions, le problème recommence. Des cabines de cryogénisation se mettent à dégeler de plus en plus vite, de plus en plus nombreuses. Certains de leurs "habitants" meurent, d'autres ont la chance de pouvoir s'en sortir. Mais pourquoi faire cela ? Et surtout, qui ? Elder et Amy vont alors se lancer à la recherche du tueur. Mais il ne peut pas être bien loin... Personne ne peut s'échapper du vaisseau. Le tueur est donc tout proche d'eux...
Rien que d'y repenser, j'ai envie de replonger ! Nous sommes vraiment happés dans un monde mystérieux, où les règles du dictateur Eldest ( il n'y a pas d'autres mots pour qualifier cet homme affreux, que je déteste ) sont plus qu'étranges, et tout le monde les exécute sans rechigner. Le monde dystopique d'Amy et Elder est fascinant, et le lieu dans lequel nous sommes emportés et vraiment génial à découvrir. Un vaisseau voguant au beau milieu de l'espace, que personne ne peut localiser sur Terre c'est vraiment inquiétant, non ?
C'est donc dans cette atmosphère menaçante et alarmante qu'on avance. Entre problèmes techniques, meurtrier en cavale et histoire d'amour magnifique, autant se le dire, on ne peut pas respirer une minute ! L'histoire est autant exaltante que sombre, et nous conquit de la première à la dernière page. La partie dystopique/science fiction/thriller est vraiment très bien recherchée, et j'ai adoré partir à la recherche du tueur dans ce monde à couper le souffle. Le côté romance est vraiment très bien abordé, j'ai fondu à chaque baiser entre les deux protagonistes. Que dire de plus ? Ce livre est superbe, achetez-le dès que possible !

par Jordan

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode