Livres
540 136
Membres
570 292

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Insanitary : Ma PAL(pile à lire)

Que passe l'hiver Que passe l'hiver
David Bry   
Que Passe L'Hiver. Un titre qui, d'abord, ne m'a pas intrigué. La couverture, en revanche m'a tapé dans l'oeil. Alors j'ai jeté un coup d'oeil au résumé et je me suis dit "pourquoi pas". J'ai donc essayé. Et j'ai bien fait. Vraiment bien fait.

Je ne sais pas par où commencer. Peut-être par le début mais il y a tant de choses à dire, tant de choses à découvrir dans cette histoire.

Commençons par Stig. Stig et son pied bot. Stig cadet infirme du clan de l'Est, du chef Oswald Feyren, de son frère Ewald Feyren. Stig qui est un changeur de forme, et qui possède le don rare de pouvoir voler. Ce don qui le libère de son infirmité et de tout ce que lui inspire sa vie tissée par le Dieu Sombre.

Stig est le personnage principal de cette histoire et je m'y suis énormément attaché. Je le trouve humain, réaliste. Il fait des erreurs, des bêtises, les assume ou non, les regrette ou pas. Il est jeune et insouciant et tout au long de cette terrible histoire (je ne vous cache pas que je ne m'attendais pas à pareil déroulement) il va apprendre contre son gré, ce que sont la peine, la tristesse, la trahison, la solitude, l'amertume, mais aussi l'amitié, la loyauté, et l'amour. Il évolue durant ces quelques jours de solstice, fait des choix qui ne sont pas toujours les bons, et c'est ce qui est vraiment bien dans cette histoire. Elle est cruelle. Terriblement cruelle, où la mort est immuable. J'ai pourquoi espéré, après la mort d'un personnage très intriguant, que non, il n'était pas mort, qu'il avait trouvé quelque chose pour s'en sortir. Je me suis leurrée. Il était bel et bien mort. Ce qui m'a tordu l'estomac. Bien que moins que celui de Stig.

L'univers entier de ce livre m'a fasciné. La Clairière, le Wegg, le Monde Souterrain, Urian le Dieu Sombre, les Ordrains, les clans, les légendes, les poèmes. Du début à la fin je m'y serais cru, sur le haut plateau du Wegg, intégralement vêtu de blanc. Ces arbres qui montent vers la Voûte, les tours des quatre clans, le Pinacle. Le cri de l'aigle au dessus de la clairière, le chant du vent dans les branches des arbres, la douceur des flocons qui tombent, et la rudesse des chutes qui viennent une à une, alourdissant cette fête du solstice. Je trouve que tout cela est rudement bien ficelé. En plus d'avoir une écriture limpide et forte agréable à lire, l'auteur a su créer quelque chose qui tient la route, un univers auquel j'ai cru, l'espace d'une lecture. Un univers qui m'a fasciné autant qu'il fascine Stig. J'ai adoré le découvrir en même temps que lui, lire le chant des Ordrains, imaginer les peintures de la salle des clans. Et espérer avec lui, que tout cela ne se finisse pas de façon dramatique.

Un personnage que j'ai énormément aimé est le roi de la Clairière, Cudwich. Il apparaît peu, ne parle pas beaucoup non plus, mais il dégage quelque chose de surprenant, d'entêtant. Je me suis attachée à lui et j'ai eu peur pour lui. Je ne peux pas en dire plus sur lui car de toute manière, on ne sait pas grand chose. Je trouve seulement que ce personnage à une prestance qui marque.

Il y a d'autres personnages très intéressants dans ce livre. Comme Anastie, la prophétesse du clan de Stig. Elle est énigmatique mais intrigante à la fois. Au début, c'est un peu flou. Ce qu'elle est, son rôle, et qui elle est pour Stig. Mais à force de suivre Stig, je me suis attachée à elle. Différemment qu'à lui, mais elle est un bon personnage.

Il y a aussi Gaid et Johan. Je ne vais pas pouvoir parler de tous les personnages car ça fait beaucoup, mais je relève au moins les plus marquants selon moi. Gaid est une hors-clan des Lugen. Elle est étonnement jolie et dès le début je me suis dit qu'elle était louche. Une fille si jolie et qui tape dans l'oeil du personnage principal ne peut que lui attirer des problèmes. Oui et non. Je n'en dirais pas plus à ce sujet. Quant à Johan, je me suis aussi méfié. Lui fait partie du clan des Oren et est le petit fils de la chef de clan, Dame Sigrune. Il apparaît de façon assez abrupte, avec un discours du style "j'ai vu les fils du destin, et dans certains nous sommes amis, dans d'autres, ennemis". Disons que ça ne m'a pas donné confiance tout de suite en lui. C'est un personnage particulièrement utile à l'intrigue. Plus que Gaid je dirais qui n'a pas été très exploité en tant que telle je trouve.

Parlons de Dame Sigrune justement. C'est un personnage auquel on ne prête pas forcément attention. C'est une vieille dame qui dirige son clan depuis longtemps, qui s'accommode très bien de ses dons et qui reste en arrière plan très longtemps dans l'histoire.
Il y a aussi Dame Theudeusinde qui elle, au contraire de Dame Sigrune, n'inspire aucune confiance. Elle semble manipulatrice et ambitieuse, et elle l'est. Je ne spoile rien, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Il n'est pas difficile de dire qu'elle est la "méchante" de l'histoire. La vraie difficulté est de le prouver. Et c'est bien ce qui bloque Stig, tout comme son but. Tout est évidemment révélé à la fin de l'histoire et justement, en la lisant, on se rend compte de beaucoup de choses, ce qui me plait énormément.

D'autres personnages intéressants sont Ewald évidemment, et Veland, le pisteur du clan Feyren. Ils ne sont que personnages secondaires mais ont quand même quelque chose à apporter à l'histoire, et c'est ce que je trouve intéressant. Ils ne sont pas là pour le décor mais bel et bien avec un rôle à jouer.

J'ai trouvé très étonnant le fait qu'au final, ce roman se déroule seulement en quelques jours. Ça ne se sent absolument pas. J'ai eu l'impression que des semaines entières se passaient tellement le déroulé du solstice est atroce. Plus l'histoire avance, plus on s'enfonce dans les machinations des "traîtres". Je mets des guillemets à "traîtres" et "méchante" parce qu'au final, on voit le déroulé du côté de Stig, donc pour Stig, on peut employer ces termes. Mais si on passait du côté des "méchants", rien de ce qu'ils ont fait n'est mal. Au contraire même ! Ils le font pour la pérennité de leur clan. Et c'est ce que je trouve rudement bien ! (pas ce qu'ils font, mais ce genre de point de vue).

En ce qui concerne la fin, j'ai été prise au ventre. Elle est intense et recèle des rebondissements jusqu'à la dernière page ! J'ai été très émue, et j'aime l'idée de pouvoir croire en ce que j'ai envie de croire pour l'avenir de Stig et de la Clairière. Je me plais à imaginer ses nouvelles aventures, ses combats, ses doutes, ses difficultés. J'ai aimé cette fin ouverte, et surtout, j'ai aimé le clin d'oeil à Stig à la fin. Très très beau d'ailleurs.

Un petit mot sur la plume de l'auteur. Je l'ai trouvé vraiment très fluide, légère, et un vrai régale à lire. C'est juste, riche en vocabulaire sans que cela ne soit lourd. J'ai eu l'impression que chaque mot était pesé et chaque phrase soigneusement réfléchit. Je suis admirative. J'aime beaucoup l'écriture de David Bry. En y repensant, son histoire sonne presque comme un poème. Comme celui que Stig raconterait à son neveu pour lui parler de son premier solstice d'hiver.

Voilà pour moi. J'ai adoré ce livre. Je l'ai trouvé frustrant de cruauté mais particulièrement poignant. Je le recommande vivement pour les adeptes de la fantasy, il est excellent !

par Kanon
Chroniques des Vampires, Tome 6 : Armand le Vampire Chroniques des Vampires, Tome 6 : Armand le Vampire
Anne Rice   
Je n'avais pas apprécié "Memnoch". Comme dans ce dernier, le thème de la religion est très présent, il "passe" cependant beaucoup mieux ici à mon avis étant donné les origines et le caractère d'Armand.
[spoiler]Qui a quand même failli, si tout cela ne lui était pas arrivé, finir ses jours moine et littéralement enterré vivant dans les tréfonds d'un obscur monastère.[/spoiler]
On pourra apprécier la description lyrique et idéalisée d'une certaine vie citadine italienne de la Renaissance, mais aussi l'évocation d'une société vampirique encore très "médiévale", beaucoup plus sombre et finalement assez crédible dans son interprétation de sa propre raison d'être dans le monde, et des codes qui en découlent.

Comme la plupart des romans d'Anne Rice ces temps ci, sauf coup de chance il est effectivement beaucoup plus facile et bon marché de se le procurer en VO qu'en français.

par Aude
Chroniques des Vampires, Tome 7 : Merrick Chroniques des Vampires, Tome 7 : Merrick
Anne Rice   
Et oui si on connait un peu Anne Rice, il fallait s'attendre à retrouver les vampires chez les Mayfair et puis il y a la Nouvelle Orléans forcément cela rapproche . L'originalité, c'est de nous faire découvrir, pour le besoin des vampires la branche cadette des Mayfair les parents pauvres ceux qui vivent dans le Bayou. Une histoire passionnante où l'on retrouve Louis notre incorrigible romantique qui se morfond d'avoir perdue Claudia et qui se noie dans sa tristesse et la rencontre de Merrick jeune sorcière qui voit les morts. Ils étaient fait pour se rencontrer, mais où chacun va peut être se bruler les ailes. Un excellent tome qui donne ce coup de fouet nécessaire pour réveiller l’intérêt des chroniques des vampires .

par cathardy7
1984 1984
George Orwell   
Effarant comme on peut facilement relier l'intrigue avec la néo-société d'aujourd'hui. Effrayant aussi, mais quelle histoire ! Et quel auteur ! Ce livre m'a donné envie de lire des livres plus littéraires, moins étiquetés comme 'livre pour jeune'

par Romaiin
Le Baiser dans la nuque Le Baiser dans la nuque
Hugo Boris   
Bonjour les lecteurs….
Voici le premier roman de l'auteur ( sorti en 2005 !!!)
Fanny est sage-femme et rencontre Louis lors d'un accouchement.
Fanny a une surdité qui se développe rapidement, Louis est professeur de Piano et un homme meurtri.
Fanny veut devancer son handicap et faire le deuil de la musique avant qu'il ne soit trop tard.
Louis va l'aider.
Leçons après leçons , une complicité s'installe. La relation élève/professeur évolue en une relation d'amitié qui se terminera par un baiser dans la nuque.
Voici un texte tout en sensibilité qui nous plonge à la fois dans le monde de l'accouchement (descriptions plus que réalistes ) et de la musique.
Roman à la fois léger et sombre qui ne tombe jamais dans la mièvrerie.
Voici une belle histoire, une belle rencontre entre deux être écorchés.
Cerise sur le gâteau.. un joli " clap" de fin
Auteur à découvrir

par Granny-1
Le vampire Le vampire
Alexandre Dumas   
Une très bonne pièce de théâtre écrite par l'excellent Alexandre Dumas, mettant en scène des vampires, des vrais et des personnages tous très passionnant. Je regrette juste le fait [spoiler]qu'a force de revenir on s'attend au retour de lord Ruthwen encore et encore.[/spoiler]

par Elerinna2
Anges et démons Anges et démons
Dan Brown   
L'histoire en elle-même était très intéressante au premier abord: le vol de l'anti-matière, transformée dès lors en bombe à retardement!

J'ai adoré ce roman. Dan Brown manie avec brio tous les éléments qui propulsent un roman au titre de best seller: un récit captivant, un suspense insoutenable, des protagonistes attachants... Une fois le livre ouvert, il est impossible de s'en détacher.

De plus, ce roman n'est pas seulement un livre à lire pour le plaisir, car il est très instructif. Qui connaissait d'une manière si profonde les Illuminati, ainsi que le mode de fonctionnement complet autour du Pape et du Cardinal?

Je ne noterai qu'un seul et unique point négatif: [spoiler]la chute de Langdon depuis l'hélico avant l'explosion, à la fin du roman.[/spoiler] Une action tellement improbable, que l'on ne peut s'empêcher de douter de tous les éléments égrenés au fil du livre par l'auteur...

Excepté ceci, ce roman est à lire, pour tous les fans de policier et de thriller. Ce fut mon premier Dan Brown, et je dois dire que je n'ai plus qu'une envie: lire ses autres livres!

par Ophie
Un roi sans divertissement Un roi sans divertissement
Jean Giono   
Un roman très étrange. Tout d'abord, je l'ai lu en lecture imposée donc forcement, ça n'aide pas beaucoup. Cependant si on ne m'avait pas « obligé » à le lire, ce n'est sûrement pas le genre de lecture qui m'aurait attiré. Ce qui m'a lassé dès le départ c'est que c'est assez mal tombé : j'ai l'impression qu'en classe on ne nous fait lire que des histoires déprimantes entre L'assomoir, la Bête Humaine, la nuit du renard, toutes les tragédies … pitié il n'y a pas un roman qui redonne de l'espoir ?
Je dois admettre que l'écriture de l'auteur est plutôt bonne, même si ce n'est pas le genre d'écriture qui m'accroche. Il y a une grande distance entre l'auteur, les personnages et le lecteur je trouve. Je ne me suis pas sentie impliquée dans l'histoire, je la lisais juste avec un grand détachement. Même la fin ne m'a pas fait sourciller. Ce roman ne m'a donc fait ressentir aucune émotion, c'était un si grand vide que j'en suis venue à me demander si l'auteur n'essayait pas de m'ennuyer pour que je comprenne la condition de Langlois et la condition humaine ...

par Lexiie
Les Chasseurs de papillons Les Chasseurs de papillons
Gilbert Bordes   
Depuis qu'il a surpris sa maman en train de faire des bêtises avec le jeune homme qui se cache dans la ferme voisine, Claude, 12 ans, sent qu'il faut faire quelque chose.
En ce printemps 1944, son père, dont il s'est fait un héros, est toujours prisonnier en Allemagne. Alors c'est décidé, "Il faut aller chercher papa." Muni de cartes et armé d'une boussole, son petit frère trottinant derrière lui, le gamin s'engage sur les chemins de Corrèze, vers quelque incertaine Poméranie. Et si on nous interroge ? On dira qu'on est juifs. Et si on nous rattrape ? On dira qu'on allait à la chasse aux papillons.
Gilbert Bordes connaît le coeur humain aussi bien que les vieilles pierres. Avec la surprenante aventure de ces deux gosses bouleversants, il nous offre un nouveau petit chef-d'oeuvre de chaleur et d'émotion.

par saltanis
Le Cycle de Dune, Tome 2 : Dune 2 Le Cycle de Dune, Tome 2 : Dune 2
Frank Herbert   
Un roman puissant dans la lignée du tome 1 dans lequel on ne s'ennuie pas une seule seconde. L'histoire est époustouflante, accompagnée d'un univers qui se développe sous nos yeux comme si on y était. C'est vraiment une chouette saga, et j'ai hâte de démarrer la suite.

par Djulaie

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode